Jump to content

Actualité Covid-19


Recommended Posts

il y a 17 minutes, Bisounours a dit :

Je lis par-ci par-là qu'il y a une remontée des hospitalisations, que le virus frapperait de nouveau après une période estivale d'apaisement. Sans pour autant provoquer pour le moment une inflation de décès.

Pour autant peut-on évoquer une seconde vague ? Déjà, ce parallèle avec une submersion cataclysmique non maitrisable me parait douteux et destiné à foutre la trouille.

La seconde vague survient quand après la première ? Elle est de quelle amplitude ?

Peut-on employer ce terme pour la grippe saisonnière ? Car enfin, chaque année, entre novembre et février, la grippe aussi revient, non ?

 

le 29/08 400 malades en rea ce jour 800. doublement en 3 semaines. le 14/03 300 malades en rea, 17/03 699 malades. le 07/04 7131 réa. O Veran ouvre des lits de réa, ils se remplissent, parce qu'il y a des malades qui se présentent. Mais qu'elle est la politique de trie, si elle existe?

 

 

 

Citation

Très peu d’études se sont intéressées aux spécificités des personnes âgées. Une seule étude monocentrique (20) s’est penchée sur des patients âgés de plus de 80 ans. Dans cette étude française incluant 180 patients, le taux de refus était de 72 % et les facteurs indépendamment associés aux refus d’admission étaient l’âge supérieur à 85 ans, le statut médical et le fait que la réanimation soit pleine. À l’inverse, une bonne autonomie était associée à un taux élevé d’admission.

https://sofia.medicalistes.fr/spip/IMG/pdf/Criteres_d_admission_des_personnes_agees_en_reanimation.pdf (année 2011)

Intensive Care Med. 2006 Jul;32(7):1045-51. doi: 10.1007/s00134-006-0169-7. Epub 2006 May 9.

Decision-making process, outcome, and 1-year quality of life of octogenarians referred for intensive care unit admission

Link to post
Share on other sites
Le 24/08/2020 à 13:49, Freezbee a dit :

Les sources de Our World In Data se trouvent sur cette page : https://ourworldindata.org/coronavirus-testing#source-information-country-by-country

 

Tiens, j'apprends que Raoult a dit le plus grand bien de Our World in Data sur LCI, et pas que sur le Covid. :)

Link to post
Share on other sites

Le système hospitalier est en grande tension dans mon coin, mais cela n'a rien à voir avec la covid-19, en tout cas pas directement. On n'est absolument pas submergé par les malades de la covid-19, par contre les urgences sont saturées par les suspicions. Ces suspicions sont dans l'immense majorité non fondées. Mais l'afflux de gens qui viennent avec le nez qui coule ou la fièvre dégrade la rapidité et la qualité de prise en charge des cas qui ont vraiment leur place aux urgences. Parallèlement, les plannings sont de plus en plus compliqués à cause de l'absentéisme. Trop de gens qui ne viennent pas travailler (c'est facile en ce moment : vous allez chez votre généraliste, vous déclarez que vous ne sentez plus le goût des aliments ou un autre symptôme évocateur, et hop, une semaine de vacances). Les agences d'intérims n'ont plus personne à nous proposer en remplacement. On a l'impression de vivre la même situation de crise qu'au printemps, mais sans les vrais malades !

  • Yea 3
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

Ils en sont à 6 mois de confinement en Argentine et trouvent ça long :


https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/09/20/en-argentine-une-famille-de-lorrains-a-l-epreuve-du-plus-long-confinement-au-monde

 

 

Ils sont confinés depuis le 20 mars. 184 jours, six mois ce 20 septembre, que cette famille de Lorrains, éprouve le confinement à Buenos Aires en Argentine. Avec le sentiment que « l'après » n'arrivera jamais.

  • Confused 2
Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Mathieu_D a dit :

Ils en sont à 6 mois de confinement en Argentine et trouvent ça long :


https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/09/20/en-argentine-une-famille-de-lorrains-a-l-epreuve-du-plus-long-confinement-au-monde

 

 

Ils sont confinés depuis le 20 mars. 184 jours, six mois ce 20 septembre, que cette famille de Lorrains, éprouve le confinement à Buenos Aires en Argentine. Avec le sentiment que « l'après » n'arrivera jamais.

Quand on regarde la courbe des cas, c'est la démonstration de l'inefficaté du stay-at-home. Science is settled.

Mais avec le gouvernement Argentin, il faut s'attendre à tout.

Link to post
Share on other sites

 

il y a 23 minutes, Mathieu_D a dit :

Ils en sont à 6 mois de confinement en Argentine et trouvent ça long :

 

6 mois !

Ils sont barjos.

J'avais lu que la Colombie aussi confine toujours. C'est clair que en comparaison de ces pays, partout ailleurs c'est la joyeuse liberté avec les lendemains qui chantent.

 

Link to post
Share on other sites

6 mois ?! :o Je n'ose même pas imaginer les conséquences sociales et psychologiques. 

Et effectivement, on a du mal à voir les résultats positifs :

https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-argentine.AR

 

Mais évidemment, c'est sans doute parce qu'ils n'obéissent pas assez, et que ça aurait été pire sinon... :icon_rolleyes:

Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, fryer said:

Le dernier graph est saisissant 

On ne sait d'ailleurs toujours pas ce qu'il veut dire. Veut-il dire qu'on sait mieux soigner le COVID ? Veut-il dire qu'on fait gonfler les "confirmed cases" avec des tests à plusieurs pourcents de faux positifs (donc plus d'un tiers des mecs positifs en fait non) ? Veut-il dire qu'on teste plus ?

Couplé à l'augmentation du nombre de tests positifs, ou pareil on ne sait pas ce que ça veut dire (des tests plus sensibles avec augmentation moyenbne du nombre de cycles par rapport à juin ? Plus de cas dans la population ?)

 

Bref, beaucoup d'interrogations, et sans doute beaucoup de choses multi-factorielles.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Même remarque.

La façon dont les choses sont mesurées n'est non seulement absolument pas normalisée, mais diffère grandement.

On superpose donc des courbes de choux et de bananes, c'est presque pire que pas de courbes.

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, cedric.org a dit :

On ne sait d'ailleurs toujours pas ce qu'il veut dire. Veut-il dire qu'on sait mieux soigner le COVID ? Veut-il dire qu'on fait gonfler les "confirmed cases" avec des tests à plusieurs pourcents de faux positifs (donc plus d'un tiers des mecs positifs en fait non) ? Veut-il dire qu'on teste plus ?

Couplé à l'augmentation du nombre de tests positifs, ou pareil on ne sait pas ce que ça veut dire (des tests plus sensibles avec augmentation moyenbne du nombre de cycles par rapport à juin ? Plus de cas dans la population ?)

 

Bref, beaucoup d'interrogations, et sans doute beaucoup de choses multi-factorielles.

 

Je ne cherche pas la signification médicale (ce dont je me fiche un peu à vrai dire) mais il me semble - mais je ne suis pas scientifique - que la pandémie Covid tue de moins en moins. Et que par conséquent les mesures gouvernementales prises dans le monde et notamment en Europe sont vont à contre courant de ce que je lis. 

Link to post
Share on other sites
Just now, GilliB said:

Depuis le début, on sait, grâce au Diamond Princess que le SRAS Nov 2 tue +/- 1% surtout les plus de 65 ans.

D'un point de vue expérimental, c'est effectivement parmi ce qu'on a de mieux. C'était sans doute un peu biaisé par la classe sociale des personnes qui participent à une croisière.

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Rübezahl a dit :

On superpose donc des courbes de choux et de bananes, c'est presque pire que pas de courbes.

Qqun connaît des utilisations rigoureuses et utiles des statistiques ? Pour moi c'est toujours comme ça, tout le temps, jusqu'à preuve du contraire. Je serais plus étonné de découvrir le contraire, que ces stats sur le covid ont été très bien foutues et très utiles pour combattre la maladie

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, ttoinou a dit :

Qqun connaît des utilisations rigoureuses et utiles des statistiques ?

Des millions tous les jours, du moment que les mesures employées sont réalisées de la même façon.

Dans la plupart des usines, tout le contrôle se fait sur des échantillons, et ça marche très bien.

Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, ttoinou a dit :

Qqun connaît des utilisations rigoureuses et utiles des statistiques

 

Yep demande au CERN comment ils ont trouvé le boson :D

Link to post
Share on other sites

J'ai jamais travaillé en usine ni en contrôle de qualité donc je suis intéressé. Ce que j'avais lu pour les composants électroniques c'est qu'on est pas sûr de la qualité de ce qui a été produit donc il faut en permanence tester les composants et en jeter une partie (ou par exemple pour les CPUs les faire tourner à moindre puissance)

 

il y a 44 minutes, Rübezahl a dit :

du moment que les mesures employées sont réalisées de la même façon.

C'est un peu aussi l'idée derrière les sondages ? Genre on sait pas ce que ça vaut, par contre on sait qu'on a tenue la même méthode dans le temps et on regarde l'évolution (l'information réelle obtenue n'est donc pas les résultats en eux même mais simplement si ça reste constant, augmente ou descends. c'est tout ce qu'on peut en tirer)

Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Rübezahl a dit :

Des millions tous les jours, du moment que les mesures employées sont réalisées de la même façon.

Dans la plupart des usines, tout le contrôle se fait sur des échantillons, et ça marche très bien.

Statistical Process Control rules, biatches. :)

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, fryer said:

 

[...] il me semble [...] que la pandémie Covid tue de moins en moins.

 

Méfie-toi des pourcentages (et des statistiques en général...)  La seule mesure qui compte vraiment c'est le nombre de morts: le nombre absolu de personnes dont le décès a été causé ou accéléré par le virus.  C'est déjà étonnamment difficile à compter...

 

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, ttoinou said:

Qqun connaît des utilisations rigoureuses et utiles des statistiques ?

 

Oui, mais les stats c'est difficile, c'est plein de chausses-trappes et c'est quelquefois contre-intuitif.  Du coup c'est très facile de torturer les chiffres pour les faire parler.  Le pb n'est pas nouveau. Le livre Lies, Damned Lies, and Statistics: The Manipulation of Public Opinion in America, date des années 1970.

 

Les stats sur un organisme vivant c'est beaucoup plus difficile que sur un procédé industriel.    Dans la recherche biologique et médicale, un énorme travail a été fait ces dernières décennies pour former les chercheurs aux statistiques.  Cela ne suffit pas toujours à éviter les pièges ou les manipulations, voire les fraudes (chercher "p-value hunting" sur le ouaibe).  Quant aux médias, ils ne maîtrisent vraiment pas le sujet.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, ttoinou a dit :

J'ai jamais travaillé en usine ni en contrôle de qualité donc je suis intéressé. Ce que j'avais lu pour les composants électroniques c'est qu'on est pas sûr de la qualité de ce qui a été produit donc il faut en permanence tester les composants et en jeter une partie (ou par exemple pour les CPUs les faire tourner à moindre puissance)

Un CPU vendu à 10$, oui ça vaut le coup de tester individuellement.

Des boulons à 0.01 cts/pièce, ou tout ce qui est moins cher que le transport, on procède par échantillons.

La littérature est abondante. Ce sont les exemples des usines de prod qui illustrent beaucoup de bouquins de stats.

 

Citation

C'est un peu aussi l'idée derrière les sondages ? Genre on sait pas ce que ça vaut, par contre on sait qu'on a tenue la même méthode dans le temps et on regarde l'évolution (l'information réelle obtenue n'est donc pas les résultats en eux même mais simplement si ça reste constant, augmente ou descends. c'est tout ce qu'on peut en tirer).

oui et non. Oui en théorie, mais bof en pratique. Surtout avec des questions orales, posées à des populations non-représentatives, à des horaires non-homogènes, etc, etc.

 

Je réagissais surtout sur des courbes issues de pays différents, aux mesures différentes,

courbes néanmoins toutes posées benoîtement dans un (prétendu) "même" référentiel, comme si elles représentaient des mesures identiques. Ce qui n'est pas du tout le cas.

... et même pas pour les décès.

 

Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Antoninov said:

Et le nombre de malades qui ont des séquelles (même sans avoir été hospitalisé!).

 

Oui les séquelles c'est très embêtant pour ceux qui en souffrent, mais c'est encore plus difficile à comptabiliser.  C'est un peu comme pour les accidents de la route, les attentats et les catastrophes en tout genre.  On compte les morts parce que quand on est mort, ben on est mort.  Les blessés, les handicapés, les rescapés traumatisés à vie c'est beaucoup plus plus difficile à chiffrer.  Les médias et les politiques ont besoin de chiffres simples. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, fm06 a dit :

Méfie-toi des pourcentages (et des statistiques en général...)  La seule mesure qui compte vraiment c'est le nombre de morts: le nombre absolu de personnes dont le décès a été causé ou accéléré par le virus.  C'est déjà étonnamment difficile à compter...

De ce que j'ai cru piger, dans plusieurs pays, un décès covid implique qqs centaines de $ pour l'hosto. ... Effet cobra garanti.

Même en France, j'ai vu passer que les toubibs recevraient 30€ pour un test positif.

Je dis ça sous réserve, je n'ai pas vérifié.

Il y a aussi des vidéos qui circulent de légistes qui disent que 90% des décès covid n'en sont en réalité pas.

Il est certain que si pour évaluer la covidité d'un macchabée on lui fait faire un test pollué avec plus de 50 cycles, ça doit mieux marcher que le grattage chez le buraliste.

 

Comme dit, j'attends avec gourmandise les stats de tous les décès d'ici 6 mois 1 an.

On s'émerveillera de la disparition de plein de maladies ... avec en contrepartie un gros tas "covid". Welcome in a simple world for simple people.

Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, fm06 a dit :

 

Méfie-toi des pourcentages (et des statistiques en général...)  La seule mesure qui compte vraiment c'est le nombre de morts: le nombre absolu de personnes dont le décès a été causé ou accéléré par le virus.  C'est déjà étonnamment difficile à compter...

 

En fait le chiffre le moins manipulable, c'est la surmortalité qui est d'environ 25000.

https://ourworldindata.org/grapher/excess-mortality-raw-death-count?tab=chart&stackMode=absolute&time=2020-03-15..2020-05-17&country=~FRA&region=World

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, GilliB a dit :

attention, l'écart à la moyenne peut lui aussi être bien variable,

eg pour la grippe sauf erreur , 2018 et 2019 ont été des années de sous-mortalité en France.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...