Jump to content
Bézoukhov

Gilets jaunes

Recommended Posts

il y a 14 minutes, Rübezahl a dit :

Il y a toujours du monde et toujours du roulement.

 

J'aimerais vraiment savoir combien de français sont effectivement allés sur les rond-points / dans les manifestations gilet jaune au delà des 270k qui étaient effectivement comptés sur la "grosse manif".

Je ne sais pas si on peut obtenir des résultats fiables avec un institut de sondage sur ce genre de question mais ça pourrait être très intéressant ; je ne sais pas si ça a déjà été fait.

 

Et pour 10k€, si tu sors un article qui dit : "1M de français sont allés sur les rond points", ça peut bien buzzer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ama, ce qui importe, ce n'est pas seulement les gens sur les rond-points, mais aussi les personnes qui affichent leur soutien en plaçant un gilet sous leur pare brise (sans compter le nombre radars dégradés). Dans mon bled, on est à environ une voiture sur trois et plus un radar debout, et je suis allé faire un tour à Nantes et Angers ce we, c'était un peu pareil. Ce n'est pas un climat politique très serein.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, F. mas a dit :

Ama, ce qui importe, ce n'est pas seulement les gens sur les rond-points, mais aussi les personnes qui affichent leur soutien en plaçant un gilet sous leur pare brise (sans compter le nombre radars dégradés). Dans mon bled, on est à environ une voiture sur trois et plus un radar debout, et je suis allé faire un tour à Nantes et Angers ce we, c'était un peu pareil. Ce n'est pas un climat politique très serein.

 

Ça vaut ce que ça vaut mais de temps à autre, je compte le nombre de voitures que je croise n'ayant pas de GJ sur le pare-brise et quand j'en croise une, je recompte depuis 0. J'arrive très souvent à 10 parfois 20.

Sur l'axe principale entre le chef-lieu du département  60k hab. et une ville de 5k hab. à différents horaires.

 

En revanche, j'ai été surpris de ne pas souvent dépasser les 5 sur l'autoroute un dimanche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Rübezahl a dit :

Je suis allé ce matin 1 heure sur le rond point près de chez moi.

ça fait 15 jours que j'étais pas passé.

Il y a toujours du monde et toujours du roulement.

Il y avait une grande affiche/banderole (un truc costaud pro) 1mx4m, escrolo, "sauver la planète" etc.

J'ai rapidos demandé aux uns et aux autres ce qu'ils en pensaient.

Tous les exprimés étaient contre. Pas un seul pour.

5' plus tard on a démonté l'affiche, rembobinée gentiment.

 

Voilà.

Sinon, surtout continuez de regarder ce mouvement via les MSM sur lesquels vous chiez par ailleurs le reste de l'année.

Au moins, vous êtes sûrs d'être "informés" avec les âneries que vous avez envie de voir et d'entendre.

 

«If you don’t read the newspaper you are uninformed, if you do read the newspaper you are misinformed». - Mark Twain

 Ben moi IRL j'ai à peu de chose près la même chose que sur les MSM

 

Ceci dit j'habite une région traditionnellement ancrée à gauche.

 

Et en ce moment je vois nettement moins de gilets sur les tableaux de bord. 1/ 6 ou 7 environ

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Zehlaie said:

 

 

 

Oui, là encore, assez grossièrement, plus on s'approche de grosses villes, plus le GJ se raréfie. J'ai aussi observé des différences sociologiques assez importantes entre GJ nantais et ceux des environs de Rouen. Enfin, c'est de l’anthropologie sauvage, comme d'autres font de la peinture du dimanche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, F. mas a dit :

Ama, ce qui importe, ce n'est pas seulement les gens sur les rond-points, mais aussi les personnes qui affichent leur soutien en plaçant un gilet sous leur pare brise (sans compter le nombre radars dégradés). Dans mon bled, on est à environ une voiture sur trois et plus un radar debout, et je suis allé faire un tour à Nantes et Angers ce we, c'était un peu pareil. Ce n'est pas un climat politique très serein.

à chaque fois que j'ai été, j'ai l'occasion de bavarder avec des automobilistes.

Et à chaque fois, il y en a qui s'arrêtent (et bloquent forcément ceux derrière) et bavardent et s'excusent de ne pas pouvoir venir.

De ce que j'ai vu ce matin, le soutien des automobilistes a peut être un peu molli, mais vraiment pas des masses.

Et le nombre de GJ ne mollit pas non plus ... d'autant plus que, enfin, ils se sont bricolés une cabane.

à midi, c'était barbecue.

 

Indépendamment des justes revendications, le coté émergent de la chose, totalement non-structurée,

mais lançant quand même timidement des tentacules aléatoires dans tous les sens est vraiment intéressant.

Ces gens-là n'attendent pas qu'on leur construise une MJC.

Ils la bricolent eux-mêmes. Et la reconstruisent en 24 heures quand on la rase.

 

Les palettes ne sont chourrées nulle part.

Elles sont fournies par paquet de 10 par les entreprises de la zone desservies par le rond-point.

 

Quand je pense que les connards au gov, sensés être informés, attendent de voir chaque semaine si ça va enfin faiblir.

Même un camping avec 2 places ce serait encore au delà de leurs compétences.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 06/01/2019 à 14:24, Nick de Cusa a dit :

La résistance à l'oppression est un droit.

 

L'oppression est légale. Donc non, par définition.

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, Rübezahl said:

 

Indépendamment des justes revendications, le coté émergent de la chose, totalement non-structurée,

mais lançant quand même timidement des tentacules aléatoires dans tous les sens est vraiment intéressant.

Ces gens-là n'attendent pas qu'on leur construise une MJC.

Ils la bricolent eux-mêmes. Et la reconstruisent en 24 heures quand on la rase.

 

 

 

Je trouve cet aspect particulièrement intéressant : les pouvoirs publics et les organisations syndicales satellisées à l'argent public ne cessent de se plaindre de la disparition des corps intermédiaires (ils ne savent pas ce que c'est btw), mais ils ont tout de même réussi le tour de force d'en créer spontanément contre eux, ce qui à mon avis en dit long sur le degré de colère (et de résilience des êtres humains, ces animaux prosociaux sans poils), de frustration à l'endroit des institutions qu'ils estiment achetées. Maintenant, ce qui est plus inquiétant, c'est que cette colère est une passion politique, qui me paraît difficile à raisonner, et donc à calmer (quelque soit l'issue du conflit), avec une forte dimension égalitaire-plébéienne. Ce n'est bon pour personne et surtout pas pour les libertés publiques, qui se trouvent toujours entamées là où progresse la violence politique : la brutalisation des rapports sociaux érode l'autorité du droit et de la justice (les formes de la propriété et donc de la liberté).

 

La sortie du conflit aurait sans doute été plus facile si face aux GJ, le gouvernement avait pu être un peu plus exemplaire, plus courageux et attentif à ceux qu'ils sont censés servir. Macron est en train de payer des décennies d'inertie, de pleutrerie politicienne et de recentralisation toute honte bue.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, F. mas a dit :

Ce n'est bon pour personne et surtout pas pour les libertés publiques, qui se trouvent toujours entamées là où progresse la violence politique : la brutalisation des rapports sociaux érode l'autorité du droit et de la justice (les formes de la propriété et donc de la liberté).

Sur les violences auxquelles on assiste en ce moment.

(J'ai mâté une palanquée de vidéos sur twitter)

- d'une part, ce n'est pas vraiment un embrasement et c'est plutôt bon enfant (pour une 8° semaine quand même hein). De facto, quand les policiers ne font pas des provocs, la masse des manifestants est parfaitement pacifique.

- d'autre part, il y a énormément de violences policières à l'encontre des manifestants (et des passants)

 

Mais surtout, that's my point, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien, et surtout pas au milieu d'une quelconque "pax etatica" bonhomme et tranquille.

Les boites qui ferment quotidiennement du fait d'une nième saleté de l'urssaf, c'est bel et bien de la violence.

Les milliers de PVs quotidiens pour du 95kmh en ligne droite, où on plume 50€ à des malheureux qui sont déjà ricrac, c'est encore de la violence.

Le gars qui habite dans 50m2 et qui ne peut pas agrandir de 10m2 pour une raison nawak.

Celui qui ne peut pas construire un poulailler de 3 poules.

etc, etc, etc.

C'est bel et bien de la violence quotidienne, qui impacte les gens dans leur vie, et que l'état inflige, jusqu'à présent impunément, à la population.

C'est bel et bien un climat de violence que l'état instaure en permanence, et qui, de facto, du fait de la massification, remonte le seuil de violence global.

Les violences qu'on constate en ce moment sont à la fois des violences en réaction et des violences finalement simplement dans le ton de ce que l'état réalise en permanence.

 

Je hasarde une hypothèse : c'est l'automatisation généralisée du plumage des pigeons qui pourrait être la limite de tolérance.

Passe encore d'être volé par un fonctionnaire (un être humain un peu quand même), mais par une machine ... la dignité humaine en prend un coup.

On avait déjà eu un avant-goût avec les portiques escrotaxe de l'ignoble ségouline royale.

En 2019, les radars ont fini de recouvrir quasi intégralement le territoire. Impossible de faire 30 kms sans croiser un de ces bandits manchots.

Comme des nénuphars sur un lac.

... Sauf que dessous, il y a des gens qui aimeraient encore essayer de respirer un peu.

 

Je hasarde aussi un pronostic.

Actuellement on ne voit que la surface (en 2D) d'un phénomène (en 3D).

La raison pour laquelle cette surface ne s'évapore pas, c'est que précisément il n'y a pas 1cm de profondeur en dessous, mais bien plus.

Et ama tout ça grossit car, d'une part c'est une inflammation avec hélas du matériel en abondance,

et d'autre part, il y a un paquet de voltigeurs pyromanes dans le gouvernement (et dans la société civile) qui ne cessent, quotidiennement,

de remettre des coups d'aiguille dans l'inflammation.

Ces gens-là sont incapables d'arrêter leurs dingueries en quelques semaines, vu que ça fait des années qu'on leur fait une tribune pour leurs bouffoneries.

 

 

 

  • Yea 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Rübezahl a dit :

[...]

 

Mais surtout, that's my point, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien, et surtout pas au milieu d'une quelconque "pax etatica" bonhomme et tranquille.

Les boites qui ferment quotidiennement du fait d'une nième saleté de l'urssaf, c'est bel et bien de la violence.

Les milliers de PVs quotidiens pour du 95kmh en ligne droite, où on plume 50€ à des malheureux qui sont déjà ricrac, c'est encore de la violence.

Le gars qui habite dans 50m2 et qui ne peut pas agrandir de 10m2 pour une raison nawak.

Celui qui ne peut pas construire un poulailler de 3 poules.

etc, etc, etc.

C'est bel et bien de la violence quotidienne, qui impacte les gens dans leur vie, et que l'état inflige, jusqu'à présent impunément, à la population.

C'est bel et bien un climat de violence que l'état instaure en permanence, et qui, de facto, du fait de la massification, remonte le seuil de violence global.

Les violences qu'on constate en ce moment sont à la fois des violences en réaction et des violences finalement simplement dans le ton de ce que l'état réalise en permanence.

 

[...]

 

Mais ce constat là, bien sûr, beaucoup ici peuvent le faire. Seulement ça ne défile pas avec un Gadsden Flag avec pour but de réduire le périmètre de l'État. On ne peut pas vouloir être moins taxé, fliqué, dépouillé et, en même temps (volontaire ça :-p) vouloir plus d'aides, plus de services publics et de prises charges diverses et variées.

 

Certes, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien. Il n'empêche que dès le premier jour, le mouvement a été violent ou tout du moins illibérale dans ses actions de blocages de la liberté d'autrui d'aller et venir. Partant de là, c'était déjà mal engagé pour espérer voir poindre un "faire et laisser faire" en revendication majeure.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, Rübezahl said:

Sur les violences auxquelles on assiste en ce moment.

(J'ai mâté une palanquée de vidéos sur twitter)

- d'une part, ce n'est pas vraiment un embrasement et c'est plutôt bon enfant (pour une 8° semaine quand même hein). De facto, quand les policiers ne font pas des provocs, la masse des manifestants est parfaitement pacifique.

- d'autre part, il y a énormément de violences policières à l'encontre des manifestants (et des passants)

 

Mais surtout, that's my point, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien, et surtout pas au milieu d'une quelconque "pax etatica" bonhomme et tranquille.

Les boites qui ferment quotidiennement du fait d'une nième saleté de l'urssaf, c'est bel et bien de la violence.

Les milliers de PVs quotidiens pour du 95kmh en ligne droite, où on plume 50€ à des malheureux qui sont déjà ricrac, c'est encore de la violence.

Le gars qui habite dans 50m2 et qui ne peut pas agrandir de 10m2 pour une raison nawak.

Celui qui ne peut pas construire un poulailler de 3 poules.

etc, etc, etc.

C'est bel et bien de la violence quotidienne, qui impacte les gens dans leur vie, et que l'état inflige, jusqu'à présent impunément, à la population.

C'est bel et bien un climat de violence que l'état instaure en permanence, et qui, de facto, du fait de la massification, remonte le seuil de violence global.

Les violences qu'on constate en ce moment sont à la fois des violences en réaction et des violences finalement simplement dans le ton de ce que l'état réalise en permanence.

 

Je hasarde une hypothèse : c'est l'automatisation généralisée du plumage des pigeons qui pourrait être la limite de tolérance.

Passe encore d'être volé par un fonctionnaire (un être humain un peu quand même), mais par une machine ... la dignité humaine en prend un coup.

On avait déjà eu un avant-goût avec les portiques escrotaxe de l'ignoble ségouline royale.

En 2019, les radars ont fini de recouvrir quasi intégralement le territoire. Impossible de faire 30 kms sans croiser un de ces bandits manchots.

Comme des nénuphars sur un lac.

... Sauf que dessous, il y a des gens qui aimeraient encore essayer de respirer un peu.

 

 

Sur le caractère bon enfant du mouvement, je pense que  1 - ça dépend où : la plupart des rassemblements me semble effectivement dans ce cas là, mais pas tous, et je me demande dans quelle mesure la minorité active peut faire ployer le reste, ça ne serait pas une première dans l'histoire. J'évoquais rapidement dans un post précédent la différence de profil entre les GJ de mon coin et ceux de Nantes (je suis allé voir les deux pour faire des tofs) : les premiers sont plutôt pacifiques et popus, les seconds étaient très clairement plus jeunes, plus politisés et là pour la confrontation avec les coyotes (tu vas me dire, c'est Nantes, c'est une sorte de ville témoin de punks à chiens, mais je pense qu'on retrouve le phénomène dans pas mal de coins, en particulier là où ça pète). 2 - La violence policière réelle exercée contre les manifestants (en particulier pour des raisons tactiques de la part du gouvernement, qui, je le répète, porte une très grande part de responsabilité dans la situation actuelle) est en train d'habituer les moins politisés à la violence comme registre politique 'légitime' face à ce qui est perçu comme des injustices, ce qui ne présage rien de bon sur l'issue des tensions (quand arrêter le conflit ? Qu'est-ce qui garantit qu'il ne va pas y avoir de montée aux extrêmes dans la violence ?).

 

Je ne pense pas qu'on puisse justifier la violence physique directe comme 'réaction' à des violences symboliques (pv=/= une grosse tarte dans la gueule). Maintenant, cela ne retire rien de ce que tu dis ensuite sur la déshumanisation de l'extorsion légale, qui me semble juste. Il y a aussi, me semble-t-il, le sentiment de voir les responsables ponctionner et réglementer tout en se defaussant le plus possible de leurs responsabilités directes dans le procès politique.

 

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Zehlaie a dit :

Mais ce constat là, bien sûr, beaucoup ici peuvent le faire. Seulement ça ne défile pas avec un Gadsden Flag avec pour but de réduire le périmètre de l'État. On ne peut pas vouloir être moins taxé, fliqué, dépouillé et, en même temps (volontaire ça :-p) vouloir plus d'aides, plus de services publics et de prises charges diverses et variées.

 

Certes, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien. Il n'empêche que dès le premier jour, le mouvement a été violent ou tout du moins illibérale dans ses actions de blocages de la liberté d'autrui d'aller et venir. Partant de là, c'était déjà mal engagé pour espérer voir poindre un "faire et laisser faire" en revendication majeure.

 

1/ il ne faut pas se contenter d'écouter ni les récupérateurs du mouvement, ni les MSM, pour se faire une idée de la réalité. Un mec de FI avec un gilet jaune ... ben, sous la couleur jaune, ça reste un mec de FI.

 

2/ je trouve un peu incongru de reprocher certaines actions illibérales, pas si nombreuses au total, à des gens qui agissent in fine parfaitement dans l'air du temps. Les GJ doivent être actuellement responsables de 2% de l'illibéralisme infligé à la population ... mais là, enfin, on tient un couillon sur lequel on va oser râler. Dans la même journée l'état m'a piqué la moitié de mon salaire, m'a fait perdre 15' sur la route, etc. mais là ... j'ai l'habitude.

(tiens ça me fait penser aux châtiments que l'état français inflige au pays pour le 1% de pollution mondiale dont il est responsable).

 

Sinon, ça m'intéresse sincèrement de connaître de bonnes idées libérales-compatibles et non-violentes pour inciter l'état à sortir ses mains de mes poches.

Il y a la grève de l'impôt, mais le souci est le tribuable isolé contre la grosse admin.

Perso je doute qu'on puisse calmer les ardeurs de l'état sans recourir à de la violence.

Autant espérer guérir le cancer avec de l'homéopathie.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rübezahl a dit :

Perso je doute qu'on puisse calmer les ardeurs de l'état sans recourir à de la violence

ah oui, et de la violence jusqu'à quel point ? et tu penses que le résultat sera quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Zehlaie a dit :

Certes, ces violences ne surgissent pas au milieu de rien. Il n'empêche que dès le premier jour, le mouvement a été violent ou tout du moins illibérale dans ses actions de blocages de la liberté d'autrui d'aller et venir.

 

Heureusement qu'ils ne jettent pas des ballots de thé à la mer. Cette attaque contre le droit de propriété serait foncièrement illibérale.

 

Bon, bon, on a monsieur j'assume droit dans mes bottes qui va nous faire une nouvelle lecture des libertés publiques ce soir.

 

il y a une heure, F. mas a dit :

La sortie du conflit aurait sans doute été plus facile si face aux GJ, le gouvernement avait pu être un peu plus exemplaire, plus courageux et attentif à ceux qu'ils sont censés servir. Macron est en train de payer des décennies d'inertie, de pleutrerie politicienne et de recentralisation toute honte bue.

 

Je crois aussi qu'il paye une campagne présidentielle gagnée sans vrai débat, en faisant acroire que tout serait facile.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Rübezahl a dit :

 

Sinon, ça m'intéresse sincèrement de connaître de bonnes idées libérales-compatibles et non-violentes pour inciter l'état à sortir ses mains de mes poches.

Il y a la grève de l'impôt, mais le souci est le tribuable isolé contre la grosse admin.

 

- grève de la TVA en baissant sa consommation ( éviter l'inutile, reporter un gros achat) mais ça fait souffrir d'abord le commerce

 

- réduire son temps de travail ( toujours pour ceux qui peuvent) pour payer moins d'impôts sur le revenu et moins de charges pro.

 

- passer tout en actions ( c'est peut être pas trop le moment) ou en obligations exclusivement étrangères sur ses assurances-vie ou autres. Pour ne plus soutenir la dette française.

 

- faire la grève du zèle vis à vis de l'administration. Surcharger les services administratifs de l'état.

  • Yea 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bézoukhov a dit :

Je crois aussi qu'il paye une campagne présidentielle gagnée sans vrai débat, en faisant acroire que tout serait facile.

Sans vrai débat et par défaut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Bisounours a dit :

ah oui, et de la violence jusqu'à quel point ? et tu penses que le résultat sera quoi ? 

Je n'ai pas idée du résultat, mais je pense que tout est mieux que cette mort lente que le pays subit depuis des années.

Continuer d'aller à l'abattoir docilement, calmement, bravement, ça n'a juste pas de sens.

La gentillesse n'est pas une fin en soi.

 

Et, il faut le répéter, ce n'est pas de la violence gratuite par des hordes débarquant de l'autre coté des Alpes.

C'est de la violence en retour de la violence que l'état inflige à beaucoup, en permanence.

C'est très clairement en ce moment l'état qui fixe le niveau de violence.

Quand le gov dit qu'il attend la nième manif, puis la n+1, puis la n+2, pour décider s'il va enfin se bouger le fion, si c'est pas mettre de l'essence sur le feu, c'est quoi ?

L'état et ses satellites ne cessent de ne pas écouter, d'insulter et d'exciter les "gilets jaunes".

Ce sont eux qui ainsi actuellement attisent ce mouvement, sans débander.

 

La question n'est pas : les GJ jusqu'où ?

La vraie question est : l'état jusqu'où ?

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Rübezahl a dit :

 

1/ il ne faut pas se contenter d'écouter ni les récupérateurs du mouvement, ni les MSM, pour se faire une idée de la réalité. Un mec de FI avec un gilet jaune ... ben, sous la couleur jaune, ça reste un mec de FI.

 

2/ je trouve un peu incongru de reprocher certaines actions illibérales, pas si nombreuses au total, à des gens qui agissent in fine parfaitement dans l'air du temps. Les GJ doivent être actuellement responsables de 2% de l'illibéralisme infligé à la population ... mais là, enfin, on tient un couillon sur lequel on va oser râler. Dans la même journée l'état m'a piqué la moitié de mon salaire, m'a fait perdre 15' sur la route, etc. mais là ... j'ai l'habitude.

(tiens ça me fait penser aux châtiments que l'état français inflige au pays pour le 1% de pollution mondiale dont il est responsable).

 

Sinon, ça m'intéresse sincèrement de connaître de bonnes idées libérales-compatibles et non-violentes pour inciter l'état à sortir ses mains de mes poches.

Il y a la grève de l'impôt, mais le souci est le tribuable isolé contre la grosse admin.

Perso je doute qu'on puisse calmer les ardeurs de l'état sans recourir à de la violence.

Autant espérer guérir le cancer avec de l'homéopathie.

 

1/ Je veux bien faire un effort de compréhension et j'estime ne pas avoir eu comme seule source d'information le direct BFM-TV. Il n'a pas été difficile de trouver dans mon entourage des personnes ayant a minima déposé un gilet sous leur pare-brise. Comme tu le dis, sous le gilet, la personne ne perd pas instantanément ses idées préalables et elles sont bien souvent le problème.

 

2/ Je ne pense pas que les GJ (et pas qu'eux bien sûr) soient seulement responsable de ces 2% d'illibéralisme infligés à la population : c'est justement avec certaines de leurs revendications et attentes que l'on se retrouve à reverser la moitié de notre salaire ou être constamment fliqué pour un oui ou pour non.

 

Je comprends le ras-le-bol mais certaines des solutions ou revendications préconisées auront un effet plus négatif qu'autre chose in fine sur le pouvoir d'achat.

 

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Heureusement qu'ils ne jettent pas des ballots de thé à la mer. Cette attaque contre le droit de propriété serait foncièrement illibérale.

 

Bon, bon, on a monsieur j'assume droit dans mes bottes qui va nous faire une nouvelle lecture des libertés publiques ce soir.

 

Je ne sais pas comment sortir de ce piège :lol: si ce n'est de dire que ça n'est tout de même pas très comparable : Les personnes à qui sont fait les préjudices ne sont pas les mêmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Bézoukhov a dit :

Heureusement qu'ils ne jettent pas des ballots de thé à la mer. Cette attaque contre le droit de propriété serait foncièrement illibérale.

Oui.

Très bien vu.

Et heureusement que des libéraux par trouzaine n'utilisent pas cet évènement pour en faire régulièrement un symbole.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, F. mas a dit :

Sur le caractère bon enfant du mouvement, je pense que  1 - ça dépend où : la plupart des rassemblements me semble effectivement dans ce cas là, mais pas tous, et je me demande dans quelle mesure la minorité active peut faire ployer le reste, ça ne serait pas une première dans l'histoire. J'évoquais rapidement dans un post précédent la différence de profil entre les GJ de mon coin et ceux de Nantes (je suis allé voir les deux pour faire des tofs) : les premiers sont plutôt pacifiques et popus, les seconds étaient très clairement plus jeunes, plus politisés et là pour la confrontation avec les coyotes (tu vas me dire, c'est Nantes, c'est une sorte de ville témoin de punks à chiens, mais je pense qu'on retrouve le phénomène dans pas mal de coins, en particulier là où ça pète). 2 - La violence policière réelle exercée contre les manifestants (en particulier pour des raisons tactiques de la part du gouvernement, qui, je le répète, porte une très grande part de responsabilité dans la situation actuelle) est en train d'habituer les moins politisés à la violence comme registre politique 'légitime' face à ce qui est perçu comme des injustices, ce qui ne présage rien de bon sur l'issue des tensions (quand arrêter le conflit ? Qu'est-ce qui garantit qu'il ne va pas y avoir de montée aux extrêmes dans la violence ?).

 

Je ne pense pas qu'on puisse justifier la violence physique directe comme 'réaction' à des violences symboliques (pv=/= une grosse tarte dans la gueule). Maintenant, cela ne retire rien de ce que tu dis ensuite sur la déshumanisation de l'extorsion légale, qui me semble juste. Il y a aussi, me semble-t-il, le sentiment de voir les responsables ponctionner et réglementer tout en se defaussant le plus possible de leurs responsabilités directes dans le procès politique.

Je te rejoins complètement sur la dichotomie villes/campagnes.

J'ai d'ailleurs vu des cartes circuler qui quantifient ce phénomène.

 

Et idem pour la violence.

Une nouveauté aussi est que au lieu d'avoir seulement le point de vue des MSMs, des millions de gens ont désormais accès à des centaines de vidéos courtes en ligne, et ils peuvent les retransmettre (RT etc). Bref, le storytelling unique prend un gros coup de plomb dans l'aile. Surtout quand les gens comparent la version MSM avec celle de leur fil FB/twitter/etc.

J'ai perso vu au moins une vingtaine de vidéos où des gens se font frapper de manière inadmissible par les "forces de l'ordre". Y compris des personnes en chaise roulante, ou avec béquille. Et évidemment ces vidéos plein de gens les voient.

 

Citation

 

> Je ne pense pas qu'on puisse justifier la violence physique directe comme 'réaction' à des violences symboliques

 

ama ça mérite discussion.

Rendre obligatoire le port d'une étoile jaune, en dessiner une sur une vitrine.

Ce n'est certes pas de la violence physique. Mais moi je range quand même ça dans la catégorie violence.

Chacun répond à la violence qu'on lui inflige avec le type de violence que lui-même a sous la main, dont il est capable.

C'est aux soi-disants futés de cette affaire de montrer qu'ils sont vraiment plus futés que les crétins GJ désorganisés. Pas l'inverse.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rübezahl a dit :

 

ama ça mérite discussion.

Rendre obligatoire le port d'une étoile jaune, en dessiner une sur une vitrine.

Ce n'est certes pas de la violence physique. Mais moi je range quand même ça dans la catégorie violence.

 

 

 

Hum…je sens ressurgir les heures les plus sombres de notre histoire.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Rübezahl a dit :

Je n'ai pas idée du résultat, mais je pense que tout est mieux que cette mort lente que le pays subit depuis des années.

Continuer d'aller à l'abattoir docilement, calmement, bravement, ça n'a juste pas de sens.

La gentillesse n'est pas une fin en soi.

 

Et, il faut le répéter, ce n'est pas de la violence gratuite par des hordes débarquant de l'autre coté des Alpes.

C'est de la violence en retour de la violence que l'état inflige à beaucoup, en permanence.

C'est très clairement en ce moment l'état qui fixe le niveau de violence.

Quand le gov dit qu'il attend la nième manif, puis la n+1, puis la n+2, pour décider s'il va enfin se bouger le fion, si c'est pas mettre de l'essence sur le feu, c'est quoi ?

L'état et ses satellites ne cessent de ne pas écouter, d'insulter et d'exciter les "gilets jaunes".

Ce sont eux qui ainsi actuellement attisent ce mouvement, sans débander.

 

La question n'est pas : les GJ jusqu'où ?

La vraie question est : l'état jusqu'où ?

 

 

 

Allons, allons... 

D’une part, ne jamais souhaiter l’inconnu en politique quand la situation n’est pas encore littéralement invivable. Y’en a qui l’ont voulu, z’ont pas été déçus.
D’autre part, on reste un pays riche dans lequel on vit relativement confortablement et dans lequel on jouit relativement des libertés. 

L’heure est encore à l’action non-violente qui est, historiquement, bien plus efficace pour faire avancer la cause des libertés. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La différence, la distance qui existe entre les GJ et le libéralisme est la même qui peut exister entre le peuple et l'individu.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Johnnieboy a dit :

Allons, allons... 
D’une part, ne jamais souhaiter l’inconnu en politique quand la situation n’est pas encore littéralement invivable. Y’en a qui l’ont voulu, z’ont pas été déçus.
D’autre part, on reste un pays riche dans lequel on vit relativement confortablement et dans lequel on jouit relativement des libertés. 
L’heure est encore à l’action non-violente qui est, historiquement, bien plus efficace pour faire avancer la cause des libertés. 

L'avenir est ama largement inconnu. Volens nolens.

Et cela que les choses soient prises en main par une poignée de dirigistes ou que cela résulte de plus de libertés.

Macron qui raconte qu'on est à la veille d'une possible 4° GM, ben ça me rassure pas bien plus que les vilains GJ.

FI ne me fait pas trop peur, car je ne crois pas que la population veuille de cela.

Les GJ ne me font pas non plus bien peur. La masse de ces gens n'est pas animée de volonté de guillotines.

Le truc dont il faut avoir peur (et prendre ses dues diligences) c'est l'état, qui file un très mauvais coton.

Je serais curieux des réactions ici même si ce qui se passe en France se passait dans un autre pays.

Je doute que l'état en question bénéficierait d'autant d'indulgence.

 

Ce n'est pas tant le niveau qui compte que la direction (dérivée 1°) et l'évolution de cette direction (dérivée 2°).

Si la France était dans son état actuel et que cela représente un progrès, ma foi, je trouverais cela satisfaisant.

Il se trouve que le niveau d'enrichissement moyen actuel de la population, son éducation ainsi que son indice de liberté , etc, sont à la baisse depuis une 15aine d'années.

Chacun prend ça comme il veut, mais moi je ne trouve pas ça folichon, d'autant qu'on ne voit rien pointer du côté de l'acteur principal (l'état) pour inverser les choses.

Au contraire. La majorité des mesures/lois/décrets empirent les choses sans discontinuer.

 

Je ne pense pas non plus qu'attendre pour réagir soit une bonne stratégie.

De facto c'est d'ailleurs l'attitude adoptée par la population (au sens large) jusqu'à présent.

Jusqu'à présent, il faut bien constater que ça n'a conduit qu'à enferrer le pays un peu plus chaque année, rendant de facto un redressement plus difficile.

 

Sinon, sur la visibilité du mouvement, je ne peux pas ne peux être étonné de la vision du mouvement GJ ici.

ça fait des années que je fréquente liborg, et le biais gauchiste des MSM a du être dénoncé 10000 fois ici, quelle que soit l'info traitée.

Il y a quelqu'un ici qui croit sérieusement que les MSM sont devenus brutalement non biaisés pour traiter le mouvement GJ ??????

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Bézoukhov a dit :

Heureusement qu'ils ne jettent pas des ballots de thé à la mer. Cette attaque contre le droit de propriété serait foncièrement illibérale.

 

Il y a 13 heures, Rübezahl a dit :

Oui.

Très bien vu.

Et heureusement que des libéraux par trouzaine n'utilisent pas cet évènement pour en faire régulièrement un symbole.

 

Une différence essentielle : les colons américains qui jetaient du thé à la mer pour protester contre les taxes que la métropole leur imposait n'avaient AUCUNE REPRESENTATION au parlement britannique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les MSM sont biaisés mais les non-MSM sont pires. On a pas vraiment le choix, on fait avec, en triant le mieux possible.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il m'est venu une idée suite à un mail que j'ai reçu. Le voici :

 

"Bonjour,

Désolé de vous importuner, mais je suis tombé sur votre blog en recherchant sur Google un moyen de faire par de mes doléances car dans ma communes et celles environnantes il n'y a rien.
Je pensais les faire par internet mais je n'ai trouvé aucun site.
Merci de me répondre 
Cordialement"
 
 Et si (ma grande formule en ce moment :) ) on ouvrait un cahier de doléances ?
Ici, sur CP, en veillant à la tenue langagière du truc, à voir, à réfléchir, mais ce serait à mon avis une bonne façon de s'impliquer tout en collant au mieux aux demandes, aux remarques aux "doléances" et ça permettrait peut-être d'en tirer des leçons utiles pour faire passer nos idées.
  • Yea 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Fagotto a dit :

Les MSM sont biaisés mais les non-MSM sont pires. On a pas vraiment le choix, on fait avec, en triant le mieux possible. 

Je ne suis pas de cet avis.

Sur twitter eg on peut se constituer des listes, avec les sources qu'on veut.

Toutes les sources sont biaisées, ça n'existe pas une source neutre (et sûrement pas l'AFP).

Un panel de 20 sources diverses avec des biais divers vaut mieux que du MSM.

Les MSM fr sont globalement tous biaisés dans le même sens. (De toutes façons, ce sont juste les mêmes gauchos qui permutent)

La quantité d'infos diffusées sur twitter et jamais reprises par les MSM est hallucinante.

Sans parler des mensonges éhontés quant aux chiffres.

 

à l'instant, il y a un syndicat de police qui dit que la soluce n'est pas un match police/GJ mais politique.

... bref, la police plus futée que les macaques dans le cockpit.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...