Jump to content
Sign in to follow this  
Axpoulpe

Vos questions à Stéphane Courtois

Recommended Posts

Camarades liborgiens, 

 

Dans le cadre d'un projet autour de Contrepoints je suis en train de planifier une interview audio avec Stéphane Courtois, historien érudit qu'on ne présente plus, spécialiste du communisme. Si tout roule ça devrait se faire la semaine du 8 avril. Bien que j'ai déjà un million de questions à lui poser, j'aimerais recueillir vos idées de questions qui pourront me servir le jour J. Je m'adresse en particulier à ceux qui ont lu ses livres, ce que je n'ai jamais eu le temps de faire. Ne vous limitez pas à ce qui vous intéresse, mais aussi ce qui pourrait intéresser notre public. 

 

J'attends vos propositions :)

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aurait-il des pistes pour expliquer la permanence de l'aura du communisme en France à notre époque malgré les révélations successives sur les échecs successifs et la redécouverte du vrai visage de ses principaux auteurs (en particulier Lénine mais également Khrouchtchev)?

 

Comment arrive à fonctionner l'argument de "ce n'était pas le vrai socialisme/communisme"?

  • Yea 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que Xi Jinping peux être rapproché d'un leader communiste historique (hors Chine) ou est-il complètement à part ?

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'aucuns présentent les kibboutzim comme des exemples de réussite du communisme mais c'est aussi la preuve de l'échec de cette doctrine puisqu'elle ne peut réussir qu'à petite échelle et concerner que des volontaires, qu'en est-il exactement?

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez été quelques années "anarcho-maoïste" ; qu'est-ce qui motivait à cette époque un tel engagement, et qu'est-ce qui vous a poussé à vous en éloigner ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le marxisme-culturel est vraiment une menace? Capable de résulter en socialisme/communisme?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas lu ses ouvrages mais en tant qu'étudiant apprenant à faire de la recherche en histoire, je serais intéressé par sa réponse à une question du style:

 

"Que dois faire l'historien pour parvenir à une connaissance objective d'un objet répugnant* ? / Quels sont les pièges / biais méthodologique à éviter lorsqu'on étudie un objet qui heurte notre sens moral ou nos valeurs personnelles ?" (ce qui se combine bien à la question de @Rincevent sur son évolution politique personnelle).

 

* Par répugnant, je n'introduis pas ici un jugement de valeur sur le communisme, je veux dire "manifestement source de malaise / aversion morale en raison d'un conflit de valeurs entre celles du chercheur et son objet". Nikolski a consacré un article remarquable aux enjeux méthodologiques de ce type de situations (mais dans une perspective sociologique. Du coup, ce serait intéressant de poser la question à un historien).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois que le sujet vous inspire, c'est cool. Pour son passage au maoïsme je comptais bien évoquer les sujet :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voit-il dans l'écologisme actuel une forme de résurgence de l'esprit marxiste (lutte contre les riches incarnée par la chasse à la bagnole, aux entreprises capitalistes et, plus globalement, au CO2) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans son expérience, l'université française (en sciences sociales et en histoire notamment) est-elle toujours aussi marxisto--rigide qu'à l'époque de la publication du livre noir du communisme ou a-t-elle évolué ?

(Dit autrement : la publication de ce livre aujourd'hui plutôt qu'il y a 20 ans (1997) déchaînerait-elle les mêmes virulentes campagnes contre les auteurs ou serait-elle reçue avec des réactions de chercheurs plutôt que des réactions militantes ?)

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Nathalie MP a dit :

Dans son expérience, l'université française (en sciences sociales et en histoire notamment) est-elle toujours aussi marxisto--rigide qu'à l'époque de la publication du livre noir du communisme ou a-t-elle évolué ?

(Dit autrement : la publication de ce livre aujourd'hui plutôt qu'il y a 20 ans (1997) déchaînerait-elle les mêmes virulentes campagnes contre les auteurs ou serait-elle reçue avec des réactions de chercheurs plutôt que des réactions militantes ?)

 

En complément, quelles conclusions tire-t-il des polémiques de l'époque ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...