Jump to content

Mayotte et autres commoreries


Recommended Posts

Il y a 9 heures, Jean_Karim a dit :

Par rapatrier, tu veux dire déporter ?

:rolleyes: (J'irai dire ça à mes amis pieds-noirs, ça va leur plaire, tiens).

Link to comment

Alors pour Mayotte, le gouvernement de l'époque souhaitait s'en débarrasser. Il se trouve juste qu'en droit français, le gouvernement ne peut pas forcer l'indépendance d'un territoire sans le consentement des populations locales ...

Et je trouve bizarre de souhaiter (?) Le déportement d'une population, malgré tous les problèmes de l'outre-mer.

Link to comment
Le 04/01/2023 à 07:01, Astral a dit :

Alors pour Mayotte, le gouvernement de l'époque souhaitait s'en débarrasser. Il se trouve juste qu'en droit français, le gouvernement ne peut pas forcer l'indépendance d'un territoire sans le consentement des populations locales ...

Et je trouve bizarre de souhaiter (?) Le déportement d'une population, malgré tous les problèmes de l'outre-mer.

Ce qu'il ne faut pas lire comme bêtises...

Ils voulaient tellement s'en débarrasser qu'ils ont envoyé des mercenaires virer le premier président de l'Union des Comores pour le remplacer par un pantin.

Ils voulaient tellement s'en débarrasser qu'ils ont filé pleins de sous et de promesses aux potentats locaux pour qu'ils activent leur clientèle à voter contre l'indépendance.

Ils voulaient tellement s'en débarrasser qu'ils ont décidé de reconnaître le résultat du vote île par île plutôt qu'en groupe.

Ils voulaient tellement s'en débarrasser que la France a exercé son droit de véto a chaque fois que l'Union des Comores a voulu poser la question de la légitimité de la présence française à Mayotte à l'ONU

Link to comment

De toutes façons à terme ce territoire est ingérable, avec l'immigration massive de comoriens et leur installation sur l'île ce n'est qu'une question de temps avant que les comoriens ou affiliés idéologiquement ne soient majoritaires sur l'île et n'aient des velléités indépendantistes.

Qu'on commence donc à penser à rétrocéder l'île principale aux Comores ou mieux qu'on accorde l'indépendance laissant libre la voie de la réunification ou une voie entièrement indépendante à ce gouffre financier et en échange qu'on garde un bout de Petite-Terre sur le modèle de la base de Guantanamo en tant que base navale avec une concession perpétuelle ou sur 999 ans. On pourra bien sûr proposer aux citoyens français sur place un rapatriement en métropole ou dans un autre DROM-COM et il va de soit qu'il faudra développer une coopération étendue pour permettre de gérer cette transition.

On pourrait même imaginer un modèle s'inspirant de la défunte Union Française pour assurer des liens forts d'états à états permettant aux mahorais de ne pas avoir l'impression d'être trop lâchés en rase campagne et cette indépendance ne pourra se faire qu'une fois un semblant d'ordre revenu (le déploiement de l'Armée pourrait d'ailleurs tout à fait être imaginé dans le cadre d'une opération de maintien de l'ordre s'inscrivant sur un ou deux ans).
Voilà c'était mon petit projet de politique-fiction à trois francs.

Link to comment
Il y a 8 heures, Daumantas a dit :

De toutes façons à terme ce territoire est ingérable, avec l'immigration massive de comoriens et leur installation sur l'île ce n'est qu'une question de temps avant que les comoriens ou affiliés idéologiquement ne soient majoritaires sur l'île et n'aient des velléités indépendantistes.

Qu'on commence donc à penser à rétrocéder l'île principale aux Comores ou mieux qu'on accorde l'indépendance laissant libre la voie de la réunification ou une voie entièrement indépendante à ce gouffre financier et en échange qu'on garde un bout de Petite-Terre sur le modèle de la base de Guantanamo en tant que base navale avec une concession perpétuelle ou sur 999 ans. On pourra bien sûr proposer aux citoyens français sur place un rapatriement en métropole ou dans un autre DROM-COM et il va de soit qu'il faudra développer une coopération étendue pour permettre de gérer cette transition.

On pourrait même imaginer un modèle s'inspirant de la défunte Union Française pour assurer des liens forts d'états à états permettant aux mahorais de ne pas avoir l'impression d'être trop lâchés en rase campagne et cette indépendance ne pourra se faire qu'une fois un semblant d'ordre revenu (le déploiement de l'Armée pourrait d'ailleurs tout à fait être imaginé dans le cadre d'une opération de maintien de l'ordre s'inscrivant sur un ou deux ans).
Voilà c'était mon petit projet de politique-fiction à trois francs.

Il y a plus de 100 000 citoyens français sur l'île et ils n'ont pas envie de partir, ils aimeraient que l'État assume ses responsabilités régaliennes.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 29 minutes, Jean_Karim a dit :

Il y a plus de 100 000 citoyens français sur l'île et ils n'ont pas envie de partir, ils aimeraient que l'État assume ses responsabilités régaliennes.

Eh bien justement, on peut imaginer un statut particulier accordant à l'île une plus grande autonomie avec un accompagnement budgétaire de l'État sur disons dix ans (ce n'est qu'un exemple) pour permettre le maintien des services le temps que les mahorais parviennent à développer une économie stable et au moins en partie indépendante, l'état se recentrant sur le régalien avec l'armée et la police sur place pour maintenir l'ordre. Le caractère géographique particulier de Mayotte justifiant tout à fait, à mon sens, un statut particulier. Sans même parler d'indépendance on pourrait imaginer une sorte d'état-associé comme en Polynésie (ou en Nouvelle-Calédonie) avec l'État français se contentant à terme (je parle là d'une période de transition d'au moins vingt ans) d'assurer le maintien de forces armées (la police pouvant être une prérogative locale), la diplomatie et un ou deux autres trucs. 

Link to comment
Il y a 4 heures, Daumantas a dit :

Eh bien justement, on peut imaginer un statut particulier accordant à l'île une plus grande autonomie avec un accompagnement budgétaire de l'État sur disons dix ans (ce n'est qu'un exemple) pour permettre le maintien des services le temps que les mahorais parviennent à développer une économie stable et au moins en partie indépendante, l'état se recentrant sur le régalien avec l'armée et la police sur place pour maintenir l'ordre. Le caractère géographique particulier de Mayotte justifiant tout à fait, à mon sens, un statut particulier. Sans même parler d'indépendance on pourrait imaginer une sorte d'état-associé comme en Polynésie (ou en Nouvelle-Calédonie) avec l'État français se contentant à terme (je parle là d'une période de transition d'au moins vingt ans) d'assurer le maintien de forces armées (la police pouvant être une prérogative locale), la diplomatie et un ou deux autres trucs. 

Mais presque personne sur l'île ne veut l'indépendance. Et il faudrait une réforme constitutionnelle pour pouvoir retirer le statut de département a ce territoire.

Il faudrait faire la même chose qu'en métropole si tu veux lutter contre l'immigration : couper les allocs aux étrangers et surtout ne pas envoyer leurs enfants à l'école. Les immigrés sont prêts a s'entasser dans des bidonvilles et vivre dans une misère bien plus noire qu'aux Comores pour mettre leurs gamins à l'école française. Bonne chance pour proposer ça dans le climat politique actuel.

Link to comment
il y a 24 minutes, Jean_Karim a dit :

Mais presque personne sur l'île ne veut l'indépendance. Et il faudrait une réforme constitutionnelle pour pouvoir retirer le statut de département a ce territoire.

Il faudrait faire la même chose qu'en métropole si tu veux lutter contre l'immigration : couper les allocs aux étrangers et surtout ne pas envoyer leurs enfants à l'école. Les immigrés sont prêts a s'entasser dans des bidonvilles et vivre dans une misère bien plus noire qu'aux Comores pour mettre leurs gamins à l'école française. Bonne chance pour proposer ça dans le climat politique actuel.

 

Je ne parle pas d'indépendance réelle mais plus d'autonomie avec des compétences vastes dans plusieurs domaines qui relèvent actuellement de l'État (mais même sur plan plus "franco-français", je suis partisan d'une forme de décentralisation en métropole également), le changement peut s'effectuer de manière graduelle avec la délégation de compétences grâce au statut de collectivité territoriale. Je ne parle pas de foutre les Mahorais dehors d'ici trois semaines mais de les amener à termes à assumer des prérogatives étendues qui leur permettraient d'assurer une gestion de l'île qui correspondrait sans doute mieux à leurs attentes que les décisions de notre "état-stratège". En plus on peut toujours rêvé mais cela permettrait de réduire la pression fiscale de l'état sur les particuliers.

Link to comment
il y a 33 minutes, Jean_Karim a dit :

Mais presque personne sur l'île ne veut l'indépendance. Et il faudrait une réforme constitutionnelle pour pouvoir retirer le statut de département a ce territoire.

Il faudrait faire la même chose qu'en métropole si tu veux lutter contre l'immigration : couper les allocs aux étrangers et surtout ne pas envoyer leurs enfants à l'école. Les immigrés sont prêts a s'entasser dans des bidonvilles et vivre dans une misère bien plus noire qu'aux Comores pour mettre leurs gamins à l'école française. Bonne chance pour proposer ça dans le climat politique actuel.

 

Pourquoi les français sur l'île ne fuient pas?

Link to comment
il y a une heure, Hayek's plosive a dit :

Pourquoi les français sur l'île ne fuient pas?

Certains commencent, j'en ai connu une. Une prof, arrivée là-bas à gauche de Hamon, revenue en métropole à droite de Zammour.

  • Haha 1
Link to comment
Le 17/03/2018 à 07:41, Bisounours a dit :

c'est quoi la richesse de Mayotte, à part le tourisme ? il y a des biens à exporter ? 

Il n'y a pas de tourisme a Mayotte.

Il pourrait y en avoir, l'île est régulièrement citée parmis les plus beaux lagons du monde, mais il n'y a pas les infrastructures pour l'accueil de touristes et il y a trop de criminalité pour investir dans ces infrastructures.

 

Au niveau de la production agricole, un des premiers gouverneurs a tout rasé pour faire de la canne à sucre mais durant la première guerre mondiale l'exportation a été stoppée. Donc de l'agriculture vivrière s'est développée sur les ruines des champs de canne.

Link to comment
Il y a 1 heure, Bézoukhov a dit :

 

Et que le reste est fonctionnaire :D .

La police fait des rotations de 3 mois, les profs 2 ans renouvelable une fois, les médecins hospitaliers ça va jusqu'au mois, tous frais payés etc

Les fonctionnaires métros sont très très rare a faire leur vie sur place, et les locaux sont une infime minorité.

Link to comment

Je connais juste des gendarmes qui ont fait 3 ans. Mais oui, personne n'y reste.

 

Mais je voulais plutôt dire qu'ils ne fuyaient pas immédiatement parce que les primes pour être à Mayotte étaient suffisantes pour rester deux ans (et ensuite, en effet, ils n'en peuvent plus).

 

 

Link to comment
Il y a 8 heures, Bézoukhov a dit :

C'était un troll avec une référence à l'Algérie ;).

Nan mais si ton trolling suppose que les gens ont de la conscience historique, aussi... :lol:

Link to comment
1 hour ago, Rincevent said:

Nan mais si ton trolling suppose que les gens ont de la conscience historique, aussi... :lol:

La référence je l'avais.

 

Par contre, faire la différence entre un troll et un post sérieux est parfois dure ;)

 

  • Yea 1
Link to comment
  • 4 months later...

La fraudes aux aides COVID avec particularités locales:

 

https://lejournaldemayotte.yt/2023/06/02/justice-audiences-covid-le-plaider-coupable-a-de-plus-en-plus-dadeptes/

 

Quote

 le profil est quasiment le même. Pendant la période Covid, le gouvernement avait ouvert sa bourse « quoiqu’il en coute » à destination des entreprise qui connaissait un effondrement de leur chiffre d’affaires. Ce sont alors des centaines de commerçants à Mayotte qui s’engouffrent dans la brèche financière, « je pensais que c’était des aides proposées par le gouvernement », risquait l’un d’entre eux. Mais pour l’obtenir, ils ont tous gonflé leur déclaration de chiffre d’affaires sur 2019, pour mettre en évidence un effondrement de l’activité ensuite… sauf que la plupart n’avaient en réalité rien déclaré aux impôts en 2019.

En clair, il s’agissait d’obtenir des aides sur un effondrement fictif d’un commerce non déclaré. Inutile de dire qu’aux impôts, ils n’ont pas aimé.

 

Ce qui est intéressant c'est de voir une certaine naïveté et/ou inconscience.

Visiblement l'économie informelle marche à fond là bas, mais on ne voyait pas pourquoi en faisant du black, on ne pouvait pas bénéficier des aides.

 

 

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 9 heures, Marlenus a dit :

La fraudes aux aides COVID avec particularités locales:

 

https://lejournaldemayotte.yt/2023/06/02/justice-audiences-covid-le-plaider-coupable-a-de-plus-en-plus-dadeptes/

 

 

Ce qui est intéressant c'est de voir une certaine naïveté et/ou inconscience.

Visiblement l'économie informelle marche à fond là bas, mais on ne voyait pas pourquoi en faisant du black, on ne pouvait pas bénéficier des aides.

 

 

Exemple personnel, un mahorais qui avait très fortement milité pour la départementalisation, outré à l'idée qu'il devait dorénavant payer la taxe d'habitation (un libéral de plus parti trop tôt) ! :lol:

Link to comment
Il y a 13 heures, Marlenus a dit :

Ce qui est intéressant c'est de voir une certaine naïveté et/ou inconscience.

Visiblement l'économie informelle marche à fond là bas, mais on ne voyait pas pourquoi en faisant du black, on ne pouvait pas bénéficier des aides.

 

 

En troisième, les enfants à qui j'enseignais découvraient pour la première fois le concept d'impôt. "il doit être sacrément riche Mr Hollande pour payer les salaires de tous les profs de l'île"

Et après l'explication : "Vous voulez dire qu'on prend l'argent de ma maman qui travaille [au black, mais bon, c'est déjà ça ^^] pour le donner à la maman de machin qui ne travaille pas et qui ne fait rien d'autre que faire des enfants et la queue devant la CAF ? Mais c'est pas juste !"

 

 

  • Yea 2
  • Haha 4
Link to comment

Ça parle essentiellement de la situation à Mayotte, et l'élue interviewée n'a pas sa langue dans sa poche (elle fait partie du groupe LIOT au passage) :

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 4 heures, Freezbee a dit :

Ça parle essentiellement de la situation à Mayotte, et l'élue interviewée n'a pas sa langue dans sa poche (elle fait partie du groupe LIOT au passage) :

 

 

 

Wow, j'ai jamais été autant bluffé par un politicien. Elle est incroyable.

Au niveau de la vidéo, je ne connaissais pas thinkerview, il est sacrément pénible et malpoli le mec non ?

Link to comment
Il y a 4 heures, Jean_Karim a dit :

Au niveau de la vidéo, je ne connaissais pas thinkerview, il est sacrément pénible et malpoli le mec non ?

Oui, c'est sa marque de fabrique, et la raison principale pour laquelle je ne m'abonne pas à cette chaîne. 

Link to comment
Il y a 4 heures, Jean_Karim a dit :

Wow, j'ai jamais été autant bluffé par un politicien. Elle est incroyable.

 

Elle a juste le droit de dire ce qu'elle pense.

Un homme politique métropolitain tiendrait le même discours sur la métropole, il serait ostracisé (*).

 

(*) Ce qui démontre d'ailleurs que la Corse n'est pas la métropole :D .

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 12 heures, Jean_Karim a dit :

Au niveau de la vidéo, je ne connaissais pas thinkerview, il est sacrément pénible et malpoli le mec non ?


Il passe toujours son temps à sous entendre « je sais tout mais j’ai pas le droit de le dire - tu vois ce dont je veux parler mais j’ai pas le droit de le dire »  

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...