Jump to content
Lancelot

L'idéologie anti-écrans

Recommended Posts

il y a 41 minutes, jubal a dit :

Jouer c'est toujours facile, meme si le jeu est difficile.

en effet, mais ça c'est vrai avec écrans ou sans écrans.

Il y a des gens qui jouent à des jeux faciles sur écran. C'est bien triste.

Il y a des gens qui jouent à des jeux faciles hors écran. C'est bien triste.

Bref, rien de propre aux écrans là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Rübezahl said:

en effet, mais ça c'est vrai avec écrans ou sans écrans.

Il y a des gens qui jouent à des jeux faciles sur écran. C'est bien triste.

Il y a des gens qui jouent à des jeux faciles hors écran. C'est bien triste.

Bref, rien de propre aux écrans là.

 

Oui c'est encore l'argument contenant/contenu que je comprend bien.

Mais c'est un argument sur l'essence des choses, on peut aussi parler de la pratique. Et en pratique c'est pas vraiment la petanque le probleme des parents en 2019.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, jubal a dit :

Et en pratique c'est pas vraiment la petanque le probleme des parents en 2019.

En pratique, en 2019, il y a un paquet de choses qui sont présentées comme des problèmes

... et qui de facto ne le sont absolument pas.

Ce matin, j'ai eu droit au glyphosate (qui était gluphosate mercredi dernier) et au RCA.

 

Je partage l'avis que c'est la dose qui fait le poison. Mais rien de plus.

ama les écrans sont juste une nième techno parmi des milliers advenues et à venir.

Rien de spécifique avec les écrans.

On perd des choses, on en gagne d'autres.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Rübezahl said:

Je partage l'avis que c'est la dose qui fait le poison. Mais rien de plus.

 

Oui ca me parait evident. Apres l'idee c'est de discuter de la dose, du type de contenu et de leur impact etc.

Sachant que tout ca est variable en fonction de l'enfant, de son environnement et d'un million d 'autre truc, on reste dans le non scientifique mais dans le pertinent quand meme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
28 minutes ago, jubal said:

Pourquoi pas si ca n'avait aucun impact ?

:facepalm:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après qu'un gars random sur Internet raconte de la merde en mode "je n'ai rien à dire mais je tiens à le dire tout de même", peu importe. Ce qui me déprime dans l'histoire ce sont les scientifiques qui tiennent le même discours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

M2c: les écrans n'ont aucun effet à long terme sur la capacité de résilience et de résolution de problèmes des enfants; quand ils sont jeunes probablement, mais passé l'adolescence ?

Je veux dire, c'est pas parce que je passais ma vie sur mon ordi ou à jouer que je m'entendais pas avec les gens, que j'étais d'une timidité maladive et que j'avais peur de mon ombre. C'est le contraire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment se fait-il que depuis quelque temps je ne peux pas envoyer des images ?

Je reçois un avis  "Vous n’êtes autorisé qu’à envoyer 10,24 ko".

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Comment se fait-il que depuis quelque temps je ne peux pas envoyer des images ?

Je reçois un avis  "Vous n’êtes autorisé qu’à envoyer 10,24 ko".

Parce que tu en as envoyé trop par le passé, je suppose. Chacun a un quota, tu l'as à peu près atteint.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Bisounours said:

Comment se fait-il que depuis quelque temps je ne peux pas envoyer des images ?

Je reçois un avis  "Vous n’êtes autorisé qu’à envoyer 10,24 ko".

 

 

Passe par imgur pour envoyer des images sur le forum

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 3/19/2019 at 12:57 AM, NoName said:

Je veux dire, c'est pas parce que je passais ma vie sur mon ordi ou à jouer que je m'entendais pas avec les gens, que j'étais d'une timidité maladive et que j'avais peur de mon ombre. C'est le contraire.

 

Pareil. Mais justement dans ce contexte l'ordinateur c'est la zone de confort loin de la complexite des relations humaines, et c'est pas mal de sortir de sa zone de confort de temps en temps.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, jubal a dit :

 

Pareil. Mais justement dans ce contexte l'ordinateur c'est la zone de confort loin de la complexite des relations humaines, et c'est pas mal de sortir de sa zone de confort de temps en temps.

 

je pense que c'est des grosses conneries et que l'argument de la "zone de confort" est dans 95% des cas un moyen facile de dire au gens que c'est de leur faute si ils refusent de faire comme tout le monde.

Sans ordi j'aurais juste lu à la place de jouer, je me serais fais plus chier, mais je serais sûrement pas devenu pote avec les connards qui peuplaient mon bled.

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, NoName said:

je pense que c'est des grosses conneries et que l'argument de la "zone de confort" est dans 95% des cas un moyen facile de dire au gens que c'est de leur faute si ils refusent de faire comme tout le monde.

 

Je ne vois pas la pertinence de la notion de faute ici, mais a priori si tu refuses de faire quelque chose c'est bien de ta faute. Mais je vois pas trop le rapport avec le reste.

Dans tout les cas sortir de sa zone de confort ca n'as rien a voir avec faire comme tout le monde, c'est juste essayer de sortir d'un optimum local.

 

 

19 minutes ago, NoName said:

Sans ordi j'aurais juste lu à la place de jouer, je me serais fais plus chier, mais je serais sûrement pas devenu pote avec les connards qui peuplaient mon bled.

 

Le but c'est pas de devenir leur pote, le but c'est d'apprendre de nouveau trucs. Mais franchement on s'eloigne du sujet, les problemes lies a l'ecran sont d'une toute autre nature.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jubal a dit :

Pareil. Mais justement dans ce contexte l'ordinateur c'est la zone de confort loin de la complexite des relations humaines, et c'est pas mal de sortir de sa zone de confort de temps en temps.

L'essentiel des discussions profondes (techniques et autres) que j'ai et ai pu avoir avoir avec des êtres humains, c'est par écrit et par l'entremise d'un ordi.

Parfois sans avoir jamais rencontré physiquement mon interlocuteur.

Je ne dis pas ça pour dénigrer les relations F2F, qui sont importantes,

mais si on veut échanger avec le petit % de l'humanité qui comprend les choses, ben il y a juste statistiquement peu de chances qu'il habite dans le quartier.

 

Les "zones de confort" des relations humaines, c'est largement autant le bistrot, la boite, l'apéro etc que l'ordi.

Bien sûr qu'il y a des cloaques sur internet ... exactement comme il y en a IRL. Le % doit être le même : élevé.

Mais la proba de bavarder avec des gens calés est bien plus élevée sur internet que dans un troquet au hasard.
(Elle est même de 100% si on se foule un peu).

Sur internet on peu trier beaucoup plus facilement (si on veut bien sûr).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ca est evident, mais j'ai du mal a voir le rapport.

Mon hypothese qui explique le decalage que je percois dans cette conversation: j'ai trop ete devant l'ecran etant jeune (et adulte aussi), du coup je suis incapable de m'exprimer ou de comprendre les autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Enfants et écrans : l’Académie des sciences appelle à la vigilance

 

L’AFP et Le Figaro notent que l’Académie des sciences a présenté un avis élaboré avec l’Académie nationale de médecine et l’Académie des technologies, lançant ainsi « un appel à la vigilance raisonnée » quant à l’usage des écrans par les enfants. Cet avis met en avant des risques de comportements addictifs, sommeil perturbé, troubles du développement, ou une éventuelle toxicité pour la rétine. Ces recommandations doivent permettre de « faire avancer la réflexion », assure le Pr Jean-François Bach, membre du groupe de réflexion à l’origine de cet appel. L’avis mentionne qu’avant 3 ans un enfant ne doit pas rester seul avec un écran. De 3 à 10, les enfants devraient avoir un temps « dédié aux écrans » pour apprendre « à attendre » et donc à autoréguler leur consommation. Après 10 ans, les parents doivent être vigilants quant à d’éventuels signes d’isolement. « Aujourd’hui on n’a pas la preuve scientifique que le comportement des parents avec les écrans entraîne des problèmes de développement social des enfants, mais il y a des signaux [inquiétants qui invitent] à se pencher sur le problème », a affirmé, lors d’une conférence de presse, Bruno Falissard, pédopsychiatre à l’Inserm et membre du groupe de travail. Dans un entretien au Figaro, Serge Tisseron, psychiatre à l’origine des repères « 3-6-9-12 ans pour apprivoiser les écrans », remarque que « jouer en réseau fait courir un risque plus grand d’évolution vers le jeu pathologique ».

On ne sait toujours rien, ayez quand même peur :facepalm:

Ces gens sont une honte pour la recherche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 « Aujourd’hui on n’a pas la preuve scientifique que le comportement des parents avec les écrans entraîne des problèmes de développement social des enfants, mais il y a des signaux [inquiétants qui invitent] à se pencher sur le problème »

 

Citation

« jouer en réseau fait courir un risque plus grand d’évolution vers le jeu pathologique ».

combien on parie qu'on a affaire à un double cas d'inversion ou de confusion de la causalité.

 

-> les parents qui regardent tout le temps la télé ont peut-être des enfants qui ont des comportements abusifs avec les écrans. Peut-être que les parents qui passent la journée devant la télé et les enfants qui ont des comportements bizrre ont la même cause, à savoir que les parents s'occupent pas des gosses ? 

 

-> jouer en réseau mène au jeu pathologique. Et si c'était un goût pathologique pour le jeu qui menait les gros, gros joueurs à se tourner vers le jeu en ligne, qui récompense ces joueurs par du prestige virtuel, de la reconnaissance, et qui satisfait leur goût pour la rejouabilité et probablement leur goût pour la compétition.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Lancelot said:

On ne sait toujours rien, ayez quand même peur :facepalm:

Ces gens sont une honte pour la recherche.

N'ayez pas peur monsieur, c'est le principe de précaution, ce n'est pas sale, c'est dans la constitution c'est français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jouer en réseau fait courir un risque plus grand d’évolution vers le jeu pathologique tout autant que regarder du porn fait courir un risque plus grand d'évolution vers l'agression sexuelle ou jouer à DnD vers le satanisme ou écouter du rap vers la délinquance. Tout ça n'est que la dernière lubie en date des puritains qui ne peuvent pas s'empêcher de penser que s'amuser quelque part c'est mal.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Lancelot a dit :

vigilance raisonnée 

Rien que là, y a le trigger warning qui s'enclenche.

 

Il y a 6 heures, Lancelot a dit :

repères « 3-6-9-12 ans

Ah ça y est, enfin ? Il en aura fallu du temps. Est-ce qu'il faut un bandeau quand tu allumes la tablette pour te demander ton âge ? Nan, parce que ça serait bon et utile hein!.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Convergence des luttes :

Quote

A l’occasion des Journées Européennes de l’Obésité (17 mai), une équipe de chercheurs a détaillé pour le site The Conversation les liens entre écrans (smartphone, télévision, tablette, consoles de jeu, réseaux sociaux, Internet…) et prise de poids. Les chercheurs soulignent les effets néfastes des écrans dont le grignotage, la sédentarité et le manque de sommeil. Une pratique excessive des écrans peut avoir un effet direct sur la manière de s’alimenter. Face à la publicité alimentaire donc au marketing, reconnu comme ayant un impact sur les préférences alimentaires, les chercheurs recommandent de rendre obligatoire l’affichage du logo Nutri-Score.

 

Santemagazine.fr, 17/05

 

Quote

Lancement d’une pétition européenne pour que l’UE rende obligatoire le « Nutri-Score »

 

Plusieurs associations de consommateurs européens lancent ce lundi une pétition pour demander à la Commission européenne de rendre obligatoire le Nutri-Score, un « étiquetage nutritionnel simplifié ayant fait la preuve de son efficacité » sur les produits alimentaires, et qui commence à être adopté par les industriels, rapporte l’AFP. Déjà mis en place en France depuis l’automne 2017, mais de façon facultative en raison de la réglementation européenne actuelle, ainsi qu’en Belgique et en Espagne, ce système d’étiquetage est basé sur cinq lettres (A, B, C, D, E) et un code couleurs, du vert au rouge, selon la qualité nutritionnelle de l’aliment, souligne l’agence de presse. De par son caractère facultatif, il « peine à se développer dans les rayons », estime dans un communiqué l’association française UFC-Que Choisir, à l’origine de la pétition avec six autres : Test-Achat (Belgique), VZBV (Allemagne), Consumentenbond (Pays-Bas), OCU (Espagne), Federajca Konsumentow (Pologne) et EKPIZO (Grèce). Partant du principe que « la mauvaise qualité nutritionnelle d’un trop grand nombre d’aliments industriels est (l’) une des principales causes du taux élevé d’obésité, de maladies cardio-vasculaires et de diabète », et que « la complexité des tableaux (…) figurant sur les emballages aboutit à ce que 82 % des consommateurs ne les comprennent pas », ces associations ont décidé d’agir. « Un million de signatures sont nécessaires pour que la Commission réponde : alors, pour savoir ce que nous mangeons, protéger notre santé et inciter les industries à améliorer la composition de leurs produits, ensemble, exigeons de la Commission de rendre le Nutri-Score obligatoire », exhortent-elles.

AFP, 20/05

 

Si j'avais mauvais esprit j'en arriverais presque à croire que ces chercheurs ont quelque chose à vendre.

 

Quote

https://www.santepubliquefrance.fr/Sante-publique-France/Nutri-Score

Retrouvez dans cette rubrique tout ce qu’il faut savoir sur le logo et sur la procédure à suivre pour obtenir le droit d’usage de la marque Nutri-Score.

La loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 a inscrit dans le droit la possibilité de recommander un système d’étiquetage nutritionnel pour faciliter le choix d’achat du consommateur, au regard de la composition nutritionnelle des produits. Dans ce cadre, une concertation a été conduite avec des représentants des industriels, des distributeurs, des consommateurs, des autorités sanitaires et des scientifiques pour définir les modalités de mise en place de cet étiquetage.

Le logo Nutri-Score a été conçu par Santé publique France, à la demande de la Direction générale de la santé, en s’appuyant sur les travaux de l’équipe du Professeur Serge Hercberg* (Université Paris 13), les expertises de l’Anses et du Haut Conseil de Santé Publique.

L’ensemble des articles scientifiques et documents publiés relatifs au Nutri-Score est accessible ici.

 

* Serge Hercberg, président du programme national nutrition santé (PNNS) et directeur de l’unité de recherche en épidémiologie nutritionnelle.

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/nutrition/article/articles-scientifiques-et-documents-publies-relatifs-au-nutri-score

 

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/enregistrement_nutri-score

 

Et l'article CP qui va bien : https://www.contrepoints.org/2019/02/27/338145-vous-reprendrez-bien-un-peu-de-nutri-score-avec-votre-gras-trop-sale

 

Mais en vérité nutri-score mériterait d'être creusé bien plus profondément.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Lancelot a dit :

Mais en vérité nutri-score mériterait d'être creusé bien plus profondément.

Faut suivre Frederic Leroy pour ça (mais si tu sais, j'avais posté une image de lui reprenant les liens qui existaient entre les groupes alimentaires, chercheurs, etc et t'avais posté une réponse du genre :

Révélation

image.png.ef2ec3d8fdb8a7d66c136ae04b54040f.png

Il réagit beaucoup au terme Nutriscore sur twitter. En fait, dans toutes les études liés à ça, t'as Serge Hercberg. Le même qui est invité par les différentes commissions d’enquêtes liées à la nutrition. (edit : j'avais lu ton post jusqu'au bout, ce qui ne fait que confirmer.)

 

Il y a 17 heures, Lancelot a dit :

Les chercheurs soulignent les effets néfastes des écrans dont le grignotage, la sédentarité et le manque de sommeil. Face à la publicité, les chercheurs recommandent de rendre obligatoire l’affichage du logo Nutri-Score. 

C'est désespérant.

 

Il y a 17 heures, Lancelot a dit :

Mais en vérité nutri-score mériterait d'être creusé bien plus profondément. 


Tu penses à quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 hours ago, Restless said:

Tu penses à quoi ?

L'Inserm a un agrégateur de presse parfois bien pratique. Je n'ai pas l'âme d'un journaliste pour fouiller plus loin mais cadeau, ça remonte jusqu'à 2016. Le dernier lien quechoisir sur la résistance à l'international a été ajouté par mes soins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...