Jump to content
Hamster ancap

Help ! Besoin d'aide pour aider un ami libertarien !

Recommended Posts

Il y a 19 heures, Hamster ancap a dit :

Mes deux pistes principales : -L’arrêt de travail comptant comme tu temps de travail
- Casser le contrat

 

- Accepter la situation.

 

C'est de loin la solution la plus raisonnable et la plus constructive. Il n'y a pas grand mal à travailler 5 ans pour la fonction publique. Les patients d'un kiné sont toujours des patients, c'est pour eux qu'il est censé travailler.

  • Yea 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, L'affreux a dit :

 

- Accepter la situation.

 

C'est de loin la situation la plus raisonnable et la plus constructive. Il n'y a pas grand mal à travailler 5 ans pour la fonction publique. Les patients d'un kiné sont toujours des patients, c'est pour eux qu'il est censé travailler.

 

C'est aussi l'occasion d'étudier le Léviathan de l'intérieur, de noter ses abus, ses dérives, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, Bisounours said:

Je pense qu'il ne s'agit pas que du coût des études, mais aussi d'une rémunération durant celles-ci.

Oui je sais mon épouse a été élève-fonctionnaire dans mon école d'ingé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Mathieu_D a dit :

Oui je sais mon épouse a été élève-fonctionnaire dans mon école d'ingé.

Ben alors, ça semble pas énorme rapporté sur 4 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Tramp a dit :

 

Les CDD peuvent être rompus. Les dommages sont plus élevés que pour un CDI parce que c’est un CDD 

 

Non. Je persiste, un CDD ne peut être rompu (en France). Si le salarié veut se barrer, il ne peut pas. Si l'employeur veut se séparer de l'employé en CDD, il ne peut pas.

 

Il n'y a que trois possibilités de rompre un CDD:

 

1- Le salarié a trouvé un CDI

2- Faute grave (de l'employeur ou du salarié)

3- Force majeure ("catastrophe naturelle entraînant la paralysie totale de l'entreprise")

 

Attention, je ne parle pas des contrats dans la fonction publique qui sont très différents ("Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais...")

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Rocou a dit :

Non. Je persiste, un CDD ne peut être rompu (en France).

Formulons plutôt ça comme ça : de jure, un CDD ne peut être rompu unilatéralement. Or, puisqu'un tribunal ne peut pas forcer l'exécution du contrat (surtout dans le cas d'une démission), le CDD peut être rompu de facto. Cependant ça reste une faute.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Mathieu_D a dit :

Je t'invite à découvrir une horreur, le CDD à terme imprécis : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34640

(C'est un cdd de remplacement quand on ne sait pas quand la personne reviendra. Et quand les arrêts maladies se prolongent et se prolongent...

Qu'en pense @Tramp ?)

 

Ca c’est la conséquence du fait que le CDI est de facto un contrat à durée infinie au lieu d’indeterminée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation
Le 09/09/2019 à 14:49, Hamster ancap a dit :

Au passage, je crois lire que certains d'entre vous n'arrivent pas à se connecter émotionnellement à mon ami.
Est ce que je peut vous demander de vous donner de l'empathie à vous meme avant d'intervenir sur le fil svp?
(pas simple d'aider autrui quand soi meme on est en détresse pas vrai?)

 

On peut connecter et avoir de l’empathie tout en ne se rangeant pas à sa vision des choses. 


Je ne vois pas d'empathie la dedans
Par définition, si tu es en empathie, tu comprends d'ou la personne parles et donc en quoi ce qu'elle dit est cohérent.
A la rigueur, ce que toi tu en penses n'est simplement pas le sujet dans ce topic.(avec tout le respect que je te dois)
 

Citation

Si on pouvait avoir des précisions sur son mal-être, ce serait top.

Bhé c'est un peu comme ces gens qui se réveillent scientologues ou témoins de jéovah à 50 ans en réalisant qu'ils sont passés à coté de leur vie car on les as trompés, en fait.
La il a signé alors qu'il ne réalisait pas du tout ce dans quoi il s'engageait...Et il se trouve dans une vie qui n'est pas la sienne avec 5 ans d’aliénation à tirer :)

Ceci dit c'est vraiment pas la question que je posais au départ, vous avez noté?

 

Citation

Parce que faire autant d'années d'études pour se rendre compte qu'on veut changer de voie une fois le diplôme en poche, ça me paraît un peu... étrange. C'est uniquement le fait de travailler dans le public qui pose problème ?

Il se retrouve dans un milieux dans lequel il n'a pas les moyens d'effectuer son job, face a un double discours Orwellien.
Il percoit toutes les contradictions, l'hypnose ambiante, il a des resonsabilité sans les moyens de les endosser.
C'est archi-malsain.

 

Citation

Aussi si certains ne sont pas assez connectés à cette personne, @Hamster ancap y semble un peu trop.

On est jamais "trop connecté" à qqn.
Pour rappel l'empathie n'est pas la sympathie.

Citation

S'il est en dépression, oui, qu'il aille voir un psy.
Ce n'est pas sale, ce n'est pas un manque de volonté ou de la faiblesse. Cela arrive à 1/3 des gens au cours de leur vie, et ceux qui y sont prédisposés voient ce genre de problèmes se manifester lors de leur entrée dans la vie adulte (entre 18 et 25 ans). 

Être accompagné pour surmonter ce mal-être me paraît prioritaire, en l'état, plutôt que de miroiter une "solution" juridique qui, à mon avis, n'existe pas.

Les gens, je vous aimes et tout hein mais est ce que vous réalisez que ma demande était la suivante :
 

J'en viens à ma demande : certains d'entre vous ici auraient il des compétences en analyse des contrats permettant de casser ce "pacte" qui le lie ainsi au léviathan?

Idéalement un psychiatre rattaché a un tribunal...

 

Et que seul un ou deux  messages y répond (merci d'ailleurs)
Donc autant je sais bien que les gens marchent par associations libres, autant un tel niveau de non-écoute mérite un prix-nobel.

 

Citation

Il n'y a que trois possibilités de rompre un CDD:

 

1- Le salarié a trouvé un CDI

2- Faute grave (de l'employeur ou du salarié)

3- Force majeure ("catastrophe naturelle entraînant la paralysie totale de l'entreprise")

 

Attention, je ne parle pas des contrats dans la fonction publique qui sont très différents ("Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais...")

Merci Rocou !!! Je commençais à désespérer.
Donc si il utilises sa conscience des dysfonctionnements pour repérer des "fautes graves" et négocier son départ en silence la dessus cela pourrait le faire? Intéressant.

 





 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"C'est pour un ami", c'est ça? :)

 

3 minutes ago, Hamster ancap said:

Ceci dit c'est vraiment pas la question que je posais au départ, vous avez noté?

Tu manques un peu d'empathie, quand même.

 

4 minutes ago, Hamster ancap said:

Merci Rocou !!! Je commençais à désespérer.

 

Donc si il utilises sa conscience des dysfonctionnements pour repérer des "fautes graves" et négocier son départ en silence la dessus cela pourrait le faire? Intéressant.

Il est en CDD? CDD de 5 ans?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Hamster ancap a dit :

C'est archi-malsain.

 

il y a 8 minutes, Hamster ancap a dit :

Donc si il utilises sa conscience des dysfonctionnements pour repérer des "fautes graves" et négocier son départ en silence la dessus cela pourrait le faire? Intéressant.

 

C'est plutôt ce genre de conseil qui serait "archi-malsain". Sans blague ! Tu voudrais inciter un dépressif à jouer au manipulateur ??

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Hamster ancap a dit :

repérer des "fautes graves"

Là, à moins qu'il ait de gros dossiers bien crades à l'encontre de son employeur, pas juste des ressentis et des malaises entre ses convictions et les messages de la FPT, je pressens davantage d'épuisement nerveux que de bienfaits dans ce type de démarches. Tu évoques une espèce de chantage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que vise @Rocou, ce sont les CDD en droit privé. Il n'est pas à jour, d'ailleurs (ce qui n'est pas une critique), puisque l'inaptitude médicalement constatée du salarié, et son impossibilité de reclassement, est aussi une hypothèse de rupture anticipée du CDD.
 

Ton ami n'est pas en CDD de droit privé.
En outre, le problème n'est pas le contrat de travail (s'il en a) de ton ami. C'est le contrat initial, qui ressemble fort à une clause de dédit-formation.

Une clause de dédit-formation, qui existe aussi en droit privé, entre personnes de droit privé, est parfaitement licite (en droit privé) dès lors que :

 

- elle n'a pas pour effet de priver le salarié de la possibilité de démissionner ;

- l'indemnité de dédit est proportionnée aux frais de formation engagés, et n'inclut pas les salaires perçus pendant la formation. Cette interdiction de remboursement des salaires ne s'étend pas, me semble-t-il, aux frais pris en charge par l'employeur, qu'il faudra rembourser, donc, en cas de violation (repas, hébergement, transports...).

- elle doit être conclue avant le début de la formation, en précisant exactement ce à quoi le salarié s'engage (nature, durée et coût réel de la formation, montant et modalités de remboursement, durée pendant laquelle le salarié s'engage à rester dans l'entreprise). 

 

Dès lors qu'elle est licite, le salarié s'engage à demeurer au sein de l'entreprise pendant une période donnée (ça peut aller jusqu'à cinq ans). 

Dans le droit privé, tu n'as pas le droit de conclure une telle clause avec un salarié en contrat de professionnalisation (L.6325-15 du Code du travail).

Par contre, l'interdiction ne semble pas concerner le contrat d'apprentissage (où, toutefois, la question des "frais engagés" va se poser, n'étant retenus que ceux excédant les obligations légales et conventionnelles de l'employeur. En effet, si tu regardes les articles 6221-1 et s. du Code du travail, le versement d'un salaire minimum est légalement obligatoire, tout comme le fait que soit assuré une formation complète).

 

Attention

Tout cela concerne les entreprises et employeurs du privé. Pas forcément ton ami. Il ne relève pas forcément du droit privé, il n'était peut-être pas apprenti, et cela dépendra des frais engagés, de la rédaction de la clause, etc.

 

J'insiste sur le fait que ce mal-être n'a pas lieu d'être pour une clause de dédit-formation. Je l'invite à ne pas se borner à une question purement juridique. Ce ne serait pas lui rendre service. D'autant plus qu'un contentieux long, à l'issue incertaine, ne fera que retarder sa "libération", risque de grever lourdement ses finances, et de le fatiguer mentalement. 
 

  • Yea 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/09/2019 à 22:37, Hamster ancap a dit :

Idéalement un psychiatre rattaché a un tribunal...

 

Au fait, une question, es-tu ou pourrais-tu être un psychiatre rattaché a un tribunal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a besoin de l'aide de professionnels :

-s'agissant de son mal être et quelque soit son origine, il faut qu'il consulte un médecin, son médecin en premier lieu, ensuite, si son mal être est lié à ses conditions de travail, il doit voir le médecin du travail

-s'agissant de son contrat, même s'il est théoriquement lié pour 5 ans, et devrait rembourser la somme dite, personne n'a intérêt à garder quelqu'un qui veut partir et souffre, donc il faut négocier le montant qu'il devra rembourser, et se faire aider éventuellement par un avocat

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai regardé vite fait. Un kiné salarié gagne en moyenne 1500 euros par mois, un libéral 2500 soit 1000 de plus. En 5 ans ca fait 60 000 euros, ca fait déjà une base de négociation. Mettons qu'il s'engage à rembourser 50 000 ca pourrait passer, je pense.

Il y a d'autres contrats "théoriquement" impossibles à casser comme l'engagement militaire, en pratique...les choses sont différentes aujourd'hui qu'en temps de guerre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Hamster ancap said:

Il se retrouve dans un milieux dans lequel il n'a pas les moyens d'effectuer son job, face a un double discours Orwellien.

Il percoit toutes les contradictions, l'hypnose ambiante, il a des resonsabilité sans les moyens de les endosser.
C'est archi-malsain.

Si il s'attend à échapper à tout ça sous prétexte qu'il bosse dans le privé il va avoir de mauvaises surprises.

  • Yea 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Hamster ancap a dit :

si tu es en empathie, tu comprends d'ou la personne parles et donc en quoi ce qu'elle dit est cohérent

Pas tout à fait à mon sens.

Il s'agit certes de la capacité à comprendre les émotions et les ressentis, et communiquer à la personne cette compréhension. Reformulation, écoute active blablabla tout ça... mais ça ne signifie pas nécessairement de partager ses opinions et points de vue, et donc de lui renvoyer que sa perception est juste ou cohérente. Juste que tu reconnais son existence. Et à partir de là, tu peux travailler sur les blocages et les solutions de sortie du conflit.

 

En l'occurrence, dans ce cas, je pense que ce ne serait pas vraiment aidant d'entrer dans son projet et son fonctionnement outrancier, le soutenir dans ses démarches ; car si j'ai bien compris, et lu entre les lignes, il souhaite autant que faire se peut se dégager de cette contrainte qu'il vit très mal, mais également que ça ne lui coûte rien ou le moins possible.

Autrement, il suffirait qu'il reprenne les termes de son contrat précisément, au besoin en se faisant aider par un juriste, pour s'assurer qu'il peut l'annuler en remboursant tout ou partie des sommes dues (ce que j'ai lu et t'ai transmis plus haut).

À un moment donné, cajoler avec lui son trauma n'est pas productif, bien au contraire.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Hamster ancap a dit :

On est jamais "trop connecté" à qqn.
Pour rappel l'empathie n'est pas la sympathie.

 

Tout à fait. Pour le moment j’ai de l’empathie mais pas de sympathie. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Tramp a dit :

 

Tout à fait. Pour le moment j’ai de l’empathie mais pas de sympathie. 

 

Headshot love 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Hamster ancap a dit :
Il y a 10 heures, Hamster ancap a dit :

Ceci dit c'est vraiment pas la question que je posas au départ, vous avez noté?

Tu manques un peu d'empathie, quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question de départ :

 

On 9/8/2019 at 10:37 PM, Hamster ancap said:

Je suis preneur de toute aide que vous pourrez lui apporter...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, L'affreux a dit :

Au fait, une question, es-tu ou pourrais-tu être un psychiatre rattaché a un tribunal ?

 

Je pose la question au cas où. Il ne faudrait pas que l'on se retrouve à donner des idées à un psychiatre qui entretiendrait une situation malsaine pour se faire de l'argent sur son client.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

"C'est pour un ami", c'est ça?

Voila

Citation

Tu manques un peu d'empathie, quand même.

Il m'est plus facile d'en donner lorsque je me sent écouté quand je parles.
Désolé si ma réponse n'est pas nourrissante de ton point de vue.
 

Citation

Il est en CDD? CDD de 5 ans?

En gros c'est ca
 

Citation

C'est plutôt ce genre de conseil qui serait "archi-malsain".

Je ne crois pas avoir sollicité ton avis sur ma démarche.

Citation


Sans blague ! Tu voudrais inciter un dépressif à jouer au manipulateur ??

 

Je t'invite à ne pas juger compte tenu du peu d'informations dont tu disposes.
 

Citation

Là, à moins qu'il ait de gros dossiers bien crades à l'encontre de son employeur, pas juste des ressentis et des malaises entre ses convictions et les messages de la FPT, je pressens davantage d'épuisement nerveux que de bienfaits dans ce type de démarches.

Ca c'est lui qui verra midi à sa porte selon ce qu'il a le plus à gagner.
Cela dependras surement du coté "criant" ou non des fautes en question.
Si il faut se transformer en jean-pointilleux, effectivement, cela ne sera surement pas rentable.
C'est lui qui verra
 

Citation

Tu évoques une espèce de chantage ?

Disons de manipulation/abus de faiblesse oui.
Enfin comme l'état le fait d'ordinaire ceci dit

 

Citation

J'insiste sur le fait que ce mal-être n'a pas lieu d'être pour une clause de dédit-formation.

Ce qui est, est...Partir non pas sur le réel mais sur ce qui "devrait" me semble etre un point de départ peu efficient.

 

Citation

Je l'invite à ne pas se borner à une question purement juridique

Ca n'est pas le cas, je te rassures.
Meme si ma demande ici se limite à cela.
 

Citation

Au fait, une question, es-tu ou pourrais-tu être un psychiatre rattaché a un tribunal ?

Grand dieu mais qu'est ce que cela peut te faire?
 

Citation


-s'agissant de son contrat, même s'il est théoriquement lié pour 5 ans, et devrait rembourser la somme dite, personne n'a intérêt à garder quelqu'un qui veut partir et souffre, donc il faut négocier le montant qu'il devra rembourser, et se faire aider éventuellement par un avocat

j'aime bien l'idée...Merci

 

Citation

Dans les autres possibilités, il y a l'expatriation.

Cad? La "disparition" sans laisser d'adresse tu veut dire avec l'idée de ne plus jamais revenir en France?
A peu pret sur que ca ne sera pas écologique pour lui.

 

Citation

un libéral 2500 soit 1000 de plus. En 5 ans ca fait 60 000 euros, ca fait déjà une base de négociation. Mettons qu'il s'engage à rembourser 50 000 ca pourrait passer, je pense.

Interessant aussi, merci

Citation

Si il s'attend à échapper à tout ça sous prétexte qu'il bosse dans le privé il va avoir de mauvaises surprises.

😂


 

Citation

Il s'agit certes de la capacité à comprendre les émotions et les ressentis, et communiquer à la personne cette compréhension. Reformulation, écoute active blablabla tout ça... mais ça ne signifie pas nécessairement de partager ses opinions et points de vue, et donc de lui renvoyer que sa perception est juste ou cohérente. Juste que tu reconnais son existence. Et à partir de là, tu peux travailler sur les blocages et les solutions de sortie du conflit.

Si tu reconnais l’existence d'une chose, tu reconnais sa cohérence à minima.

 

Citation

En l'occurrence, dans ce cas, je pense que ce ne serait pas vraiment aidant d'entrer dans son projet et son fonctionnement outrancier,

Pas sur qu'une solution basée sur un jugement soit féconde (a mon avis)

 

Citation

Je suis preneur de toute aide que vous pourrez lui apporter...

Dans le cadre que j'ai fixé...Si qqn me dit qu'il va bruler un cierge pour mon ami c'est adorable mais je ne suis pas sur d'en faire quoi que ce soit
 

 

Citation

Je pose la question au cas où. Il ne faudrait pas que l'on se retrouve à donner des idées à un psychiatre qui entretiendrait une situation malsaine pour se faire de l'argent sur son client.

C'est tellement tordu que je ne comprends meme pas ce que tu dis.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Hamster ancap a dit :

Si tu reconnais l’existence d'une chose, tu reconnais sa cohérence à minima.

Pas l'existence d'une chose. Un arbre est réel, quand bien même le gars en face te raconte que c'est un monstre. Alors, tu t'intéresses au monstre, certes mais tu ne valides pas son existence irl. Un ressenti, une émotion, ne sont pas des objets.

Je reconnais et j'admets la réalité des émotions ressenties. Ensuite, il reste à en analyser les causes. Autrement, je peux entrer dans le délire d'un parano, non ?

 

il y a 45 minutes, Hamster ancap a dit :

En gros c'est ca

Il doit faire minima 5 ans pour rembourser, mais rien ne l'empêche de rester au delà, si il est fonctionnaire en hôpital. Ce n'est donc pas un cdd.

 

il y a 45 minutes, Hamster ancap a dit :

Pas sur qu'une solution basée sur un jugement soit féconde

Nomme cela comme tu veux, pour ma part, j'évoquerais plutôt une évaluation. J'aurais tendance à ne pas pousser les gens dans le sens où ils tombent, ce qui n'empêche pas d'admettre qu'ils tombent.

 

J'édite et ajoute :

L'empathie c'est bien et indispensable pour nouer une relation d'aide, mais il faut aller au delà car en s'y cantonnant on risque de valider et renforcer la problématique de la personne, le processus de victimisation éventuellement à l'œuvre.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pas l'existence d'une chose. Un arbre est réel, quand bien même le gars en face te raconte que c'est un monstre. Alors, tu t'intéresses au monstre, certes mais tu ne valides pas son existence irl. Un ressenti, une émotion, ne sont pas des objets.

Je n'utilises pas la notion "d'existence" personnellement donc cela reviens peu ou prou au meme.
Ne serait ce que parce que j'ai conscience de la relativité de mes perceptions.
Si l'autre voit un monstre, il voit un monstre.
Je peut dire que moi je ne le vois pas.
Rien ne dit que ma perception soit plus "réelle".
Tu te rends compte qu'on est HS la?

Citation

J'édite et ajoute :

L'empathie c'est bien et indispensable pour nouer une relation d'aide, mais il faut aller au delà car en s'y cantonnant on risque de valider et renforcer la problématique de la personne, le processus de victimisation éventuellement à l'œuvre.

Est ce que tu sais que tu parles à qqn qui a bientôt 20 ans d’expérience dans le domaine de la relation d'aide?
En tous cas suffisamment pour etre très au clair avec l'aspect idéologique du "il faut aller au delà" avec lequel des Rogeriens (par exemple) ne seront pas d'accord (pour ne citer qu'eux)
Juste pour mettre cette "nécessité" en perspective.
Je n'ai de toutes façons pas demandé de conseils sur ces points...Il me semble au contraire avoir précisé une nouvelle fois le cadre de ma demande.


 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oups. Pardon  de vous avoir offensé :lol: 

Et le métier dans le domaine de l'aide depuis quasi 20 ans,  c'est lequel  ?

Autrement j'ai envoyé des liens relatifs aux différents statuts liés aux formations prises en charge et les moyens éventuels d'en sortir.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/09/2019 à 17:01, Hamster ancap a dit :

Merci Rocou !!! Je commençais à désespérer.
Donc si il utilises sa conscience des dysfonctionnements pour repérer des "fautes graves" et négocier son départ en silence la dessus cela pourrait le faire? Intéressant.

 

Heu, ce n'était pas le but de mon intervention.

 

Quoiqu'il en soit, si la recherche de la faute grave de l'employeur peut être une stratégie dans le privé, elle reste compliqué et risquée. Si ton pote était dans le privé, je lui conseillerais d'aller discuter de la situation avec son employeur. Ce dernier n'a aucun intérêt à conserver un salarié aussi peu motivé.

 

Mais s'attaquer à l'administration me semble suicidaire. À la suite de l'affaire Louvois, les recours en justice ont tous fait pschiit et des carrières ont été détruites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Rocou a dit :

Mais s'attaquer à l'administration me semble suicidaire. À la suite de l'affaire Louvois, les recours en justice ont tous fait pschiit et des carrières ont été détruites.

 

Mais pas celles de ceux qui ont mis Louvois en place. Je crois qu’ils ont été promus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...