Aller au contenu

Messages recommandés

Encore un grand moment de ce crétin :

 

« J’ai eu le président de Ford, vendredi dernier, au téléphone et le président m’a annoncé qu’entre une reprise du site par Punch et la fermeture de l’usine, l’option privilégiée par Ford était la fermeture de l’usine. Je suis en désaccord total avec ce choix », a dit M. Le Maire à Bordeaux, à l’issue d’une réunion avec des élus locaux et des représentants des quelque 850 salariés. « S’ils pensent qu’ils peuvent mettre la clé sous la porte sans que ni l’Etat ni les collectivités locales ne réagissent, ils se trompent ! Nous allons nous battre et nous ne nous laisserons pas faire », a lancé le ministre.

 

M. Le Maire a affirmé avoir multiplié au cours du week-end les appels auprès de l’administration américaine. Il a dit avoir téléphoné au secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, et au conseiller économique du président Donald Trump pour « obtenir leur soutien » et qu’ils alertent « la direction de Ford sur ce qui se passe actuellement sur le site de Blanquefort », près de Bordeaux.

 

Ça va encore nous coûter très cher :

 



M. Le Maire a assuré que l’Etat était prêt à investir cinq millions d’euros à Blanquefort.

Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole et maire de la ville, a lui aussi dénoncé l’attitude du constructeur américain. « Ford continue à nous mener en bateau », a-t-il estimé, ajoutant que « les collectivités territoriales se sont engagées à apporter 12,5 millions d’euros ».

 

https://www.lemonde.fr/automobile/article/2018/10/15/ford-privilegie-la-fermeture-de-l-usine-de-blanquefort-indefendable-pour-bruno-le-maire_5369693_1654940.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Tramp a dit :

 

Et quelle subtile compréhension de la situation... Même Poutou comprend mieux que lui les enjeux économiques :

Citation

Selon lui [Le Maire], « si Ford prenait la décision de fermer sèchement l’usine de Blanquefort, le coût serait supérieur à une reprise », un choix « incompréhensible ».

 

Pour Philippe Poutou, délégué CGT de l’usine, l’américain « préfère fermer l’usine que favoriser la reprise car cela lui coûte moins cher au global »puisqu’une reprise signifie « obligatoirement des engagements de Ford pour assurer la transition » car « le repreneur aurait un plan sérieux mais pas avant trois ans ».

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben voilà. Comment les lois et les obligations à la con foutent de l'emploi à la benne par centaines.

Quel abruti ce Le Maire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×