Aller au contenu

Messages recommandés

Pendant que les forces de l'ordre oppriment les gens au hasard, j'ai entendu dire qu'on avait découvert des explosifs dans un campement de GJ à Montauban.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Bisounours a dit :

Demander aux responsables de lever le doigt B)

 

"Ceux qui ont voulu tuer des gens avec les bonbonnes de gaz, prière de mettre le petit pin's bleu. Ceux qui n'ont fait que brûler des voitures et jeter des projectiles, prière de mettre le petit pin's vert. Ceux qui n'ont fait que suivre, vous pouvez mettre un petit pin's smiley".

Fallait y penser ! C'est plus proactif, plus responsabilisant :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 minutes ago, Tramp said:

Alors pourquoi en parler plusieurs fois quand le principal intéressé est totalement absent de la conversation ?

 

Parce que cette vidéo buzz sur les réseaux sociaux et les commentaires qui l'accompagnent vont dans ce sens ("Macron, dictature").

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Bisounours a dit :

Demander aux responsables de lever le doigt B)

 

Je rêve où tu veux dire que la violence peut être une solution pour gérer des enfants ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
35 minutes ago, Tramp said:

 

Je rêve où tu veux dire que la violence peut être une solution pour gérer des enfants ?

Tiens oui c'est vrai.
La fessée c'est mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Bézoukhov a dit :

La classe médiatique et la classe politique qui se font peur depuis 24h sur le thème des barbares arrivent en ville.

 

Rendez nous l’ancien régime, ils avaient plus de courage.

 

 

Qui « ils » ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'en a qui ne doutent de rien...

« Gilets jaunes » : Francis Lalanne propose de devenir leur guide suprême

 

Citation

Dans une lettre ouverte co-signée avec Jean-Marc Governatori, le chanteur propose de représenter le mouvement aux élections européennes. Le co-secrétaire de l'Alliance écologiste indépendante ajoute qu'il financerait la campagne à hauteur de 800.000 euros.

 

La taxe carbone a jeté plusieurs milliers de manifestants dans la rue, et Lalanne propose d'associer les G&J avec l'alliance escrologique aux prochaines européennes. La canabis n'est plus ce qu'il était.

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce thread me sert de 9gag depuis le début de l'aprem, entre deux plages de boulot.

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le 1er Ardt, y avait les services de la ville qui enlevaient toutes les grilles sous les arbres. C’est quoi ce pays ? :d

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Flashy said:

Pendant que les forces de l'ordre oppriment les gens au hasard, j'ai entendu dire qu'on avait découvert des explosifs dans un campement de GJ à Montauban.

Les patates sautées avec les merguez ça va bien ensemble. On ne peut plus cuisiner tranquillement dans ce pays.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Lugaxker a dit :

Interpellation de lycéens à Mantes-la-jolie qui fait un peu froid dans le dos :

https://twitter.com/EnCausee/status/1070767185990164480

 

Ce qui est assez fou avec cette histoire, c'est que l'on pourrait s'attendre à ce que les libéraux tombent d'accord sur pas mal de critiques envers l'État, mais qu'en fait, pas du tout.

Il y en aurait pour parler d'état de droit, rappeler tout ce qui est illégal dans cette interpellation, rebondir sur le fait que ce n'est pas la première fois, que la France est régulièrement condamnée pour des histoires similaires, etc.

Quelqu'un trouverait même l'occasion de s'inquiéter des mécaniques en place pour réguler les pratiques illégales des forces de l'ordre. On enchainerait sur un discours classique sur la méfiance salvatrice des libéraux envers les agissements de l'État, on invoquerait l'habeas corpus et d'autres références historiques sympathiques pour s'amuser un peu...

On n’échapperait pas à la caricature du libéral pragmatique : celui qui t'explique que la justice ce n'est pas la morale, ni le "toi je t'aime bien, lui je l'aime pas, la loi s'appliquera pour toi mais moins pour lui" (ou l'inverse).

Un humaniste gauchiste caché derrière les fourrés oserait demander si on ne peut pas parler de torture et d'humiliation pour des gamins forcés de garder une position inconfortable dans le froid. Ce serait l'occasion parfaite pour détourner totalement le sujet sur autre chose !

 

Alors que finalement, on en est à se demander si ces lycéens ne l'ont pas bien cherché quand même, et si c'est pas mérité au fond. :icon_tourne:

 

Oh sinon, sur les groupes FB de gilets jaunes, ça s'enflamme carrément ! Entre les annonces des mouvements de grève des policiers, des cheminots, des camionneurs, etc. et la réaction / communication catastrophique du gouvernement, les gens sont persuadés qu'il y aura une révolution avant Noël ! :icon_eek:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Tramp a dit :

 

Je rêve où tu veux dire que la violence peut être une solution pour gérer des enfants ?

Quelle violence ? C'est la version actualisée de la mise au coin de nos maitresses d'antan.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est assez fou avec ces histoires de Gilets jaunes, c'est que l'on pourrait s'attendre à ce que les libéraux tombent d'accord sur pas mal de critiques contre les atteintes aux libertés individuelles, mais qu'en fait, pas du tout.

Il y en aurait pour parler de l'axiome de non agression, rappeler la portée de ce principe pour la défense des libertés individuelles, rappeler que la lutte légitime contre les taxes ne justifie pas les violences contre autrui, rebondir sur le fait que ce n'est pas la première fois que la France est régulièrement sujette à des "prises d'otage" de manifestants (piquets de grève, violences de cégétistes, séquestrations de DRH...) qui estiment normal d'exercer des violences contre autrui ou contre des biens en réponse à la "violence économique".

Quelqu'un trouverait même l'occasion de s'inquiéter des mécaniques en place qui visent à "excuser" les violences gratuites qui conduisent vers un déchainement de violences généralisées. On enchainerait sur un discours classique sur la méfiance salvatrice des libéraux envers les délires collectivistes qui aboutissent toujours à l'instauration de régimes liberticides, on invoquerait de nombreuses références historiques sympathiques pour s'amuser un peu...

On n’échapperait pas à la caricature du libertarien : celui qui t'explique que la "cohérence" est l'alpha et l'oméga du libéralisme, la preuve de la supériorité sur le libéralisme classique, mais qui, dans le même temps, jugerait acceptable que des violences gratuites s'exercent contre des gens qui n'ont rien fait, après tout "on ne fait pas d'omelette sans casser les œufs" et la rébellion contre l’État mérite bien quelques petites entorses avec la doctrine...

Un libertarien libéral caché derrière les fourrés oserait demander si l’État régalien a encore un sens ou si après tout, tant que les émeutiers balancent des pavés contre des CSR (qui l'ont bien mérité puisqu'il s'agit d'une police d’État, donc illégitime, ce qui ne serait pas le cas d'une police privée dans une anarcapie...), ils peuvent bien par ailleurs se permettre en toute impunité de bruler des voitures, pénétrer dans les maisons, agresser des passants. Ce serait l'occasion parfaite pour détourner totalement le sujet sur autre chose : la défense des libertés individuelles ce n'est pas le procès systématique de "l’État gendarme".

 

Alors que finalement, on en est à se demander si ces flics ne sont pas un petit peu facho quand même, et s'ils ne se lèvent pas en se disant au réveil "tiens, je vais me faire un petit lycéen ce matin..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 33 minutes, Philiber Té a dit :

 

Ce qui est assez fou avec cette histoire, c'est que l'on pourrait s'attendre à ce que les libéraux tombent d'accord sur pas mal de critiques envers l'État, mais qu'en fait, pas du tout.

Il y en aurait pour parler d'état de droit, rappeler tout ce qui est illégal dans cette interpellation, rebondir sur le fait que ce n'est pas la première fois, que la France est régulièrement condamnée pour des histoires similaires, etc.

Quelqu'un trouverait même l'occasion de s'inquiéter des mécaniques en place pour réguler les pratiques illégales des forces de l'ordre. On enchainerait sur un discours classique sur la méfiance salvatrice des libéraux envers les agissements de l'État, on invoquerait l'habeas corpus et d'autres références historiques sympathiques pour s'amuser un peu...

On n’échapperait pas à la caricature du libéral pragmatique : celui qui t'explique que la justice ce n'est pas la morale, ni le "toi je t'aime bien, lui je l'aime pas, la loi s'appliquera pour toi mais moins pour lui" (ou l'inverse).

Un humaniste gauchiste caché derrière les fourrés oserait demander si on ne peut pas parler de torture et d'humiliation pour des gamins forcés de garder une position inconfortable dans le froid. Ce serait l'occasion parfaite pour détourner totalement le sujet sur autre chose !

 

Oui, et on devrait aussi s'insurger contre les menottes, qui sont une entrave à la liberté des individus, une humiliation terrible, qui meurtrit par ailleurs la chair des innocents pris au hasard, et qui porte une atteinte grave tant à leur intégrité physique qu'à leur dignité humaine.

 

Non mais sérieusement...

 

Je t'invite à appeler les avocats de permanence si tu as constaté des irrégularités de la procédure pénale. Sinon, ton indignation équivaut à ceux de nos amis mélenchonistes hurlant contre le fait que les perquisitions aient lieu à 6 heures du matin, ce qui serait illégal, grave, etc etc (pour information, c'est non seulement légal, mais logique...).

 

Et il est insupportable de voir les grands principes appelés à tort et à travers, pour des cas où ils ne sont pas concernés, ou à la marge (il est où, l'arbitraire, dans le cas présent?). Cela les démonétise.

En l'occurrence, hors troll, il y aurait plus à dire sur l'intervention au Burger King que sur la gestion de ces lycéens. C'est assez amusant de voir que ça s'enflamme pour les seconds, pas pour les premiers.

 

Quant aux condamnations de la France que tu évoques (par la CEDH, je présume), elles concernent les règles de droit (notamment le régime de la garde-à-vue avant 2010, de mémoire), pas les modalités d'arrestation.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Largo Winch a dit :

Ce qui est assez fou avec ces histoires de Gilets jaunes, c'est que l'on pourrait s'attendre à ce que les libéraux tombent d'accord sur pas mal de critiques contre les atteintes aux libertés individuelles, mais qu'en fait, pas du tout.

Il y en aurait pour parler de l'axiome de non agression, rappeler la portée de ce principe pour la défense des libertés individuelles, rappeler que la lutte légitime contre les taxes ne justifie pas les violences contre autrui, rebondir sur le fait que ce n'est pas la première fois que la France est régulièrement sujette à des "prises d'otage" de manifestants (piquets de grève, violences de cégétistes, séquestrations de DRH...) qui estiment normal d'exercer des violences contre autrui ou contre des biens en réponse à la "violence économique".

Quelqu'un trouverait même l'occasion de s'inquiéter des mécaniques en place qui visent à "excuser" les violences gratuites qui conduisent vers un déchainement de violences généralisées. On enchainerait sur un discours classique sur la méfiance salvatrice des libéraux envers les délires collectivistes qui aboutissent toujours à l'instauration de régimes liberticides, on invoquerait de nombreuses références historiques sympathiques pour s'amuser un peu...

On n’échapperait pas à la caricature du libertarien : celui qui t'explique que la "cohérence" est l'alpha et l'oméga du libéralisme, la preuve de la supériorité sur le libéralisme classique, mais qui, dans le même temps, jugerait acceptable que des violences gratuites s'exercent contre des gens qui n'ont rien fait, après tout "on ne fait pas d'omelette sans casser les œufs" et la rébellion contre l’État mérite bien quelques petites entorses avec la doctrine...

Un libertarien libéral caché derrière les fourrés oserait demander si l’État régalien a encore un sens ou si après tout, tant que les émeutiers balancent des pavés contre des CSR (qui l'ont bien mérité puisqu'il s'agit d'une police d’État, donc illégitime, ce qui ne serait pas le cas d'une police privée dans une anarcapie...), ils peuvent bien par ailleurs se permettre en toute impunité de bruler des voitures, pénétrer dans les maisons, agresser des passants. Ce serait l'occasion parfaite pour détourner totalement le sujet sur autre chose : la défense des libertés individuelles ce n'est pas le procès systématique de "l’État gendarme".

 

Alors que finalement, on en est à se demander si ces flics ne sont pas un petit peu facho quand même, et s'ils ne se lèvent pas en se disant au réveil "tiens, je vais me faire un petit lycéen ce matin..."

 

Corrige moi si je me trompes mais je n’ai lu personne ici excuser ou même justifier les attaques contre les biens et personnes privées ou les attaques contre des personnes publiques. J’ai lu effectivement des justifications d’attaques de centre des impôts et de préfectures. Je n’ai pas non plus lu d’appelle à la clémence de la part de la justice. J’ai lu par contre plus d’une fois des gens qui déploraient la casse et le laisser faire de la police. Bref, un assez large consensus avec ce que tu as écrit. 

 

Sans ces salvatrices corrections, je pense qu’on peut classer ton post dans la section « what about this strawman »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, Largo Winch a dit :

ce qui ne serait pas le cas d'une police privée dans une anarcapie.

j'ai pas osé la faire celle-là :ninja:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, Flashy a dit :

Et il est insupportable de voir les grands principes appelés à tort et à travers, pour des cas où ils ne sont pas concernés, ou à la marge (il est où, l'arbitraire, dans le cas présent?). Cela les démonétise.

 

L’arbitraire il est présent par l’existence de délits vagues. Du genre : « attroupement armé. »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je mate béhèfème et cnews, les socialistes sont en pls et vent debout (ce qui est un exploit) contre ces images qui font penser aux heures les plus sombres etc. tous ces jeunes innocentes victimes raflées indistinctement pour simplement avoir défilé gentiment aux abords d'un lycée. Quelle tristesse.

Alors qu'il aurait suffit de leur demander poliment, enfin, quoi !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Flashy a dit :

Oui, dans le planning des émeutiers, c'était le tour de l'équipe B.

 

Voici justement l'équipe B qui se pointe. J'ai trouvé cette photo dans un commentaire avec le sous-titre « before/after » et, d'après Street View, la rue correspond :

 

aax-ZQ5-RW-700w-0.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :

 

 

Qui « ils » ?

 

Louis Croix Bâtons Ve face à la Fronde !

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 hours ago, Tramp said:

 

 Corrige moi si je me trompes mais je n’ai lu personne ici excuser ou même justifier les attaques contre les biens et personnes privées ou les attaques contre des personnes publiques.

... « what about this strawman »

 

Je corrige.

 

Qui a justifié la violence ?

Pour le savoir, il suffit de remonter au début de ce fil. Par exemple, qui a déclaré : "La seule chose qui fait passer un message à l’Etat Français c’est l’usage de la violence. Le reste, ça les fait bien rire." ?

Un certain Tramp.

 

Certains ont emboité le pas et considéré qu'il fallait harceler les politiciens, les fonctionnaires ou détruire "les bâtiments publics".

Ils ont dû bien se réjouir du spectacle offert le week-end dernier à la place de l'étoile et aux alentours.

 

On ne compte plus ensuite les nombreuses critiques des "libéraux de salon" qui ne sont pas près à manifester en bloquant les allées et venues d'autrui. La liberté de circulation n'avait plus l'air d'être une liberté fondamentale...


Certains ont tout de même corrigé en disant ok, mais uniquement en "harcelant les politiciens" mais pas de violence entre citoyens, comme le font par exemple les syndicalistes. Qui a répondu en justifiant les stratégies syndicales et en déclarant que faire chier les gens avait du bon ?

"Ce qui n’est pas forcément une mavaise strategie. 80% du temps quand les syndicats font chier les gens, les gens s’en prennent à l’Etat et pas aux syndicats."

Un certain Tramp.

 

Quand quelqu'un fait remarquer : "C'est trop facile et trop lâche d'exercer la violence auprès de ses concitoyens"

Qui répond : "ils ont raison dans une optique d’aligner fins et moyens." ?

Un certain Tramp.

Eh oui, apparemment, une fin libérale pourrait justifier des moyens liberticides...

 

Un autre surenchérit en expliquant que les actes de violence "ça fait de jolies images médiatiques à partager sur les réseaux sociaux (y compris à l'étranger)"...

 

Je n'ai inventé aucune citation. Chacun peut aller vérifier par lui-même.

 

Et en dehors de ce fil, même CP a publié un article d' "opinion" qui justifie la violence.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Largo Winch a dit :

Qui a justifié la violence ?

Pour le savoir, il suffit de remonter au début de ce fil. Par exemple, qui a déclaré : "La seule chose qui fait passer un message à l’Etat Français c’est l’usage de la violence. Le reste, ça les fait bien rire." ?

Un certain Tramp.

 

C’est factuel. Les GJ viennent encore de le prouver. On est passé de « on ne reculera pas » à « les taxes sont annulées et on va baisser celles sur l’électricité. »

Je m’excuse d’énoncer une vérité qui te dérange.

 

il y a 47 minutes, Largo Winch a dit :

"Ce qui n’est pas forcément une mavaise strategie. 80% du temps quand les syndicats font chier les gens, les gens s’en prennent à l’Etat et pas aux syndicats."

Un certain Tramp.

 

Là encore, c’est factuel. Les GJ détruisent et font chier. Leur popularité est au beau fixe, le gouvernement dans les tréfonds.

 

il y a 47 minutes, Largo Winch a dit :

Quand quelqu'un fait remarquer : "C'est trop facile et trop lâche d'exercer la violence auprès de ses concitoyens"

Qui répond : "ils ont raison dans une optique d’aligner fins et moyens." ?

Un certain Tramp.

 

Là encore, c’est factuel. C’est un comportement rationnel. Rationnel ne veut pas dire moral ou raisonnable. C’est le B.A BA cette distinction.

 

il y a 47 minutes, Largo Winch a dit :

Eh oui, apparemment, une fin libérale pourrait justifier des moyens liberticides...

 

En terme d’efficacité c’est possible. Ça ne veut pas dire qu’il faut le faire.

 

il y a 47 minutes, Largo Winch a dit :

 

Un autre surenchérit en expliquant que les actes de violence "ça fait de jolies images médiatiques à partager sur les réseaux sociaux (y compris à l'étranger)"...

 

Encore une description factuelle.

 

Si je te suis, il ne faut pas décrire la réalité parce que c’est faire le jeu de X. Cette rhétorique est usée jusqu’à la corde.

 

Pas de ma faute à moi si la France est un pays où le diaglogue n’existe pas, la concertation n’est qu’un rituel sans volonté d’arriver à un compromis et que la seule chose que les forces en présences prennent en compte c’est le potentiel de violence. 

Cf les manouches qui ravagent l’autoroute, les gilets jaunes, les syndicats, la MPT...

Il est temps de se rendre qu’il y a beaucoup plus que quelque chose de pourri au royaume de France. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Largo Winch a dit :

Ce qui est assez fou avec ces histoires de Gilets jaunes, c'est que l'on pourrait s'attendre à ce que les libéraux tombent d'accord sur pas mal de critiques contre les atteintes aux libertés individuelles, mais qu'en fait, pas du tout.

Il y en aurait pour parler de l'axiome de non agression, rappeler la portée de ce principe pour la défense des libertés individuelles, rappeler que la lutte légitime contre les taxes ne justifie pas les violences contre autrui, rebondir sur le fait que ce n'est pas la première fois que la France est régulièrement sujette à des "prises d'otage" de manifestants (piquets de grève, violences de cégétistes, séquestrations de DRH...) qui estiment normal d'exercer des violences contre autrui ou contre des biens en réponse à la "violence économique".

Quelqu'un trouverait même l'occasion de s'inquiéter des mécaniques en place qui visent à "excuser" les violences gratuites qui conduisent vers un déchainement de violences généralisées. On enchainerait sur un discours classique sur la méfiance salvatrice des libéraux envers les délires collectivistes qui aboutissent toujours à l'instauration de régimes liberticides, on invoquerait de nombreuses références historiques sympathiques pour s'amuser un peu...

On n’échapperait pas à la caricature du libertarien : celui qui t'explique que la "cohérence" est l'alpha et l'oméga du libéralisme, la preuve de la supériorité sur le libéralisme classique, mais qui, dans le même temps, jugerait acceptable que des violences gratuites s'exercent contre des gens qui n'ont rien fait, après tout "on ne fait pas d'omelette sans casser les œufs" et la rébellion contre l’État mérite bien quelques petites entorses avec la doctrine...

Un libertarien libéral caché derrière les fourrés oserait demander si l’État régalien a encore un sens ou si après tout, tant que les émeutiers balancent des pavés contre des CSR (qui l'ont bien mérité puisqu'il s'agit d'une police d’État, donc illégitime, ce qui ne serait pas le cas d'une police privée dans une anarcapie...), ils peuvent bien par ailleurs se permettre en toute impunité de bruler des voitures, pénétrer dans les maisons, agresser des passants. Ce serait l'occasion parfaite pour détourner totalement le sujet sur autre chose : la défense des libertés individuelles ce n'est pas le procès systématique de "l’État gendarme".

 

Alors que finalement, on en est à se demander si ces flics ne sont pas un petit peu facho quand même, et s'ils ne se lèvent pas en se disant au réveil "tiens, je vais me faire un petit lycéen ce matin..."

 

Et je suis d'accord avec toi !

Je ne vais parler d'homme de paille puisque le sujet des débordements et de l'usage de la violence a déjà été discuté ici, mais il me semble que de nombreux libéraux sont d'accord pour condamner les atteintes aux libertés individuelles, aux biens, etc.

Par contre, je ne comprends pas à quel moment ce sujet devrait excuser ou justifier la stratégie de l'État pour répondre à ces débordements. A priori, il est tout à fait possible de critiquer les casseurs ET les CRS.

On nous explique sur ce forum que la liberté d'expression, c'est aussi (surtout ?) pour les idées qui ne plaisent pas. Par analogie, le respect du droit, c'est aussi pour les coupables / présumés coupables. Même si je sais qu'il y a débat sur la torture, la peine de mort, les arrestations politiques, etc. On n'a pas accusé les personnes qui déploraient à juste titre l'état d'urgence, de soutenir les terroristes.

Ça fait aussi échos à l'affaire Théo (ou à de nombreux cas dans le fil sur les violences policières).

 

Sur ta dernière phrase, on se souviendra des vidéos et des messages des gendarmes qui se vantaient sur internet d'aller casser du gauchiste ou du gilet jaune.

 

Il y a 2 heures, Flashy a dit :

 

Oui, et on devrait aussi s'insurger contre les menottes, qui sont une entrave à la liberté des individus, une humiliation terrible, qui meurtrit par ailleurs la chair des innocents pris au hasard, et qui porte une atteinte grave tant à leur intégrité physique qu'à leur dignité humaine.

 

Non mais sérieusement...

 

Je t'invite à appeler les avocats de permanence si tu as constaté des irrégularités de la procédure pénale. Sinon, ton indignation équivaut à ceux de nos amis mélenchonistes hurlant contre le fait que les perquisitions aient lieu à 6 heures du matin, ce qui serait illégal, grave, etc etc (pour information, c'est non seulement légal, mais logique...).

 

Et il est insupportable de voir les grands principes appelés à tort et à travers, pour des cas où ils ne sont pas concernés, ou à la marge (il est où, l'arbitraire, dans le cas présent?). Cela les démonétise.

En l'occurrence, hors troll, il y aurait plus à dire sur l'intervention au Burger King que sur la gestion de ces lycéens. C'est assez amusant de voir que ça s'enflamme pour les seconds, pas pour les premiers.

 

Quant aux condamnations de la France que tu évoques (par la CEDH, je présume), elles concernent les règles de droit (notamment le régime de la garde-à-vue avant 2010, de mémoire), pas les modalités d'arrestation.

 

 

Au moins tu annonces que ton message est du troll.

Pour le reste, je te renvoie à ce que j'ai écrit au-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un grand vide qui ne demande qu’à être comblé: inventer la France-moins-l’état du futur proche. Qui prend le relai pour un minimum de continuité de la vie quotidienne ? Qui va apprendre aux gens habitués jusqu’ici à Gouvernemaman comment s’en passer (comment mettre de côté pour sa propre retraite, comment trouver une assurance santé ailleurs, comment acheter et vendre hors du radar des banques et du fisc) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Décidément, la situation est grave : voilà que Tramp décrit la réalité et s'en tient au factuel.

  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Gilles a dit :

47581106_10156246951417981_7695555996759883776_n.jpg?_nc_cat=104&_nc_eui2=AeHGHK9ynU5tBsaG28RJjRwm7udyb9q8ovdJzuZ7rrT73TyWmiDpvAbDYch3gcYKbJJvr9NrsSgxunX8xJe02GpFx6ONiRO0BZGIlhEyENA0Ow&_nc_ht=scontent-ber1-1.xx&oh=6e1a4519e20231dd72e7b2a0e564c118&oe=5CA61763

 

Ca me fait énormément penser au même 4chan "before pol/" "after pol/"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais WTF. La Révolution le samedi de 10h à 18h.

Même en mai 40, Paris devait avoir l'air plus vivante.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×