Jump to content
Adrian

Primaire de la Belle Alliance Populaire

Qui va gagner  

51 members have voted

  1. 1. Qui va gagner

    • Manuel Valls
      12
    • Arnaud Montebourg
      17
    • Jean-Luc Bennahmias
      0
    • Benoît Hamon
      7
    • François de Rugy
      1
    • Vincent Peillon
      0
    • Sylvia Pinel
      1


Recommended Posts

Montebourg sort ses propositions !

 

Première proposition ancrant clairement le projet de M. Montebourg à gauche : « mettre fin à l’austérité aveugle, abroger la loi travail et lancer un grand plan de relance de 30 milliards d’euros pour soutenir la croissance économique ». En lançant sa campagne le 21 août, le candidat avait d’abord affirmé vouloir « renégocier » la loi travail, avant de rectifier le tir à l’occasion d’un déplacement à Florange (Moselle).

M. Montebourg précise certaines propositions : il veut ainsi « rendre 800 euros par an de pouvoir d’achat aux Français par une baisse de la CSG », « encadrer les salaires des patrons en les obligeant à augmenter les salaires de leurs employés s’ils souhaitent augmenter le leur », « proposer à chaque Français l’accès à une mutuelle publique à 10 euros par mois » ou « dédoubler les classes du CP au CE2 ».

Il en met d’autres sur la table, comme la création de 5 000 postes dans les hôpitaux, et l’établissement d’un « plafonnement légal des tarifs des actes prothétiques et des soins les plus courants ». Autres nouveautés : la création d’un parquet national antiterroriste (idée empruntée à la droite et rejetée par le procureur de Paris, François Molins) et celle d’un « service de renseignement de proximité ».

En matière écologique, M. Montebourg se dit favorable à l’instauration d’une « taxe carbone aux frontières de l’Europe », et rappelle qu’il est désormais opposé aux gaz de schiste (alors qu’il avait longtemps soutenu la recherche en faveur de l’exploitation « propre » de ces mêmes gaz).

En matière institutionnelle, l’ancien ministre rappelle son souhait de proposer « dès l’été 2017 » un « référendum sur une nouvelle République », de « créer un statut de lanceurs d’alerte protecteur » ou de « permettre aux citoyens de saisir la cour régionale des comptes ».

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/12/27/primaire-de-la-gauche-arnaud-montebourg-met-en-ligne-son-programme_5054608_4854003.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Montebourg sort ses propositions !

 

 

Je pensais qu'il ferait pire. C'est de la bonne grosse socialdémocrassie qui tache, ni plus ni moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

« Encadrer les salaires des patrons en les obligeant à augmenter les salaires de leurs employés s’ils souhaitent augmenter le leur ». Alors ça c'est un argument 'logique' qui va malheureusement faire mouche chez pas mal d'électeurs et pas seulement chez les plus à gauche. 
 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était de la social-démocratie y a 30 ans. Maintenant, avec le reste accumulé, c'est du socialisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Montebourg sort ses propositions !

On s'en fout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pensais qu'il ferait pire. C'est de la bonne grosse socialdémocrassie qui tache, ni plus ni moins.

Tu sais, au fond, Méchancon n'est pas plus à gauche que Mitterrand avant le tournant de la rigueur. Peut-être même moins.
  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu sais, au fond, Méchancon n'est pas plus à gauche que Mitterrand avant le tournant de la rigueur. Peut-être même moins.

Mouimouaimbof.

Au programme commun dirigiste il ajoute un gros volet écolo et renforce le nationalisme protectionnisme. Et on peut chercher longtemps les points sur lesquels il serait moins à gauche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouimouaimbof.

Au programme commun dirigiste il ajoute un gros volet écolo et renforce le nationalisme protectionnisme. Et on peut chercher longtemps les points sur lesquels il serait moins à gauche.

Tu veux voir les 110 propositions pour comparer ? Tiens, en voilà une partie, pêle-mêle (la plupart des références temporelles est supprimée pour pouvoir comparer). Moi je dis que Mélenchon n'est pas franchement plus à gauche dans l'ensemble.
  • Aide publique au tiers monde portée à 0,70 % du PNB de chaque pays développé.
  • [M]oratoire et de nouvelles liquidités pour les pays pauvres du tiers monde.
  • Création d’un Conseil des peuples méditerranéens.
  • Des actions industrielles seront immédiatement lancées dans les secteurs de l’électronique, de l’énergie, des biens d’équipement, des transports et de l’automobile, de la chimie fine et de la bio-industrie, de la sidérurgie et de l’agro-alimentaire afin de reconquérir le marché intérieur et de créer des emplois.
  • Un programme de grands travaux publics, de construction de logement sociaux et d’équipements collectifs (crèches, restaurants scolaire, maisons de l’enfance).
  • 150 000 emplois seront créés dans les services publics et sociaux en vue d’améliorer les conditions de travail et les capacités d’accueil au public (santé, éducation, P et T, etc…). 60000 emplois d’utilité collective seront mis à la disposition des associations et des collectivités locales.
  • Le plan, démocratisé et décentralisé, donnera un contenu au développement économique.
  • La part du commerce extérieur dans le PIB sera ramenée en-dessous de 20 %.
  • Le secteur public sera élargi par la nationalisation des neuf groupes industriels prévus dans le Programme [...], de la sidérurgie et des activités de l’armement et de l’espace financées sur fonds publics. La nationalisation du crédit et des assurances sera achevée.
  • Une loi fixe fixera les conditions d’évolution de la révision des loyers et de la répartition des charges.
  • Les prix des produits pour lesquels la concurrence ne joue manifestement pas seront contrôlés.
  • Les prestations familiales seront revalorisés de 50 % [...].
  • Les taux de la TVA seront ramenés au taux zéro pour les produits de première nécessité.
  • Le capital des sociétés sera taxé sur la base de l’actif net réévalué.
  • Un vaste programme d’investissement destiné à économiser l’énergie sera entrepris. Des clubs d’économie d’énergie animés par des personnes pris en charge et formés par l’État assisteront les ménages.
  • Abrogation des procédures d’exception (cour de sûreté, tribunaux militaires en temps de paix), de la loi anti-casseurs et de la loi Peyrefitte.
  • Pour les peuples de l’outre-mer français qui réclament un véritable changement, ouverture d’une ère de concertation et de dialogue à partir de la reconnaissance de leur identité et de leurs droits à réaliser leurs aspirations.
  • Un secteur d’économie sociale fondé sur la coopération et la mutualité, expérimentera des formes nouvelles d’organisation des travailleurs.
  • L’égalité des chances devant l’emploi sera garantie par une réelle mixité de toutes les filières de formation professionnelle (quotas minima).
  • 300 000 places de crèche seront créées prioritairement.
  • La dignité de la femme sera respectée, notamment à travers l’image qui est donnée d’elle dans les manuels scolaires, la publicité, la télévision.
  • Les discriminations frappant les travailleurs immigrés seront supprimées. Les refus de délivrance de cartes de séjour devront être motivés.
  • Droit de vote aux élections municipales après cinq ans de présence sur le territoire français.
  • Le plan fixera le nombre annuel de travailleurs étrangers admis en France.
  • Un politique de l’Habitat social visera à mettre à la disposition des ménages des logements suffisamment grands et assortis des services à proximité (crèches, haltes-garderies, transports collectifs).
  • Maîtrise du sol urbain par les collectivités locales grâce à l’instauration d’un impôt déclaratif foncier, d’un droit de préemption et de prêts bonifiés par l’État.
  • Un grand service public, unifié et laïque de l’éducation nationale sera constitué.
  • Toute censure de l’information, y compris dans les casernes et les prisons, sera abolie.
  • La libération du prix du livre sera abrogée.
  • Développement des relations entre la France et l’Union Soviétique [...]
  • Renforcement des échanges avec la Chine.
  • Liens privilégiés avec les pays non alignées de la zone méditerranéenne et du continent africain, spécialement l’Algérie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu sais, au fond, Méchancon n'est pas plus à gauche que Mitterrand avant le tournant de la rigueur. Peut-être même moins.

 

Il est donc à droite de Staline. Et moi je suis moins doué au foot que Messi². Merci de ce scoop, Captain Obvious.

 

Mitrand s'est fait élire sur un programme de prédation, avec le soutien du frère Jacques contre VGE. Tonton est un nationalistepatriote qui s'est fait élire sur un programme alliant socialisme cubain et alliance géopolitique arrimée à l'OTAN. Il a pris dans la gueule le mur de l'argent (aka mur de la realité) en 83, n'a jamais été frontalement désavoué; et depuis la fRance est devenue un pays "prospère" creusant l'écart avec la Suisse (exercice de grammaire : insères le mot "pauvre" dans la phrase en remplaçant le mot erroné).

 

Ca fait rêver

 

 

 

 

 

 

² Merci de me contredire spécifiquemenrt sur ce seul point. J'apprécie les vrais supporters du Real Madrid, mauvaise foi incluse

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.directmatin.fr/politique/2016-12-28/presidentielle-2017-le-programme-de-benoit-hamon-744508

L'ancien ministre de l’Éducation a dévoilé les grandes lignes de son programme, qui vise notamment, selon ses propres termes, à «inventer une société où l'accomplissement n'est pas dans le travail».

Luddisme, Cannabis et Lorealisme !

Afin de prendre en compte les évolutions de la société et la robotisation croissante des emplois (les emplois de services, notamment), Benoît Hamon propose de mettre en place un revenu universel de 750 euros par mois (530 euros dans un premier temps) pour tous les citoyens majeurs, qu'ils travaillent ou non. Ce revenu doit «donner à chacun la liberté et le pouvoir de travailler moins sans réduire ses revenus».

«Le revenu universel est un instrument incroyable de redistribution. Pour son financement le niveau des prélèvements augmentera (...) mais quasiment exclusivement sur les plus hauts revenus», a expliqué Benoît Hamon.

L'idée du revenu universel (également appelé «revenu de base») a fait ces dernières années l'objet de nombreuses expériences sur des petites échelles, comme récemment en Finlande. L'idée est de permettre d'éliminer le chômage en partageant les emplois disponibles, dont une partie à été détruite irrémédiablement, sans être remplacée.

Les différentes études ont montré que le revenu minimum n'incitait pas ses bénéficiaires à cesser toute activité, mais plutôt à réduire leur temps de travail pour privilégier d'autres activités pas forcément rémunératrices (s'occuper de sa famille, faire du bénévolat, se consacrer à des activités sportives ou artistiques...).

Marrant de voir à quel point tout le monde a sa propre interprétation du revenu universel et des effets qu'il est censé avoir.

«Donner à chacun la liberté et le pouvoir de travailler moins sans réduire ses revenus» :icon_ptdr:

C'est quand même triste de voir le terme liberté galvaudé ainsi.

Curieuse de voir son score au final et de pouvoir ainsi comptabiliser le nombre d'ados attardés du pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais oublié que Valls avait fait 5% en 2011. Vu son succès en premier ministre, il peut bien faire 4% cette fois-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après Filoche, le PS (et les médias) veut que la primaire soit un flop (faible participation) parce que ça avantagerait Valls.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après Filoche, le PS (et les médias) veut que la primaire soit un flop (faible participation) parce que ça avantagerait Valls Hollande.

 

;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ainsi donc, Valls propose de faire du Hollande :


L’inéluctable hollandisation de Manuel Valls

L’ancien trublion du Parti socialiste est rentré dans le rang, en se pliant notamment à l’art de la synthèse et en gommant les mots qui fâchent.

 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/04/l-ineluctable-hollandisation-de-manuel-valls_5057291_4854003.html#EHcxy7SuHjumexdA.99
 

Valls qui fait du Valls obtient 5% des voix en 2011. Valls qui fait du Hollande, combien cela donne en 2017 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mauvaise expression, et polémique à la noix, politique française quoi...au moins ça fait parler de lui..

Celà dit même Peillon est plus raisonnable que Valls sur la laïcité, ça situe le niveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Les profits des cinq plus grandes banques se sont élevés à 25 milliards d’euros l’an dernier. Je propose donc une surtaxe à hauteur de 5 milliards d’euros, sur les banques, justifiée par le fait que ces profits sont réalisés grâce à un bien public, la monnaie"

 

Montebourg :facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Montebourg :facepalm:

 

Ah, mais attendez une minute... en fait en y réfléchissant bien, la monnaie est même utilisée par l'ensemble des entreprises et des particuliers pour faire leurs affaires ? Allez zou, une surtaxe de 20% pour tout le monde !

 

b1f594f0569c0ee078d684db0fe5bd34.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'espère que vous allez vous mobiliser pour faire gagner le libéralisme :

Le Monde.fr - Primaire à gauche : Sylvia Pinel présente un programme très axé sur l’aide aux entreprises

La candidate du PRG a rejoint la primaire après le retrait de François Hollande. Elle propose notamment une baisse de l’impôt sur les sociétés et la légalisation du cannabis.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/05/primaire-a-gauche-sylvia-pinel-presente-un-programme-tres-axe-sur-l-aide-aux-entreprises_5058224_4854003.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Montebourg :facepalm:

 

Pour le coup, la base de la réflexion n'est pas totalement débile. Les banques, en possédant le pouvoir de création monétaire s'accaparent une partie de la richesse créée dans l'économie. Ils font payer des intérêts, non pas sur un capital dont ils se privent, mais sur de la monnaie créée. Il y a donc transfert de la richesse des investisseurs vers les banques.

Après, vouloir taxer les banques en plus comme ça c'est totalement débile  et n'avoir aucune connaissance du fonctionnement du système bancaire. Mais l'idée de fond que le système de réserve fractionnaire entraine un détournement de la richesse au profit des banques, car elles possèdent le droit d'emission de la monnaie, monnaie que tous les individus sont contraints d’utiliser, n'en est pas moins juste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les banques créent du credit. La banque centrale crée la monnaie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les banques créent du credit. La banque centrale crée la monnaie.

 

Nope. Les banques, lorsqu'elles donnent un crédit, ajoutent simultanément le montant de crédit à leur actif et à leur passif, il y a donc création monétaire.

La part de la monnaie crée par la banque centrale représente moins de 18% de la monnaie en circulation (j'prends M2, pas M3 comme référence).

C'est fou le nombre de gens qui croient que c'est la banque centrale qui créée la monnaie. Elle n'en crée qu'une partie, après, le gros de son travail est d'influer sur la création qui est faite par les banques commerciales (d'ailleurs influence peu fonctionnelle, d'ou l'echec de la politique de la BCE actuellement, tout le problème de fonder son action sur des modèles théoriques foireux...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben évidemment qu'elles le mettent à l'actif et au passif. C'est la base de la comptabilité. Sinon y a évidemment un probleme.

Mais si les banques pouvaient réellement créer de la monnaie (et non du credit ultra-liquide), elles ne craindraient pas la faillite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un gros débat là. Le multiplicateur bancaire est-il une création monétaire ? Si oui, cette création est-elle plus légitime que celle de la banque centrale ?

 

C'est passionnant, mais cela m'étonnerait sérieusement que la primaire de la BAP éclaire le débat politique par des échanges stimulants sur ces controverses.  :mrgreen:

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben évidemment qu'elles le mettent à l'actif et au passif. C'est la base de la comptabilité. Sinon y a évidemment un probleme.

Mais si les banques pouvaient réellement créer de la monnaie (et non du credit ultra-liquide), elles ne craindraient pas la faillite.

 

Tu n'as pas compris le point. Elles ajoutent à leur actif et à leur passif de la monnaie qui n'existait pas auparavant.

Disons que je fonde une banque demain. J'apporte 100 euros de ma poche. De base j'ai Actif : 100 euros de trésorerie. Passif : 100 euros de capitaux propres.

Un individu vient m'emprunter 500 euros. J'AJOUTE ces 500 euros aux catégories actif / passif

Le nouveau bilan devient : Actif : 100 tresorerie, 500 Créances client. Passif : 100 Capitaux propres 500 Dépôts client.

 

Il y a eu création monétaire de 500.

Pourquoi craignent elles la faillite ?  Car il y a des restrictions sur la création monétaire. Par exemple le montant des réserves obligatoires qui est de 1% depuis 2012.

Du fait du levier énorme entre actifs prêtés fonds réellement prêtés, par exemple une variation de 1% du nombre de défaut vient faire passer les capitaux propres de 5 à 4%, soit une diminution de 20%. (Fin dans la pratique c'est beaucoup plus complexe).

 

 

 

 

 

Mais sans pinailler la dessus, la création monétaire par les banques commerciales, c'est un mécanisme absolument basique de notre économie actuel, y a pas de discussion sur est-ce qu'il existe ou non.

Par contre effectivement, on en parle beaucoup trop peu, sans doute parce qu'il met en jeu des mécanismes trop complexes pour que les gens aient l'impression de comprendre ses tenants et ses aboutissants. J'ai rencontré des gens en master d'éco/finance qui n'en avaient jamais entendu parler, c'est dire à quel point beaucoup ignorent les bases du fonctionnement de notre système monétaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nope. Les banques, lorsqu'elles donnent un crédit, ajoutent simultanément le montant de crédit à leur actif et à leur passif, il y a donc création monétaire.

La part de la monnaie crée par la banque centrale représente moins de 18% de la monnaie en circulation (j'prends M2, pas M3 comme référence).

Euh ouais mais nan, pas vraiment.

Les banques commerciales ne créent pas de "monnaie euro", elles prêtent des reconnaissances de dette (libellées et exigibles en euros mais qui n'en sont pas). Sauf qu'une banque est réputée fiable et donc ces IOU sont liquides. Si tout le monde venait à vouloir liquider ces IOU en même temps (les échanger contre de la monnaie banque centrale) la banque ferait faillite (bank run). Donc on voit bien que les banques ne créent pas de "monnaie" (sinon il n'y aurait pas ce problème).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a à l'actif le prêt au client et au passif, le CASH qu'elle lui doit ou qu'elle devra à une autre banque. La banque ne peut pas créer ce cash et doit donc être en capacité de générer les flux monétaires/avoir les capitaux propres nécessaires à la fourniture de ce cash.

Il n'y a pas de creation de monnaie. Juste un titre de credit ultra-liquide parce que les banques disposent d'un très grand credit auprès des gens (et y a la BCE derrière).

Les banques font faillites n'ont pas à cause de la limite sur les réserves mais parce que leurs concurrents n'ont plus confiance dans leur capacité à générer suffisamment de CASH pour rembourser des crédits. Elles font aussi faillite quand les gens vont au distributeur parce qu'elles ne peut pas créer le CASH que les gens veulent à ce moment là (parce qu'ils n'ont plus confiance dans la banque à générer les flux monétaires suffisant pour approvisionner les distributeurs).

HSBC crée de la monnaie pour le compte de l'autorité Hong Kongaises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nope. Les banques, lorsqu'elles donnent un crédit, ajoutent simultanément le montant de crédit à leur actif et à leur passif, il y a donc création monétaire.

La part de la monnaie crée par la banque centrale représente moins de 18% de la monnaie en circulation (j'prends M2, pas M3 comme référence).

C'est fou le nombre de gens qui croient que c'est la banque centrale qui créée la monnaie. Elle n'en crée qu'une partie, après, le gros de son travail est d'influer sur la création qui est faite par les banques commerciales (d'ailleurs influence peu fonctionnelle, d'ou l'echec de la politique de la BCE actuellement, tout le problème de fonder son action sur des modèles théoriques foireux...).

 

Au contraire, c'est normal, puisque les 82% restants n'existent pas vraiment et ne peuvent être "livrés" que si les banques échangent des titres contre de la monnaie centrale au guichet de la BCE via les mécanismes de refinancement. Mon esprit se refuse à appeler les dépôts bancaires de la monnaie, justement parce qu'ils peuvent être créés à volonté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Nigel
      Je lance un sujet sur Macron, car je pense qu'on risque de se le taper un petit moment - l'homme pouvant très bien se retrouver dans le gouvernement de droite lors de l'investiture de celle-ci. Je commence par l'article du jour sur lui par Contrepoints. 
       
      https://www.contrepoints.org/2015/12/04/231414-le-socialisme-si-particulier-de-m-macron
       
       
       Je persiste à penser que si ce n'est pas forcément un camarade libéral, il peut s'agir d'un allié objectif dirons-nous.
       
       Certes rentier de l'Etat, mais pas de la politique. Donc moins de raison de faire de la démagogie électorale étatiste. 
       
       Certes, ministre dans un gouvernement socialiste, mais pas socialiste et détesté par eux.
       
       Bref, mieux que rien.
    • By poney
      Lire : "un paradoxe français" de Epstein
    • By Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • By PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • By Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×
×
  • Create New...