Aller au contenu
Tramp

La mort des Gadzarts

Messages recommandés

Le Monde - Bizutage : l’Ecole des arts et métiers interdit définitivement les périodes d’intégration

La décision fait suite aux « dérives » révélées par « Le Monde », lors de la période de transmission des valeurs sur le campus d’Angers, en octobre.

http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/01/12/bizutage-l-ecole-des-arts-et-metiers-interdit-definitivement-les-periodes-d-integration_5240984_4401467.html

 

Tous ceux qui participent aux intégrations sont des personnes majeures. Mais non, ils n'ont pas à se prendre en main, ce sont des victimes incapables de décider pour elles-mêmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est ce que j'ai fait, c'etait super, j'ai menace de planter un seconde annee avec mon cran, ils m'on exclu des festivites ( bouffer de la farine, vendre du pq, se faire humilier etc ) direct.

L'annee d'apres la promo etait integralement constituee de racailles alors ils ont laisse tombe le bizutage parce que c'etait trop dangereux

les bizutages tout le monde est heureux de participer, on se fait des amis dans le vomi parait-il

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faisons un parallèle avec la Belgique

 

Les baptèmes universitaires sont tout à fait dans les moeurs, entre 20 et 30% des étudiants le font.

Les baptèmes sont reconnus par les autorités politiques et académiques, chaque université ou école supérieure à mis en place sa charte que s'engagent à respecter les comités de baptème.
Ceux-ci durent entre 6 semaines et 3 mois, sont courronés par de grosses festivités publiques, allant jusqu'a une sorte de carnaval pour Bruxelles (le cortège de la Saint Verhaegen).

Il n'y que très peu de débordements, qui font bien sur le marronnier des journalistes, mais grosso modo, ça se passe très bien. Ca se passe d'autant mieux quand on sait que ça concerne des milliers d'étudiants chaque année, qu'il y a pas mal d'alcool (mais du coup, responsabilisés, les étudiants mettent en place des "veilleurs" qui ne boivent pas et qui restent attentifs aux débordements).

En France, c'est interdit, ça se passe sous le manteau durant un WE, ça part totalement en couille.

Y aurait-il une leçon à prendre ici sur la prohibition, ou c'est juste moi ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui m'énerve le plus c'est que ce sont des MAJEURS qui participent à cela. Mais non, ils n'ont aucune responsabilité de leurs actes. C'est de la faute aux autres s'ils font des conneries. Quel bon signal pour commencer sa vie d'adulte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 hours ago, poney said:

Faisons un parallèle avec la Belgique

 

Les baptèmes universitaires sont tout à fait dans les moeurs, entre 20 et 30% des étudiants le font.

[...]
Y aurait-il une leçon à prendre ici sur la prohibition, ou c'est juste moi ?

 

Pour moi la différence est dans les 20-30% d'étudiant qui le font et pas 99%.

 

Je cite wiki pour le coup qui parle du bizutage en belgique:

Quote

Il est important de noter également que la participation au baptême n'est pas obligatoire et que ceux qui décident de ne pas s'y soumettre ne sont pas "ostracisés". Cela ne compromet en rien l'intégration de ces nouveaux étudiants dans la vie universitaire qui comporte de nombreuses autres associations "non-folkloriques" (cercles politiques, culturels, nationaux, etc.) qui peuvent également servir de médium à l'intégration.

 

L'énorme différence pour moi elle est là.

 

Quand tu n'es pas obligé de le faire pour t'intégrer c'est tout de suite mieux.

 

Quand tu n'es pas obligé de te faire marquer par des cuillères chauffées à blanc (cas ici) pour réussir tes études et que tu ne le fais que pour le plaisir de la fête, c'est tout de suite mieux (et quelque part je doute qu'il y a beaucoup de gens qui le feront. Faire des orgies de beuveries, oui, se soumettre à des 2èmes années sadiques, beaucoup moins).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'es pas obligé de participer aux intégrations pour réussir tes études. Sauf si tu appelles reussir tes études "picoler et faire la fete."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Marlenus a dit :

Pour moi la différence est dans les 20-30% d'étudiant qui le font et pas 99%.

 

 

Je connais des dizaines de Français et pas un, je dis bien pas UN SEUL, n'a fait son bizutage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, poney a dit :

 

Je connais des dizaines de Français et pas un, je dis bien pas UN SEUL, n'a fait son bizutage.

 

 

À la fac, il n'y en a pas vraiment. J'ai toujours eu du mal à comprendre l'intérêt du bizutage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le bizutage n'a probablement aucun intérêt dans la forme dans laquelle il existe actuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Tramp a dit :

Tu n'es pas obligé de participer aux intégrations pour réussir tes études. Sauf si tu appelles reussir tes études "picoler et faire la fete."

 

Je ne sais pas si c'est encore le cas mais j'avais cru comprendre qu'une génération auparavant, les gadzarts qui refusaient de participer aux intégrations étaient ostracisés durant toute la période de leurs études et n'avaient plus accès au carnet d'adresse de ce groupe d'écoles (un de ses points forts paraît-il).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, poney a dit :

Le bizutage n'a probablement aucun intérêt dans la forme dans laquelle il existe actuellement.

 

L'asso des Gadzarts est une des plus grande d'Europe du genre, ils sont hyper solidaires entre membres et à la fin de la période d'intégration qui dure plusieurs mois, tous les élèves se connaissent personnellement.

à l’instant, Ultimex a dit :

 

Je ne sais pas si c'est encore le cas mais j'avais cru comprendre qu'une génération auparavant, les gadzarts qui refusaient de participer aux intégrations étaient ostracisés durant toute la période de leurs études et n'avaient plus accès au carnet d'adresse de ce groupe d'écoles (un de ses points forts paraît-il).

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Ca n'empêche pas d'avoir son diplome.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3000 membres d'après wiki, c'est pas très grand, l'équivalent à l'ulb c'est 15 000, et la grande majorité ne sont plus membres une fois sorti de leurs années d'étude (c'est mon cas).

Mais bref, c'est pas le sujet.

 

Si cela dure plusieurs mois, c'est plus une intégration au sens du baptème en Belgique, moi je parlais des bizutages au sens étroit et courant, c'est à dire les trucs qui durent 3 jours ou ont pourris gratuitement la vie des gens, sans rien apporter de plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, poney said:

Si cela dure plusieurs mois, c'est plus une intégration au sens du baptème en Belgique, moi je parlais des bizutages au sens étroit et courant, c'est à dire les trucs qui durent 3 jours ou ont pourris gratuitement la vie des gens, sans rien apporter de plus.

Sauf que le bizutage au sens courant en France, c'est accepter de se faire pourrir gratuitement et que si tu t'y refuses ton diplôme ne sert à rien.

 

La question depuis longtemps, n'est pas si cela est bien ou pas, mais jusqu'où on peut aller dans ce pourrissement. Car le bizutage n'a jamais cessé en France, on a juste changé le nom.

 

Actuellement, j'ai l'impression que le trop loin (ce qui fait réagir), ce sont les marques physiques.

 


 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

le bizutage [...]c'est accepter de se faire pourrir gratuitement et que si tu t'y refuses ton diplôme ne sert à rien

 

 

Genre. Rien que ça.

 

Je propose qu'on demande à tous les non bizutés du forum si leur diplome ne sert à rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, poney a dit :

Faisons un parallèle avec la Belgique

 

Les baptèmes universitaires sont tout à fait dans les moeurs, entre 20 et 30% des étudiants le font.

 

 

Je suis un très vieux "POIL" et à l'époque (fin des années 80), on était à plus de 80% de baptisés. Je n'en garde pas un très bon souvenir parce que franchement cela allait un peu loin et j'en ai vu de toutes les couleurs.

Mais d'un autre côté, les "FOSSILES", ceux qui refusaient la bleusaille (le terme employé en Belgique) en bavaient pendant toute la scolarité. Et en plus, ils n'avaient pas droit à aux réductions accordées  au comité des étudiants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, poney said:

 

Genre. Rien que ça.

 

Je propose qu'on demande à tous les non bizutés du forum si leur diplome ne sert à rien.

A tout ceux qui ont fait une école où le bizutage était vu comme quelque chose d'obligatoire (comme il a été dit, en fac en France tu n'en as pas)? Pas de problèmes.

Mais je doute qu'il y en ait beaucoup.

Je ne connais personne IRL qui ait refusé un bizutage en France dans ce genre d'école.

Je ne connais personne, qui serait assez fou pour comme le dit ultimex vouloir se faire ostracisé et ne pas avoir accès au réseau de l'école vu qu'en général ces écoles sont choisies pour ça.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
9 minutes ago, Marlenus said:

Sauf que le bizutage au sens courant en France, c'est accepter de se faire pourrir gratuitement et que si tu t'y refuses ton diplôme ne sert à rien.

N'exagérons rien.

Je n'ai pas suivi toutes les formations de France et de Navarre (obviously) mais ce n'est bien sûr pas si important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Mathieu_D said:

N'exagérons rien.

Je n'ai pas suivi toutes les formations de France et de Navarre (obviously) mais ce n'est bien sûr pas si important.

Ben c'est surtout que pour beaucoup d'entre elles, il n'y a pas de bizutage.

Tu ne vas pas te faire bizuter en fac d'histoire.

 

Maintenant, j'avoue ne pas savoir comment cela se passe en 2018, j'ai fait mes études dans les années 90 (et donc mes connaissances aussi pour la plupart), les écoles où il y avait bizutage, tu savais qu'il fallait y aller quoiqu'ils te fassent.
Comme dit Tramp:

"On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Waren a dit :

 

Je suis un très vieux "POIL" et à l'époque (fin des années 80), on était à plus de 80% de baptisés. Je n'en garde pas un très bon souvenir parce que franchement cela allait un peu loin et j'en ai vu de toutes les couleurs.

Mais d'un autre côté, les "FOSSILES", ceux qui refusaient la bleusaille (le terme employé en Belgique) en bavaient pendant toute la scolarité. Et en plus, ils n'avaient pas droit à aux réductions accordées  au comité des étudiants.

 

Baptisé 2004, je cite les chiffres de mémoire de l'époque, 80%, non, même dans les grosses machines type UCL je pense pas.

Je n'ai jamais connu tout ce que tu décris, le seul truc qui s'en rapproche c'était des notes de cours qu'on faisait circuler au sein des cercles et qu'on ne diffusait pas aux autres, mais rien de plus que ce que fait n'importe quelle communauté quelle qu'elle soit.

 

il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

A tout ceux qui ont fait une école où le bizutage était vu comme quelque chose d'obligatoire (comme il a été dit, en fac en France tu n'en as pas)? Pas de problèmes.

Mais je doute qu'il y en ait beaucoup.

Je ne connais personne IRL qui ait refusé un bizutage en France dans ce genre d'école.

Je ne connais personne, qui serait assez fou pour comme le dit ultimex vouloir se faire ostracisé et ne pas avoir accès au réseau de l'école vu qu'en général ces écoles sont choisies pour ça.

 

 

Et ces écoles, ça représente la majorité des étudiants du supérieur de France ? J'en doute.

Je parlais en général, pas de points particuliers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Marlenus a dit :

 

Tu ne vas pas te faire bizuter en fac d'histoire.

 

Faluche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, poney said:

Et ces écoles, ça représente la majorité des étudiants du supérieur de France ? J'en doute.

 

Non.
Mais ce sont celles qui bizutent.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Marlenus a dit :

Sauf que le bizutage au sens courant en France, c'est accepter de se faire pourrir gratuitement et que si tu t'y refuses ton diplôme ne sert à rien.

 

On ne m'a jamais demandé en entretien si j'avais été bizuté ou non et je ne crois pas qu'il existe des listes de gens qui ont refusé le bizutage forwardé aux employeurs de France et de Navarre. 

Les carabins qui ont des grosses intégrations font soit fonctionnaire soit profession libérale. Pas sûr que leur diplome ne leur serve à rien.

 

C'est avec ce discours qu'on fait peur à ceux qui ne veulent pas participer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Tramp said:

 

On ne m'a jamais demandé en entretien si j'avais été bizuté ou non 

On va pas refaire le débat sur l'importance du réseau que tu te créés pendant les études par rapport au diplôme?

Si?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Marlenus a dit :

Non.
Mais ce sont celles qui bizutent.

 

 

 

On revient donc à ce que je dis depuis le début : parce qu'on a tout fait pour interdire les rites d'initiations qui sont pluri centenaire dans les écoles et universités, on se retrouve dans certaines avec des petits kapo qui font règner la terreur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Marlenus a dit :

On va pas refaire le débat sur l'importance du réseau que tu te créés pendant les études par rapport au diplôme?

Si?

 

L'importance est sur-éxagérée. Un diplômé de HEC Paris peut bosser n'importe où, bizuté ou non. Et n'importe où ca inclut US, Europe, Canada, HK et Singapour. Le diplôme est plus important. Essaie de trouver un taf sans diplôme, tu vas voir ce que va répondre Germaine aux RH.

Et Philippe diplômé de ESC Niort n'en a rien à faire de ton bizutage ou non à ESC Chambéry. C'est pareil pour Michel de l'ESSEC avec Francois de HEC.

 

Et le "réseau" que tu te crées à la fac ce sont des gens qui n'ont pas de réseau ou des recruteurs qui n'en ont rien à foutre de ton bizutage.

 

Y a pas de debat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, poney said:

 

On revient donc à ce que je dis depuis le début : parce qu'on a tout fait pour interdire les rites d'initiations qui sont pluri centenaire dans les écoles et universités, on se retrouve dans certaines avec des petits kapo qui font règner la terreur.

Sauf que ces petits kapos sévissaient avant.

 

Si tu veux dire que cela ne règle rien, alors ok (c'est d'ailleurs le principe de beaucoup d'interdiction).


Si tu veux dire que cela a empiré, moins convaincu.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Tramp said:

 

L'importance est sur-éxagéré. Un diplômé de HEC Paris peut bosser n'importe où, bizuté ou non. Et n'importe où ca inclut US, Europe, Canada, HK et Singapour.

 

Et le "réseau" que tu te crées à la fac ce sont des gens qui n'ont pas de réseau ou des recruteurs qui n'en ont rien à foutre de ton bizutage.

 

Y a pas de debat.

Ok donc c'est juste pour le fun et que les mecs trouvent cela cool qu'il se font mettre de cuillères chauffées à blanc dessus.

 

Pourquoi pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Marlenus a dit :

Ok donc c'est juste pour le fun et que les mecs trouvent cela cool qu'il se font mettre de cuillères chauffées à blanc dessus.

 

Pourquoi pas.

 

1) Les gens sont cons en groupe.

2) Il y a des gens qui leur assènent que s'ils ne participent ils ne trouveront pas de travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

Sauf que ces petits kapos sévissaient avant.

 

 

Avant quoi ?

Ca fait des trouzaines d'années qu'on empeche (depuis les 60s) puis interdit (depuis les 80s) le bizutage et qu'il devient donc une pratique de tournante de cave

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, poney a dit :

 

Baptisé 2004, je cite les chiffres de mémoire de l'époque, 80%, non, même dans les grosses machines type UCL je pense pas.

Je n'ai jamais connu tout ce que tu décris, le seul truc qui s'en rapproche c'était des notes de cours qu'on faisait circuler au sein des cercles et qu'on ne diffusait pas aux autres, mais rien de plus que ce que fait n'importe quelle communauté quelle qu'elle soit.

 

 

Et ces écoles, ça représente la majorité des étudiants du supérieur de France ? J'en doute.

Je parlais en général, pas de points particuliers.

 

Les 24 heures de LLN, que de souvenirs ;-)

 

Baptisé en 1988 pour ma part à Mons. Les fossiles étaient regroupés dans certaines zones d'amphi. Je me rappelle qu'il y avait un écriteau "interdit aux fossiles" à l'entrée du bar, pour le fun sans doute, mais dans les faits, peu de fossiles le fréquentaient à cause des railleries des poils et des plumes. Les fossiles qui kottaient sur place étaient régulièrement "flottés". Pour participer aux activités, il te fallait une carte que tu obtenais lorsque tu étais baptisé. Cette carte te donnait accès à plein de choses (sport, voyage, etc.). J'ai souvenir aussi de petits trafics entre "toggés" et fossile pour en obtenir. Par dépit, je me rappelle aussi que certains fossiles se faisaient baptisés la deuxième année. C'était plus facile pour eux parce qu'ils s'étaient fait des potes qui les protégeaient. En définitive, la vie estudiantine n''était pas très marrante lorsque tu n'étais pas baptisé.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×