Jump to content
Poil à gratter

ETH - Ethereum : ICO et Actes sans notariat

Recommended Posts

A lire : https://www.reddit.com/r/ethereum/comments/4opjov/the_bug_which_the_dao_hacker_exploited_was_not/

Ça rejoint les remarques d'autres ci-dessus (notamment Jubal et moi).

 

Intéressant merci pour le partage.

Dans notre école d'ingé nos profs (aussi chercheurs) nous ont montré un peu de Coq.. J'imagine que parmi les " big boys " qu'il cite, les chercheurs seraient les plus susceptibles de faire un Ethereum version carrée, non ? (j'ai pas suivi la mode du blockchain dans le monde de la finance si ça donne quelque chose)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant merci pour le partage.

Dans notre école d'ingé nos profs (aussi chercheurs) nous ont montré un peu de Coq.. J'imagine que parmi les " big boys " qu'il cite, les chercheurs seraient les plus susceptibles de faire un Ethereum version carrée, non ? (j'ai pas suivi la mode du blockchain dans le monde de la finance si ça donne quelque chose)

Disons en substance que vu le but recherché, faire appel à des langages haut-niveau n'est pas aberrant. Le souci avec Coq (et aux langages de la même famille, genre OCAML ou même Haskell en plus pur) c'est le nombre de programmeurs valables sur le marché (très faible). Et si on prend dans des langages plus abordables et plus connus, genre ADA, ce n'est pas non plus la bousculade.

De façon générale, si on veut avoir confiance dans les smartcontracts, il faudra qu'ils soient écrits d'une façon formelle humainement compréhensible dont on pourra dériver le code source de façon sûre et certaine. Ce qui impose d'une part la création d'un ML formel ad hoc pour ces smart-contracts. On en est encore trèèèès loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, cedric.og a dit :

https://venturebeat.com/2017/06/11/why-ethereum-is-outpacing-bitcoin/

 

Tl ; dr l'ethereum a, en plus de la valeur que lui donnent les acheteurs, sa propre valeur via ses smarts contracts. Et la gouvernance est moins à chier. Évident mais bien pour le grand public.

 

C'est assez vrai au proviso près que Ethereum n'a toujours aucun moyen de validation formelle de ses contrats, ce qui reviendra lui mordre les fesses un moment ou l'autre.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, je suis fasciné par les ICO. Certes il y a beaucoup de déchets mais elles permettent de franchir pas mal d'obstacles, administratifs notamment, pour se financer. Pas mal d'entreprises hors blockchain se financent ainsi aujourd'hui. Je pense à Brave, qui a levé plus de 35 millions de dollars auprès en trente secondes environ. (Brave à développé un navigateur internet alternatif permettant de protéger sa vie privée).

Je suis pour ma part très sérieusement intéressé pour financer ainsi quelques projets, c'est bien mieux que les plateformes de financement collaboratives qui ne font finalement que prévendre un produit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rocou a dit :

Pour ma part, je suis fasciné par les ICO. Certes il y a beaucoup de déchets mais elles permettent de franchir pas mal d'obstacles, administratifs notamment, pour se financer. Pas mal d'entreprises hors blockchain se financent ainsi aujourd'hui. Je pense à Brave, qui a levé plus de 35 millions de dollars auprès en trente secondes environ. (Brave à développé un navigateur internet alternatif permettant de protéger sa vie privée).

Je suis pour ma part très sérieusement intéressé pour financer ainsi quelques projets, c'est bien mieux que les plateformes de financement collaboratives qui ne font finalement que prévendre un produit.

Je comprends pas, il faut creer sa propre monnaie pour pouvoir lancer sa propre ICO, non ? Comment un projet lambda pourrait se financer comme ca ?
En ecrivant ca je viens de realiser la reponse... Notre vocabulaire nous trompe. Nimporte qui peut creer sa "monnaie" ~= "part dans son entreprise" ~= "actions digitales" c'est ca ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rocou a dit :

Pour ma part, je suis fasciné par les ICO. Certes il y a beaucoup de déchets mais elles permettent de franchir pas mal d'obstacles, administratifs notamment, pour se financer.

 

Si je comprends bien, le principe est d'émettre des coins - en forkant un outil éprouvé, par exemple bitcoin ? Mais ça vaut pourquoi ? Ces coins sont-il reconnus comme des parts dans la société ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, ttoinou a dit :

Je comprends pas, il faut creer sa propre monnaie pour pouvoir lancer sa propre ICO, non ? Comment un projet lambda pourrait se financer comme ca ?
En ecrivant ca je viens de realiser la reponse... Notre vocabulaire nous trompe. Nimporte qui peut creer sa "monnaie" ~= "part dans son entreprise" ~= "actions digitales" c'est ca ?

 

Je ne suis pas sûr, en fait l'initiateur du projet vend des "tokens" (les coins) de sa propre monnaie. Dès lors, je ne crois pas que l'acheteur dispose de "parts" de l'entreprise. Il possède juste un materiel spéculatif. Le coin en question, le BAT sert à rémunérer des sites web. Brave recueille anonymement des données concernant les habitudes des utilisateurs d'internet ce qui permet de cibler plus précisément les pubs qui s'affichent. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, L'affreux a dit :

 

Si je comprends bien, le principe est d'émettre des coins - en forkant un outil éprouvé, par exemple bitcoin ? Mais ça vaut pourquoi ? Ces coins sont-il reconnus comme des parts dans la société ?

 

Non, pas des clones de bitcoin. La très grande majorité des coins servant aux ICO sont basés sur ETH (conçu pour cela).

Pour rependre l'exemple de Brave avec ses BAT, les investisseurs achètent les tokens (les BAT) et non des parts de société. L'usage de ces tokens va faire qu'ils vont prendre ou on de la valeur. En l'occurrence, le coin va rémunérer les sites internet qui affichent de la pub ciblée. Si l'annonceur s'y retrouve, il investira davantage via ce réseau publicitaire et les sites internet jouant le jeu verront leur rémunération augmenter. Les transactions se font en BAT.

La grosse différence avec un système classique c'est que les contrats sont garantis par la blockchain ETH. Par exemple, (je ne sais pas si c'est le cas avec le projet Brave) si un site internet est payé au nombre de clics sur une pub affichée, le site est sûr du nombre de clics tout comme l'annonceur qui paie. Il n'y a pas d'intermédiaire, une agence qui comptabilise les clics. Les données sont-elles justes? On en sait rien, il faut faire confiance à l'agence. Rien de tel avec BAT.

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 hours ago, L'affreux said:

 

Si je comprends bien, le principe est d'émettre des coins - en forkant un outil éprouvé, par exemple bitcoin ? Mais ça vaut pourquoi ? Ces coins sont-il reconnus comme des parts dans la société ?

 

Généralement ce sont plutôt des équivalents de bons d'achat, un peu comme les jetons que tu achètes dans un parc d'attraction par exemple, ces jetons qui sont joliment présentés comme la monnaie de ce paradis forain, que tu échanges contre de vrais euros ou dollars (avec éventuellement un tarif dégressif par lots : 5 euros les 5 jetons, 10 euros les 11, etc). De même, la plupart des ICO consistent à échanger certaines monnaies (ethereum donc, ou toute autre monnaie que peut encaisser l'entité à l'origine de l'ICO, une ICO pourrait très bien recevoir également des dollars ou des euros) contre des jetons, qui ne s'utilisent que dans un réseau spécifique ou que pour un service spécifique.

La possibilité de reconvertir ces jetons dans la monnaie avec lesquels tu les as acheté n'est pas garantie, dans l'idéal tu finances un service que tu trouves pertinent. Mais la plupart du temps ces jetons finissent par se retrouver sur des exchanges (souvent annoncé dans la feuille de route, point clef pour attirer les premiers acquéreurs car c'est ce que visent la plupart).

 

En fait, une ICO c'est une levée de fond, mais sans les désagrément et les lourdeurs contractuelles / administratives / fiscales / juridiques d'une levée de fonds conventionnelle du petit monde des startups. On file l'argent, c'est tout, en crypto donc, on ne signe rien et on ne palabre pas au fil d'interminables boards avec des investisseurs trop tatillons. A charge des acquéreurs de jetons d'évaluer le potentiel et la fiabilité du projet.

(...ce genre de site ne les y aidera pas, mais montre bien à l'inverse le risque et le nombre affolant de scams dans cette nouvelle ruée vers l'or : http://icorating.com/ !)

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 hours ago, ttoinou said:

Je comprends pas, il faut creer sa propre monnaie pour pouvoir lancer sa propre ICO, non ? Comment un projet lambda pourrait se financer comme ca ?
En ecrivant ca je viens de realiser la reponse... Notre vocabulaire nous trompe. Nimporte qui peut creer sa "monnaie" ~= "part dans son entreprise" ~= "actions digitales" c'est ca ?

 

C'est le modèle économique de ces projets et entreprises qui est à repenser, et c'est ce qui rend si fascinantes les ICO ! Typiquement, il faut se mettre à penser en "On Demand", ou "Software / Hardware As A Service". Seuls les tokens permettront d'utiliser le bien ou le service en question, et tu réserves des tokens pour ton usage personnel ou spécules sur la demande à venir.

 

Imagine par exemple : la "CoinCar".

Une startup propose de développer un réseau de voitures de location de très courtes durées (HaaS business model). Il faut développer le modèle de voiture, et le système interne qui ne permet de la faire démarrer que si tu insères un jeton (1 jeton = 1 minute par exemple). Sauf que le jeton est numérisé, tu le transmets via une app installée sur ton smartphone : voilà concrètement ce que peut être le token. On pourrait aussi payer la minute en euros ou bitcoins ou toute autre monnaie, mais le principe est justement de verrouiller l'usage de la voiture à l'usage de ces jetons "CoinCar".

La startup CoinCar n'a pas un sou, et pour développer son projet elle a besoin d'argent, elle cherche donc à lever des fonds. Elle propose la prévente de ses tokens "CoinCar" à un certain prix, exactement comme des auteurs ou éditeurs proposent une souscription pour un projet de livre. Ce que l'on obtient en échange de sa monnaie de départ, c'est donc une nouvelle monnaie : en échange d'1 xbt j'obtiens par exemple 1000 CoinCars (inexploitable voire inexistante tant que le système CoinCar n'a pas été développé). La startup pourra à son tour échanger les xbt récoltés contre des euros ou toute autre monnaie, si nécessaire, à moins qu'elle dispose de développeurs et ingénieurs qu'elle peut directement payer en xbt.

Si le projet CoinCar finit par voir le jour, alors tes tokens CoinCar seront utilisables - et utiles - et pourront probablement être revendus. Toutefois, tant que CoinCar n'existe qu'en temps que projet, il est déjà possible de spéculer dessus sur des exchanges - ce qui est largement suffisant pour la plupart des acquéreurs de tokens CoinCar, qui se fichent probablement de les utiliser, mais qui veulent avant tout les revendres 2 à 20 fois le prix qu'ils les ont achetés.

 

Les tokens permettent donc essentiellement la location d'un bien (ou l'abonnement, ou achat ponctuel d'un service) à venir.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une ICO c'est aussi une levée de fonds sans abandonner d'equity de sa boite, n'importe quel founder sera extrêmement sensible à cela.

 

Du côté de l'investisseur, le placement est immédiatement liquide alors que pour le capital-risque traditionnel il faut attendre plusieurs années, ça aussi c'est révolutionnaire.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 hours ago, Rocou said:

 

... Les données sont-elles justes? On en sait rien, il faut faire confiance à l'agence. Rien de tel avec BAT.

 

 

Le BAT est l'un des meilleurs exemples de token en effet ! Et d'autant plus compréhensibles par tous ceux qui baignent déjà de ce côté du web (contenu monétisé etc). Tu m'incites à m'y intéresser de plus près.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouais. Ca fait une bonne transition entre "entreprises tradi" et "entreprises 100% sur la blockchain" (dont le business model est difficile a trouver ?), en gros on garde le fonctionnement de l'entreprise mais on bascule le cote financier sur cette nouvelle technologie. Il n'empeche n'importe quelle entreprise ne peut pas faire ca, il faut adapter son fonctionnement pour l'ICO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
43 minutes ago, ttoinou said:

Ah ouais. Ca fait une bonne transition entre "entreprises tradi" et "entreprises 100% sur la blockchain" (dont le business model est difficile a trouver ?), en gros on garde le fonctionnement de l'entreprise mais on bascule le cote financier sur cette nouvelle technologie. Il n'empeche n'importe quelle entreprise ne peut pas faire ca, il faut adapter son fonctionnement pour l'ICO.

J'ai dans le passé réalisé pas mal de projets techs qui auraient largement beneficiés de la blockchain... Ça se trouve facilement. À contrario ça va devenir un gros buzz ou tout le monde va vouloir lancer son token. Je vois d'ici le CAT permettant de financer le sauvetage des chatons mignons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question à un million de dollars : si tout le monde est conscient de l'existence d'une bulle (ICOs et startup licornes largement déficitaires style Snapchat), cette bulle existe-t-elle ? Et si oui, se dégonflera-t-elle doucement ou risque-t-elle d'exploser comme si personne n'était au courant de son existence ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas, le succès de certaines de ces ICOs est furieusement révélateur du désir de capital de s'allouer !

Heureusement que les états sont là pour freiner ces ardeurs.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut aussi remarquer l'apparition d'un certain nombre de nouveaux millionnaires suite au bitcoin, eth & co, qui sont donc par définition versé dans le domaine ET ont de l'argent à claquer. Je vois mal ces millionnaires investir massivement dans l'économie classique.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Neomatix a dit :

La question à un million de dollars : si tout le monde est conscient de l'existence d'une bulle (ICOs et startup licornes largement déficitaires style Snapchat), cette bulle existe-t-elle ? Et si oui, se dégonflera-t-elle doucement ou risque-t-elle d'exploser comme si personne n'était au courant de son existence ?

Oui et oui. La question est moins y a-t-il une bulle que quand crèvera-t-elle.

 

Une bulle, c'est une anticipation générale et déraisonnable des profits à venir. Or, les profits issus de la spéculation sont des profits comme les autres : tant qu'assez de gens croient assez en la continuation de la bulle pour que les prix continuent à augmenter, elle continuera.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci dit, la plupart des gens vont prendre un bull market pour une bulle. Cela fait partie de la psychologie des foules. La bulle commence vraiment à la fin du bull market lorsque de moins en moins de monde ose parler de bulle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Vincent Andrès a dit :

En tous cas, le succès de certaines de ces ICOs est furieusement révélateur du désir de capital de s'allouer !

Heureusement que les états sont là pour freiner ces ardeurs.

En fait les Etats poussent à la roue bien involontairement.

Il y a pas mal d'argent qui ne sort pas des cryptos pour ne pas subir les affres de la taxation. Il y a des gens réinvestissent leurs cryptos dans les cryptos plutôt que d'être taxé pour pouvoir investir dans les actifs classiques.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'hallucine ! Filecoin suspend son ICO, trop de pognon afflue et trop vite: 186 million de dollars en 1 heure! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les événements des derniers mois semblent aller assez fortement dans le sens d'un léger excès de liquidités dans les marchés financiers. Non pas que des autrichiens n'aient pas tiré la sonnette d'alarme depuis des années, hein.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocou a dit :

J'hallucine ! Filecoin suspend son ICO, trop de pognon afflue et trop vite: 186 million de dollars en 1 heure! 

Pas surpris.

Leur idée est excellente. L'implémentation, je ne sais pas.

il y a 44 minutes, Rincevent a dit :

Les événements des derniers mois semblent aller assez fortement dans le sens d'un léger excès de liquidités dans les marchés financiers. Non pas que des autrichiens n'aient pas tiré la sonnette d'alarme depuis des années, hein.

Et comme les cryptos sont plutôt confidentielles et pour le moment loin des tracas régulatoires, ceux qui ont des thunes s'y intéressent d'autant plus.

 

Et sinon, BTC > 3000€ donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les conditions de l'ICO de Filecoin étaient dégueulasses :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Escondido said:

The sky is the limit?

Stop-limit is the limit.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...