Aller au contenu
Alchimi

Netflix désormais plus lourd en bourse que Disney.

Messages recommandés

il y a 6 minutes, jubal a dit :

 

Mais pour la PI qu'est ce qui la justifie ?

 

 

j'ai envie de te répondre en sens inverse: qu'est-ce qui justifie que tu puisses t'approprier l'oeuvre de l'auteur ?

C'est pas une question de rareté ouy de répartition. Ma maison ne m'appartient pas parce qu'elle est unique, elle m'appartient parce que c'est moi qui l'ai faite. Là est la différence de cocneption.

 

 

il y a 3 minutes, Tramp a dit :

Et au passage, pourquoi ne puis-je pas jouir et disposer de la salle de cinéma que je me suis payée de la manière la plus absolue ? C'est quand même le fruit de mes efforts.

 

C'est un compromis intéressant non ?

*ca te prive de pouvoir jouir et disposer de ton bien comme tu l'entends (cf ma definition ci-dessus).

 

Tu fais ce que tu veux de ta salle de cinéma, mon grand. :) Et tu ne m'en prives pas de ma jouissance puisque je n'y suis pas, ce qui n'empêche que c'est une violation de la propriété. Tout comme pour le livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Gilles a dit :

la notion de copie étant à ne pas confondre avec celle d'imitation, bien sûr

Prouve le en étant plus rigoureux sur tes définitions et démonstrations

Pour moi ce n'est absolument pas évident...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Gilles a dit :

 

Tu fais ce que tu veux de ta salle de cinéma, mon grand. :) Et tu ne m'en prives pas de ma jouissance puisque je n'y suis pas, ce qui n'empêche que c'est une violation de la propriété. Tout comme pour le livre.

 

Je t'empêche de disposer de ton bien comme tu le veux (tu sautes des mots ou c'est fait exprès ?) vu que tu ne veux pas que je l'utilise.

 

Toujours pas de définition de la propriété ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Gilles said:

j'ai envie de te répondre en sens inverse: qu'est-ce qui justifie que tu puisses t'approprier l'oeuvre de l'auteur ?

 

D'abord je ne m'approprie rien du tout, je ne peut pas être propriétaire de l'oeuvre de l'auteur si je rejette l’idée de PI.

Ensuite il faut une justification pour interdire quelque chose, pas pour l'autoriser. Ou alors on considère que tout est interdit par défaut et on autorise les choses une a une.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, ttoinou a dit :

Prouve le en étant plus rigoureux sur tes définitions et démonstrations

Pour moi ce n'est absolument pas évident...

 

J'écris un roman sur un mec qui fait de la psycho-histoire.

Tu reprends le même texte mot pour mot > copie

Tu décides d'écrire ton propre roman sur un thème similaire > imitation

Personne n'a la propriété d'une idée, mais un livre n'est pas qu'une idée, c'est une réalisation d'idées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, Gilles a dit :
Citation

Je n'ai aucun droit sur son travail, et je n'ai évidemment aucun droit a exiger de lui quoi que ce soit.

Quand je regarde son film je ne demande aucun droit sur son travail, et je n'exige rien de lui. De son point de vu je n'existe pas

Tu existes dans le sens où il veut te vendre son film, et tu refuses pour le reprendre gratuitement par derrière.

Je suis d'accord avec cette partie : la "faute" de ne pas rétribuer les créateurs est morale et non juridique, à chacun de dormir tranquille.

 

@Tramp ici a une position trollesque en mode rien à foutre des auteurs pour dénoncer à l'extrême comme toute bonne démonstration anarcap de canapé explosif.

 

Ça ne veut pas dire que nous ne voulons pas rémunérer les artistes, créateurs et producteurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 minutes ago, Gilles said:

j'ai envie de te répondre en sens inverse: qu'est-ce qui justifie que tu puisses t'approprier l'oeuvre de l'auteur ?

 

Je fait une deuxième réponse avec un angle différent:

Ce qui justifie que je peux regarder ou diffuser une œuvre, c'est la propriété privée: tu n'as pas le droit de me voler mes biens sous prétexte que tu estimes que j'aurai du te les donner pour une raison X ou Y.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
13 minutes ago, Mégille said:

Une phrase quelconque en français. Deux phrases. Trois phrases. Un roman. L'alphabet klingon. Une gamme musicale. Une note. Deux notes, l'une à la suite de l'autre. Trois notes. Un symphonie.

Là dedans, qu'est-ce qui est idée, qu'est-ce qui est création ?

 

C'est pas parce qu'on ne peut pas dire a partir de combien de grain sable on a un tas de sable que les tas de sable n'existent pas.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Gilles a dit :

Personne n'a la propriété d'une idée, mais un livre n'est pas qu'une idée, c'est une réalisation d'idées.

Parfait on est d'accord

 

il y a 28 minutes, Gilles a dit :

 

toujours cette confusion effroyable entre la création et l'idée. Il va bien falloir faire un effort un jour pour comprendre la différence ;) 

 

Et comme déjà dit plusieurs fois il y a une différence entre le support physique de l'information et l'information en elle même.

 

il y a 7 minutes, Gilles a dit :

Tu reprends le même texte mot pour mot > copie

Tu décides d'écrire ton propre roman sur un thème similaire > imitation

Je décide d'écrire un roman sur un thème similaire juste après avoir lu le tiens et au final je fait le même roman => imitation car il y a eu un travail ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, ttoinou a dit :

Je suis d'accord avec cette partie : la "faute" de ne pas rétribuer les créateurs est morale et non juridique, à chacun de dormir tranquille.

 

@Tramp ici a une position trollesque en mode rien à foutre des auteurs pour dénoncer à l'extrême comme toute bonne démonstration anarcap de canapé explosif.

 

Ça ne veut pas dire que nous ne voulons pas rémunérer les artistes, créateurs et producteurs

 

Ce n'est pas une position trollesque :

 

Citation

 


En droit français : l'oeuvre audiovisuelle est considérée comme une oeuvre de collaboration : c’est-à-dire que plusieurs auteurs y ont participé. La qualité d’auteur est donc reconnue aux personnes physiques (co-auteurs) qui ont créé l'oeuvre : auteur du scénario, des dialogues, de l'adaptation, de la composition musicale, de l'oeuvre préexistante adaptée, et réalisateur (art. L113-7).

Le droit américain : aux Etats-Unis, les oeuvres audiovisuelles sont considérées comme des « works made for hire » (oeuvres réalisées dans le cadre d'un contrat de louage d'ouvrages ou de service). La différence principale, c’est que l'auteur d'une oeuvre est le producteur, qu'il s'agisse d'une personne physique ou d'une personne morale (société de production).

 

 

Alors qui a raison ? Les Francais ou les Americains ?

Soit tu voles le producteur en allant voir un film Francais, soit tu voles les réalisateurs, dialoguistes etc... en allant voir un film Américain. Un beau bordel hein ?

Les Américains envoient les auteurs se faire foutrent sans difficulté. Rassures moi, Gilles, tu ne regardes jamais de films Américains ?

 

Imaginons la même chose avec la propriété privée : c'est qui le propriétaire de la maison ? Celui qui la paie ou bien l'architecte, le maître d'œuvre etc.. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rajoute des fautes d'orthographes dans ton roman => copie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, ttoinou a dit :

Je décide d'écrire un roman sur un thème similaire juste après avoir lu le tiens et au final je fait le même roman => imitation car il y a eu un travail ?

 

 

Soyons réalistes deux minutes, tu n'en feras jamais une copie conforme si tu le fais de toi-même. :) 

D'ailleurs ça se fait les copies de films aujourd'hui, même avec cette méchante PI. Les Américains adorent imiter les films européens qui marchent. Sauf qu'il ne s'agit pas de faire une copie de l'oeuvre elle-même, mais bien de l'imiter, de la recréer, donc c'est legit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quoi ta procédure pour vérifier ces choses là, départager entre copie et imitation (appel à un juge ?) ? Et comment certifier l'auteur d'origine et remonter vers la Vraie Source ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta position revient à dire : les choses sont bien telles qu'elles sont en ce moment. Pourquoi pas, mais ça ne dit rien sur comment appréhender le problème politiquement et comment suivre ses évolutions ( Après de toute façon on n'a aucune incidence sur comment les politiques évoluent donc je suis d'accord pour dire que osef et le débat est inutile )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis faut être assez réalistes sur ces histoires de piratage,  je laisse de côté la moralité de la protection propriété intellectuelle. Par contre je pense que sans l'État pour reconnaître la propriété intellectuelle, ça ferait longtemps qu'une bonne partie du piratage serait réglé. Typiquement je ne pense pas qu'on aurait vu arriver le blu-ray sans protection intellectuelle. Tout serait passer par des services avec des boitier sécurisés de VoD. Le dvd aurait peut-être été plus galère a rendre rentable par contre, les DRM n'étaient pas au point à ce moment là. Peut-être qu'in aurait simplement vu beaucoup plus de service comme canal+, pas de VHS ni de DVD.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
8 minutes ago, Noob said:

A mon avis faut être assez réalistes sur ces histoires de piratage,  je laisse de côté la moralité de la protection propriété intellectuelle. Par contre je pense que sans l'État pour reconnaître la propriété intellectuelle, ça ferait longtemps qu'une bonne partie du piratage serait réglé. Typiquement je ne pense pas qu'on aurait vu arriver le blu-ray sans protection intellectuelle. Tout serait passer par des services avec des boitier sécurisés de VoD. Le dvd aurait peut-être été plus galère a rendre rentable par contre, les DRM n'étaient pas au point à ce moment là. Peut-être qu'in aurait simplement vu beaucoup plus de service comme canal+, pas de VHS ni de DVD.

 

 

 

 

Certaines entreprises dans l'industrie du jeu vidéo ont décidé de se passer des DRM pour protéger leurs jeux du piratage, comme par exemple CDprojekt. Et pourtant même sans protection sur leurs jeux ces entreprises sont rentables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Kwys2poulet said:

Certaines entreprises dans l'industrie du jeu vidéo ont décidé de se passer des DRM pour protéger leurs jeux du piratage, comme par exemple CDprojekt. Et pourtant même sans protection sur leurs jeux ces entreprises sont rentables.

Bien sûr, mais c'est aussi parce que c'est autrement plus difficile à sécuriser qu'un média que tu peux juste brancher à ta TV. On ne compte pas le nombre de DRM qui ont littéralement pourris l'expérience pour les utilisateurs. Car bêtement, un jeu vidéo pour pc par définition est destiné à être déchiffré par la même plateforme qui est supposé ne pas pouvoir le copier ou ne pas pouvoir exécuter une copie.

Plutôt que de pourrir la vie de leur clients inutilement, certain studios dont les projets sont moins chers que les AAA préfèrent se passer de DRM, c'est pas idiot. Les autres ont aussi été bien aidés par Internet dans la mise en oeuvre de DRM, entre la création d'abonnement pour jouer en multi joueur ou simplement la nécessité d'être connecté à Internet pour valider sa copie, ça a largement permis de contrôler le piratage. Le but dans l'absolu n'est pas de l'enrayer à 100%, il suffit juste que ce ne soit plus le moyen n°1 de se procurer un jeu.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Noob a dit :

Typiquement je ne pense pas qu'on aurait vu arriver le blu-ray sans protection intellectuelle.

 

Tout l'argent qui aurait pu être utilisé à des choses productives...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Mégille a dit :

Et bien, en tant que platonicien ayant foi en la théorie de la réminiscence

Ça existe pour de vrai, ça ? :online2long:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
15 hours ago, Mégille said:

L'alphabet klingon

 

 Voila si tu as un droit d'auteur sur un alphabet tu aurais par extension celui sur tous les textes écrits avec cet alphabet...

 

 On voit bien que quand on étudie sérieusement la question la notion de propriété intellectuel n'a non seulement pas de réalité tangible (je ne peux pas interdire la pensée) mais non plus de sens (philosophiquement les idées et les objets sont issus de mondes différents aux règles différentes et la propriété n'a pas de sens dans le monde des idées).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Rincevent a dit :

Ça existe pour de vrai, ça ? :online2long:

Le réalisme platonicien est assez facile à défendre, en fait. Pour la métempsychose et la réminiscence, par contre, ça demande un peu d'interprétation et une dose considérable de bonne volonté ! :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Mégille a dit :

Le réalisme platonicien est assez facile à défendre, en fait.

Heu, après Kant, je ne vois pas trop, non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Rincevent a dit :

Heu, après Kant, je ne vois pas trop, non.

Le truc c'est que le plus gros apport conceptuel de Kant, là où il est le plus fort, et ce avec quoi il a le plus secoué ses contemporains, ce n'est pas la mise en garde contre la prétention de connaître les choses en soi par la raison. Ca, Hume et des tonnes d'autres le faisant élégamment et beaucoup plus simplement (et radicalement) que lui. Ce qu'il apporte vraiment, c'est de montrer que l'empirisme ne permet pas de se passer d'une réflexion a priori sur les fondement de la connaissance (et encore moins de la morale). De plus, la pensée de Kant vient du platonisme (voir la dissertation de 1770), même s'il s'en écarte par la suite (par accident, il me semble), et elle y retourne par la suite chez certains interprètes. Je pense à H Cohen, et surtout à Natorp, qui ont bien montré que le transcendantalisme kantien ne pouvait pas être compris comme un simple innéisme cognitif (même si en jouant à ça, Natorp kantise Platon au moins autant qu'il platonise Kant).

On a aussi diverse formes de platonisme métaphysique à l'origine de grands courants de la philo contemporaine. Frege l'était en quelque sorte, puisqu'il pose les "pensées" (c'est à dire, les significations idéales) comme des choses objectives, distinctes des choses particulières (mais pas moins réelles), tel que les faits mentaux qui "saisissent" les pensées et les objets que celles-ci dénotent. Russell, aussi, au moins durant sa période des Problèmes de philosophie, et sans doute jusqu'à ce qu'il subisse l'influence de Wittgenstein.

C'est assez hétérodoxe, mais je considère Husserl comme un platonicien, même dans ses œuvres tardives. Tout l'intérêt de la phénoménologie est de montrer que la vie de la conscience ne se limite pas l'expérience sensible.

En philo des maths, aussi, la réfutation du logicisme (qui est en fait un platonisme minimal) de Russell et du formalisme de Hilbert par Gödel ne laisse plus que deux possibilités : l'intuitionnisme de Brouwer et... le platonisme de Gödel. Et étant donné que les mathématiciens utilisent le principe du tiers-exclu, ont peut tous les considérer comme platonicien par défaut.

Quine et Putnam ont aussi défendu le platonisme en math. Mais de façon chelou, je te l'accorde.

 

Bref, Plato's not dead.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le communisme va reculer en Europe :

 

Le Monde - La réforme européenne du droit d’auteur franchit une étape décisive

La directive aprouvée par la commission juridique du Parlement européen prévoit une obligation de filtrage des contenus en ligne. Le texte alarme les défenseurs des libertés numériques.

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/06/20/la-reforme-europeenne-du-droit-d-auteur-franchit-une-etape-decisive_5318485_4408996.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Nigel
      Bon, je continue de réfléchir à un moyen de "gagner". 
       
      Intuitivement, on a tendance à penser que le succès populaire précède l'apparition médiatique. Or j'entends de plus en plus de gens affirmant le contraire. L'apparition médiatique permet le succès populaire. 
       
       On l'a vu avec l'alt-right, ils n'étaient rien avant que Clinton et tout les grands médias parlent d'eux pour discréditer Trump. Non seulement la mise en avant de leurs idées permet une plus grande diffusion, mais la polarisation habituelle des débats politiques a fait que beaucoup de gens ont commencé à les défendre juste par passion anti-Clinton et en défense de Trump. 
       
       Partant de là, faudrait-il donc chercher à passer à la télé ? Est-ce que CP a déjà eu des propositions dans ce sens ? Par exemple, ça doit pas être bien dur de passer sur BFM Business non ? Ca marche pas trop mal pour Koenig non ? On le voit partout. Alors que bon, c'est pas ouf conceptuellement. 
       
       Vos avis ? 
    • Par vincponcet
      http://online.wsj.com/article/SB1221396888…=fox_australian
      Bank of America achète merrill lynch : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      Lehman brother est en faillite : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      AIG (le plus gros assureur du monde) est en recherche de cash (plus que sa capitalisation boursière ) et demande un pret d'urgence de la fed de 40 milliards : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home / http://dealbook.blogs.nytimes.com/2008/09/…e/index.html?hp
      Un groupe des 10 plus grandes banques montent un fond de 70 milliards pour assurer la liquidité du marché, avec le soutien de la Fed qui acceptera n'importe quoi comme collatéral, y compris des actions : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home /
      http://online.wsj.com/article/SB1221439393…=fox_australian
      washington mutual est dans la panade avec son énorme stock de Alt-A mortgage et option-ARM : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
    • Par Bastiat
      Benjamin Dormann : “La presse française est 10 fois plus subventionnée qu’ailleurs en Europe”
      http://www.enquete-debat.fr/archives/benjamin-dormann-la-presse-francaise-est-10-fois-plus-subventionnee-quailleurs-en-europe-44871/

×