Jump to content

Recommended Posts

il y a 5 minutes, Johnnieboy a dit :

fanboys

Tu auras beau tenter de coller cette étiquette partout, c'est à tes doigts qu'elle colle le plus. Les haters ont une relation beaucoup plus intense et passionnée à JBP que ses groupies les plus fanatiques (genre ceux qui ne parlent de lui comme "Dr Peterson").

Link to comment
il y a 1 minute, Rincevent a dit :

Tu auras beau tenter de coller cette étiquette partout, c'est à tes doigts qu'elle colle le plus. Les haters ont une relation beaucoup plus intense et passionnée à JBP que ses groupies les plus fanatiques (genre ceux qui ne parlent de lui comme "Dr Peterson").


Merci, Dr Rincevent.

  • Haha 4
Link to comment
il y a 14 minutes, Johnnieboy a dit :

 

Parce que tu crois que les toxicos qui s'enfoncent une seringue l'ont fait pour le lolz ? 

 

Je pense qu'ils essayaient pas de se soigner de leurs problèmes via la voie régulière et qu'entre aller se taper un fix et finir accro à des médicaments qui ont été prescrits médicalement il y a une différence de nature entre les deux. Mon frère a été sous morphine plusieurs semaines après une lourde (et très douloureuse) opération étalée sur près d'un mois. Il aurait très bien pu finir accro aussi. Étonnamment je connais personne qui trouverais ça drôle de faire une blague à ce sujet bien que mon frère soit là plus grande gueule de l'hémisphère nord

 

Et je serais encore capable de rire à ce genre de bêtises si l'esprit derrière n'étais pas si absolument haïssable, parce que c'est vrai que la situation c'est cocasse, mais le fond du sujet c'est "Ha regardez ce gros hypocrite qui appliquéme me même pas ses principes" bien qu'il ait dit une bonne dizaine de fois que la dépression ça devait se soigner en allant voir un médecin spécialiste, que les antidépresseurs fonctionnaient bien pour ça même s'ils avaient pleins d'effets secondaires et que l'effet d'une dépression pas soignée c'est le suicide. Il a littéralement appliqué ses propres conseils au pied de la lettre. 

  • Yea 2
Link to comment
à l’instant, NoName a dit :

 

Je pense qu'ils essayaient pas de se soigner de leurs problèmes via la voie régulière et qu'entre aller se taper un fix et finir accro à des médicaments qui ont été prescrits médicalement il y a une différence de nature entre les deux. Mon frère a été sous morphine plusieurs semaines après une lourde (et très douloureuse) opération étalée sur près d'un mois. Il aurait très bien pu finir accro aussi. Étonnamment je connais personne qui trouverais ça drôle de faire une blague à ce sujet bien que mon frère soit là plus grande gueule de l'hémisphère nord

 

Et je serais encore capable de rire à ce genre de bêtises si l'esprit derrière n'étais pas si absolument haïssable, parce que c'est vrai que la situation c'est cocasse, mais le fond du sujet c'est "Ha regardez ce gros hypocrite qui appliquéme me même pas ses principes" bien qu'il ait dit une bonne dizaine de fois que la dépression ça devait se soigner en allant voir un médecin spécialiste, que les antidépresseurs fonctionnaient bien pour ça même s'ils avaient pleins d'effets secondaires parce que l'effet d'une dépression pas soignée c'est le suicide. Il a littéralement appliqué ses propres conseils au pied de la lettre. 


Personne qui te connaitrait toi ou ton frere ne devrait faire une blague devant vous ou vos connaissances. C'est la base de la bienseance qui n'a pas un balai dans le cul : on rigole de tout mais pas avec tout le monde. Or, personne n'est pote avec Peterson ici, si ? Vous savez quand même que des gens ont fait des blagues tres droles sur :

  • l'esclavage
  • des genocides
  • des viols
  • des traumatismes divers et varies
  • ,etc 

Non ? Bon, alors qu'est-ce qui vous gene derriere cette petite blague ? Vous pouvez l'analyser autant que vous voulez, moi ce que j'ai lu c'est : "Un mec a gagne beaucoup d'argent en disant a des jeunes paumes de ranger leur chambre. Il a fini accro a des meds prescrits comme une Karen lambda issue de Desperate Housewives. Il est revenu encore plus fort pour nous dire de retourner ranger notre chambre.". Ça prete a rire, voilà tout. 
 

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 18 heures, Johnnieboy a dit :


Personne qui te connaitrait toi ou ton frere ne devrait faire une blague devant vous ou vos connaissances. C'est la base de la bienseance qui n'a pas un balai dans le cul : on rigole de tout mais pas avec tout le monde. Or, personne n'est pote avec Peterson ici, si ? Vous savez quand même que des gens ont fait des blagues tres droles sur :

  • l'esclavage
  • des genocides
  • des viols
  • des traumatismes divers et varies
  • ,etc 

Non ? Bon, alors qu'est-ce qui vous gene derriere cette petite blague ? Vous pouvez l'analyser autant que vous voulez, moi ce que j'ai lu c'est : "Un mec a gagne beaucoup d'argent en disant a des jeunes paumes de ranger leur chambre. Il a fini accro a des meds prescrits comme une Karen lambda issue de Desperate Housewives. Il est revenu encore plus fort pour nous dire de retourner ranger notre chambre.". Ça prete a rire, voilà tout. 
 

 

Ce qui me gene avec cette blague c'est que c'est comme entendre le père de ma gonzesse ultra-super-méga raciste faire des blagues sur les arabes et qu'étonnamment venant de lui ça me fait pas rire. Maintenant si toi ça te dérange pas tu te débrouilles avec ça

  • Yea 1
Link to comment

J'aurais sans doute davantage ri si le twittos avait plaisanté sur "Peterson donne des cours de non-amabilité aux femmes, illustration :"

 

 

Link to comment
il y a 54 minutes, NoName a dit :

 

Ce qui me gene avec cette blague c'est que c'est comme entendre le père de ma gonzesse ultra-super-méga raciste faire des blagues sur les arabes et qu'étonnamment venant de lui ça me fait pas rire. Maintenant si toi ça te dérange pas tu te débrouilles avec ça


Tu connais le twittos qui a poste ça ? Perso, j'ai vu ça je ne sais ou. Je crois sur un groupe a propos de Nietzsche sur FB.

Link to comment
il y a une heure, Johnnieboy a dit :


Tu connais le twittos qui a poste ça ? Perso, j'ai vu ça je ne sais ou. Je crois sur un groupe a propos de Nietzsche sur FB.

Nietzsche Internet Defense Force :D ?

  • Yea 1
Link to comment
  • 3 weeks later...
  • 3 months later...

Interview d'une petite heure sur divers sujets, plutôt pas mal. Covid, la réaction de l'occident et les vaccins, les interviews qui l'ont fait connaitrent, la relation au profane/sacré, twitter sont abordés

 

 

 

Link to comment

J'ai vu la vidéo popper à de multiples reprises dans mes recommendations YZ ; pas encore vue (j'ai du LexF à rattrapper) mais je l'ai clairement placée dans le pipe pour dès que j'en trouverai le temps.

 

Nul besoin d'ajouter que le titre m'a tout de suite parlé. :)

Link to comment
  • 1 month later...
  • 7 months later...
il y a une heure, Rincevent a dit :

Peterson fait un commentaire pas très enthousiaste sur Ellen Page et s'est donc fait striker de Touitaire ; il n'a plus accès à son compte.

 

 

Les yankees, toujours aux aguets pour combattre le fascisme. On reproche quoi à la Chine déjà ?

Link to comment

15 minutes là-dessus? Quelle blague. Sinon son commentaire ("remember when pride was a sin") l'enfonce dans son nouveau rôle de télévangéliste.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 10 heures, Vilfredo a dit :

"remember when pride was a sin"

J'ai même pas compris ce qu'il a voulu dire

Il y a 10 heures, Vilfredo a dit :

télévangéliste.

C'est une bonne situation ca, télévangéliste ?

Link to comment
il y a 1 minute, ttoinou a dit :

J'ai même pas compris ce qu'il a voulu dire

C'est un truc qui ne peut être compris qu'en anglais. "Pride" était traditionnellement traduit en français par "Orgueil", et était le mot désignant le péché capital de superbia. Le même mot a été utilisé pour nommer la Gay Pride (puis LGBTQ+ Pride), traduite en français par "marche des fiertés". Ce qui me fait me rendre compte, du coup, que la traduction fait perdre cette nuance intéressante. Traduttore, tradittore.

  • Yea 1
Link to comment

Les gens normaux disent gay pride en français après :D . Non ce que j'ai pas compris c'est que se couper les sein c'est un péché ? j'comprends la remarque mais pas le contexte en fait. Mais merci quand même ^^

Link to comment
19 hours ago, SilenT BoB said:


il reviendra dès que Musk aura acheté le rezo 🤣

Ou qu’Elliott aura déclaré redevenir Ellen - risque non-nul.

  • Sad 1
  • Haha 1
Link to comment

En tant que défenseur de la possibilité de vendre ses propres organes je serais bien hypocrite de trouver un problème au fait de se faire découper ce qu'on veut (du moins tant que ça concerne des adultes consentants). Seulement imaginons qu'on soit à la place dans le cadre d'une personne qui désire qu'on lui ampute un bras ou une jambe.

 

Oui ça existe :

Spoiler
Quote

Stone, K. D., Kornblad, C. A. E., Engel, M. M., Dijkerman, H. C., Blom, R. M., & Keizer, A. (2021). Lower limb peripersonal space and the desire to amputate a leg. Psychological Research, 85(3), 1221.

 

Body integrity identity disorder (BIID) is a rare condition defined by a persistent desire to amputate or paralyze a healthy limb (usually one or both of the legs). This desire arises from experiencing a mismatch between the internal body model and the actual physical/functional boundaries of the body. People with BIID show an abnormal physiological response to stimuli approaching the affected (unwanted) but not the unaffected leg, which might suggest a retracted peripersonal space (PPS: a multisensory integration zone near the body) around the unwanted limb. Thus, using a visuo-tactile interaction task, we examined leg PPS in a group of healthy men and three men with BIID who desired unilateral leg amputation. PPS size (~ 70 cm) around the unwanted BIID legs did not differ from that of healthy controls. Although the leg feels foreign in BIID, it still seems to maintain a PPS, presumably to protect it and facilitate interactions within the surrounding environment.

 

Quote

Chakraborty, S., Saetta, G., Simon, C., Lenggenhager, B., & Ruddy, K. (2021). Could Brain–Computer Interface Be a New Therapeutic Approach for Body Integrity Dysphoria? Frontiers in Human Neuroscience, 15.

 

Patients suffering from body integrity dysphoria (BID) desire to become disabled, arising from a mismatch between the desired body and the physical body. We focus here on the most common variant, characterized by the desire for amputation of a healthy limb. In most reported cases, amputation of the rejected limb entirely alleviates the distress of the condition and engenders substantial improvement in quality of life. Since BID can lead to life-long suffering, it is essential to identify an effective form of treatment that causes the least amount of alteration to the person’s anatomical structure and functionality. Treatment methods involving medications, psychotherapy, and vestibular stimulation have proven largely ineffective. In this hypothesis article, we briefly discuss the characteristics, etiology, and current treatment options available for BID before highlighting the need for new, theory driven approaches. Drawing on recent findings relating to functional and structural brain correlates of BID, we introduce the idea of brain–computer interface (BCI)/neurofeedback approaches to target altered patterns of brain activity, promote re-ownership of the limb, and/or attenuate stress and negativity associated with the altered body representation.

 

Est-ce que dans ce cas vous pensez que, médicalement, l'amputation est la solution évidente ? Ou est-ce que ça pose des questions ?

Link to comment

C'est le problème du respect du libre arbitre sur des personnes ayant des problèmes psy.

Cela ne se limite pas à l'amputation d'ailleurs.

 

Avec la question sous jacente:

Qui décide qui a un problème psy?

 

 

Je n'ai pas de réponse libérale toute faite à cette question.

 

Link to comment

C’est toujours mieux de se poser des questions sur son désir et c’est toujours mieux de ne pas porter de jugement à l’emporte-pièce sur ce qu’il en est de ce désir (valable aussi pour le médecin qui cherche à tout prix à le satisfaire en réduisant la “négativité” associée à l”altération”.) La question n’a pas à se poser sous l’angle de: quelqu’un décide pour quelqu’un d’autre de quelque chose (même si elle peut se poser), ou en termes de “problèmes” psy (auxquels il y aurait alors une solution? Une solution à quoi? Les gens ne sont pas des machines qui fonctionnent, se cassent et se réparent), mais pour ça il faut concéder que parler aux gens a un intérêt et que ce n’est pas seulement une histoire de faire ce qu’ils disent toutes affaires cessantes ou au contraire leur administrer un traitement pour qu’ils n’aient plus ce désir . Qu’est-ce qu’on en sait si Elliott Page a des “problèmes” (?) psy ou comment il vit son anatomie? A la rigueur on peut toujours dire que, quelle que soit son anatomie, il y aura toujours une coupure entre son corps (homme ou femme) et sa parole, et que l’opération n’y change rien. Au-delà de ca je trouve les commentaires de Peterson ou les diverses psychanalyses sauvages qu’on peut lire (pas ici) sur le “narcissisme” de Elliott Page entièrement détestables.

Link to comment

Detestable parce qu’il s’appuie sur son autorité sociale de psy pour porter des jugements moraux sur des gens qu’il ne connaît même pas, qui ne sont pas ses patients, qui n’ont probablement aucune envie de l’être, et de sous-entendre quoi finalement, sinon qu’il y a quelque chose de sinful dans la gay pride? Il n’en faudrait pas beaucoup pour me faire remarquer que ce n’est pas étonnant qu’il lise Foucault aussi bêtement et aussi mal.

  • Yea 3
Link to comment

" Bonjour docteur, je souhaite que vous m'amputiez de cette partie de mon corps (zizi, bras, sein, osef) elle me gêne

- Aucun problème, je vous propose une intervention le... à.... Soyez à jeun.

- Merci docteur. Combien je vous dois ?

 

C'est liberhallal.

Link to comment
il y a 14 minutes, Bisounours a dit :

C'est liberhallal.

 

Dans un monde libéral, 10 ans plus tard, tu portes plainte contre le docteur pour n'avoir pas fait son job ;) .

D'ailleurs, quand les repentis vont envoyer des plaintes aux chirurgiens et aux psys qui ont mis leur tampon sur le truc d'ici quelques années, ça va leur faire tout bizarre.

Link to comment
7 hours ago, Lancelot said:

dans le cadre d'une personne qui désire qu'on lui ampute un bras ou une jambe

Il y a eu un certain nombre de cas où les patients tentent une amputation sauvage eux-même après refus de leur médecin, suivi de cas où les médecins acceptent par peur du premier cas (qui a un risque élevé de finir par la mort du patient). Certaines fois, "do no harm" est tout sauf évident.

 

6 hours ago, Bézoukhov said:

D'ailleurs, quand les repentis vont envoyer des plaintes aux chirurgiens et aux psys qui ont mis leur tampon sur le truc d'ici quelques années, ça va leur faire tout bizarre.

Ça a commencé.

 

Quand on parle d'opérations sur mineurs (qui sont aussi des personnes qui n'ont pas terminés leur puberté), j'espère qu'ils vont prendre cher. Mais ici Elliot a 35 ans, c'est "un peu" différent.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...