Aller au contenu

Messages recommandés

Je propose de donner au programme une grosse inclinaison (bien visible) en faveur de plus d'autonomie pour les communes. Pour au moins trois raisons :

- le gros Etat centralisateur, c'est mal.

- ça permet de se démarquer clairement du jacobinisme de Koenig (et donc de justifier notre existence autrement qu'en faisant les monstres opposés à toute aide d'Etat, même universelle - parce que beaucoup de monde sont suffisamment loin dans l'étatisme pour que notre vision et celle de Koenig soient aussi indistinguables que le NPA et FO de notre point de vue)

- ça peut grave séduire les petits maires, et contribuer grandement à avoir les 500 signatures (on ne sait jamais)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si on les laisse faire faillite en cas de problème ça me va.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'autonomie des collectivités locales, c'est très bien. Autonomie des recettes, et autonomie dans l'allocation des dépenses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Rincevent a dit :

L'autonomie des collectivités locales, c'est très bien. Autonomie des recettes, et autonomie dans l'allocation des dépenses.

 

J'ajouterais un point essentiel :

Interdiction d'augmenter la dette au cours d'un mandat. Tout excédent de dette remboursé par les élus qui l'ont contractée.

Je dis pas 0 dette parce que certains travaux gagnent à être amortis sur 6 ans. Les plus gros travaux d'infrastructures pouvant être privatisés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'autonomie des communes n'est pas forcément synonyme de libéralisme accru pour les individus.

Pour commencer,  il faudrait regarder quelle est la liste des compétences des communes et des maires, puis voir ce que pourrait apporter un élargissement de ces compétences.

Politiquement, il peut être plus simple de réformer vers plus de libéralisme à partir de l'Etat plutôt qu'à partir de centaines de milliers de communes. 

L'autre possibilité ce sont des communes à l'image des cités grecques capables de se faire concurrence, mais là faut pas rêver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, POE a dit :

L'autonomie des communes n'est pas forcément synonyme de libéralisme accru pour les individus.

Qu'entends-tu par là ? Que les gens ne trouveront pas ça libéral (ce qui n'est pas le sujet) ou que ça n'apportera pas plus de liberté aux gens (ce qui est faux) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, Rincevent a dit :

Qu'entends-tu par là ? Que les gens ne trouveront pas ça libéral (ce qui n'est pas le sujet) ou que ça n'apportera pas plus de liberté aux gens (ce qui est faux) ?

 

Le clientélisme est très fort, localement. Pas sûr que libérer les mains à un Balkany assure un gain en libertés. 

On peut fixer un cadre permettant aux libertés de s'épanouir ; mais le succès n'est pas garanti : il faut que les maires jouent le jeu. Et c'est pas gagné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

Qu'entends-tu par là ? Que les gens ne trouveront pas ça libéral (ce qui n'est pas le sujet) ou que ça n'apportera pas plus de liberté aux gens (ce qui est faux) ?

 

Ben oui, plus de pouvoir pour les communes n'est pas synonyme de liberté pour les individus, si ce n'est que la  liberté de changer de commune est plus simple que celle de changer d'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les maires joueront d'autant mieux le jeu qu'ils seront autonomes fiscalement (donc responsables)... et qu'on supprimera les obligations à la con qui pèsent sur eux (genre obligation de plan d'urbanisme ou quota de HLM).

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ce que vous dites est très vrai et très bien, mais n'oubliez pas :

 

Il y a 14 heures, Mégille a dit :

- ça peut grave séduire les petits maires, et contribuer grandement à avoir les 500 signatures (on ne sait jamais)

Je pense que faire quelques bisous aux maires ruraux est stratégiquement intéressant. Jean Lassalle a pu se présenter en ne faisant rien d'autre que ça...

 

(et outre Koenig, ça peut aussi aider à bien se distinguer de Macron, très jacobin, qui aux yeux de beaucoup de monde est l'incarnation de l'ultra-libéralisme)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
16 hours ago, PABerryer said:

Si on les laisse faire faillite en cas de problème ça me va.

Sur le papier je dis oui.

 

Dans les faits cela se passerait comment?

Comme pour les pays en faillite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Marlenus a dit :

Sur le papier je dis oui.

 

Dans les faits cela se passerait comment?

Comme pour les pays en faillite?

 

Il faut rendre les élus solidairement responsable de la dette ou interdire l'augmentation de la dette avec sanctions pénales ou remboursement avec le patrimoine des élus. Ou les deux. 

Une commune n'a pas besoin de s'endetter sur plus de 6 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais. Quand ton bled c'est nullepartcity et qu'il faut construire une nouvelle école c'est pas possible. 

 

Je suis contre l'interdiction d'augmenter la dette, parce que la dette ça sert à payer des investissements de long terme. 

 

Par contre il est clair qu'il faut un truc pour rendre potentiellement responsables les maires de communes.

 

Genre si une mairie peut pas payer ses traites, alors le maire qui a contracté l'emprunt passe au tribunal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou alors une impossibilité de prétendre à un mandat public si le maire ne sait pas gérer son budget, avec un recours possible devant un tribunal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, NoName a dit :

Mouais. Quand ton bled c'est nullepartcity et qu'il faut construire une nouvelle école c'est pas possible.

Charter schools ?

Même si la mairie avait toujours la responsabilité des écoles primaires, la prise en charge de la construction par la commune est la porte ouverte au cronyism, surtout à Nullepartcity. La location a largement plus de sens (flexibilité en fonction de la pyramide des âges, locaux déjà dispos, aucun besoin en capital etc.)

Il y a 1 heure, NoName a dit :

Genre si une mairie peut pas payer ses traites, alors le maire qui a contracté l'emprunt passe au tribunal.

Mwais. Le maire n'est pas plénipotentiaire. Faudrait envoyer tout le conseil muni d'ses poils au tribunal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait permettre aux gens qui sont à la frontière entre deux villes de choisir de se domicilier dans l'une des deux villes ? Ainsi de proche en proche, au fil des années, une sélection naturelle par concurrence entre les villes et leurs services/impôts se ferait ? (Oui c'est farfelu)

  • Yea 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Liber Pater a dit :

On pourrait permettre aux gens qui sont à la frontière entre deux villes de choisir de se domicilier dans l'une des deux villes ? Ainsi de proche en proche, au fil des années, une sélection naturelle par concurrence entre les villes et leurs services/impôts se ferait ? (Oui c'est farfelu)

 

Ca + secession par référendum de zones qui représentent au moins 5% de la population et 5% de la surface (chiffres indicatifs). Le 16e qui quitte Paris par exemple. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, et si on ne privatise pas l'école publique (ce serait dommage non ?) on supprime la carte scolaire. Ou au moins on laisse la carte scolaire comme option de base, mais on peut y déroger par simple courrier au proviseur d'un lycée. (Bon c'est plus le sujet, je le garde sous le coude pour le volet éducation)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Tramp a dit :

secession par référendum de zones qui représentent 5% de la population ou 5% de la surface (chiffres indicatifs).

Ou par canton/circonscription/quartier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Marlenus a dit :

Sur le papier je dis oui.

 

Dans les faits cela se passerait comment?

Comme pour les pays en faillite?

En 1853, Saint-Josse-ten-Noode fait faillite. Bruxelles, la ville voisine, lui rachète la moitié de son territoire. Simple, propre, élégant. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
43 minutes ago, Rincevent said:

En 1853, Saint-Josse-ten-Noode fait faillite. Bruxelles, la ville voisine, lui rachète la moitié de son territoire. Simple, propre, élégant. 

Donc en gros, Balkany fait faillite avec Levallois et Paris (et donc le contribuable parisien) rachète levallois.

 

(Marche avec pleins de commune du 93).

 

 

Pas convaincu là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

Donc en gros, Balkany fait faillite avec Levallois et Paris (et donc le contribuable parisien) rachète levallois.

 

(Marche avec pleins de commune du 93).

 

 

Pas convaincu là.

Je dirais plutôt que Neuilly rachète les 50-60 % de Levallois au Sud-Ouest de la Rue du Président Wilson. Mais avec de l''autonomie municipale, la faillite est moins rentable électoralement.

 

Quant à Paris, il faut d'abord en refaire un département, et rendre aux arrondissements (voire aux quartiers) leur pleine autonomie municipale, afin d'arriver à des unités de 5 k à 50 k habitants. (Peut-être pareil avec Lyon et Marseille, mais je connais moins).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je tiens tout de même à signaler qu'historiquement ce sont les maires qui ont refusés la décentralisation, justement parce qu'elle leur impose des responsabilités. Ce n'est peut-être plus le cas, mais il me semble fort possible qu'aujourd'hui leurs plaintes contre la centralisation tient plutôt à des tentatives d'obtenir des subventions (pour réaliser tel ou tel projet et se faire réélire). Cependant ça renforce l'idée que le municipalisme oblige à une gestion responsable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça fait plus de 20 ans que j'assiste à la plupart des conseils municipaux de mon bled.

Il y a un mot que j'ai toujours entendu (et c'est sans doute pas terminé), c'est le mot subvention.

Et le sens est clairement argent tombé du ciel.

Dans le sens où il n'est pris à personne, et surtout pas à nous-mêmes. Quelle idée !

L'argument infaillible est "si on ne le flambe claque dépense pas, d'autres le feront".

Certains CM, ça doit faire la moitié des délibérations.

Le constructivisme en oeuvre, bravement, bovinement, benoîtement.

 

Ceci est cohérent avec le fait que je n'ai quasi jamais (en dehors d'ici) entendu un soupçon d'esquisse de début d'interrogation vis-à-vis des subventions dans la population.

 

Que ce soit une laisse ne percute personne.

(En lien avec ce qu'on voit, voit pas, veut pas voir, fait semblant de ne pas voir, etc).

La préférence de court terme l'emporte immédiatement.

... ce que le parrain demandera en contrepartie, ben comme ça va arriver temporellement ensuite, ben ça va.

Comme, en plus, ça ne s'ébruitera pas, ben ça ira doublement.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hm... tout compte fait (vu les derniers messages) cette proposition n'est peut être pas si bonne... Enfin, plus de décentralisation et plus d'autonomie, je suis toujours pour, plus de responsabilité, ça va de soit, mais ce n'est peut-être pas un très bon plan pour draguer des maires !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Mégille a dit :

Enfin, plus de décentralisation et plus d'autonomie, je suis toujours pour, plus de responsabilité, ça va de soit, mais ce n'est peut-être pas un très bon plan pour draguer des maires !

 

Il faut trouver un autre angle d'attaque alors, parce que avoir les maires dans la poche c'est le premier pas à faire.

Il y a une liste de tous les maires de France et de Navarre et de leur appartenance politique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Liber Pater a dit :

Et on supprime la péréquation ? C'est pas très maire-friendly, mais ça me parait nécessaire tout de même.

Ça me semble impératif de la supprimer (même si ce n'est pas forcément pertinent de la mettre en avant face aux maires) ; le but de la péréquation est très précisément de supprimer les effets de la concurrence institutionnelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×