Jump to content

Coronavirus en Europe


Recommended Posts

il y a 35 minutes, Sekonda a dit :

  

Pourquoi la Tchéquie en particulier ? C'est via les travailleurs immigrés ?

 

il y a 7 minutes, Gilles a dit :

 

Parce que de mémoire ils doivent en être à 800 infections pour 1000000hbts, soit le 2e plus haut taux au monde. Et du coup, ça contamine sec via la frontière, effectivement probablement avec les Tchèques qui viennent travailler en Allemagne.

Sur la carte détaillée des infections, c'est très clair que toutes les zones à haute contamination d'Allemagne sont celles qui sont voisines de la Tchéquie. A vrai dire, je me demande pourquoi ils ont pas fermé plus tôt, ça drive littéralement toutes les stats du pays (le Nord va beaucoup mieux)

 

La Tchéquie est un lander allemand qui s'ignore donc effectivement beaucoup de transit.

  • Nay 1
Link to comment
  • 4 weeks later...
il y a 3 minutes, Zagor a dit :

Et si tu dis aux gardes frontières que Genève n'est pas Suisse?

Les gardes-frontières autour de Genève sont généralement genevois. Autant dire que si tu n'es pas un intime, ils refuseront de reconnaître que Genève n'est pas en Suisse, et pourraient même prendre ça pour un affront. ;)

Link to comment
  • 2 months later...

Je viens de voir les stats. En Suisse, après une très grosse "deuxième vague", la situation est stable depuis la fin Février, avec chaque jour environ 1000-2000 nouveaux cas, 40-80 hospitalisations et 6-12 morts. L'incidence traîne entre 200 et 400 cas pour 100 000 personnes presque partout, sauf à Genève, un poil au dessus, et à Uri où l'on dépasse les 1000 pour une raison mal comprise.

Link to comment
  • 2 months later...
  • 1 month later...
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Bordel de merde, Alain "tête de couille" Berset passe à la vitesse supérieure.

 

s6zSWJy.png

 

C'est moi où Berset est au Conseil fédéral (donc l'équivalent du gouvernement) depuis 2021. C'est normal cette longévité?

Je croyait qu'en Suisse ca changeait plus souvent.

Link to comment
il y a 4 minutes, Zagor a dit :

C'est moi où Berset est au Conseil fédéral (donc l'équivalent du gouvernement) depuis 2021. C'est normal cette longévité?

Je croyait qu'en Suisse ca changeait plus souvent.

2012, pas 2021. C'est courant, il suffit d'être réélu (tous les 4 ans) par l'Assemblée fédérale, et la coutume veut qu'une fois qu'un Conseiller fédéral a été élu, il soit réélu jusqu'à démission (les exceptions sont rares, mais Christoph Blocher par exemple en a fait les frais). C'est la présidence qui est tournante, une nouvelle tête chaque année, et Berset l'a été en 2018 seulement. Ce n'est pas le plus ancien non plus, Sommaruga est là depuis 2010, et Maurer depuis 2008. Le record est détenu par Karl Schenk, qui a été conseiller fédéral 31 ans (de 1864 à 1895), et président 6 fois.

Link to comment
  • 1 month later...

Je lis cette info sur le FB de Lecaussin

 

Face à l'hécatombe depuis début juillet en Russie, le camarade Poutine instaure la vaccination obligatoire de 80% des employés des services et le confinement à Moscou des plus de 60 ans (non vaccinés) jusqu'au 25 février ainsi que le télétravail obligatoire d'au moins 30% du personnel des entreprises. La Russie, la Bulgarie et la Roumanie sont des pays terriblement frappés en ce moment par le Covid avec un taux de vaccination très bas et ils sont en train de battre des records d'hospitalisations et de décès.

 

Avec ce lien : https://www.rferl.org/a/petersburg-russia-covid-restrictions/31518353.html?fbclid=IwAR1KXL38YLMbVFsBagu_WVcYd2kJDkzoMpFXR36n55EKXZmhVPlKmgIYd9Q

Link to comment
il y a 42 minutes, Bisounours a dit :

Je lis cette info sur le FB de Lecaussin

 

Face à l'hécatombe depuis début juillet en Russie, le camarade Poutine instaure la vaccination obligatoire de 80% des employés des services et le confinement à Moscou des plus de 60 ans (non vaccinés) jusqu'au 25 février ainsi que le télétravail obligatoire d'au moins 30% du personnel des entreprises. La Russie, la Bulgarie et la Roumanie sont des pays terriblement frappés en ce moment par le Covid avec un taux de vaccination très bas et ils sont en train de battre des records d'hospitalisations et de décès.

 

Avec ce lien : https://www.rferl.org/a/petersburg-russia-covid-restrictions/31518353.html?fbclid=IwAR1KXL38YLMbVFsBagu_WVcYd2kJDkzoMpFXR36n55EKXZmhVPlKmgIYd9Q


Quel Poutine, alors. C'est pas tres difficile de confiner les Russes tout l'hiver. :D

  • Haha 1
Link to comment

J'ai raté ça en février dernier, on en avait parlé sur liborg ?

 

https://www.theguardian.com/world/2021/feb/13/new-do-not-resuscitate-orders-imposed-on-covid-19-patients-with-learning-difficulties

 

Citation

Mencap said it had received reports in January from people with learning disabilities that they had been told they would not be resuscitated if they were taken ill with Covid-19.

 

  • Sad 1
Link to comment
  • 3 weeks later...

https://www.newstatesman.com/comment/2021/11/how-the-uk-sleepwalked-into-another-covid-disaster

 

Morceaux choisis:

 

Spoiler

During the summer of this year, you might comfortably have predicted that the UK would vaccinate schoolchildren in line with other developed countries, and in good time before the start of the new academic year.

[...]

The general discourse was even more troubling. Disinformation abounded and some of it came from august sources. “Kids don’t get ill with Covid,” went some of the narratives, “or at least they rarely die with it. And even if they do get it, they don’t spread it.”

[...]

A libertarian group well-connected with the Westminster PR machine, the Covid Recovery Group of lockdown-sceptic Tory MPs began to float the idea that, since children did not suffer with Covid, vaccinating them could only make sense as a benefit to society rather than to the children themselves, which in their view was self-evidently unconscionable.

The groundwork was being laid for a bizarre brake on the logic of vaccination, in which the treatment of the 12- to 15-year-old cohort was to become a new front in the ongoing struggle between libertarianism and social responsibility. 

[...]

The Medicines and Healthcare products Regulatory Agency had approved the Pfizer vaccine as safe for this age group on 4 June. But the JCVI spent the summer failing to recommend its rollout. We needed to be particularly careful, it was argued, when it came to children. There was the risk of myocarditis, and more data was needed. Finally, on 3 September, came the declaration that, for this cohort of children, the “margin of benefit” was too small to recommend a vaccine rollout.

[...]

 The youngsters went back to school. And they started to catch Covid in substantial numbers. Still, for families, there was comfort in the notion that they were unlikely to suffer severe illness. There was also the lingering belief that they were unlikely to spread the virus. And if they did spread it, at least most of the adults in their lives were now fully vaccinated.

Meanwhile, school-age kids had caught Covid by the truckload. Over 7 per cent of the entire Year 7 to Year 11 cohort was infected on any day in the last week of October alone. Maybe that was the unspoken plan. Certainly the JCVI’s minutes – released at the end of October after lengthy delays – make grim reading in this respect. The idea, already noted, that “natural infection” might be better than vaccination for young people was under discussion even here. 

[...]

What about the children themselves? At least they’re OK? No. This turns out to have been wishful thinking. Children are getting ill too. Some, tragically, are dying. Many are winding up in hospital. Ask a friend to guess how many kids are hospitalised with Covid each month in the UK. They will gasp at the answer: over a thousand. 

Would myocarditis from mass vaccination have hospitalised a thousand British kids a month? It would not and it won’t. Would “natural infection” with coronavirus do that? It would, and it demonstrably does.

Families and children have been profoundly betrayed. Kids have been herded into schools under threat of sanction, with next to no mitigations. They have been promised vaccination that, despite a change in delivery policy over half-term, has yet to materialise for some 80 per cent of 12- to 15-year-olds (in data published near the end of half-term). They have been fed dangerous disinformation. They have been led to believe that they were safe from serious disease when thousands of hospitalisations prove they were not. (Never mind long Covid, which itself is a potential horror story beginning to unfold.)

[...]

Ironically, given the government’s stated aim to keep schools open, a quarter of a million children missed school in the last week before half-term because of uncontained Covid in schools.

 

Link to comment

En Angleterre, aucune restriction depuis Juillet et ça se passe très bien. Les courbes sont plutôt stables (décès et hospitalisations). Aucun pass sanitaire, aucune différence entre vaccinés et non-vaccinés.

 

Les seules point noirs peuvent être l'obligation de vaccination pour les travailleurs de la NHS qui sont en première ligne et certaines écoles où la vaccination des enfants est mal communiqué aux parents.

 

Mais comparé au reste de l'Europe, on a une chance incroyable. Je dis chance car je pense fortement que c'est plus une question de chance que de culture ou système politique.

Link to comment
  • 3 weeks later...

Donc le conseil fédéral suisse a décidé de péter à nouveau quelques klaxibules. Notamment, certificat Quauvide étendu à un peu plus de situations, idem pour le masque. Et les tests rapides n'ont désormais plus qu'une validité de 24 heures, même si ils sont redevenus gratuits.

 

BqAnnpf.png

 

A noter, le Parti soi-disant Libéral-Radical a non seulement approuvé des deux mains toutes ces mesures, mais a été le seul de tous les partis à voter contre la gratuité des tests, "pour que les non-vaccinés assument la responsabilité de leur choix". Les FDP du PLR représentent donc désormais les plus graves des Covidéments et les premiers ennemis objectifs de la liberté dans le pays, ce qui n'est pas rien. :angry:

  • Sad 1
Link to comment
il y a une heure, Rincevent a dit :

A noter, le Parti soi-disant Libéral-Radical a non seulement approuvé des deux mains toutes ces mesures, mais a été le seul de tous les partis à voter contre la gratuité des tests, "pour que les non-vaccinés assument la responsabilité de leur choix".

Je crois que c'est ça le plus grave dans cette crise politique. Les forces qui étaient censées s'opposer aux délires font exactement l'inverse.

Pareil du côté socialiste avec les syndicats qui n'ont quasiment rien dit, alors que des gens se font virer pour non vaccination.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Donc le conseil fédéral suisse a décidé de péter à nouveau quelques klaxibules. Notamment, certificat Quauvide étendu à un peu plus de situations, idem pour le masque. Et les tests rapides n'ont désormais plus qu'une validité de 24 heures, même si ils sont redevenus gratuits.

 

Ah, ben ça servait de laisser la Suisse libre après 1815 tiens.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...