Jump to content
Adrian

Violences scolaires, élèves pas cool & Education Nationale en faillite

Recommended Posts

Il y a 3 heures, Trawash a dit :

Tu laisses la porte ouverte, c est l’inter cours... après je ne suis pas prof. Ils ont vraiment des consignes dans ce sens ? Il ne faut  pas avoir peur de tout. 

oui

 

Il y a 2 heures, Trawash a dit :

Il y a des gens brillants avec  des connaissances bien supérieures aux miennes qui rentrent à l Ednat. Mais peut être que nos jours ils enseignent faute de mieux alors qu auparavant c était plus par vocation. 

Je ne suis pas certain qu on les forme sérieusement à gérer des humains dans un cadre avec des règles. Certains le savent naturellement, d autre non, comme moi, alors j ai appris. 

Je ne sais pas ce que tu essaie de me faire dire ? 

 

la formation a la gestion des élèves est absolument inexistante, et les cours dispensés par l'ESPE sont monstrueusement merdiques, inutiles voire dangereux. LEs profs qui enseinent à l'ESPE sont la lie des facs ou de l'EdNat qu'on recase a un endroit où ils ont pas d'élèves et ils font le moins de dégâts possibles. T'as de sprofs qui enseignent à l'ESPE qui n'ont pas vu un gamin en 15 ans,à l'aise.
Tous mes potes devenus profs sur ces trois quatre dernières années (et ça fait une petite dizaine) m'ont confirmé que l'ESPE c'était de la merde, et qu'on t'y préparait absolument pas à encadrer des élèves.

  • Yea 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, NoName a dit :

Tous mes potes devenus profs sur ces trois quatre dernières années (et ça fait une petite dizaine) m'ont confirmé que l'ESPE c'était de la merde, et qu'on t'y préparait absolument pas à encadrer des élèves.

Résultat, double  gâchis. Les élèves et le maître. Que de talents perdus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Lancelot a dit :

Bah si une gamine est suffisamment remontée pour tabasser sa prof personnellement je ne lui laisserais pas autant de pouvoir sur moi.

 

Mais la prof se fait tabasser justement parce que l élève a pris le contrôle de la situation avec ses propres lois, avec l approbation du groupe. Sortir l individu du groupe et enfin tu peux passer des messages clairs, sinon que fais tu   ? 

Le prof ne veut pas perdre la face. L élève non plus. Cela ne peut que dégénérer si le plus intelligent des deux ne met pas fin au conflit en gestation.  Et n oublions pas les’autres élèves qui ont le droit à un cours au lieu  d une empoignade. 

Penses tu vraiment que c est plus facile de demander à un adulte d'être à l heure, de lui demander de ne pas traîner sur internet, de ne pas s amuser avec son téléphone pendant les heures de boulot,  de ne pas traîner à la machine à café  bref lui demander de bosser quand tu as une prod à tenir ?  Oui ce serait plus simple de le virer sur le champs, mais malheureusement on ne vit pas dans un pays libéral. Alors on fait avec le relou, on essaye de lui faire comprendre ce qu on attend de lui et on trace. Soit le relou comprend et tout va bien. Soit il dégage. Voilà je compose avec les lois mais j arrive à mes fins.

De la même façon, en Libéralie cette petite n aurait pas fait long feu dans son école privée ou bien elle aurait était recadree depuis longtemps dès le premier événement ou ses parents l auraient mis dans une école de fumistes où les mobiles sont autorisés pendant les cours. Mais nous ne vivons pas dans ce pays. J essaierai  donc de compenser comme je peux en privilégiant des petites mises au point régulières avec les élèves perturbateurs. 

 

Un mauvais prof ne ferait pas long feu dans un système libéral, ou du moins il risquerait d être enseignant dans une mauvaise école. 

Il serait jugé à ses résultats et croyez moî dans ce cas on fait le nécessaire pour monter le niveau, sinon on dégage. 

 

Ok si un enseignant ne peut pas avoir de tête à tête avec un élève parceque plane sur lui la menace d une accusation d agression sexuelle,  et bien je trouve qu on lui interdit un bel outil, et j ai dit de la merde tout le long de ce fil. Mais baisser les bras et se dire que seul le libéralisme réglera ses problèmes ( j en suis convaincu ) ne me suffit pas en attendant ces jours meilleurs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas de solution au problème, mon propos est simplement qu'il y a des paramètres dans la situation qu'on ne voit pas forcément de l'extérieur. Un ado c'est quand même particulièrement con et méchant comme bestiole.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, ts69 a dit :

Sinon tu te fais casser la tete? Non le probleme n'est vraiment pas l'humiliation en public hein.

Et si je viens te faire des remarques désagréables sur ton travail devant tes collègues, t auras pas envie de me casser la tête ou tu me prendras pour un sale con ?  Je ne prends pas ce risque, je te parlerai seulement en tête à tête car mon but ne sera pas de t humilier ou de t afficher devant tes collègues, ni que tu m aimes, mais de faire en sorte que tu comprennes ce que j attends de toi, et je serai plus efficace en tête à tête avec toute ton attention et sans spectateur pour commenter. 

Et bien ce qui fonctionne sur toi, fonctionne avec un enfant, et c est encore plus facile. Est ce si scandaleux ?

 

 

Il vient d où le problème alors. 

De l élève et de sa mauvaise éducation. Je suis ok 

De l’Etat qui avec son monopole sur l éducation salit tout ce qu il touche. Je suis ok

Du prof, même si je peux lui trouver des excuses, qui n a pas fait correctement son travail en laissant une situation dégénérée.  C est bien son boulot de faire respecter le règlement. Le prof n a t il pas une part de responsabilité dans tout ce gâchis. 

Et là ça pose débat, je ne comprends pas.  Le considérez vous uniquement comme une victime d une enfant de 12 ans ce pauvre professeur ? 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, NoName a dit :

Tous mes potes devenus profs sur ces trois quatre dernières années (et ça fait une petite dizaine) m'ont confirmé que l'ESPE c'était de la merde, et qu'on t'y préparait absolument pas à encadrer des élèves.

Oh, c'était pareil du temps de l'IUFM. Exactement 0 minute en un an pour apprendre à gérer les élèves ou à tenir une classe ; et ce qui s'en rapprochait le plus avait lieu lors de l'année de stage (donc à un moment où il est déjà trop tard), et consistait en une sorte de cercle des professeurs malmenés anonymes, peut-être une heure toutes les deux semaines, où chacun raconte à tour de rôle ses expériences en classe et où le "prof" qui est censé animer s'interdit de donner aucun conseil (et impose cette règle aux participants), juste du pseudo-soutien psychologique (qui ne soutient pas, parce que sans solution ça recommence à l'identique).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Trawash a dit :

 

Mais la prof se fait tabasser justement parce que l élève a pris le contrôle de la situation avec ses propres lois, avec l approbation du groupe. Sortir l individu du groupe et enfin tu peux passer des messages clairs, sinon que fais tu   ? 

Le prof ne veut pas perdre la face. L élève non plus. Cela ne peut que dégénérer si le plus intelligent des deux ne met pas fin au conflit en gestation.  Et n oublions pas les’autres élèves qui ont le droit à un cours au lieu  d une empoignade. 

Penses tu vraiment que c est plus facile de demander à un adulte d'être à l heure, de lui demander de ne pas traîner sur internet, de ne pas s amuser avec son téléphone pendant les heures de boulot,  de ne pas traîner à la machine à café  bref lui demander de bosser quand tu as une prod à tenir ?  Oui ce serait plus simple de le virer sur le champs, mais malheureusement on ne vit pas dans un pays libéral. Alors on fait avec le relou, on essaye de lui faire comprendre ce qu on attend de lui et on trace. Soit le relou comprend et tout va bien. Soit il dégage. Voilà je compose avec les lois mais j arrive à mes fins.

De la même façon, en Libéralie cette petite n aurait pas fait long feu dans son école privée ou bien elle aurait était recadree depuis longtemps dès le premier événement ou ses parents l auraient mis dans une école de fumistes où les mobiles sont autorisés pendant les cours. Mais nous ne vivons pas dans ce pays. J essaierai  donc de compenser comme je peux en privilégiant des petites mises au point régulières avec les élèves perturbateurs. 

 

Un mauvais prof ne ferait pas long feu dans un système libéral, ou du moins il risquerait d être enseignant dans une mauvaise école. 

Il serait jugé à ses résultats et croyez moî dans ce cas on fait le nécessaire pour monter le niveau, sinon on dégage. 

 

Ok si un enseignant ne peut pas avoir de tête à tête avec un élève parceque plane sur lui la menace d une accusation d agression sexuelle,  et bien je trouve qu on lui interdit un bel outil, et j ai dit de la merde tout le long de ce fil. Mais baisser les bras et se dire que seul le libéralisme réglera ses problèmes ( j en suis convaincu ) ne me suffit pas en attendant ces jours meilleurs. 

 

Ce qui est un peu embêtant dans tes posts, c'est l'impression que c'est la prof qui est coupable et que tu as la bonne soluce.

Ce qu'a fait l'élève est ignoble et tu lui trouves une excuse: "Elle a perdu la face".

Dans la vie, il arrive qu'on perde la face et les gens civilisés gèrent cela par autre chose que la violence.

Apres, je suis d'accord avec toi, si on peut régler cela en tête à tête c'est mieux :).  Le but c'est de savoir gérer les conflits sans perdant.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 hours ago, Trawash said:

Et si je viens te faire des remarques désagréables sur ton travail devant tes collègues, t auras pas envie de me casser la tête ou tu me prendras pour un sale con ?  Je ne prends pas ce risque, je te parlerai seulement en tête à tête car mon but ne sera pas de t humilier ou de t afficher devant tes collègues, ni que tu m aimes, mais de faire en sorte que tu comprennes ce que j attends de toi, et je serai plus efficace en tête à tête avec toute ton attention et sans spectateur pour commenter. 

Et bien ce qui fonctionne sur toi, fonctionne avec un enfant, et c est encore plus facile. Est ce si scandaleux ?

 

 

Il vient d où le problème alors. 

De l élève et de sa mauvaise éducation. Je suis ok 

De l’Etat qui avec son monopole sur l éducation salit tout ce qu il touche. Je suis ok

Du prof, même si je peux lui trouver des excuses, qui n a pas fait correctement son travail en laissant une situation dégénérée.  C est bien son boulot de faire respecter le règlement. Le prof n a t il pas une part de responsabilité dans tout ce gâchis. 

Et là ça pose débat, je ne comprends pas.  Le considérez vous uniquement comme une victime d une enfant de 12 ans ce pauvre professeur ?

 

 

Tu as peut-etre la bonne methode pour gerer  des eleves, je ne sais pas. Mais ce que je sais c'est que la prof n'a aucune part de responsabilite. C'est comme si tu disais que la fille qui s'est faite violee a une part de responsabilite parce qu'elle avait une mini-jupe. Peut-etre que sans mini-jupe elle n'aurait pas ete viole, mais ca ne la rend responsable en rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, l'analogie avec les pratiques de management a ses limites. Animer une salle de classe ne fait pas vraiment appel aux mêmes compétences que celles utilisées pour manager une équipe.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, ts69 a dit :

 

Tu as peut-etre la bonne methode pour gerer  des eleves, je ne sais pas. Mais ce que je sais c'est que la prof n'a aucune part de responsabilite. C'est comme si tu disais que la fille qui s'est faite violee a une part de responsabilite parce qu'elle avait une mini-jupe. Peut-etre que sans mini-jupe elle n'aurait pas ete viole, mais ca ne la rend responsable en rien.

Je n'ai pas compris les réflexions de @Trawash comme ça

Indéniablement l'élève est entièrement responsable de ses actes, et je te fiche mon billet qu'il doit s'agir d'un bon petit cas social affublé de parents incompétents , qui a dû poser d'autres problèmes de comportement dont l'article ne fait pas état. Quand un jeune pré ado ne sait pas gérer la frustration, ça doit signifier qu'il n'a pas eu trop de imites à ce niveau

 

Ensuite, il y a à des degrés divers, la réponse du prof à ce type de chieur, qui ne fonctionne que dans la provocation et la recherche de conflit ; et c'est là qu'est l'os hélas, l'adulte/enseignant a été mis en échec dans son rôle d'autorité, au même titre certainement que les parents de cette sale gamine. 

C'est facile de juger d'un comportement, mais franchement, être prof dans ce type de classe et face à des élèves ingérables, je sais pas comment je parviendrais à maintenir le calme et faire respecter un règlement dont certains élèves se foutent.

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@GilliB

Je comprends mieux. Je sentais bien un malaise. 

L’élève  est clairement responsable. Elle doit être sanctionnée. Aucune excuse pour elle. 

La professeur ne doit pas être sanctionnée. Mais peut être faut il la préparer à gérer ces situations ? 

Les professeurs, en tout cas pour ceux que je fréquente, ne sont pas "outillés" pour désarmer un conflit et ils s en fichent. J ai donc un biais, je l’ai dit à maintes reprises. Ceci dit   Il existe Une multitude de techniques de gestion des conflits. Elles sont utilisées en entreprise avec un certain succès si j en crois mon expérience.  

Il y a des professeurs qui ont des bonnes pratiques et n’ont jamais de conflit avec leurs élèves et d’autres qui ont des classe bordéliques quelque soit les  élèves que tu mets dedans. On connaît tous ces’professeues ou je n ai pas eu de bol ?  Et bien j’ai l impression que tout le monde se fiche de savoir comment font  les bon profs. Peut être que je me trompe. Je ne demande qu à changer d avis. 

 

Dans la rue je ne tente pas régler un conflit avec quelqu un, quitte à perdre la face. Mais je parle, je jauge le danger, et si je vois qu’il n’est plus le moment de parler j essaie de cogner le premier quitte à me faire démonter par la suite. Et heureusement cela n Arrive plus souvent. Et la fuite peut aussi être une meilleure option, je ne vais pas faire mon courageux  en toutes circonstances. 

Mais en entreprise, et l école ( enfin je crois )  je ne peux pas me permettre de me farcir le mec, de le laisser me taper dessus  ou de fuir.

Alors je gère. 

Ce professeur a très certainement tenté de gérer. Sa gestion du conflit a elle fait  empirer la situation? C est mon sentiment, donc ça va pas tripette et cela n engage que moi. Bien d accord.

 

Je ne dis pas non plus que l élève a perdu la face.  Relis moi. Je dis que l’élève ne veut pas perdre la face devant le groupe ( la classe et ce n est pas rien quand tu es une petite peste prête à tout. Tu as un rôle à tenir )   en obéissant à l injonction du professeur. Moi perso, et tout comme toi, je trouve normal  que le prof confisque le telephôe et scandaleux  que l élève refuse. 

 

Je n ai pas la prétention de régler le problème de la violence à l école dans la société ou même de penser que j aurais fait mieux dans la même situatiation. Ce serait stupide.  Je me suis bien mal exprimé si J’ai été compris ainsi. 

Mais rendre responsable l’élève quand il merde  et s arrêter là ne me suffit pas. 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Largo Winch a dit :

Mouais, l'analogie avec les pratiques de management a ses limites. Animer une salle de classe ne fait pas vraiment appel aux mêmes compétences que celles utilisées pour manager une équipe.

Je suis d accord il y’a des limites à mon analogie, mais avant d atteindre ses limites ?

Quand  tu animes une réunion en plus de ce que tu as à y faire tu, dois gérer la parole de chacun. Tu dois t assurer que le petit timide qui a toujours de bonnes  idées s est exprimé, tu dois calmer les ardeurs du bavards, t as un ordre du jour à respecter, et comme la réunion a une heure de début et une heure de fin alors  tu dois gérer ton temps. Y’a des techniques, elles sont bidons, c est pas de l ingénierie mais cela fonctionne. 

 

Mais notes que je ne parlais pas d animation de salle de classe, j essaie de parler maladroitement de gestion des conflits et que certaines  des attitudes comportements attisent la colère chez certains alors que d autres s en moquent. C est pas’idiot d en tenir compte et d adapter son comportement en conséquence. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Bisounours a dit :

C'est facile de juger d'un comportement, mais franchement, être prof dans ce type de classe et face à des élèves ingérables, je sais pas comment je parviendrais à maintenir le calme et faire respecter un règlement dont certains élèves se foutent.

Oui. Face à des élèves ingérables il faut apprendre à les gérer. Sinon je ne vois pas bien.

Cela doit être l enfer dans certains classes, et pour rien au monde j aimerai y entrer.

J ai aussi pas mal fréquenté la racaille mes 20 premièrees années.  Il a fallut apprendre à faire avec. Peut être que cette expérience m’aide dans mes relations avec les gens un peu nerveux. 

 

Sinon tu exprimes bien mieux que moi le fond de ma pensée dans la première partie de ton post.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le collège c'est le pire moment de la scolarité, pour les enseignants, et certains élèves. L'obligation scolaire allant jusqu'à 16 ans, il y a des classes spéciales pour semi débiles inadaptés, qui correspondent à la 6ème et 5 ème, grosso merdo en attendant l'âge fatidique où ils vont pouvoir aller faire de la merde en bas de leur immeuble.

Donc forcément, ça crée des tensions, les pré ados tendus de l'hormone se faisant chier, et ne comprenant rien, qui voient leurs parents dans la glande s'en sortir pas si mal, bah ils font chier tout le monde et comptent les jours avant de pouvoir se barrer.

Déjà, ce phénomène existe dans tous les collèges avec des sections spéciales, alors la banlieue nord de Marseille..... il suffit de s'intéresser d'un peu plus près aux procédures d'attribution des logements pour asociaux pour comprendre d'où viennent les emmerdes.

Le drame, c'est que dans ces endroits, les profs ne peuvent pas se contenter d'instruire et d'enseigner, ils doivent aussi éduquer, et c'est juste pas possible, quand l'éducation de ces gamins est en faillite depuis leur naissance. Conclusion, c'est sauve qui peut pour ceux qui ont encore un peu la moelle pour se sortir du bourbier, et les autres s'enfoncent dans la vase.

 

Quand je pense qu'il y a des crétins intergalactiques qui défendent la carte scolaire pour la mixité qu'elle apporte, je rigole !

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Rincevent a dit :

Oh, c'était pareil du temps de l'IUFM. Exactement 0 minute en un an pour apprendre à gérer les élèves ou à tenir une classe ; et ce qui s'en rapprochait le plus avait lieu lors de l'année de stage (donc à un moment où il est déjà trop tard), et consistait en une sorte de cercle des professeurs malmenés anonymes, peut-être une heure toutes les deux semaines, où chacun raconte à tour de rôle ses expériences en classe et où le "prof" qui est censé animer s'interdit de donner aucun conseil (et impose cette règle aux participants), juste du pseudo-soutien psychologique (qui ne soutient pas, parce que sans solution ça recommence à l'identique).

Tu parles de réunions informelles entre profs? Pourquoi s'interdire de donner des conseils si on a plus d'expérience? :huh:

Chez les profs français, j'ai l'impression que l'on voit l'autorité comme quelque chose qu'on a ou qu'on n'a pas, on parlera même parfois de charisme et on mythifiera la figure imposante de l'instituteur façon IIIème République. C'est quand même hautement angoissant pour un jeune prof qui est terrassé par l'échec avant même de songer qu'il peut s'améliorer.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'a toujours pas resolu si le prof avait essayé de voler le telephone ou non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Romy a dit :

Tu parles de réunions informelles entre profs? Pourquoi s'interdire de donner des conseils si on a plus d'expérience? :huh:

Non non, des ateliers officiellement au programme de l'année d'IUFM, sous la direction d'un prof d'IUFM. Et l'idée était que, "pour des raisons pédagogiques", le prof d'IUFM s'interdisait de donner des conseils et demandait à ce que les profs stagiaires qui participaient à son atelier ne se conseillent pas les uns les autres du point de vue pédagogique.

 

Ces types-là méritent, peut-être pas directement le crochet de boucher, mais au strict minimum, d'être condamnés à rembourser les frais de psy de leurs élèves et victimes (les profs stagiaires), avec dommages et intérêts, sans même parler des opportunités perdues pour les élèves de ces élèves (les collégiens et lycéens).

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, Rincevent said:

Oh, c'était pareil du temps de l'IUFM. Exactement 0 minute en un an pour apprendre à gérer les élèves ou à tenir une classe

J'ai fait l'IUFM a une époque et je confirme.

Le concours pour être prof certifie (CAPES) pareil, absolument rien sur l'aspect pédagogique ou sur comment un élève ça marche, sur la relation prof-eleve etc. Juste une test de math pas très dur (pour être prof de math).

J'ai bien plus appris en pédagogie quand j'ai passe mon BAFA.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi les gens qui veulent etre prof ca me fascine.Meme avant d'avoir frequente des enfants en tant que parents je savais que c'etait l'enfer hahah

meme prof pour adulte c'est l'horreur :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

On n'a toujours pas resolu si le prof avait essayé de voler le telephone ou non.

 

Le bon sens, c'est le refus de l'élève de donner le téléphone au prof.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Rincevent a dit :

Oh, c'était pareil du temps de l'IUFM. Exactement 0 minute en un an pour apprendre à gérer les élèves ou à tenir une classe ; et ce qui s'en rapprochait le plus avait lieu lors de l'année de stage (donc à un moment où il est déjà trop tard), et consistait en une sorte de cercle des professeurs malmenés anonymes, peut-être une heure toutes les deux semaines, où chacun raconte à tour de rôle ses expériences en classe et où le "prof" qui est censé animer s'interdit de donner aucun conseil (et impose cette règle aux participants), juste du pseudo-soutien psychologique (qui ne soutient pas, parce que sans solution ça recommence à l'identique).

 

Maintenant il y a un stage en décembre pour ceux qui préparent le CAPES, t'as droit à deux ou trois semaines d'essai avant de commencer le second semestre,  franchement c'est pas mal comme ça.

A l'occasion d'ailleurs un ami à moi m'a dit " c'est la que tu te rends compte que tout ce qu'on t'a appris a L'ESPE ça sert à que dalle" 

 

il y a 36 minutes, jubal a dit :

J'ai fait l'IUFM a une époque et je confirme.

Le concours pour être prof certifie (CAPES) pareil, absolument rien sur l'aspect pédagogique ou sur comment un élève ça marche, sur la relation prof-eleve etc. Juste une test de math pas très dur (pour être prof de math).

J'ai bien plus appris en pédagogie quand j'ai passe mon BAFA.

 

On préfère t'apprendre des conneries genre la gestion de l'espace sur le tableau... 

 

il y a 23 minutes, Brock a dit :

moi les gens qui veulent etre prof ca me fascine.Meme avant d'avoir frequente des enfants en tant que parents je savais que c'etait l'enfer hahah

meme prof pour adulte c'est l'horreur :)

T'as des gens comme ça. J'ai un camarade (celui dont je parle juste au des su)  qui a tenté comme ça, par résignation le parcours professorat, il a fait son stage deux semaines et il est tombé amoureux de son taf.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Tramp a dit :

On n'a toujours pas resolu si le prof avait essayé de voler le telephone ou non.

De ce que jai compris à la lecture de l'article, la sale gosse a réclamé sa prothèse à la fin du cours, dans le style wesh wesh apparemment, et la prof a refusé face à l'impolitesse de la djeune. Funeste idée, moi à sa place, j'aurais répondu un truc du style "Sois polie, on dit s'il vous plait Mme Connasse"

 

Autrement, prof de musique, hein.... à savoir la cour de récré pour la plupart des gamins qui écoutent Soprano à fond les ballons.

À 1mn46, un classique :lol: 

 

Révélation

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Bisounours a dit :

De ce que jai compris à la lecture de l'article, la sale gosse a réclamé sa prothèse à la fin du cours, dans le style wesh wesh apparemment, et la prof a refusé face à l'impolitesse de la djeune. Funeste idée, moi à sa place, j'aurais répondu un truc du style "Sois polie, on dit s'il vous plait Mme Connasse"

 

Donc elle a bien essayé de lui chourer son telephone en violation du règlement intérieur et du code pénal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Tramp a dit :

Donc elle a bien essayé de lui chourer son telephone en violation du règlement intérieur et du code pénal.

 

Pour le code pénal, ça se discute.
Pour le règlement intérieur, on s'en cogne s'il s'agit simplement de le rendre à condition que l'élève ne se comporte pas comme une sauvage (ce qui est stigmatisant pour les trous du cul, j'entends bien).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, les parents de la petite racailleuse ont d'ailleurs déposé une plainte pour harcèlement et vol aggravé  

 

Résultat de recherche d'images pour "troll"

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Flashy a dit :

 

Pour le code pénal, ça se discute.
Pour le règlement intérieur, on s'en cogne s'il s'agit simplement de le rendre à condition que l'élève ne se comporte pas comme une sauvage (ce qui est stigmatisant pour les trous du cul, j'entends bien).

 

À partir du moment où le règlement intérieur est apparemment optionnel, pourquoi l'élève devrait le suivre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Tramp a dit :

À partir du moment où le règlement intérieur est apparemment optionnel, pourquoi l'élève devrait le suivre ?

 

Il n'est pas optionnel. Mais sa mise en oeuvre relève du pouvoir du professeur, qui a une marge d'appréciation ; marge qui a été utilisée (remise, certes, mais sous la condition de ne pas se comporter avec arrogance alors qu'on est en faute). Donc on s'en cogne.
Même à supposer que, par extraordinaire mauvaise foi, le professeur soit fautif pour avoir différé d'une poignée de minutes la remise du téléphone, cela ne justifie pas de porter atteinte à son intégrité physique.

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

" Et maintenant, tu me le rends mon téléphone, spèce de counasse , vazy  "

 

ça incite clairement au dialogue et à l'assentiment

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Flashy a dit :

 

Il n'est pas optionnel. Mais sa mise en oeuvre relève du pouvoir du professeur, qui a une marge d'appréciation ; marge qui a été utilisée (remise, certes, mais sous la condition de ne pas se comporter avec arrogance alors qu'on est en faute). Donc on s'en cogne.
Même à supposer que, par extraordinaire mauvaise foi, le professeur soit fautif pour avoir différé d'une poignée de minutes la remise du téléphone, cela ne justifie pas de porter atteinte à son intégrité physique.

 

 

D'apres le code d'éducation :

 

Citation

 


Seules les sanctions prévues par le Code de l'éducation peuvent être infligées à l'élève. Selon l'article R. 511-13 du Code de l'éducation, il s'agit de :
– l'avertissement ;
– le blâme ;
– la mesure de responsabilisation ;
– l'exclusion temporaire de la classe ou de l'établissement, qui ne peut excéder huit jours ;
– et l'exclusion définitive de l'établissement.
La confiscation n'y figure pas.

Les punitions concernent des manquements mineurs commis par les élèves. La confiscation est interdite, en tout état de cause, si elle n'est pas prévue dans le règlement intérieur de l'établissement. En effet, seules les punitions figurant dans le règlement intérieur peuvent être appliquées à l'élève.

 

 

Il faut ajouter à cela, qu'en droit penal, la confiscation n'est possible que pour les infractions les plus graves, par un juge, dans le respect des procédures. Ce n'est clairement pas le cas ici.

 

À partir du moment où elle se fait chourer son telephone, l'élève est en situation de legitime defense. On peut discuter de la proportionnalité ensuite.

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...