Jump to content
Johnathan R. Razorback

Élections européennes de 2019

Recommended Posts

il y a 11 minutes, poney a dit :

Oui, je pensais surtout au réflexe politique de base de la droite classique : ordre, police, état fort. Donc soutenir Macron (et par extension la police, contre les casseurs) va dans ce sens de soutenir l'homme fort du moment.

 

Je dirais aussi rejet du programme anticapitaliste de Wauquiez/Bellamy et rejet du coté catho-ultra identitaire dont les CSP+ n'en n'ont au mieux rien à foutre voire les hérissent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont les urbains qui imposent leurs conneries au reste de la France

qui flippent un peu quand les énervés du reste de la France

se pointent le week-end pour exprimer sur place leur mécontentement.

 

Je sens hélas que le frittage n'est pas fini.

 

 

  • Yea 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Rübezahl a dit :

Ce sont les urbains qui imposent leurs conneries au reste de la France

qui flippent un peu quand les énervés du reste de la France

se pointent le week-end pour exprimer sur place leur mécontentement.

 

Je sens hélas que le frittage n'est pas fini.

Je pense qu'il est là pour durer, au moins quelques décennies, et ce dans l'ensemble de l'Occident.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fagotto a dit :

D'ailleurs j'ai vu que les GJ auraient voté à 44% RN (je sais pas ce que vaut le chiffre).

 

Je serais en effet curieux de savoir comment ils calculent.

 

Ce qui est sûr c'est que le RN récupère désormais -je veux dire plus encore qu'à la présidentielle- l'essentiel du vote populaire (où l’abstention reste énorme), mais surtout par effondrement et embourgeoisement des partis de gauche. Effondrement d'ailleurs mérité vu qu'ils se concentrent sur les mêmes lubies petites-bourgeoises que LREM (écologisme, féminisme, défense des "minorités"). On a entendu Place publique communiquer -avec un certain courage d'ailleurs- sur le sort des réfugiés, mais le salarié français de base, rien de prévu pour lui. Dans ces conditions la prime va aux partis protestataires offrant des bouc-émissaires. J'ai d'ailleurs remarqué que dans leur passage média les représentants du RN sont de plus en plus agressifs et outranciers, traitent les journalistes d'élite déconnectés, si tu objectes à leurs idées tu "insultes le peuple français", etc. Ils essayent de créer un clivage identitaire/symbolique plus que proprement politique. Faute de mieux les classes populaires se retranchent dans un discours de dénonciation des élites, bien entendu totalement impuissant à améliorer quoi que ce soit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben, depuis 2008, la moitié de la population mondiale vit en ville.
En France, le chiffre atteint 80%.

Ce n'est donc pas tellement les "urbains" (je tatillonne parce que je vois bien ce qui est dit ici). C'est plutôt les urbains progressistes des "grandes villes" (je pense que les progressistes des petites villes deviennent, dans le même movuement, des "réac de gauche"). Grandes villes connectées entre elle et "au monde", où les idées circulent.

L'histoire des villes, par ailleurs, est assez interessante. Je m'y penche depuis quelques semaines et c'est assez clair qu'elles ont toujours été à la pointe des nouvelles idées et du développement en général (de l'économie comme de la connerie). Le fait que l'un des signes distinctifs des grandes villes aujourd'hui c'est d’être fortement interconnectées pour toute la population (et non plus seulement pour l'élite bourgeoise du 19ième qui voyageait en calèche entre Paris, Saint-Petersbourg et Vienne) est probablement responsable de la situation actuelle. Les "grands centres urbains" se ressemblent de plus en plus et ça touche toute la population, non plus seulement la bourgeoisie. 

 

il y a 3 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Je serais en effet curieux de savoir comment ils calculent.

 

 

C'est 44% des GJ ayant voté, la majorité s'étant abstenue, il me semble

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Rübezahl a dit :

Ce sont les urbains qui imposent leurs conneries au reste de la France

qui flippent un peu quand les énervés du reste de la France

se pointent le week-end pour exprimer sur place leur mécontentement.

 

Je sens hélas que le frittage n'est pas fini.

 

C'est une activité défouloir (parfois non-violente, parfois violente) mais qui ne débouchera sur aucun progrès politique (par contre il y a des effets sociaux positifs dont on parle peu. C'est un mouvement qui a resocialisé bcp de gens en déshérence).

 

Ou alors il faudrait que les GJ investissent en masse un parti politique ou créent le leur. Mais ils ont une mentalité citoyenniste et anti-institutionnelle qui rend ça impossible pour le moment.

 

Le mieux qu'ils puissent faire actuellement serait de réfléchir aux causes de leur situation et de leur exclusion politique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Effondrement d'ailleurs mérité vu qu'ils se concentrent sur les mêmes lubies petites-bourgeoises que LREM (écologisme, féminisme, défense des "minorités").

Oui enfin c'est LREM qui s'est calqué là dessus. On peut pas leur reprocher de poursuivre ce qu'ils faisaient déjà avant.

 

Il y a 2 heures, cedric.org a dit :

J'ai été desinscrit suite à un déménagement, j'ai du faire une action pour me réinscrire !

C'est maladroitement ce que je voulais dire quand je parlais d'une demande à être sur une autre liste.

 

Il y a 6 heures, Frenhofer a dit :

Désolé de la réponse mais je vais jeter un œil dans l'histoire économique et sociale de la France de braudel et labrousse.

j'ai pris le tome3 à partir de la révolution du coup, j'attaque ça la semaine pro si je finis l'autre avant. Mais bon, on sait comment ça se passe avec les bouquins :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

C'est une activité défouloir (parfois non-violente, parfois violente) mais qui ne débouchera sur aucun progrès politique (par contre il y a des effets sociaux positifs dont on parle peu. C'est un mouvement qui a resocialisé bcp de gens en déshérence).

 

Ou alors il faudrait que les GJ investissent en masse un parti politique ou créent le leur. Mais ils ont une mentalité citoyenniste et anti-institutionnelle qui rend ça impossible pour le moment.

 

Le mieux qu'ils puissent faire actuellement serait de réfléchir aux causes de leur situation et de leur exclusion politique.

Quand je passe dans les manifestations à Toulouse le samedi, je remarque beaucoup de drapeaux CGT, SUD, FI...

 

Pas mal de GJ votent déjà pour les parties de gauche selon moi (après je peux me tromper).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, poney a dit :

L'histoire des villes, par ailleurs, est assez interessante. Je m'y penche depuis quelques semaines et c'est assez clair qu'elles ont toujours été à la pointe des nouvelles idées et du développement en général (de l'économie comme de la connerie). Le fait que l'un des signes distinctifs des grandes villes aujourd'hui c'est d’être fortement interconnectées pour toute la population (et non plus seulement pour l'élite bourgeoise du 19ième qui voyageait en calèche entre Paris, Saint-Petersbourg et Vienne) est probablement responsable de la situation actuelle.

 

Pour moi le problème c'est que la métropolisation a engendré une endogamie socio-géographique telle que les gouvernements tendent effectivement à être "déconnectés", ou du moins à gouverner en ignorant le reste du pays. Le catalyseur du projet de taxation sur le carburant l'a bien montré.

 

Et comme Christophe Guilluy lui-même le montre sans en tirer les conséquences, cette métropolisation n'est pas un pur phénomène spontané / de marché. Y a des politiques urbaines, d'aménagement du territoire, fiscale et administrative qui ont favorisé cette fracture socio-spatiale.

 

Comme dirait l'autre barbu allemand, le gouvernement est le comité exécutif de la classe dominante, et elle se fait un monde à son image. Pas sûr que ça reste éternellement vivable pour les autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Adrien31 a dit :

Pas mal de GJ votent déjà pour les parties de gauche selon moi (après je peux me tromper).

 

Les militants de gauche sont entrés en nombre dans le mouvement dans les 2 premières semaines de décembre dernier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Et comme Christophe Guilluy lui-même le montre sans en tirer les conséquences, cette métropolisation n'est pas un pur phénomène spontané / de marché. Y a des politiques urbaines, d'aménagement du territoire, fiscale et administrative qui ont favorisé cette fracture socio-spatiale.

 

l'urbanisme, depuis l'antiquité, est toujours une histoire de politique, je n'ai pas vu un seul exemple qui n'était pas le produit d'un aménagement concerté du territoire. Bien que, il y avait différentes intensité (et que la métropolisation est sans doute la plus interventionniste qu'on ait connu).

Le moyen age a eu ses enceintes, ses découpes paroisiales, ses bastides (pas les maisons, les villages ex nihilo) ; l'antiquité ses agora, ses places ; Venise était dessinée par l'élite marchande ; Constantin développe Byzance, ...

 

Donc l'urbanisme "pur spontané" ou "de marché", jamais vu, probablement jamais existé. De toute façon, l'autre définition de "la ville", c'est la centralisation en un point de plusieurs services et pouvoir, la ville c'est d'abord l'autorité. Et l'autorité, c'est l'administration et le planisme a différent degré et niveau.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien à voir, mais je fais suite à la discussion du début de semaine : j'ai créé un serveur Discord en complément du club sur le forum, pour celles et ceux que ça intéresse.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

C'est une activité défouloir (parfois non-violente, parfois violente) mais qui ne débouchera sur aucun progrès politique (par contre il y a des effets sociaux positifs dont on parle peu. C'est un mouvement qui a resocialisé bcp de gens en déshérence).

Ou alors il faudrait que les GJ investissent en masse un parti politique ou créent le leur. Mais ils ont une mentalité citoyenniste et anti-institutionnelle qui rend ça impossible pour le moment.

Le mieux qu'ils puissent faire actuellement serait de réfléchir aux causes de leur situation et de leur exclusion politique.

Perso, je vois les GJ comme des gens qui renvoient un signal retour, ie ils ferment une boucle de rétroaction.

C'est ma foi déjà pas mal.

Le fait que le signal qu'ils envoient soit extrêmement travesti et méprisé ... ben c'est plus de leur ressort.

 

Et non, les solutions aux soucis actuels ne passent plus par la création de partis politiques ou trucs dans le genre.

Les partis politiques ont statutairement, dans leur ADN, l'obligation d'être étatistes/constructivistes.

En clonant un nième chat, tu ne peux pas espérer l'entendre faire autre chose que "miaou".

 

Rien de bon n'arrivera par les schémas politiques anciens, ils sont explicitement conçus pour l'empêcher.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, poney a dit :

Ben, depuis 2008, la moitié de la population mondiale vit en ville.
En France, le chiffre atteint 80%.

Ce n'est donc pas tellement les "urbains" (je tatillonne parce que je vois bien ce qui est dit ici). C'est plutôt les urbains progressistes des "grandes villes" (je pense que les progressistes des petites villes deviennent, dans le même movuement, des "réac de gauche"). Grandes villes connectées entre elle et "au monde", où les idées circulent.

Il faudrait préciser "urbains des centre-villes", qui côtoient en effet beaucoup plus leurs homologues de centre-villes d'autres pays à 3000 bornes de là que leurs voisins du hinterland à 30 bornes de chez eux.

 

il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

Pour moi le problème c'est que la métropolisation a engendré une endogamie socio-géographique telle que les gouvernements tendent effectivement à être "déconnectés", ou du moins à gouverner en ignorant le reste du pays. Le catalyseur du projet de taxation sur le carburant l'a bien montré.

 

Et comme Christophe Guilluy lui-même le montre sans en tirer les conséquences, cette métropolisation n'est pas un pur phénomène spontané / de marché. Y a des politiques urbaines, d'aménagement du territoire, fiscale et administrative qui ont favorisé cette fracture socio-spatiale.

Ce n'est pas incompatible, au contraire, ça marche main dans la main.

 

Dites-donc, vous deux, ça ne vous tente pas de lire "Coming Apart", de Charles Murray ? C'est pas comme si il n'avait pas décrit et analysé tout ça il y a déjà des années... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, poney a dit :

l'urbanisme, depuis l'antiquité, est toujours une histoire de politique, je n'ai pas vu un seul exemple qui n'était pas le produit d'un aménagement concerté du territoire. Bien que, il y avait différentes intensité (et que la métropolisation est sans doute la plus interventionniste qu'on ait connu).

Le moyen age a eu ses enceintes, ses découpes paroisiales, ses bastides (pas les maisons, les villages ex nihilo) ; l'antiquité ses agora, ses places ; Venise était dessinée par l'élite marchande ; Constantin développe Byzance, ...

Donc l'urbanisme "pur spontané" ou "de marché", jamais vu, probablement jamais existé.

L'aménagement de territoire libre a existé jusqu'à récemment.

Il consistait simplement à régenter les choses intra-muros ... et à laisser les gens libres extra-muros.

Ce qui se voyait assez peu, car les extra-muros étaient au final peu nombreux, car être hors les murs, par moment, ça craignait grave.

(Mais, de place en place, les territoires étaient maillés de grosses fermes fortifiées, quasiment partout).

 

Maintenant que ça craint de facto beaucoup moins, les municipalités (poussées par les strates supérieures) prétendent quand même régenter jusqu'au mètre carré le plus reculé de leurs territoires.

Avec les crevures de l'ONF, DDASS et autres raclures comme bras armés.

Il faut lire les POSs et PLUs d'aujourd'hui, rédigés par des cabinets qui doivent être certifiés écolos/bisous compatibles.

L'humain est aimablement prié de ne plus rien faire, plus toucher à rien, nulle part.

Pour un poulailler de 4m2, il faudrait aller ramper à la mairie.

Les règles sont (pour une fois) assez simples. Dans les zones constructibles, très réduites, il y a une avalanche d'obligations.

En dehors, ben c'est simple, par défaut tout est interdit. Les terrassements sont interdits, les mares sont interdites (il a fallu revenir là-dessus en mode dérogatoire à cause des sécheresses).

L'orientation est très claire : tout le monde est prié de se groupir en immeubles, pour le salut de la planète.

C'est de facto la propriété privée pour tous qui est sévèrement mise en cause.

Dans les GJs de mon coin, il y a un paquet de profils de ce type. Des gens qui vivaient peinards dans leur coin ces 50 dernières années, sans emmerder personne. Et qui sont désormais harcelés par les services de ceci et de cela. Pour leur bien hein.

 

Dans les départements 04 et 05, les génies qui nous gouvernent ont prévu de diviser le nombre de PC par 6 !

C'est de facto bien plus soft que la nuit de cristal, mais l'idéologie et la finalité sont 100% de même nature.

 

  • Yea 1
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Rübezahl a dit :

Les terrassements sont interdits, les mares sont interdites (il a fallu revenir là-dessus en mode dérogatoire à cause des sécheresses).

L'orientation est très claire : tout le monde est prié de se groupir en immeubles, pour le salut de la planète.

 

Dans les départements 04 et 05, les génies qui nous gouvernent ont prévu de diviser le nombre de PC par 6 !

C'est de facto bien plus soft que la nuit de cristal, mais l'idéologie et la finalité sont 100% de même nature.

 

Le Corbusier a gagné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le truc un poil comique quand on y pense,

c'est que les moyens de transports construits pour que les urbains aillent randonner à la cambrousse "préservée" le week-end

... servent maintenant en sens inverse aux ploucs à venir manifester.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Rincevent a dit :

Dites-donc, vous deux, ça ne vous tente pas de lire "Coming Apart", de Charles Murray ?

 

Moi je fais de l'histoire, j'aime la chronologie, et donc j'aimerais bien lire Losing ground d'abord.

Hélas ça n'a jamais été traduit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Illustration toute fraîche des conséquences d'empêcher les paysans de se constituer des réserves d'eau :

Hautes-Alpes : élus et monde agricole unis face au gel dévastateur qui a touché les arboriculteurs au début du printemps https://shar.es/a0u56J

... et maintenant, c'est comme d'hab tribuable qui va cracher pour payer les conséquences.

 

PS: c'est juste une conséquence parmi 100. L'impact sur la croissance est incalculable tellement il est énorme ama.

Et ça touche toutes les régions françaises.

 

Et pour poursuivre dans la série :

Veynes : un loup aux portes de l'école maternelle (témoignages) https://shar.es/a0u5I3
C'est le nième incident de ce type.

ça ne va pas éternellement bien se passer.

Bien entendu, interdiction aux gens de se défendre eux-mêmes (certains qui le font sont poursuivis)

... mais recrutement de lieutenants de louveterie.

C'est juste de la peur organisée/encadrée. On fabrique une nuisance de toutes pièces, et après on prétend la réguler.

 

Toutes ces saloperies accumulées, ça finit forcément par peser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Johnathan R. Razorback a dit :

Moi je fais de l'histoire, j'aime la chronologie, et donc j'aimerais bien lire Losing ground d'abord.

Hélas ça n'a jamais été traduit.

Mets-toi sérieusement à l'anglais, bordel. Ça te servira toute ta vie, tout le temps.

  • Yea 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le loup a pris la fuite, effrayé par les cris des enfants." Paye ta nature ultraviolente.

Un chien errant est plus dangereux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Rincevent a dit :

Mets-toi sérieusement à l'anglais, bordel. Ça te servira toute ta vie, tout le temps.

 

Tu vas pas me faire cette remarque à cette fois ; je lis l'anglais ! Dernier bouquin lu en VO:

 

9780807847398.jpg?auto=format&w=300

 

Mais ça reste casse-pied que ça ne soit pas traduit parce que: 1): plus d'effet sur le public ; 2): plus facile à trouver en biblio ; 3): plus rapide à lire/comprendre ; 4): et pas besoin de retraduire derrière si je veux utiliser des extraits.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Rübezahl a dit :

L'aménagement de territoire libre a existé jusqu'à récemment.

Il consistait simplement à régenter les choses intra-muros ... et à laisser les gens libres extra-muros.

Ce qui se voyait assez peu, car les extra-muros étaient au final peu nombreux, car être hors les murs, par moment, ça craignait grave.

(Mais, de place en place, les territoires étaient maillés de grosses fermes fortifiées, quasiment partout).

 

Maintenant que ça craint de facto beaucoup moins, les municipalités (poussées par les strates supérieures) prétendent quand même régenter jusqu'au mètre carré le plus reculé de leurs territoires.

Avec les crevures de l'ONF, DDASS et autres raclures comme bras armés.

Il faut lire les POSs et PLUs d'aujourd'hui, rédigés par des cabinets qui doivent être certifiés écolos/bisous compatibles.

L'humain est aimablement prié de ne plus rien faire, plus toucher à rien, nulle part.

Pour un poulailler de 4m2, il faudrait aller ramper à la mairie.

Les règles sont (pour une fois) assez simples. Dans les zones constructibles, très réduites, il y a une avalanche d'obligations.

En dehors, ben c'est simple, par défaut tout est interdit. Les terrassements sont interdits, les mares sont interdites (il a fallu revenir là-dessus en mode dérogatoire à cause des sécheresses).

L'orientation est très claire : tout le monde est prié de se groupir en immeubles, pour le salut de la planète.

C'est de facto la propriété privée pour tous qui est sévèrement mise en cause.

Dans les GJs de mon coin, il y a un paquet de profils de ce type. Des gens qui vivaient peinards dans leur coin ces 50 dernières années, sans emmerder personne. Et qui sont désormais harcelés par les services de ceci et de cela. Pour leur bien hein.

 

Dans les départements 04 et 05, les génies qui nous gouvernent ont prévu de diviser le nombre de PC par 6 !

C'est de facto bien plus soft que la nuit de cristal, mais l'idéologie et la finalité sont 100% de même nature.

 

 

Ce qu'il faut bien comprendre c'est le "bourgeois urbain" s'en balance complétement car tout ca lui est caché ....
Je me plais à balancer dans les pattes de mes amis citadins droitards/LREM qui se prennent pour Warren Buffett et vomissent les GJ (même ceux du début) qu'ils sont beaucoup plus proches d'un fonctionnaire que d'un entrepreneur (c'est un fait: bosser dans une multinationale, acheter 2 apparts clefs en main et une poignée d'action du Cac40 et se prendre pour un entrepreneur LOL ...🤣🤡 ).
La profonde salarisation/urbanisation de l’économie fait que 95% de la population ne voit plus le bordel que tu décris car tout pour eux est externalisé: les RH et payroll de leur boite, le promoteur/syndic pour leur appart/maison clef en main ect ect. Par contre en tant que bon dernier maillon de la chaine ils payent toute cette merde. L’économie ,comme toujours, s'est adaptée un externalisant en masse vers des spécialistes (ou devenu tel par la force des choses) qui font leur beurre sur tout ca ... cette ponction et gérable sur des salaires et valeurs ajoutées de métropoles mais étrangle totalement les zones peu dynamiques ...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu la carte des votes. 

Difficile à interpréter si on ne sait pas la motivation du vote.

Certains votent pour que ça change, d'autres pour que cela change le moins possible. 

Ceux qui votent pour que ça change, vont choisir le parti à  la fois le plus proche de leurs convictions, et le plus gros.

Ceux qui votent pour que cela ne change pas ou peu vont souvent choisir le parti au pouvoir.

 

Edit : ce qui rejoint ce que dit #Poney sur le réflexe politique de la droite classique, même si c'est un peu curieux de voir des conservateurs voter pour des progressistes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai la page du parti Neutre & actif qui est apparu dans mes suggestions sur FB. Par curiosité, je suis quand même allé voir les réactions après les élections.

Bon, elle le premier post annonce la couleur, une pétition pour l'annulation du vote. Sans commentaire.

 

Mais là où j'ai été surpris, c'est qu'elle n'est pas si neutre. Alors n'étant pas inscrit, j'ai reçu aucun tract, et même chez des connaissances, je n'ai pas vu de papiers pour ce parti. Du coup, j'ai lu quelques propositions sur la page.


La santé publique : la médecine dure et les piqûres de vaccin, ça fait mal.

Révélation


image.thumb.png.a82993037fa1cbaca204aac4aa4af1a2.png

 

Du coup, je me demande si ils vont supprimer l'homéopathie à base de viande de porc.

 


Finance : Faut que ça soit juste. On sait pas ce que ça veut dire, mais faut que ça le soit.

Révélation


image.thumb.png.6a70acffcac723ff3a84d302115bb26b.png

 


L'environnement : Construction massive de centrales nucléaires et libéralisation du secteur. Nan, j''déconne :D

Révélation


image.thumb.png.18403be46890f968ddd140f70833158f.png

 

Un audit sans dogmatisme, mais un peu quand même.

 

 

Bref, "neutre".

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Restless said:

J'ai la page du parti Neutre & actif qui est apparu dans mes suggestions sur FB. Par curiosité, je suis quand même allé voir les réactions après les élections.

Bon, elle le premier post annonce la couleur, une pétition pour l'annulation du vote. Sans commentaire.

 

Mais là où j'ai été surpris, c'est qu'elle n'est pas si neutre. Alors n'étant pas inscrit, j'ai reçu aucun tract, et même chez des connaissances, je n'ai pas vu de papiers pour ce parti. Du coup, j'ai lu quelques propositions sur la page.


La santé publique : la médecine dure et les piqûres de vaccin, ça fait mal.

  Hide contents

 

image.thumb.png.a82993037fa1cbaca204aac4aa4af1a2.png

 

Du coup, je me demande si ils vont supprimer l'homéopathie à base de viande de porc.

 


Finance : Faut que ça soit juste. On sait pas ce que ça veut dire, mais faut que ça le soit.

  Reveal hidden contents

 

image.thumb.png.6a70acffcac723ff3a84d302115bb26b.png

 


L'environnement : Construction massive de centrales nucléaires et libéralisation du secteur. Nan, j''déconne :D

  Hide contents

 

image.thumb.png.18403be46890f968ddd140f70833158f.png

 

Un audit sans dogmatisme, mais un peu quand même.

 

 

Bref, "neutre".

Bref, ça coche deux cases sur 4 : on est dans la social-democrassie molle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2019 à 13:25, Fagotto a dit :

L'avantage potentielle de ce basculement serait qu'il arrête de nous bassiner avec l'écologie, le féminisme et autres vu que visiblement ça ne fidélise pas suffisamment ses électeurs vs le parti écolo. On peut toujours espèrer..

Oui enfin, ce n'est pas que du calcul politique, il a l'air d'y croire, donc c'est loin d'être sûr qu'il arrête avec ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois plutôt ça comme une bonne nouvelle pour nous. Qu'on nous confonde pas avec les technocrates européistes et les progs / liberals.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

Je vois plutôt ça comme une bonne nouvelle pour nous. Qu'on nous confonde pas avec les technocrates européistes et les progs / liberals.

 

Oui enfin il y a de vrai libéraux au sein de l'Alde et si le groupe tombe au main de Macron, s'en est fini du libéralisme à l'échelle européenne (ce n'est pas avec l'ECR qui est affaibli et l'EFDD qui ne tiens que tant que le parti de Farage est dans l'UE que l'on va arriver à faire entendre le libéralisme). Je préciserait que pour avoir déja pu lire des documents du "forum libéral" (le think tank de l'Alde) le libéralisme classique est encore présent mais j'ai peur que l'action de Macron entérine le tournant socdem.

 

Je vais écrire à l'ALDE.

  • Yea 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...