Jump to content

Liborg, Let There Be Prog ! (label A.O.C exigé)


RaHaN

Recommended Posts

Que tu sois amateur de construction musicale sophistiquée et d'expérimentations hasardeuses, ou juste un simple curieux, sois le bienvenue dans un univers dédié à un genre musical absolument fabuleux, je veux bien évidemment parler du Progressive Rock.
Ce mouvement, apparu fin des années 60, aura accouché de véritables chefs-d’œuvre musicaux et laissé à jamais à la postérité des musiciens ayant fréquemment frôlé le divin.

 

Une nécessité de structuration, couplé au désir de la complexité, l'envie d'exploration capté par la touche de virtuosité : toutes les caractéristiques d'un genre que pourtant un bon nombre d'amoureux du genre ont du mal à définir.

C'est pour cette raison que ce topic a toute raison d'exister sur ce forum.

 

Aussi, plutôt que d'ouvrir un topic pour balancer une tonne de vidéos, j'aimerai avant tout revenir sur toute l'histoire du Prog. Et n'étant pas encore né à cette époque, et ayant davantage avalé des heures d'écoute qu'absorber des ouvrages historiques, je me servirai pour cela du livre d'Aymeric Leroy, sobrement appelé "Rock Progressif". Nous voyagerons donc dans le temps, en débutant par la période précédent l'émergence du mouvement, pour suivre en détail l'évolution du rock progressif de 1969 à 1979.

image.thumb.png.5ab10f6b958b5a57ace05e2fca396107.png

N'ayant absolument aucune idée de la fréquence à laquelle je vais sortir les différents posts, je vous laisse en bonne compagnie, et j'ai bien hâte de découvrir à mon tour vos pépites !

 

 

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment

J'ai hâte de lire tout ça.

 

Permission de parler de ce qui s'est passé depuis 1980 ? 😁 J'aime bien le néo-prog des années 80 et depuis les années 90 je trouve que le prog s'est trouvé une belle niche (internet a été une bénédiction pour tous les genres dédaignés par la radio et la télé).

Link to comment

j'ai refait une cure de prog rock récemment notemment les premiers Genesis et du Jethro Tull, mais surtout beaucoup de chose prog rock adjacente:

Marillion

et surtout BOC découvert en feuilletan le sourcebook de Berlin XVIII V3

 

  • Yea 1
  • Love 2
  • Ancap 1
Link to comment

Dans les sorties à venir, je guette tout particulièrement le prochain Flower Kings, Waiting for Miracles. Deux pistes sont sorties et elles sont très prometteuses :

 

 

 

Rendez-vous le 8 novembre pour l'album.

 

Pour moi, les Flower Kings sont avec Spock's Beard l'un des groupes séminaux du renouveau prog à partir des années 90 (plus Dream Theater du côté metal). Un nouvel album est donc toujours un évènement.

 

Dans les sorties récentes, je recommande également le dernier IQ, Resistance. Voici l'épique qui conclut l'album :

 

 

Je suis un grand fan du Marillion de l'époque Fish et des premiers Pendragon, mais IQ est définitivement mon groupe de neo-prog préféré. Leur constance dans la qualité est époustouflante. Leurs thèmes sont sombres et la première écoute n'est pas toujours accrocheuse, mais quelle richesse, quelle profondeur. Et puis ce ne sont pas tous les groupes qui vont faire une chanson sur la construction de la route des os par les prisonniers du goulag (cf. The Road of Bones, leur avant-dernier album).

  • Yea 1
Link to comment

Cream du prog ?

 

C'est quoi ce topic trop Satan sinon ? Et c'est quoi la prochaine étape ? Un fil dédié au speed metal symphonique germano-italien ? Au frenchcore marseillais spécialisé dans les chansons à boire ? Attention ! Le forum s'engage sur une mauvaise voie !

Obligation de marquer ce territoire pour sauvegarder la réputation de bon goût de liborg.

giphy.gif

 

 

(Bon,plus sérieusement, je viendrai poster du krautrock plus tard).

Link to comment
il y a une heure, Ultimex a dit :

@Boz : Argh... ELP, ce n'est pas interdit par la convention de Genève ça ?

@RaHaN : étant donné le titre du topic, je pensais... My bad.

Aller, en signe de bonne volonté

 

 

 

 

 

 

Ah quand même, j'ai cru qu'il ne serait pas posté (le + beau).

 

Du coup :

 

 

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 2 heures, Ultimex a dit :

étant donné le titre du topic, je pensais... My bad

 

Vu que j'ai prévu de parler un peu des influences au départ, j'ai balancé Cream, histoire de faire les choses à peu près dans l'ordre prévu.

 

L'idée de départ du topic étant d'apporter autre chose qu'un dépôt d'url. Mais ça, ça relèvait de l'utopie ici 😄

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment
il y a 6 minutes, Alchimi a dit :

@RaHaN Nanan attends, prends exemple sur prouic avec son topic sur la basse. Tu peux très bien intercaler des posts avec un semblant de progression chronologique dans les groupes présentés.

C'est ce que je vais faire, ce ne sont pas les posts de new wave et de pop qui vont me décourager à faire ce qui est prévu !

  • Haha 1
Link to comment
On 10/31/2019 at 10:39 PM, Cortalus said:

Pour moi, les Flower Kings sont avec Spock's Beard l'un des groupes séminaux du renouveau prog à partir des années 90 (plus Dream Theater du côté metal). Un nouvel album est donc toujours un évènement.


Nous sommes d'accord. A mon avis TFK (et autres groupes/projets associés) n'ont rien à envier aux groupes phares des années 70, si ce n'est d'avoir inventé les idiomes dont ils s'inspirent.

Pour ceux qui ne connaissent pas, en vrac (leur leader Roine Stolt est un mélodiste hors pair):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Meilleur moyen d'attirer @xara(et @Coldstar ?) : un topic sur le prog.

 

Bon, pour respecter le fil de @RaHaN, un post sur les précurseurs du genre :

 

- Les Beatles avec Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967) : une des premières fois qu'un studio d’enregistrement était autant exploité, permettant des arrangements bien plus complexes (allant plus loin que le classique guitare/basse/batterie), des effets inédits, etc. Bref, une des premières fois qu'un studio devient un instrument à part entière. (je sais, je sais, tout ça a déjà été dit, redit, reredit...).

 

 

 

Tout un tas de groupes s'engouffrera à la suite de cet album pour proposer des compositions et des arrangements de plus en plus subtils (premier exemple qui me vient en tête : les Zombies :) 

 

 

 

- Dans une autre catégorie Deep Purple et son Concerto for Group & Orchestra (1969), album marqué par l'envie, la volonté d'intégrer d'autres influences que le blues dans le rock, que ce soit de la musique classique, du jazz, etc. Cette tentation de décloisonner les styles, de mélanger les genres, on la retrouvera par la suite chez de nombreux groupes de prog, mais de manière généralement bien plus réussi qu'ici. Car soyons honnête, l'album dont il est question dans ce post a assez mal vieilli (allez, il est même plutôt ringard, cette tentative de fusionner musique classique et rock de manière aussi frontale est assez maladroite, sans réelle profondeur. Même problème avec le S&M de Metallica d'ailleurs).

 

- Les albums de prog étant souvent centrés sur un seul et même thème, narrant une seule et même histoire, impossible donc de ne pas considérer le S.F. Sorrow (1968) des Pretty Things (l'un des premiers albums concepts de l'histoire du rock) comme un précurseur (puis bon, ces arrangements aux petits oignons, miam !).

 

- Plus qu'un groupe, un style : le rock psyché (merci le LSD et autres psychotropes). Cette musique se voulant "trippante" (i.e. doit accompagner/accentuer les effets des produits susmentionnés), les artistes de cette mouvance n'hésitent plus à composer des morceaux à rallonges, à multiplier les effets (usage d'échos, de pédales d'effets pour guitares, etc.), à improviser, à chercher d'autres sonorités, à s'amuser à répéter les structures des morceaux dans le but d'obtenir un effet de transe, etc. Là encore, des éléments qui influenceront grandement la scène prog (sauf, peut-être, l'effet de transe).

 

Révélation

Pink Floyd : Interstellar overdrive (1966) :

 

 

13th Floor Elevators : Roller Coaster (1966) :

 

Grateful Dead : Caution (1968) :

 

Traffic House for everyone (1967) :


 

 

 

- L'apparition de musiciens virtuoses dans le rock, qui n'hésitent pas, parfois, à en faire des tonnes, à en mettre partout, pour le meilleur comme pour le pire.  

Exemple type : l’inénarrable et (surtout très) fatigant Keith Emerson (ici dans The Nice, avant qu'il ne parte fonder E.L.P.).

 

- Pas vraiment un élément précurseur mais bien quelque chose d'indispensable pour l’émergence du prog : le développement de nouveaux instruments comme les orgues électriques (Farfisa, Hammond), les proto-synthés (le Chamberlin et, surtout, le Mellotron, des précurseurs des samplers plutôt que des synthés d'ailleurs), les premiers synthés (VCS 3, Moog), etc.

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By RaHaN
      Bon, j'ouvre pas un fil post-rock : 
       
       
       
    • By Marlenus
      Bon, c'est quoi cet hymne de mer.. pour l'euro?
       
       
       
      un hymne s'est fait pour pouvoir danser dessus.
       
      C'est fait pour mettre le rythme dans la peau.

      Pas pour être écouter dans un fauteuil avec des écouteurs sur les oreilles.
       
      Qui danse sur ce style de musique?
       
      Le pire, c'est que les paroles sont plutôt pas mal, tu pouvais clairement mettre un rythme guerrier avec ces paroles.
      Mais là, on dirait du Slam.
       
       
       
    • By SilenT BoB
      https://www.lci.fr/culture/victoires-de-la-musique-2021-palmares-integral-artiste-masculin-annee-pour-benjamin-biolay-artiste-feminine-pomme-yseult-et-herve-au-palmares-2178258.html
       
      Biolay... mon Dieu...
      franchement avec le nombre d’artistes qu’il y a en France on a que ça??
      bref, on met en avant de la musique bien mainstream, sans aucune saveur et presque sans talent. 
      Bref de la musique à l’image de la France... triste et sans saveur.
    • By RaHaN
      Comme Spotify augmente ses prix prochainement, je me disais que ça pouvait être le moment d'aller voir ailleurs. Qu'en est-il des autres plate-formes de streaming musical ?
      Outre le catalogue de la bibliothèque, l'ergonomie est un point important pour moi. J'ai par exemple testé amazon Music là, je m'y retrouve pas. Alors, avis ?
    • By Alchimi
      Nous avons un fil sur la musique de films, des fils sur les divers styles musicaux, mais pas de fil sur les B.O des jeux vidéos à proprement parler.
      Or, force est de reconnaitre qu'à minima les musiques composées pour les jeux vidéos n'ont rien à envier aux musiques de films, (voir à la musique pour elle-même tout court), et ont même leur propre spécificités, mais là je préfèrerais autant laisser un compositeur en parler.
       
      Au risque d'avoir une certaine redondance avec les autres fils, je pense que ça vaut le coup de créer ce thread tout de même, rien que pour partager certains albums et artistes que l'on serait parfois bien en peine de savoir dans quel autre fil les classer: "La B.O de Skyrim je la mettrais dans musique de film? Celle de Starcraft en électro? Ah mais attends y'a des riffs de rock... en métal? Oui mais c'est vachement electro quand même..." etc etc
       
      Je commence avec des favoris persos (je vais essayer de garder une certaine chronologie de sorties des jeu, IE les jeux des années 90 avant les 00's):
      Les grands classiques de mon enfance et ma préadolescence:
      Un GRAND classique, Age of Empires:
       
       
      Du bon vieux son MIDI (et une B.O qui a hanté ma préadolescence vidéoludique):
      Encore aujourd'hui les morceaux Terran me donnent des envies de créer pleins de petits space marine en hurlant "allez on y va gogogo!", allez savoir pourquoi...
       
      Du même studio, Diablo 2:
      Aaaaah courir à poil avec une épée en carton pour tuer du zombie démoniaque pixélisé, que du bonheur.
       
      Homeworld 2, (je ne connais pas trop le 1), magnifique jeu de SF à la musique envoûtante:
       
      Skyrim, un chef d’œuvre, on ne le présente plus:
      Je pense sincèrement que la réussite critique et publique de ce jeu est largement due à sa bande-son géniale, qui va des accords symphoniques à des sons d'ambiance magnifiques. Jeremy Soule a fait un superbe travail.
       
      Brink, un FPS peu connu, post-apo dans une arcologie marine, mélange de Mad Max 2, Waterworld et Elysium. La bande-son a des sonorités que j'ai rarement entendu dans un jeu ou même un film: (attention c'est la BO des menus et de certains passages du jeu, donc une certaine répétition du thème est à prévoir):
       
      Mirror Edge 1 & 2, musique très ambiant électro composée par Solar Fields, un musicien électro suédois qui est collabore avec des membres du groupe Carbon Based Lifeforms, célèbre groupe suédois d'ambient pour ceux qui ne connaissent pas (et qui vaut le détour):
       
       
       
      Et pour se reposer de l’électro, un remake réussi d'un grand classique, tout en finesse et en subtilité, une délicate œuvre d'art:
       
      Il y en a pas mal d'autres que j'écoute de loin en loin qui mériteraient d'être cités...
      C'est à vous!
×
×
  • Create New...