Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Recommended Posts

Oui mais le port du masque me parait moins délirant que le port du masque dehors, d'un point de vue scientifique. Reste la contamination manuportée, je pense qu'elle est massive à domicile et si une des personnes de la famille est porteur, il y a du virus partout.

Donc au final c'est crétin.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Oh zut alors, le personnel soignant n'est plus applaudi chaque soir !...

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/lyon/covid-19-solidarite-soignants-n-est-plus-meme-infirmiere-lyonnaise-temoigne-1892964.html

 

Quote

Covid 19 : la solidarité avec les soignants n'est plus la même, une infirmière lyonnaise témoigne

 

Où sont passés les applaudissements, les plateaux repas, les dessins d'enfants ? Le personnel soignant fait face à une deuxième vague pire encore que celle du mois de mars mais cette fois, ils ne se sentent plus soutenus par la population. Violaine Carron, infirmière à Lyon, témoigne.


"Au mois de mars, on a vraiment senti un élan de la population, un soutien, des dessins d'enfants, des restaurateurs qui nous envoyaient des petits plats, c'était vraiment agréable de se sentir soutenus et accompagnés." Violaine Carron est infirmière à Lyon, elle intervient en zone COVID à l'hôpital dès que nécessaire.
Mais voilà, six mois plus tard, les choses sont bien différentes, et cet élan s'est envolé."Aujourd'hui, on a l'impression que les gens se sentent un peu moins concernés par tout ce qui se passe pour nous à l'hôpital".

Comment expliquer un tel changement d'attitude de la population envers des soignants qui, il y a peu, suscitaient l'admiration de tous ? " Lors de la première vague, il y a eu un effet de sidération, de peur et un élan commun de vouloir aider les professions médicales, mais aujourd'hui peut-être y a-t-il un peu de lassitude, d'agacement, d'incompréhension, de colère aussi, parce que le confinement est désagréable pour tous."

 

Une colère de la population forcée une nouvelle fois à se confiner qui se traduit parfois par un rejet total des institutions, "les gens ont moins peur, ils ont le sentiment que les mesures sont démesurées et que ça les pénalise dans leur vie quotidienne pour quelque chose qui, au final, n'est pas si important que ça et qui aurait pu être maitrisé en amont. Ils se sentent victimes de tout ça."

(...)

Loin de relayer les bonnes actions menées, les réseaux sociaux attisent cette forme de rejet " j'ai pu lire que certaines personnes en avaient marre de la pleurniche infirmière, que c'est notre travail, qu'on a signé pour faire ça et qu'il y a des difficultés de partout et que nous, au moins, on a du travail."

 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Mais d'où vient ce terme de deuxième vague, bien flippant, genre tsunami incontrolable, alors qu'il s'agit plutôt d'un virus saisonnier, comme beaucoup, certes plus létal que celui de la grippe, mais est-ce une raison ?

Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Largo Winch said:

j'ai pu lire que certaines personnes en avaient marre de la pleurniche infirmière, que c'est notre travail, qu'on a signé pour faire ça et qu'il y a des difficultés de partout et que nous, au moins, on a du travail

:popcorn:

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Largo Winch a dit :

 

En Mars il étaient vu comme des héros, maintenant ils sont perçu comme des bourreaux. Deja fin avril, il y avait eu un changement de mentalité sur le fait que tout l'hopital n'était pas héroique. Pour peu que l'on apprenne après l'épidémie et en pleine crise économique qu'il y a eu des  magouilles au sein des Hopitaux ca va mal finir.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Zagor a dit :

 

En Mars il étaient vu comme des héros, maintenant ils sont perçu comme des bourreaux. Deja fin avril, il y avait eu un changement de mentalité sur le fait que tout l'hopital n'était pas héroique. Pour peu que l'on apprenne après l'épidémie et en pleine crise économique qu'il y a eu des  magouilles au sein des Hopitaux ca va mal finir.

Peut-être pas des bourreaux non plus, faut pas déconner :P

En revanche, c'est évident que tous les hôpitaux et donc le personnel soignant n'ont pas été débordés de boulot. Dans les petits hopitaux locaux, je pense que c'est plutôt l'inverse qui s'est produit, au prétexte de faire de la place au cas où.

Et même dans les grands centres, je ne suis pas certaine que tous les services aient été au taquet. Dans le cas de mon hopital provincial, c'est la croix et la bannière lorsqu'il s'agit de demander aux infirmières d'aller aider le service à côté débordé alors que le leur est vide... et sans que les chefs ne leur filent un bon coup de pied dans le fondement pour leur donner de l'élan ; ça laisse rêveur.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Pas que des élus...

 

Sinon petite question :

Si les asymptomatiques sont contagieux, comment des pays comme la Chine ont pu arrêter la propagation du virus ? (surtout au début quand il n'y avait pas de test PCR)

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Rolanddezar a dit :

Pas que des élus...

 

Sinon petite question :

Si les asymptomatiques sont contagieux, comment des pays comme la Chine ont pu arrêter la propagation du virus ? (surtout au début quand il n'y avait pas de test PCR)

 

Qui te dit que la propagation du virus a vraiment arrêté en Chine et que ce n'est pas plutot la propagation des informations qui ont arrêtées?

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Bisounours said:

Mais d'où vient ce terme de deuxième vague, bien flippant, genre tsunami incontrolable, alors qu'il s'agit plutôt d'un virus saisonnier, comme beaucoup, certes plus létal que celui de la grippe, mais est-ce une raison ?

 

C'est courant qu'une épidémie ait des répliques ou rebonds.

Et c'est difficile de se prononcer sur la saisonnalité d'un nouvel évènement.

 

45 minutes ago, Zagor said:

 

En Mars il étaient vu comme des héros, maintenant ils sont perçu comme des bourreaux.

Faut pas prendre ses biais pour des réalités non plus.

Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Alchimi a dit :

Il me semble avoir entendu un quelconque élu voulant rendre le vaccin obligatoire en France.

Oui, Yannick Jadot ce matin. Ça ne manque pas de sel pour celui qui avait pour numéro 2 sur la liste des Européennes Michèle Rivasi s'exprimant souvent contre l'obligation vaccinale et relayant du contenu antivax.

Link to post
Share on other sites

Personnellement, j'ai une admiration pour les soignants (de l'aide-soignant au médecin), ceux qui sont en contact avec les malades. Après, tout le monde se fait blouser par :

- les ARS (merci Sarkozy et Bachelot)

- la CPAM et ses déclinaisons locales (100.000 personnes en adminsitratif en France métropolitaine)

- le ministère de la Santé

- les administratifs dans les hopitaux

 

Virez moi tout ça, avec l'argent économisé, 10% d'augmentation de tous les soignants, le reste, désendettement de la France.

 

Ensuite, et pour finir, faites moi péter tous les numerus clausus..... ça ne résout rien à l'instant T mais 10 ans plus tard, on a les effets d'une augmentation du nombre de soignants...

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Largo Winch a dit :

Oh zut alors, le personnel soignant n'est plus applaudi chaque soir !...

 

A peu près certain que la journaliste qui a écrit ça ne le fait pas elle-même. (Alors que moi oui, d'abord..)

 

Quant à l'IDE interviewée, elle a au moins de le bon goût de rester sur ses propres constats, de s'interroger, sans généraliser sur des revendications débiles comme le font la plupart quand ils sont devant une caméra.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

J'ai prudemment abordé le sujet confinement avec les collègues de boulot. A ma grande surprise, la plupart se sont montré assez proche de ma position. Je m'aperçois que la plupart de mes connaissances, famille, travail, amis, sont plutôt anti-conf, tout en étant de milieux souvent assez différents. Alors, l'explication la plus probable reste que mes fréquentations ne sont pas un échantillon représentatif. Mais tout de même, je commence à m'interroger sur la pertinence des sondages qui nous annoncent 2/3 de soutient populaire aux mesures. Quel biais j'aurais dans mon entourage ? Je n'ai pas le luxe de choisir les gens en fonction de leur bord politique. Sans doute un peu plus de jeunes. Peut-être que je ne traîne plus assez du coté du centre-ville ?

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Mégille a dit :

Mais tout de même, je commence à m'interroger sur la pertinence des sondages qui nous annoncent 2/3 de soutient populaire aux mesures.

 

Moi j'ai les mêmes parents que @Lancelot mais ce n'est toujours pas représentatif.

Link to post
Share on other sites

La réponse est : ceux qui vivent de l'argent public ne sont pas spécialement contre le confinement. (cad une grosse partie de la population francaise)

Et si tu demandes à ces gens là "êtes vous pour le confinement pour sauver des vies?" 

Ben tiens.

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Mégille a dit :

J'ai prudemment abordé le sujet confinement avec les collègues de boulot. A ma grande surprise, la plupart se sont montré assez proche de ma position. Je m'aperçois que la plupart de mes connaissances, famille, travail, amis, sont plutôt anti-conf, tout en étant de milieux souvent assez différents. Alors, l'explication la plus probable reste que mes fréquentations ne sont pas un échantillon représentatif. Mais tout de même, je commence à m'interroger sur la pertinence des sondages qui nous annoncent 2/3 de soutient populaire aux mesures. Quel biais j'aurais dans mon entourage ? Je n'ai pas le luxe de choisir les gens en fonction de leur bord politique. Sans doute un peu plus de jeunes. Peut-être que je ne traîne plus assez du coté du centre-ville ?

 

Attentions dans les sondages annonçant 2/3 de soutien, ce dernier était pour des mesures locales ou un couvre feu national.

Le confinement national était la seule mesure rejetée par la majorité de la population. 

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Zagor a dit :

Attentions dans les sondages annonçant 2/3 de soutien, ce dernier était pour des mesures locales ou un couvre feu national.

Le confinement national était la seule mesure rejetée par la majorité de la population. 

Merci de le rappeler. C'est par ce genre de glissements qu'on fabrique un consentement frauduleux.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Zagor a dit :

 

Attentions dans les sondages annonçant 2/3 de soutien, ce dernier était pour des mesures locales ou un couvre feu national.

Le confinement national était la seule mesure rejetée par la majorité de la population. 

Au moment de l'annonce du couvre-feu, l'hypothèse d'un confinement national était rejetée par la majorité de la population.

 

Au moment de l'annonce du confinement nationale, cette décision était approuvée par plus de 70% de la population.

 

L'opinion publique est quelque chose qui fluctue rapidement. Souvent en fonction des informations qui lui parviennent des médias.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Lugaxker a dit :

Je ne sais plus qui parlait du masque qui pourrait être rendu obligatoire même après l'épidémie de covid (pour la grippe par exemple), mais ça pourrait arriver : 

 

Un point de non retour a été franchi avec le premier confinement qui est passé comme une lettre à La Poste.

 

A partir du moment où il y a un consensus pour penser que :

- l'Etat est responsable pour stopper la transmission d'un virus

- il est légitime de tout sacrifier pour l'atteinte de cet objectif

La logique totalitaire est installée et elle ne peut pas être davantage rembobinée que l'intervention de l'Etat dans l'économie.

Et si jamais les prétextes sanitaires s'épuisent, l'environnement pourra toujours prendre le relai. Si on sacrifie nos libertés et l'économie pour sauver des vieux, on peut bien sacrifier davantage encore pour sauver la planète. Surtout que plus l'environnement ira mal, plus il y aura d'épidémies. Tout est connecté. Seuls les gouvernements pourront nous sauver de cette spirale infernale.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
17 hours ago, Mégille said:

Mais tout de même, je commence à m'interroger sur la pertinence des sondages qui nous annoncent 2/3 de soutient populaire aux mesures.

 

Jérôme Fourquet de l'IFOP explique que les études qualitatives montrent plutôt une "acceptation résignée" :

 

 

 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...