Aller au contenu
Hayek's plosive

Ta liberté s'arrête là où commence le viol de ton voisin. (Réflexions à partir de l'Affaire Harvey Weinstein)

Messages recommandés

Non tous les comportements ne se valent pas, et bien sur tu peux donner des conseils, autant que tu veux ! :)

Mais il ne faut pas dire que tous devraient réagir de la même manière, ce n'est pas le cas et c'est parfaitement sain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Stuart Tusspot a dit :

Après que veux tu que je te dise comme comportement à adopter pour pas avoir de souci ? Soit tu sors le soutif sport le col roulé et le jean large soit tu montres que comme toute minette tu sais griffer et mordre. :icon_diablotin:

 

Eh bien c'est à peu près ce que je voulais lire.

En réalité, si les gens ripostaient, vertement & systématiquement, aux agressions, il y aurait certainement un recadrage rapide de la société. 

 

Le problème vient que les gens ne le font plus. Pourquoi, d'après vous ? 

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Stuart Tusspot a dit :

Après que veux tu que je te dise comme comportement à adopter pour pas avoir de souci ? Soit tu sors le soutif sport le col roulé et le jean large soit tu montres que comme toute minette tu sais griffer et mordre. :icon_diablotin:

Il dit qu'il voit pas le problème avec ça.

Révélation

black-jacket-black-turtleneck-blue-jeans476991f2273648c6202b054d89ac3c70.jpgblack-turtleneck-light-blue-boyfriend-je

Dans l'idéal faut plutôt traiter publiquement le mec de tocard ou d'obsédé. La pression sociale sera plus efficace que l'agression physique, et le risque de riposte est moindre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors que bon, c'est si simple, il suffit de demander gentiment 

 

Révélation

 

Oui, mais c'est pas si simple !

 

Révélation

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, on en est rendus à Philippe Lavil, je crois qu'on peut fermer le fil.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Neomatix a dit :

Bon, on en est rendus à Philippe Lavil, je crois qu'on peut ferme le fil.

 

Je crois plutôt qu'on peut et qu'on doit rester sur le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
21 hours ago, Neomatix said:

Il dit qu'il voit pas le problème avec ça.

  Reveal hidden contents

black-jacket-black-turtleneck-blue-jeans476991f2273648c6202b054d89ac3c70.jpgblack-turtleneck-light-blue-boyfriend-je

Dans l'idéal faut plutôt traiter publiquement le mec de tocard ou d'obsédé. La pression sociale sera plus efficace que l'agression physique, et le risque de riposte est moindre.

Pour ça il faut que la société en question pense réellement que le comportement du gars est problématique.

Sinon, la fille passe au mieux pour une aigrie ou une mal-baisée.

 

Et donc pour répondre à la question d'H16,  si tu sais que tu vas être soutenu, la personne aura beaucoup plus facilement cette réaction.

Mais,  je pense que beaucoup de personnes agressées pensent qu'elles ne le seront pas (et souvent je ne peux leur donner tort). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est rigolo un peu ce qui arrive à Lassalle. C'est visiblement un gros lourd avec les nanas. On en vient à ce qu'une autre députée lâche de dépit "c'est un gros lourd, mais un bon gars, c'est dommage".

http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2017/10/22/jean-lassalle-rattrape-par-des-accusations-de-harcelement_5204454_3224.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Marlenus a dit :

Pour ça il faut que la société en question pense réellement que le comportement du gars est problématique.

Sinon, la fille passe au mieux pour une aigrie ou une mal-baisée.

 

Et donc pour répondre à la question d'H16,  si tu sais que tu vas être soutenu, la personne aura beaucoup plus facilement cette réaction.

Mais,  je pense que beaucoup de personnes agressées pensent qu'elles ne le seront pas (et souvent je ne peux leur donner tort). 

 

Désolé, mais le harcèlement sexuel, l'agression sexuelle ou le viol n'ont pas la bénédiction de "la société". Ce sont, d'ailleurs, des infractions pénales. Dès lors qu'il y a des preuves, il y a condamnation.

De même, quand j'ai des preuves, je licencie. Quand le comportement privilégié est de baisser les yeux comme une victime et de chouiner sur Twitter, hé bien ouais, ça ne bouge pas. Mais ça, je n'y peux rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Flashy said:

 

Désolé, mais le harcèlement sexuel, l'agression sexuelle ou le viol n'ont pas la bénédiction de "la société". Ce sont, d'ailleurs, des infractions pénales. Dès lors qu'il y a des preuves, il y a condamnation.

 

Toi tu parles "société" au sens pénal. Moi je parle société au sens entourage (proche et pro). Il ne faut pas confondre les MSM et la société.

Il ne faut pas confondre le Greenwashing des boites au niveau harcèlement et autres et ce qui s'y passe réellement.

 

La réaction du père de mon ex quand elle a été violée ce fut: "Et bien j'espère que cela t'apprendra". Et on remarquera qu'il l'a cru quand elle a dit que c'était un viol.

Quand tu te fais aggresser sexuellement par Harvey Weinstein et que la réponse autour de toi c'est: "Oui enfin tu es montée dans sa chambre. Cela montre bien que tu étais consentante" (réaction super courante quand on lit les forums où l'affaire est débattue), ben tu la fermes rapidement car tu vois que cela ne donnera rien à part des emmerdes.

 

Et j'en ai déjà parlé, mais j'ai un Weinstein/DSK dans ma boite. "Tout le monde" est au courant, actuellement la réaction de la direction c'est juste d'éviter de lui mettre des collaboratrices. Et j'ai un super "Stop au harcèlement" ce matin sur le site intranet de la boite.

 

D'ailleurs quand Quatremer parle du problème DSK en 2007. Il ne dit pas que ce qu'il fait est inadmissible. Il dit qu'il risque de se prendre les SJW américains car eux ne sont pas aussi sympa que nous sur le sujet.

le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or, le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique[...]]Les Américains ne plaisantent pas avec ce genre de chose même si cela nous fait ricaner.

 

Et pour ça il s'est pris les foudres de la presse française.

 

 

Quand à la justice, on en a parlé entre nous. Comme tu l'as dit, le problème est de prouver le viol ce qui est extrèmement dur. Et l'acquittement ne veut pas dire que le gars n'a pas violé, juste que l'on pas de quoi le prouver. (Je parle de viol mais cela vaut aussi pour le reste).

.

 

 

  • Upvote 1
  • Coeur 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

Toi tu parles "société" au sens pénal. Moi je parle société au sens entourage (proche et pro). Il ne faut pas confondre les MSM et la société.

 

Je parle de la loi, expression de la volonté générale. Je parle des institutions. Je parle des risques très concrets à avoir les comportements que tu dénonces. Et les risques, c'est de la taule.

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

Il ne faut pas confondre le Greenwashing des boites au niveau harcèlement et autres et ce qui s'y passe réellement.

 

Les boîtes ne tolèrent pas les agressions sexuelles ou les viols.
Quant au harcèlement, lorsque c'est caractérisé, je te certifie qu'il y a licenciement derrière dans une grande partie des cas. Par contre, non, le ressenti des gens ou leur définition évanescente du harcèlement ne suffit pas à licencier leur supérieur, leur collègue, leur subordonné (et c'est heureux).

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

La réaction du père de mon ex quand elle a été violée ce fut: "Et bien j'espère que cela t'apprendra". Et on remarquera qu'il l'a cru quand elle a dit que c'était un viol.

Quand tu te fais aggresser sexuellement par Harvey Weinstein et que la réponse autour de toi c'est: "Oui enfin tu es montée dans sa chambre. Cela montre bien que tu étais consentante" (réaction super courante quand on lit les forums où l'affaire est débattue), ben tu la fermes rapidement car tu vois que cela ne donnera rien à part des emmerdes.

 

Nous ne vivons pas dans la même société, je pense. Je ne connais absolument personne qui aurait une telle réaction face à quelqu'un victime de viol.

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

Et j'en ai déjà parlé, mais j'ai un Weinstein/DSK dans ma boite. "Tout le monde" est au courant, actuellement la réaction de la direction c'est juste d'éviter de lui mettre des collaboratrices. Et j'ai un super "Stop au harcèlement" ce matin sur le site intranet de la boite.

 

Ta position, c'est que la société ne pense pas vraiment que les comportements type harcèlement sont problématiques.

Ton exemple ne me paraît pas aller dans ce sens. Ils savent que c'est problématique ou mal. Par contre, ils sont lâches ("pas de vagues").  Si, en réalité, tu veux dire qu'il y a beaucoup de lâcheté sur ces sujets-là, hé bien là je peux te rejoindre. Par contre, si tu veux dire que ces comportements sont admissibles par les gens en général, je suis en profond désaccord.

 

Prenons le Cabinet X. 

Le Cabinet d'avocats X a un associé qui rapporte plein de thunes. Vraiment plein.
Le problème, c'est que cet associé est dément. Parmi ses faits d'armes, il y a eu le vol des petites culottes d'une collaboratrice lors d'un voyage ou le fait de renverser une canette de coca sur le crâne d'un collaborateur qui n'avait pas été assez vif d'esprit.

Ces faits n'ont pas donné lieu à sanction. Pourquoi? Pas parce que le cabinet soutient ou apprécie ces comportements. Mais parce qu'il ramène de la thune. A la micro-seconde où ce type sera dans la merde d'un point de vue clientèle, il se fera crucifier, voire radié.

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

D'ailleurs quand Quatremer parle du problème DSK en 2007. Il ne dit pas que ce qu'il fait est inadmissible. Il dit qu'il risque de se prendre les SJW américains car eux ne sont pas aussi sympa que nous sur le sujet.

 

Quatremer parlait du côté très lourdingue de DSK, même si rétrospectivement on voit bien qu'il était plus que lourdingue...

Et il n'a pas tort : en France, on tolère davantage la séduction à deux balles du cinquantenaire bedonnant qu'aux USA. Je ne suis pas sûr, en soi, que ce soit un mal tant qu'on reste strict et rigoureux dès lors qu'il y a clairement abus.

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

Et pour ça il s'est pris les foudres de la presse française.

 

La presse française est servile.

 

il y a 48 minutes, Marlenus a dit :

Quand à la justice, on en a parlé entre nous. Comme tu l'as dit, le problème est de prouver le viol ce qui est extrèmement dur. Et l'acquittement ne veut pas dire que le gars n'a pas violé, juste que l'on pas de quoi le prouver. (Je parle de viol mais cela vaut aussi pour le reste).

 

Ce n'est pas un problème de devoir prouver le viol, ou le reste. Cette exigence probatoire, qui est absolument fondamentale, ne signifie pas que la Justice tolère ou admet les comportements incriminés. 

 

Si ça t'intéresses, un compte-rendu d'une affaire sur deux militaires accusés de viol, compte-rendu du point de vue du conseil des militaires : http://maitremo.fr/les-deux-costauds/

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 10/22/2017 at 3:44 AM, h16 said:

En réalité, si les gens ripostaient, vertement & systématiquement, aux agressions, il y aurait certainement un recadrage rapide de la société. 

 

Le problème vient que les gens ne le font plus. Pourquoi, d'après vous ? 

 

Tellement vrai, et ce pour tout les types d'agressions. Et ça se vérifie en pratique, la ou les agressions ne sont pas tolérée il n'y en a quasi pas.

 

Par contre je ne sais pas pourquoi les gens ne le font pas/plus. Peur de la violence ? Problème légaux ? Evolution culturelle ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
31 minutes ago, Flashy said:

 

Je parle de la loi, expression de la volonté générale. Je parle des institutions. Je parle des risques très concrets à avoir les comportements que tu dénonces. Et les risques, c'est de la taule.

 

Et les risques à dénoncer c'est de t'en prendre pour des années de procédures pour absolument aucune certitude du résultat.

Avec parfois des graves problèmes sur ta carrière ou autre. Comme ces victimes de viols dans les cités obligées de déménager car elles s'en prennent plein la tronche.

 

Donc des fois tu préfères passer à autre chose.

 

 



Nous ne vivons pas dans la même société, je pense. Je ne connais absolument personne qui aurait une telle réaction face à quelqu'un victime de viol.

Et bien tu ne connais pas les milieux conservateurs alors.

Perso j'ai un grand oncle qui n'a plus parlé à sa fille quand elle a divorcée.

Quand tu en es là, pour des raisons culturelles, je doute que la notion de viol conjugal soit quelque chose qui te tiens à coeur.

 

Mais justement, oublions pas que pour réagir face à une victime de viol, il faut la reconnaitre comme victime de viol. Tu ne peux pas être considéré comme victime de viol conjugal si tu ne reconnais pas le principe du viol conjugal par exemple
Or justement, souvent le problème est que l'on dénie à la personne ce statut de victime.

Tiens, une lettre d'une amie de Brock Turner, cette affaire de viol qui a enflammée les féministes

This is completely different from a woman getting kidnapped and raped as she is walking to her car in a parking lot. That is a rapist. These are not rapists. These are idiot boys and girls having too much to drink and not being aware of their surroundings and having clouded judgement.

Bon,  Brock n'est pas un violeur, juste un gars sympa qui a trop bu, donc la femme n'est pas victime de viol, passons à autre chose.

 

Peu de personnes vont défendre le principe du viol, même si on a encore pas mal de personnes pensent que si la victime porte une mini jupe le violeur est moins responsable.

Mais reconnaitre que la personne s'est bien fait violer, c'est pas ça.

 

Même ici on lu que les victimes de Weinstein n'était pas des oies blanches et qu'aller dans sa chambre c'est savoir où on allait.

 



Ta position, c'est que la société ne pense pas vraiment que les comportements type harcèlement sont problématiques.

Ton exemple ne me paraît pas aller dans ce sens. Ils savent que c'est problématique ou mal. Par contre, ils sont lâches ("pas de vagues").  Si, en réalité, tu veux dire qu'il y a beaucoup de lâcheté sur ces sujets-là, hé bien là je peux te rejoindre. Par contre, si tu veux dire que ces comportements sont admissibles par les gens en général, je suis en profond désaccord.

Je pense qu'il y a de la lâcheté (dans le cas de mon boulot)

 

Et je pense qu'il y a du: "Ce n'est pas du harcèlement, c'est de la grivoiserie" (dans d'autres cas).

 

 



Quatremer parlait du côté très lourdingue de DSK, même si rétrospectivement on voit bien qu'il était plus que lourdingue...

Et il n'a pas tort : en France, on tolère davantage la séduction à deux balles du cinquantenaire bedonnant qu'aux USA. Je ne suis pas sûr, en soi, que ce soit un mal tant qu'on reste strict et rigoureux dès lors qu'il y a clairement abus.

Il parlait déjà de "limite du harcèlement".

On voit bien que la ligne harcèlement/lourdingue n'est pas claire.

 

 

 

 



Ce n'est pas un problème de devoir prouver le viol, ou le reste. Cette exigence probatoire, qui est absolument fondamentale, ne signifie pas que la Justice tolère ou admet les comportements incriminés. 


C'est une bonne chose pour la justice et il ne faut surtout pas l'enlever.

 

Par contre, c'est un problème quand tu as été victime de viol car ce n'est pas une chose évidente à prouver.

 

Je vis lire ton texte sur les militaires.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Flashy said:

 

Si ça t'intéresses, un compte-rendu d'une affaire sur deux militaires accusés de viol, compte-rendu du point de vue du conseil des militaires : http://maitremo.fr/les-deux-costauds/

 

Bon j'ai lu.

Et on a une fausse victime de viol, mais je ne vois pas ce que tu veux montrer ici.

Moi je parle de celles qui justement ne veulent pas aller en justice, pas de celles qui y vont pour rien.

 

Dans le genre pire, il y a plusieurs histoire où la fille se plaint à son père de viol, le père tue le violeur et on se rend compte qu'il n'y a jamais eu viol.

 

Oui, il y a des fausses accusations de viols.

Oui, la justice ne doit condamner que sur preuve.

 

J'explique juste pourquoi certaines vraies victimes préfèrent se taire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

Bon j'ai lu.

Et on a une fausse victime de viol, mais je ne vois pas ce que tu veux montrer ici.

Moi je parle de celles qui justement ne veulent pas aller en justice, pas de celles qui y vont pour rien.

 

Dans le genre pire, il y a plusieurs histoire où la fille se plaint à son père de viol, le père tue le violeur et on se rend compte qu'il n'y a jamais eu viol.

 

Oui, il y a des fausses accusations de viols.

Oui, la justice ne doit condamner que sur preuve.

 

J'explique juste pourquoi certaines vraies victimes préfèrent se taire.

 

Il est dommage que certaines vraies victimes préfèrent se taire. Mais l'exigence probatoire, elle, demeure essentielle. C'était là le but de ce petit compte-rendu : rappeler l'importance de la preuve. 

Là, un des deux militaires avait, heureusement, des échanges sur snapchat pour s'épargner la taule. 

Mais quid si ça n'avait pas été le cas? L'enjeu n'a rien d'anodin, je sais que tu en conviens.

 

Tout comme la guerre est un sujet trop grave pour la laisser aux militaires (ou aux politiques...), la Justice est un sujet trop grave pour qu'on la laisse aux victimes (ou aux politiques...). L'empathie, la compassion, tout ça est extrêmement dangereux lorsqu'on cause procédure pénale. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Flashy said:

 

Il est dommage que certaines vraies victimes préfèrent se taire. Mais l'exigence probatoire, elle, demeure essentielle. C'était là le but de ce petit compte-rendu : rappeler l'importance de la preuve. 

Là, un des deux militaires avait, heureusement, des échanges sur snapchat pour s'épargner la taule. 

Mais quid si ça n'avait pas été le cas? L'enjeu n'a rien d'anodin, je sais que tu en conviens.

 

Tout comme la guerre est un sujet trop grave pour la laisser aux militaires (ou aux politiques...), la Justice est un sujet trop grave pour qu'on la laisse aux victimes (ou aux politiques...). L'empathie, la compassion, tout ça est extrêmement dangereux lorsqu'on cause procédure pénale. 

Oui mais là on est totalement d'accord.

Et je ne crois pas avoir jamais défendu la thèse inverse.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, jubal a dit :

 

Tellement vrai, et ce pour tout les types d'agressions. Et ça se vérifie en pratique, la ou les agressions ne sont pas tolérée il n'y en a quasi pas.

 

Par contre je ne sais pas pourquoi les gens ne le font pas/plus. Peur de la violence ? Problème légaux ? Evolution culturelle ?

A mon avis c'est multifactoriel.

- il y a un effet de groupe : si on ne t'a jamais appris à répliquer vertement, tu ne le fais pas

- la société moderne est même plus que pacifiste, elle est violemment anti-violence

- judiciarisation d'un peu tout le domaine public ce qui fait qu'envoyer un pain dans la gueule d'un malotru peut coûter cher en poursuites

- démission culturelle : après tout, l'Etat est là pour ça (et si tu t'interposes, l'Etat le prend mal) ; de surcroît, le malotru est maintenant de plus en plus souvent plus nombreux que toi :)

- donc un peu tout ce que tu dis

  • Upvote 5
  • Coeur 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dissinance cognitive au Monde à cause de Roman Polanski :

- d'un côté on défend la non-prescriptabilité du viol

- de l'autre on utilise l'argument que la victime souhaite que l'affaire soit close.

 

Le Monde - Le réalisateur Roman Polanski pris dans le tourbillon de l’affaire Weinstein

La Cinémathèque française, qui doit consacrer une rétrospective au cinéaste au moment de la sortie de son film « D’après une histoire vraie », est la cible d’associations féministes.

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/10/25/affaire-weinstein-polanski-pris-dans-le-tourbillon_5205570_3476.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 20/10/2017 à 20:01, Rincevent a dit :

Le choc de différentes cultures / mentalités / appelez-ça-comme-vous-voulez.

 

Et nous y voici. J'aime comme tu sais mettre l'ambiance dans les discussions.

 

Quand on demande aux élèves juges ce qu'ils ont vu de la scène jouée par des acteurs, les détails de leurs souvenirs divergent partiellement, parce que chacun reconstitue la scène comme il peut, mais la base converge. Quand on demande aux gens, dans l'expérience scientifique que j'ai mentionnée, de se souvenir de leur faux crime, tout diverge, parce que chacun invente un nouveau souvenir sous la pression. Quand on demande aux milliers de rescapés des camps nazis de raconter leurs souvenirs, et bien on s'aperçoit bien que les camps ont existé, que les baraquements étaient dans l'ensemble comme ils l'ont décrit, que les journées étaient assez proches de ce qui était raconté, mais que dans tel camp, l'Oberst Julius Schmitt et son profil d'Aryen blond était en fait un Oberstleutnant, que son prénom était Johann et qu'il était plutôt brun (ce que les historiens peuvent recouper et vérifier, afin de ne pas confondre l'Oberstleutnant Schmitt qui oeuvrait à Sobibor d'une part, d'avec l'Oberst Schmitt qui faisait partie d'une unité combattante envoyée mater le maquis en Grèce, ce qui est bien parce qu'ils n'ont donc pas la même responsabilité pénale).

 

Oh, et accessoirement, après guerre, les rescapés étaient incités à bien fermer leurs gueules. Si l'appel à l'histoire peut intimider certains demi-habiles, c'est dommage, parce que ça ne va pas marcher ici (et que prendre ses interlocuteurs pour des demi-habiles n'aide pas à améliorer le niveau de la conversation).

 

Pendant ce temps, Peter Thiel monte un fonds d'aide juridique pour financer quiconque a des témoignages crédibles contre Harvey Weinstein. Un type agit et met ses couilles son pognon sur la table, pendant que des milliers de gens se font mousser sur les réseaux sociaux. Comme je disais, certains aiment les solutions, d'autres préfèrent la compassion.

 

 

Pour des gens incités à fermer leur gueule, on peut dire qu’ils parlaient quand même relativement fort : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_récits_de_rescapés_de_la_Shoah

Tu noteras qu’il y a quand même quelques livres parus dès 1945. Et puis, c’est pas comme si on avait projeté un film des camps lors du procès le plus célèbre de l’histoire de l’Humanité à côté de celui de Socrate...

 

 

Pour finir, les gens ne se font pas mousser en racontant leurs agressions sexuelles. J’ai plein d’exemples, célèbres ou pas, qui ont réussi à parler de traumatismes grâce à tout le battage médiatiques. Et je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas avoir de la compassion et des solutions. Faut vraiment raisonner de manière binaire et autiste pour voir cela comme ça.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Johnnieboy a dit :

Pour des gens incités à fermer leur gueule, on peut dire qu’ils parlaient quand même relativement fort : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_récits_de_rescapés_de_la_Shoah

Tu noteras qu’il y a quand même quelques livres parus dès 1945. Et puis, c’est pas comme si on avait projeté un film des camps lors du procès le plus célèbre de l’histoire de l’Humanité à côté de celui de Socrate...

Très, très peu avant les années 70 (et souvent l'oeuvre de déportés qui se presentaient davantage comme résistants ou comme communistes que comme juifs). Heureusement qu'il y a eu des exceptions, mais le témoignage de mes grands-parents sur l'après-guerre ne laisse que peu de doute sur l'ambiance de l'époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un témoignage de Simone Veil où justement on lui demande pourquoi ils ont été inaudibles à la libération et après

 

Aujourd'hui, on refait beaucoup l'Histoire. On essaye de comprendre pourquoi on n'a pas plus parlé. Je crois que ça vaut la peine d'essayer de comprendre pourquoi mais qu'il ne faut pas refaire l'histoire autrement qu'elle n'a été en disant que c'est parce que les déportés n'ont pas voulu en parler, parce que les déportés ont cherché l'oubli eux-mêmes. Ce n'est pas vrai du tout. Il suffit de voir le nombre de rencontres qu'ils ont entre eux. Si nous n'avons pas parlé c'est parce que l'on n'a pas voulu nous entendre, pas voulu nous écouter. Parce que ce qui est insupportable, c'est de parler et de ne pas être entendu. C'est insupportable. Et c'est arrivé tellement souvent, à nous tous. Que, quand nous commençons à évoquer, que nous disons quelque chose, il y a immédiatement l'interruption. La phrase qui vient couper, qui vient parler d'autre chose. Parce que nous gênons. Profondément, nous gênons.

 

https://www.franceculture.fr/histoire/simone-veil-sur-la-shoah-nous-navons-pas-parle-parce-quon-na-pas-voulu-nous-ecouter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Monde - Hollywood et la pédophilie, des accusations récurrentes

Des célébrités racontent avoir été victimes d’agression sexuelle quand elles étaient mineures. Accusé, l’acteur Kevin Spacey a demandé pardon, tout en assurant ne se souvenir de rien.

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/10/30/hollywood-et-la-pedophilie-des-accusations-recurrentes_5207967_3476.html

 

 

 

Le Monde - Roman Polanski à Paris : un rassemblement féministe devant la Cinémathèque

La Cinémathèque française a exclu d’annuler la rétrospective consacrée au réalisateur accusé d’agressions sexuelles.

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/10/30/roman-polanski-a-paris-un-rassemblement-feministe-devant-la-cinematheque_5208049_3476.html

 

:icon_tourne:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le coup je suis bien content que Polanski s'en prenne plein la gueule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En réponse à ces allégations, Netflix a annoncé que la série House of Cards s’arrêtera l’été prochain après six saisons.

Bordel.

Pour une unique agression non-prouvée datant de 30 ans pour laquelle personne n'a porté plainte.

Ça a créé un sacré climat de merde cette affaire : en plus des réactions disproportionnées provoquées par une association à Weinstein, ça renverse publiquement la charge de la preuve.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
30 minutes ago, Neomatix said:

Ça a créé un sacré climat de merde cette affaire

Qui aurait pu le prévoir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Neomatix said:

Bordel.

Pour une unique agression non-prouvée datant de 30 ans pour laquelle personne n'a porté plainte.

Ça a créé un sacré climat de merde cette affaire : en plus des réactions disproportionnées provoquées par une association à Weinstein, ça renverse publiquement la charge de la preuve.

 

 

Ils disent que cela n'a rien à voir, que c'était déjà décidé.

 

Comme quoi, même chose, on les accuse (d'arrêter la série à cause de la polémique) sans preuve ;)

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×