Jump to content
Sekonda

Conférences, meetup, ...

Recommended Posts

J'ouvre ce fil pour répertorier les événements divers liés aux blockchains. Si vous voulez mettre en avant un événement à venir taggez-moi pour que je mette à jour ce premier message.

 

Présentation de Saifedean Ammous, auteur de The Bitcoin Standard

Mercredi 30 mai 2018, 18:30 à 21:30 à Paris 

https://www.eventbrite.fr/e/billets-merkle-conference-is-digital-currency-our-most-advanced-technology-for-money-with-saifedean-ammous-44460324026?aff=eand

Share this post


Link to post
Share on other sites

qqun sait à qui est la charmante voix de l'intervieweuse à Biarritz ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Rübezahl said:

qqun sait à qui est la charmante voix de l'intervieweuse à Biarritz ?

 

@Séverine B Je crois qu'on va gagner des parts de marché avec ta voix ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Séverine :)

(... un peu dommage l'éclairage des interviewés dans le dos)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 :icon_redface:

Oui je sais, c'est dommage pour le contre-jour mais je voulais un peu d'extérieur en fond, et il pleuvait trop pour faire les itw dehors.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On me dit qu'il est Autrichien (ou austro-compatible), d'ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Sekonda a dit :

 

Ce type n'a pas le niveau technique, en tout cas. C'en est même consternant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

On 5/11/2018 at 10:27 AM, h16 said:

 

Ce type n'a pas le niveau technique, en tout cas. C'en est même consternant.

 

C'est possible, qu'est-ce qui te fait dire ça ? Ceci dit ça n'invaliderait pas ses arguments à partir du moment où on accepte ses hypothèses sur les grandes caractéristiques principales de Bitcoin. De même qu'il n'y a pas besoin de savoir démontrer en détails techniques pourquoi l'or est aussi stable chimiquement pour en faire une analyse de sa dimension monétaire, on peut discuter du rôle monétaire de Bitcoin sans être un développeur de haut niveau. Est-ce qu'Ammous se plante dans certaines affirmations du livre concernant les propriétés de Bitcoin ? 

 

On 5/10/2018 at 7:46 PM, Rincevent said:

On me dit qu'il est Autrichien (ou austro-compatible), d'ailleurs.

 

Oui, ça cite tous nos chouchous (Hazlitt, Rothbard, Mises, Hayek, et aussi... tripleH). 

 

 

 

On 5/10/2018 at 1:15 PM, Sekonda said:

 

Qu'as-tu pensé du livre ? Je viens juste de le terminer, j'ai beaucoup aimé. Il s'égare par moments, et c'est intégralement autrichien comme analyse donc pas toujours d'une grande subtilité quand ça parle des économistes d'autres courants (beaucoup d'attaques ad hominem contre Keynes dont il aurait pu se dispenser, au passage). J'en posterai mon compte-rendu asap (que je prépare pour une revue). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas lu le bouquin en question, mais j'ai entendu une interview de lui chez Tom Woods (j'en parlais sur le fil BCH).

 

Il a peut-être le niveau en économie pure, mais niveau technique sur le Bitcoin, il est complètement à la ramasse. Ce qui lui fait dire beaucoup de conneries.

 

Et au niveau du style, il est très véhément et agressif envers les gens qui ne sont pas d'accord avec lui. Ce qui pourrait peut-être passer si il savait de quoi il parlait, mais ce n'est clairement pas le cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Cthulhu a dit :

Il a peut-être le niveau en économie pure, mais niveau technique sur le Bitcoin, il est complètement à la ramasse. Ce qui lui fait dire beaucoup de conneries.

Et au niveau du style, il est très véhément et agressif envers les gens qui ne sont pas d'accord avec lui. Ce qui pourrait peut-être passer si il savait de quoi il parlait, mais ce n'est clairement pas le cas.

Voilà.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Cthulhu a dit :

Pas lu le bouquin en question, mais j'ai entendu une interview de lui chez Tom Woods (j'en parlais sur le fil BCH).

Rien à voir ; ça vaut le coup, le show quasi-quotidien de Tom Woods ? Je vois que sa chaîne YT a déjà plus de 1200 vidéos (de pas loin d'une heure chacune), mais à peine 50.000 abonnés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Rincevent a dit :

Rien à voir ; ça vaut le coup, le show quasi-quotidien de Tom Woods ? Je vois que sa chaîne YT a déjà plus de 1200 vidéos (de pas loin d'une heure chacune), mais à peine 50.000 abonnés.

 

Ça dépend de ce qu'on y cherche. Les chiffres YT ont peu de sens à mon avis vu que c'est un podcast et que la majorité de ses auditeurs l'écoutent via ce média (Stitcher, Apple Podcast etc).

 

En gros, il y a beaucoup de volumes (5-6 épisodes par semaine) et la qualité dépend beaucoup de ses invités. Sachant que Woods est très consensuel avec eux, donc il va les laisser parler. Ce qui donne des trucs comme Molyneux qui veut des tests de QI à l'entrée de l'université, Paul Gottfried rageant contre le mariage gay qui va ruiner la civilisation occidentale ou dans le cas présent, Ammous qui voit les partisans de BCH comme des imbéciles ou des taupes de la CIA.

 

Malgré tout, ça donne une bonne vision de ce qui se passe dans le microcosme libertarien US (ça parle rarement de ce qui se passe en dehors) avec ses pros et ses cons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
16 hours ago, Cthulhu said:

Il a peut-être le niveau en économie pure, mais niveau technique sur le Bitcoin, il est complètement à la ramasse. Ce qui lui fait dire beaucoup de conneries.

 

Et au niveau du style, il est très véhément et agressif envers les gens qui ne sont pas d'accord avec lui. Ce qui pourrait peut-être passer si il savait de quoi il parlait, mais ce n'est clairement pas le cas

Cela résume très bien ce que j'en pense aussi (suite à la conférence et certains tweet (et un podcast de nutrition où il parlait surtout du régime carnivore)). 

À la conférence, c'était amusant d'observer les réactions du public composé en bonne partie de non-maximalistes. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus précisément, quels sont les points techniques où il vous a semblé à la ramasse ? Histoire de savoir dans quelle mesure ça invalide ou pas le reste du bouquin ! Sinon je suis d'accord sur le style, il est très agressif envers les opposants (ça ne transparaît pas dans la vidéo du Mises Institute, mais clairement dans le livre). 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Principalement sur le scaling des gros blocks où il affirme que c'est impossible techniquement. Or @h16 montre le contraire chiffres à l'appui (BCH peut gérer le même montant de transactions que Paypal). IMO, il a le souci des gens qui ne bossent pas dans l'informatique et dont l'évocation de ce type d'ordre de grandeur parait énorme alors que c'est déjà la norme pour les farmes de mineurs.

 

Il a aussi un côté étrange où il pense que BTC est la monnaie ultime et que les autres cryptomonnaies font juste partie d'un complot de la Fed pour couler BTC. Un peu étrange pour un autrichien d'affirmer qu'une solution technique est la réponse ultime et qu'il ne faut surtout pas chercher à l'améliorer.

 

Dans le même état d'esprit, il pense que les "règles" originelles de BTC sont parfaites et qu'il ne faut surtout pas les changer. Je veux bien lui donner l'argument que c'est une slippery slope qui pourrait un jour remettre en cause le hard cap du nombre de bitcoins (@h16 peut me corriger si ce n'est pas faisable techniquement dans tous les cas). Sauf qu'il présente ça en expliquant que BCH a déjà fait sauter ce cap, ce qui est complètement malhonnête.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, Axpoulpe a dit :

Qu'as-tu pensé du livre ? Je viens juste de le terminer, j'ai beaucoup aimé. Il s'égare par moments, et c'est intégralement autrichien comme analyse donc pas toujours d'une grande subtilité quand ça parle des économistes d'autres courants (beaucoup d'attaques ad hominem contre Keynes dont il aurait pu se dispenser, au passage). J'en posterai mon compte-rendu asap (que je prépare pour une revue).

Je suis en train de le lire, c'est très bien pour l'instant. Une grande partie du livre se concentre sur la monnaie en général et seule la fin concerne Bitcoin. Hâte de lire la suite pour pouvoir en dire plus. 

En tous cas je comprends pourquoi c'est devenu une bible pour tous les maximalistes BTC.

 

il y a 6 minutes, Cthulhu a dit :

Dans le même état d'esprit, il pense que les "règles" originelles de BTC sont parfaites et qu'il ne faut surtout pas les changer. Je veux bien lui donner l'argument que c'est une slippery slope qui pourrait un jour remettre en cause le hard cap du nombre de bitcoins (@h16 peut me corriger si ce n'est pas faisable techniquement dans tous les cas). Sauf qu'il présente ça en expliquant que BCH a déjà fait sauter ce cap, ce qui est complètement malhonnête.

Pour BCH, l'objectif est de fixer le protocole à terme. Les modifications actuelles ont pour but d'améliorer le protocole, notamment pour faciliter le scaling.

Il est tout à fait possible de modifier la règle des 21 millions de bitcoins, mais il faut garder à l'esprit que plus le protocole sera utilisé, plus il sera difficile de le modifier. On le voit avec le clash BTC/BCH : l'inertie fait que la plupart des gens ont tendance à considérer que le Bitcoin qui n'a pas hard fork est le vrai Bitcoin. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je change un peu de sujet mais quelqu'un a--t-il réfléchi de l'impact du prélèvement à source (en France) de l'impôt sur le revenu sur les plus values cryptos? Ça ne change rien? On continue à déclarer ses plus values une fois par an?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Cthulhu a dit :

Principalement sur le scaling des gros blocks où il affirme que c'est impossible techniquement. Or @h16 montre le contraire chiffres à l'appui (BCH peut gérer le même montant de transactions que Paypal). IMO, il a le souci des gens qui ne bossent pas dans l'informatique et dont l'évocation de ce type d'ordre de grandeur parait énorme alors que c'est déjà la norme pour les farmes de mineurs.

 

Il a aussi un côté étrange où il pense que BTC est la monnaie ultime et que les autres cryptomonnaies font juste partie d'un complot de la Fed pour couler BTC. Un peu étrange pour un autrichien d'affirmer qu'une solution technique est la réponse ultime et qu'il ne faut surtout pas chercher à l'améliorer.

 

Dans le même état d'esprit, il pense que les "règles" originelles de BTC sont parfaites et qu'il ne faut surtout pas les changer. Je veux bien lui donner l'argument que c'est une slippery slope qui pourrait un jour remettre en cause le hard cap du nombre de bitcoins (@h16 peut me corriger si ce n'est pas faisable techniquement dans tous les cas). Sauf qu'il présente ça en expliquant que BCH a déjà fait sauter ce cap, ce qui est complètement malhonnête.

 

Oui, bon résumé. Le truc du hardcap est typique. C'est un gloubiboulga technique dans sa tête, ça fait un peu peur (ou marrer, au choix).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Rocou a dit :

Je change un peu de sujet mais quelqu'un a--t-il réfléchi de l'impact du prélèvement à source (en France) de l'impôt sur le revenu sur les plus values cryptos? Ça ne change rien? On continue à déclarer ses plus values une fois par an?

Je suppose. Mais à mon avis, Bercy va avoir d'autres chats (des millions de chats) à fouetter avant ce cas précis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Cthulhu said:

Principalement sur le scaling des gros blocks où il affirme que c'est impossible techniquement. Or @h16 montre le contraire chiffres à l'appui (BCH peut gérer le même montant de transactions que Paypal). IMO, il a le souci des gens qui ne bossent pas dans l'informatique et dont l'évocation de ce type d'ordre de grandeur parait énorme alors que c'est déjà la norme pour les farmes de mineurs.

 

Il a aussi un côté étrange où il pense que BTC est la monnaie ultime et que les autres cryptomonnaies font juste partie d'un complot de la Fed pour couler BTC. Un peu étrange pour un autrichien d'affirmer qu'une solution technique est la réponse ultime et qu'il ne faut surtout pas chercher à l'améliorer.

 

Dans le même état d'esprit, il pense que les "règles" originelles de BTC sont parfaites et qu'il ne faut surtout pas les changer. Je veux bien lui donner l'argument que c'est une slippery slope qui pourrait un jour remettre en cause le hard cap du nombre de bitcoins (@h16 peut me corriger si ce n'est pas faisable techniquement dans tous les cas). Sauf qu'il présente ça en expliquant que BCH a déjà fait sauter ce cap, ce qui est complètement malhonnête.

 

Je n'ai pas lu les 20 dernières pages du bouquin, notamment ce qu'il dit des altcoins. Mais pour le débat du scaling il est assez cohérent au sens où de toute façon il ne voit pas BTC comme un vrai cash électronique (Satoshi a dit lui-même quelque chose qui contredisait explicitement le titre de son white paper et ouvrait la porte à des évolutions majeures,  Ammous en cite la source dans le livre), mais plutôt une monnaie de réserve sur laquelle pourra se construire un autre système financier, vraiment un or numérique. Avec toute l'estime que j'ai pour H16 et sa compétence technique incontestable, les techniciens semblent nombreux à penser que ce n'est ni utile ni possible de tout faire on-chain, je ne balaierais pas leur avis d'un revers de souris. Même si BCH pouvait gérer le volume de transaction de Paypal il faudrait sûrement aller au-delà pour élargir l'accès à la finance, favoriser les micro-transactions, etc. Je suis curieux de voir si le LN va se planter si magistralement et si BCH va l'emporter sur BTC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De même que cohabitent sur le globe un paquet de monnaies nationales, il me semble évident que vont cohabiter plusieurs monnaies crypto.

BTC me semble bien parti pour rater le train des petites transactions (je peux me gourrer hein) mais ça ne me semble pas vraiment grave puisque

1/ d'autres cryptos veulent bien s'en charger.

2/ de toutes manières ama il va y avoir une 1° segmentation de marché (déjà en cours) suivant la taille des transactions.

Si BTC perd le marché des petites tx, et bien il lui reste encore tout le reste. Ma foi, il y a de quoi vivre !

 

Il est certain que à chaque ajustement (aka forks) de cet immense nouveau marché, il y a des plumes de perdues, des pleurs et des grincements de dents.

Mais la seule nouveauté là-dedans c'est que cela se fait publiquement et se voit publiquement,

parce que, à part ça, les plumes arrachées lors des ajustements sur les marchés des monnaies fiat, ben il y en a tout autant voire bien plus.

La seule différence avec les fiats, c'est que cela s'ourdit en catimini jusqu'à la dernière seconde, que c'est bien vaseliné, et que la plumaison concerne volens nolens l'ensemble des nationaux (et pas juste les détenteurs volontaires de la monnaie).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Axpoulpe a dit :

 

Je n'ai pas lu les 20 dernières pages du bouquin, notamment ce qu'il dit des altcoins. Mais pour le débat du scaling il est assez cohérent au sens où de toute façon il ne voit pas BTC comme un vrai cash électronique (Satoshi a dit lui-même quelque chose qui contredisait explicitement le titre de son white paper et ouvrait la porte à des évolutions majeures,  Ammous en cite la source dans le livre),

 

Eh bien retrouve-la, mais je crois qu'il se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'omoplate (Ammous, pas Satoshi).

 

Il y a 8 heures, Axpoulpe a dit :

mais plutôt une monnaie de réserve sur laquelle pourra se construire un autre système financier, vraiment un or numérique. Avec toute l'estime que j'ai pour H16 et sa compétence technique incontestable, les techniciens semblent nombreux à penser

 

Eh bien justement non. Ils sont quelques uns à prétendre ça, mais les derniers stress tests de BCH les ont largement réduit au silence le plus compact.

 

Il y a 8 heures, Axpoulpe a dit :

que ce n'est ni utile ni possible de tout faire on-chain, je ne balaierais pas leur avis d'un revers de souris. Même si BCH pouvait gérer le volume de transaction de Paypal

 

Pas 's'il pouvait'. Il peut. C'est démontré. En live. Sur le réseau en production.

 

Il y a 8 heures, Axpoulpe a dit :

il faudrait sûrement aller au-delà pour élargir l'accès à la finance, favoriser les micro-transactions, etc. Je suis curieux de voir si le LN va se planter si magistralement et si BCH va l'emporter sur BTC.

 

Cet argument est ce qu'on appelle un "moving goal post" typique.

Quant à LN, pour le moment, tout se déroule comme prévu : forte centralisation, des problèmes de scaling.

Enfin, le fait que BCH l'emporte sur BTC ou non est orthogonal à ces questions : les mérites techniques de l'un ou de l'autre ne font pas tout : le marché ne choisit pas toujours ce qui est techniquement le plus solide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Axpoulpe a dit :

Mais pour le débat du scaling il est assez cohérent au sens où de toute façon il ne voit pas BTC comme un vrai cash électronique ... mais plutôt une monnaie de réserve sur laquelle pourra se construire un autre système financier, vraiment un or numérique.

Pour le coup, il me semble qu'il y a du vrai dans cette affirmation.

- En effet, si BTC est éjecté du marché des petites tx, BTC va être utilisé pour les tx plus grosses (c'est déjà le cas). Donc oui, BTC deviendrait une crypto plutôt réservée à des grosses tx ... un peu comme l'or.

- Pour l'instant (du moins), BTC est de facto bien l'impureté sur laquelle se construit actuellement par cristallisation l' autre système financier. Pour autant ça ne dit pas grand chose quand à la pérennité de BTC. Actuellement si BTC avait de gros soucis ça affecterait fortement le reste des cryptos (qui lui sont de facto très corrélées), mais déjà je doute que ça foute en l'air toutes les cryptos. Bref, mal géré, BTC peut très bien disparaître. L'industrie des cryptos compte actuellement des centaines de milliers d'acteurs et est super dynamique coté innovation. La proba qu'une industrie de cette taille et de cette vigueur disparaisse aujourd'hui me semble quasi-nulle.

 

PS: l'article CP du jour sur les cryptos est tout à fait bien : https://www.contrepoints.org/2018/09/08/324558-rentree-lecosysteme-des-cybermonnaies-sortira-t-il-de-la-morosite

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Axpoulpe a dit :

Mais pour le débat du scaling il est assez cohérent au sens où de toute façon il ne voit pas BTC comme un vrai cash électronique (Satoshi a dit lui-même quelque chose qui contredisait explicitement le titre de son white paper et ouvrait la porte à des évolutions majeures,  Ammous en cite la source dans le livre), mais plutôt une monnaie de réserve sur laquelle pourra se construire un autre système financier, vraiment un or numérique.

J'ai cherché. Tout ce que j'ai trouvé c'est une citation de Hal Finney (pas de Satoshi) qui va dans ce sens https://bitcointalk.org/index.php?topic=2500.msg34211#msg34211 (p.210 du bouquin).

 

Il y a 6 heures, Rübezahl a dit :

De même que cohabitent sur le globe un paquet de monnaies nationales, il me semble évident que vont cohabiter plusieurs monnaies crypto.

BTC me semble bien parti pour rater le train des petites transactions (je peux me gourrer hein) mais ça ne me semble pas vraiment grave puisque

1/ d'autres cryptos veulent bien s'en charger.

2/ de toutes manières ama il va y avoir une 1° segmentation de marché (déjà en cours) suivant la taille des transactions.

Si BTC perd le marché des petites tx, et bien il lui reste encore tout le reste. Ma foi, il y a de quoi vivre !

Même s'il peut y avoir une répartition géographique des cryptomonnaies utilisées (BCH en Asie, Dash en Amérique Latine, etc.), je doute que BTC survivra s'il ne sert qu'aux "grosses" transactions. Pour cela il faudrait qu'il y ait une différence de nature comme par exemple gros paiements en BTC / petits paiements en fiat ($, € ou autre). Or, si BCH est utilisé massivement pour les petits paiements, qu'est-ce qui inciterait les gens à utiliser BTC et pas BCH pour réaliser de plus gros paiements ? Qu'est-ce qui inciterait les gens à stocker de la valeur dans BTC s'ils utilisent BCH tous les jours pour acheter leur café ? Une différence dans la sécurité du réseau ? Mais si BCH est massivement utilisé alors son prix et par conséquent son hashrate seront supérieurs à BTC.

 

Pour moi, BTC doit être utilisé pour les petites transactions d'une façon ou d'une autre s'il veut survivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pensais pas du tout à une segmentation de cryptos basée sur des frontières géographiques ou nationales.

(Ce serait bien triste d'avoir fait tout ça pour en réarriver là.)

 

L'or ne sert pas pour les petites transactions ... et pourtant, même à faible fréquence, c'est une monnaie qui sert toujours.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Lugaxker said:

J'ai cherché. Tout ce que j'ai trouvé c'est une citation de Hal Finney (pas de Satoshi) qui va dans ce sens https://bitcointalk.org/index.php?topic=2500.msg34211#msg34211 (p.210 du bouquin).

 

Même s'il peut y avoir une répartition géographique des cryptomonnaies utilisées (BCH en Asie, Dash en Amérique Latine, etc.), je doute que BTC survivra s'il ne sert qu'aux "grosses" transactions. Pour cela il faudrait qu'il y ait une différence de nature comme par exemple gros paiements en BTC / petits paiements en fiat ($, € ou autre). Or, si BCH est utilisé massivement pour les petits paiements, qu'est-ce qui inciterait les gens à utiliser BTC et pas BCH pour réaliser de plus gros paiements ? Qu'est-ce qui inciterait les gens à stocker de la valeur dans BTC s'ils utilisent BCH tous les jours pour acheter leur café ? Une différence dans la sécurité du réseau ? Mais si BCH est massivement utilisé alors son prix et par conséquent son hashrate seront supérieurs à BTC.

 

Pour moi, BTC doit être utilisé pour les petites transactions d'une façon ou d'une autre s'il veut survivre.

 

Pour l'histoire des gros paiements je crois que c'est la sécurité, la stabilité, la notoriété et la longévité (toutes proportions gardées) de BTC qui pourrait en faire la monnaie indiscutable sur laquelle des institutions financières pourraient faire la compensation de leurs transactions dans des monnaies périphériques. Là encore je crois qu'Ammous fait le parallèle avec l'époque où les banques avaient des réserves en or et limitaient les mouvements physiques d'or, les réservant notamment pour les compensations en cas de déséquilibres un peu trop grands. 

 

En effet la citation sur la trajectoire prévisible de BTC vers une monnaie de réserve est décrite par Hal Finney et non pas Nakamoto (my  bad). Finney cite Georges Selgin dans ce passage d'ailleurs: 


 

Quote

 

Actually there is a very good reason for Bitcoin-backed banks to exist, issuing their own digital cash currency, redeemable for bitcoins. Bitcoin itself cannot scale to have every single financial transaction in the world be broadcast to everyone and included in the block chain. There needs to be a secondary level of payment systems which is lighter weight and more efficient. Likewise, the time needed for Bitcoin transactions to finalize will be impractical for medium to large value purchases.

Bitcoin backed banks will solve these problems. They can work like banks did before nationalization of currency. Different banks can have different policies, some more aggressive, some more conservative. Some would be fractional reserve while others may be 100% Bitcoin backed. Interest rates may vary. Cash from some banks may trade at a discount to that from others.

George Selgin has worked out the theory of competitive free banking in detail, and he argues that such a system would be stable, inflation resistant and self-regulating.

I believe this will be the ultimate fate of Bitcoin, to be the "high-powered money" that serves as a reserve currency for banks that issue their own digital cash. Most Bitcoin transactions will occur between banks, to settle net transfers. Bitcoin transactions by private individuals will be as rare as... well, as Bitcoin based purchases are today.


 

 

 

Ceci étant dit Satoshi ne détient pas la parole de Dieu, prendre des décisions en 2018 sur la base de ce qu'était sa vision en 2008 et de ce qu'on suppose donc (peut-être à tort) qu'elle serait aujourd'hui tient de l'argument d'autorité. D'ailleurs s'il sentait sa vision trahie et son bébé lui échapper, il se serait peut-être exprimé (s'il est toujours vivant, ce qui n'est pas sûr). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Rübezahl a dit :

Je ne pensais pas du tout à une segmentation de cryptos basée sur des frontières géographiques ou nationales.

(Ce serait bien triste d'avoir fait tout ça pour en réarriver là.)

 

L'or ne sert pas pour les petites transactions ... et pourtant, même à faible fréquence, c'est une monnaie qui sert toujours.

Parce qu'il y a une différence de nature entre la monnaie fiat et l'or. La monnaie fiat est facilement déplaçable et divisible mais on peut en créer à tout va. L'or est plus difficilement déplaçable et divisible (surtout quand les gouvernements s'en mêlent) mais sa masse monétaire est stable. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Axpoulpe a dit :

Pour l'histoire des gros paiements je crois que c'est la sécurité, la stabilité, la notoriété et la longévité (toutes proportions gardées) de BTC qui pourrait en faire la monnaie indiscutable sur laquelle des institutions financières pourraient faire la compensation de leurs transactions dans des monnaies périphériques. Là encore je crois qu'Ammous fait le parallèle avec l'époque où les banques avaient des réserves en or et limitaient les mouvements physiques d'or, les réservant notamment pour les compensations en cas de déséquilibres un peu trop grands. 

On verra bien mais je ne vois pas pourquoi BCH pourrait avoir ce statut à terme, bien qu'il est actuellement détesté par beaucoup.

Un étalon-Bitcoin serait une façon d'utiliser BTC pour faire des petites transactions effectivement. Mais bon ça ressemble à une histoire qui se répète. J'attends de lire les arguments de Ammous.

 

il y a 11 minutes, Axpoulpe a dit :

Ceci étant dit Satoshi ne détient pas la parole de Dieu, prendre des décisions en 2018 sur la base de ce qu'était sa vision en 2008 et de ce qu'on suppose donc (peut-être à tort) qu'elle serait aujourd'hui tient de l'argument d'autorité. 

On est d'accord. Satoshi peut avoir eu tort. Il n'empêche que son point de vue est au moins aussi important que n'importe quel "expert" d'aujourd'hui. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...