Jump to content
Bézoukhov

Gilets jaunes

Recommended Posts

À Cognac de sympathiques GJ :

 

 

À Saint-Quentin, d'autres sympathiques GJ :

http://www.courrier-picard.fr/149812/article/2018-11-17/une-conductrice-sans-gilet-jaune-forcee-de-retirer-son-voile

 

À Besançon, on est tout aussi sympa :

https://www.estrepublicain.fr/encadres/2018/11/17/une-agression-a-caractere-raciste-sur-un-barrage-des-gilets-rouges-a-besancon

https://twitter.com/radiobip_fr

 

Dans l'Orne, ça a l'air cool et détendu aussi :

https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/gilets-jaunes-un-blesse-et-une-agression-avec-arme-flers-6076372

 

Etc.

 

C'est sans fin, il suffit d'aller lire les nombreux articles des quotidiens régionaux...

 

Et je passe sur toutes les agressions de journalistes, mais ils l'ont bien mérité après tout, toute la presse est collabo de Macron, hein !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
37 minutes ago, Largo Winch said:

Empêcher tout débat, je vois le genre...

 

Et ce sera quoi la suite ? Intimer l'ordre à tous les libéraux de porter le gilet jaune et de chanter la marseillaise en cœur, comme le font tes potes fachos à certains rond-points ?

Toujours le sens de la mesure :icon_ptdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Waren said:

Dites, vous ne trouvez pas que cela fait des jours où l'on ergote sur on y va ou on y va pas ?

Hormis Rübezahl qui est allé au "feu", nous avons encore prouvé que nous sommes qu'une bande de rigolos, même pas capables de s'organiser un minimum pour tenter de faire passer un soupçon de Liberté. 

 

 

On 11/28/2018 at 3:27 PM, Largo Winch said:

OK, super, on a donc ici plein de liborgiens déterminés qui vont faire de l'agit-prop.

On va voir ce qu'on va voir. Fini les discours ! Ça va secouer les amis.

 

Je suis convaincu de la force de l'engagement de ceux qui nous font la leçon.

 

Et j'attends de voir ce que ça va donner avec impatience. :popcorn:

 

 

:mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, Largo Winch said:

 

Mais non voyons, c'est très calme en région, les quelques petits débordements mineurs "d'une petite frange d'individus" ne sont pas représentatifs.

"Le soutien au mouvement des libéraux ne devrait même pas faire débat..."

ce qui ne fait pas débat c'est que les gens n'acceptent plus qu'on leur prenne encore plus des fruits de leur travail sans leur consentement

 

Je suis très ouvert aux points de vues d'autrui mais sur ce point, je suis fort curieux de l'angle libéral défavorable à ça

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Freezbee a dit :

 

 

Visiblement, l'extrême droite fait passer ça pour une preuve de l'infiltration des black blocs dans les manifs... mais il s'agirait finalement d'une altercation entre antifas et néo-nazis. Ça a au moins l'avantage de montrer que, même s'ils portent tous un gilets jaunes, ils ne cohabitent pas si bien que ça.

 

Il y a 2 heures, Azref a dit :

D'une certaine façon, Marine c'est mieux que Mélenchon : dans le premier cas elle aura tout le monde contre elle, dans le second, ce sera bien plus simple pour lui.

Après bon, je doute que Macron ne soit pas réélu de toute manière avec la configuration actuelle, tant l'opposition est laminée.

 

Je pense plutôt l'inverse. Marine s'en sortira avec l'excuse du blocage politique, elle a eu les mains liées par le système (l'Europe, les médias, etc.) mais au fond elle a raison. Je pense que Mélenchon n'aura pas nécessairement un boulevard devant lui (l'électorat français a l'air quand même sacrément divisé) et ça donnera l'occasion aux français de constater la nullité de ce qu'il propose. Avec un peu de chance, on verra même les médias retourner une énième fois leur veste.

 

il y a 34 minutes, Nick de Cusa a dit :

hm, les choses dégénèrent un peu vite et un peu fort à mon goût là

 

 

Les fameux "casseurs de province" de BFM.

 

il y a 42 minutes, poincaré a dit :

Les causes de leur mal-être ont simplement été mal identifiées (et c'est normal, les petites gens ont autre chose à foutre que lire Bastiat ou Friedman et d'en débattre sur un forum politique).

 

Je pensais que la condescendance, c'était un truc de gauche ?

 

il y a 12 minutes, FabriceM a dit :

Et globalement, le fait de faire chier les gens du commun pour emmerder "symboliquement" le gouvernement par extension.... permettez moi de trouver ça complètement .. fou, pour être poli. Ceux qui vont faire chier des députés, des préfectures, directement, m'attiraient plus de sympathie si leurs modes d'action particulièrement violent ne confirmaient pas par ailleurs que ceux là ne sont pas plus réfléchis et raisonnables mais en fait plus cons  et radicalisés que les autres.

 

Certains gilets jaunes assimilent le gouvernement aux grandes entreprises, à la finance, etc. (on peut toujours essayer de leur parler de "capitalisme de connivence" mais je ne suis pas sûr que ça colle parfaitement avec leur grille de lecture). Le blocage de l'économie permet d'atteindre les revenus des grands patrons et le budget de l'État. Les médias le démontrent en calculant le manque à gagner des grandes surfaces, des radars, etc.

 

Sinon, j'entends beaucoup d'appels à la grève générale pour lundi, j'ai l'impression que ça vient de la gauche (FI / syndicats notamment ceux qui ont manifesté hier ou qui ont rejoint le cortège par la suite) mais difficile de déterminer si c'est important / représentatif, au même titre que les appels à retirer son argent des banques qui trainaient la semaine dernière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Waren a dit :

Hormis Rübezahl qui est allé au "feu"

Visiblement les fachos nous ont infiltré.

 

il y a une heure, Largo Winch a dit :

 

Empêcher tout débat, je vois le genre...

 

Et ce sera quoi la suite ? Intimer l'ordre à tous les libéraux de porter le gilet jaune et de chanter la marseillaise en cœur, comme le font tes potes fachos à certains rond-points.

 

Et à part l'appel à godwin, y a autre chose ?

 

C'est la deuxième fois que je l'écris, je comprends pas Largo. Et c'est pas pour te convaincre de te rallier, de toute façon ton avis est tranché ; Je cherche à comprendre.

 

Je ne viendrai pas ici ou sur twitter, je n'aurai rien su de tout ça, car y a rien de tout ça par chez moi. Des gens bourrés qui se mettent sur la tronche oui, pas besoin d'un gilet jaune pour être con ou communiste.

C'est pas l'idée de fermer les yeux sur les événements non plus, mais à part nous, y a qui pour apporter la rationalité ?

Qu'on s'en fiche et qu'on veuille pas s'y mêler ok, on va pas forcer les gens à mettre des gilets. D'ailleurs j'en porte pas non plus, ça m'intéresse pas de trancher en groupe "GJ/non-GJ", j'préfère observer, écouter et dialoguer. Ah oui y a du communiste à la pelle oui, et ? On le sait. Les vannes psychiques sont ouvertes. Point.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Largo Winch a dit :

Empêcher tout débat, je vois le genre...

 

Et ce sera quoi la suite ? Intimer l'ordre à tous les libéraux de porter le gilet jaune et de chanter la marseillaise en cœur, comme le font tes potes fachos à certains rond-points ?

Je n'arrive pas à déterminer si cette réponse est idiote ou juste à côté de la plaque, mais je vais y répondre quand même. En tout cas je note la mauvaise foi et la tentative de discrédit.

 

Le soutien des libéraux est nécessaire pour faire comprendre à certains que la solution n'est pas l'interventionnisme, mais la baisse des taxes et de la dépense publique, que la cause de leur mal-être ne se trouve pas dans la propriété privée, ni les grandes entreprises, mais dans les politiques gouvernementales qui ne font qu'étouffer l'ensemble de la population depuis des décennies, et que la solution est libérale.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Philiber Té a dit :

Le blocage de l'économie permet d'atteindre les revenus des grands patrons et le budget de l'État.

 

Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Largo Winch said:

 

... et veulent que le gouvernement aillent trouver l'argent dans la poche des autres.

 

Et là je connais assez peu d'angle libéral favorable à ça .

c'est un problème multifactoriel et la position "soit on maitrise tous les facteurs soit je ne bouge pas" n'est pas la bonne

 

Pour l'instant, l'État se retrouve en grande difficulté pour continuer d'augmenter la masse globale des prélèvements obligatoires, c'est une première depuis plus de cent ans

 

Certes, ça cause remous et excitation sur d'autres facteurs. On n'aura jamais une situation autre que ça. Nous sommes en train de gagner sur un point essentiel et il garanti que nous allons perdre sur  d'autres points. C'est une lutte politique et désormais, dure. 

 

Il faut un stratégie et des tactiques

 

Enfin, chacun peut aussi dire, je ne me mèle par car c'est trop le boxon. 

 

Changer ce pays sans le boxon, pas possible. De toutes façons on a dépassé le stade de cette question là. Mark my words

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, poincaré a dit :

Je n'arrive pas à déterminer si cette réponse est idiote ou juste à côté de la plaque, mais je vais y répondre quand même. En tout cas je note la mauvaise foi et la tentative de discrédit.

 

Le soutien des libéraux est nécessaire pour faire comprendre à certains que la solution n'est pas l'interventionnisme, mais la baisse des taxes et de la dépense publique, que la cause de leur mal-être ne se trouve pas dans la propriété privée, ni les grandes entreprises, mais dans les politiques gouvernementales qui ne font qu'étouffer l'ensemble de la population depuis des décennies, et que la solution est libérale.

 

En quoi c'est nécessaire de soutenir le mouvement  pour expliquer ça ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, FabriceM said:

 

Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...

l'erreur est de partir du pincipe qu'il y a une voie pour sortir de l'oppression fiscale française sans un passage où tout le monde va souffrir

 

Tout le monde va soufrir

 

Soyez des hommes (ou des femmes, c'est exactement pareil en l'occurence), habituez vous à cette idée et ce n'est qu'un début, continuons le combat

ce

 

n'est

 

 qu'un début

 

continuons le

 

combat !

 

ce

 

n'est

 

 qu'un début

 

continuons le

 

combat !

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, FabriceM a dit :

 

Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...

 

C'est le prix à payer des luttes sociales : quand tu fais grève tu n'es pas payé, mais c'est pour un avenir meilleur !

Même chose pour ces manifestations : la mobilisation des CRS, les dégradations du mobilier urbain, etc. ça a un coût pour l’État, ce qui veut dire plus de dette, d'impôt... Mais il faut bien se faire entendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, FabriceM a dit :

Oui, le mouvement a du mérite par ailleurs : signifier au gouvernement que ça suffit de ponctionner toujours plus les gens qui bossent et qui veulent juste vivre une petite vie décente. Mais amha il y a bien plus à gagner en éduquant le public sur les causes profondes du malheur français, qu'en soutenant directement ce mouvement.

Mais justement, on peut très bien d'un côté soutenir le mouvement en y participant directement comme certains le font ici, dont moi, avec des affiches, des pancartes, des tracts, débattre avec les manifestants, et de l'autre gagner en visibilité dans la presse, les médias pour expliquer aux gens le pourquoi du comment, et ensuite proposer des solutions concrètes. Pour moi l'un ne va pas sans l'autre, ou alors c'est insuffisant.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Nick de Cusa a dit :

l'erreur est de partir du pincipe qu'il y a une voie pour sortir de l'oppression fiscale française sans un passage où tout le monde va souffrir

 

My 2 cents, c'est probablement aussi une des causes de l'échec de Macron. Son état de grâce initial était dû au fait que les gens se disaient que, peut-être, il y avait une chance qu'il puisse réformer le pays sur un chemin plus social-libéral (vers l'Allemagne quoi) et sans douleur, par la simple imposition du Saint-Esprit. Maintenant qu'on a l'imposition et pas le Saint-Esprit, les gens commencent à se rendre compte que la réforme ne se passera pas sans douleur.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Philiber Té a dit :

 

C'est le prix à payer des luttes sociales : quand tu fais grève tu n'es pas payé, mais c'est pour un avenir meilleur !

Même chose pour ces manifestations : la mobilisation des CRS, les dégradations du mobilier urbain, etc. ça a un coût pour l’État, ce qui veut dire plus de dette, d'impôt... Mais il faut bien se faire entendre.

Genre "la fin justifie les moyens" ?

Bof.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Nick de Cusa a dit :

l'erreur est de partir du pincipe qu'il y a une voie pour sortir de l'oppression fiscale française sans un passage où tout le monde va souffrir

 

Tout le monde va soufrir

 

Soyez des hommes (ou des femmes, c'est exactement pareil en l'occurence), habituez vous à cette idée et ce n'est qu'un début, continuons le combat

Certains combats sont symboliquement importants et méritent qu'on se batte, qu'on se fatigue, qu'on perde un peut, pour obtenir la victoire.

 

Mais ici, on sait que oui, l'adversaire, c'est le gouvernement, mais de l'autre côté, les GJ, qui sont-ils, que veulent-ils vraiment dans leur majorité et qu'y a-t-il à gagner en participant à leur combat ... franchement je n'en sais rien et eux mêmes, visiblement, n'en savent pas grand chose, vu les dissensions chez les portes paroles nommés il y a moins d'une semaine ...

 

il y a 4 minutes, Philiber Té a dit :

C'est le prix à payer des luttes sociales : quand tu fais grève tu n'es pas payé, mais c'est pour un avenir meilleur !

Même chose pour ces manifestations : la mobilisation des CRS, les dégradations du mobilier urbain, etc. ça a un coût pour l’État, ce qui veut dire plus de dette, d'impôt... Mais il faut bien se faire entendre.

Ce n'est pas une révélation, je suis globalement un démocrate. Au sens ou même si j'entends tous les défauts au système représentatif, et notamment dans la configuration française, je ne vois pas, pour l’instant, de meilleur système pour aligner les intérêts du gouvernement avec ceux de la population. Dans ce cadre, pour moi, le rôle des manifestations c'est de dire haut et fort un message. Mais attendre directement que les manifestations aient pour conséquence des décisions politiques immédiates, c'est inefficient et dangereux. Des gens prêts à balancer tous les immigrés à la mer, on en a aussi un bon paquet. S'ils manifestaient comme les gilets jaunes le font, on verrait votre tête ...

 

Bref, les luttes sociales dans la rue, c'est une spécialité française dont je me passerais bien. Et par exemple, le fait que les flics soient obligés de surveiller les GJ, ça en fait d'autant moins pour assumer correctement les missions régaliennes que l'Etat peine déjà à assumer.

 

il y a 1 minute, poincaré a dit :

Mais justement, on peut très bien d'un côté soutenir le mouvement en y participant directement comme certains le font ici, dont moi, avec des affiches, des pancartes, des tracts, débattre avec les manifestants, et de l'autre gagner en visibilité dans la presse, les médias pour expliquer aux gens le pourquoi du comment, et ensuite proposer des solutions concrètes. Pour moi l'un ne va pas sans l'autre, ou alors c'est insuffisant.

 

Si tu fais un sitting devant le centre des impôts de mon département ou l'URSAFF  je te soutiendrai ouvertement, aucun problème. Soutenir les blocage routiers, c'est niet. Mais même alors, il n'empêche qu'il ya beaucoup à dire et que je soutiens évidemment le fait qu'il faut diminuer la pression fiscale, la pression des cotisations obligatoires, etc ...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
36 minutes ago, Nick de Cusa said:

Changer ce pays sans le boxon, pas possible.

 

C'est ça qui me dérange.

 

Cette vision est très franco-française. L'idée selon laquelle un changement dans ce pays ne peut se faire que de façon brutale, soit par une émeute, soit par l'action d'un "homme providentiel"...

Les Français sont d'incorrigibles "romantiques" : ce fantasme du changement par rupture brutale ne repose que sur du vent, mais est ancré dans l'imaginaire collectif avec cette mythologie de la révolution de 1789.

 

Il n'y a rien à attendre de positif de tels "moments" historiques :

- 1789, c'est aussi 1792...

- de même pour le mythe de la personnalité providentielle. C'est un leurre. Par exemple, Thatcher a expliqué qu'elle n'aurait jamais pu réaliser ce qu'elle a réalisé si des think tanks n'avaient pas fait le boulot de fond en amont

 

Pour défendre nos idées, il n'y a qu'un long et patient travail de fond qui portera ses fruits. C'est le travail de Contrepoints, de wikiberal par exemple.

C'est aujourd'hui aussi le travail de SFL, de Ferghane Azihari, de Jean-Marc Daniel, de Gaspard Koenig et de bien d'autres.

 

Il n'y a rien à attendre de ces moments d'hystéries collectives que les Français affectionnent. Car ce sont des moment de passions et non de raison. Ce sont des moments d'exutoires, pas de réflexion, ni de prise de conscience.

Il y a 0% de chance que cela débouche sur quelque chose de positifs pour nos idées, bien au contraire, car les esprits n'ont pas été préparés pour un tel changement.

Ce qu'il va se passer, ça ne sera pas bon pour nous, on le sait d'ores et déjà car les Français sont enfermés dans un déni social-démocrate.

 

Faire croire qu'il y a une opportunité à saisir pour les libéraux qui va faire basculer les choses, c'est se bercer d'illusions et créer beaucoup de déceptions et de désengagements ensuite.

Pour l'heure, notre "cause" n'a pas besoin de libéraux qui s'agitent uniquement dans ces moments-là. Mais de libéraux patients prêts à s'investir dans un travail de fond et de pédagogie de longue haleine.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, FabriceM a dit :

Si tu fais un sitting devant le centre des impôts de mon département ou l'URSAFF  je te soutiendrai ouvertement, aucun problème. Soutenir les blocage routiers, c'est niet. Mais même alors, il n'empêche qu'il ya beaucoup à dire et que je soutiens évidemment le fait qu'il faut diminuer la pression fiscale, la pression des cotisations obligatoires, etc ...

J'ai essayé de convaincre du monde hier pour aller bloquer le centre des impôts avant de me souvenir qu'on était un samedi après-midi. 

 

Le problème c'est qu'il y en a beaucoup qui pensent 1- que c'est inutile et 2- qu'il faut faire la révolution et mettant l'économie complètement à plat. Maintenant je trouve ça dommage que beaucoup ici souhaitent rester en retrait alors qu'il y aurait une réelle plus-value à prendre part au mouvement et expliquer aux gens pourquoi leurs solutions interventionnistes n'arrangeraient rien. Je parle vraiment de confrontation directe. Surtout que vous avez de réels arguments sur les conséquences économiques, contrairement à la plupart des manifestants.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pour l'instant, l'État se retrouve en grande difficulté pour continuer d'augmenter la masse globale des prélèvements obligatoires, c'est une première depuis plus de cent ans

Certes, ça cause remous et excitation sur d'autres facteurs. On n'aura jamais une situation autre que ça.

 

This and this and this.

 

J'invite aussi certains à méditer le point suivant:

 

« Les vrais amis de la liberté ont toujours été rares, et l'on ne doit ses triomphes qu'à des minorités qui l'ont emporté en se donnant des alliés dont les objectifs différaient souvent des leurs. » 

-John Dalberg-Acton, 1st Baron Acton, Histoire de la Liberté dans l’Antiquité, 26 février 1877.

  • Yea 3
  • Ancap 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Largo Winch said:

 

C'est ça qui me dérange.

 

...

 

je comprends. Je partage même, bien sûr, j'ai de la famille qui vit isolée et sans défense, je me fais du souci si ça continue de dégénérer

 

Mais ce n'est ni entre tes mains ni entre les miennes, et là, ça va remuer. Crois moi

 

"Je n'aime pas que ça remue donc les libéraux devraient se cacher à la cave", désolé, non

Share this post


Link to post
Share on other sites
28 minutes ago, Bézoukhov said:

 

My 2 cents, c'est probablement aussi une des causes de l'échec de Macron. Son état de grâce initial était dû au fait que les gens se disaient que, peut-être, il y avait une chance qu'il puisse réformer le pays sur un chemin plus social-libéral (vers l'Allemagne quoi) et sans douleur, par la simple imposition du Saint-Esprit. Maintenant qu'on a l'imposition et pas le Saint-Esprit, les gens commencent à se rendre compte que la réforme ne se passera pas sans douleur.

 

Eh voilà ! Les Français continuent de se bercer d'illusion : à une première erreur (l'illusion de l'homme providentiel Macron), ils poursuivent avec une seconde (l'illusion de la révolution).

Incorrigibles Français.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bisounours a dit :

Genre "la fin justifie les moyens" ?

Bof.

il y a 4 minutes, FabriceM a dit :

Ce n'est pas une révélation, je suis globalement un démocrate. Au sens ou même si j'entends tous les défauts au système représentatif, et notamment dans la configuration française, je ne vois pas, pour l’instant, de meilleur système pour aligner les intérêts du gouvernement avec ceux de la population. Dans ce cadre, pour moi, le rôle des manifestations c'est de dire haut et fort un message. Mais attendre directement que les manifestations aient pour conséquence des décisions politiques immédiates, c'est inefficient et dangereux. Des gens prêts à balancer tous les immigrés à la mer, on en a aussi un bon paquet. S'ils manifestaient comme les gilets jaunes le font, on verrait votre tête ...

 

Bref, les luttes sociales dans la rue, c'est une spécialité française dont je me passerais bien. Et par exemple, le fait que les flics soient obligés de surveiller les GJ, ça en fait d'autant moins pour assumer correctement les missions régaliennes que l'Etat peine déjà à assumer.

 

Attention, je ne suis pas en train de défendre cette logique hein ! Je rapporte simplement les justifications qu'on trouve sur internet, dans les milieux militants, etc.

 

Il y a deux choses intéressantes à ce sujet :

- est-ce qu'on doit juger les moyens en fonction des fins ? Il y a très souvent un deux poids deux mesures suivant les affinités politiques. Par exemple, certains vont critiquer les débordements du 1er mai, les blocages des facs, les tags sur les banques, etc. mais d'un autre côté vont tolérer les violences et les destructions de ce week end, car ils vont se sentir plus proches des revendications portées par les gilets jaunes. La façon dont on perçoit un mouvement et notamment sa légitimité, tend à déterminer quelles pratiques militantes on considère acceptable ou non.

- est-ce qu'on doit respecter strictement les lois / l'état de droit ? Ça doit être un débat à la Tramp qui a déjà eu lieu ici il me semble. Pour manifester en France, il faut se déclarer au préalable auprès des autorités, obtenir une autorisation, impliquer sa responsabilité, etc. Bloquer une route ou un préfecture, murer un centre des impôts, ne pas se disperser quand la police vous en intime l'ordre, etc. c'est illégal.

 

Au final, est-ce qu'il faut déloger et embarquer tous les gilets jaunes ? Ou alors, ceux qui dépassent les limites ? Quelles limites ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
20 minutes ago, FabriceM said:

...

Mais ici, on sait que oui, l'adversaire, c'est le gouvernement, mais de l'autre côté, les GJ, qui sont-ils, que veulent-ils vraiment dans leur majorité et qu'y a-t-il à gagner en participant à leur combat ... franchement je n'en sais rien et eux mêmes, visiblement, n'en savent pas grand chose, vu les dissensions chez les portes paroles nommés il y a moins d'une semaine ...

...

tu me réponds comme si je n'avais pas clairement mis en avant ce qui est à mon sens le point essentiel : la fin de la hausse de la charge fiscale et sociale globale

 

Je n'irais normalement pas beaucoup plus loin dans la discussion avec toi car je connais trop ta propension à répondre à tout sauf au point essentiel 

Share this post


Link to post
Share on other sites

de toutes façons ce n'est pas ici que ça se passe. J'ai mis ça dans un groupe de retraités en colère, en réponse à un poste sur Macron qui condamne la violence, et les gens aiment. Notre point de vue est audible et certains d'entre nous nous assurerons qu'il soit entendu

 

Quote

les gens, là il semble que c'est très clair, ne consentent plus à payer plus d'impôts et taxes (et charges) ; la violence c'est de prendre de force aux gens, contre leur consentement, les fruits de leur travail. Non seulement c'est de la violence, mais c'est de l'oppression. Or, la résistance à l'oppression est un droit de l'homme (DDHC 1789, Article 2)

 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Waren a dit :

Hormis Rübezahl qui est allé au "feu"

... ah ah, je vous assure que ce n'est pas ça.

Jeudi j'ai déambulé en discutaillant et en matant de jolies conductrices (miam).

Avec du café et des chocolats.

Je veux bien faire la révolution plus souvent.

 

(samedi, j'ai tronçonné des palettes pour le bbq pour me rattraper un peu ;-) )

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les mouvements de foule finissent régulièrement dans la violence et les débordements. Et ce sont ceux qui gueulent le plus fort, même en proférant des inepties, qui finissent par l'emporter. Aujourd'hui, les idées libérales sont tellement peu diffusées favorablement (il suffit d'entendre la majorité accuser le libéralisme responsable de la situation actuelle) que ce ne sont pas les quelques libéraux en infiltration parmi les GJ qui vont changer la donne. Notre discours s'arrêtera à "y en a marre de payer des taxes et des impôts" parce que c'est ce constat là qui l'emporte.

Il n'y a aucune rationalité là dedans, mais de la passion, du ressentiment à l'encontre des élites qui gouvernent et qui favorisent les déjà nantis.

Les partis de gauche et d'extrème droite ont la main car ils existent, sont structurés.

Les libéraux, par leur détestation de l'État et du pouvoir, sont inaudibles en tant que mouvement ou parti politique, quand bien même quelques voix se font entendre. Et se tirent une balle dans le pied.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, FabriceM a dit :

Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...

négatif négatif.

La dernière bonne grève corporatiste dont je me souvienne, la poste, a coulé des centaines de boites.

L'URSSAF coule des dizaines de boites tous les jours, depuis des années, dans le silence le plus total.

 

J'ai connaissance de 0 patrons qui se sont associés aux grèves PTT, SNCF, etc.

Là, des petits entrepreneurs (et leurs employés) sont aussi sur les ronds-points.

Les palettes qui débarquent par centaines à Manosque ne sont pas volées,

ce sont des entrepreneurs qui les portent, avec leurs véhicules.

  • Yea 2
  • Ancap 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, FabriceM a dit :

Si tu fais un sitting devant le centre des impôts de mon département ou l'URSAFF  je te soutiendrai ouvertement, aucun problème. Soutenir les blocage routiers, c'est niet.

Perso, c'est le message que j'ai, menu menu, essayé de faire passer aux GJ sur les ronds-point.

(Sans difficulté, puisque c'était déjà l'avis dominant sur le rond-point.)

... mais pour cela, il faut évidemment se rendre sur le rond-point.

(Ils ne mordent pas. 0 cas recensés à ce jour).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...