Jump to content

Actualité Covid-19


Librekom

Recommended Posts

il y a une heure, L'affreux a dit :

 

Ouch, ce qu'il dit fait mal. Ça mériterait de recouper la source. Sait-on si les 28 enfants morts en Israël avaient été vaccinés ?

 

A titre d'exemple, Libération avait fait le job de regarder individu par individu les décès enregistrés post covid dans les bases de données officielles (US). Sur les 8 mineurs recensés a l'époque, 2 s'étaient suicides par balle, et 1 était un nourrisson mort le lendemain de la vaccination de sa mère. Encore un autre était mort d'une crise d'épilepsie.

 

Et ça, ce sont les chiffres officiels, ils surestiment donc très largement. Alors la qualité des chiffres sortis du chapeau par un médecin suspendu par son ordre pour ses pratiques, et pour qui on vit actuellement tous a Auschwitz... 

 

https://www.liberation.fr/checknews/y-a-t-il-eu-9-enfants-morts-apres-vaccination-aux-etats-unis-20210507_MVQRCHUWFFGCLFXMYNS2BW3624/

 

  • Yea 5
Link to comment
il y a 12 minutes, Lexington a dit :

 

A titre d'exemple, Libération avait fait le job de regarder individu par individu les décès enregistrés post covid dans les bases de données officielles (US). Sur les 8 mineurs recensés a l'époque, 2 s'étaient suicides par balle, et 1 était un nourrisson mort le lendemain de la vaccination de sa mère. Encore un autre était mort d'une crise d'épilepsie.

 

Et ça, ce sont les chiffres officiels, ils surestiment donc très largement. Alors la qualité des chiffres sortis du chapeau par un médecin suspendu par son ordre pour ses pratiques, et pour qui on vit actuellement tous a Auschwitz... 

 

https://www.liberation.fr/checknews/y-a-t-il-eu-9-enfants-morts-apres-vaccination-aux-etats-unis-20210507_MVQRCHUWFFGCLFXMYNS2BW3624/

 

En quoi le fait d'être suspendu par "son ordre" est décrédibilisant ?

En France, les médecins risquent la suspension s'ils exercent leur liberté de prescrire, qui pourtant existe dans la loi. Donc ils s'autocensurent sur des prescriptions et recommendations qu'ils pensent pourtant appropriées, pour éviter de risquer leur carrière. Les ordres des médecins sont des vecteurs de conformisme et d'uniformisation du discours médical, je trouve ça étrange de les présenter comme une source d'autorité légitime comme tu le fais.

 

Sur le fait que la balance bénefice-risque du vaccin soit négative sur les moins de 20 ans, cela ne me semble pas une affirmation très audacieuse étant donné que cette population fait extrêmement rarement une forme grave du covid. Affirmes-tu que les vaccins anticovid ne déclenchent jamais d'effets secondaires graves ?

  • Yea 2
  • Nay 1
Link to comment
9 hours ago, Lexington said:

Pour le Center for Global Development (think tank reconnu), lle ratio entre morts identifiés / officiels du COVID en Inde et la surmortalité observée est de 1 à 10. Trois analyses différentes donnent une estimation cohérente et bien éloignée des chiffres officiels. Pas que des morts directs du Covid a priori mais ça relativise les chiffres officiels dont la sous-estimation se confirme. Environ 4 millions de décès en plus depuis les débuts de l'épidémie vs 400k morts officiels du COVID.

 

Ça serait intéressant a rapprocher des analyses ivermectine en Inde d'ailleurs.

 

https://www.cgdev.org/publication/three-new-estimates-indias-all-cause-excess-mortality-during-covid-19-pandemic

Hypothèse : le covid et les réponses étatiques ont tellement mis à sac le pays que les gens en meurent. C'est "facile" de fermer tout ou partie d'un pays quand on est riche.

Link to comment
54 minutes ago, RaHaN said:

 

C'est incroyable.

 

Quote

les restrictions sanitaires en vigueur à l’Assemblée, parmi lesquelles la demi-jauge dans l’hémicycle, ont été levées.

[...]

Richard Ferrand a exprimé son opposition à l’idée d’instaurer le pass sanitaire dans l’hémicycle, qui selon lui ne passerait pas le filtre du Conseil constitutionnel. Comment les Sages pourraient-ils valider le fait d’empêcher un parlementaire de siéger ?

Oui.

Link to comment
Il y a 1 heure, Morpheus a dit :

Affirmes-tu que les vaccins anticovid ne déclenchent jamais d'effets secondaires graves ?

 

 

"Ouais, ouais™️", ça doit être ça.

 

Sinon, il y a plus de 2 000 morts avec décès lié COVID et qui avaient 24 ans ou moins aux US selon les bases officielles, c'est tout de même très loin d'être anodin.

 

Dans tous les cas, la vaccination doit rester un acte libre, le contraire est éthiquement aberrant et contreproductif.

  • Yea 7
  • Love 1
Link to comment
il y a 1 minute, Lexington a dit :

Sinon, il y a plus de 2 000 morts du COVID qui avaient 24 ans ou moins aux US selon les bases officielles, c'est tout de même très loin d'être anodin.

C'est pas anodin, mais c'est fou le nombre de topics, quand on regarde les nombres de morts, qui permettent de dire que les accidents et maladies ne sont jamais anodines. Jusqu'à présent, ca permettait de mettre l'accent sur la sécurité selon les volumes de risques, mais ca nécessitait pas que le président pousse la population entière à forcer des solutions discutables  avant la promulgation de la loi.

Surtout que la sécurité chez nous, c'est pas une raison, c'est un art de vivre. 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 12 heures, Lexington a dit :

 

Des arguments rationnels et sensés, avec des chiffres, mais enfin pourquoi faire ? Puisqu'il a expliqué de manière si convaincante que la médecine actuelle était, littéralement, du niveau de Mengele, tout le reste doit être exact, non ?

 

Avec de tels "défenseurs" de la liberté vaccinale, on a plus besoin d'ennemis.

 

En l’occurrence, ce n’est pourtant pas compliqué à compter : il n’y a, je pense, eu aucun mort ou presque du covid chez les individus mâles entre 12 et 17 ans. Si les vacciner entraîne ne serait-ce qu’un mort de plus que ce qu’aurait causé statistiquement le covid parmi cette population, alors je suis désolé mais on injecte clairement une substance dans le corps d’individus en sachant qu’on va tuer sans apporter aucun bienfait ou presque (à part sacrifier des jeunes pour des vieux, littéralement). Le parallèle avec Mengele est évidemment exagéré mais le médecin parle des médecins de Nuremberg. On ne peut pas se cacher derrière une injonction étatique lorsque l’on a commis un acte manifestement criminel.

 

L’article de Wired posté pr H16 est à lire. 

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment

Ce serait pas mal de savoir où il a pu trouver ce chiffre de 27 décès de jeunes suite à la vaccination parce que lorsqu'on énonce quelque chose d'aussi important, c'est le minimum. Les journalistes auraient peut-être pu lui poser la question.

Link to comment
il y a 25 minutes, poney a dit :

Il manque vraiment rolleyes comme réaction possible.

 

Je n’ai aucun avis définitif sur la question. J’ai partagé l’article de Wired à une amie qui bosse pour un labo pharmaceutique et qui fait de l’évangélisation en faveur des vaccins sur les réseaux sociaux. Elle-même a reconnu que les dernières informations à propos de la vaccination des individus mâles de 12 à 17 ans étaient inquiétantes. 

 

Encore une fois, lisez l’article de Wired partagé par H16, c’est assez surréaliste. 

Link to comment

C'est plus que les -19 ans représentent 10% des hospitalisations et que le vaccin ne sert pas tant a éviter les morts qu'à éviter les cas compliqués.

 

 

Mais bon.

 

Et parce qu'on est amis je te fais gré du "on injecte sciemment un truc qui tué" qui ne mériterait pas d'être relevé.

Link to comment
32 minutes ago, Johnnieboy said:

 

En l’occurrence, ce n’est pourtant pas compliqué à compter : il n’y a, je pense, eu aucun mort ou presque du covid chez les individus mâles entre 12 et 17 ans. Si les vacciner entraîne ne serait-ce qu’un mort de plus que ce qu’aurait causé statistiquement le covid parmi cette population, alors je suis désolé mais on injecte clairement une substance dans le corps d’individus en sachant qu’on va tuer sans apporter aucun bienfait ou presque (à part sacrifier des jeunes pour des vieux, littéralement). Le parallèle avec Mengele est évidemment exagéré mais le médecin parle des médecins de Nuremberg. On ne peut pas se cacher derrière une injonction étatique lorsque l’on a commis un acte manifestement criminel.

 

L’article de Wired posté pr H16 est à lire. 

mon petit fils de 15 ans dit que pour pouvoir aller en cours, il est prêt à se faire vacciner! Ni son père ni sa mère ( et encore moins sa grand mère) ne sont pour ...

Link to comment
il y a 3 minutes, poney a dit :

C'est plus que les -19 ans représentent 10% des hospitalisations et que le vaccin ne sert pas tant a éviter les morts qu'à éviter les cas compliqués.

 

 

Mais bon.

 

Et parce qu'on est amis je te fais gré du "on injecte sciemment un truc qui tué" qui ne mériterait pas d'être relevé.

 

Encore une fois : lis l’article de Wired. Les individus mâles de 12 à 17 ans ont largement plus de chances d’aller aux urgences après un vaccin contre le covid-19 que d’aller à l'hôpital à cause du Covid.

 

Et il est évident que ces cas de myocardites vont causer des morts si on vaccine massivement cette population. 

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

 

En l’occurrence, ce n’est pourtant pas compliqué à compter : il n’y a, je pense, eu aucun mort ou presque du covid chez les individus mâles entre 12 et 17 ans. Si les vacciner entraîne ne serait-ce qu’un mort de plus que ce qu’aurait causé statistiquement le covid parmi cette population, alors je suis désolé mais on injecte clairement une substance dans le corps d’individus en sachant qu’on va tuer sans apporter aucun bienfait ou presque (à part sacrifier des jeunes pour des vieux, littéralement). Le parallèle avec Mengele est évidemment exagéré mais le médecin parle des médecins de Nuremberg. On ne peut pas se cacher derrière une injonction étatique lorsque l’on a commis un acte manifestement criminel.

 

L’article de Wired posté pr H16 est à lire. 

 

Soyons bien clairs, je n'ai pas la prétention d'avoir un avis suffisamment éclairé sur le sujet du bien fondé scientifique de vacciner les plus jeunes, en particulier hors personnes avec des comorbidités. Mais le présupposé de dire qu'il n'y a "aucun mort ou presque chez les individus mâles entre 12 et 17 ans" est faux. Il y a 600 morts liés au COVID chez des hommes de 15-24 ans selon les chiffres officiels US, librement consultables. C'est classé ainsi (15-24) donc je ne peux pas te dire pour 12-17 spécifiquement.  https://data.cdc.gov/NCHS/Provisional-COVID-19-Deaths-by-Week-Sex-and-Age/vsak-wrfu/data

 

De l'autre côté, quand on se réfère aux chiffres officiels sur les risques selon l'âge, le besoin d'une vaccination systématique des plus jeunes est loin d'être évident en tout cas https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/covid-data/investigations-discovery/hospitalization-death-by-age.html

 

image.png

 

Sur cette classe d'âge/sexe, on semble être dans une zone grise où, une fois de plus, les autorités ont tort de forcer la main du public concerné. Je suis pleinement en accord avec la conclusion de Wired :

 

Citation

By not acknowledging nuance and uncertainties, the CDC makes it harder, not easier, for Americans to make informed choices. And it makes it harder, not easier, for Americans to trust the authorities. This communication style only serves to feed anti-vaxxers and the conspiracy-minded who seize upon incongruities or exaggerated claims. By all accounts the vaccines are miraculous. But as Shakespeare warned, we don’t need to perfume the violet.

 

Mais c'est tout aussi inapproprié de simplifier à l'extrême de l'autre côté, en disant que c'est un acte "manifestement criminel" de vacciner les jeunes. Oui c'est "compliqué à compter" derrière (ton expression), même pour estimer au niveau de l'individu son intérêt à le faire ou non. C'est donc d'autant plus une aberration que de forcer la main dans ces situations, que ce soit directement (obligation vaccinale) ou indirectement (pass & co). C'est un choix individuel à faire, en pensant les pour / contre à l'échelle de l'individu certes, mais aussi de ses proches ou plus largement si la personne concernée souhaite le faire ainsi. Il faut expliquer, responsabiliser, laisser les individus libres, et savoir faire évoluer la politique sanitaire au fur et à mesure qu'on apprend, en se focalisant sur les populations à risque, en gros tout l'inverse de ce que font les autorités.

  • Yea 7
Link to comment
il y a 12 minutes, Lexington a dit :

 

Soyons bien clairs, je n'ai pas la prétention d'avoir un avis suffisamment éclairé sur le sujet du bien fondé scientifique de vacciner les plus jeunes, en particulier hors personnes avec des comorbidités. Mais le présupposé de dire qu'il n'y a "aucun mort ou presque chez les individus mâles entre 12 et 17 ans" est faux. Il y a 600 morts liés au COVID chez des hommes de 15-24 ans selon les chiffres officiels US, librement consultables. C'est classé ainsi (15-24) donc je ne peux pas te dire pour 12-17 spécifiquement.  https://data.cdc.gov/NCHS/Provisional-COVID-19-Deaths-by-Week-Sex-and-Age/vsak-wrfu/data

 

De l'autre côté, quand on se réfère aux chiffres officiels sur les risques selon l'âge, le besoin d'une vaccination systématique des plus jeunes est loin d'être évident en tout cas https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/covid-data/investigations-discovery/hospitalization-death-by-age.html

 

image.png

 

Sur cette classe d'âge/sexe, on semble être dans une zone grise où, une fois de plus, les autorités ont tort de forcer la main du public concerné. Je suis pleinement en accord avec la conclusion de Wired :

 

 

Mais c'est tout aussi inapproprié de simplifier à l'extrême de l'autre côté, en disant que c'est un acte "manifestement criminel" de vacciner les jeunes. Oui c'est "compliqué à compter" derrière (ton expression), même pour estimer au niveau de l'individu son intérêt à le faire ou non. C'est donc d'autant plus une aberration que de forcer la main dans ces situations, que ce soit directement (obligation vaccinale) ou indirectement (pass & co). C'est un choix individuel à faire, à l'échelle de l'individu certes, mais aussi de ses proches.  Il faut expliquer, responsabiliser, laisser les individus libres, et savoir faire évoluer la politique sanitaire au fur et à mesure qu'on apprend, en se focalisant sur les populations à risque, en gros tout l'inverse de ce que font les autorités.

 

Non mais j’aimerais bien voir l’état de santé de ces 600 morts, quand même. Quand je dis personne ou presque, je parle de la population « normale » des 12-17 ans mâles. Évidemment, je ne compte pas les 12-17 ans mâles atteints par malchance de toutes les pires maladies et pour qui le Covid-19 est la dernière goutte d’eau. Quant à eux, j’imagine qu’il serait intéressant de faire le calcul risques/bénéfices d’une vaccination contre le covid-19.

 

 

Ce dont je parle, c’est évidemment de l’injonction de vacciner massivement les garçons de 12-17 ans alors qu’ils n’en ont pas besoin et que cela cause plus souvent que des complications liées au Covid-19 des hospitalisations pour myocardite. Forcer la main de toutes les manières possibles, alors qu’on devrait rester prudent, c’est criminel. Je rappelle que le CDC encourage une deuxième injection même si la première a déjà causé une myocardite.

 

Je ne suis ni complotiste, ni antivax (c’est fatigant de devoir rappeler ces faits constamment) et je ne cherche absolument aucun argument de plus pour défendre ma position qui est déjà largement défendable et défendue mais je sais reconnaître un scandale sanitaire poindre son nez. 

 

D’ailleurs https://www.theguardian.com/world/2021/jul/19/vulnerable-uk-children-offered-covid-jabs-first-minister-says

  • Yea 4
Link to comment

Si utile, la page de la CDC sur le sujet https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/vaccines/safety/myocarditis.html

 

D'un côté reconnaître le risque et l'incertitude sur les vaccins mARN pour adolescents/très jeunes adultes homme, de l'autre maintenir les recommandations inchangées, ça ne me semble pas nécessairement très heureux en termes de comm, peu importe le fond scientifique derrière

  • Yea 1
Link to comment
il y a 4 minutes, Lexington a dit :

Si utile, la page de la CDC sur le sujet https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/vaccines/safety/myocarditis.html

 

D'un côté reconnaître le risque et l'incertitude sur les vaccins mARN pour adolescents/très jeunes adultes homme, de l'autre maintenir les recommandations inchangées, ça ne me semble pas nécessairement très heureux en termes de comm, peu importe le fond scientifique derrière

 

Depuis l'invention des vaccins, c'est la question de la balance.

Si t'as x% de risques avec vaccins mais 10x% sans, tu vaccinnes.

 

C'est absolument pas nouveau.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 6 minutes, poney a dit :

 

Depuis l'invention des vaccins, c'est la question de la balance.

Si t'as x% de risques avec vaccins mais 10x% sans, tu vaccinnes.

 

C'est absolument pas nouveau.

Hum c'est plus compliqué que ça parce qu'il y a aussi une balance benef/risque globale : les risques individuels ne sont pas forcément les mêmes que les risques à l'échelle de la population, i.e. si le vaccin permet de sauver 10 vies mais entraîne 1 mort par million de vaccinés, c'est bon. S'y ajoute le fait qu'un vaccin doive (ou non) être répété ; si le vaccin couvre à 100% pendant 100 jours mais qu'il a des risques importants quand on répète la vaccination, ce n'est pas pareil que s'il couvre à 10000 jours sans risques important au rappel...

Link to comment
il y a 1 minute, h16 a dit :

Hum c'est plus compliqué que ça parce qu'il y a aussi une balance benef/risque globale : les risques individuels ne sont pas forcément les mêmes que les risques à l'échelle de la population, i.e. si le vaccin permet de sauver 10 vies mais entraîne 1 mort par million de vaccinés, c'est bon. 

 

Oui peut-être.

J'ai traversé en diagonale l'article de Wired.

 

Peut-être que le gouvernement us fait de la merde, mais les simplifications en mode " c'est pour vendre des vaccins" ou "c'est du Mengele"...

 

Je dirais bien "ça va bien 5 minutes" mais ça fait 10 mois que ça dure.

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, Lexington a dit :

 

Soyons bien clairs, je n'ai pas la prétention d'avoir un avis suffisamment éclairé sur le sujet du bien fondé scientifique de vacciner les plus jeunes, en particulier hors personnes avec des comorbidités...

Pardon. Tu m'a perdu, je ne te suis plus.

 

Tu as clairement une infaillibilite sur qui est source serieuse et expert reconnu, des lors, tu ne t'informes qu'aupres de ceux la, des lors, tu n'as que la bonne info. 

 

Logiquement, c'est ce qui se tient.

 

Donc si tu as le don d'etre celui qui sait dire qui est source serieuse et qui est expert reconnu, on peine a voir comment tu pourrais ne pas etre sufisamment eclaire. Il doit y avoir une explication mais a premiere vue, elle m'echappe.

 

Je vais quand meme apporter des elements de reponse, provenant bien entendu de sources rigolotes et d'experts, on dit comment, meconnus, inconnus ? 600, en 18 mois, dans un pays ou 12% des gens sont en bonne sante metabolique et ca touche, tres tristement, les jeunes aussi, morts les dans 28 jours apres un "test positif" quelle que soit la liste des causes du deces sur le certifat (on n'en retient qu'une). 

 

Si on prend tout ca en compte, en partant sources vilaines et d'experts certainement mal intentionnes, il est tout sauf clair qu'il y a lieu de s'alarmer. 

  • Confused 2
Link to comment
il y a 3 minutes, poney a dit :

Peut-être que le gouvernement us fait de la merde, mais les simplifications en mode " c'est pour vendre des vaccins" ou "c'est du Mengele"...

Evidemment ça c'est con.

Maintenant oublier que le profit pilote clairement les firmes pharma est un peu rapide. C'est un motif puissant.

Link to comment
il y a 1 minute, h16 a dit :

Evidemment ça c'est con.

Maintenant oublier que le profit pilote clairement les firmes pharma est un peu rapide. C'est un motif puissant.

 

C'est pareil pour les startups de Raoult et l'ivermectine ?

 

Plus sérieusement, je n'ai rien contre le fait de me revendiquer un peu marxien, au contraire, alors je ne vais pas te contredire.

Ce que j'ai du mal à suivre c'est l'intérêt de, disons Pfizer, et des fonctionnaires de l'administration a tous les deux vendre des vaccins.

(Et pourquoi pas l'ivermectine pour les seconds alors).

 

Comme la fait remarqué Noob, ça marche pour les deux cas et pas seulement pour un parce que j'ai envie que ça soit le cas.

Link to comment
il y a 2 minutes, poney a dit :

 

C'est pareil pour les startups de Raoult et l'ivermectine ?

 

Pour Raoult, oui clairement, pour l'ivm, j'ai déjà répondu dans le fil (c'est plutôt non).

 

il y a 2 minutes, poney a dit :

Plus sérieusement, je n'ai rien contre le fait de me revendiquer un peu marxien, au contraire, alors je ne vais pas te contredire.

Ce que j'ai du mal à suivre c'est l'intérêt de, disons Pfizer, et des fonctionnaires de l'administration a tous les deux vendre des vaccins.

(Et pourquoi pas l'ivermectine pour les seconds alors).

Les marges opé sont complètement différentes, le marché est différent, etc. 

 

il y a 2 minutes, poney a dit :

Comme la fait remarqué Noob, ça marche pour les deux cas et pas seulement pour un parce que j'ai envie que ça soit le cas.

Ben justement non.

 

 

...

 

 

Pendant ce temps, Castex...

 

 

 

Link to comment
Il y a 14 heures, Lexington a dit :

Des arguments rationnels et sensés, avec des chiffres, mais enfin pourquoi faire ? Puisqu'il a expliqué de manière si convaincante que la médecine actuelle était, littéralement, du niveau de Mengele, tout le reste doit être exact, non ?

 

Avec de tels "défenseurs" de la liberté vaccinale, on a plus besoin d'ennemis.

Note bien que le simple fait de soulever des questions/s'en tenir à un raisonnement scientifique tout à fait basique (lien de causalité, demande d'informations sourcées), et de s'exprimer avec une certaine précaution (pour un sujet aussi complexe, c'est la moindre des choses) suscite autant de clivages et réactions négatives sur ce forum - ce qui est très, très étonnant (voire décevant pour des gens censés se réclamer de la rationalité).
 

Il y a 5 heures, Lexington a dit :

A titre d'exemple, Libération avait fait le job de regarder individu par individu les décès enregistrés post covid dans les bases de données officielles (US). Sur les 8 mineurs recensés a l'époque, 2 s'étaient suicides par balle, et 1 était un nourrisson mort le lendemain de la vaccination de sa mère. Encore un autre était mort d'une crise d'épilepsie.

 

Et ça, ce sont les chiffres officiels, ils surestiment donc très largement. Alors la qualité des chiffres sortis du chapeau par un médecin suspendu par son ordre pour ses pratiques, et pour qui on vit actuellement tous a Auschwitz... 

 

https://www.liberation.fr/checknews/y-a-t-il-eu-9-enfants-morts-apres-vaccination-aux-etats-unis-20210507_MVQRCHUWFFGCLFXMYNS2BW3624/

Merci de remonter le niveau ;) 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, poney a dit :

Et parce qu'on est amis je te fais gré du "on injecte sciemment un truc qui tué" qui ne mériterait pas d'être relevé.

Un bel homme de paille bien pratique, qui permet d'éviter d'aller s'enquérir du concept de iatrogénie.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...