Jump to content
0100011

Edouard, le retour, Fillias

Recommended Posts

Voilà un message arrivé cette nuit dans ma boîte mail. Il garde bien ses contacts !!!

 

Quote

 

 

Cher(e)s ami(e)s, Chers camarades, 

Il y a maintenant près de dix ans, vous avez soutenu et accompagné Liberté Chérie et Alternative Libérale

Force est de constater que malgré nos efforts communs et le travail accompli, nombreux sont les français qui conservent un regard biaisé et une vision caricaturale du libéralisme. Son rejet est quotidien, dans les universités, sur les ondes, en plateaux... La tradition libérale se retrouve excommuniéedans un pays qui l’a pourtant théorisée

Face à ce constat, j’ai acquis la conviction qu’avant d’être politique le combat doit être culturel. Pour remporter la bataille des urnes, gagnons d'abord celle des idées. C’est le sens de mon engagement au sein du think tank GenerationLibre, que je souhaite désormais partager avec vous.

Par sa rigueur intellectuelle et en s’abstenant de l’immédiateté politique, ce think tank associe théorie et pratique, principes philosophiques et action publique. C’est au climat de l’opinion que nous devons nous attaquer ! Par ses travaux et sa présence médiatique, GenerationLibre prouve qu'il est un puissant levier d'actions.

Sur le fondement d’un libéralisme classique, tel que pensé par les physiocrates français du XVIIIème siècle, GenerationLibre rassemble les compétences d’experts pour décliner des idées parfois inhabituelles en politiques publiques précises et chiffrées.  

Flaubert se décrivait comme « un libéral enragé ». C’est ce que les libéraux devraient être. Enragés contre les corporations qui étouffent les entrepreneurs, les morales qui briment les comportement, l’État qui espionne ses propres citoyens, la toute-puissance du pouvoir exécutif qui mine le débat démocratique. 

Jour après jour, nous publions, plaidons, critiquons, réfutons avec la conviction que le combat d’idées - à l'origine de toutes les victoires politiques - est le premier de tous les combats, même si ses fruits se récoltent plus tardivement. 

Je vous invite vivement à nous rejoindre et comme vous l’avez déjà fait par le passé, à nous soutenir.

Édouard Fillias.

Cofondateur de Liberté Chérie et d'Alternative libérale. Vice-Président de GenerationLibre.

 
 
 
 

GenerationLibre reconstruit une proposition libérale

« Le think tank imaginé et conçu par Gaspard Koenig en 2013 signe le début d’un renouveau pour le combat des idées que nous menons depuis si longtemps » 

Rejoignez-nous !

Édouard Fillias.

 
 
     
GenerationLibre
24, rue Saint-Lazare
75009 Paris
www.generationlibre.eu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etre enragé contre l'Etat et rejoindre un mouvement ouvertement jacobin? C'est être bête à pleurer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On me souffle dans l'oreille qu'il existe bien des libéraux qui sont pour un retour de l'absolutisme royal, pourtant déclencheur du libéralisme à l'époque...

  • Yea 1
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

La ligne Alternative Libérale ne me semble pas fondamentalement différente de la ligne Génération Libre aujourd’hui, non ? Je crois même me rappeler que sur la fin AL était plutôt revenu universel (avant que ce soit à la mode).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont clairement des proto-marxistes.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas pourquoi, ça doit être l'air post-élections belges, mais ce genre de discussion me fait penser au PTB qui considère le PS et Ecolo comme des partis libéraux parce que les mecs ne sont pas marxistes purs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, PABerryer a dit :

Etre enragé contre l'Etat et rejoindre un mouvement ouvertement jacobin? C'est être bête à pleurer...

 

J’ai plutôt l’impression que y a beaucoup moins de jacobinisme chez Koenig qu’avant.

 

https://www.generationlibre.eu/wp-content/uploads/2018/01/2017-11-29-CP-Oser-le-Pacte-Girondin.pdf

 

Il mûrit. 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande en lisant ça, est-ce qu'il mûrit ou est-ce qu'il a utilisé, à l'époque, le terme "jacobin" dans un sens assez personnel, ou pour flatter l'esprit français dans le sens du poil ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, il a repris une expression forgée par Pierre Rosanvallon pour parler de ce courant libéral à la fois libre-échangiste et centralisateur, en particulier en matière d'éducation, mais aussi dans le domaine législatif (Condorcet and co, qui demandent d'emanciper le pays de l'ancien régime par l'éducation et l'atomisation législative du pays).

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, F. mas a dit :

Condorcet

 

Ah, Rosanvallon, l'homme qui explique que l'URSS c'est l'aboutissement de la logique de l'économie de marché...

 

Condorcet n'était pas jacobin. Louis Blanc le classe parmi les Girondins dans son Histoire de la Révolution française (1860) -ce qui n'est pas non plus exact. Certes, certains de ses amis politiques girondins ont été purgé lors de la journée du 2 juin 1793. Mais il se revendiquait indépendant.

 

« Étranger à tout parti, m'occupant à juger les choses et les hommes avec ma raison et non avec mes passions, je continuerai de chercher la vérité et de la dire. »

-Nicolas de Condorcet, cité dans Condorcet, un intellectuel en politique, par Robert et Élisabeth Badinter, 1988, Fayard, 659 pages.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Koenig est toujours pour interdire les écoles privées hors contrat ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans quel livre Rosanvallon explique que l'URSS est l'aboutissement de la logique de l'économie de marché ? Je suis intéressé par la référence. Rosanvallon ne dit pas que C est jacobin, mais que sa position s'apparente à un 'jacobinisme libéral', tant il couple son libéralisme économique avec un certain centralisme législatif. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Atika a dit :

Koenig est toujours pour interdire les écoles privées hors contrat ?

 

Je ne pense pas. Enfin, maintenant qu’il est contre la propriete privée...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

Enfin, maintenant qu’il est contre la propriete privée...

What ? Comment ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Tramp a dit :

Il mûrit

 

il y a une heure, Tramp a dit :

 

Je ne pense pas. Enfin, maintenant qu’il est contre la propriete privée...

 

Disons plutôt qu’il varie.

 

Enfin, son seul invariant c’est la libéralisation du cannabis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui serait le plus grand pas pour la liberté depuis la fin de l’ORTF

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Bézoukhov said:

On est toujours l’ultraliberal de quelqu’un

J'ai la prétention d'être l'ultralibéral de tout le monde, moi, môssieur.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je suis ultra liberal dans le sens que je donne a ultra liberal

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, F. mas a dit :

Dans quel livre Rosanvallon explique que l'URSS est l'aboutissement de la logique de l'économie de marché ?


"En définissant le communisme comme société immédiate et transparente, Marx finit par concevoir une société complètement abstraite, dans laquelle chaque individu est un résumé de l'universalité, la société n'étant structurée que par un pur commerce entre les hommes... Le communisme comme société de marché pure achève donc l'utopie libérale au prix de la constitution contradictoire d'un organisme social total. Les aliénations ponctuelles sont remplacées par une seule et unique aliénation globale: l'homme est contraint à une universalité qui ne peut être réalisée que par une force extérieure...Le totalitarisme constitue ainsi le dernier mot de l'utopie de la transparence sociale."
-Pierre Rosanvallon, Le Capitalisme utopique. Histoire de l'idée de marché, Le Seuil, coll. Sociologie politique, 1979, p.207.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, le communisme, pas l'urss. ca m'étonnait un peu. Merci!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rosanvallon semble intégrer le libéralisme comme une doctrine installant l'économie comme base de la société.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, poney said:

Je me demande en lisant ça, est-ce qu'il mûrit ou est-ce qu'il a utilisé, à l'époque, le terme "jacobin" dans un sens assez personnel, ou pour flatter l'esprit français dans le sens du poil ?

 

Gaspard Koenig s'égare par goût de la provocation et pour plaire à la gauche culturelle, je pense. Je ne le connais pas personnellement, mais j'ai l'intuition qu'il est suffisamment intelligent et cultivé pour comprendre combien ses positions sont parfois idiotes au regard de la tradition libérale, et je pense qu'il assume complètement de se faire détester par le microcosme libéral à mesure qu'il utilise ses concepts foireux pour introduire un maximum de gens à la philosophie libérale prise au sens très large. De toute façon il ne sera jamais assez pur aux yeux de ses pairs libéraux, donc autant jouer à fond la carte du libéralisme version "la drogue et les putes". C'est bien qu'il existe dans le paysage, même si je manque généralement de m'étouffer à chaque nouvelle marotte (le dernier truc sur la propriété m'a fait bondir, mais à y regarder de plus près je vois que comme d'habitude c'est surtout une communication putaclique). 

 

Bon, pas étonnant que Eddy Fillias le rejoigne, je me demande presque pourquoi ça ne s'est pas fait plus tôt !

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai aucune idée de qui est Eddy Fillias, mais - sous réserve que ça ne finisse pas en loréalisme béat, crainte qui ne me semble pas totalement injustifiée même si encore largement exagérée-, je pense que les Générations Libres et autre SFL en on fait plus pour le libéralisme en France ces 5 dernières années que tous les autres vieux comiques ronchont avec leurs vieux costumes mités et leurs tronches de présentateurs de journal télévisé économique sérieux qui n'ont que l'injure "gauchiste!" à la bouche en ont fait depuis 30 ans (oui, Némo, je parle de toi).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on va par là ceux qui ont le plus fait pour le libéralisme dans le monde ces dernières années sont ceux qui ont rejoint l'alt-right. /troll

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, poney a dit :

(oui, Némo, je parle de toi).

 

Pourtant les quelques textes / tribunes dans Le Figaro / vidéos que j'ai lu / vu de lui sont de bonne facture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Axpoulpe said:

donc autant jouer à fond la carte du libéralisme version "la drogue et les putes".

 

Non. Le libéralisme version "la drogue et les putes" est bien plus stylé :

 

 

 

  • Yea 1
  • Ancap 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Osef, c'est pas avec trois tribunes dans le Fig qu'on convainc des gens, c'est à la téloch, dans les grands médias, et là, tout ce qu'il sait faire c'est bégayer "gauchiste".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean-Marc Daniel est bon mais bien trop courtois.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...