Aller au contenu
Hayek's plosive

Ta liberté s'arrête là où commence le viol de ton voisin. (Réflexions à partir de l'Affaire Harvey Weinstein)

Messages recommandés

il y a 4 minutes, poney a dit :

 

Je pourrais parler loooonguement de ce qui se passe dans les coulisses des universités, j'en apprends toutes les semaines.

 

J'avoue ne pas être trop surpris non plus, bizarrement :lol:

 

il y a 4 minutes, poney a dit :

Pour répondre à ta première phrase : oui, sans doute que ça se joue différement selon les secteurs, peut-etre que le secteur artistico-culturel, et politique, est plus marqué parce que les avancements se font plus sur le réseau, le copinage et le piston que le CV. Alors, forcément, les mecs en profitent. C'est peut-être plus difficile dans une boite ou le CV et l'expérience joue, mais on voit bien que ça n'empêche rien. L'avancement au canapé existe partout,  qu'il soit consentent ou subi. 

Disons que les variabilités phénoménales, même éventuellement en terme d'intensité, ne doivent pas cacher leur existence générale.

 

Ah mais je ne disais pas que le problème était absent ailleurs, simplement qu'il était plus intense, à mon avis, dans certains secteurs, y compris des secteurs où tu as des gens qui sont dans le paraître-progressiste (si je puis dire).

Bref, je pense qu'en vrai on est tous d'accord !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Flashy a dit :

 

Ah mais je ne disais pas que le problème était absent ailleurs, simplement qu'il était plus intense, à mon avis, dans certains secteurs, y compris des secteurs où tu as des gens qui sont dans le paraître-progressiste (si je puis dire).

Bref, je pense qu'en vrai on est tous d'accord !

Plus intense, davantage médiatisé, plus vendeur...

Lhôpital aussi, c'est saignant ! 

Partout où il y a de la mixité et de la hiérarchie, en fait, et où les places son chères, donc avec un incitatif à courber l'échine, et baisser sa culotte ; si on pouvait se barrer vite fait d'un job où le n+ est un grosse saloperie, le problème se poserait différemment, et le manche  (huhuhu) ne serait pas tenu par la même personne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Johnnieboy a dit :

Dans les hôpitaux, c’est hardcore, aussi. Dans les universités, ça a l’air agressif aussi mais différemment (les profs passent leur temps à dénigrer et se moquer de leurs collègues en public).

 

Le milieu de l'art (côté recherche i.e. musées/universités) n'a pas l'air très tendre non plus. Ce qui correspond ce que dit poney d'ailleurs : milieu fonctionnant par réseau/copinage/piston + un côté assez macho paraît-il.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Ultimex a dit :

 

Le milieu de l'art (côté recherche i.e. musées/universités) n'a pas l'air très tendre non plus. Ce qui correspond ce que dit poney d'ailleurs : milieu fonctionnant par réseau/copinage/piston + un côté assez macho paraît-il.

 

Je ne savais pas. Autant côté "scène" et "représentation", j'ai eu écho de certains comportements qui pourraient être qualifiés, ma foi, de harcèlement sexuel, autant je pensais que "l'étude de l'art" n'avait que les travers classiques qu'on peut constater chez les universitaires (des batailles de gros egos, quoi). Je n'aurais pas soupçonné du machisme, en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour être plus complet, il faut dire que ces pratiques concernent aussi les hommes, le sexe en moins.

 

J'ai un collègue dont un vieux prof à jurer de détruire la carrière parce qu'il n'a pas voulu faire sa thèse avec. Je pourrais faire la liste des trucs que le prof lui à dit et à tenté de faire, en vain heureusement. Là, on est dans des pratiques, malheureusement cette fois-ci, standard de monde académique, des chapelles, des réseaux, des idées, des controverses, ...

Si c'était "une collègue" et non un collègue, je suis prêt à parier qu'une quelconque forme d'assaut sexuel aurait eu lieu. C'est d'autant plus sur que ça s'est passé et que ça continue à se passer. Tel autre vieux prof, retraité depuis quelques années, qui choisissait ses doctorantes africaines sur leur physique et conditionnait leur réussite selon des faveurs sexuelles. Combien de ces congolaises sont rentrées au Congo avec des thèses dont on peut soupçonner qu'elles n'ont été validée qu'autre nombre de fellations et autres faveurs sexuelles ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Flashy a dit :

 

Je ne savais pas. Autant côté "scène" et "représentation", j'ai eu écho de certains comportements qui pourraient être qualifiés, ma foi, de harcèlement sexuel, autant je pensais que "l'étude de l'art" n'avait que les travers classiques qu'on peut constater chez les universitaires (des batailles de gros egos, quoi). Je n'aurais pas soupçonné du machisme, en tout cas.

 

Pas eu vent d'agressions ou de harcèlements (ce qui ne veut pas dire que ça n'existe pas). Mais un milieu un peu plus difficile quand on est une femme semble-t-il (d'un point-de-vue de la reconnaissance du travail notamment). A cela s'ajoute la bataille des gros égos en effet, couplé à une culture du réseau et de l'entre-soi (qui peut se traduire par des tentatives d'humiliation en public, la volonté de détruire la carrière de quelqu'un, etc.).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Ultimex a dit :

 

A cela s'ajoute la bataille des gros égos en effet, couplé à une culture du réseau et de l'entre-soi (qui peut se traduire par des tentatives d'humiliation en public, la volonté de détruire la carrière de quelqu'un, etc.).

 

On dirait le monde académique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En d'autres termes, plus un "milieu" échappe aux bien-faits du marché (facilités d'entrer, facilités pour sortir), plus il favorise les comportements parasitiques, le harcèlement entre autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, poney a dit :

 

On dirait le monde académique

 

Probablement. C'est un milieu que je ne vois que de loin, de manière indirecte, d'autres personnes pourraient certainement mieux en parler que moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Tremendo a dit :

En d'autres termes, plus un "milieu" échappe aux bien-faits du marché (facilités d'entrer, facilités pour sortir), plus il favorise les comportements parasitiques, le harcèlement entre autres.

 

C'est peut-etre un jugement hatif mais ça mérite probablement qu'on se penche sur la question (et pas que théoriquement, avec un faisceau de cas/preuve à l'appui)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut voir, parce que le milieu Big 4 il y a une vingtaine d'années, pas sûr que ça ait été plus joli que certains coins de l'université. Alors que dans le genre facile d'entrer/facile de sortir, ça se pose.

 

Depuis on a inventé les open space. Et dans un certain grand groupe du CAC parisien, on me disait que si les bureaux des directeurs étaient vitrés, ce n'était pas que pour des histoires de philosophie open space. Ca évite des problèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même la grande muraille de Chine est vitrée dans les banques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà quelqu'un qui fait les choses bien : http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/21/frederic-haziza-journaliste-de-lcp-accuse-d-agression-sexuelle_5218217_3224.html

 

Citation

Les faits ont exactement trois ans, mais c’est l’affaire Weinstein qui a décidé Astrid de Villaines à les dévoiler. La journaliste de La Chaîne parlementaire (LCP) a porté plainte, dimanche 19 novembre, contre Frédéric Haziza, journaliste vedette de la chaîne et présentateur de « Questions d’info » (dont Le Monde est partenaire), qu’elle accuse d’agression sexuelle, selon un article de Buzzfeed daté du 21 novembre.

Le site s’est procuré la plainte de la journaliste, dans laquelle elle relate des faits survenus le 20 novembre 2014. Alors qu’Astrid de Villaines tente de rejoindre son bureau, M. Haziza lui bloque le passage et insiste pour qu’elle passe devant lui.

 

« Je suis donc passée devant lui, face à face. Monsieur Haziza a alors tendu son bras droit, autour de ma taille. Sa main s’est alors retrouvée au niveau de mes fesses, côté gauche, en l’appuyant fortement. Dans le même temps, Monsieur Haziza m’a pincé la fesse gauche », détaille la plainte, consultée par Buzzfeed.

Mme de Villaines précise, par ailleurs, que le présentateur avait déjà eu « des gestes ou des allusions plus ou moins déplacés ». « Il me frôlait le haut de ma poitrine avec ses mains et (…) il me déclarait que mes hauts de vêtements m’allaient bien, tout en fixant ma poitrine », raconte la journaliste.


Un "avertissement"

 

Son récit est corroboré par deux témoins, Thibaud Le Floch et Charles Villanove, journalistes à LCP au moment des faits. Le premier a assuré avoir vu Frédéric Haziza « donner une fessée » à Astrid de Villaines, et le second a déclaré qu’il lui avait « attrapé la fesse ». Tous deux ont demandé à M. Haziza de s’excuser publiquement, mais ce dernier a refusé, n’acceptant de ne parler à Mme de Villaines qu’à voix basse.

Frédéric Haziza a également été convoqué par le rédacteur en chef de l’époque. Dans sa plainte, la journaliste explique que le présentateur a d’abord nié les faits, certifiant n’avoir touché que le genou de sa collègue. Il a finalement proposé de lui acheter une viennoiserie en guise d’excuses et a été sanctionné d’un avertissement par la direction.

 

Je ne comprends pas les guillemets à avertissement (c'est le nom de la sanction...), mais c'est très probablement insuffisant (je déteste les RH frileux). 

Là, elle a porté plainte de façon adéquate, dans le délai adéquat, avec des faits circonstanciés, et avec le luxe (même) d'avoir des éléments de preuve solides (à mon sens) permettant de venir au soutien de ladite plainte.

 

Je mets un pouce bleu à la direction de la Chaîne, aussi :

 

Citation

Sollicitée par Buzzfeed, Marie-Eve Malouines, présidente de la chaîne depuis 2015, a déclaré :

« J’ai dit à la journaliste que l’essentiel est qu’elle puisse travailler en toute sérénité. Si elle souhaite que la chaîne l’assiste ou prenne des dispositions elle me le dira, nous resterons en contact. J’en discuterai aussi avec Frédéric Haziza. S’il y a d’autres incidents, il faut que les gens me le disent ou qu’ils en informent le CHSCT, au moins en même temps qu’ils en parlent dans la presse. »

 

Tout est dit. Avant d'en causer dans la presse ou de pleurer sur Twitter, faut en causer aux délégués du personnel, au CHSCT, aux RH. Si ça bouge pas (ou que la sanction est insuffisante, comme ici), tu portes plainte et, pourquoi pas, tu peux en informer la presse. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au milieu de tout ca, il se répand autre chose de délétère : le fait que le moindre contact non désiré causerait des traumatismes horribles qui nécessitent d'appeler la police et d'aller au tribunal. Tout ce qui est illegal ne mérite pas d'être poursuivi.

 

Je je me fais bousculer, je ne porte pas plainte pour violences volontaires. Mais dès que y a l'évocation du sexe, on passe en mode exagération. Faut voir les féministes qui parlent de "survivantes" pour une main aux fesses.

 

Culture de la victimisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Tramp a dit :

Une actrice insultée et harcelée pour avoir mis en doute une accusation d'attouchement sexuel.

 

http://reason.com/archives/2017/11/21/why-youre-all-wrong-to-be-raging-against

 

 

C’est un peu bien fait pour sa gueule. Elle soutient à fond ce truc jusqu’au moment où un de ses amis est accusé. Là, non, non, c’est pas possible, je sais qu’il l’a pas fait, elle ment.

 

Citation

for expressing her inner conscience

 

 

Là est le problème. Une potentielle victime dit avoir été agressée sexuellement quand elle était mineure par un de tes amis. A aucun moment on ne te demande d’exprimer en public ton « inner conscience » et de dire qu’il l’a pas fait. Tu fermes ta gueule et tu laisses la justice faire son taffe. C’est la solution la plus sage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Johnnieboy said:

A aucun moment on ne te demande d’exprimer en public ton « inner conscience » et de dire qu’il l’a pas fait. Tu fermes ta gueule et tu laisses la justice faire son taffe. C’est la solution la plus sage. 

À aucun moment on ne te demande d'exprimer en public ton « inner conscience » tout court, dans un sens ou dans l'autre. Tu fermes ta gueule et tu laisses la justice faire son taffe. C’est la solution la plus sage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Lancelot a dit :

À aucun moment on ne te demande d'exprimer en public ton « inner conscience » tout court, dans un sens ou dans l'autre. Tu fermes ta gueule et tu laisses la justice faire son taffe. C’est la solution la plus sage. 

 

 

Non, il y a des cas où tu peux commencer à l’ouvrir avant le jugement. Typiquement, le cas Weinstein. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Johnnieboy a dit :

Non, il y a des cas où tu peux commencer à l’ouvrir avant le jugement. Typiquement, le cas Weinstein. 

 

Weinstein et Miller sont la même personne?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Flashy a dit :

 

Weinstein et Miller sont la même personne?

 

 

Je ne comprends pas le sens de ta question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Monde - Harcèlement sexuel : la plainte contre Christophe Arend, député LRM, classée sans suite

« Les auditions et l’enquête ont permis de mettre en lumière de nombreuses incohérences et contradictions dans les déclarations de la plaignante », a expliqué le procureur de la République à Sarreguemines.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/29/harcelement-sexuel-la-plainte-contre-christophe-arend-depute-lrm-classee-sans-suite_5222297_3224.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le PDG d'Aphabet, la maison-mère de Google, Éric Schmidt a démissioné http://www.cbc.ca/news/business/eric-schmidt-alphabet-stepping-down-executive-chairman-1.4461448 et cela a reparti certaines rumeurs voulant qu'il flirtait divers femmes. https://nypost.com/2017/12/21/eric-schmidts-surprise-alphabet-exit-rekindles-womanizing-rumors/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Monde - Violences sexuelles au sein des Jeunesses communistes : la parole se libère

« Le Monde » a recueilli plusieurs témoignages sur des cas de harcèlement, d’agression ou de viol depuis plusieurs années au sein du mouvement de gauche.

http://www.lemonde.fr/enquetes/article/2018/01/06/violences-sexuelles-au-sein-des-jeunesses-communistes-la-parole-se-libere_5238181_1653553.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Monde c'est Closer :

 

Le Monde - L’acteur américain James Franco accusé par cinq femmes de comportement inapproprié

L’apparition de l’acteur à la cérémonie des Golden Globes, dimanche, arborant un pin’s soutenant l’organisation Time’s Up, semble avoir déclenché cette salve d’accusations.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/01/12/l-acteur-americain-james-franco-accuse-par-cinq-femmes-de-comportement-inapproprie_5240908_3224.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les mecs, en tout cas, ni dans le consulting, ni ailleurs je n'ai eu la possibilité d'avoir une promotion canapé.

J'ai eu vent d'histoires de coucheries mais sans enjeux de pouvoir. 

Chez un retailer il y avait bien une vieille quinqua qui agressait sexuellement tous les mâles mais ça n'a pas déclenché de poursuites, malgré quelques vomis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 12/01/2018 at 2:33 PM, Tramp said:

Le Monde c'est Closer :

 

Le Monde - L’acteur américain James Franco accusé par cinq femmes de comportement inapproprié

L’apparition de l’acteur à la cérémonie des Golden Globes, dimanche, arborant un pin’s soutenant l’organisation Time’s Up, semble avoir déclenché cette salve d’accusations.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/01/12/l-acteur-americain-james-franco-accuse-par-cinq-femmes-de-comportement-inapproprie_5240908_3224.html

On attend le prochain déballage de linge sale lors des hots d'or, des actrices se seraient senties obligées d'avoir des relations sexuelles par pression professionnelle.

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce virtue signaling.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quand même bien inquiétant que la France ait plus intégré le puritanisme sjw que la suède feministe et social-democrate, au point d’être au même niveau que les USA (voire de les dépasser sur certains points) champion dans ce domaine.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×