Jump to content

Le monde de demain / L'après COVID


RaHaN

Recommended Posts

Parier sur le conformisme et la grégarité des individus est un pari assez peu risqué. Si, en plus, on dispose d'un moyen de communication unilatéral (lisez "propagande"), alors ça marche encore mieux.

Etat & GAFA sont ici dans un sillon doré : il est plus simple et plus rapide pour eux d'aboutir au contrôle social numérique complet que de s'y opposer, et ce d'autant plus qu'une partie (minoritaire ? pas dit) d'individus le réclame, et ce même si les dérives et la finalité font froid dans le dos objectivement. Beaucoup n'ont rien à faire d'une liberté qu'ils ne savent pas utiliser. Ce qu'ils veulent, c'est une vie réglée, pépère et calibrée.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 23 minutes, h16 a dit :

Beaucoup n'ont rien à faire d'une liberté qu'ils ne savent pas utiliser. Ce qu'ils veulent, c'est une vie réglée, pépère et calibrée.

"Yorg : J-J'ai rien fait d-de mal... J'voulais j-juste être du coté des p-plus forts... T-TU PENSES Q-QUE JE SUIS UN LÂCHE, HEIN...?! G-Gally et Fogia sont f-forts et courageux... M-Mais Yorg ? Yorg, lui est f-faible...! Alors q-qu'est-ce qui lui reste c-comme solution ?! LA LIBERTÉ C'EST SEULEMENT P-POUR LES F-FORTS ! M-MOI CE QUI ME C-CONVIENDRAIT... C'EST P-PLUTÔT UN COLLIER ET UNE LAISSE !"

 

image.thumb.png.f8a0fa2e72f206b8f975bc818b96eddb.png

  • Yea 4
Link to comment
2 hours ago, Bisounours said:

Nous avons vécu un court moment, unique dans l’histoire de l’humanité et forcément transitoire, où les grandes pandémies à la mortalité perceptible par l’ensemble de la population semblaient avoir disparu en Occident. 


ce n’est pas la première fois que je vois ça. Je pense que les gens ignorent la grippe asiatique en 57-58 et la grippe de Hong Kong en 68-69. 
Et ça révèle bcp de choses: ignorance des médias, Histoire non enseignée, mais surtout que nous n’acceptons plus le 0 risque.

 

Non il n’y a jamais eu quelque chose telle qu’une période de l’Histoire sans pandémie, simplement à l’époque on s’en foutait et donc la chose n’était pas relayée, on avait confiance point. Aujourd’hui  les médias font régner la peur, les gens se sont convertis aux théories hygiénistes et environnementalistes, la population a vieilli et craint pour sa santé comme une angoisse permanente et qui tourne a la pathologie.

 

Si on ne part pas de là , on ne comprend pas ce qu’il se passe. Les populations sont mûres pour un fascisme hygiénique, les politiques le savent, et les médias encore mieux. 
 

Je comprends la conclusion, mais je crains qu’il ne se trompe, sa stratégie ne marchera pas : les gens ne se sont pas plaints pendant le confinement, le couvre-feu, les autorisations etc… ils se sont plaints pour le pass sanitaire. Allez comprendre pourquoi…Je crains que bcp de gens aient finalement plus confiance en le confinement que les vaccins, ce qui montre bien à quel point les gens sont mûrs pour le fascisme hygiéniste.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 1 minute, Tremendo a dit :

Nous avons vécu un court moment, unique dans l’histoire de l’humanité et forcément transitoire, où les grandes pandémies à la mortalité perceptible par l’ensemble de la population semblaient avoir disparu en Occident. 


ce n’est pas la première fois que je vois ça. Je pense que les gens ignorent la grippe asiatique en 57-58 et la grippe de Hong Kong en 68-69. 
Et ça révèle bcp de choses: ignorance des médias, Histoire non enseignée, mais surtout que nous n’acceptons plus le 0 risque.

 

Non il n’y a jamais eu quelque chose telle qu’une période de l’Histoire sans pandémie, simplement à l’époque on s’en foutait et donc la chose n’était pas relayée, on avait confiance point. Aujourd’hui  les médias font régner la peur, les gens se sont convertis aux théories hygiénistes et environnementalistes, la population a vieilli et craint pour sa santé comme une angoisse permanente et qui tourne a la pathologie.

 

Si on ne part pas de là , on ne comprend pas ce qu’il se passe. Les populations sont mûres pour un fascisme hygiénique, les politiques le savent, et les médias encore mieux.

Les épidémies que tu mentionnes ont surtout touché les générations "Lost" et "Missionary" (les noms sont dus à Strauss et Howe), qui ont connu des vrais trucs dans leur vie, genre deux guerres mondiales, tout ça. Les boomers, eux, n'ont pas connu grand-chose de dramatique (à part un bad trip sous LSD, et encore), en plus de se considérer à tort comme la meilleure génération que l'humanité ait portée au monde, et d'avoir méprisé leur propre avenir jusqu’au moment où les premières fonctions de leur corps ont commencé à les lâcher ; tu m'étonnes qu'ils en fassent des caisses.

Link to comment
4 minutes ago, Rincevent said:

Les épidémies que tu mentionnes ont surtout touché les générations "Lost" et "Missionary" (les noms sont dus à Strauss et Howe), qui ont connu des vrais trucs dans leur vie, genre deux guerres mondiales, tout ça. Les boomers, eux, n'ont pas connu grand-chose de dramatique (à part un bad trip sous LSD, et encore), en plus de se considérer à tort comme la meilleure génération que l'humanité ait portée au monde, et d'avoir méprisé leur propre avenir jusqu’au moment où les premières fonctions de leur corps ont commencé à les lâcher ; tu m'étonnes qu'ils en fassent des caisses.

J’avais compris au contraire que 57-58 et 68-69 avaient touché davantage les jeunes. L’hypothèse étant que les vieux avaient souvenir de la grippe espagnole dans leurs défenses immunitaires. Et je n’ai même pas parlé de la poliomelite  

Link to comment
il y a 8 minutes, Tremendo a dit :

J’avais compris au contraire que 57-58 et 68-69 avaient touché davantage les jeunes.

La grippe espagnole a beaucoup touché les jeunes (ce qui a fait douter certains que ce soit une grippe, d'ailleurs), mais il ne me semble pas qu'il en soit allé de même pour les deux grippes des Trente Glorieuses. Si tu as des références, ça m'intéresse. :)

Link to comment
18 minutes ago, Rincevent said:

La grippe espagnole a beaucoup touché les jeunes (ce qui a fait douter certains que ce soit une grippe, d'ailleurs), mais il ne me semble pas qu'il en soit allé de même pour les deux grippes des Trente Glorieuses. Si tu as des références, ça m'intéresse. :)

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=grippe-hong-kong-definition-mortalite-lien-avec-covid-19
 

bon j’ai que ça pour le moment. On y mentionne que les moins de 65 ans représentent la moitié des décès. Pour la covid cela représente moins  de 5-10%.

 

ce qui est remarquable est que ces pandémies furent presque ignorées par les médias en leur temps. Les gens les ont donc oublié. Mais elles furent ignorées parce qu’on avait confiance en la médecine, les traitements etc…Tu vois bien qu’aujourd’hui les médias ont changé leurs façons de faire, largement plus anxiogènes et putaclics, et que les gens ont de la défiance envers le progrès technique et nos systèmes de santé (on ne peut pas leur donner tort sur le système de santé lol)

Link to comment
Il y a 2 heures, Tremendo a dit :

ils se sont plaints pour le pass sanitaire. Allez comprendre pourquoi…

Je crois qu'il doit y avoir plusieurs éléments qui se combinent :

- ça arrive après une séquence qui dure déjà depuis 18 mois, et le % de gens réellement touchés commence à passer un seuil.
Mine de rien, il y a des gens qui pigent qu'une fois leur bizness liquidé, ils ne vivront pas 20 ans avec des subventions

- la symbolique du pass (ausweiss), peut-être un poil plus forte que les autres humiliations

- peut-être un timide début de comprenette que non, le vaccin n'est pas du tout la soluce miracle vendue

- la propagande gouvernementale est à la fois répugnante et débile ... ça finit peut-être par se voir ?

(Je note, depuis des années, que la qualité même de la propagande gouv se délite.)

Link to comment
Il y a 2 heures, Rincevent a dit :

Les épidémies que tu mentionnes ont surtout touché les générations "Lost" et "Missionary" (les noms sont dus à Strauss et Howe), qui ont connu des vrais trucs dans leur vie, genre deux guerres mondiales, tout ça. Les boomers, eux, n'ont pas connu grand-chose de dramatique (à part un bad trip sous LSD, et encore), en plus de se considérer à tort comme la meilleure génération que l'humanité ait portée au monde, et d'avoir méprisé leur propre avenir jusqu’au moment où les premières fonctions de leur corps ont commencé à les lâcher ; tu m'étonnes qu'ils en fassent des caisses.

La génération actuelle est aussi une génération qui n'a jamais vu un mort. 

Disparition des familles nombreuses, morts de plus en plus tard et cachés dans le strict cercle familial à l'hôpital. Naguère, les gens mourraient à domicile et les voisins visitaient les morts.

La mort était visible régulièrement. Aujourd'hui les gens voient leur premier mort à 60-70 ans.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 3 minutes, GilliB a dit :

La génération actuelle est aussi une génération qui n'a jamais vu un mort. 

Aujourd'hui les gens voient leur premier mort à 60-70 ans.

De quelle génération parles-tu ? Les jeunes adultes de trente ans ?

Je demande à voir quant à ta deuxième affirmation.

Link to comment
il y a 2 minutes, GilliB a dit :

La génération actuelle est aussi une génération qui n'a jamais vu un mort. 

Disparition des familles nombreuses, morts de plus en plus tard et cachés dans le strict cercle familial à l'hôpital. Naguère, les gens mourraient à domicile et les voisins visitaient les morts.

La mort était visible régulièrement. Aujourd'hui les gens voient leur premier mort à 60-70 ans.

Oui ; il y a un siècle, un memento mori était un signe de sagesse ou de culture ; aujourd'hui, c'est généralement considéré comme morbide et glauquissime.

  • Yea 1
Link to comment
1 minute ago, GilliB said:

La génération actuelle est aussi une génération qui n'a jamais vu un mort. 

Disparition des familles nombreuses, morts de plus en plus tard et cachés dans le strict cercle familial à l'hôpital. Naguère, les gens mourraient à domicile et les voisins visitaient les morts.

La mort était visible régulièrement. Aujourd'hui les gens voient leur premier mort à 60-70 ans.

à la place on a du sexe à toutes les sauces, ad nauséam...

Je constate néanmoins que quelque soit leur âge et leur religion, les gens qui prient ou méditent on tous encore, eux,  une petite place dans leur vie pour " la mort", la leur ou celle des autres..

  • Yea 1
Link to comment
il y a 7 minutes, GilliB a dit :

Aujourd'hui les gens voient leur premier mort à 60-70 ans.

Je dubite un peu.

Rien qu'avec les accidents de la route.

Néanmoins, c'est vrai qu'on ne peut pas comparer avec eg la génération qui a connu WWI et WWII,

et (malgré tout) les témoignages qui ont suivis.

Link to comment
il y a 10 minutes, Mathieu_D a dit :

Les grands parents dont morts avant que j'ai cet âge !

Il voulait dire voir avec ses yeux un mort.

 

 

Je crois avoir vu ma grand mère morte allongée sur un lit mortuaire pour le recueil à la maison avant qu'elle aille à la morgue, mais je pense ça doit être de plus en plus rare

Link to comment

La plupart des gens de mon âge ont vu des morts. Dont des gens de leur âge.

 

Et quand je dis"vu" c'est pas "machin est mort", c'est "vu".

 

  • Yea 2
Link to comment

Hmmm je sais ne probablement pas faire partie de la majorité mais je suis plus proche des 40 ans que des 30 désormais et j'ai vu mon premier mort, il y a 15 jours, un moment juste avant la fermeture du cercueil et sinon premier enterrement et cercueil il y a un peu plus d'un an. Donc oui, il y a, je pense, des gens comme moi pour qui la réalité de voir, constater, un cadavre n'est pas une réalité des plus communes.

 

 

Link to comment
il y a 9 minutes, Zehlaie a dit :

Hmmm je sais ne probablement pas faire partie de la majorité mais je suis plus proche des 40 ans que des 30 désormais et j'ai vu mon premier mort, il y a 15 jours, un moment juste avant la fermeture du cercueil et sinon premier enterrement et cercueil il y a un peu plus d'un an. Donc oui, il y a, je pense, des gens comme moi pour qui la réalité de voir, constater, un cadavre n'est pas une réalité des plus communes.

Je confirme, tu es loin d'être seul dans ce cas.

Link to comment
5 hours ago, Rübezahl said:

Je dubite un peu.

Rien qu'avec les accidents de la route.

Néanmoins, c'est vrai qu'on ne peut pas comparer avec eg la génération qui a connu WWI et WWII,

et (malgré tout) les témoignages qui ont suivis.

Beaucoup de boomers ont connu les privations d’après -guerre. Les boomers US ont connu la guerre au VietNam et ça les a dézingué également.  Et ils ont connu les épidémies de grippe asiatique, grippe de Hong Kong et poliomyélite. 
Ok c’est pas la WWI ou la WWII, mais c’est bien davantage que les générations X,Y,Z.


Mon point? jeunes, ils n’ont pas flippé autant face à cela. Quand j’étais gamin ils flippaient de rien mes propres darons, aujourd’hui tout leur fait peur depuis le 11 septembre, le glyphosate, les gamins qui jouent dehors, les virus etc…. Ils ont vécu dans un monde où tout était davantage relativisé et eux-mêmes ont dérelativisé absolument tout. 

  • Yea 4
Link to comment
il y a 9 minutes, Tremendo a dit :

Beaucoup de boomers ont connu les privations d’après -guerre. Les boomers US ont connu la guerre au VietNam et ça les a dézingué également.  Et ils ont connu les épidémies de grippe asiatique, grippe de Hong Kong et poliomyélite. 
Ok c’est pas la WWI ou la WWII, mais c’est bien davantage que les générations X,Y,Z.


Mon point? jeunes, ils n’ont pas flippé autant face à cela. Quand j’étais gamin ils flippaient de rien mes propres darons, aujourd’hui tout leur fait peur depuis le 11 septembre, le glyphosate, les gamins qui jouent dehors, les virus etc…. Ils ont vécu dans un monde où tout était davantage relativisé et eux-mêmes ont dérelativisé absolument tout. 

 

Mes darons sont devenus infernaux a tous niveaux.

 

Les réseaux sociaux les ont bien détruits.

 

Mon père passe sa vie sur Facebook à commenter et partager des merdes.

  • Yea 1
  • Ancap 1
Link to comment
il y a 23 minutes, Johnnieboy a dit :


Dans quel contexte ?

 

Règlement de compte quand j'habitais aux Philippines; j'étais à proximité, complètement par hasard. Le type s'est pris 5 balles. On l'a emmené à l’hôpital mais trop tard. 

Dans la voiture, j'ai quand même eu le temps de lui glisser un Inch Allah car il était musulman.

Assez terrible comme expérience  ?

Link to comment
il y a 6 minutes, Waren a dit :

 

Règlement de compte quand j'habitais aux Philippines; j'étais à proximité, complètement par hasard. Le type s'est pris 5 balles. On l'a emmené à l’hôpital mais trop tard. 

Dans la voiture, j'ai quand même eu le temps de lui glisser un Inch Allah car il était musulman.

Assez terrible comme expérience  ?


Ah, c'est vrai que tu as vécu aux Philippines. Désolé si j'ai été indélicat à te demander d'en parler !

Link to comment
Le 22/07/2021 à 17:32, Hugh a dit :

Ici? Je ne sais pas.

 

https://www.bfmtv.com/people/musique/eric-clapton-ne-se-produira-pas-dans-des-salles-ou-le-vaccin-est-obligatoire_AN-202107220276.html

 

"ERIC CLAPTON NE SE PRODUIRA PAS DANS DES SALLES OÙ LE VACCIN EST OBLIGATOIRE"

 

 

Et ironie du sort, les Foo Fighters qui voulaient faire des concerts pour vaccinés seulement, un des membres avait chopé le covid. https://nypost.com/2021/07/15/foo-fighters-postpone-show-due-to-confirmed-covid-19-case/

Link to comment
Il y a 23 heures, Tremendo a dit :

Nous avons vécu un court moment, unique dans l’histoire de l’humanité et forcément transitoire, où les grandes pandémies à la mortalité perceptible par l’ensemble de la population semblaient avoir disparu en Occident. 


ce n’est pas la première fois que je vois ça. Je pense que les gens ignorent la grippe asiatique en 57-58 et la grippe de Hong Kong en 68-69. 
Et ça révèle bcp de choses: ignorance des médias, Histoire non enseignée, mais surtout que nous n’acceptons plus le 0 risque.

 

Non il n’y a jamais eu quelque chose telle qu’une période de l’Histoire sans pandémie, simplement à l’époque on s’en foutait et donc la chose n’était pas relayée, on avait confiance point. Aujourd’hui  les médias font régner la peur, les gens se sont convertis aux théories hygiénistes et environnementalistes, la population a vieilli et craint pour sa santé comme une angoisse permanente et qui tourne a la pathologie.

 

Si on ne part pas de là , on ne comprend pas ce qu’il se passe. Les populations sont mûres pour un fascisme hygiénique, les politiques le savent, et les médias encore mieux. 
 

Je comprends la conclusion, mais je crains qu’il ne se trompe, sa stratégie ne marchera pas : les gens ne se sont pas plaints pendant le confinement, le couvre-feu, les autorisations etc… ils se sont plaints pour le pass sanitaire. Allez comprendre pourquoi…Je crains que bcp de gens aient finalement plus confiance en le confinement que les vaccins, ce qui montre bien à quel point les gens sont mûrs pour le fascisme hygiéniste.

La différence, avec ces grippes, c'est l'exposition à l'information.

Sans être autant scotchés aux médias, les gens n'auraient jamais entendu parler du covid et auraient appris probablement la mort de la tante d'un ami, ou un parent qui aura du être hospitalisé du à une maladie mystérieuse.

 

J'ai l'impression que l'ère de liberté post WWII n'était qu'une parenthèse dans une évolution vers toujours plus de technocratie, parenthèse due au dégoût de la réalité du nazisme.

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...