Jump to content

Conseils d'investissement


NoName

Recommended Posts

Est-ce que ça vaut le coup d'acheter, pour grosso modo mille euro, des actions dans des valeurs dites "défensives", plutôt que de laisser son argent en banque ? En particulier en ce moment, avec un risque fort d'inflation avenir ? Sachant que je n'ai jamais fait ça et que je suis un total néophyte.

Link to comment
1 hour ago, Mégille said:

Est-ce que ça vaut le coup d'acheter, pour grosso modo mille euro, des actions dans des valeurs dites "défensives", plutôt que de laisser son argent en banque ? En particulier en ce moment, avec un risque fort d'inflation avenir ? Sachant que je n'ai jamais fait ça et que je suis un total néophyte.

En général, les conseils disent que rester liquide est le mauvais choix.

Bon toujours n'existe pas, mais l'idée est là.

 

Donc, oui, à mon sens c'est une bonne idée.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Mégille a dit :

Est-ce que ça vaut le coup d'acheter, pour grosso modo mille euro, des actions dans des valeurs dites "défensives", plutôt que de laisser son argent en banque ? En particulier en ce moment, avec un risque fort d'inflation avenir ? Sachant que je n'ai jamais fait ça et que je suis un total néophyte.

 

Ca dépend ce que ça représente de ton épargne et si tu es susceptible d'en avoir besoin de manière inattendue. Si tu as répondu oui à la deuxième partie ou +10-20% à la première, tu devrais probablement laisser ça sur un livret. Sinon non. Dans l'absolu, 1000€ ne changeront pas grand chose de toute manière ;)

 

Sinon le sujet inflation me semble une mauvaise raison d'investir pour la première fois. Je conseillerais de raisonner de manière globale (cf. mes questions), en faisant d'abord de l'épargne de précaution, facilement mobilisable (à un niveau qui dépend de la solidité de tes revenus et de ton niveau de dépenses), puis prendre date sur des assurance-vie (avec un mélange fonds € / actions) voire un PEA.

  • Yea 1
Link to comment
  • 1 month later...

Très bons conseils quant aux perspectives actuelles (ne faites pas attention à la miniature putaclic) :

 

 

 

 

Au passage je recommande d’urgence sa chaîne à quiconque souhaite se lancer dans l’investissement. C’est complet, s’attarde bien sûr les bases et comme il aime à le dire ne te vend pas la vie de rêve et la Lambo au bout d’un mois.

Link to comment
Il y a 1 heure, Fenster a dit :

Très bons conseils quant aux perspectives actuelles (ne faites pas attention à la miniature putaclic) :

 

 

 

 

Au passage je recommande d’urgence sa chaîne à quiconque souhaite se lancer dans l’investissement. C’est complet, s’attarde bien sûr les bases et comme il aime à le dire ne te vend pas la vie de rêve et la Lambo au bout d’un mois.

Time in the market beats timing the market... Continuer à investir progressivement en bourse, sans perdre du temps a chercher à battre tous les traders pro.

 

  • Yea 3
Link to comment
  • 1 month later...

J'ai reçu un courrier de ma banque qui m'informe de la mise en place d'un mécanisme de plafonnement de rachats ("gates") sur un OPCVM.  Je ne connaissais pas.  Je trouve que ce genre de mécanisme est un peu contradictoire avec la notion même d'OPCVM: la société de gestion est rémunérée pour assurer la liquidité; en mettant ce genre de mécanisme en place elle se couvre contre un risque aux dépends des porteurs de parts, sans aucune contrepartie hormis un vague "c'est dans votre intérêt".  Qu'en pensent les pros de la finance?

Link to comment

Plafonnement des rachats ou plafonnement de la commission de rachat ?

 

il y a 12 minutes, fm06 a dit :

la société de gestion est rémunérée pour assurer la liquidité; en mettant ce genre de mécanisme en place elle se couvre contre un risque aux dépends des porteurs de parts, sans aucune contrepartie hormis un vague "c'est dans votre intérêt"

Lapin compris

Link to comment

Je m’explique: le job de la société de gestion c’est (1) de placer les sous qu’elle collecte et de gérer le portefeuille ainsi constitué; (2) de racheter les parts de ceux qui en font la demande.

Pour effectuer (2) elle doit disposer de liquidités suffisantes. En cas de gros volume de demandes de rachat elle peut se trouver en difficulté. C’est un risque qu’elle doit gérer.

Dans le cas présent la société de gestion me dit que pour faire face à ce risque elle se réserve le droit de différer les rachats. Elle dégrade donc la qualité de son service. Elle ne propose aucune compensation.

Link to comment

Yop, l'investissement boursier est une passion chez moi, je prends le sujet au vol :

 

C'est marrant j'ai un avis exactement contraire sur le PEA.

 

Pour moi c'est clairement la plus mauvaise solution d'investissement, le CTO lui est supérieur dans tous les compartiments.

 

A mon avis l'avantage fiscal du PEA ne le rend pas plus attractif au CTO à cause de ces points :

  • L'obligation d'investir sur des produits français et européens, aux rendements pétés par rapport aux produits US
  • Un moyen de contournement des faibles rendements est les ETF des valeurs US ou monde, à réplication synthétique.
    Je pense ce type de montage où l'on émule la performance d'un indice à base d'un pot pourri de produits aux marchés / liquidités / leviers / currencies qui n'ont rien à voir avec la choucroute complètement toxique et je mets ma main au feu que ça va blow up big time d'ici quelques années.
    Le marché ne s'y est d'ailleurs pas trompé, ce sont les ETF avec la plus faible liquidité, le plus faible volume, et ils n'ont pas d'historique supérieur à 5 ans
  • L'obligation de rester sur le marché 5 ans pour bénéficier des 12,8% aurait été largement compensé sur des meilleures valeurs sur un CTO sur une telle durée
  • Les contraintes de plafond ne sont pas compensées encore une fois par les rendements faibles.
    150k de plafond peut paraitre le bout du monde quand on est jeune, mais si l'objectif est de se constituer une vraie retraite (comme ça devrait être le cas), c'est peanuts et ça va finir par coincer au plus mauvais moment
  • Il faut croire fermement que l'économie française sera meilleure ou aussi bonne que l'américaine. Pour ma part je pense que si l'économie américaine collapse, l'européenne, l'asiatique ou LATAM sera au moins autant au fond du trou donc je reste sur l'US dans ma gestion des risques
  • Les banques françaises n'ont pas les reins solides, leur risque est systémique. Après, pour l'instant (pour l'instant), l'Etat les back

L'un des principaux problèmes (outre le rendement) des PEA, assurance vie, livrets, et de tous ces produits avec un nom en mode Plan quelque chose (PEA, PEE, PEL, PER, PERCO, etc.) est que la perte de liberté a souvent un coût d'opportunité que l'on néglige.

 

J'en ai encore fait les frais cette semaine en voulant clôturer un vieux PEE, ils ont gardé 15% de la somme et refusent de la rendre malgré les lois sur le déblocage anticipé, ils gardent le PEE ouvert malgré ma demande de clôturer.

Aucun recours possible sans rentrer dans des batailles pas possible, j'ai laissé tomber.

 

La même semaine j'ai voulu clôturer les livrets A de mes enfants, ouverts bêtement à leur naissance en bon français, pour tout placer en ETF, ça me bouffait de voir cet argent se faire grignoter par l'inflation.
La banque a littéralement refusé tant que je ne leur fournis pas un numéro de compte à leur nom d'une autre banque.
Ils ont 9 ans, 0 pouvoir d'achat, 0 compte bancaire mais la loi m'interdit de fermer leur compte lol.


J'ai laissé ouvert avec 15 €, la banque se démerdera avec la "gestion" que ça implique pour elle.

 

J'imagine que liquider un PEA doit être bien funky aussi, et que ça doit freiner des 4 fers quand il s'agit de rendre l'argent.


Toujours pareil, si on valorise la liberté, il vaut mieux s'engager dans un produit avec le moins de chaines possibles, surtout quand il s'agit d'argent.

 

CTO = liberté de choix (tous les produits de la terre) ET liberté de mouvement.

 

Notez aussi qu'un CTO, ça se transfère, ça peut voyager d'une banque à l'autre, ça peut même se donner.

Autant de libertés très importantes quand on raisonne sur un horizon de retraite ou de transmission de patrimoine.

 

Concernant Degiro :

Degiro propose un service excellent, malheureusement ils ne garantissent que 20k des fonds, ce qui en fait un bon candidat pour mettre le pied à l'étrier (le meilleur à mon humble avis), mais pas le bon choix pour le marathon jusqu'à la retraite.
Tant mieux qu'ils ne proposent pas de PEA à mon avis, ça filtre aussi la clientèle.

C'est vraiment con que leur plafond de garantie soit aussi bas, ils défonceraient la concurrence s'ils pouvaient pousser plus.

 

J'ai vu passer plusieurs questions sur les ETF, j'utilise pas mal ce screener, je le trouve complet:
https://www.justetf.com/
(n'oubliez pas de bien régler votre pays et votre profil investisseur en haut à gauche sinon vous ne verrez pas les bons filtres)

 

Pour ceux qui aiment et qui veulent creuser le sujet investissement pour le particulier, les videos de Ben Felix sont golden:
https://www.youtube.com/channel/UCDXTQ8nWmx_EhZ2v-kp7QxA

 

Sur la question de l'inflation, je sais que j'ai une tolérance au risque très élevée mais je me sens clairement plus rassuré d'avoir la majorité de mon patrimoine (hors fond d'urgence) en actions/ETF, dans des banques étrangères.

 

Je ne pourrais jamais avoir d'immobilier, même si diversification blabla, outre le fait que ça me casse les couilles à gérer, j'ai trop peur de l'instabilité législative et fiscale, la machine peut se gripper trop facilement, et les rendements sont anecdotiques face au track record impeccable de 8% ajusté de l'inflation du S&P500 sur les 100 dernières années.

 

Comme tout le monde, je pourrais me prendre un méchant setback dans la tronche avec cette attitude, mais je pars du principe que si les actions tanguent, on aura tous d'autres problèmes à penser anyway.

 

* DISCLAIMER: ces avis n'engagent que moi, je ne suis pas un professionnel de la finance, c'est juste le résultat d'une petite dizaine d'année d'expérience et de passion pour la littérature financière

  • Yea 2
Link to comment

J'avoue ne pas comprendre les arguments donnés contre le PEA.

 

-Le seuil. Oui c'est un problème, mais seulement si le PEA est un bon produit. Une fois le seuil passé, rien n'empêche d'aller sur CTO.

 

 

-La limite des 5ans pour pouvoir retirer. Tu peux retirer avant et cela devient un CTO, c'est tout.

 

 

-Les obligations d'investir européen. Oui mais rien ne t'empêche d'avoir un CTO à côté.

 

 

-Pour la fermeture du PEA, jamais rien vu sur le fait que ce soit plus dur qu'un CTO. Si tu as des infos dessus suis preneur.

 

 

 

 

Plus généralement, ton argumentation pars du principe qu'un CTO et un PEA c'est mutuellement exclusif.

Ce n'est pas le cas.

 

Perso j'ai un CTO et un PEA.

Quand c'est éligible au PEA, j'achète sur le PEA, quand cela ne l'est pas, sur le CTO.

Et une fois que mon PEA sera plein, ben je passerais tout au CTO.

 

 

 

 

Ah oui, sinon j'ai un PEE et un PERCO par ma boite. Cela a juste rien à voir avec un PEA. Eux ils ne sont ouvert que parce que ma boite abonde à 120% ce que j'y mets. Le rendement vient de là. Pas des performances.

Cela se calcule mais pour l'instant je continue à les abonder (et j'ai déjà totalement vidé mon PERCO quand j'ai acheté mon appart, et j'ai des collègues qui reprennent sur leur PEE ce qu'ils y ont mis 5ans auparavant et tournent comme ça sans problèmes.

 

 

 

 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 22 minutes, Marlenus a dit :

Plus généralement, ton argumentation pars du principe qu'un CTO et un PEA c'est mutuellement exclusif.

Ce n'est pas le cas.

 

Oui on est d'accord, si on croit en l'économie Française, les 2 produits ne sont pas exclusifs et souvent recommandés.

 

 

La question que je me pose (mais c'est juste moi hein ;) ) est:

Est-il préférable de laisser les intérêts composés courir sur 30 ans sur des actions FR pour profiter de l'avantage fiscal de 17,2%, ou est-il préférable de les laisser courir 30 ans sur des actions US/INTL avec la flat tax à 30% (l'une des rares bonnes décisions de Macron tiens).

L'arbitrage est clairement pour le 2ème cas pour mon cas à moi.

 

Citation

Pour la fermeture du PEA, jamais rien vu sur le fait que ce soit plus dur qu'un CTO. Si tu as des infos dessus suis preneur.

 

Non du coup pas d'info spécifique sur le PEA, juste l'expérience des autres produits directement corrélés aux intérêts de l'Etat.

Je pense que l'Etat est le plus mauvais employeur de France et qu'il considère l'épargne des ses administrés comme son épargne.

Mon expérience personnelle me fait dire qu'il y a plus de chances que cela se passe aussi mal que mes précédentes interactions dans ce domaine.

(pure spéculation donc, mais si j'ai la résilience pour l'accepter aujourd'hui, je crois que je n'aurai pas la même patience quand je serai à la retraite _ enfin si ça m'arrive un jour)

 

Citation

Ah oui, sinon j'ai un PEE et un PERCO par ma boite. Cela a juste rien à voir avec un PEA. Eux ils ne sont ouvert que parce que ma boite abonde à 120% ce que j'y mets. Le rendement vient de là. Pas des performances.

 

C'est la seule chose que j'ai retenu de mon expérience PEE, l'abondement de ta boite est imbattable, par contre sur les rendements, ces glands on trouvé moyen d'avoir des performances négatives (sur les fonds conservateurs comme agressifs) quand le S&P a fait la meilleure percée de toute sa vie ses 10 dernières années.

 

C'est pourquoi mon premier réflexe après le dernier abondement de mon ancienne boite a été de liquider sans état d'âme.

 

 

Link to comment
3 minutes ago, Airgead said:

 

Oui on est d'accord, si on croit en l'économie Française, les 2 produits ne sont pas exclusifs et souvent recommandés.

 

 

La question que je me pose (mais c'est juste moi hein ;) ) est:

Est-il préférable de laisser les intérêts composés courir sur 30 ans sur des actions FR pour profiter de l'avantage fiscal de 17,8%, ou est-il préférable de les laisser courir 30 ans sur des actions US/INTL avec la flat tax à 30% (l'une des rares bonnes décisions de Macron tiens).

L'arbitrage est clairement pour le 2ème cas pour mon cas à moi.

 

 

Mais la question n'est pas là.


La question est si tu as repéré une boite européenne (pas nécessairement française), pourquoi ne pas la prendre sur un PEA?

 

Là visiblement tu te prives volontairement de regarder les actions européennes en partant du principe que les US sont de base forcément meilleures.

 

Je n'ai pas ce biais.

J'ai, par exemple du LVMH dont je suis très content, je ne vois aucune raison de l'avoir sur mon CTO que mon PEA (surtout que celui-ci a dépassé les 5ans).

 

La seule raison que je vois c'est si tu es adepte de "coups" et que tu veux reprendre tes billes de suite pour réinvestir  sur une action non-européenne.

Outre que cela peut se faire si ton PEA a 8ans (tu peux le laisser végéter en attendant), cela reste un profil très particulier.

 

 

 

Link to comment
il y a 1 minute, Marlenus a dit :

La question est si tu as repéré une boite européenne (pas nécessairement française), pourquoi ne pas la prendre sur un PEA?

 

 

Ah oui pardon, mon point n'est valide que si l'on raisonne ETF.

 

Si on fait du stock picking et que l'on cible une entreprise Européenne, évidemment qu'il faut le faire dans le cadre d'un PEA, là oui, pardon.

Et c'est encore plus intéressant si on fait du day trading sur ces actions car on évite la fiscalité à chaque mouvement.

Oui dans ce cas là oui, PEA all the way.

 

Mais je souscris aux théories qui disent que le stock picking se fait manger dans 100% des cas par une stratégie ETF et qui expliquent que pas un fund manager ne bat le S&P sur un timeframe supérieur à 10 ans (cf Ben Felix qui vulgarise les études sur le sujet)

Il y a d'ailleurs un dicton qui dit que les traders de Wall Street, en vrai, alimentent leur 401k avec du Vanguard S&P :) 

 

Note que je fais du stock picking malgré tout, un petit peu, parce que c'est fun.

 

J'aurais adoré avoir du LVMH tho mais j'ai jamais osé rentrer.

Je t'envie un peu.

 

Par contre je suis rentré sur du AMD quand j'ai senti le trend arriver et bordel que je regrette de ne avoir mis 1 milliard sur cette ligne en même temps je les ai pas

Pur survivor bias :D

 

 

Link to comment
57 minutes ago, Airgead said:

150k de plafond peut paraitre le bout du monde quand on est jeune, mais si l'objectif est de se constituer une vraie retraite (comme ça devrait être le cas), c'est peanuts et ça va finir par coincer au plus mauvais moment

Plus précisément, c'est un plafond de versement. 300k€ de versement pour un couple reste une grosse somme pour la plupart des ménages.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 57 minutes, Airgead a dit :
  • Un moyen de contournement des faibles rendements est les ETF des valeurs US ou monde, à réplication synthétique.
    Je pense ce type de montage où l'on émule la performance d'un indice à base d'un pot pourri de produits aux marchés / liquidités / leviers / currencies qui n'ont rien à voir avec la choucroute complètement toxique et je mets ma main au feu que ça va blow up big time d'ici quelques années.
    Le marché ne s'y est d'ailleurs pas trompé, ce sont les ETF avec la plus faible liquidité, le plus faible volume, et ils n'ont pas d'historique supérieur à 5 ans

Non mais le synthétique c'est bien maitrisé et efficient, y'a aucune raison que ça pète. La liquidité est faible car c'est un produit de niche.

il y a 57 minutes, Airgead a dit :
  • L'obligation de rester sur le marché 5 ans pour bénéficier des 12,8% aurait été largement compensé sur des meilleures valeurs sur un CTO sur une telle durée

Qu'est-ce que tu peux avoir en CTO et pas en PEA qui a un couple risque/rendement si intéressant qu'il te file 12.8% d'alpha en 5 ans ?

il y a 57 minutes, Airgead a dit :
  • Les contraintes de plafond ne sont pas compensées encore une fois par les rendements faibles.
    150k de plafond peut paraitre le bout du monde quand on est jeune, mais si l'objectif est de se constituer une vraie retraite (comme ça devrait être le cas), c'est peanuts et ça va finir par coincer au plus mauvais moment

Ben oui mais c'est le premier truc à maxer quand même.

il y a 57 minutes, Airgead a dit :
  • Les banques françaises n'ont pas les reins solides, leur risque est systémique. Après, pour l'instant (pour l'instant), L'état les back

Quel rapport ?

il y a 57 minutes, Airgead a dit :
  • [l'État français fait chier, les banques françaises c'est de la merde]

Ça d'accord.

Link to comment
il y a 1 minute, Sekonda a dit :

Plus précisément, c'est un plafond de versement. 300k€ de versement pour un couple reste une grosse somme pour la plupart des ménages.

 

Evidemment, je n'ai pas dit ça de manière condescendante comme si 150 k n'était rien, mais plus dans un raisonnement dollar cost averaging dans le cadre d'une stratégie ETF donc.

 

Auquel cas, même si le plafond ne concerne que les versements, sur un timeframe de 30 ans je pense que certains évènements peuvent précipiter l'arrivée à ce plafond (même si multiplié par 2 dans le cas d'un couple comme tu le soulignes), par exemple: rupture conventionnelle avec prime de départ, héritage, plus-value immobilière...

Link to comment
il y a 16 minutes, Airgead a dit :

Il y a d'ailleurs un dicton qui dit que les traders de Wall Street, en vrai, alimentent leur 401k avec du Vanguard S&P :) 

C'est plutôt vrai. Cela dit c'est en partie car ils n'ont pas envie de passer des heures par mois avec la compliance.

Link to comment

@Neomatix il me semble que tu es dans la finance, alors tu vas certainement me défoncer, mais je prends le risque :)

 

Citation

Non mais le synthétique c'est bien maitrisé et efficient, y'a aucune raison que ça pète. La liquidité est faible car c'est un produit de niche.

 

Tu trades un ETF à réplication physique, ta performance et ta liquidité sont corrélées aux actifs sous-jacents qui ne sont rien d'autres que les 500 valeurs de l'indice à un instant T.

Tu possèdes l'équivalent du top 11% communication US, du top 7% energy US, du top 10% industrials US, du top 20% tech US, etc.

Ton portfolio suit ce mouvement, tu as les mêmes problèmes et tu suis le même flow que ces entreprises.

Tu n'as que des equities US.

 

Tu trades la même chose avec un ETF synthétique par exemple Amundi, tu possèdes :

  1. environ 60% d'actions sur des marchés étrangers, 75% des sociétés cibles ont leur siège en UE
  2. environ 25% d'obligations du secteur privé comme public, dans une des devises des Etats membres de l'OCDE
  3. jusqu'à 10% de titres de créances en euro
  4. jusqu'à 10% d'OPCVM

 

Je ne suis pas un professionnel mais le nombre de variables n'a plus rien à voir, le nombre d'intermédiaires pouvant se casser la figure augmente significativement dans le cas du synthétique, la monnaie peut complètement dévisser et la bonne mise en exécution du contrat dépend désormais de la solidité de la "counterparty".

Tes performances et ta liquidité ne sont non seulement plus corrélées à l'indice d'origine (ex. 11% du secteur de la communication US), mais en plus, elles ne sont plus corrélées non plus à la classe d'assets que tu es censée suivre (les actions)

 

On avait dit aussi des subprimes qu'ils étaient solides.

Cela n'a peut être rien à voir, mais chat échaudé craint l'eau froide (j'ai personnellement perdu des billes en 2007).

 

Pourquoi prendre l'imitation quand on peut choisir l'original ?

Mon arbitrage personnel est en faveur de la réplication physique, je ne vois aucun avantage à la réplication synthétique si ce n'est que ce tour de passe passe permet de se positionner sur le PEA.

 

Citation

Qu'est-ce que tu peux avoir en CTO et pas en PEA qui a un couple risque/rendement si intéressant qu'il te file 12.8% d'alpha en 5 ans ?

 

Sur les 5 dernières années par exemple, S&P 500 +101%, CAC 40 +49%.

Sur les 30 dernières années, S&P 500 +1057%, CAC 40 +276%.

 

Citation

(concernant le PEA) Ben oui mais c'est le premier truc à maxer quand même

 

Du coup non, cf rendements évoqués au dessus.

 

Citation

Quel rapport ?

 

Le PEA c'est majoritairement dans une banque française non ?

Il me semble que les étrangères se contre foutent des spécificités franco françaises, et c'est pour ça que des boites comme Degiro ne se prennent même pas la tête à ouvrir une ligne PEA dans leur offre.

 

Peut être qu'il y a des banques à côté en Allemagne ou en Belgique qui le proposent pour faire plaisir à leur clientèle de niche mais je ne m'y suis pas assez intéressé pour le savoir.

 

 

Link to comment
1 minute ago, Airgead said:

 

 

 

Le PEA c'est majoritairement dans une banque française non ?

 

 

 

Perso le mien est chez Saxobanque qui est danoise.

 

A la base, avant le rachat, c'était chez binck qui était néerlandais.

 

Link to comment
il y a 15 minutes, Airgead a dit :

Je ne suis pas un professionnel mais le nombre de variables n'a plus rien à voir, le nombre d'intermédiaires pouvant se casser la figure augmente significativement dans le cas du synthétique, la monnaie peut complètement dévisser et la bonne mise en exécution du contrat dépend désormais de la solidité de la "counterparty".

Tes performances et ta liquidité ne sont non seulement plus corrélées à l'indice d'origine (ex. 11% du secteur de la communication US), mais en plus, elles ne sont plus corrélées non plus à la classe d'assets que tu es censée suivre (les actions)

Tu as un counterparty risk mais il est très limité : le contrat est (sur)collatéralisé et le collatéral est "ring fenced" (i.e. n'est pas dans le bilan de la contrepartie). En plus, dans la plupart des cas, les fournisseurs d'ETF diversifient les contreparties

L'ETF physique n'est pas non plus exempt de counterparty risk puisque les actions détenues sont prêtées.

il y a 15 minutes, Airgead a dit :

Pourquoi prendre l'imitation quand on peut choisir l'original ?

Mon arbitrage personnel est en faveur de la réplication physique, je ne vois aucun avantage à la réplication synthétique si ce n'est que ce tour de passe passe permet de se positionner sur le PEA.

En général, le synthétique a une plus faible tracking error que le physique. Le synthétique te permet aussi d'aller à moindres frais sur des marchés émergents (voire de récupérer de l'alpha en profitant des règlementations interdisant les shorts ou en évitant la taxation des dividendes à la source).

il y a 15 minutes, Airgead a dit :

Sur les 5 dernières années par exemple, S&P 500 +101%, CAC 40 +49%.

Sur les 30 dernières années, S&P 500 +1057%, CAC 40 +276%.

 

Du coup non, cf rendements évoqués au dessus.

Ben tu peux avoir du S&P dans le PEA.

il y a 15 minutes, Airgead a dit :

Le PEA c'est majoritairement dans une banque française non ?

Il me semble que les étrangères se contre foutent des spécificités franco françaises, et c'est pour ça que des boites comme Degiro ne se prennent même pas la tête à ouvrir une ligne PEA dans leur offre.

Peut être qu'il y a des banques à côté en Allemagne ou en Belgique qui le proposent pour faire plaisir à leur clientèle de niche mais je ne m'y suis pas assez intéressé pour le savoir.

Nan mais les fonds ne sont pas dans le bilan du fournisseur d'ETF, on s'en tape.

Link to comment

Après je prêche le PEA mais je n'en ai pas moi-même. Principalement car 1) je suis un débile et 2) je ne comptais pas rester en France dans tous les cas.

 

Mon propos est qu'il ne faut pas avoir peur de la réplication synthétique et que ça ne vaut pas le coup de sacrifier 12.8% à l'État.

Link to comment
il y a 56 minutes, Neomatix a dit :

Après je prêche le PEA mais je n'en ai pas moi-même. Principalement car 1) je suis un débile et 2) je ne comptais pas rester en France dans tous les cas.

 

Mon propos est qu'il ne faut pas avoir peur de la réplication synthétique et que ça ne vaut pas le coup de sacrifier 12.8% à l'État.

 

Par l'intermédiaire du CTO, tu veux dire?

Link to comment

Les vrais ont un PEA et un PEA-PME ouvert pour prendre date depuis longtemps et jamais ce problème de disponibilité

 

Et les vrais savent aussi qu'on peut investir en PEA sur du monde entier via des trackers synthétiques.

 

C'est un excellent produit, pour couvrir le vrai risque certain, la fiscalité punitive française. Le CTO est actuellement "peu" taxé, rien ne dit que ca va durer.

  • Yea 3
Link to comment

Pour moi, ce qui est rédhibitoire sur le PEA, c'est l'absence d'options de gestion comme le rééquilibrage auto et le versement programmé. 
 

Malheureusement, ça me coute 0.6% de frais pour passer par une AV, mais je constate que si chaque mois, je m'occupe moi-même de faire mes calculs et mes versements, je peux pas m'empêcher d'essayer d'optimiser, et du coup, ça me coûte in fine plus que les 0.6% :(

 

J'espère vraiment que TradeRepublic va sortir un PEA un peu pimpé qui permette d'automatiser un peu la gestion...

 

Jamais pris le temps de comparer la perf en passant pur CTO, les 0,6% sur l'encours vs la fiscalité PV/MV sachant que je ne fais finalement que des versements + rééquilibrages mensuels...

  • Yea 1
Link to comment
il y a 28 minutes, frl a dit :

Pour moi, ce qui est rédhibitoire sur le PEA, c'est l'absence d'options de gestion comme le rééquilibrage auto et le versement programmé. 
 

Malheureusement, ça me coute 0.6% de frais pour passer par une AV, mais je constate que si chaque mois, je m'occupe moi-même de faire mes calculs et mes versements, je peux pas m'empêcher d'essayer d'optimiser, et du coup, ça me coûte in fine plus que les 0.6% :(

 

J'espère vraiment que TradeRepublic va sortir un PEA un peu pimpé qui permette d'automatiser un peu la gestion...

 

Jamais pris le temps de comparer la perf en passant pur CTO, les 0,6% sur l'encours vs la fiscalité PV/MV sachant que je ne fais finalement que des versements + rééquilibrages mensuels...

 

Tu peux garder dans le PEA ce que tu es sur de ne jamais avoir à arbitrer. C'est en tout cas ce que je faisais (le rééquilibrage je le fais sur AV)

  • Yea 1
Link to comment
4 hours ago, Lexington said:

C'est un excellent produit, pour couvrir le vrai risque certain, la fiscalité punitive française. Le CTO est actuellement "peu" taxé, rien ne dit que ca va durer.

À 30%, les guillemets sont effectivement de rigueur. Enfin je suppose qu'en comparant au 50-60% d'Hollande...

  • Yea 1
Link to comment

Point taken pour le synthetique, thx.

 

Je continue de penser qu'émuler les performances de Microsoft et Netflix avec Danone et Orange + une bonne grosse dose de produits ultra leveraged et risqués pour compenser la différence de performance abyssale, le tout qui tient grâce aux banques Européennes qui se tiennent par la barbichette ne va pas passer l'épreuve du temps.

 

Je n'y mettrais pas les économies d'une vie pour échapper à la taxation punitive française.

Je suis Michael Burry sur ce coup, il pense que c'est la prochaine grosse bulle financière qui va pêter.

 

BTW, j'ai vu que Bertrand de Revenus et Dividendes était auteur de Contrepoints.

 

Bertrand, si tu passes par ici, je suis un grand fan de tes vidéos et de ton attitude :)

Je ne suis pas dans une stratégie dividend king comme toi, si j'avais 20 ans de plus je pense que je l'aurais considérée, mais ces études m'en ont pour le moment complètement dissuadé.

 

Si jamais tu passes par là, je t'envoie plein de bonnes ondes ;)

Link to comment
On 8/2/2021 at 11:48 AM, fm06 said:

J'ai reçu un courrier de ma banque qui m'informe de la mise en place d'un mécanisme de plafonnement de rachats ("gates") sur un OPCVM.  Je ne connaissais pas.  Je trouve que ce genre de mécanisme est un peu contradictoire avec la notion même d'OPCVM: la société de gestion est rémunérée pour assurer la liquidité; en mettant ce genre de mécanisme en place elle se couvre contre un risque aux dépends des porteurs de parts, sans aucune contrepartie hormis un vague "c'est dans votre intérêt".  Qu'en pensent les pros de la finance?

tu as plus de détails sur les restrictions mises en place?

Link to comment
tu as plus de détails sur les restrictions mises en place?

Le mécanisme peut se déclencher lorsque le montant des ordre de rachats dépasse 10% de l’actif. Dans ce cas la société de gestion se réserve le droit de ne pas exécuter les ordres de rachat en totalité. Les ordres non exécutés sont reportés à la “date de centralisation” suivante. Le mécanisme est limité à 20 valeurs liquidatives sur 3 mois.
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Rincevent
      Messieurs, l'heure est grave. Mon téléphone portable est en coma dépassé : il ve me falloir le remplacer. Je compte sur votre sagacité et votre intelligence collaborative pour m'aider à trouver son futur remplaçant. Naturellement, il y a quelques contraintes.
      Contraintes techniques : un écran pleinement tactile (pas une arnaque avec des boutons virtuels qui ne rendent utile qu'un bout d'écran tactile) ; des applications qui permettent de lire des fichiers Word, Excel, PowerPoint ou au format PDF ; un fonctionnement intuitif ; une possibilité d'échanger des fichiers avec un PC (hors Wi-Fi) ; un port mini- ou micro-SD ; une bonne qualité d'écoute / de réception ; une bonne autonomie ; pas trop salissable ; solide et robuste (j'insiste lourdement, je suis très maladroit). Bluetooth ou port IR si possible, histoire de récupérer tout de même les contacts de mon ancien téléphone sans avoir à tout retaper.
      Contraintes non techniques : disponible chez Bouygues Télécon (oui, j'ai un max de points de fidélité… Et ça tombe bien, j'ai peu d'argent, et je ne suis pas fan de l'iPhone). Et il faudrait que je le commande au plus tard demain dans l'idéal.
      J'avais pensé au LG KF700 ou au Samsung F700. Toute information permettant de les départager, ou toute autre idée de modèle correspondant est la bienvenue.
      Merci de me sauver la vie.
    • By Adrian
      Lutter pour ne pas s'endormir je connaissais mais lutter pour s’endormir, quelle galère. Trois jours que ça dure.
    • By poney
      Pas vraiment un conseil d'investissement si ce n'est, éventuellement, règle numéro un : ne pas shorter
       
      https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/gamestop-quand-des-gamers-decidfent-de-faire-la-peau-aux-fonds-d-investissement_2143588.html
       
    • By Jaimepasmonpseudo
      La possibilité d'une futur monétarisation de la dette me pousse à vouloir investir sur l'or voir d'autres métaux.
      (En effet, ça ne sert plus à grand chose de VADer le CAC40 dans ces conditions…)
      Métaux précieux : (or, argent, etc.)
      Quels sont les avantages/inconvénients des différents métaux ?
      Investir : (or physique, or papier, des actions de mines aurifères, etc.)
      Quels sont les avantages/inconvénients des différentes manières d'investir ?
      Spécial or physique :
      - pourquoi les pièces sont plus chères tout en étant moins pure ?
      - Comment vendre un lingot d'un kilo ?
      - quel sont les risques ?
      Boutiques : (en ligne ou pas)
      Où acheter ? Avez vous des feedback concernant des boutiques ?
      Ca fait beaucoup de question, mais j'espère que cela fera beaucoup de réponses
×
×
  • Create New...