Jump to content

Espagne, sécession & boutifarre


Recommended Posts

C'est [mention=2282]Tremendo[/mention] qui va rager .   Vargas Llosa est quand même un mec bien. J'ai l'impression qu'il ne dit jamais de merde, il a une sorte d'immunité au syndrome du micro mou. 

 

 

Je savais qu’il etait anti-separatiste. Vargas Llosa est un mec bien, il aurait pu se contenter a raison de dénoncer le nationalisme catalan, mais il a trop trainé avec les libéraux espagnols qui ne sont pour la liberté que si on ne touche pas à la grandeur de l’Espagne et s’il n’y a pas trop d’immigrés. Quand tu vois des anarcaps espagnols pester en défilant avec le drapeau espagnol t’as compris...Il n’y a que Juan Ramon Rallo qui est honnête intellectuellement et cohérent puisque lui aussi préfère une solution légale, mais une solution quand même qui se base sur l’autodétermination des individus, une loi qui protégerait ceux qui veulent se séparer et ceux qui ne veulent pas se séparer, une loi qui garantirait la possibilité d’enclaves et repartirait correctement actifs et passifs. Il est le seul qui échappe aux propagandes des deux côtés, puisque de l’autre on trouve Xavier Sala-i-Martin qui est un peu trop gentil des fois avec les nationalistes catalans. 

 

 

Je voyais une video de l’institut Mises aux États-Unis, un débat entre Jeff Deist et Daniel Lacalle le nouveau directeur de l’institut Mises en Espagne. Meme Jeff Deist hallucinait devant les arguments présentés par celui-ci, sa mauvaise foi, son soutien implicite au contrat social en parlant de constitution, son relativisme quand il lui pose sa question sur les violences policières dimanche dernier. Les libéraux espagnols sont cohérents quand ca les arrange...un peu comme les libéraux français ou américains a la réflexion. Le fameux Lacalle est membre du parti populaire de Rajoy quand même, et beaucoup dans la galaxie libérale à Madrid sont des partisans du PP honteux qui ferment leur bouche quand il s’agit d’analyser la dette publique du gouvernement de Rajoy, les sauvetages a la banque,ne rien dire sur ses augmentations d’impôts, et quand il faut denoncer le gauchisme d’un parti catalan ils oublient de le faire avec Podemos et le PSOE.

 

 

 

  • Yea 2
Link to post

Aujourd’hui des dizaines de milliers de personnes sont venus du reste de l’Espagne en cars et en trains pour manifester leur attachement à la Catalogne et se sont joints aux unionistes sur place. 350.000 selon la police, 900.000 selon les organisateurs. Compte-rendu:

http://www.dailymail.co.uk/news/article-4959952/amp/Spain-supporters-fascist-salutes-independence-demo.html

 

Link to post

L’indépendance n'est pas une possibilité, ça ne peut pas arriver. Jamais un état ne lâche une partie de son territoire comme ça, même pour des territoires minuscules ils se battent comme des chiffonniers alors pour la Catalogne ...

 

Link to post
10 minutes ago, jubal said:

L’indépendance n'est pas une possibilité, ça ne peut pas arriver. Jamais un état ne lâche une partie de son territoire comme ça, même pour des territoires minuscules ils se battent comme des chiffonniers alors pour la Catalogne ...

 

L'indépendance est une possibilité.

L'écosse aurait put l'avoir par exemple.

 

Maintenant, à l'heure actuelle, si demain l'indépendance est proclamée je serais content de ne pas être catalan.

 

Link to post
Il y a 1 heure, jubal a dit :

L’indépendance n'est pas une possibilité, ça ne peut pas arriver. Jamais un état ne lâche une partie de son territoire comme ça, même pour des territoires minuscules ils se battent comme des chiffonniers alors pour la Catalogne ...

 

 

Tchecoslovaquie.

Link to post

Le déferlement d'une foule énorme d'opposants à la sécession, sur Barcelone, avec la présence groupes d'extrème-droite ultra nationalistes, pour  réclamer l'unité espagnole et l'incarcération de Puigdemont, cela peut entrainer le pays dans une nouvelle guerre civile.

Je n'ai jamais cru à fin définitive du franquisme.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2017/10/08/01003-20171008ARTFIG00076-les-opposants-a-l-independance-de-la-catalogne-deferlent-dans-barcelone.php

Link to post

A Barcelone les écoles publiques sont des lieux de bourrage de crane, tout comme en France.

Citation

«Nous ne sommes pas d'accord avec ce qui se passe, s'insurge Eduardo López, avocat. Nous avons vécu toute notre vie ici, mais depuis que les indépendantistes sont devenus extrémistes, c'est devenu difficile. Ils endoctrinent nos enfants dans les écoles publiques, car 90 % des professeurs sont indépendantistes.»

 

Link to post
12 hours ago, Tramp said:

 

Tchecoslovaquie.

 

Oui tient c'est vrai c'est un exemple qui montre que c'est possible, et ça s'est passe sans trop de résistance je crois.

Mais ça me parait quand même toujours impossible en Espagne, qui est un cas différent d'un pays qui vient juste de sortir du communisme suite a une révolution, et qui vient juste de remplacer "socialiste" par "fédéral" dans son nom.

Bon je croyais aussi que Trump pouvait pas être élu ceci dit.

Link to post

Un autre article avec les scenarii possibles (les parentheses ne sont pas de moi)

http://www.equinoxmagazine.fr/2017/10/10/independance-catalane-ce-quil-va-se-passer-aujourdhui/

 

Quote

 


Plusieurs scénarios possibles s’offrent au président

# Déclarer symboliquement l’indépendance de la Catalogne, sans effet, et convoquer des élections régionales (très peu probable)

# Déclarer officiellement l’indépendance, laisser une période de 3 à 6 mois pour que l’Espagne ou l’Europe fasse une médiation, avant de prendre les premières mesures de déconnexion (peu probable)

# Déclarer officiellement l’indépendance, prendre les premières mesures effectives en douceur et progressivement, et stopper le processus si l’Espagne négocie (très probable)

# Déclarer officiellement l’indépendance et considérer que la Catalogne dès ce soir ne fait plus partie de l’Espagne (très peu probable)

 

 

Link to post

Mais il est plus ou moins obligé de déclarer l'indépendance avec le résultat du réferendum non ? Sinon il passe pour un bouffon jusqu'à la fin des temps. En tous cas il y aura beaucoup de mécontents quel que soit le scénario : c'est ça le principal problème que je vois dans la posture de Rajoy.

Link to post

Oui, il est oblige d'aller jusqu'au bout. S'il ne declare pas l'independance ou juste symboliquement il s'aliene le camp independantiste, et comme il s'est deja aliene les unionistes, alors autant aller au bout. Ceci dit Puigdemont est un vrai independantiste depuis sa jeunesse, pas depuis quelques mois ou quelques annees seulement, on peut penser qu'il n'attend que ca de se la jouer pere de la nation.

 

Il semble etre sensible aux arguments economiques de ces derniers jours par contre et des avertissements de certains secteurs pour qui une transition doit etre negociee en cas d'independance, ou en tout cas negocier un modele federal. Ceci dit meme sous cet angle quand on analyse les choses tout n'est pas negatif. Le fait que quelques entreprises et etablissements bancaires bougent leur siege social cote espagnol pour revenir dans un environnement legal deja etabli, moins incertain et avec le bouclier de la zone euro, mais sans demenager physiquement permet de desamorcer tout risque de "corralito" en cas d'independance effective.

Apres sur le long terme, et concernant la monnaie choisie et la gestion des comptes publics c'est autre chose. La Catalogne aura des depenses nouvelles a prendre en charge (armee, secu, fisc etc...), mais se retrouvera avec aussi des impots qu'elle ne percevait pas auparavant. Les estimations cotes espagnols comme cote catalans sont que la Catalogne se retrouverait avec un excedent fiscal et une dette entre 35% et 50% de son PIB, ce qui ne la condamne pas a quitter l'euro. Par contre si pour diverses raisons les comptes publics empirent, que la nouvelle administration fiscale est defaillante, que l'investissement etranger se tarit, que des entreprises partent definitivement, la dette augmenterait avec des taux qui s'envoleraient, ce qui pourrait alors l'amener a  emettre sa propre monnaie pour combler le trou , celle-ci se depreciant immediatement.

Link to post

Les estimations que j'ai l'ai c'est 135% de dette sur PIB pour la Catalogne.

 

Côté Espagnole idem avec une perte de 17% de ses recettes.

 

Ça ne peut que annoncer des coupes budgétaires. 

 

s02-ep24-slashit3-1000x500.jpg

Link to post
14 minutes ago, Tramp said:

Les estimations que j'ai l'ai c'est 135% de dette sur PIB pour la Catalogne.

 

Côté Espagnole idem avec une perte de 17% de ses recettes.

 

Ça ne peut que annoncer des coupes budgétaires. 

 

s02-ep24-slashit3-1000x500.jpg

Voila ma source

https://blogs.elconfidencial.com/economia/laissez-faire/2017-10-10/independencia-cataluna-euro-declaracion-unilateral_1458035/

 



si el Estado catalán repudiara su parte correspondiente a la deuda pública española, apenas arrancaría con unos pasivos equivalentes al 35% de su PIB, lo que le convertiría en un riesgo muy atractivo

Link to post
44 minutes ago, Tremendo said:

 

Apres sur le long terme, et concernant la monnaie choisie et la gestion des comptes publics c'est autre chose. La Catalogne aura des depenses nouvelles a prendre en charge (armee, secu, fisc etc...), mais se retrouvera avec aussi des impots qu'elle ne percevait pas auparavant. Les estimations cotes espagnols comme cote catalans sont que la Catalogne se retrouverait avec un excedent fiscal et une dette entre 35% et 50% de son PIB, ce qui ne la condamne pas a quitter l'euro. Par contre si pour diverses raisons les comptes publics empirent, que la nouvelle administration fiscale est defaillante, que l'investissement etranger se tarit, que des entreprises partent definitivement, la dette augmenterait avec des taux qui s'envoleraient, ce qui pourrait alors l'amener a  emettre sa propre monnaie pour combler le trou , celle-ci se depreciant immediatement.

La dette de la catalogne, pour ce que j'en ai lu, c'est 35 à 50% du PIB.

Pas du PIB catalan.

 

L'article du monde à ce sujet:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/10/09/l-epineuse-question-du-partage-de-la-dette-publique-catalane_5198230_3234.html

 

Quote

 


Si l’on se fie aux exemples historiques de partage des dettes, comme lors de la dislocation de l’Union soviétique, plusieurs méthodes sont possibles : en fonction du poids de la population, ce qui conduirait la dette catalane totale à 115 % du PIB, ou en fonction de la richesse, ce qui la mènerait à 134 % du PIB.

 

Link to post

Bon et bien Puigdemont a déclaré symboliquement l’indépendance et la constitution de la Catalogne en république. En même temps il suspend temporairement son application et demande a dialoguer avec Madrid avec une médiation internationale.

 

J’ai entendu ces dernières heures Verhofstadt dire qu’on ne pouvait avoir une Union européenne de 75 Etats, ce serait ingérable. C’est pourtant bien ce qu’on voudrait. Les europeistes ont montré encore une fois leur déconnexion totale.

Link to post
il y a 33 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Le 2ème bon point avec le recul potentiel du territoire de l'UE, tiens.

Ah oui, la république espagnole, tellement de bons souvenirs...

  • Yea 1
Link to post
Il y a 2 heures, Neomatix a dit :

Ah oui, la république espagnole, tellement de bons souvenirs...

Et la République anglaise aussi tiens.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By SilenT BoB
      Je me decide à vous faire un petit thread pour mettre à disposition des nouvelles de mon pays.
       
      on a commencer avec cet article. Instructif!
      (Pour lire un article du nice Matin, il suffit de visionner une pub)
      https://www.monacomatin.mc/vie-locale/temoignages-ils-ont-vecu-le-blocus-de-monaco-en-1962-651759?fbclid=IwAR12wm-gnxldxtGyerMQb24ZdF_pY3upmLcxhaSmkyIpuJmxaukw-b6aLIg
    • By Axpoulpe
      Je viens de voir cette actu : https://www.lemonde.fr/international/article/2020/10/14/treize-ans-de-prison-pour-nikolaos-michaloliakos-le-chef-du-parti-neonazi-grec-aube-doree_6055997_3210.html
       
      Naturellement je ne pleure pas sur le sort d'un nazillon, mais est-ce que les actes d'un militant ont vocation à faire interdire le parti ? Quelqu'un a suivi cette affaire de près ou connaît la situation politique grecque ? Je ne sais pas, peut-être que le gars qui a pris 13 ans de prison avait une réelle implication dans le meurtre dudit rappeur ou dans une violence institutionnalisée. Thoughts  ?
       
       
    • By Hayek's plosive
      Ca a l'air de gentiment secouer au Belarus:
       
       
      Est-ce que c'est un "soulevement populaire" facon revolution orange ukrainienne (avec la CIA pour emmerder les popov), ou est-ce que c'est Poutine qui manoeuvre en sous-main pour remplacer Loukachenko?
    • By Cugieran
      Hier les Suisses se sont prononcés à 50.3% pour l'initiative UDC sur la fin de l'immigration de masse.
      La réponse est plus complexe qu'il n'y parait.
      Déjà régionalement :
      http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/17/03/blank/key/2014/013.html
      Un battle ville-campagne très clair, hors Tessin qui en manifestement vraiment ras-le bol.
      Un battle alemanique-romand aussi.
       
      A chaud, ça me fait penser à deux choses :
      - en 92, les Suisses ne voulaient pas de l'UE.
      - en 02 ils ont eu les bilatéraux et la libre circulation des personnes sans plus de question
      Vu le score, que certains n'aient pas apprécié ce petit jeu (classique en Europe mais pas en Suisse) me parait possible.
       
      Ensuite, les cantons (hors Tessin) qui ont voté pour sont ruraux avec souvent plus de 80% de Suisses de plus de deux générations. Bref, ils voient passer des étrangers pour les vacances. On est dans la crispation.
       
      La pomme de discorde porte sur les infrastructures qui seraient surchargées. Comparativement aux voisins, c'est discutable mais on ne peut pas niveler par le bas.
      En revanche, Zurich, riche, qui a su s'organiser urbanistiquement pour répondre à l'afflux de population depuis longtemps, n'a pas ce genre de problème.
      Etant entendu que la croissance Suisse (globale) est directement corrélée à la démographie, le PIB/hab reste stable ou à peu près.
      Conclusion : il y a bien apport de richesses suffisant. Les problèmes d'infrastructure sont donc dus à une mauvaise allocation des ressources...
       
      Dénonciation complète des accords bilatéraux par l'UE? Je vois bien cette dernière assouvir sa petite vengeance contre le "paradis fiscal"... Bref, galère.
    • By Adrian
      Réforme constitutionnelle à risque en ce moment
       
       
      Selon les sondages sortis des urnes le non l'emporterai largement
×
×
  • Create New...