Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Freezbee

Recommended Posts

"Coronavirus : vers une troisième vague ?"

"Covid-19. Une troisième vague est-elle inévitable ?"

"[X pays dans le monde] est entré dans son troisième confinement"

"Des experts préconisent un nouveau confinement"

"Confinement strict ou local, couvre-feu... Les scénarios possibles après les fêtes"

"Covid: Véran n'exclut pas un 3e confinement en cas d'aggravation"

 

A compléter.

Link to post

Rappel que pour l'instant du point de vue des données il ne se passe rien depuis fin novembre. Tout ça est basé sur du vent et l'envie stupide d'imiter les voisins. Le gouvernement est un gamin capricieux.

  • Yea 2
Link to post
Il y a 12 heures, Adrian a dit :

Pas étonnant mais on ne va quand même pas revivre le cirque des commerces fermées des biens "essentiels" etc non ?

Bien sûr que si. C'est toujours le cas en ce moment pour les services "non essentiels" (restaurants, bars, cinémas, théâtres, concerts, etc.)

Link to post
il y a 8 minutes, Mathieu_D a dit :

On en est au point où c'est déjà surprenant qu'ils n'aient pas relancé une pièce dans la machine des reconfinement...

 

Je suis en effet très étonné de ne pas avoir entendu d'annonce de reconfinement.

Link to post

Je pense qu’une annonce sera faite dans les 15 jours après la fin des vacances scolaires.

1/ on reconfine avec les magasins non essentiels.

2/ ça va durer 2 mois.

3/ les restaurants vont réouvrir mi mars/ début avril.

4/ les stations de ski n’ouvriront pas.

5/ avec l’été ça va se calmer un peu.

6/ ils vont nous emmerder pendant presque un an encore.

 

ils vont sauver quelques milliers de personnes pour en sacrifier des millions d’autres. Combien vont perdre des années d’investissement dans leur commerce ? Combien vont perdre leur job pour être certains de ne plus en trouver? Combien d’enfants vont souffrir de ces situations? Comment vont-ils faire face à la vague de déprimés et de suicides? Tout ça dans le but de sauver quelques milliers de personnes parce qu’on accepte pas le fait de mourir à cause d’une maladie?

 

ils ont fait n’importe quoi.... continuent de faire n’importe quoi et continueront. Les conséquences de cette prise en main du virus seront désastreuses.

Link to post

Oui bon à un moment, si on continue à faire durer alors que les chiffres (même officiels) montrent... rien, c'est qu'il ne s'agit plus d'incompétence, mais d'un plan.

  • Yea 2
Link to post
il y a 33 minutes, h16 a dit :

Oui bon à un moment, si on continue à faire durer alors que les chiffres (même officiels) montrent... rien, c'est qu'il ne s'agit plus d'incompétence, mais d'un plan.

J’en viens à penser que c’est un plan...

je ne suis vraiment pas complotiste mais on dirait que leur idée est de créer une guerre sans baston.

On tue une partie de l’économie pour mieux la relancer? Délire Keynésien.

 

je ne sais pas ce que veulent tous ces dirigeants: plus de pouvoir, plus de personnes dépendantes de l’état pour mieux les contrôler, plus de malheur, etc..

  • Yea 2
Link to post
45 minutes ago, SilenT BoB said:

3/ les restaurants vont réouvrir mi mars/ début avril.

Juste à temps pour que la vague suivante donne un prétexte pour tout refermer si c'est saisonnier, donc.

habile.jpg

  • Haha 1
Link to post

Les confinements et semi-confinements vont s'enchaîner jusqu'au printemps, ce sera évidemment grâce à eux et rien d'autre que les courbes descendront quand la température remontera. Et évidemment, dans un an ou deux, quand ce sera terminé, ce sera uniquement grâce aux deux ou trois mille personnes vaccinés, et sans aucun rapport avec l'immunité collective acquise naturellement par le reste de la population.

Link to post
Il y a 3 heures, h16 a dit :

Oui bon à un moment, si on continue à faire durer alors que les chiffres (même officiels) montrent... rien, c'est qu'il ne s'agit plus d'incompétence, mais d'un plan.

 

Je ne pense pas à un plan de la part des politiques: diriger un pays en ruine avec des crises sociales et des mouvements ce n'est pas top.

 

Par contre des faiseurs d'opinions (médias et experts) et des fonctionnaires se servent de la crise pour faire avancer leur agenda social pour ne pas dire socialiste c'est très probable (cf la tribune des artistes et scientifiques qui ne voulaient pas un retour à la normal après le premier confinement pour lutter contre le réchauffement climatique).

Ne jamais oublier que la crise du COVID n'est qu'un symptôme de la tendance actuelle visant à rejeter le libéralisme et le capitalisme pour mettre un monde plus social "postmoderne".

  • Yea 5
Link to post
à l’instant, Zagor a dit :

Je ne pense pas à un plan de la part des politiques: diriger un pays en ruine avec des crises sociales et des mouvements ce n'est pas top.

Des mouvements de gens confinés chez eux ? Ah bon ?

En ruine ? Ben ça dépend : si on met ceux qui sont dangereux (indépendants, professions libérales, commerçants, artisans) au Revenu Universel, on les tient par les couilles.

 

à l’instant, Zagor a dit :

Par contre des faiseurs d'opinions (médias et experts) et des fonctionnaires se servent de la crise pour faire avancer leur agenda social pour ne pas dire socialiste c'est très probable (cf la tribune des artistes et scientifiques qui ne voulaient pas un retour à la normal après le premier confinement pour lutter contre le réchauffement climatique).

Ne jamais oublier que la crise du COVID n'est qu'un symptôme de la tendance actuelle visant à rejeter le libéralisme et le capitalisme pour mettre un monde plus social "postmoderne".

 

Bref, tu arrives à ma conclusion :  entre ceux qui veulent du "mondaprès" et ceux qui vont être parqués et enchaînés (par les cerfas et le revenu universel), on va droit vers une France soviétique. Si ce n'est pas un plan, ça y ressemble foutrement.

  • Yea 2
Link to post

tu les surestimes et ca m'etonne de ta part mais oui, ils se sont pris les pieds dans le tapis et sont tombes sur quelques chose qui fortuitement donne l'effet que pour une fois, ils ont un plan et meme qu'il est en passe de reussir :)

  • Yea 4
Link to post
il y a 1 minute, h16 a dit :

Des mouvements de gens confinés chez eux ? Ah bon ?

 

 

 

Je pensais après le confinement en plein coeur de la crise économique.

 

il y a 1 minute, h16 a dit :

 

En ruine ? Ben ça dépend : si on met ceux qui sont dangereux (indépendants, professions libérales, commerçants, artisans) au Revenu Universel, on les tient par les couilles.

 

 

C'est un pari risqué car tu as intérêt que le reste de l'UE fasse pareil car sinon ils risque d'apprecier très moyennement de devoir financer le RU de la  France.

 

il y a 2 minutes, h16 a dit :

 

Bref, tu arrives à ma conclusion :  entre ceux qui veulent du "mondaprès" et ceux qui vont être parqués et enchaînés (par les cerfas et le revenu universel), on va droit vers une France soviétique. Si ce n'est pas un plan, ça y ressemble foutrement.

 

Sur le résultat on est d'accord mais là où je veux en venir c'est que ce plan est le fruit de forces bien plus diffuses et inamovibles que les politiques.

Et c'est justement le problème: un politicien ça se vire, des médias, des fonctionnaires c'est beaucoup plus difficile et beaucoup moins populaire.

Link to post
il y a 9 minutes, h16 a dit :

 

Bref, tu arrives à ma conclusion :  entre ceux qui veulent du "mondaprès" et ceux qui vont être parqués et enchaînés (par les cerfas et le revenu universel), on va droit vers une France soviétique. Si ce n'est pas un plan, ça y ressemble foutrement.

 

il y a 5 minutes, Nick de Cusa a dit :

tu les surestimes et ca m'etonne de ta part mais oui, ils se sont pris les pieds dans le tapis et sont tombes sur quelques chose qui fortuitement donne l'effet que pour une fois, ils ont un plan et meme qu'il est en passe de reussir :)

 

En fait, j'ai l'impression que c'est aussi lié à cette tendance récente où il faut "suivre la science". Cette expression a vraiment pris de l'importance dans le discours public et même dans les discussions de tous les jours.

Le problème est que suivre la science est devenu synonyme de suivre ce que disent les universitaires qui sont objectivement en majorité profondément antilibéral. Et si on ajoute en plus que ceux qui passent le mieux médiatiquement sont les plus extrêmes et qui confondent recherche scientifique et politique ...

Link to post
il y a 37 minutes, Zagor a dit :

 

 

En fait, j'ai l'impression que c'est aussi lié à cette tendance récente où il faut "suivre la science". Cette expression a vraiment pris de l'importance dans le discours public et même dans les discussions de tous les jours.

Le problème est que suivre la science est devenu synonyme de suivre ce que disent les universitaires qui sont objectivement en majorité profondément antilibéral. Et si on ajoute en plus que ceux qui passent le mieux médiatiquement sont les plus extrêmes et qui confondent recherche scientifique et politique ...

 

A mon avis le "il faut suivre la science" et le traitement médiatique des universitaires est plus un symptôme qu'autre chose. A la fois le côté scientifique est un paramètre qui a pu permettre d'obetenir assez d'adhésion de la population pour continuer les mesures, à la fois c'est une manière de se rassurer face à quelque chose de mal maîtrisé. 

S'il faut chercher quelque chose à la source de tout ça, ce serait plutôt à creuser du côté de l'aversion au risque, ce qui se couple plutôt bien avec le fait que les sociétés européennes sont celles qui partent le plus dans les tentatives de contrôle dur de l'épidémie, y-compris celles qui ne sont habituellement pas dans les délires marxistes à la française. 

  • Yea 4
Link to post
il y a 54 minutes, h16 a dit :

vont être parqués et enchaînés (par les cerfas et le revenu universel),

 

Haha. Je viens de me rendre compte que dans CERFA, il y a "serf".

 

il y a 58 minutes, Zagor a dit :

 

Je ne pense pas à un plan de la part des politiques: diriger un pays en ruine avec des crises sociales et des mouvements ce n'est pas top.

 

Globalement, les politiques au sommet sont des grands narcissiques et des sociopathes. On devrait donc s'attendre à ce qu'ils choisissent plutôt le chemin qui les fera passer pour des héros et qui offre la moindre résistance à court terme.

 

il y a 1 minute, Gilles a dit :

 

A mon avis le "il faut suivre la science" et le traitement médiatique des universitaires est plus un symptôme qu'autre chose.

 

Notez que la Suède a mis en avant son épidémiologiste en chef et ses décisions.

La science, le politique lui fait dire ce qu'il veut.

 

  • Yea 1
Link to post
il y a 40 minutes, Zagor a dit :

Le problème est que suivre la science est devenu synonyme de suivre ce que disent les universitaires qui sont objectivement en majorité profondément antilibéral. Et si on ajoute en plus que ceux qui passent le mieux médiatiquement sont les plus extrêmes et qui confondent recherche scientifique et politique ...

 

Non, la science ils s'en moquent éperdument le reste du temps.

Face à une épidémie dont on ne connaît pas l'ampleur, début 2020, le politique n'avait qu'une option, et une seule, pour se protéger juridiquement et sauver les meubles politiquement : se mettre en rang d'oignon derrière la Science. Si tu ne le fais pas, tout mort te serait directement imputé puisque tu aurais mis en avant ta responsabilité décisionnelle directe. Au contraire, caché derrière la Science, tu as le double effet kiss cool : l'effet bouclier d'une des dernières instances de légitimation ayant une autorité + en cas de succès, la possibilité d'en tirer les dividendes politiques sur le thème "regardez comment j'ai géré intelligemment le biz'".

 

 

  • Yea 2
Link to post

Le coup de suivre la science ça n'est pas apparu avec la crise du COVID mais avec la lutte contre réchauffement climatique depuis quelques années.

Et le problème ce n'est pas juste les politiquues qui utilise ce discours mais aussi le quidam dans la vie de tous les jours (là encore pour le réchauffement climatique).

  • Yea 2
Link to post
20 minutes ago, Zagor said:

Le coup de suivre la science ça n'est pas apparu avec la crise du COVID mais avec la lutte contre réchauffement climatique depuis quelques années.

Indeed, j'allais le souligner. Avec la notion de "denial" qui pose le point Godwin dès le départ.

  • Yea 3
Link to post

Il y a un petit paradoxe intéressant, sur lequel un lecteur de Arendt pourrait sans doute écrire un peu. Ce qu'on vit a un paquet de point commun avec le totalitarisme tel qu'elle le décrit : que l'état se substitue aux liens sociaux traditionnels et fasse d'eux des antagonistes, la forte adhésion d'une masse devenue nihiliste, les rituels collectifs (surtout durant le premier confinement avec les applaudissements), la justification scientifique semi-bidon... Pourtant, c'est en radicalement opposé sur d'autre point. Sur la violence, déjà. Les totalitaristes de Arendt sont violents, et vu et accepté comme tels et parce qu'ils le sont. Là au contraire on a un effacement et un oubli de toute violence, c'est ne pas coopérer, même en esprit, qui est perçu comme une violence. Et autre grosse anomalie : pour elle, le totalitarisme est essentiellement un mouvement, plus qu'une structure de pouvoir statique donnée. C'est en faisant constamment bouger tout le monde dans le même sens que ça subsiste. Ironique que l'on parvienne à un résultat semblable en forçant les gens à rester immobiles. On a peut-être là la mise en application du corolaire du "paradoxe de la reine rouge" : puisque dans un monde toujours mouvant, il faut bouger pour rester au même endroit, ne pas bouger est la meilleures façon de se retrouver n'importe où.

Link to post
Il y a 2 heures, Bézoukhov a dit :

 

Moui. Enfin, si tu as autant d'anti 5G, d'anti vax et compagnie, c'est aussi une réaction très forte à cette propagande scientifique.

 

Les complotistes n'ont pas attendu le débat sur le RC pour apparaître. Autant ça paraît évident que le bourrage de crâne sur un sujet particulier va susciter des réactions contraires, autant je vois mal comment mettre les anti-5G/vax/etc sur le dos de ce phénomène, vu qu'il n'y a pas de bourrage de crâne sur ces sujets. Les anti-5G sont déjà plus nombreux que les anti-4G qui étaient plus nombreux que les anti-3G... mais qui étaient là quand même.

Quitte à parler propagande, il vaut mieux s'intéresser au rôle de l'Ett qu'à celui de la science: à force d'apprendre aux gens que la bonne parole doit venir des institutions, c'est logique que la décrédibilisation desdites institutions se répercute sur la confiance dans ce genre de consensus. Ca fait certainement partie de l'exception culturelle française.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...