Aller au contenu
Kassad

Guerre civile culture, IDW, SJW & co

Messages recommandés

il y a 52 minutes, NoName a dit :

1): avec à sa tête un ancien communiste

 

2): dont l'organisation paramilitaire est dirigée par un communiste assumé,

 

3): dont une part importante des membres originels vient du mouvement spartakiste (de gauche donc)

 

4): l'attitude sur le mode "NON NON ÇA N'A ABSOLUMENT AUCUN RAPPORT" est risible 

 

1): Qui ça ?

 

2): Qui ça ?

 

3): Je crois que tu confonds spartakisme et bolchevisme (j'admets que c'est une différence chronologique et idéologique relativement subtile). Et même comme ça, ton affirmation m'a tout l'air d'être fausse.

 

4): Mais quel rapport avec ce que j'ai dis ? Je n'ai pas dis que ça n'avait aucun rapport, j'ai dis que ce n'était pas la même chose.

(Soit dit en passant, l'aile gauche / berlinoise du NSDAP (les frères Strasser, le Goebbels première manière) avait comme mot d'ordre un truc du style: "le socialisme à 49% !". Donc si même l'aile gauche du mouvement (d'ailleurs dégagée en 1932) n'est pas socialiste, il faut quand même être aussi bouché que le Club de l'Horloge à côté de ses pompes pour qualifier les nazis de socialistes).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Tramp a dit :

C’est pas aussi poussé mais ça sous tend le story telling nativiste.

Troll, arrête de tramper. C'est exactement l'inverse, les nativistes s'opposent au grand remplacement supposé, grand remplacement dont ils pensent qu'il a en vue un Américain nouveau, moins WASP notamment. Non, le nativisme est précisément la préférence pour l'homme ancien (idéalisé ou pas, osef) face à l'homme nouveau supposé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Rincevent a dit :

(idéalisé ou pas, osef)

 

Non pas osef vu que dans les faits ça revient au même que de vouloir son homme nouveau. 

Ils partagent ça avec les gauchistes primitivistes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 07/01/2019 à 23:23, Kassad a dit :

Jonathan Haidt chez Rogan : il parle de "The coddling of the american mind" une analyse assez fine de ce qui se passe en ce moment, principalement, sur les campus américains. C'est une analyse psychologique qui part d'un angle différent que de celui de JBP. Il utilise notamment beaucoup le concept d'antifragilité. J'y ai aussi vu un témoignage de plus sur l'écroulement de la confiance au sens général.

 

C'est très intéressant en effet. Le passage sur les médias sociaux et leur impact sur les collégiens est terrifiant.

 

Le point positif par contre, c'est qu'entre lui, Saad, JBP et les auteurs des articles hoax, on voit une résistance certaine aux SJWs dans le monde universitaire nord-américain. La question de savoir si une résistance équivalent aura lieu en Europe par contre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Cthulhu a dit :

Le point positif par contre, c'est qu'entre lui, Saad, JBP et les auteurs des articles hoax, on voit une résistance certaine aux SJWs dans le monde universitaire nord-américain. La question de savoir si une résistance équivalent aura lieu en Europe par contre...

Oui, l'IDW au sens large commence vraiment à réunir du monde. Mais quant à savoir si c'est dans le monde universitaire, ou bien hors du monde universitaire et contre lui, je ne suis pas si optimiste (pas encore, en tous cas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Cthulhu said:

 

C'est très intéressant en effet. Le passage sur les médias sociaux et leur impact sur les collégiens est terrifiant.

 

Le point positif par contre, c'est qu'entre lui, Saad, JBP et les auteurs des articles hoax, on voit une résistance certaine aux SJWs dans le monde universitaire nord-américain. La question de savoir si une résistance équivalent aura lieu en Europe par contre...

C'est frappant de voir un type comme Rogan, très ouvert d'esprit, ne pas pouvoir accepter le fait que de ne pas laisser plus d'autonomie à ses enfants est plus risqué qu'un risque imaginaire. Chiffres à l'appuis (le risque de suicide est incomparable au risque d'enlèvement) il ne peut pas se résoudre à laisser ses filles marcher dans la rue (bon il est de LA alors la marche à pied c'est pas comme à Manhattan).

 

Sinon pour les grievance studies : Boghosian est dans la merde et va surement se faire virer de sa fac. La manière dont c'est mené en l'accusant d'avoir falsifié des données pour écrire ses Fake articles est du faux culs à un niveau incroyable : est-ce que ça aussi c'est constitutif de cette nouvelle espèce de totalitarisme du XXI ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The Academic Empire strikes back : https://nypost.com/2019/01/09/the-academic-empire-strikes-back/amp/

 

Joli titre :)

 



Call it “The Academic Empire Strikes Back”: Portland State University is moving to fire Assistant Professor Peter Boghossian for blowing the whistle on a “scholarly publication” scam.

Laughably, the school charges that he violated its ethics code by conducting “human experiments research.”

No, the philosophy prof didn’t go all mad scientist, administering drugs to the unwilling or trapping innocents in some demented experiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Kassad a dit :

du faux culs à un niveau incroyable : est-ce que ça aussi c'est constitutif de cette nouvelle espèce de totalitarisme du XXI ? 

Je le crains bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La stratégie SJW me semble assez claire :

1. Écarter les dissidents du milieu académique officiel : "Qui proteste est un ennemi".

2. Éliminer ceux qui persistent par la censure du non-officiel (avec l'appui des géants du numérique) : "Qui s'oppose est un cadavre."

("Qui proteste est un ennemi, qui s'oppose est un cadavre." est un slogan des Khmers rouges.)

 

En ce sens faut-il voir l'intellectuel dark web comme un lieu de liberté, ou plutôt comme un espace concentrationnaire en devenir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
31 minutes ago, Cortalus said:

La stratégie SJW me semble assez claire :

1. Écarter les dissidents du milieu académique officiel : "Qui proteste est un ennemi".

2. Éliminer ceux qui persistent par la censure du non-officiel (avec l'appui des géants du numérique) : "Qui s'oppose est un cadavre." 

("Qui proteste est un ennemi, qui s'oppose est un cadavre." est un slogan des Khmers rouges.) 

 

En ce sens faut-il voir l'intellectuel dark web comme un lieu de liberté, ou plutôt comme un espace concentrationnaire en devenir ? 

Bonne question : clairement les SJW vont danser autour des intouchables pour marquer le territoire comme la no-talk zone.

 

Pour le moment on ne voit pas trop comment on pourrait faire taire des Rogan, Rubin, Shapiro, Harris et Saad (qui a une audience plus faible que les précédents). Notamment Rogan qui doit avoir plus d'audience réelle que CNN.

 

Leurs points communs : ils sont des auto-entrepreneurs en quelque sorte. Personne ne va faire pression sur Rogan ou Rubin. Ils ne vont pas s'auto-virer ou se mettre en accusation devant des comités d'éthiques.

 

Est-ce une solution ? La technique permet à des individus d'avoir une audience mondiale et de porter dans le discours quasi-mainstream. Ils échappent aux pressions de structures plus importantes qui doivent composer avec l'air du temps. L'évolution de Patreon notamment fait froid dans le dos : ils étaient partis sur l'idée même de "vous créez en toute indépendance on gère le reste" à virer un mec qui, en singeant des alt-right, leur fait dire le mot nigger, sur une autre plateforme que Patreon.

 

Eric Weinstein doit avoir suffisamment de fuck you money pour assurer son indépendance pour les siècles à venir. Son frère n'a pu survivre après les événements d'Evergreen que grâce à la puissance de Rogan, Rubin and co pour pouvoir faire entendre sa voix : il l'avoue lui même sans cela il aurait été écrasé dans un silence assourdissant (je ne sais plus dans quelle interview je l'ai entendu dire ça mais c'était très clair).

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

1): Qui ça ?

 

2): Qui ça ?

 

3): Je crois que tu confonds spartakisme et bolchevisme (j'admets que c'est une différence chronologique et idéologique relativement subtile). Et même comme ça, ton affirmation m'a tout l'air d'être fausse.

 

4): Mais quel rapport avec ce que j'ai dis ? Je n'ai pas dis que ça n'avait aucun rapport, j'ai dis que ce n'était pas la même chose.

(Soit dit en passant, l'aile gauche / berlinoise du NSDAP (les frères Strasser, le Goebbels première manière) avait comme mot d'ordre un truc du style: "le socialisme à 49% !". Donc si même l'aile gauche du mouvement (d'ailleurs dégagée en 1932) n'est pas socialiste, il faut quand même être aussi bouché que le Club de l'Horloge à côté de ses pompes pour qualifier les nazis de socialistes).

hitler

rohm, mais je viens de voir que c'est une mécompréhension de ma part parce qu'il n'était pas communiste (mais je suis persuadé d'avoir lu ça) il aurait seulement eu des sympathies socialistes. Cependant il était le chef de la SA qui était clairement la force de révolution sociale des nazis.

différences subtiles mais osef, les spartakistes étaient bien une force séditieuse d'extreme gauche marxiste qui a participé aux troubles dans l'est de l'allemagne.

49% de socialisme dans les discours c'est 75% de socialisme dans les faits. Et 49% de socialisme ça me semble déjà suffisant pour commencer à considérer que quelqu'un est socialiste

 

 

Il y a 7 heures, Kassad a dit :

C'est frappant de voir un type comme Rogan, très ouvert d'esprit, ne pas pouvoir accepter le fait que de ne pas laisser plus d'autonomie à ses enfants est plus risqué qu'un risque imaginaire. Chiffres à l'appuis (le risque de suicide est incomparable au risque d'enlèvement) il ne peut pas se résoudre à laisser ses filles marcher dans la rue (bon il est de LA alors la marche à pied c'est pas comme à Manhattan).

 

Sinon pour les grievance studies : Boghosian est dans la merde et va surement se faire virer de sa fac. La manière dont c'est mené en l'accusant d'avoir falsifié des données pour écrire ses Fake articles est du faux culs à un niveau incroyable : est-ce que ça aussi c'est constitutif de cette nouvelle espèce de totalitarisme du XXI ? 

d'ailleurs sur twitter il poste ses lettres de soutien et y'a du beau monde: Pinker, Sapolsky, Dawkins. J'aimerais bien voir Dennett ou d'autres du même acabit envoyer aussi leurs lettres de soutien.

 

il y a 8 minutes, Kassad a dit :

Bonne question : clairement les SJW vont danser autour des intouchables pour marquer le territoire comme la no-talk zone.

 

Pour le moment on ne voit pas trop comment on pourrait faire taire des Rogan, Rubin, Shapiro, Harris et Saad (qui a une audience plus faible que les précédents). Notamment Rogan qui doit avoir plus d'audience réelle que CNN.

 

Leurs points communs : ils sont des auto-entrepreneurs en quelque sorte. Personne ne va faire pression sur Rogan ou Rubin. Ils ne vont pas s'auto-virer ou se mettre en accusation devant des comités d'éthiques.

 

Est-ce une solution ? La technique permet à des individus d'avoir une audience mondiale et de porter dans le discours quasi-mainstream. Ils échappent aux pressions de structures plus importantes qui doivent composer avec l'air du temps. L'évolution de Patreon notamment fait froid dans le dos : ils étaient partis sur l'idée même de "vous créez en toute indépendance on gère le reste" à virer un mec qui .

 

Eric Weinstein doit avoir suffisamment de fuck you money pour assurer son indépendance pour les siècles à venir. Son frère n'a pus survivre après les événements d'Evergreen que grâce à la puissance de Rogan, Rubin and co pour pouvoir faire entendre sa voix : il l'avoue lui même sans cela il aurait été écrasé dans un silence assourdissant (je ne sais plus dans quelle interview je l'ai entendu dire ça mais c'était très clair).

 

ça fait flipper mais d'un autre côté je pense qu'ils nous rendent service. Les difficultés et les pressions obligent à chercher des solutions puissantes et radicales, d'une certaine manière ils sont en train d'appliquer une sorte de pression évolutionniste sur les médias et la culture en créant de force un besoin (et donc une demande) de médias et de structures (de financement, de distribution) plus indépendantes, plus robustes, . Il est clair que sans ces casse-couilles jamais l'IDW se serait formée mais justement, en les traitant comme des lépreux ils les ont poussés à se connecter les uns aux autres et à se tourner vers des médias qui sont indépendants et/ou proches d'eux-même.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Cthulhu a dit :

 

C'est très intéressant en effet. Le passage sur les médias sociaux et leur impact sur les collégiens est terrifiant.

 

Le point positif par contre, c'est qu'entre lui, Saad, JBP et les auteurs des articles hoax, on voit une résistance certaine aux SJWs dans le monde universitaire nord-américain. La question de savoir si une résistance équivalent aura lieu en Europe par contre...

 

Ce n'est que de l’appréciation au jugé et non sourcé mais il me semble que la pénétration du mouvement SJW en Europe, ou tout du moins en France, est beaucoup plus porté par le domaine associatif (ou médiatique) que purement académique (ou au sein des Universités). La réponse IDW, étant par nature beaucoup plus proche de l'associatif privé, peut être mieux adapté et trouver un niveau "d'affrontement" plus propice sur le Vieux-Continent.

My two cents, hein, ce n'est pas vraiment étayé, je suis peut-être loin du compte et désormais trop loin du milieu universitaire pour me rendre compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Kassad a dit :

Leurs points communs : ils sont des auto-entrepreneurs en quelque sorte. Personne ne va faire pression sur Rogan ou Rubin. Ils ne vont pas s'auto-virer ou se mettre en accusation devant des comités d'éthiques.

Bah, Patreon. D'ailleurs, Rubin et Peterson se barrent du service, et tentent des sources de revenus autres (j'allais dire "alternatives", mais j'espère pour eux que ça marchera mieux qu'une fois sur deux). Et puis YouTube aussi, qui a tenté de supprimer la chaîne de Mikhaila Peterson.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
6 minutes ago, Rincevent said:

Bah, Patreon. D'ailleurs, Rubin et Peterson se barrent du service, et tentent des sources de revenus autres (j'allais dire "alternatives", mais j'espère pour eux que ça marchera mieux qu'une fois sur deux). Et puis YouTube aussi, qui a tenté de supprimer la chaîne de Mikhaila Peterson. 

Oui : ils ont mis plus de temps que Harris (assez exemplaire sur le coup) à le faire, mais j'imagine que Rubin doit payer des gens, et le niveau de JPB le met quasiment dans une position quasi institutionnelle (il doit approcher la centaine de milliers de dollars par mois alors on imagine qu'on prend pas ce genre de décision en 2 secondes). Il ressort de tout ça que la taille de l'organisation est un facteur principal, plus l'organisation est grosse plus elle est sensible à cette pression collective. Déjà trouver des personnes qui s'y opposent si frontalement est rare, dès qu'on dépasse une certaine taille c'est fini.

 

Peut être en cela ne faut il pas plus formaliser l'IDW qu'il ne l'est. Il est beaucoup plus difficile de saisir et maîtriser le jet d'un robinet qu'une bouteille d'eau. Bref l'emballage nuit à la liberté :).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Kassad a dit :

Il ressort de tout ça que la taille de l'organisation est un facteur principal, plus l'organisation est grosse plus elle est sensible à cette pression collective.

[...]

Il est beaucoup plus difficile de saisir et maîtriser le jet d'un robinet qu'une bouteille d'eau. Bref l'emballage nuit à la liberté :).

Un petit modèle sociophysique en vue ? ;)

 

Blague à part, tout ceci gagnerait à la lecture de "The Square and the Tower", je suppose. En attendant, la position "vaste-centriste raisonnable" de l'IDW est compliquée à tenir, et compliquée à comprendre pour un Touittôs de base.

 

Révélation

On parie que des demi-habiles vont se jeter sur "Molyneux il est vraiment méchant" et complètement passer à côté du "Peterson = Molyneux" et surtout du "wise man litteraly worse than small mustache man" ? ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/01/2019 à 13:50, NoName a dit :

J'aimerais bien voir Dennett ou d'autres du même acabit envoyer aussi leurs lettres de soutien.

Et ben pour Dennett c'est fait du coup.

 

Je fais un récap des lettres de soutien à Boghossian:

D'abord Pinker (je présente pas)

 

 


Pinker 1.jpg

Pinker 2.jpg
 

 

 

Puis John Park, oncologue chrétien et conservateur

 

 


John Park.jpg
 

 

 

Richard Dawkins

 

 


Richard Dawkins.jpg
 

 

 

Lyell Asher prof de littérature anglaise à Lewis & Clark (apparemment une fac d'illinois)

 

 


Lyell Asher 1.jpg

Lyell Asher 2.jpg

Lyell Asher 3.jpg
 

 

 

Austen Holmberg, étudiant en informatique à Portland State Uni et développeur

 

 


Austen Hornberg.jpg
 

 

 

Colin Wright, auteur, speaker et podcaster

 

 


Colin Wright.jpg
 

 

 

Robet Sapolsky, primatologue, biologiste, neuroscientifique et neurochirurgien

 

 


Sapolsky 1.jpg

Sapolsky 2.jpg
 

 

 

Cam Boden, "fourth year cultural anthropology and sociology at Portland SU"

 

 


Cam Boden.jpg
 

 

 

Daniel Dennett, philosophe américain spécialisé en philosophie de l'esprit et en philosophie des sciences

 

 


Dennett 1.jpg

Dennett 2.jpg
 

 

 

Jeffrey Flier, médecin américain, endocrinologue, chercheur et 21ème doyen de la Faculté de médecine de l'Université Harvard

 

 


Jeffrey Flier.jpg
 

 

 

Blake Horner, ancien employé de Portland SU au département philosophie et ancien élève de Boghossian

 

 


Blake Homer.jpg
 

 

 

Celle de Jordan Peterson (toute fraiche)



Peterson 1.jpg

Peterson 2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dernière publication de l'APA (American Psychological Association) est une caricature. 

 

TL;DR être un homme qui se comporte comme un homme est pathologique (une femme qui voudrait se conduire comme un homme c'est bien car elle aura plus d'opportunités, un homme qui veut se conduire comme une femme est le héros du transgenre et une femme qui veut se comporter comme une femme est une résistante à la patriarchie (ouais je choisis un terme féminin plutôt que patriarcat c'est mon écriture inclusive à moi)). 

 

J'ai lu quelque part (je crois Christina H. Sommers) que le texte de l'APA comportait plus de fois le mot "transgender" que "men" alors que le titre du rapport est : "guidelines for psychological practice with men and boys"

 

Liens vers le texte : https://www.apa.org/monitor/2019/01/ce-corner.aspx

 

https://www.apa.org/about/policy/boys-men-practice-guidelines.pdf

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Kassad a dit :

La dernière publication de l'APA (American Psychological Association) est une caricature. 

 

TL;DR être un homme qui se comporte comme un homme est pathologique (une femme qui voudrait se conduire comme un homme c'est bien car elle aura plus d'opportunités, un homme qui veut se conduire comme une femme est le héros du transgenre et une femme qui veut se comporter comme une femme est une résistante à la patriarchie). 

 

J'ai lu quelque part (je crois Christina H. Sommers) que le texte de l'APA comportait plus de fois le mot "transgender" que "men" alors que le titre du rapport est : "guidelines for practice with men and boys"

 

Lien vers le texte : https://www.apa.org/monitor/2019/01/ce-corner.aspx

Je viens de voir ça, par le biais de la niouzelaiteur de JBP. Quelques articles assez bien sentis en réaction :

 

https://thefederalist.com/2019/01/10/5-things-cultures-antagonism-men/

https://www.nationalreview.com/2019/01/psychologists-criticize-traditional-masculinity/

https://www.washingtonexaminer.com/opinion/the-american-psychological-association-just-made-it-harder-to-maintain-strong-marriages

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gillette boys will be soys 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Kassad a dit :

Bien tenté mais il y a un gros retour de flammes Gillette Boys will be boys

 

Ce n'est plus la peine de caricaturer. 

 

La question est: pourquoi?

 

Outre le fait qu'ils font ça alors que le mouvement metoo est en train de essouffler, quel est l'intéret de faire une pub qui peut contrarier une bonne partie de la clientèle?

Ce n'est même plus du virtue signaling, c'est juste stupide. Est-ce une conséquence d'une génération de jeunes diplomés gavés à l'idéologie SJW qui arrive sur le monde du travail et qui décide de faire de l'idéologie au sein de son travail?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Zagor said:

La question est: pourquoi?

C'est un choix artistique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet pour moi aussi c'est le fait que la génération woke arrive sur le marché du travail. Mais on peut penser à La percolation des universités dans la vie civile ?  Une collusion avec l'APA ? La connerie bien pensante ?

 

C'est quand même assez symbolique pour un marchand de produits pour la barbe.

 

L'esthétique du clip fait très inspirée d'un début de film de Zombie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Zagor a dit :

Ce n'est même plus du virtue signaling, c'est juste stupide. Est-ce une conséquence d'une génération de jeunes diplomés gavés à l'idéologie SJW qui arrive sur le monde du travail et qui décide de faire de l'idéologie au sein de son travail?

ama oui.

Les jeunes poulets gavés à connerie SJW finissent bien pas devenir grands.

Et que peuvent-ils bien régurgiter à part la merde qu'on leur a enfourné jusqu'aux yeux ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Zagor a dit :

 

La question est: pourquoi?

 

Outre le fait qu'ils font ça alors que le mouvement metoo est en train de essouffler, quel est l'intéret de faire une pub qui peut contrarier une bonne partie de la clientèle?

Ce n'est même plus du virtue signaling, c'est juste stupide. Est-ce une conséquence d'une génération de jeunes diplomés gavés à l'idéologie SJW qui arrive sur le monde du travail et qui décide de faire de l'idéologie au sein de son travail?

Ah non c'est juste du marketing, crap by design

Les mecs ont du brainstormer à s'en cramer le cortex préfrontal il y a quelques mois. Puis le temps de mettre en place une reco, de discuter de la stratégie produit, de produire les supports de com, la mode est passée sans qu'ils s'en rendent compte. Ils arrivent comme ça, la bouche en coeur, avec un an de retard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends l'indignation mais je suis pas. On réclame de ne pas se trigger pour une pub au radfem, c'est pas pour le faire.

 

Maintenant il faut avouer que la pub est très mal foutue, bien culpabilisante et que c'est autrement plus pointage de doigt qu'une culotte aubade sur une grande avenue. Je comprends l'effet ras le bol de ces attaques sur la masculinité 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/01/2019 à 13:03, Kassad a dit :

Bien tenté mais il y a un gros retour de flammes Gillette Boys will be boys

 

Ce n'est plus la peine de caricaturer. 

Il est rigolo, le clip de "rap/RnB/whatever musique urbaine" (et le reste de la pub a le même biais) ; j'ai l'impression qu'ils ont oublié un détail...

 

/parano :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Neomatix a dit :

Ah non c'est juste du marketing, crap by design

Meh, ça coche énormément de cases de "la mauvaise idée marketing".
Surtout pour Gillette qui reste n°1 du secteur, de loin devant Schick. Après les deux marques ont perdu beaucoup de parts de marché ces dernières années, notamment à cause des Dollar Shave Club et compagnie, d'où la nécessité de faire quelque chose. M'enfin quand t'es leader d'un secteur, c'est pire de faire une erreur marketing que de ne rien faire du tout imo.
 

Il y a 16 heures, Zagor a dit :

La question est: pourquoi?

Là desuss je rejoins Neomatix, ils ont probablement eu l'idée y'a un an, ils sortent leur campagne maintenant, la hype est passée et le retour de balancier leur arrive en plein milieu de la figure.

Edit : et là, Schick fait une campagne de pub diamétralement opposée et réalise le coup du siècle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Rincevent
      La voix de Ben Shapiro m'irrite, mais quand il raconte des trucs intéressants, je fais facilement abstraction. Par contre, je trouve extraordinaire la voix de Niall Ferguson (et cet accent, bordel, ça remplit mes oreilles de classiosité brute).
    • Par Eltourist
      très très fort sur equality of outcome vs equality of opportunity
    • Par Johnnieboy
      Personne ne dit le contraire. Mais on ne va pas voir un blockbuster pour s'instruire.
      En fait, c'est amusant de voir des Français découvrir ce que tous les peuples du monde "subissent" via Hollywood et le whitewashing, etc. Selon Hollywood, le dernier samurai fut un Blanc, les derniers des amérindiens furent Kevin Costner et Mary McDonnell, et j'en passe. 
      Cela vous émeut moins dans certains cas.
×