Jump to content
Mégille

Initiation de noobs gauchistes

Recommended Posts

Avec quelques amis, on se donne parfois des "cours" entre nous pour partager nos divers centres d'intérêts. L'an dernier, je leur avait donné un petit cours d'histoire des théories économiques. C'est complètement hors de mon champs de compétence, et je n'ai que quelques lectures disparates sur quoi m'appuyer. Mais la plupart d'entre eux sont de véritables illettrés dans ce domaine, et je crois que non seulement mes exposés leur avaient bien plut, mais ça a aussi contribué à en ouvrir deux ou trois au libéralisme. Du coup, j'envisage de réitérer l'expérience, mais avec des amis un peu moins proches, et surtout moins ouverts d'esprit et plus gauchistes... dont quelques uns qui semblent croire que l'économie se résume à une guerre d'influence entre les méchants "orthodoxes" libéraux dogmatiques qui croient à la main invisible et à l'écoulement, et les gentils "hétérodoxes" à la fois marxistes, keynésiens et écolos. Ce qui me donne très envie de les secouer un peu.

Je compte faire ça en deux séances de 1h30 ou 2h chacune, plus débat et questions. Voilà le plan que j'envisage :

 

Séance 1

Révélation

 

Introduction, pourquoi le philosophe devrait s'intéresser à l'économie (et pas qu'à la sociologie...)

 

I les précurseurs

scolastique ; mercantilisme ; physiocratie

 

II Adam Smith

valeur-travail ; division du travail ; vertu de la concurrence

 

III les classiques anglais

Malthus ; Ricardo ; Mill

 

IV Karl Marx

plus-value et sur-travail, rendements décroissants, Marx vs la réalité

 

V les classiques français

contre les anglais, rôle de l'entrepreneur (Cantillon) et subjectivité de la valeur (Condillac) ; loi de Say et effet Cantillon ; Bastiat et ce que l'on ne voit pas

 

 

Séance 2


 

Révélation

 

VI marginalisme et école néo-classique

utilité marginale ; Walras ; Pareto

 

VII historicisme allemand et institutionnalisme américain

historicisme allemand ; institutionnalisme américain ; concrètement, technocratie, constructivisme

 

VIII l'école autrichienne

Menger et la querelle des méthodes ; Schumpeter et la destruction créatrice ; Mises et le calcul socialiste ; Hayek et le cycle des affaires

 

IX Keynésianisme et anti-keynésianisme

Keynes et la synthèse ; Friedman ; nouvelle école classique et nouveaux keynésiens

 

X quelques développements "récents"

public choice ; néo-institutionnalisme et analyse économique du droit ; théorie des jeux


 

 

Ca fait beaucoup, et forcément, ce sera très sommaire, mais vu qu'ils partent de rien...

Des remarques ? Des choses que vous feriez autrement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peut-être un peu dense :D

 

N'hésite pas à leur enfoncer dans le crâne la théorie des échanges comparatifs de Ricardo. C'est tellement bien fait que même un noob en économie comme moi comprend. Résultat: même quand j'étais marxiste, je n'ai jamais versé dans le protectionnisme.

(Tu peux aussi leur mettre du Marx hors contexte, quand il prône le libre-échange ou loue la mondialisation capitaliste d'avoir liquidé la féodalité ;) ).

 

Mises a passé énormément de temps à réfuter les arguments pro-socialisme donc tu peux piocher dedans.

 

Faudrait aussi qu'on arrête d'associer libéralisme et équilibre général. Salin a écrit quelque part que la théorie de l'équilibre général était une théorie soviétique de la production...

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très louable (mais ahma, on est d'accord que ça ne marchera qu'avec les moins obtus/plus curieux et ouverts. Les gauchos fanatique de fac de la FI c'est mort. Mais j'imagine que ce n'est pas le public visé).

 

Et éventuellement écrire un petit script de ta conf pour une éventuelle vidéo tu te le sentirais? (hint hint @Hobbart )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais voir ce que je vais retrancher... Peut-être supprimer Mill pour un peu plus de Ricardo, déjà, oui. Supprimer la théorie des jeux, aussi.

 

il y a 8 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Faudrait aussi qu'on arrête d'associer libéralisme et équilibre général. Salin a écrit quelque part que la théorie de l'équilibre général était une théorie soviétique de la production...

Oui, je ne manque pas de rappeler que Walras se disait lui même socialiste, et j'aime évoquer Oskar Lange, cet économiste néo-classique communiste (prenez ça dans vos faces, messieurs les manichéens de l' "orthodoxie") à propos de la controverse du calcul socialiste. Je cherche aussi à souligner que les maths en économie (qui inspirent la méfiance de mes gauchistes), c'est d'abord et surtout un truc de keynésien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Alchimi a dit :

Et éventuellement écrire un petit script de ta conf pour une éventuelle vidéo tu te le sentirais? (hint hint @Hobbart )

Oulà, ce ne sera pas une vrai conf, il y aura 15 ~ 20 personnes max en face de moi, dans mon salon, et je n'aime pas être enregistré !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un truc pensé pour 15-20 personnes peut être très bon en com.

Et ce n'est pas obligé que tu sois la personne filmée dans l'éventuelle vidéo. Ton texte pourrait tout simplement très bien servir de base de script sans que tu ne sois fasse rien de plus. (Enfin si tu le voudrais bien et ce n'est pour l'instant qu'une suggestion en l'air. Tu n'est obligé en rien of course!)

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas comment tu vas pouvoir faire tenir ça dans tes horaires, ne serait-ce que la théorie des avantages comparatifs prend 10-15 minutes, surtout si tu veux que les gens retiennent. Après si c'est pour les amener à s'intéresser, le fait d'offrir un panorama aussi large peut être intéressant, ça montre bien la profondeur de l'économie (manque peut-être l'économie de la firme, qui est importante en éco et qui évite la critique facile "l'économie ne parle que du marché", enfin juste en l'évoquant quoi).

Insiste bien sur la subjectivité de la valeur, c'est peut-être le plus important.
 

Bonne chance en tout cas, j'ai fait deux ans d'économie très approfondie avec des nombreux gauchos dans ma classe et rien ne les a fait changer d'avis alors même qu'ils comprenaient très bien le cours. Comme si il y avait dissociation. Tu comprends que la subvention est une distorsion du marché, qu'elle fausse les prix et conduit à du mal-investissement, mais dans les faits tu soutient à donf les subventions :icon_vert:

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Alchimi a dit :

C'est très louable (mais ahma, on est d'accord que ça ne marchera qu'avec les moins obtus/plus curieux et ouverts. Les gauchos fanatique de fac de la FI c'est mort. Mais j'imagine que ce n'est pas le public visé).

 

Et éventuellement écrire un petit script de ta conf pour une éventuelle vidéo tu te le sentirais? (hint hint @Hobbart )

Ou une série de vidéos. Dix minutes par concept.

 

@Mégille : tu as déjà mis la main sur les 39 leçons, de Simonnot ? C'est un modèle de pédagogie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/08/2018 à 16:39, Alchimi a dit :

Un truc pensé pour 15-20 personnes peut être très bon en com.

Et ce n'est pas obligé que tu sois la personne filmée dans l'éventuelle vidéo. Ton texte pourrait tout simplement très bien servir de base de script sans que tu ne sois fasse rien de plus. (Enfin si tu le voudrais bien et ce n'est pour l'instant qu'une suggestion en l'air. Tu n'est obligé en rien of course!)

 

Ma foi, je vous tiendrais au courant après l'avoir fait, selon les résultats obtenus... ce ne sera pas pareil avec de simples connaissances qu'avec des amis proches. Je fonctionne de façon très oral, généralement, je ne prends que quelques notes pendant l'élaboration du discours, et ensuite je répète mentalement avant de présenter. Si ça donne quelque chose, j'essaierais peut-être de mettre le tout à l'écrit, mais gardez à l'esprit que ce sera la production d'un amateur qui s'adresse à des profanes. Je n'ai rien à apporter à l'économie, à sa vulgarisation ou sa pédagogie, je me contente d'essayer d'utiliser vertueusement une ressource qui m'est propre : ma présence physique, auprès de mes fréquentations.

 

Le 11/08/2018 à 16:52, RayRhacer a dit :

Je ne vois pas comment tu vas pouvoir faire tenir ça dans tes horaires, ne serait-ce que la théorie des avantages comparatifs prend 10-15 minutes, surtout si tu veux que les gens retiennent. Après si c'est pour les amener à s'intéresser, le fait d'offrir un panorama aussi large peut être intéressant, ça montre bien la profondeur de l'économie (manque peut-être l'économie de la firme, qui est importante en éco et qui évite la critique facile "l'économie ne parle que du marché", enfin juste en l'évoquant quoi).

Insiste bien sur la subjectivité de la valeur, c'est peut-être le plus important.
 

Bonne chance en tout cas, j'ai fait deux ans d'économie très approfondie avec des nombreux gauchos dans ma classe et rien ne les a fait changer d'avis alors même qu'ils comprenaient très bien le cours. Comme si il y avait dissociation. Tu comprends que la subvention est une distorsion du marché, qu'elle fausse les prix et conduit à du mal-investissement, mais dans les faits tu soutient à donf les subventions :icon_vert:

 

A propos de Ricardo, je ne comptais de tout manière pas parler d'autres choses que des avantages comparatifs. Enfin, après avoir brièvement présenté le bonhomme. Peut-être quelques mots à propos de la théorie de la valeur travail intégrée. Il s'agit vraiment de donner quelques notions clef, et au moins leur apprendre l'existence du truc, dans l'espoir que quelques uns soient assez curieux pour vouloir en connaître plus. L'autre coup, je discutais avec un type qui n'avait même jamais entendu parlé de Malthus... vous n'imaginez pas le niveau d'inculture générale (hors des sentiers battus) des étudiants en humanités.

Je risque de tout de même le charcuter, mais c'est aussi un parti pris. L'un des préjugés que je vais combattre est l'association "libéralisme économique = truc d'anglo-saxon". D'où mon insistance sur certains auteurs français, même marginaux (Cantillon, tout particulièrement). D'où aussi la quasi-absence de néo-classique anglais et américain dans ce que je prévois pour la deuxième séance. Je vais évoquer Jevons et Marshall, évidemment, et ensuite parler de Friedman puis (très brièvement) Lucas pour donner la réplique à Keynes (même si, vu ce que je leur aurai auparavant, ils devraient être capables de comprendre l'entourloupe eu même). Mais du coup, il y en a pas mal qui passent à la trappe... en partie à cause de mon inculture personnelle. En partie aussi parce que je me focalise moins sur les développements techniques et mathématiques que sur les idées générales.

 

Oui, je vais sans doute coincer de l'économie de la firme ! Je ne suis pas encore très bien sur de ce que je mets dans la partie finale. L'idée est de montrer des applications de l'économie dans divers domaines, tout en enfonçant un peu le clou libéral... Je sais que je vais parler un peu du public choice, ce que je n'avais pas fait la dernière fois. Et sans doute aussi de Coase, oui, c'est un crush personnel.

 

Le 11/08/2018 à 21:24, Rincevent a dit :

Ou une série de vidéos. Dix minutes par concept.

 

@Mégille : tu as déjà mis la main sur les 39 leçons, de Simonnot ? C'est un modèle de pédagogie.

 

On verra plus tard pour cette histoire de vidéos ! Non, je n'ai pas lu ! Je vais essayer de mettre la main dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les avantages comparatifs ok, ça marche bien entre humains, mais comment est-ce qu'on fait quand la secrétaire se fait remplacer par un robot, hein ? /troll dans l'audience

Share this post


Link to post
Share on other sites

On risque de me la faire, en plus, celle là. La réponse risque d'être : revenez la semaine prochaine les enfants, on parlera de Schumpeter !

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment on a fait quand les lavandières ont été remplacé par des machines à laver ?
(Bon en vrai je sais pas si ça va convaincre tes potes de leur répondre comme ça :mrgreen:).

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est une vraie question pour les lavandières.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wayto a dit :

Comment on a fait quand les lavandières ont été remplacé par des machines à laver ?

 

+1, j'allais la faire (je suis passé devant un lavoir aujourd'hui et j'ai pensé à toutes ces peurs séculaires liées au progrès technique).

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Tramp said:

C’est une vraie question pour les lavandières.

Ouaip, difficile de répondre à ça pédagogiquement sans confirmer tous les clichés sur l'enfoiré capitaliste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas nécessairement, si on t'amène là dessus tu peux toujours rétorquer "tu es prêt à abandonner ta machine à laver pour aller déposer ton linge chez des lavandières et les payer ? Sachant que ça te coûtera plus cher ?" Après oui la question de la formation vient forcément sur le tapis pour ce qui est de la reconversion, m'enfin à l'heure d'internet, avec le développement (ou pas) des moocs y'a de quoi faire.

Aujourd'hui elles pourraient apprendre à coder vu la pénurie dans le secteur (enfin il me semble vu le nombre de messages que je reçois à ce sujet de la part de codeacademy).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Wayto a dit :

Après oui la question de la formation vient forcément sur le tapis pour ce qui est de la reconversion, m'enfin à l'heure d'internet, avec le développement (ou pas) des moocs y'a de quoi faire.

 

Bah oui : les lavandieres sont en fait des ingénieurs aérospatials contrariées qui ont l’epargne pour faire 3 ans d’etudes à temps plein. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La façon dont on vit le moment où son travail devient inutile dépend d'abord de son état d'esprit.

 

C'est toujours une période désagréable et stressante, mais c'est aussi une opportunité d'évoluer, et de réfléchir sur comment être à nouveau utile aux autres. Et ce n'est pas parce que le job est remplacé par un automate qu'il faudrait nécessairement bosser pour le robot. C'est même un réflexe idiot.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

Bah oui : les lavandieres sont en fait des ingénieurs aérospatials contrariées qui ont l’epargne pour faire 3 ans d’etudes à temps plein. 

...

Edit : nan en fait je vais répondre quelque chose malgré le mode "tu dis blanc c'est blanc-cassé, tu dis blanc-cassé je dis gris clair etc." qui pop ici pour je ne sais quel raison.
Mon meilleur ami a bossé chez Mcdo et fait des ménages pendant 3 ans pour se payer l'école d'ingé qui voulait à la sortie de la prépa. Quand tu veux tu peux, encore plus aujourd'hui, sauf cas extrêmes. Hint les lavandières n'en sont pas un.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Wayto said:

Aujourd'hui elles pourraient apprendre à coder vu la pénurie dans le secteur (enfin il me semble vu le nombre de messages que je reçois à ce sujet de la part de codeacademy).

C'est complètement inaudible comme réponse ça, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait, mais tu as une autre réponse libérale à ce sujet ? Pour tout ce qui est destruction créatrice, à part la formation je vois pas trop ce qui peut être fait. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Lancelot a dit :

C'est complètement inaudible comme réponse ça, par exemple.

 

C'est l'occasion d'articuler la question avec la fiscalité des entreprises (et/ou des ménages), qui limite les capacités de formation et donc de reconversion.

 

Et pour continuer de répondre @Wayto: les gens auraient moins de mal à se reconvertir si l'Etat les laissaient bosser. SMIC, professions réglementées, réglementation...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Mégille a dit :

Je sais que je vais parler un peu du public choice, ce que je n'avais pas fait la dernière fois.

Plus le temps passe, plus je pense que ça devrait prendre une place centrale dans la formation intellectuelle libérale.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Wayto a dit :

Mon meilleur ami a bossé chez Mcdo et fait des ménages pendant 3 ans pour se payer l'école d'ingé qui voulait à la sortie de la prépa.

 

Ton meilleur ami avait quel âge, combien d’enfants ? Et il avait quel parcours ? Ah oui, il sortait de prepa.

 

il y a 16 minutes, Wayto a dit :

Tout à fait, mais tu as une autre réponse libérale à ce sujet ? 

 

Bosser dans un pressing ou à McDo c’est déjà vachement plus crédible que de passer d’emploi à peine qualifié à ingénieur. Sinon, y a belle lurettes que le SMIC ne serait pas un problème dans notre pays. On est pas tout égaux. 

 

Ca me rappelle mon grand oncle : « tu veux aider les gens ? Pourquoi tu fais pas Ministre de la Santé plutôt qu’assistante sociale ? »

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Rincevent a dit :

Plus le temps passe, plus je pense que ça devrait prendre une place centrale dans la formation intellectuelle libérale.

 

This.

 

Les autrichiens sont fondamentaux, mais comprendre la théorie de la capture ou le théorème de Coase me semble tout aussi important.

 

Bon après, la nouvelle génération de libéraux connaît à peine Rothbard, donc je mets un peu la charrue avant les bœufs.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/08/2018 à 12:26, Mégille a dit :

. Voilà le plan que j'envisage :

 

Tu as lu le libéralisme pour les nuls ? Je pense que tu feras difficilement mieux en moins de 3h ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
30 minutes ago, Wayto said:

Tout à fait, mais tu as une autre réponse libérale à ce sujet ? Pour tout ce qui est destruction créatrice, à part la formation je vois pas trop ce qui peut être fait. 

Bah déjà admettre que ça peut être un problème des tas de gens du côté "destruction" de l'équation, qu'on ne peut pas transformer en personnel qualifié d'un coup de baguette magique. Seulement quelle serait la solution socialiste à ce problème, faire de ces gens une classe privilégiée au détriment de tout le reste des contribuables (si on leur paye une retraite à vie), ou pire retarder l'adoption de technologies qui sont utiles à tout le monde ? Par ailleurs, comme dit @Johnathan R. Razorback, quel est le plus grand frein au marché de l'emploi  ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Rincevent a dit :

Plus le temps passe, plus je pense que ça devrait prendre une place centrale dans la formation intellectuelle libérale.

 

C'est sûr. Après la réfutation des grands systèmes d'erreurs (Marx, Keynes...), quand on voit les chipotages des néo-keynésiens à base d'asymétrie de l'information et de défaillance de marché, dire "okay d'accord, regardons maintenant ce que donne l'intervention de l'Etat, en utilisant les mêmes outils" est sans doute la façon la plus simple et la plus puissante pour mettre fin aux bêtises.

Et puis, c'est si important que ça devrait n'être ignoré par aucun théoricien politique, quel que soit son bord.

 

Il y a 8 heures, Cthulhu a dit :

 

This.

 

Les autrichiens sont fondamentaux, mais comprendre la théorie de la capture ou le théorème de Coase me semble tout aussi important.

 

Bon après, la nouvelle génération de libéraux connaît à peine Rothbard, donc je mets un peu la charrue avant les bœufs.

 

Toutafé. Ayant eu une forte sensibilité écolo, la lecture de Coase, et m'apercevoir que mon amour pour la nature et les petits oiseaux n'impliquait pas nécessairement une égal affection pour l'autorité étatique à changé ma vie ! Et pas mal contribué à ma conversion. Cependant, je n'ai pas prévu de parler de Rothbard... à moins que vous ne voyez une contribution majeur de sa part en économie.

 

Il y a 8 heures, Bézoukhov a dit :

 

Tu as lu le libéralisme pour les nuls ? Je pense que tu feras difficilement mieux en moins de 3h ;)

 

Pas lu, non. Après, je fais une introduction à l'économie, et à l'histoire de la pensée économique, pas au libéralisme. Sinon, je ferais passer les économistes au second plan. Mais vu mon public, constitué d'étudiants en philo, qui se croient tous très malins et qui sont déjà tous persuadé d'avoir un avis très éclairé sur le droit, l'Etat et la liberté (comme moi, quoi :mrgreen: ), je doute qu'une tribune sur Locke et Constant les touche beaucoup. (et ce serait moins justifié de ma part de le faire, vu qu'ils sont sensé maîtriser aussi bien que moi le sujet) Je mise sur le coté pluraliste de mon introduction (il y en a qui sont suffisamment teubé pour ne pas savoir que Say est libéral, et qui ne vont pas se douter en voyant le plan de la première partie que Marx va prendre pour son grade. Idem avec Keynes en deuxième partie).

Le but reste vraiment d'initier à une science en particulier, l'économie, et de montrer pourquoi dans celle-ci une approche libérale semble triompher. Et même si ce n'est pas le plus fondamental pour nous autres, qui n'appartenons pas, pour la plupart, au courant utilitariste, savoir que le laissez-faire n'amène pas nécessairement mort, guerre, famine et pestilence est déjà un premier pas pour pouvoir le regarder au moins avec clémence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Mégille a dit :

Cependant, je n'ai pas prévu de parler de Rothbard... à moins que vous ne voyez une contribution majeur de sa part en économie.

 

C'était plus dans l'optique de la formation de libéraux, je ne pense pas que ce soit très pertinent pour ce que tu as en tête.

 

Les contributions principales de Rothbard en économie sont sur les monopoles (il y a un chapitre très bon dans MES) et les réserves fractionnaires (mais je suis en désaccord avec lui sur ce sujet).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...