Jump to content
PABerryer

[SÉRIEUX] Projet Candidat libéral pour 2022: éléments de programme

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Philiber Té a dit :

 

Il existe déjà une liste d'associations reconnues d'utilité publique, avec des critères de sélection (cf le lien que j'ai posté), notamment : " Pour être éligibles à la réduction d’impôt, les dons doivent être désintéressés et ne comporter aucune contrepartie."

 

Mais je comprends la critique. Sauf que je ne vois pas comment montrer que la cohérence du libéralisme tient aussi du fait que là où l'État recul, il laisse place à l'initiative privée. Soit on supprime des pans entiers du public, soit on se contente d'ouvrir à la concurrence pour laisser du temps aux alternatives de se mettre en place, soit... ? Sachant qu'à mon avis la seconde solution pose quelques problèmes, ou alors on annonce clairement la couleur et on donne la date de fin du service public en question.

 

Je suis pas du tout contre une défiscalisation partielle - voir supérieure à ce qui existe aujourd'hui - mais plus on se rapproche de 100% de défiscalisation et plus ce qui est une incitation à donner se transforme en obligation. Si donner ne te coute rien (parce que sinon ça part en impôt) alors tu as intérêt à donner au maximum pour réduire tes impôts à 0. Mais la dépense publique est toujours là et a besoin d'être financée, et donc plus les gens sont incités à donner, plus la fiscalité doit augmenter derrière pour compenser. Et à un moment, ca se transforme en obligation (la fiscalité est tellement haute que tu dois defiscaliser pour t'en sortir).

 

Je suis pas contre cette niche fiscale, ni contre l'étendre, mais au final, le vrai combat, c'est la reduction de la fiscalité par la baisse des dépenses.

 

edit : je pense aussi que c'est important qu'un don reste un don (qu'il ne soit pas gratuit pour celui qui le fait) et que l'impôt reste du vol. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Domaine : composition du gouvernement. 

 

But :

-1 faire reprendre conscience qu'il y a le régalien et le reste ;

-2 limiter le nombre de ministères pour limiter la propension à dépenser ;

-3 préparer l'effacement progressif de l'action de l'état par des jeux de fusionnement. 

 

Moyen :

Mettre en place un gouvernement avec peu de ministères. 

Remettre la distinction de "ministre d'état" à affaires étrangères, défense, intérieur, justice, économie.

Tout le reste en ministre simple. Les ministères qui ne seraient pas conservés serait dissout ou passeraient en secrétariat. La culture serait un secrétariat de l'EdNat. 

L'ecologie serait un secrétariat dépendant du premier ministre. Celui-ci aurait la mains sur les religions (fini le MININT).

Et les noms seraient simples. Fini les appellations pompeuses. 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée est de montrer qu'il y a l'essentiel et le reste. Ils faut que les français retrouvent l'idée que l'état ne peut pas tout. 

 

On l'a par la contraction du nombre de cabinets, de ministres (ils seront occupés et ne pourront plus trop "Segoler" toutes les semaines chez Bourdin.)

 

Sur le plan symbolique, la photo du gouvernement serait donc très réduite. Ça, ça marque en une de journaux, sur le net. 

15 serait une bonne cible. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce qu'on ne pourrait pas avoir un vice-premier ministre en charge de toutes les questions économiques (et le PM arbitre sur le reste, notamment le régalien, et le Prez quand il y a conflit entre le vice et le PM) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Neuron a dit :

L'écologie serait un secrétariat dépendant du premier ministre.

 

Plutôt une simple direction d'un ministère de l'aménagement du territoire. Histoire de recentrer l'écologie sur la préservation des milieux naturels, les économies d'énergie dans le bâtiment et la lutte contre la pollution, plutôt que d'être un truc potentiellement infini qui régule la consommation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas.

 

Un des points garantissant le succès d'un projet, c'est de ne pas trop être en rupture avec la passé. 

Il faut toujours concilier la continuité à l'inflexion. 

 

Rassurer, c'est rassurer le corps électoral et les administrations pour qu'elles ne te torpillent pas de l'intérieur. 

 

Pour le V-PM, je ne vois pas l'intérêt. Je ne sais pas si ce rang existe constitutionnellement. 

En revanche, le secrétariat d'état du budget dépendrait directement du PM.

il y a 4 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Plutôt une simple direction d'un ministère de l'aménagement du territoire. Histoire de recentrer l'écologie sur la préservation des milieux naturels, les économies d'énergie dans le bâtiment et la lutte contre la pollution, plutôt que d'être un truc potentiellement infini qui régule la consommation.

Oui pour limiter son importance mais je le place chez le PM pour montrer que c'est un domaine transverse et non de spécialiste. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Neuron a dit :

Un des points garantissant le succès d'un projet, c'est de ne pas trop être en rupture avec la passé. 

Il faut toujours concilier la continuité à l'inflexion. 

 

Rassurer, c'est rassurer le corps électoral et les administrations pour qu'elles ne te torpillent pas de l'intérieur. 

 

Ca me fait penser aux travaux sur l'influence des minorités actives de Moscovici.  

"le grand tournant est le passage de la déviance à la minorité active. Des groupes qui étaient définis et se définissaient, le plus souvent, de manière négative et pathologique par rapport au code social dominant, sont devenus des groupes qui possèdent leur code propre et, en outre, le proposent aux autres à titre de modèle ou de solution de rechange."

 

Ca serait quoi le succès du projet Liborg ? Gagner les présidentielles 2022, ou bien faire connaitre les idées libérales ?

A moins de connaitre quelqu'un qui a déjà un pied dans les affaires, qui possède un certain réseau d'affluence, qui sache faire le pont avec ce qui n'allait pas précédemment et la nouveauté que lui a à présenter, je vois pas comment ça serait possible de gagner l'élection. ( Macron serait l'exemple à suivre, pas au niveau des idées, détends toi, c'est pas ça que je suis en train de dire, mais de la mise en forme).

Donc, si le succès, c'est de faire connaitre les idées, en suivant les idées de Moscovici, arriver à se faire connaitre, c'est notamment en passant par une base suffisamment déviante (je pense que la base, elle est là), et en conservant, c'est le plus important, une consistance dans ce qu'on avance ( et pour le coup, je pense qu'il y a suffisamment aussi ici de têtes bien faites pour travailler sur les bases argumentatives du projet avancé).

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question de la sortie de l'eurosysteme et celle de l'UE doivent aussi être tranchées pour faire un projet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tramp a dit :

La question de la sortie de l'eurosysteme et celle de l'UE doivent aussi être tranchées pour faire un projet.

 

Plusieurs intervenants ont suggérés de parler des 80% de points où tous les libéraux s'accordent, et de laisser les autres en dehors. Et ça me semble sage. Un hypothétique parti pourra toujours adopter une position officielle sur ces importantes questions lors d'un congrès (confrontation entre plusieurs lignes internes).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Plusieurs intervenants ont suggérés de parler des 80% de points où tous les libéraux s'accordent, et de laisser les autres en dehors. Et ça me semble sage. Un hypothétique parti pourra toujours adopter une position officielle sur ces importantes questions lors d'un congrès (confrontation entre plusieurs lignes internes).

 

Être ou non dans l'UE ou l'euro-systeme ont des implications réglementaires non-négligeables qui peuvent modifier considérablement un programme (politique monétaire et bancaire, libre échange, fiscalité, droit de la concurrence, etc).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est néanmoins possible au demeurant de s'accorder sur les points qui ne se verraient pas modifiés suite à une sortie Européenne (En s'interrogeant donc à chaque fois sur le droit européen).

Tous les autres points seraient ensuite à discuter en questionnant ce qu'il est possible de faire dans l'état actuel des choses, puis en se questionnant sur les possibilités qu'offre d'une éventuelle sortie pour chaque point.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

Être ou non dans l'UE ou l'euro-systeme ont des implications réglementaires non-négligeables qui peuvent modifier considérablement un programme (politique monétaire et bancaire, libre échange, fiscalité, droit de la concurrence, etc).

 

Dans ce cas les différents internes seront particulièrement vifs. Mais je pense que vu l'éparpillement et la faiblesse des organisations libérales, elles doivent s'efforcer de s'unir pour faire avancer leur agenda.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore faut il définir cet agenda.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Saturday, April 29, 2017 à 17:11, Flashy a dit :

 

A toi de me le dire. PABerryer et moi-même, nous ne voulons pas vous rédiger un programme. On veut trouver une méthode, une organisation efficace permettant de récolter les idées, les données, les mesures qui permettront de structurer un programme. 
 

En fin de compte pour les questions de nucléaire civil et militaire il vaudrait mieux exposer quel serait la méthode pour aborder ces questions que de prendre d'emblée une position.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laisser les gens produire et vendre de l'énergie, sans aides ni subventions, et pollueur payeur et voilà 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai la flemme de tout relire,

mais en chapeau de programme,

il faut dire que plus d'état n'est en rien une quelconque solution aux problèmes,

mais bien l'inverse, une tragique machine à fabriquer des problèmes qui n'existeraient pas autrement.

Une machine à fabriquer des problèmes à long-terme et globaux en échange de bénéfices de court-terme et locaux.

 

Et donc que l'essence de tout programme libéral, c'est la réduction de la bureaucratie partout.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

voici un petit résumé des discussions avec PABerryer.

 

Nous avons discuté de la meilleure façon d'organiser, à notre sens, les discussions et propositions.

La première chose que nous avons faites, c'est distinguer les thèmes autour desquels s'articuleront nos mesures.

Nous avons abouti à la liste des thèmes suivantes :

 

  • Institutions ;
  • Ecologie ;
  • Sécurité ;
  • Relations Internationales ;
  • Europe/Zone Euro ;
  • Culture ;
  • Protection sociale/Etat sociale ;
  • Santé ;
  • Emploi ;
  • Education ;
  • Défense ;
  • Fiscalité ;
  • Compétitivité ;
  • Energie ;
  • Transport ;
  • Numérique/Nouvelles technologies ;
  • Ruralité ;
  • Agriculture ;
  • Fonction publique ;
  • Justice sociale/diversité ;
  • Identité ;
  • Justice ;
  • Logement ;
  • Outre-mer ;
  • Pauvreté/Solidarité/Lutte contre l'exclusion ;
  • Famille.

Ces thèmes, il va falloir nous les irriguer non seulement avec un ensemble de mesures mais aussi avec un récit (comme le soulignait fort justement F.mas) : des idées structurantes, une façon de voir et d'être au monde nous permettant de nous singulariser et de saisir où nous voulons aller.

Nous avons ensuite discuté de la meilleure façon d'impliquer les gens du forum.

Nous avons retenu l'idée de wiki, mais avons considéré que le wiki n'était pas le meilleur lieu de débat mais était un formidable outil de travail participatif. De ce fait, nous proposons la démarche suivante :

  1. Créer des topics spécifiques à chaque sous-thème. Dans ce cadre, chacun pourra faire des propositions de mesures.
  2. Pour chaque topic, un "rapporteur" serait désigné. Ce dernier synthétisera le débat, il relèvera l'ensemble des mesures semblant faire consensus.
    Les mesures où il existe un doute, ou celles ayant fait l'objet de débats, feront l'objet d'un sondage.
  3. Il y aura ensuite un renvoi sur un wiki mis en place à cette occasion (nous avons repris l'idée de Neuron et Escondido).
    Ce wiki-programme aura pour objet la mise en forme des mesures et idées discutées ici. Il s'agira donc d'une mise en forme participative. Le wiki ne se limitera pas à cela puisque chacun pourra enrichir chaque "mesure" ou idée avec des sources, des données, des études etc (le wiki étant un outil fort pratique pour "sourcer" les choses).

Fort prochainement, PABerryer va créer les 3 premiers topics pour lancer le mouvement.

 

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fais cela ce soir quand j'aurai un vrai clavier. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Flashy a dit :

 

Nous avons abouti à la liste des thèmes suivantes :

 

  • Institutions ;
  • Ecologie ;
  • Sécurité ;
  • Relations Internationales ;
  • Europe/Zone Euro ;
  • Culture ;
  • Protection sociale/Etat sociale ;
  • Santé ;
  • Emploi ;
  • Education ;
  • Défense ;
  • Fiscalité ;
  • Compétitivité ;
  • Energie ;
  • Transport ;
  • Numérique/Nouvelles technologies ;
  • Ruralité ;
  • Agriculture ;
  • Fonction publique ;
  • Justice sociale/diversité ;
  • Identité ;
  • Justice ;
  • Logement ;
  • Outre-mer ;
  • Pauvreté/Solidarité/Lutte contre l'exclusion ;
  • Famille.

 

C'est très bien. J'ajouterais: Politique monétaire (que propose-t-on sur le monnaie ?), Politique budgétaire (s'entraîner à équilibrer un budget annuel est indispensable pour construire un programme crédible), Politique industrielle, Politique maritime (droits de pêche, règlementation des navires, etc.). On pourrait aussi fusionner logement, compétitivité et transports dans le thème "Aménagement du territoire".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

C'est très bien. J'ajouterais: Politique monétaire (que propose-t-on sur le monnaie ?), Politique budgétaire (s'entraîner à équilibrer un budget annuel est indispensable pour construire un programme crédible), Politique industrielle, Politique maritime (droits de pêche, règlementation des navires, etc.). On pourrait aussi fusionner logement, compétitivité et transports dans le thème "Aménagement du territoire".

 

Il y a une différence entre zone euro et politique monétaire?
Quant à la politique budgétaire, la chose est en réalité éclatée entre plusieurs thèmes (même si, bien entendu, ce sera un fil conducteur de l'action). Je pense  à protection sociale, fonction publique, institutions, fiscalité, tout cela renvoyant in fine à la politique budgétaire.

Pour la politique industrielle, que peut-on dire de liberhallal? Le but, n'est-ce pas la fin de "l'Etat stratège"?

Pour la politique maritime, je pourrais peut-être fusionner ça avec agriculture, non?

Sinon, autant je comprends la fusion logement/transports, autant je ne comprends pas pourquoi la compétitivité fait partie de l'aménagement du territoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Flashy a dit :

1): Il y a une différence entre zone euro et politique monétaire?
2): Quant à la politique budgétaire, la chose est en réalité éclatée entre plusieurs thèmes (même si, bien entendu, ce sera un fil conducteur de l'action). Je pense  à protection sociale, fonction publique, institutions, fiscalité, tout cela renvoyant in fine à la politique budgétaire.

3): Pour la politique industrielle, que peut-on dire de liberhallal? Le but, n'est-ce pas la fin de "l'Etat stratège"?

4): Pour la politique maritime, je pourrais peut-être fusionner ça avec agriculture, non?

5): Sinon, autant je comprends la fusion logement/transports, autant je ne comprends pas pourquoi la compétitivité fait partie de l'aménagement du territoire.

 

1): Un sujet sur la zone euro devrait essayer de dégager un consensus pour déterminer si on y reste ou pas. Si non, il y aura des nouvelles questions de politiques monétaires à se poser. A la rigueur on peut créer un nouveau sujet plus tard.

 

2): Oui, mais mettre à jour un budget chiffré quelque part serait bien.

 

3): Il y a l'industrie nucléaire, dont la nécessité et les modalités de transition vers le privé sont complexes. Il y a aussi la question de savoir jusqu'à quel point une défense nationale autonome n'implique pas des industries d'armements publiques ou en partenariat semi-public. Il faut enfin étudier toute la réglementation qui entoure le secteur industriel, pour savoir que supprimer une fois la Révolution libérale en marche ;)

 

4): La terre et la mer sont deux choses différentes...

 

5): Bah, un territoire mal aménagé nuit à la compétitivité. C'est vrai pour le réseaux routier, les complexes industrialo-portuaires, tous ce que les marxistes appelleraient l'infrastructure relationnelle. Et puis la compétitivité n'est pas vraiment un thème en soi, on se doute qu'elle doit être prise en compte dans la politique fiscale, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a tellement à dire sur le transport que même fusionné au logement, ca prend de facto une catégorie entière.

 

Entre les privatisations, le carburant, le permis, les assurances/fond de garantie, l'industrie auto, le code de la route, etc. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait pas mieux dans la partie action du Forum ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une riche idée, @Neuron.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Rincevent a dit :

C'est une riche idée, @Neuron.

 

Est-ce qu'il ne parlait pas plutôt de cette section ?

Ca rendrait les choses encore plus visible avec un sous-ensemble "projet 2022".

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Restless a dit :

Est-ce qu'il ne parlait pas plutôt de cette section ?

Ca rendrait les choses encore plus visible avec un sous-ensemble "projet 2022".

Ah si il faut créer un sous-forum je crois que ça nécessite des droits d'administrateur. Je vais voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai réfléchi et je me dis que réduire le nombre de députés serait une bonne chose. A 300 par exemples. D'abord ça fait des économies nettes. Ensuite, ça fait moins de députés, donc moins de gens susceptibles d'inventer un projet de loi pour tromper leur ennui pendant la mandature. Comme ça on limite l'inflation législative.

 

Après, ça suppose de réformer la constitution, et le Congrès ne sera jamais d'accord, du fait du conflit d'intérêts évident. Mais on peut y arriver par référendum.

 

Autrement plus prioritaire serait de supprimer la réserve parlementaire, cette source du clientélisme local et des réélections à vie. Idéalement, faire les deux réformes dans le même référendum constitutionnel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut une loi organique, pas une réforme constitutionnelle. 

 

Les lois ont pour origine principale le gouvernement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...