Jump to content
Johnathan R. Razorback

Comprendre et vaincre l'anticapitalisme

Quel est le facteur dominant expliquant l'anticapitalisme ?  

35 members have voted

  1. 1. Quel est le facteur dominant expliquant l'anticapitalisme ?

    • La peur du chômage / la peur de ne pas pouvoir faire reconnaître ses compétences sur le marché
    • Le dégoût pour les emplois disponibles (par exemple: la déception d'une partie de la population diplômée de devoir se rabattre sur des emplois distincts de ceux qui auraient espérer)
    • L'envie de la richesse des plus "riches"
    • La "mentalité puritaine" (aversion pour la richesse / pour le consumérisme)
      0
    • L'ignorance du droit naturel et/ou des mécanismes économiques
    • La croyance dans le caractère insoutenable pour l'environnement de l'économie capitaliste
      0
    • L'envie de vivre dans une société égalitaire, même si elle est plus pauvre (cause différente de la réponse (3) )
    • La croyance dans le fait que les riches / capitalistes exploitent économiquement les pauvres
    • La croyance dans le fait que l'économie capitaliste produit un type de personnalité égocentrique, avide et obsédé par son enrichissement matériel personnel
      0
    • Le besoin de transférer la responsabilité de ses choix risqués à l'Etat pour ne avoir à assumer ses conneries


Recommended Posts

il y a 32 minutes, Lancelot a dit :

Pour en dire du mal j'imagine.

Oui. Que c'étaient des sottises mais qu'il fallait savoir.

La quasi-totalité des juristes/avocats que je connais n'a jamais entendu parler de droit naturel. Alors le reste de la population...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Raffarin2012 a dit :

La quasi-totalité des juristes/avocats que je connais n'a jamais entendu parler de droit naturel.

Le profil-type du juriste est intéressant : il y a objectivement un fossé abyssal entre l'image qu'il renvoie à la société (l'homme savant au logos attrayant) et la réalité de l'étendue de son ignorance. Remarque, c'est tout à fait cohérent avec le kelsénisme qui pullule dans les amphithéâtres : on prétend connaître ce qu'est le droit - les plus prétentieux en donneront une définition ; on pense que TOUT peut être rationalisé ; on pense donc saisir la réalité qui nous entoure, sans même avoir réfléchi aux fondements philosophiques de notre discipline. Enfin pour ma part, je ne les supporte plus, je ne vais plus en cours depuis trois semaines.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, poincaré a dit :

Le profil-type du juriste est intéressant : il y a objectivement un fossé abyssal entre l'image qu'il renvoie à la société (l'homme savant au logos attrayant) et la réalité de l'étendue de son ignorance. Remarque, c'est tout à fait cohérent avec le kelsénisme qui pullule dans les amphithéâtres : on prétend connaître ce qu'est le droit - les plus prétentieux en donneront une définition ; on pense que TOUT peut être rationalisé ; on pense donc saisir la réalité qui nous entoure, sans même avoir réfléchi aux fondements philosophiques de notre discipline. Enfin pour ma part, je ne les supporte plus, je ne vais plus en cours depuis trois semaines.

J'avais lu un peu rapidement ton post, et puis je me suis rendu compte que même en lisant "keynésianisme" au lieu de "kelsénisme" (et en remplaçant "juriste" par "économiste" évidemment), ça gardait beaucoup de sens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, poincaré a dit :

Le profil-type du juriste est intéressant : il y a objectivement un fossé abyssal entre l'image qu'il renvoie à la société (l'homme savant au logos attrayant) et la réalité de l'étendue de son ignorance. Remarque, c'est tout à fait cohérent avec le kelsénisme qui pullule dans les amphithéâtres : on prétend connaître ce qu'est le droit - les plus prétentieux en donneront une définition ; on pense que TOUT peut être rationalisé ; on pense donc saisir la réalité qui nous entoure, sans même avoir réfléchi aux fondements philosophiques de notre discipline. Enfin pour ma part, je ne les supporte plus, je ne vais plus en cours depuis trois semaines.

 

N'oublie pas l'arrogance hors-norme des juristes qui aggrave le profil (déja que les universitaires le sont de base, mais eux le sont encore plus). Et je confirme que le kelsenisme est la seule doctrine juridique cité en fac; le seul autre penseur cité en cours étant Carl Schmitt pour mieux renforcer Kelsen.

 

Tu es en quelle année de droit par contre? Car louper des cours ca peut étre périlleux. Même si je comprend parfaitement ton ras-le-bol (je  suis moi aussi quasiment plus en contact avec mes collègues doctorants du labo).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Lancelot a dit :

Pour en dire du mal j'imagine.

 

La seule fois dont j'ai entendu parlé de droit naturel en Fac de droit, c'était de la part d'un autre doctorant qui effectivement le critiquait. Surtout qu'en France, le droit naturel est vu comme le droit de Dieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

J'avais lu un peu rapidement ton post, et puis je me suis rendu compte que même en lisant "keynésianisme" au lieu de "kelsénisme" (et en remplaçant "juriste" par "économiste" évidemment), ça gardait beaucoup de sens.

 

J'allais parler de ça.

 

Chaque discipline à ses propres sophistes dangereux: les économistes ont Keynes, les juristes Kelsen, les philosophes le post-modernisme...

Share this post


Link to post
Share on other sites
36 minutes ago, Zagor said:

Tu es en quelle année de droit par contre? Car louper des cours ca peut étre périlleux.

Oui @poincaré, louper les cours c'est mal :icon_non:

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
 
 
Il y a 3 heures, poincaré a dit :

le kelsénisme

Was ist das ?

Il y a 3 heures, poincaré a dit :

Enfin pour ma part, je ne les supporte plus, je ne vais plus en cours depuis trois semaines.

Fais comme tout le monde : va en cours mais glande sur liborg. Toutes les 30mn relève la tête et si tu n'es pas paumé, replonge dans la glandouille. Sinon raccroche les wagons puis replonge.

J'ai fait toute ma scolarité comme ça, ça tient à peu près la route. Bon, j'ai eu 10.85 en RSE aussi (mais bon, qu'est-ce qu'on s'en tape de la RSE ?).

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Zagor a dit :

N'oublie pas l'arrogance hors-norme des juristes qui aggrave le profil (déja que les universitaires le sont de base, mais eux le sont encore plus). Et je confirme que le kelsenisme est la seule doctrine juridique cité en fac; le seul autre penseur cité en cours étant Carl Schmitt pour mieux renforcer Kelsen.

Oui, leurs croyances se retranscrivent dans leur comportement. C'est cohérent, quand on y réfléchit bien.

 

Citation

 

Tu es en quelle année de droit par contre? Car louper des cours ca peut étre périlleux. Même si je comprend parfaitement ton ras-le-bol (je  suis moi aussi quasiment plus en contact avec mes collègues doctorants du labo).

Quatrième, mais il ne faut pas croire : je vais à la fac tous les jours pour lire de la philosophie du droit en guise de réconfort entre deux cours magistraux que je lis péniblement pour bosser à mon rythme. A ce stade, ce n'est plus du ras-le-bol : c'est du dégoût. Ah, et je suis toujours obstinée pour poursuivre dans la recherche. Le problème, c'est que je m'intéresse à trop de choses pour me cantonner à un sujet précis. J'aimerais tout faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Élément au dossier : NPC numéro 5432165 nous explique son anti-capitalisme.

F1OGSNj.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, poincaré a dit :

 

Quatrième, mais il ne faut pas croire : je vais à la fac tous les jours pour lire de la philosophie du droit en guise de réconfort entre deux cours magistraux que je lis péniblement pour bosser à mon rythme. A ce stade, ce n'est plus du ras-le-bol : c'est du dégoût. Ah, et je suis toujours obstinée pour poursuivre dans la recherche. Le problème, c'est que je m'intéresse à trop de choses pour me cantonner à un sujet précis. J'aimerais tout faire.

 

Quel domaine, ton master si ce n'est pas indiscret?

Sinon si tu es dégoutée par l'ambiance dès maintenant, dis toi bien que la mentalité est encore pire au niveau des doctorants. Si tu ne veux pas craquer pendant la thèse fait obligatoirement une cotutelle internationale pour passer du temps hors de  France (ou fait un thèse uniquement  à l'étranger) et surtout trouve des professeurs qui ont globalement la même vision (regarde en cas du coté de l'institut Villey d'Assas).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, poincaré a dit :

 Le problème, c'est que je m'intéresse à trop de choses pour me cantonner à un sujet précis. J'aimerais tout faire.

 

Je suis un peu comme ça aussi. C'est pas un vrai problème, au bout d'un moment tu es forcé de choisir et pour peu que tu fasses une ou deux bonnes rencontres ça te mène facilement à ce que tu voulais faire sans arriver à le préciser auparavant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...