Jump to content

Recommended Posts

Yo !

 

Une réflexion relativement générale sur le "meilleur" système de taxes atteignable. On disait il y a quelques jours que les taxes étaient un tel maquis en France que mieux valait tout dropper pour créer un système simple à moins de 10 taxes. Ces taxes doivent être définies par trois principes : une assiette simple (pas de niches) ; des taux simples (taux unique) ; un "propriétaire" déterminé (État, département ou commune).

Notez que si on a une taxe simple, ça devient très facile de faire des projections budgétaires vu qu'il n'y a qu'à faire des multiplications entre les taux et les soldes nationaux (faut juste trouver le bon solde quoi : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2856119 :D - si y a un IGF qui passe dans le coin, ça serait sympa).

 

J'avais noté les taxes suivantes :

  • TVA (assiette = VA ~ 2000G€)
  • IR (assiette ~ salaires nets + EBE ménages ~ 1000G€)
  • IS (assiette de l'ordre de l'EBE ? 500G€)
  • Taxe foncière (assiette ???)
  • Taxe d'habitation (assiette ???)
  • Cotisations sociales et paiement de la dette sociale (provisoires) (assiette idem IR)
Link to comment

Pour les communes, pourquoi ne pas faire plus simple:

- maintient de la sécurité, tranquillité et salubrité (C'est traditionellement leur domaine)

- elles financent ça comme elles l'entendent mais interdiction de faire du déficit. 

Pour le reste elles se demerdent.

Link to comment
  • 8 months later...

Pour proposer un système combinant décentralisation radicale et simplification des impôts :

 

-Une seule taxe nationale : la TVA, car il est plus facile de surveiller dans sa globalité la création de la valeur ajoutée qu'au niveau local. Éventuellement quelques autres taxes sur la vente de tabac, d’alcool ou de produits pétroliers par exemple.

-L’état central conserve les prérogatives de type régaliennes et quelques autres (éducation pour les programmes, retraites...)

-Toutes les collectivités locales assurent (ou non), en collaboration les unes avec les autres éventuellement, les autres domaines (santé, toutes les aides sociales et la sécu, logement, transports...). Pas seulement les communes mais également régions et départements, car par exemple les hôpitaux ne sauraient être géré au niveau micro-local

-Les collectivités locales taxent comme bon leur semble (revenu, capital, habitation, taxes sur la consommation supplémentaires…) pour financer ces actions.

 

Il me semble que ramener au niveau le plus local possible les impôts et les dépenses aurait la vertu de révéler aux gens ce pour quoi ils payent vraiment et de voir comment ça peut être fait ailleurs.

Link to comment
  • 3 months later...

Mon point de vue sur la fiscalité :

 

- au niveau national un impôt sur les revenus à taux unique de 10% (je ne suis pas contre un seuil minimal d'imposition afin de ne pas fragiliser les plus bas revenus et de couper l'herbe sous le pied aux opposants de cette mesure), 

- suppression de la TVA, de l'impôt sur les sociétés, des taxes, charges sociales et autres contributions,

- au niveau local (communes et départements) : un impôt sur les revenus à taux unique de 5% maximum (par exemple : un département décide de prélever 3%, les communes ne devront pas excéder 2%) payé par tous (pas de seuil d'imposition donc), je suis pour une concurrence fiscale, mais contre l'imposition du capital (cela revient à payer deux fois !),

- suppression du prélèvement à la source !

 

 

Link to comment
  • 1 year later...
  • 2 years later...
Le 20/05/2018 à 13:45, frigo a dit :

A tout hasard, bien que je ne rencontre que l'incrédulité,  voir la moquerie , je replace ma proposition.

 

Monnaie scripturale + capitation proportionnelle sur les dépôts .

C'est à dire ?

Link to comment
Le 12/12/2020 à 19:32, Tramp a dit :

Tu fais les choses à l’envers : on définit des dépenses et ensuite seulement on définit des revenus. 
 

 

Je suis d'accord. Pour beaucoup de choses dans ce pays on discute des solutions sans faire l'état des lieux. Le budget de la France et de l'administration est connu. 

Il devra être réduit mais il ne doit pas être très difficile de faire des économies sans diminuer la qualité de service. Cela n'impactera pas le budget de manière très significative malgré tout. 

 

Donc, de combien à t on besoin ? Et comment on le récupère ? 

 

Je suis assez partant sur le principe de la flat tax. Un impot fixe pour tous dès le premier €. On supprime les niches et autres avantages. Taux à calculer, la encore ce n'est pas très difficile. 

 

On conserve la TVA mais c'est le seul impôt sur le commerce, toutes les autres taxes spécifiques sont supprimées. 

 

Est ce libéral de faire des taxes incitatives ? Je ne crois pas. Les gens choisissent librement. 

Link to comment

Doit on donner le brut aux salariés ? 

 

Le salarié reçoit son salaire brut et à l'obligation de s'assurer pour sa santé, sa perte d'emploi et sa retraite. 

La version ultra serait de ne mettre aucune obligation mais ça me parait risqué de la faire immédiatement. C'est un objectif à long terme. 

 

Dans l'immédiat, comme pour la voiture, impossible d'avoir un travail si l'on ne présente pas des attestations pour ces trois assurances. 

 

Doit on conserver un pole publique pour gérer cet argent ? Pas sur 

Doit on mettre en concurrence le public et le privé ? Oui à condition qu'ils aient les mêmes règles du jeu. 

 

Doit on contrôler ces organismes ? Doit on leur imposer un maximum de marge autorisé ? Difficile à controler mais il me semble que ces entreprises ne devraient pas être dans le circuit financier traditionnel. Ce ne sont pas des entreprises classiques. A réfléchir

Link to comment

En parlant de TVA, elle devient universelle. Toutes les transactions financières y sont intégrées. 

 

Elle devient la taxe unique et universelle sur tous les échanges entre entreprises et particuliers. On doit pouvoir y appliquer un taux unique inférieur aux 20 % actuel. 

Conservons nous un taux réduit sur les produits courants ? Pourquoi pas. 

Link to comment
Il y a 13 heures, cedric.org a dit :

La TVA est un merdier sans nom à gérer. Et incite au travail au noir. Pourquoi garder à la fois un impôt sur les revenus et un impôt sur les dépenses ?

Ca rapporte énormément. On fait quoi ? Suppression de la TVA et un gros impot sur le revenu. Je ne suis pas libertaire 🙂 il faut financer un peu d'état quand même. 

Le budget de l'état est à 280 milliards à la louche et il y a 64 millions d'adulte en France. Si on divise l'un par l'autre ca donne, sauf erreur, 6000 € d'impots sur le revenu par personne. En échange on paye 20% moins cher une grosse partie de ce qu'on achete. 

Si on applique un taux unique, ces 6000 € par personne ne veulent rien. Juste pour se donner une idée. 

Suppression de la TVA pourquoi pas. 

Link to comment

Il faut un impôt par adulte, ou par personne de plus de 16 ans, sinon les familles nombreuses tu les mets sur la paille (oui il existe encore des famille de plus de 6 personnes). De même les retraités qui ont le minimum vieillesse et les smicards, ça leur fait 35% de leur salaire, c'est trop. Sans compter les gens au RSA pour qui ça fait 100% du salaire.
En même temps si on ne met pas tout le monde à contribution on crée mécaniquement une trappe à pauvreté.
Seule solution : baisser les dépenses publiques, parce qu'à 6000€ par personne, c'est beaucoup trop

Link to comment
12 hours ago, zzdid said:

Je ne suis pas libertaire 🙂

Tu n'es pas socialiste anti-autoritaire, jusque la ça ne me choque pas.

 

12 hours ago, zzdid said:

il faut financer un peu d'état quand même.

30 millions d'actifs en France

20% de flat tax sur les revenus

Revenu moyen de 40k

Ca fait 240 milliards. De quoi financer 10 fois un état minarchiste dans un monde parfait.

Si on regarde l'état de la France, oui c'est sûr qu'il faudrait plutôt 30-40% au vu des dépenses, et encore j'oublie allègrement 1000 milliards de santé-chômage-retraite.

 

Edit : et encore, je parle de brut, et non de super-brut ! La suppression des autres taxes monte le salaire moyen facilement à 60k.

 

Alors on peut aussi garder la CSG, il faut bien financer les retraites après tout, on n'est pas libertaire. ;)

 

Je pense qu'il est plus intéressant de se porter sur l'intérêt de chaque type de prélèvement, et principalement IR vs TVA, d'un point de vue moral et pratique. Je pense personnellement que l'IR est non seulement plus juste car s'appliquant de manière égale à tous, mais également plus simple, mais en plus ne freine pas arbitrairement la consommation et donc dénature moins le marché. La démultiplication des taxes est fortement contre-productive mais endort le quidam moyen qui n'a pas l'impression de se faire ponctionner tout de suite 70% de son salaire à la sortie.

Link to comment
Il y a 21 heures, Liber Pater a dit :

Il faut un impôt par adulte, ou par personne de plus de 16 ans, sinon les familles nombreuses tu les mets sur la paille (oui il existe encore des famille de plus de 6 personnes). De même les retraités qui ont le minimum vieillesse et les smicards, ça leur fait 35% de leur salaire, c'est trop. Sans compter les gens au RSA pour qui ça fait 100% du salaire.
En même temps si on ne met pas tout le monde à contribution on crée mécaniquement une trappe à pauvreté.
Seule solution : baisser les dépenses publiques, parce qu'à 6000€ par personne, c'est beaucoup trop

Les 6000 € sont le résultat d'un calcul idiot : le nombre d'adulte / par les besoins. Dans la réalité il faudrait calculer par tranches de revenus. Si on met un impot à 20% sur les revenus les petits revenus ne paieront pas 6000 € et les gros beaucoup plus. 

Link to comment
Il y a 23 heures, Liber Pater a dit :

Il faut un impôt par adulte, ou par personne de plus de 16 ans, sinon les familles nombreuses tu les mets sur la paille (oui il existe encore des famille de plus de 6 personnes). De même les retraités qui ont le minimum vieillesse et les smicards, ça leur fait 35% de leur salaire, c'est trop. Sans compter les gens au RSA pour qui ça fait 100% du salaire.
En même temps si on ne met pas tout le monde à contribution on crée mécaniquement une trappe à pauvreté.
Seule solution : baisser les dépenses publiques, parce qu'à 6000€ par personne, c'est beaucoup trop

Les 6000 € sont le résultat d'un calcul idiot : le nombre d'adulte / par les besoins. Dans la réalité il faudrait calculer par tranches de revenus. Si on met un impot à 20% sur les revenus les petits revenus ne paieront pas 6000 € et les gros beaucoup plus. 

Link to comment
×
×
  • Create New...