Jump to content
Adrian

Baccalauréat 2019

Recommended Posts

il y a 3 minutes, Mathieu_D a dit :

What ?

+1.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Mathieu_D a dit :

What ?

J'ai peut-être un biais dans mon échantillon mais la totalité des personnes avec qui j'aborde le sujet en ont marre des études et rechignent à retourner en cours après le stage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai très peu de critiques à faire vis à vis de l'école maternelle et primaire. Après le collège et tout le reste ca part en wtf le plus total.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Neomatix a dit :

Un projet professionnel ça se définit au contact des professionnels, en exerçant le métier, pas dans une salle de classe.

Dans mon cas, mon attrait pour l'informatique (dans les années 1975),

c'est d'abord au contact de ma calculatrice (Texas Instrument, programmable avec une centaine d'instructions)

+ quelques bons bouquins (eg Elementary numerical analysis et autres bouquins d'algorithmique) que je le dois.

Et les 1° algos numériques pour solutionner des équations, c'est au lycée que ça a commencé.

Mais je reconnais que c'est biaisé. Le lycée, ou le collège, pourrait aussi donner le goût de la boulangerie ... mais ils ne le font pas.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Neomatix a dit :

J'ai peut-être un biais dans mon échantillon mais la totalité des personnes avec qui j'aborde le sujet en ont marre des études et rechignent à retourner en cours après le stage.

Les études longues ne sont pas faites pour tout le monde. En Suisse, la matu' gymnasiale (l'équivalent du bac général, ouvrant la voie de l'université) n'est décrochée que par 20 % d'une classe d'âge, et c'est très bien ainsi. Plus encore : plus un canton a un taux élevé de "maturants académiques" (détenteurs d'une maturité gymnasiale, donc), plus les échecs en première année d'université sont nombreux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Neomatix said:

Ca prend pas 15 ans, c'est ce que je veux dire.

Avec le système actuel ça se discute :lol:

 

Quote

A 18 ans non plus. Même à 23 pour beaucoup.

Un projet professionnel ça se définit au contact des professionnels, en exerçant le métier, pas dans une salle de classe.

Du coup  le collège devrait être un enchaînement de stages d'exploration ?

 

Quote

Mais ça emmerde tout le monde les études supérieures longues (à part les universitaires et les syndicalistes).

Il y a beaucoup de gens qui sont forcés de faire des études beaucoup trop longues par rapport à la réalité de leur métier, oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Rincevent a dit :

En Suisse

Pas le meilleur exemple. Entre le temps passé à préparer la matu et le service militaire, on a fini la grande école en France qu'ils ont à peine commencé leur bachelor.

il y a 4 minutes, Lancelot a dit :

Avec le système actuel ça se discute :lol:

Permettre aux gamins maîtrisant les bases de se barrer, peu importe leur âge, motiverait beaucoup d'entre eux et permettrait de se concentrer sur les cerfs-volants

il y a 4 minutes, Lancelot a dit :

Du coup  le collège devrait être un enchaînement de stages d'exploration ?

Non, les gamins devraient pouvoir commencer à bosser directement. Commis de labo, de cuisine, création de prez PowerPoint, hôtellerie, artisanat en général, etc. Une fois qu'ils ont trouvé leur voie et si nécessaire, ils peuvent suivre des études pour lesquelles ils auront de l'intérêt car ils en comprennent les enjeux.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok mais un gamin sans expérience qu'on accueille pour bosser pour qu'il trouve sa voie j'appelle ça un stagiaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Appelle-ça comme tu veux, c'est loin du stage d'observation d'une semaine de troisième. C'est plutôt un genre d'apprentissage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enchaîner dès stages de 3 mois dès l'âge de 12 ans jusqu'à que tu trouves ce que t'aimes bien me paraît pas déconnant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais oui mais bien sûr.

Je vous souhaite d'avoir des "apprentis" de 12 ans d'âge dans les pattes.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas comme si ça a été la norme pendant la quasi-totalité de l'Histoire pour la quasi-totalité des corps de métier, hein.

N'importe quel stagiaire ou apprenti, de 12 ans ou de 24, est plus une gêne qu'autre chose tant qu'il n'a pas appris le métier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien pour ça qu'ils peinent à trouver un lieu de stage, et surtout depuis que la réglementation a été renforcée : salaire, consignes de sécurité etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas comme si les besoins en artisanat représentaient epsilon des emplois ou que le niveau de vie était tel que le travail des enfants de moins de 21 ans n'était en rien vital ni même important.

 

Je vous laisse votre apprenti analyste financier de 12 ans.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Mathieu_D a dit :

apprenti analyste financier de 12 ans.

:huh: apprenti, c'est pas pour les métiers plus ou moins manuels ? parce que là, je te dis pas le boulet...

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Neomatix said:

Ah, plus maintenant. Bac S spé maths 2013 : j'ai dû apprendre les différentielles sur le tas 4 ans après en échange en Suisse. Idem pour la programmation linéaire, d'ailleurs. Mais bon, maintenant avec Google, wikipédia et les cours en ligne c'était réglé en une après midi.

 

C'est bien. Tu as réussi à apprendre en une après-midi le programme de deux années d'études (première et term).

J'imagine qu'un programme de math sup te prendrait à peine une journée de plus.

Tu es donc un génie.

 

En attendant, figure toi que tout le monde n'a pas tes capacités surhumaines. Pour la plupart des personnes, l'apprentissage demande du travail, du temps et un accompagnement.

  • Yea 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Mathieu_D said:

C'est pas comme si les besoins en artisanat représentaient epsilon des emplois ou que le niveau de vie était tel que le travail des enfants de moins de 21 ans n'était en rien vital ni même important.

 

Je vous laisse votre apprenti analyste financier de 12 ans.

 

Voyons, tu oublies que le métier de financier s'apprend, selon Neomatix, en une après-midi, à peine...

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Mathieu_D a dit :

Je vous laisse votre apprenti analyste financier de 12 ans. 

 

Eh une fois j'ai fait faire un truc vaguement intéressant à un stagiaire de 3eme. Bon, il a fait en une semaine ce que j'aurais fait en 15 minutes.

il y a 6 minutes, Largo Winch a dit :

J'imagine qu'un programme de math sup te prendrait à peine une journée de plus. 

 

Ben vu qu'il a appris la programmation linéaire tout seul sur internet, alors que c'est un champ entier de recherche, la math sup math spé il doit la faire en 1h.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Mathieu_D a dit :

le travail des enfants de moins de 21 ans n'était en rien vital ni même important.

 

Vu le taux d’emploi des 14-21 au Quebec, j’ai comme un doute. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Bisounours a dit :

C'est bien pour ça qu'ils peinent à trouver un lieu de stage, et surtout depuis que la réglementation a été renforcée : salaire, consignes de sécurité etc.

C'est plutôt lié à la faible durée du stage qu'à leur âge.

il y a 11 minutes, Mathieu_D a dit :

C'est pas comme si les besoins en artisanat représentaient epsilon des emplois

Ouais. Juste 12%. Et je ne parle pas que d'artisanat.

il y a 11 minutes, Mathieu_D a dit :

Je vous laisse votre apprenti analyste financier de 12 ans.

Quand tu veux. C'est pas le grunt work qui manque en finance. C'est pour ça que les banques ont des armées de stagiaires d'ailleurs.

à l’instant, Largo Winch a dit :

C'est bien. Tu as réussi à apprendre en une après-midi le programme de deux années d'études (première et term).

J'imagine qu'un programme de math sup te prendrait à peine une journée de plus.

Tu es donc un génie.

Les différentielles c'était une petite fraction du programme de maths de terminale, même quand c'était au programme il y a près de 20 items au programme de Term. S.

Une après-midi de boulot c'est 9h, de 12h à 21h soit l'équivalent horaire d'une semaine et demi de cours de maths en terminale. Pour un mec motivé avec les supports adaptés, c'est équivalent aux cours qui auraient été dispensés 

il y a 6 minutes, Largo Winch a dit :

Voyons, tu oublies qu'un travail de financier s'apprend, selon Neomatix, en une après-midi, à peine...

Oui c'est exactement ce que j'ai dit. Tu as tout compris.

il y a 2 minutes, Bézoukhov a dit :

Eh une fois j'ai fait faire un truc vaguement intéressant à un stagiaire de 3eme. Bon, il a fait en une semaine ce que j'aurais fait en 15 minutes.

Il l'aurait peut-être fait en moins de temps la deuxième semaine. Il aurait peut-être été plus productif dans un autre segment de ta boite. Le métier que tu exerces requiert peut-être une formation supplémentaire ¯\_(ヅ)_/¯

il y a 2 minutes, Bézoukhov a dit :

Ben vu qu'il a appris la programmation linéaire tout seul sur internet, alors que c'est un champ entier de recherche, la math sup math spé il doit la faire en 1h.

Parce qu'apprendre à se servir d'un outil suffisamment bien pour comprendre un cours de master c'est pareil qu'acquérir une compréhension exhaustive du champ entier de recherche.

 

93ac98e1c8.png

J'ai compris, @Largo Winch

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
58 minutes ago, Mathieu_D said:

Je vous laisse votre apprenti analyste financier de 12 ans.

 

14 minutes ago, Neomatix said:

Quand tu veux. C'est pas le grunt work qui manque en finance. C'est pour ça que les banques ont des armées de stagiaires d'ailleurs.

 

T'ain... comme un con j'ai fait un master de finance... alors qu'il suffisait d'obtenir un job à l'accueil d'une banque pour que la science infuse...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha il nous aura fait rigoler ce soir Neomatix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Largo Winch a dit :

T'ain... comme un con j'ai fait un master de finance... alors qu'il suffisait de se placer à l'accueil d'une banque pour que la science infuse...

'tain, moi aussi. J'en fais même un second, comme un con.

Cela dit, les banques recrutent des bachelor d'histoire de l'art.

Share this post


Link to post
Share on other sites
55 minutes ago, Neomatix said:

Ouais. Juste 12%. Et je ne parle pas que d'artisanat.

Quand tu veux. C'est pas le grunt work qui manque en finance. C'est pour ça que les banques ont des armées de stagiaires d'ailleurs.

Donc en fait le stage censé donner envie, ou non, de faire finance, c'est un stage photocopieuse ? Je ne suis pas sur que ça attire les foules.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, cedric.org a dit :

Donc en fait le stage censé donner envie, ou non, de faire finance, c'est un stage photocopieuse ? Je ne suis pas sur que ça attire les foules.

Tu découvres le secteur et parles à ceux qui travaillent dedans. Tu découvres donc les conditions de travail pour de vrai, et pas à travers des vidéos débiles étatiques ou des ragots, des lieux communs, téléphone arabe, conseils biaisés des parents ou conseillère d'orientation plus paumée que toi. Mais non vous avez tous raison sur ce topic il vaut mieux mettre en cage nos enfants jusqu'à qu'ils perdent goût en la vie et se résignent à faire un boulot triste où il faudra répéter ce que les précédents ont fait et dit et obéir aux ordres enfermé dans son bureau. Car c'est ça l'état de la société en ce moment, personne n'a envie de changer quoi que ce soit dans les secteurs dans lesquels ils travaillent. statu quo, statu quo, statu quo

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Largo Winch a dit :

 

 

T'ain... comme un con j'ai fait un master de finance... alors qu'il suffisait d'obtenir un job à l'accueil d'une banque pour que la science infuse...

 

Un master en finance n'a aucun intéret. Un bachelor + CFA + deux ans d'expérience en graduate program est un profil mille fois plus intéressant. C'est ce que font les anglais et les américains.

 

Mais continue à rager à mettre des pouces rouges, c'est forcément les autres qui ont tort.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh, je ne suis pas pour l'immobilisme, mais on se rend rapidement compte qu'il y a dans le secteur de l'instruction un nombre de yakafocon impressionnant qui ne résistent pas à une analyse de quelques minutes.

 

Oui, des stages de gamins en entreprise, ça peut donner des vocations. Mais à quel prix, sous quelle condition, comment on s'en occupe, est-ce que c'est représentatif...

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Hayek's plosive said:

Un master en finance n'a aucun intéret. Un bachelor + CFA + deux ans d'expérience en graduate program est un profil mille fois plus intéressant. C'est ce que font les anglais et les américains.

Exactement le profil de collégien que nous présente Neomatix, donc.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Mathieu_D a dit :

Exactement le profil de collégien que nous présente Neomatix, donc.

 

Quand j'allais au bureau de ma mère le mercredi après midi et que je m'emmerdais, ma mère me trouvait des trucs à faire: remplacer le rouleau de papier dans le fax, remplir la machine à café, aller chercher des ramettes de papier dans la réserve, faire des photocopies, coller des timbres sur les enveloppes, distribuer le courrier, livrer des colis, distribuer des flyers dans les boites aux lettres du quartier (ca me faisait rater les guignols de l'info...), réceptionner le facteur ou même des clients, tout un tas de petits trucs à la con dans la journée d'une secrétaire qui peuvent être faites par un mouflet de 10 ans.

 

Pour rappel, sans remonter au moyen age dans les champs, c'est justement parce qu'ils ont commencé à bosser avant d'avoir 10 ans que des gars comme Vanderbilt, Rockefeller & co ont fait fortune (entre autres raisons). Bill Gates a monté sa premiere boite a 13 ans. Meme dans des métier plus terre a terre, Jiro Ono, le meilleur sushi de Tokyo, a commencé à 9 ans parce qu'il s'est fait foutre dehors par son père.

 

C'est des cas extremes, mais enfoncer ses talons en se bouchant les oreilles et en disant "cépapossib' lé pauv piti nenfants" well forcément...

  • Yea 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, cedric.org a dit :

Donc en fait le stage censé donner envie, ou non, de faire finance, c'est un stage photocopieuse ? Je ne suis pas sur que ça attire les foules.

Exemple de tâches données à des stagiaires bac+5 lors de mon dernier stage :

- Faire la liste des cimenteries existantes dans le monde

- Remplir un tableau de sociétés cotées avec les changements de management

- Faire la liste des acquisitions/divestures d'une société

- Faire des charts avec ces données

Et des tas de tâches dans le genre qui sont aussi bien exécutées par un gamin de 15 ans ou un autre de 23. Alors il ne fera pas tout de suite des dcf de 400 lignes, soyons clairs, et il aura probablement besoin d'une formation pour ça (quoique, mon ancien boss a appris la finance en 6 mois chez JP Morgan). Mais ce genre de job lui aura apporté infiniment plus que 7 ans de collège et lycée.

il y a 20 minutes, cedric.org a dit :

Oui, des stages de gamins en entreprise, ça peut donner des vocations. Mais à quel prix, sous quelle condition, comment on s'en occupe, est-ce que c'est représentatif...

Une année de scolarité au collège/lycée c'est pas loin de 10k€. Donc pour le coût y'a de la marge. Encore une fois je ne parle pas de stages mais d'un vrai job.

il y a 17 minutes, Mathieu_D a dit :

Exactement le profil de collégien que nous présente Neomatix, donc.

Pas si loin, figure-toi.

Ce qui est recherché est 1) un attrait pour le métier (d'où le CFA) et 2) une preuve que t'es pas un débile mental (d'où le bachelor, de préférence d'Oxbridge, la LSE, Warwick ou autres UCL). Rien de tout ça ne s'acquiert grâce au collège ou au lycée.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

×
×
  • Create New...