Jump to content

Eh ! Où sont passés les masques ?


Bisounours

Recommended Posts

il y a 2 minutes, Lancelot a dit :

À partir du moment où on admet que le problème avec le covid c'est la gestion, i.e. les mesures et l'hystérie, plus que la maladie, j'ai du mal à accepter qu'on envisage de régler ce problème à coup d'encore plus de mesures et d'hystérie.

C'est toujours le cercle vicieux de l'interventionnisme : le gouvernement décide de faire un truc pour régler un premier problème, cette action crée un second problème, le gouvernement décide de faire un second truc pour régler ce second problème, cette seconde action crée un troisième problème... et ça peut continuer très longtemps tant qu'on n'envisage pas de juste admettre que pour couper la plupart des problèmes à la source il suffit d'arrêter d'essayer de faire des trucs.

 

Encore une fois je suis d'accord mais j'ai l'impression que l'alternative dès lors devient "pas de mesure" et je dubite.

 

Ou alors des mesures qui relèvent du paradis libéral, je trouve ça intéressant de discuter de ça sur un forum libéral mais si on est tous d'accord pour dire que ça n'arrivera jamais je ne sais pas trop où ça mène.

Link to comment
12 minutes ago, poney said:

Encore une fois je suis d'accord mais j'ai l'impression que l'alternative dès lors devient "pas de mesure" et je dubite.

 

Ou alors des mesures qui relèvent du paradis libéral, je trouve ça intéressant de discuter de ça sur un forum libéral mais si on est tous d'accord pour dire que ça n'arrivera jamais je ne sais pas trop où ça mène.

On peut viser quelque chose comme le Texas, ça existe (et ils se sont tapés une vague sans mesure qui ressemblait à s'y méprendre à leur vague avec mesures). De manière plus générale on pourrait regarder ce que font les voisins et copier sur tous les sujets ce que fait le moins coercitif (pour l'instant c'est l'inverse).

  • Yea 2
Link to comment

C'est sûr qu'un politique de notre époque qui propose "de ne rien faire", même avec des arguments brillants, sa carrière est terminée. C'est la nature même de la social-démocratie, on l'a déjà bien dit sur ce forum (Tocqueville toussa toussa). C'est le fond du problème et on ne peux pas y faire grand-chose, ça fait un peu grandiloquent mais je dirais que c'est devenu une caractéristique de base de notre époque et de notre "civilisation" (bon effectivement c'est grandiloquent).

Un peu comme si un gars ou une fille du forum débarquait au XIIIe siècle en expliquant aux gens les concepts modernes de libre marché, de séparation des pouvoirs et de désacralisation de la politique. Même si certains individus pourraient comprendre, la société n'est pas prête et ne peux pas changer du jour au lendemain.

(Bon cette image est foireuse mais elle semblait cool dans ma tête, avant de l'écrire...)

  • Yea 3
Link to comment
13 minutes ago, poney said:

J'avoue que je n'ai aucune idée des mesures en vigueur au Texas

 

 

Quote

https://open.texas.gov/

 

Governor Greg Abbott has issued an Executive Order (GA-34) lifting the mask mandate in Texas and increasing capacity of all businesses and facilities in the state to 100 percent.

This executive order rescinds most of the Governor's earlier Executive Orders related to COVID-19. Effective Wednesday, March 10, 2021, all businesses of any type may open to 100% capacity. Additionally, this order ends the statewide mask mandate in Texas. Businesses may still limit capacity or implement additional safety protocols at their own discretion.

If COVID-19 hospitalizations in any of the 22 hospital regions in Texas get above 15% of the hospital bed capacity in that region for seven straight days, a County Judge in that region may use COVID-19 mitigation strategies. However, County Judges may not impose criminal penalties for not following COVID-19 orders nor may penalties be imposed for failing to wear a face mask. If restrictions are imposed at a County level, those restrictions may not include reducing capacity to less than 50% for any type of entity.

 

  • Yea 1
Link to comment
40 minutes ago, Lancelot said:

À l'échelle individuelle en faisant abstraction de l'hystérie gouvernementale c'est tout à fait comparable (je suis bien placé pour le savoir en ayant choppé la grippe plusieurs années autour de noël à cause de mes satanés neveux).

Et donc faire le vaccin contre la grippe pour éviter de le choper une troisième fois ne serait-il pas une solution viable ?

34 minutes ago, Largo Winch said:

 

 

Le fait que les enfants acceptent le masque sans sourciller n'est pas rassurant non plus.

Quand on s'intéresse à la psychologie de la soumission, on sait que c'est la mise en place de certains dispositifs d'autorité (règles ritualisées) durant l'enfance qui permettent de renforcer l'intériorisation de la soumission.

 

Quel est donc le type d'apprentissage renforcé à l'école avec ce port du masque, si ce n'est l'apprentissage de l'obéissance et de comportements agentiques ?

Hm, j'ai beaucoup lu ici que la discipline était une bonne chose pour les enfants, par des symboles (drapeau, etc). Quelle différence ici ? Note que je suis sceptique sur ces deux points.

 

 

De manière générale, je suis libéral donc je n'attend ni la permission ni l'interdiction ni la recommandation de mon gouvernement pour agir. Ce qui en general fait de moi un sale con aux yeux de 100% de la population (ici quand je suis un mouton à mettre le masque dans les transports, ailleurs quand je ne mets pas le masque dehors, ici quand je me fais vacciner, ailleurs quand j'ai la flemme de faire le rappel du rappel tout de suite et sans doute être malade 3 jours).

Or j'observe encore beaucoup de réaction epidermique quant aux mesures anti-covid. On peut se poser sereinement la question de la légitimité de toutes les mesures possibles pour les enfants, en dehors de la dichotomie obligation = je n'en veux pas, interdiction = j'en veux. Ces débiles au gouvernement ont déjà beaucoup plus d'attention qu'ils ne le méritent, qu'ils continuent d'agiter leurs hochets si ça les amuse.

 

Si on suit ce que j'ecrivais tout à l'heure, le port du masque des adultes pour les nouveaux nés / jeunes enfants jusqu'à 3 ans est absolument catastrophique à tous niveaux. Mais on parle ici de gamins de 6 ans à 10 ans si on ne prend que la primaire. Je n'ai pas d'avis sur la question et resterais bien humble sur une quelconque opinion sur le sujet, en bénéfices comme en risques. Je note cependant comme il a déjà été écrit l'hypocrisie de tous ceux qui mettent en place ces mesures qui, à la moindre occasion, enlèvent leur masque mais empêche cela aux autres.

Link to comment
3 minutes ago, cedric.org said:

Et donc faire le vaccin contre la grippe pour éviter de le choper une troisième fois ne serait-il pas une solution viable ?

On devrait trouver un moyen d'inciter les gens à le faire, tiens, une sorte de passeport.

 

3 minutes ago, cedric.org said:

Or j'observe encore beaucoup de réaction epidermique quant aux mesures anti-covid.

Désolé d'avoir des réactions épidermiques face aux restrictions de ma liberté.

 

3 minutes ago, cedric.org said:

On peut se poser sereinement la question de la légitimité de toutes les mesures possibles pour les enfants

Non on ne peut pas discuter sereinement du fait que le gouvernement impose des trucs à tes enfants. C'est le genre de discussions qui se règle à la guillotine.

Link to comment

C'est justement mon point ! Au delà de toutes ces foutaises, en oubliant tous ces cuistres et tout ce système malsain, en faisant abstraction de l'aversion totale du risque de l'ensemble de cette civilisation, qu'est-ce qui est bon pour nous ? En anarcapie, on choisit quoi ? La réponse "pas de masque pas de vaccin" est pour beaucoup une simple réaction. Imagine qu'on interdise le vaccin et le masque, je suis absolument certain qu'on en voudrait. C'est d'ailleurs exactement ce qui est arrivé en mars 2020.

Bref : si on commence à réfléchir au delà des obligations, comme le commençait poney, à quelle conclusion arrive-t-on ? C'est pour ma part nuancé et flou.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 15 minutes, Lancelot a dit :

 

 

Non on ne peut pas discuter sereinement du fait que le gouvernement impose des trucs à tes enfants. C'est le genre de discussions qui se règle à la guillotine.

 

C'est sérieux ? Non parce que les vaccins obligatoires ça fait un moment déjà

Link to comment
19 minutes ago, cedric.org said:

C'est justement mon point ! Au delà de toutes ces foutaises, en oubliant tous ces cuistres et tout ce système malsain, en faisant abstraction de l'aversion totale du risque de l'ensemble de cette civilisation, qu'est-ce qui est bon pour nous ? En anarcapie, on choisit quoi ? La réponse "pas de masque pas de vaccin" est pour beaucoup une simple réaction. Imagine qu'on interdise le vaccin et le masque, je suis absolument certain qu'on en voudrait. C'est d'ailleurs exactement ce qui est arrivé en mars 2020.

Bref : si on commence à réfléchir au delà des obligations, comme le commençait poney, à quelle conclusion arrive-t-on ? C'est pour ma part nuancé et flou.

Bien sûr qu'interdire l'accès au vaccin serait également liberticide. Le débat (en tous cas le débat sur les mesures coercitives en particulier) ne porte pas sur les bénéfices potentiels du masque ou du vaccin mais sur la nécessité d'imposer ces décisions au niveau collectif plutôt qu'individuel. Qu'un individu particulier décide de passer sa vie avec un masque sur la gueule et en se piquant tous les 6 mois ça me fait une belle jambe. Même chose si à la place il décide de lécher les poignées de portes à l'hôpital.

On peut discuter de l'utilité de se vacciner ou de porter un masque dans telle ou telle circonstance par ailleurs. Mon opinion est que le masque est à peu près toujours inutile hors des contextes où on l'utilisait déjà avant (hôpital), que le vaccin pour les populations jeunes et sans comorbidité est à peu près aussi utile que celui contre la grippe (et donc que ceux qui choisissaient de ne pas se vacciner contre la grippe avant devraient en toute logique faire de même pour le covid). D'un autre côté c'est une bonne idée d'utiliser du gel pour se laver les mains régulièrement (ce que je faisais déjà avant et on me traitait comme un maniaque) et d'éviter de se mettre en contact avec des gens quand on est malade.

  • Yea 5
Link to comment
il y a 25 minutes, Largo Winch a dit :

Améliorer l'offre de soin : augmenter les capacités des services de réa, réorganiser l'hôpital

Oui, mais il parait que c'est pas possible en un an.

 

il y a 26 minutes, Largo Winch a dit :

On continue d'exiger des Français de pallier les déficiences de la bureaucratie hospitalière, c'est inadmissible

excellent article de Nath MP sur les Français variable d'ajustement du dysfonctionnement hospitalierhttps://www.contrepoints.org/2021/04/03/394490-covid-la-variable-dajustement-des-carences-de-letat-cest-nous

Link to comment

Le masque et autres restrictions concernant les enfants m’inquiètent beaucoup pour leur avenir. Je parle des très jeunes. Quel sera l’impact sur leur développement affectif et cognitif une fois arrivés à l’adolescence et à l’âge adulte? Comment vont se comporter des personnes qui ont appris au berceau que les autres sont de dangereux porteurs de germes qu’il ne faut pas fréquenter de près? On leur apprend à se méfier de leurs voisins. On leur inculque que toute relation sociale ou amicale est une menace.

Je ne pense pas qu’on puisse mesurer les effets de la covidémence sur les jeunes enfants avec moins de 2 ans de recul. On ne verra les effets que dans 5 au moins.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 56 minutes, cedric.org a dit :

C'est justement mon point ! Au delà de toutes ces foutaises, en oubliant tous ces cuistres et tout ce système malsain, en faisant abstraction de l'aversion totale du risque de l'ensemble de cette civilisation, qu'est-ce qui est bon pour nous ? En anarcapie, on choisit quoi ? La réponse "pas de masque pas de vaccin" est pour beaucoup une simple réaction. Imagine qu'on interdise le vaccin et le masque, je suis absolument certain qu'on en voudrait. C'est d'ailleurs exactement ce qui est arrivé en mars 2020.

Bref : si on commence à réfléchir au delà des obligations, comme le commençait poney, à quelle conclusion arrive-t-on ? C'est pour ma part nuancé et flou.

 

Loin de moi l'idée de troller mais sur ce forum quand avait ni masque no vaccins y en fallait et quand y en a eu c'était tout l'inverse.

 

Bien que je pense que la responsabilité est sur les épaules des gouvernements qui font tout ce qu'il faut pour provoquer l'inverse de ce qu'il faudrait. C'est d'ailleurs la principale raison d'être opposé à l'obligation vaccinale, ça va créer 20% d'irréductibles antivax juste parce qu'il faut s'y opposer.

 

il y a 41 minutes, Largo Winch a dit :

 

Si tu veux à tout prix de l'action publique,

 

Ben je ne suis pas trop sur de ce que tu entends par la mais n'étant pas ancap l'action publique ne me dérange pas aux conditions qu'elle respecte les Libertés fondamentales et qu'elles aient plus d'effets positifs que négatifs (n'ayant pas la faiblesse de penser qu'elle ne pourrait avoir que des effets positifs).

 

Je rappelle ou souligne au cas où que je pense que depuis 2 ans on y est pas du tout.

 

il y a 41 minutes, Largo Winch a dit :

 

alors voici ce qu'elle devrait être àmha si une vraie logique "gestionnaire" et non bureaucratique prévalait

 

Ok pour moi

  • Yea 1
Link to comment

Dites donc les constructivistes, je vois que vous débordez de pleins de bonnes idées pour savoir ce qu'on doit faire de mes enfants alors permettez-moi de rebondir sur les propos de Poney qui se réveille enfin maintenant que les restrictions touchent officiellement la Belgique.

En tant que principal concerné, je vais calmement vous expliquer ce que vous n'avez pas le droit de faire à ma progéniture.

 

Ca va être sec mais pas d'appel à la violence ou je ne sais quoi, je préviens la modération qui va se sentir triggée mais là il est urgent de vous réveiller.

 

Il y a 4 heures, poney a dit :

Quand on a des études sur le port du masque par les enfants qui tendent à montrer qu'ils le supportent en moyenne pas trop mal et que ça n'a pas d'impact négatif significatif ni sur l'apprentissage en général ni sur l'apprentissage des émotions, est-ce que c'est un vrai problème au delà du principe ?

 

 

Tu ne suivais pas parce que tu n'étais pas encore concerné et que c'était les délires antivax mais pendant que tu dormais, la terre entière a rapporté 2 choses :

 

1) la mortalité est nulle sur cette classe d'âge, elle frise le zéro absolu. Tu trouveras bien 8 ou 9 enfants particulièrement amochés et en fin de vie qui ont succombé au covid dans les papiers de pfipfi pour te rassurer, mais ça ne va pas aller beaucoup plus loin,

 

2) les rapports de psychologues sur les ravages du masque s'entassent et sont ignorés, les suicides pètent tous les scores, faut vraiment avoir hiberné pour ne pas avoir vu passer les alertes.

 

 

Avec cette logique, sous prétexte qu'un humain n'est pas trop traumatisé quand on le tabasse, le prélève ou le tatouille, tant qu'il n'est pas trop choqué et que ça reste socialement acceptable, on en fait ce qu'on veut. Puis ces petites crottes de mômes, c'est des éponges, ils oublient vite, allons-y gaiement.

 

Vous êtes déjà soumis alors même que vous avez grandi sans masque et autre signe visible de soumission, ce n'est pas parce que tu ne vois pas le danger de ce que ce symbole représente qu'il n'existe pas. C'est juste ton conditionnement qui t'empêche de le voir, mais tout le monde ne fait pas des enfants pour élever des esclaves.

 

Il y a 4 heures, poney a dit :

ça n'empêche pas de l'attraper ou même de passer 3j avec de la fièvre et de continuer à le refiler.

 

Il y a 4 heures, poney a dit :

La plupart des gens que je connais personnellement qui ont chopé le COVID ces derniers temps l'ont eu via les enfants. Ça reste relou même si personne n'a été gravement emmerdé.

 

Il y a 4 heures, poney a dit :

La grippe ne vient pas mettre à l'arrêt le système médical.et repousser les opérations autres a 4 mois. 

 

Citation

Hier il restait 2 places en rea a Bruxelles. Combien ce soir ? 0? 3?

 

Citation

De manière absolument curieuse je pense qu'on ne sort pas un hôpital de terre et du personnel médical en 1 an mais je peux me tromper.

 

On est dans le dur, le fond du sujet, le vrai problème c'est : là ça va me toucher moi, c'est pas juste.

Et quand c'est comme ça, aux chiottes le libéralisme et ses belles théories.

 

Personnellement j'ai bien plus peur du gauchisme que de la maladie. Comme tu viens de brillamment le démontrer, tous les gauchistes, en tout temps, en tout lieux, finissent invariablement par déborder sur du totalitarisme et s'autorisent à disposer de l'Autre selon ce qu'ils considèrent juste. C'est le sens logique de l'histoire, ça ne peut pas se passer autrement quand on est porteur de ces valeurs.

 

Alors on fait quoi maintenant ?

Là maintenant tout de suite, les gens qui pensent comme toi, je pense que ce sont des gens à combattre avec une détermination sans faille, féroce, parce que la morale est de mon côté, et que la destruction est de ton côté. Partant de ce constat, qu'est-ce que j'ai le droit de faire pour combattre ces idées et les empêcher de nuire ? Comment puis-je t'empêcher de me nuire ? La justice morale étant de mon côté, puis-je séquestrer, confiner, éliminer les porteurs de ces idées, comme tu souhaites le faire appliquer à ceux que tu juges être une menace pour toi ?

 

Parce que je te le dis tout de suite, tu es dans le camp des totalitaires, tu es dans l'erreur, tu es du côté de ceux qui se trompent, même si vous êtes majoritaires, même si vous n'allez pas le comprendre avant quelques dizaines d'années. Cela ne rend pas votre combat juste, néanmoins votre menace est réelle. Alors qu'est-ce qu'on fait ? Comment on peut empêcher l'immonde connerie planétaire que tu es en train d'aider à mettre sur pied ? C'est une vraie question.

 

Citation

Par contre aux USA en comparant des écoles avec ou sans masque, là où y a masque y a 3,5x moins de COVID. Et quand on se penche sur "est-ce que les enfants apprennent moins bien où sont traumatisés" la réponse est au pire bof et au mieux non. Et les gens qui disent le contraire quand on regarde leurs arguments c'est "je pense que". Ok mais moi aussi je pense des trucs.

 

Et les vaccins fonctionnent à 90% hier, 40% aujourd'hui, et demain si on te dit 1% tu te diras encore que c'est mieux que 0, et que de toute façon, ça n'a traumatisé personne hein, et la fin justifiant les moyens, tant que c'est au dessus de 0, on peut factuellement vaporiser les réfractaires puisqu'ils n'ont aucune raison factuelle de s'opposer.

 

Et tant pis pour ce pauvre Bastiat avec sa théorie à la noix de ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas. On voit 3,5x moins de covid et c'est tout ce qui compte, parce que si je dois aller à l'hopital, je veux qu'on puisse m'y accueillir avec des infirmières bonnasses et des plateaux repas, et pas que leur attention soit monopolisée par les chiards des antivax.

 

Citation

Obliger un très jeune enfant à porter un masque pour sauver la vie de sa grand-mère.. comment peut-il vivre cela ? comment peut-il s'y opposer si ses propres parents l'y incitent en reprenant ce discours culpabilisant à l'extrême. Imaginons son état d'esprit si mamie chope le covid tout de même..

 

De vrais grands parents aiment leurs petits enfants, c'est toute la différence entre un boomer dégénéré déconstruit et un ancien qui connait la valeur du Sacré.

 

Citation

Or j'observe encore beaucoup de réaction epidermique quant aux mesures anti-covid. On peut se poser sereinement la question de la légitimité de toutes les mesures possibles pour les enfants, en dehors de la dichotomie obligation = je n'en veux pas, interdiction = j'en veux.

 

Non on ne peut pas. Enfin si on peut, mais la suite logique, comme l'ont montrés et le montreront toujours tous les constructivistes c'est qu'après viendra la question de ceux qui sont trop juifs, trop riches, trop dans des maisons trop grandes, trop blancs, trop virils, trop pas ce qu'on veut.

 

Citation

Désolé d'avoir des réactions épidermiques face aux restrictions de ma liberté.

 

Dieu merci y'en a un...

 

Citation

Non on ne peut pas discuter sereinement du fait que le gouvernement impose des trucs à tes enfants. C'est le genre de discussions qui se règle à la guillotine.

 

Oui !

 

--

 

Réveille toi Poney, sérieusement, réveille toi. Je sais qu'on est d'accord sur rien mais là il ne s'agit pas de ça, c'est même pas pour le plaisir de te cartoucher, tu t'es fait retourner le cerveau, et plusieurs avec toi. J'espère que je ne suis pas le seul à condamner ces propos sur ce forum parce que ce serait très, très, très gravement inquiétant.

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 2 heures, cedric.org a dit :

En anarcapie, on choisit quoi ?

 

On choisit rien. Tu choisis pour chez toi.

Et si une bande de flippettes veut financer son propre système de certification + SI de validation de la vaccination pour scanner des QR Codes entre eux, qu'ils le fassent. J'irai dans les restaurants d'abats.

Si la même bande de flippette veut masquer et vacciner mes gamins, ou fermer l'école à chaque alerte de grippe, c'est un bon signal pour les enlever de cette école. Ils ont démontré leur inaptitude à avoir une réflexion vaguement construite, ce qui est plutôt important pour l'école de tes enfants.

 

Ensuite, si les assureurs veulent multiplier par 10 leurs primes pour les vieux non-vaccinés, grand bien leur fasse.

 

Il y a 2 heures, Largo Winch a dit :

Si tu veux à tout prix de l'action publique, alors voici ce qu'elle devrait être àmha si une vraie logique "gestionnaire" et non bureaucratique prévalait :

 

Attends. Tu suggères à l'élite politico-médiatique de travailler ? Ouh là là. Ca va être dur.

Link to comment
4 minutes ago, Bézoukhov said:

 

On choisit rien. Tu choisis pour chez toi.

 

Oui. Je ne dis pas autre chose, et ça tombe bien c'était la question que je posais. Mais visiblement personne même ici ne peut s'empêcher de penser par rapport à l'État, c'est sans doute la preuve qu'il a réussi.

31 minutes ago, Airgead said:

Dites donc les constructivistes, je vois que vous débordez de pleins de bonnes idées pour savoir ce qu'on doit faire de mes enfants

Donne une seule, une seule phrase en exemple pour appuyer ce propos. C'est fatiguant les procès en libéralisme. Je pensais un peu à toi quand je parlais des gens qui font systématiquement le contraire de ce que prone l'état.

  • Yea 4
Link to comment
Il y a 1 heure, cedric.org a dit :

Donne une seule, une seule phrase en exemple pour appuyer ce propos.

 

Je pourrais aller chercher les phrases et montrer les réactions des uns et des autres qui ont compris exactement la même chose, mais à quoi bon, oser dire ça est de la pure malhonnêteté.

 

C'est vrai que si je devais être modéré, je reconnaîtrais que dans les postes des 2 dernières pages, ils n'ont pas appelé directement à masquer les gamins, oui c'est vrai.

C'est juste pas grave si c'est on force, parce que c'est pas eux qui l'ont décidé. Mais c'est bien quand même parce que Bien Commun.

Ca n'assume pas, ça prend 0 responsabilité, on attend que quelqu'un d'autre prenne la responsabilité à sa place.

 

Finalement c'est assez cohérent.

Link to comment

Samuel Fitoussi, que Contrepoints publiera demain "Commment l'irrationnalité s'est emparée de nos sociétés", a écrit un autre excellent article que l'on trouve sur Le Figaro : "Faire porter le masque aux enfants est un choix politique, et non scientifique"

 

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/faire-porter-le-masque-aux-enfants-est-un-choix-politique-et-non-scientifique-20211203

 

Extraits :

 

À partir de combien de vies sauvées par an devient-il acceptable de faire porter à 13 millions d'enfants un masque toute la journée ?

....

Cela fait donc deux ans que nous imposons aux enfants de se sacrifier pour un virus contre lequel ils ne sont pas à risque. Aujourd'hui, pouvons-nous continuer à leur infliger des contraintes pour réduire le risque d'adultes qui choisissent de ne pas se vacciner ou qui souhaitent pour eux le risque zéro ? Et tant que le risque de saturation des hôpitaux n'est qu'hypothétique, la réduction de l'affluence hospitalière peut-elle être un objectif collectif légitime ? Les hôpitaux doivent être au service des Français et non les Français - et encore moins les enfants - au service des hôpitaux. Après deux ans de pandémie, l'égoïste n'est peut-être plus l'adolescent qui enlève son masque mais l'adulte qui veut continuer à le lui imposer.

  • Yea 9
Link to comment
Il y a 16 heures, Airgead a dit :

 

C'est vrai que si je devais être modéré, je reconnaîtrais que dans les postes des 2 dernières pages, ils n'ont pas appelé directement à masquer les gamins, oui c'est vrai.

 

Donc arrête de parler pour embrouiller. Va à la troisième dernière page et cite l'un des messages dont tu parles. Moi non plus je ne comprends pas à quoi tu fais référence.

  • Yea 2
Link to comment

Il y a des gens intervenants ayant laisser entendre que le masque pour les écoliers ce n'est pas si terrible, voire que ça pouvait être réellement utile.

 

Ces agents de Macron et Pfizer infiltrés sur le forum mériteraient d'être châtiés.

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, Mathieu_D a dit :

Il y a des gens intervenants ayant laisser entendre que le masque pour les écoliers ce n'est pas si terrible, voire que ça pouvait être réellement utile.

 

Ces agents de Macron et Pfizer infiltrés sur le forum mériteraient d'être châtiés.

 

Le problème de cette réflexion est, comme pour à peu près tous les sujets lorsque l'on est libéraux : ou placer la limite ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...