Jump to content

Coronavirus : publications scientifiques, cartes, statistiques, essais cliniques etc.


Freezbee

Recommended Posts

Pour ce qui est des "clients" traditionnels de la grippe il faut remonter à 2016 pour une année sans surmortalité.

 

effectifs-hebdo-mortalit%C3%A9.png

 

Vu le recouvrement entre les profils à risque du covid et de la grippe c'est difficile d'y voir un bon stock à moissonner. (En restant dans l'hypothèse que les morts d'une épidémie de grippe en 2020 auraient été les même que les morts du covid.)

 

Bref s'il y avait effectivement un stock disponible à être moissonné il va falloir le montrer, sachant qu'on n'a pas constaté de sous mortalité suite aux pics. (Ce qui serait un indice fort en faveur du stock prêt à être moissonné.)

 

 

 

 

 

 

Link to comment

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8251104/

 

Quote

 

What does this study add?

  • Higher ambient UVA is associated with lower risk of COVID‐19 death in three countries, when vitamin D synthesis would have been limited.

  • Sun exposure may reduce death from COVID‐19 independently of vitamin D.

 

Le taux de survie au Covid est corrélé à l’ensoleillement, même quand les UV ne sont pas suffisant pour synthétiser une quantité significative de vitamine D. Le mécanisme proposé par les auteurs est la libération de monoxyde d'azote provoquée par l'exposition au soleil (qui est un bienfait reconnu du soleil - la supplémentation en vitamine D, c'est bien, mais ça ne fait que 50% du boulot).

 

(encore une "victoire" des enfermeurs)

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 6 heures, Jensen a dit :

Le mécanisme proposé par les auteurs est la libération de monoxyde d'azote provoquée par l'exposition au soleil

Ah oui c'est une des nouvelles obsessions de Gundill ça, et je pense qu'il a raison.

 

En plus, le monoxyde d'azote c'est super important pour plein de fonctions biologiques, tout ça.

Link to comment
Le 28/12/2021 à 16:49, Rincevent a dit :

 

Bref, ça commence à sentir soit le wishful thinking d'un journalope, soit la volonté de "spinner" un lectorat (je n'oserais pas parler de fake news ou d'opération d'intox... en tous cas pas avant démenti d'au moins un des auteurs du papier).

Ah, voilà, on trouve enfin l'étude sur Pubmed ! https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35051989/

Link to comment
  • 2 weeks later...

La N-acétylcystéine et le glutathion sont des molécules bien connues depuis longtemps, pas chères à produire, quasiment sans effet secondaire, participant au bon fonctionnement du corps humain, et vendues sans ordonnance.

 

Or, elles semblent empêcher la spicule du Sars-Cov-2 de jouer son rôle.

 

Si le Sinistère de la Santé l'apprend, on parie qu'elles seront interdites sans ordonnance voire interdites tout court dans les six mois ? :lol: 

Link to comment

Intéressant. C'est un produit qui semble avoir des effets (positifs, ou de protection) sur les fonctions pulmonaires et sur les reins. Vu qu'être fragile de ce côté-là est déjà facteur de risques avec le Covid, c'est doublement intéressant. 

Link to comment
il y a 32 minutes, Miss Liberty a dit :

Intéressant. C'est un produit qui semble avoir des effets (positifs, ou de protection) sur les fonctions pulmonaires et sur les reins. Vu qu'être fragile de ce côté-là est déjà facteur de risques avec le Covid, c'est doublement intéressant. 

L'acétylcystéine est vendue en parapharmacie comme fluidifiant, au moins pour le moment. Fluimucil, et plein d'autres noms.

Link to comment
14 hours ago, Rincevent said:

La N-acétylcystéine et le glutathion sont des molécules bien connues depuis longtemps, pas chères à produire, quasiment sans effet secondaire, participant au bon fonctionnement du corps humain, et vendues sans ordonnance.

Or, elles semblent empêcher la spicule du Sars-Cov-2 de jouer son rôle.

J'espère que ce sera plus efficace qu'en cas de bronchites, parce que pour ces cas l'effet est vraiment douteux. Et par voie orale il y a un vrai risque de se déglinguer l'estomac donc je suis pas sûr qu'on puisse augmenter la dose par rapport à ce qui est délivré avec le Fluimucil.

Parce que sinon en IV c'est tout de suite moins intéressant en terme de coûts.

5 hours ago, Rincevent said:

L'acétylcystéine est vendue en parapharmacie comme fluidifiant, au moins pour le moment. Fluimucil, et plein d'autres noms.

Oui et l'effet fluidifiant est "intéressant" a priori, notamment pour mieux dormir, mais même là l'efficacité est pas vraiment démontrée.

- L'effet sur la fluidité du mucus n'est pas démontré

- Et effet d'un mucus plus fluide sur la guérison ou pour soulager les symptôme ne l'est pas non plus. Typiquement un mucus trop liquide pourrait être moins efficace à transporter les germes hors des poumons et donc favoriser des infections.  

 

À titre perso j'ai pas mal expérimenté les traitements contre les bronchites et je serais incapable de pointer un produit super efficace.

Attention crados !

Spoiler

Typiquement en cas de bronchite il m'arrive de m'étouffer avec le mucus donc j'ai un intérêt très élevé à trouver une solution. Pourtant j'en ai pas gardé le souvenir d'un produit utile. 

 

Link to comment

LA FDA vient d'autoriser un nouvel anticorps LY-Cov1404 qui résiste aux mutations.

U.S. FDA authorizes Eli Lilly's COVID-19 antibody drug

 

Le papier qui décrit la découverte de l'anticorps https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.04.30.442182v5.full.

Pas trouvé de résultats clinique mais ça doit faire partie de l'essai BLAZE-4.

 

Il est supposé être plus efficace (meilleure liaison) que le Sotrovimab. Pas d'indication sur une quelconque demi-vie et donc sur son utilité en prévention.

 

Un autre anticorps résistant aux mutations (à l'origine il vient d'un patient guéri du sras de 2003) adg20 développé par adagio est en cours d'essai de phase III.

Celui-ci par contre a une durée de vie relativement longue, probablement au moins 1 an, puisqu'après 6 mois il est encore autant présent que les anticorps juste après 2 doses de moderna.

https://adagiotx.com/clinical-trials/

https://www.science.org/doi/10.1126/science.abf4830

 

Vu le prix les cibles sont surtout les immunodéprimés ou les fragiles. Ce serait ironique si d'ici quelque mois ce sont eux qui ont la meilleure protection contre le covid.

Link to comment
il y a 5 minutes, Noob a dit :

Ce serait ironique si d'ici quelque mois ce sont eux qui ont la meilleure protection contre le covid.

Pour le moment, ceux qui ont la meilleure protection contre le Sars-Cov-2 semblent être surtout ceux qui ont eu le Sars-Cov-1. Près de 20 ans après, alors que les tentatives de vaccin ont du mal à durer 20 semaines. :lol:

Link to comment
14 minutes ago, Rincevent said:

Pour le moment, ceux qui ont la meilleure protection contre le Sars-Cov-2 semblent être surtout ceux qui ont eu le Sars-Cov-1. Près de 20 ans après, alors que les tentatives de vaccin ont du mal à durer 20 semaines. :lol:

:lol: mais pas vraiment. Il y a quelque patients qui ont tiré le bon anticorps à la loterie mais c'est loin de couvrir tous les cas. Je serais pas étonné qu'une proportion équivalente de patients auront d'aussi bons anticorps avec le vaccin ou une véritable infections, mais ça reste une loterie.

Tout le défi c'est de concevoir un vaccin qui permette de produire les anticorps qu'on veut et pas comme aujourd'hui où c'est juste la meilleure affinité qui gagne vu que ça va viser des épitopes susceptibles de muter, (sinon probablement que le virus serait déjà éteint).

Produire ces anticorps en laboratoire on sait faire, mais pour réduire les coûts de production il n'y a pour l'instant que la vaccination.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 1 minute, Noob a dit :

Produire ces anticorps en laboratoire on sait faire, mais pour réduire les coûts de production il n'y a pour l'instant que la vaccination.

Ah, cette mode du "Do It Yourself". Faites-le mal, mais faites-le vous-mêmes. :lol:

Link to comment
1 hour ago, Rincevent said:

Ah, cette mode du "Do It Yourself". Faites-le mal, mais faites-le vous-mêmes. :lol:

:lol: :lol: l'abus de résosociaux, le mal du XXIe siècle.

 

En plus c'est pas tout à fait complet ce que j'ai écrit avant. Au delà de la simple loterie c'est aussi une question de distribution. Chaque anticorps est plus ou moins présent et en fonction de cette quantité on peut espérer qu'il protégera l'hôte d'une nouvelle infection.

Dans le cas de adg20 les équipes de adimab/adagio ont trouvé 200 anticorps qui pouvaient se lier à la spike de sars-cov2 dans le sang d'un patient guéri de sars-cov1. Parmi ces 200 seulement 7 avaient un effet neutralisant (ils en ont véritablement gardé que 3). Et l'affinité n'était pas terrible par rapport aux anticorps classique tirés des patients guéris de sars-cov2 (comme ceux de regeneron). Ils ont ensuite optimisé les 3 anticorps les plus prometteurs (pour ceux que ça intéresse) avec comme résultat de multiplier par 70 leur capacité de neutralisation.

  • Yea 2
Link to comment

https://www.nature.com/articles/s41591-022-01689-3

 

Quote

Long-term cardiovascular outcomes of COVID-19

 

153,000 infectés au covid.

5 millions et 5 millions dans deux cohortes de contrôle.

Tous les sujets sont dans le système de santé "des vétérans" (mais peut-être que cela traite aussi des non-vétérans, comme leur famille, etc?)

 

Je n'ai pas encore tout lu, et je n'ai pas les compétences nécessaires pour tout comprendre / interpréter (ou questionner) mais à priori cette étude a mis en évidence les effets (ou la correlation avec le Covid-19 comme cause apparente) du Covid-19 sur une série de risques cardiovasculaires sur les douze mois après une infection.

- à priori bien sûr l'étude a bien comparé les cohortes pour éviter d'avoir simplement observé que les gens qui ont a attrapé le covid étaient déjà en moins bonne santé...

- ils ont "contrôlé" / éliminé l'effet du vaccin

 

Quote

we provide evidence that, beyond the first 30 d of infection, people with COVID-19 exhibited increased risks and 12-month burdens of incident cardiovascular diseases, including cerebrovascular disorders, dysrhythmias, inflammatory heart disease, ischemic heart disease, heart failure, thromboembolic disease and other cardiac disorders. The risks were evident regardless of age, race, sex and other cardiovascular risk factors, including obesity, hypertension, diabetes, chronic kidney disease and hyperlipidemia; they were also evident in people without any cardiovascular disease before exposure to COVID-19, providing evidence that these risks might manifest even in people at low risk of cardiovascular disease. Our analyses of the risks and burdens of cardiovascular outcomes across care settings of the acute infection reveal two key findings: (1) that the risks and associated burdens were evident among those who were not hospitalized during the acute phase of the disease—this group represents the majority of people with COVID-19; and (2) that the risks and associated burdens exhibited a graded increase across the severity spectrum of the acute phase of COVID-19 (from non-hospitalized to hospitalized individuals to those admitted to intensive care).

 

Cela pointe vers les effets moyen-terme (12 mois) cardiovasculaires du Covid, même chez la majorité qui n'ont pas été hospitalisés.

 

 

  • Sad 1
Link to comment
56 minutes ago, Nick de Cusa said:

Plus precisement, en fait, l'étude montre les effets des vax en terme de myocardite. 

 

https://igorchudov.substack.com/p/va-study-proves-covid-vax-causes?r=kfljp

 

Et ici un autre article qui critique aussi l'étude que j'ai postée ci-dessus:

 

https://dailysceptic.org/2022/02/09/heart-problems-after-covid-are-much-worse-for-the-vaccinated-nature-study-shows-but-its-hidden-in-the-appendix/

 

(première question: tout cela est peut-être bien vrai pour la myocardite, mais qu'en est-il de tous les autres effets...... et évidemment, il y a myocardite et myocardite.. on nous répète à l'envi que les myocardites "post vaccinales" sont bénignes  par rapport aux myocardites post-covid. Est-ce que la gravité est incluse dans l'étude?...)

Link to comment
  • 2 months later...

 

Un luxe incroyable de détails sur pourquoi l'ARN polymérase des coronaviridés est beaucoup plus rapide que chez les autres virus, comment ils font pour réparer leurs génomes, pourquoi ce n'était sans doute pas une bonne idée de lutter contre le Covid par des agents mutagènes (avec un gros doute sur le remdesivir, dont on ignorait jusqu'à récemment le fonctionnement exact), le syndrome du lampadaire chez les chercheurs, les métamutations (les mutations mutagènes, si vous voulez), comment une ou deux mutations unitaires permettent à Omicron de moins morfler dans le phagolysosome, et bien plus.

Link to comment
il y a 8 minutes, Nick de Cusa a dit :

Du grain a moudre sur l'efficacite des actions de l'Etat, dont les injections

 

Image

 

En effet, le chercheur que le Figaro reprend dans son tweet donne la réponse au pourquoi de ce (possible) paradoxe

 

 

  • Yea 1
Link to comment

Soit on croit les stats officielles et les règles de trois à la con, et on s'y fie, soit on y croit pas mais on ne les utilises pas pour parler de l'inefficacité des injections / thérapie ARNm. Mais on peut dire à quelqu'un "si tu crois que le vaccin et est efficace et les stats officielles sont sérieuses, alors regarde cette info qui est contradictoire"

Link to comment
Il y a 2 heures, Nick de Cusa a dit :

Du grain a moudre sur l'efficacite des actions de l'Etat, dont les injections

 

Image

J'ai vu passer ça aujourd'hui mais l'extrapolation est plus que douteuse quand on sait que le nombre de morts estampillés covid baisse fortement pendant l'été. Intuitivement je veux bien que les confinements et autres injections semi-forcées n'aient pas servi à grand chose, mais ce tweet ne le montre pas. 

Link to comment
  • 1 month later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...