Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Freezbee

Recommended Posts

Nan, mais vous pensez que les commerçants vont accepter des queues pour vérifier les QR Codes ? Ou alors on va envoyer la police faire des contrôles au faciès et tabasser ceux qui ont pas leur QR Code ?

 

Quoiqu'on pourrait acheter des caméras aux chinois et forcer les gens à porter leur QR Code autour du cou, comme dans ces séminaires d'entreprise, et les caméras vérifieraient les QR Code (et on enverrait la police vous tabasser si vous l'avez pas).

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment

Jrml : j'ai résilié mon abonnement cinéma, ce qui me coûte beaucoup même si c'est peu de choses dans l'immensité de la catastrophe.
Je suis désemparée et effondrée, avec l'impression d'être entourée de fous qui vont se précipiter pour se faire injecter. Personnellement, il est encore plus inimaginable de me faire vacciner dans ce contexte odieux. Il ne me reste que le baroud d'honneur et l'incompréhension de mon entourage.
Je soutiendrai quiconque s'oppose, même si c'est une forme de clientélisme comme une autre et même si ce ne sont pas des gens fréquentables. Les "libéraux" de Twitter et de plateaux télé ne méritent que les poubelles de l'histoire.
A défaut d'une voiture, je suis très heureuse d'avoir le permis de conduire.

  • Yea 7
  • Love 2
Link to comment
il y a 35 minutes, Romy a dit :

Je suis désemparée et effondrée, avec l'impression d'être entourée de fous qui vont se précipiter pour se faire injecter. Personnellement, il est encore plus inimaginable de me faire vacciner dans ce contexte odieux.

J’ai exactement le même sentiment, on dirait que le gouvernement fouette les gens pour qu’ils avancent plus vite. D’un côté le gouvernement est détestable. De l’autre quand on voit des gens se soumettre à ce point on a forcément envie de leur casser le dos pour bien les écraser (c’est Sartre qui écrit ça qq part dans Les chemins de la liberté). Mais je vais me faire vacciner parce que la vie va être impossible pour moi sinon. J’ai 20 ans je commence à peine à vivre, j’emménage seul en septembre. Je donne tout mon soutien moral à ceux qui ne se vaccinent pas pour protester mais je ne suis pas prêt à faire ce sacrifice et je pense que beaucoup, beaucoup de jeunes comme moi en diraient autant. Par contre voter pour un anti ségrégationniste peu importe le parti (même si, soyons clairs, on parle du FN), ça je commence à l’envisager.

 

Et même en me faisant vacciner, avec ma 1e dose dès samedi, je suis flippé à l’idée de ce qui m’arriverait si je ne l’étais pas. J’aurais quasiment aucun droit en fait. Les gens qui vont continuer de s’en prendre aux services de livraison dans un contexte où les centres commerciaux seront fermés aux non vaccinés seront plus ignobles que jamais.

 

Enfin, pensez un peu aux scènes de rue et dans les lieux publics auxquelles on va forcément avoir droit. Déjà avec les masques j’ai assisté à des trucs honteux que j’aurais jamais cru voir, mais la ca va être un tel festival je crois que je suis pas prêt psychologiquement. 
 

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

mais vous pensez que les commerçants vont accepter des queues pour vérifier les QR Codes ?

Cet été peut-être pas. Ça avait bien foiré le QR code pour consulter le menu lors des réouvertures. Mais quand ça reprendra à l’automne et que Macron mettra en balance le reconfinement, ca sera sans pitié ama. Les français montés les uns contres les autres.

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Quoiqu'on pourrait acheter des caméras aux chinois et forcer les gens à porter leur QR Code autour du cou, comme dans ces séminaires d'entreprise, et les caméras vérifieraient les QR Code (et on enverrait la police vous tabasser si vous l'avez pas).

Ou alors le QR code tatoué. Comme dans V pour vendetta. Par exemple.

 

Liborg devient un peu un safespace pour nous autres libertarians de la Generation Y/Z. 

  • Yea 1
Link to comment
2 hours ago, Romy said:

Jrml : j'ai résilié mon abonnement cinéma, ce qui me coûte beaucoup même si c'est peu de choses dans l'immensité de la catastrophe.
Je suis désemparée et effondrée, avec l'impression d'être entourée de fous qui vont se précipiter pour se faire injecter. Personnellement, il est encore plus inimaginable de me faire vacciner dans ce contexte odieux. Il ne me reste que le baroud d'honneur et l'incompréhension de mon entourage.
Je soutiendrai quiconque s'oppose, même si c'est une forme de clientélisme comme une autre et même si ce ne sont pas des gens fréquentables. Les "libéraux" de Twitter et de plateaux télé ne méritent que les poubelles de l'histoire.
A défaut d'une voiture, je suis très heureuse d'avoir le permis de conduire.

 

1 hour ago, Vilfredo Pareto said:

J’ai exactement le même sentiment, on dirait que le gouvernement fouette les gens pour qu’ils avancent plus vite. D’un côté le gouvernement est détestable. De l’autre quand on voit des gens se soumettre à ce point on a forcément envie de leur casser le dos pour bien les écraser (c’est Sartre qui écrit ça qq part dans Les chemins de la liberté). Mais je vais me faire vacciner parce que la vie va être impossible pour moi sinon. J’ai 20 ans je commence à peine à vivre, j’emménage seul en septembre. Je donne tout mon soutien moral à ceux qui ne se vaccinent pas pour protester mais je ne suis pas prêt à faire ce sacrifice et je pense que beaucoup, beaucoup de jeunes comme moi en diraient autant. Par contre voter pour un anti ségrégationniste peu importe le parti (même si, soyons clairs, on parle du FN), ça je commence à l’envisager.

My own 2 cents pour ce que ça vaut:

Comme je le dis depuis le début il y a 3 options majeurs pour passer cette crise:

  1. - Vaccination de masse de force.
  2. - Lockdown qu'on ne peut plus se permettre ni financièrement ni éthiquement.
  3. - Laisser faire, réouverture totale en mode Dieu reconnaîtra les siens. Donc laisser mourir les covid sévères passés un certain seuil pour éviter l'engorgement des hôpitaux. C'est à dire que la variable d'ajustement ce n'est plus les lits d'hôpitaux, mais les chances de survies.

Les Français en bon égalitaristes ne peuvent pas entendre la 3ème option. Le pouvoir a donc le choix entre le lockdown ou la vaccination. Faites le tour autour de vous pour discuter de ces options et je serais étonner en bien si la 3eme solution était jugée raisonnable.

Donc je décourage quiconque de refuser le vaccin par principe à cause de ça. Si vous en avez peur ok, fair enough, sinon go do it. Ne faites pas les frais de cette politique alors que la seule alternative viable n'a encore jamais été débattue en France.

A mon avis le gouvernement ne fait que répondre aux attentes de la majorité des Français pour qui la liberté est une variable d'ajustement comme une autre.

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 2 heures, SilenT BoB a dit :

la liberté vient de crever dans ce pays et personne ne réagit. Personne ne comprend la portée immense de ce que Macron vient de prendre comme décision

Tout le monde n'est pas d'accord 

 

C'est funky la liberté conditionnelle. "Nécessité de suivre un traitement médical" est un des critères, moyennant un justificatif. 

 

  • Yea 1
Link to comment

A la lecture de toutes les réactions ici, et pour vivre ce même genre d'expérience à l'étranger, quel est selon vous le but ultime de faire faire vacciner, à part permettre à l'économie de reprendre et aux libertés de revenir ?

A moins d'être totalement complotiste, et de penser que tous les états du monde se sont ligués contre leur population avec pour objectif final de faire une THANOS (et enfin atteindre leur réduction de CO2), je ne vois pas bien. 

 

Ici, un petit récap des pays, qui, à en lire certains, sont aussi fous que la France :

Singapour : vaccination des +70, puis +60, puis +50 puis +40, puis 12 à 20, puis jeune adultes 20/40. Priorité donnée aux citoyens. Herd immunity acquise en priorité dans l'armée, vaccination obligatoire. Idem pour les services de santé. Veulent-ils tuer leur population? Seuls vaccins reconnus : Pfizer & Moderna. 

Thaïlande : pas de vaccination. Economie en souffrance absolue. Essaye de rouvrir le pays via Phuket pour les touristes (bulle de voyage). 3ème ou 4ème vague en cours, tout le monde est touché. Bangkok en confinement complet. Test PCR inaccessible car réservés aux cas suspects. Les hôpitaux sont à cours de capacité. Pas de vaccin dispo, à part AZ & Sinovac

Indonésie : pas de vaccination. Economie en souffrance absolue. Essaye de maintenir l'activité économique sans confinement. 3ème vague en cours. Hécatombe dans les hôpitaux. Plus de place. Confinement complet en cours. Seul Sinovac de dispo. Inefficace sur le variant. Les Pfizer et Moderna sont commandés en urgence, réservés aux services clés du pays (armée, administration). Bien évidemment, pays à la gouvernance plus que bancale, donc possibilité de récupérer les bons vaccins avec les bonnes connections. 

Philippines : Sinovac. Vaccin chinois. Efficacité moyenne. Pays fermé. Enfants interdits d'activité extérieure depuis 18 mois quasiment. Enfer sur terre.

Malaisie : vague après vague, le pays oscille entre confinement et réouverture. Frontières fermées. Vaccination en cours, mais lente. Ils achètent tous les vaccins. 

 

Tous les pays cités au-dessus ont une population jeune (or SG). Ils sont en développement. Les élites n'ont que faire de leur population, surtout des plus âgés, tant que l'argent rentre. Or, en confinement, l'argent ne rentre plus. Pourquoi bloqueraient-ils le pays alors? En fait, je ne trouve pas de logique dans les arguments conspirationnistes. On parlerait d'un pays, en décalage complet avec le reste du monde, why not. Mais en fait, c'est la même galère partout dans le monde. Le monde est peut-être fou. Les gouvernements ont probablement tous soif de contrôle. Les pires délires totalitaires arrivent et se mettent en place plus vite que jamais. La traçabilité de l'être humain devient une réalité. 

 

Reste que les data mises à dispo par le gouvernement de Singapour montre une forte efficacité du vaccin, notamment pour éviter l'engorgement des hôpitaux puisque ceux contaminés mais vaccinés n'ont jamais eu besoin d'un lit ou d'oxygène. On peut donc espérer un retour à la normal (je dis bien espérer), et la fin des exceptions légales sanitaires qui auront bien détruit nos droits fondamentaux, dont, la liberté de mouvement. De famille mixte, cela fait 2 ans que je suis privé du simple droit de me réunir en famille.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 5 minutes, NeBuKaTnEzZaR a dit :

Or, en confinement, l'argent ne rentre plus.

1/ Le point important pour les dirigeants est simplement qu'il rentre encore assez d'argent pour que eux, et leur affidés,

puissent maintenir leur train de vie. Et pour cela, l'économie n'a pas besoin de tourner à fond. Même bien amochée, ils peuvent encore prélever assez.

Que le reste de la population exploitée (le cheptel) souffre, ils n'en ont absolument rien de rien à foutre.

2/ par ailleurs, une population appauvrie et tracassée en permanence, est plus docile, qu'une population riche et libre.

 

1+2 = où nous sommes.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 4 heures, Noob a dit :

My own 2 cents pour ce que ça vaut:

Comme je le dis depuis le début il y a 3 options majeurs pour passer cette crise:

  1. - Vaccination de masse de force.
  2. - Lockdown qu'on ne peut plus se permettre ni financièrement ni éthiquement.
  3. - Laisser faire, réouverture totale en mode Dieu reconnaîtra les siens. Donc laisser mourir les covid sévères passés un certain seuil pour éviter l'engorgement des hôpitaux. C'est à dire que la variable d'ajustement ce n'est plus les lits d'hôpitaux, mais les chances de survies.

 

Sinon y a la science ; tu sais celle avec des tableurs Excel.

Celle qui dit que les jeunes ne sont pas impactés par cette maladie et que les vaccins sont efficaces pour réduire la gravité chez les vieux. Et que "Dieu reconnaîtra les siens" veut seulement dire : "ben on a un traitement efficace ; si vous êtes à risque et que vous le refusez, ben, euh, tant pis". Choix individuel, tout ça.

Enfin, sûrement trop compliqué pour un site libéral. Mieux vaut inventer une alternative foireuse sur base de vos libertés ou la fin du monde. Lol.

 

il y a 58 minutes, NeBuKaTnEzZaR a dit :

Ici, un petit récap des pays, qui, à en lire certains, sont aussi fous que la France :

 

Ben ouais. On se compare aux Philippines ou bien aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. On a les points de comparaison qu'on peut, hein.

  • Yea 11
Link to comment

Je sais pas si nos libéraux de Twitter (*) se rendent compte du truc.

Il y a deux mois, les trois pouvoirs, via les institutions de la République, n'acceptaient le pass sanitaire que parce qu'il n'impacterait pas la vie quotidienne. L'exécutif se dédit et les deux autres suivront bien docilement. Les gens apprendront quand qu'il ne faut jamais laisser de pouvoir à un Etat ?

Le gouvernement aurait pu choisir d'avoir du courage, et de dire : "vaccination obligatoire" ; j'aurais été contre, mais au moins, on ne s'attaque qu'à une liberté, et une seule. Ici, on réduit à nouveau massivement les libertés d'aller et venir, de faire du commerce et tutti quanti. Et ils applaudissent. Parce qu'il y a un an et demi, ils lui ont déjà laissé ce pouvoir, alors pourquoi le refuser à nouveau, hein ?

 

Ces petits crétins vont crânement expliquer que dans une dictature, blabla, Dolores, pour se différencier du vulgum comploticum. Mais la vérité, c'est qu'ils applaudissent des deux mains à une dégringolade supplémentaire dans l'Etat de droit libéral.

 

(*) C'est une nouvelle catégorie sociologique qui couvre aussi des gens qui ne sont pas sur Twitter.

  • Yea 5
  • Love 1
Link to comment

@NeBuKaTnEzZaR personne ne nie que la crise est presque mondiale, avec juste quelques pays d'Afrique qui semblent s'en ficher. Tu pourrais aussi parler de la Suède, du Brésil et de quelques pays par ci par là où bcp de restrictions ont été levées ou sont moins pires qu'en France. Mais non faut faire peur en parlant des pays où il y a "enfer sur terre" "souffrance absolue" probablement à cause des restrictions à la con et non du virus en lui même 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 8 minutes, ttoinou a dit :

@NeBuKaTnEzZaR personne ne nie que la crise est presque mondiale, avec juste quelques pays d'Afrique qui semblent s'en ficher. Tu pourrais aussi parler de la Suède, du Brésil et de quelques pays par ci par là où bcp de restrictions ont été levées ou sont moins pires qu'en France. Mais non faut faire peur en parlant des pays où il y a "enfer sur terre" "souffrance absolue" probablement à cause des restrictions à la con et non du virus en lui même 

Peut-être. Peut-être pas.
Les médias (ici) ne parlent pas des pays que je cite ci-dessus. Des collègues sur place me font part des infos amis décédés, famille à la recherche de bouteille d'oxygène sur le marché noir pour aider des souffrants à la maison, queues monstrueuses pour aller dans les hôpitaux. 

Le Brésil a peut-être abandonné les restrictions par idéologie politique. Il en reste que le nombre de morts au cumulé et/ou au quotidien reste très élevé. 

La Suède est un cas différent, avec une faible densité et une propension à conserver ses distances, geste barrière sanitaire ou non. 

Enfin...en Asie, tout est un peu fou. Des cultures bien plus traditionnelles et conservatistes, ce qui laissent la place à toutes les dérives autoritaires. 

Link to comment
1 hour ago, NeBuKaTnEzZaR said:

A la lecture de toutes les réactions ici, et pour vivre ce même genre d'expérience à l'étranger, quel est selon vous le but ultime de faire faire vacciner, à part permettre à l'économie de reprendre et aux libertés de revenir ?

 

 

Suspendre l'état de droit et laisser son rétablissement à la discrétion de l'exécutif c'est aussi pour permettre aux "libertés de revenir". Le pb n'est pas le vaccin mais tout ce qu'il y a autour pour que l'acte médical soit effectué.

  • Yea 4
Link to comment
Il y a 5 heures, Noob a dit :

Faites le tour autour de vous pour discuter de ces options et je serais étonner en bien si la 3eme solution était jugée raisonnable.

Ça dépend, selon que les gens ont passé cette dernière année devant la télé ou non.

  • Yea 1
Link to comment

Le sénat veut qu'on fasse comme la Chine, l'assemblée nationale est une chambre d'enregistrement, le garde des sceaux est un mannequin qui ne sert qu'à relayer l'exécutif, l'opposition est en miettes.

  • Yea 2
  • Sad 1
  • Huh ? 1
Link to comment
il y a 16 minutes, NeBuKaTnEzZaR a dit :

Peut-être. Peut-être pas.
Les médias (ici) ne parlent pas des pays que je cite ci-dessus. Des collègues sur place me font part des infos amis décédés, famille à la recherche de bouteille d'oxygène sur le marché noir pour aider des souffrants à la maison, queues monstrueuses pour aller dans les hôpitaux. 

Encore des faillites des gouvernements.

 

Je vois pas pourquoi le Brésil abandonnerait les restrictions par mesures 'idéologiques' et 99% des autres pays du monde mettraient des restrictions car ils seraient 'pragmatiques', arrête ton 2P2M sans queue ni tête 

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 1 heure, NeBuKaTnEzZaR a dit :

A la lecture de toutes les réactions ici, et pour vivre ce même genre d'expérience à l'étranger, quel est selon vous le but ultime de faire faire vacciner, à part permettre à l'économie de reprendre et aux libertés de revenir ?

A moins d'être totalement complotiste, et de penser que tous les états du monde se sont ligués contre leur population avec pour objectif final de faire une THANOS (et enfin atteindre leur réduction de CO2), je ne vois pas bien. 

Avancer à l'étape suivante de l'exercice du biopouvoir, tout simplement. Le pouvoir s'use quand on ne s'en sert pas, et il y a toujours de "bonnes" raisons de faire avancer le pouvoir de l'État : la raison d'être des libéraux, c'est d'empêcher cette avancée... enfin, normalement. 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 14 minutes, NicolasB a dit :

D'ailleurs une question, pensez vous que ce sera accepté par les contre pouvoirs les décisions du chefaillon Micon?

 

Bruits de couloir des ministères : il y a un an, au moment des confinements, de jeunes énarques tombaient de leur chaise en comprenant qu'ils pouvaient faire passer TOUT ce qu'ils voulaient devant les juridictions administratives.

Link to comment

Donc, nous sommes officiellement en dictature sanitaire. Semaine prochaine, la prohibition pour l'alcool et le tabac sont votées? Bientôt la chasse au gras? Semaine suivante, on hospitalise de force les personnes obèses pour une réduction de l'estomac et liposuction? J'exagère volontairement le trait mais ça va passer crème dans un futur proche?

  • Yea 2
  • Nay 1
Link to comment

Ce qui me dérange dans cette histoire, c'est qu'elle est révélatrice de tout ce qui ne va pas en France. Un peuple infantile qui attend tout de l'État mais lui résiste en même temps en permanence par simple esprit d'opposition.

 

Mettre son masque correctement dans les transports en commun, respecter les gestes barrières, c'était déjà extrêmement difficile dans ce pays. Résultat, face à un peuple d'enfants, on a un gouvernement paternaliste, constamment obligé de menacer, de traiter les gens comme des débiles.

Au Japon, il y a pas eu de confinement. Quand les cas commençaient à remonter, le gouvernement décrétait "l'État d'urgence", qui signifiait concrètement aux gens...de faire attention. Les restaurants étaient ouverts jusqu'à 20 heures, on fermait les bars et puis c'est tout. Et en fait, ça a marché.

 

La démocratie finalement, c'est très bien pour les peuples responsables comme les Suisses. C'est pas un truc de français.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
il y a 3 minutes, NicolasB a dit :

Donc, nous sommes officiellement en dictature sanitaire. Semaine prochaine, la prohibition pour l'alcool et le tabac sont votées? Bientôt la chasse au gras? Semaine suivante, on hospitalise de force les personnes obèses pour une réduction de l'estomac et liposuction? J'exagère volontairement le trait mais ça va passer crème dans un futur proche?

Un futur proche je l'ignore, mais la porte est ouverte. À partir du moment où l'on peut forcer sans aucune limite les gens à subir des interventions thérapeutiques, la seule limite est l'imagination des politiciens et des hauts fonctionnaires. 

 

Les corps n'appartiennent plus aux gens, mais à l'État, et l'Histoire retiendra que de nombreux libéraux y auront applaudi des deux mains.

  • Yea 2
  • Huh ? 1
Link to comment
52 minutes ago, Bézoukhov said:

Je sais pas si nos libéraux de Twitter (*) se rendent compte du truc.

Il y a deux mois, les trois pouvoirs, via les institutions de la République, n'acceptaient le pass sanitaire que parce qu'il n'impacterait pas la vie quotidienne. L'exécutif se dédit et les deux autres suivront bien docilement. Les gens apprendront quand qu'il ne faut jamais laisser de pouvoir à un Etat ?

Le gouvernement aurait pu choisir d'avoir du courage, et de dire : "vaccination obligatoire" ; j'aurais été contre, mais au moins, on ne s'attaque qu'à une liberté, et une seule. Ici, on réduit à nouveau massivement les libertés d'aller et venir, de faire du commerce et tutti quanti. Et ils applaudissent. Parce qu'il y a un an et demi, ils lui ont déjà laissé ce pouvoir, alors pourquoi le refuser à nouveau, hein ?

 

Ces petits crétins vont crânement expliquer que dans une dictature, blabla, Dolores, pour se différencier du vulgum comploticum. Mais la vérité, c'est qu'ils applaudissent des deux mains à une dégringolade supplémentaire dans l'Etat de droit libéral.

 

(*) C'est une nouvelle catégorie sociologique qui couvre aussi des gens qui ne sont pas sur Twitter.

Tu viens précisément de résumer ma pensée.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...