Jump to content
Sign in to follow this  
Raffarin2012

Le bouton qui rend fou

Recommended Posts

Mélanger le paradoxe lié au voyage (de l'information) dans le temps avec la problématique du libre choix, voilà un exercice bien utile pour produire du rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je résume les prémisses du texte : si l'on peut envoyer une information dans le temps, alors le libre arbitre n'existe pas.

 

En logique, c'est un cas de ex falso quodlibet. Mais je suis certain que beaucoup ici vont tout de même se flinguer les neurones en débattant malgré tout du "problème". Peut-être certains vont-ils aller jusqu'à souffrir de mutisme acinétique, tiens. :lol: 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les prémisses sont fausses, et la conclusion sans objet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...