Jump to content
Johnathan R. Razorback

Y-a-t-il une limite morale au principe de non-agression ?

Y-a-t-il une limite morale au principe de non-agression ?  

22 members have voted

  1. 1. Le dilemne de la dernière bouteille d'eau

    • Le NAP est un absolu ; je préfère renoncer à voler la bouteille et je cherche un coin tranquille pour vivre mes derniers moments en paix
    • Seuls les Siths pensent de manière absolue ; je vole cette fichue bouteille
    • Je ne sais pas et en attendant j'utilise le sort de Merlin pour changer le lait de chèvre en eau douce
  2. 2. Le dilemme du virus mortel extraterrestre

    • Aucun innocent ne mérite d'être assassiné ; je laisse le vaisseau regagner la surface terrestre
    • La ruche est plus importante que l'abeille ; je détruis le vaisseau
    • Je ne sais pas mais en attendant, je me renseigne pour savoir si cet astronaute ne serait pas encore un fichu socialiste !
  3. 3. Le dilemme du tyrannicide (variante spéciale Hitler)

    • Le NAP est un absolu ; je laisse Hitler déclencher la guerre.
    • Je donne l’ordre d’éliminer Hitler.
    • Socialiste !!


Recommended Posts

il y a 36 minutes, Marlenus a dit :

Pour moi, cela n'a aucun intérêt d'assassiner Kim Jong Un dans le sens où les nord coréens n'iront pas mieux après sa mort (le régime ne s'écroulera pas sur la seule mort de son leader).

C'est un assassinat gratuit.

 

Faisons le autrement.

 

L'ex de ta fille est un type violent. Tu sais qu'il veut la tuer, elle l'a humilié et son honneur mérite réparation qui ne peut être que dans le sang de ta fille. Les flics ne feront rien tant qu'il n'aura pas agit. 

Prendras-tu les devant et le tueras-tu si tu en as l'occasion? En dehors de toute légitime défense, bien sûr.

 

 

 


Ben, si je sais qu'il veut la tuer et qu'il compte passer à l'action, il est évident que je le tue avant. Par contre, contrairement à Tramp, je n'assumerais pas entièrement mes responsabilités. Par exemple, devant la justice, je nierais la préméditation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, Johnnieboy said:


Ben, si je sais qu'il veut la tuer et qu'il compte passer à l'action, il est évident que je le tue avant.

 

Et donc tu bafoue le principe de non agression avant que la personne ne commette un acte répréhensible.

 

Je ne dit pas qu'il ne faut pas le faire.

 

Mais en le faisant:

 

-Tu te fies surtout à ton impression. Peut-être que tu exagères sa dangerosité.

-Tu lui interdit le droit de changer d'avis, de se repentir.

 

 

Ce n'est pas pour rien que dans le cas des homicides de conjointe ou d'ex, quasiment aucune personne ne prend les devants alors que le mec, a souvent montré très clairement ses intentions.

Braver l'interdit du meurtre est clairement pas aisé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Marlenus a dit :

 

Et donc tu bafoue le principe de non agression avant que la personne ne commette un acte répréhensible.

 

Je ne dit pas qu'il ne faut pas le faire.

 

Mais en le faisant:

 

-Tu te fies surtout à ton impression. Peut-être que tu exagères sa dangerosité.

-Tu lui interdit le droit de changer d'avis, de se repentir.

 

 

Ce n'est pas pour rien que dans le cas des homicides de conjointe ou d'ex, quasiment aucune personne ne prend les devants alors que le mec, a souvent montré très clairement ses intentions.

Braver l'interdit du meurtre est clairement pas aisé.

 

 

Haha, mais tu triches ! Tu me dis que je sais qu'il va la tuer. En fait, ça dépend de l'appréciation du danger. S'il est putatif, la légitime-défense ne peut être invoquée. Mais si le danger est vraisemblable, elle peut s'appliquer.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Johnnieboy said:

 

 

Tu me dis que je sais qu'il va la tuer. En fait, ça dépend de l'appréciation du danger. S'il est putatif, la légitime-défense ne peut être invoquée. Mais si le danger est vraisemblable, elle peut s'appliquer.

J'ai dit que tu le savais.

Pas que les autres le savait, ni que tu en avais le preuve pour le prouver devant un jury.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Marlenus a dit :

J'ai dit que tu le savais.

Pas que les autres le savait, ni que tu en avais le preuve pour le prouver devant un jury.



Oui mais si j'en suis persuadé, je suis obligé de le tuer. Il faut que cela dépasse le doute raisonnable, évidemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/08/2019 à 17:09, Johnathan R. Razorback a dit :

Exposé du dilemme de la dernière bouteille d’eau :

Vous avez été abandonné depuis des jours avec un autre pauvre hère sur une île déserte volcanique, dépourvue de sources d’eau douce.

 

je le bute, je bois sa bouteille et je le grille

 

Citation

 

Exposé du dilemme du virus mortel extraterrestre :

Un vaisseau d’exploration spatiale est de retour à proximité de l’atmosphère terrestre.

 

je zigouille ces cons avant qu'ils n'empoisonnent tout le monde puis je vais au resto me faire un steak saignant au grill

 

Citation

 

Exposé du dilemme du tyrannicide (variante spéciale Hitler) :

 

Vous êtes un chef d’Etat (ou de gouvernement) d’une démocratie ouest-européenne de 1939. Vos services de renseignement ont des preuves que l’Allemagne hitlérienne

 

 

aïe peunch ze nazi ouiv maïe armi hen zen after aïe go to it a stèk ouiv sauce béairnaise

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après le libéral de gauche et le libéral conservateur, je vous présente le libéral carnivore.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Boz a dit :

Après le libéral de gauche et le libéral conservateur, je vous présente le libéral carnivore.

 

Le bon terme est anthropophage.

 

Y a un type sur le discord libéral qui m'a tenu la jambe tout un moment l'autre jour jusque-ce que je consente à dire que ça ne viole pas le NAP de manger le cadavre de quelqu'un qui y a consenti préalablement par voie testamentaire.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien peur que ça n'a plus de sens de l'invoquer si la personne est déjà morte, non ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

Y a un type sur le discord libéral qui m'a tenu la jambe tout un moment l'autre jour jusque-ce que je consente à dire que ça ne viole pas le NAP de manger le cadavre de quelqu'un qui y a consenti préalablement par voie testamentaire.

Et en France, c'est très important de le mentionner dans ton testament, sinon, c'est le premier fonctionnaire venu qui a le droit de te manger !

  • Sad 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Curieux quand même cette propension des libéraux qui s'emmerdent à lancer des débats à la con

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, poney a dit :

Curieux quand même cette propension des libéraux qui s'emmerdent à lancer des débats à la con

Oisiveté est mère de tous les vices, même intellectuels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Rincevent a dit :

Oisiveté est mère de tous les vices, même intellectuels.

 

La philosophie est probablement la fille de l’oisiveté, aussi.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 hours ago, poney said:

Curieux quand même cette propension des libéraux qui s'emmerdent à lancer des débats à la con

Tu préfères avoir un bras en mousse cannibale ou une jambe en bois explosive ?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Lancelot a dit :

une jambe en bois explosive ?

J'espère que Poney a un peu plus d'ambition :

rose-mcgowan-grindhouse_trans_NvBQzQNjv4

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Johnnieboy a dit :

La philosophie est probablement la fille de l’oisiveté, aussi.

 

"Ce fut, en effet, l’étonnement d’abord comme aujourd’hui, qui fit naître parmi les hommes les recherches philosophiques. Entre les phénomènes qui les frappaient, leur curiosité se porta d’abord sur ce qui était le plus à leur portée ; puis, s’avançant ainsi peu à peu, ils en vinrent à se demander compte de plus grands phénomènes, comme des divers états de la lune, du soleil, des astres, et enfin de l’origine de l’univers. Or, douter et s’étonner, c’est reconnaître son ignorance. Voilà pourquoi on peut dire en quelque manière que l’ami de la philosophie est aussi celui des mythes ; car la matière du mythe, c’est l’étonnant, le merveilleux. Si donc on a philosophé pour échapper à l’ignorance, il est clair qu’on a poursuivi la science pour savoir et sans aucun but d’utilité. Le fait eu fait foi : car tout ce qui regarde les besoins, le bien-être et la commodité de la vie était déjà trouvé, lorsqu’on entreprit un tel ordre de recherches. Il est donc évident que nous ne cherchons la philosophie dans aucun intérêt étranger ; et comme nous appelons homme libre celui qui s’appartient à lui-même et qui n’appartient pas à un autre, de même la philosophie est de toutes les sciences la seule libre ; car seule elle est à elle-même son propre but."

-Aristote, Métaphysique, Livre I, Chapitre 2.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...