Jump to content
Jensen

Indépendance financière

Recommended Posts

Petite question aux connaisseurs : est-ce qu'avec des ETF synthétiques je peux investir sur les bourses hors UE (nyse, nasdaq, lse, tokyo, shanghai, hk) ? Je parle ici de faire ces investissements au travers d'un PEA.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Liber Pater a dit :

Petite question aux connaisseurs : est-ce qu'avec des ETF synthétiques je peux investir sur les bourses hors UE (nyse, nasdaq, lse, tokyo, shanghai, hk) ? Je parle ici de faire ces investissements au travers d'un PEA.

 

Oui. Si tu cherches sur Morningstar, ils te diront si c’est éligible. Les banques françaises en font des exprès PEA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En général il y a un petit décalage entre le moment où une boîte s'introduit en bourse et le moment où elle rejoint des indices (par exemple le SBF est réévalué trimestriellement). Donc il y aura aussi un décalage avec les trackers.

Sinon tu as des indices IPO (3 mois et 12 mois) qui te permettent de suivre les boîtes récemment introduites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Liber Pater a dit :

Et ça marche pour toutes les actions ? Par exemple une action d'une entreprise qui s'introduit juste en bourse

 

Tu ne peux pas mettre des actions d’entreprises hors UE+Norvège+Islande. Pas de Suisse et il y a un risque que les entreprises UK se fassent kicker. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Tu ne peux pas mettre des actions d’entreprises hors UE+Norvège+Islande. Pas de Suisse et il y a un risque que les entreprises UK se fassent kicker. 
J'ai pas été clair, je me demandais s'il y avait des etf synthétiques sur des actions d'une boîte qui vient de gone public.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça m’étonnerait vraiment. En tout cas j’en ai pas vu (et je passe mes journées à livrer des ETF en ce moment).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Okay, donc en gros, si je veux investir dans une entreprise américaine ou chinoise qui entre en bourse aujourd'hui, je dois payer en plus des prélèvements sociaux 22.5% sur la plus-value...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'arrive même pas à trouver sur internet à quelle conditions tu es taxé sur les dividendes et plus-values (si tu es de nationalité française ? si tu es résident français ? si tu passe par une plateforme française ? si tu achètes des actions d'entreprises françaises ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Résidence fiscale. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/08/2018 à 09:50, Liber Pater a dit :

Okay, donc en gros, si je veux investir dans une entreprise américaine ou chinoise qui entre en bourse aujourd'hui, je dois payer en plus des prélèvements sociaux 22.5% sur la plus-value...

 

Oui. Certaines cotent sur plusieurs marchés, ça peut permettre d'en avoir sur PEA. Mais c'est rare.

 

Après, vues les performances de la gestion active vs gestion passive et les coûts de transaction sur des actions US ou Asie, il faut vraiment le vouloir pour aller faire du stock-picking dans d'autres zones géographiques. Être full ETF sur ces zones en particulier, clairement plus adapté selon moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/08/2018 à 18:11, Eltourist a dit :

Plein de bonnes infos sur r/vosfinances, dont je viens de découvrir l'existence

 

https://old.reddit.com/r/vosfinances/wiki/index

 

+

 

 Discussion intéressante sur le FI/RE ici : https://old.reddit.com/r/vosfinances/comments/75ioyc/le_fire_estil_possible_en_france/

 

Quelques trucs sur HFR aussi https://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Viepratique/pognon-epargne-placements-sujet_66515_1.htm

Mais gros volume de posts et style très potache

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'un de mes grand-oncles est l'homme le plus indépendant financièrement que je connaisse.

 

Il ne s'est jamais marié et n'a jamais eu d'enfant. Il a eu un chien toutefois. En plus de son travail d'ouvrier qualifié, il cultivait son jardin maraîcher. Il dépensait très peu. Un peu de chauffage l'hiver, parce que le chien avait du mal à supporter les températures trop négatives. Et des vêtements, parce qu'il n'était pas assez bon couturier pour les fabriquer lui-même. Pour compenser, il n'achetait que des fringues en solde de la plus basse qualité. Sur la fin cela a dégénéré : atteint du syndrome de Diogène, il a accumulé de telles quantités de merdes textiles chinoises qu'on ne pouvait plus que difficilement circuler dans sa maison. (Au passage, permettez-moi de faire part de mon incompréhension : pourquoi appelle-t-on "syndrome de Diogène" un trouble du comportement se caractérisant par l'accumulation compulsive de biens alors que Diogène est plutôt un modèle d'ascétisme ? Si un professionnel de santé a une explication, je suis preneur.)

 

Nous ne nous sommes vraiment rendu compte des conditions dans lesquelles vivait mon grand-oncle que quand il a commencé à montrer des signes de démence sénile. Vu son épargne monstrueuse, on ne s'est pas posé de questions et on l'a placé dans le meilleur établissement du coin. Même à 3,5 K€ mois, son capital durera très longtemps. Il peut donc vivre ses derniers jours au sec, au chaud, avec trois repas par jour, de la compagnie, du confort. Mais on ne peut pas dire qu'il est vraiment "là" pour en profiter. Alzheimer est une maladie cruelle.

 

Franchement, je suis persuadé que s'il avait encore sa tête, il nous reprocherait de gaspiller. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Cortalus a dit :

Franchement, je suis persuadé que s'il avait encore sa tête, il nous reprocherait de gaspiller

Il n'a pas fait d'enfants. Ca ne sert à rien de mourir avec du capital sans descendance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Neomatix a dit :

Il n'a pas fait d'enfants. Ca ne sert à rien de mourir avec du capital sans descendance.

 

Il a des neveux et nièces et il a toujours eu une volonté de transmettre quelque chose, même après massacre fiscal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Cortalus

 

Les personnes âgées ont souvent la peur de manquer, enfin, la génération qui va bientôt disparaitre et qui a connu la guerre et les privations, la frugalité. Mettre les bouts de savon dans un bas par exemple pour ne pas gaspiller. 

Ça n'a rien de vraiment rationnel puisque le rationnement n'est plus d'actualité

 

Concernant Diogène :

Diogène de Sinope est né dans un lieu paradisiaque, dans une famille riche. Jusqu’au jour où sa famille a été exilée et où il fut plongé en enfer. Dans le dénuement le plus total, il est passé de la situation où il avait tout et ne manquait de rien, à celle où il avait besoin de tout mais n’avait plus rien.

 

Peut-être que la syllogomanie (terme pompeux pour désigner la pathologie consistant à tout conserver) est une façon inconsciente de s'assurer de ne jamais manquer de rien ?

Il m'est arrivé  de me rendre chez des personnes atteintes de ce trouble du comportement, c'est assez impressionnant ! un logement-galerie en quelque sorte...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Graph très intéressant de l'INSEE sur la consommation par tranche d'âge. Les différentes courbes sont pour les années de naissance des sondés.

 

Consommation par âge.PNG

 

Il y a des biais, forcément (les enfants qui font monter les dépenses (un peu), avoir beaucoup de propriétaires à partir de 40-50 ans fait baisser massivement les dépenses de logement, etc. mais ça joue à la marge quand tu regardes le détail. La lecture est assez limpide (et pas sexy) : tu prends goût au confort et tu dépenses de plus en plus jusqu'à ce que tu sois trop vieux et fatigué pour en profiter. En te bridant jeune dans l'espoir de ne plus travailler à 45 ans, tu renonces effectivement aux moments de ta vie où tu aurais fait le plus de choses. 

 

L'exemple le plus criant : les activités culturelles

Consommation culture.PNG

 

Source : COR, doc-3016.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Lexington a dit :

La lecture est assez limpide (et pas sexy) : tu prends goût au confort et tu dépenses de plus en plus jusqu'à ce que tu sois trop vieux et fatigué pour en profiter. En te bridant jeune dans l'espoir de ne plus travailler à 45 ans, tu renonces effectivement aux moments de ta vie où tu aurais fait le plus de choses. 

Je ne suis pas certain de te suivre. Consommer et "faire des choses", c'est synonyme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Je ne suis pas certain de te suivre. Consommer et "faire des choses", c'est synonyme ?

 

Allons allons. Mais oui ta consommation de biens culturels est un bon proxy de faire des choses oui. Je serais ravi d'avoir une démonstration de l'absence de corrélation très significative entre les deux

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Lexington a dit :

Mais oui ta consommation de biens culturels est un bon proxy de faire des choses oui.

Ca, peut-être ; je veux bien admettre cette hypothèse. Mais tu as posté les chiffres (fort instructifs, d'ailleurs) de la consommation totale, alors que la consommation de biens culturels, c'est quoi, 150 Euros par an et par personne ? C'est au plus quelques pourcents du total, et on n'a aucune idée de leur répartition selon la tranche d'âge.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Ca, peut-être ; je veux bien admettre cette hypothèse. Mais tu as posté les chiffres (fort instructifs, d'ailleurs) de la consommation totale, alors que la consommation de biens culturels, c'est quoi, 150 Euros par an et par personne ? C'est au plus quelques pourcents du total, et on n'a aucune idée de leur répartition selon la tranche d'âge.

 

C'est le deuxième graph, le plus instructif justement. DAns mon 1er message et c'est 4 500 par an au pic. Bien sur c'est de la définition INSEE, donc grosse maille et contestable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, j'avais pris le pourcentage du pourcentage (d'où un chiffre ridiculement faible). C'est intéressant, j'ai l'impression que c'est une activité très cyclique (dont témoignent les "pics" décalés selon la génération). J'ai aussi l'impression de voir une sorte de gap entre les générations nées avant 40 et celles nées depuis (pas une révolution, mais bien un bond de 10 ou 20 % tout de même). Est-ce que ça veut dire que les boomers et les GenX "font plus de choses" que les Silent et les Greatest ? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...