Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Freezbee

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Lancelot a dit :

Déjà commencer en disant que ce n'est pas la faute du covid ça fait du bien.

 

Par contre au moment où ça dit que supprimer le numerus clausus ne servirait à rien et qu'il n'y a pas de solution, telle la fosse, je deviens sceptique. Je veux bien que ça soit du long terme mais c'est quand même une étape essentielle qu'on évacue avec des effets de manche.

 

Ah, plus tard il y a quand même des trucs :

 

Ok fair enough, ça me paraît un peu surréaliste comme situations mais je ne suis pas sur le terrain. Donc concrètement ça se traduit par quoi, des cours de médecine élémentaire à l'école (du genre home economics) ? C'est pas forcément con.

 

Ok simplification administrative c'est très bien. Augmenter les salaires et les conditions de travail de ceux qui bossent ça arrivera avec une mise en concurrence.

 

 

Je ne sais pas si je suis d'accord avec tout mais je trouvais ce thread/témoignage intéressant

Link to comment
il y a une heure, Miss Liberty a dit :

 

Ps : on paye déjà un forfait aux urgences. J'ai déjà reçu une facture, de 15 euros. C'est la double peine. 

C'est le ticket modérateur non ?

Si tu n'as pas une mutuelle qui pratique le tiers payant tu le règles puis tu te fais rembourser.

Link to comment
25 minutes ago, Bisounours said:

C'est le ticket modérateur non ?

Si tu n'as pas une mutuelle qui pratique le tiers payant tu le règles puis tu te fais rembourser.

Non, c'était un forfait spécifique urgences, une nouveauté 2021. Je cite une description sur un site d'assurance : « L’objectif de ce forfait est de désengorger les urgences. Le Gouvernement mise sur le fait que cela incitera les patients à privilégier la médecine de ville plutôt que de se rendre directement au sein d’un hôpital en cas de besoin »

 

C'est tout à fait l'idée que tu proposes : faire payer pour désinciter. Et je dis que c'est du foutage de gueule de la part du gouvernement de découvrir que les gens vont à l'hôpital pour tout, alors que c'est l'État qui fait tout depuis des décennies pour que la médecine de ville n'existe plus... La dernière idée lumineuse étant en plus de virer les soignants non vaccinés et d'empêcher les médecins non vaccinés d'exercer, comme s'il y avait en trop... 

  • Sad 1
Link to comment
il y a 23 minutes, Miss Liberty a dit :

une nouveauté 2021

Ah je ne connaissais pas ce nouveau dispositif.

Évidemment que le problème est en amont puisqu'il y a pénurie de médecins généralistes. Mais là où c'était pas franchement un problème, à savoir consulter son toubib en urgence pour de la bobologie et être rassuré, ça en en devient un en service d'urgences hospitalières.

Le numerus clausus sévit toujours au fait ?

Link to comment
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :

 

Un système qui repose sur le fait que certains sont prêts à sacrifier leur vie personnelle est un mauvais système. Le système s'effondre non pas à cause de la féminisation de la profession, mais à cause d'une pénurie de main d'oeuvre. Les infirmières ont historiquement toujours été des femmes, par exemple.

Historiquement les infirmières étaient des religieuses et ne faisaient pas 35h. Les femmes médecins travaillent 30% de moins que les hommes (comme les avocates), alors qu'elles devraient plus travailler, les femmes consultent plus que les hommes. La numerus clausus peut passer de 4000 à 10k-15k. En 69, avant le numerus clausus, on formait 16K médecin par an, conséquence de la loi Debré qui à crée des CHU partout.

Link to comment
10 minutes ago, GilliB said:

La numerus clausus peut passer de 4000 à 10k-15k. En 69, avant le numerus clausus, on formait 16K médecin par an, conséquence de la loi Debré qui à crée des CHU partout.

Tiens, comment tu expliques les témoignages du genre "de toutes façons on ne peut pas former plus d'internes" ?

 

Si effectivement l'outil de formation est susceptible de former 3 ou 4 fois plus de médecins ça change quand même bien la donne.

Link to comment
Il y a 2 heures, Miss Liberty a dit :

Ma seule façon de faire voir mon fils par quelqu'un capable d'écouter ses bronches et vérifier ses oreilles quand il a un rhume qui traîne et s'aggrave, c'est les urgences. Il y a deux semaines d'attente chez tous les généralistes de ma ville, et si par miracle un jour il y avait moins chez un autre médecin que le "mien" (Il l'a vu deux fois en 16 mois, moi deux fois en 3 ans), c'est impossible car "on ne prend pas de nouveau patient".

Évidemment, quand on organise le désert médical et que le généraliste est assailli de tâches ingrates (souvent réduit à écrire des ordonnances pour consulter un spécialiste) plus de rdv de suivi de vieux, il ne faut pas s'étonner que les urgences soient remplies par de la "bobologie". Et qu'il y ait 4 heures d'attente. 

 

Ps : on paye déjà un forfait aux urgences. J'ai déjà reçu une facture, de 15 euros. C'est la double peine. Pas d'autres solutions, et on te fait payer comme si tu abusais du système parce que c'est rigolo de prendre ta bagnole pour aller à 30km et poireauter des heures dans une salle d'attente, le tout pour ressortir avec une ordonnance pour du sérum physiologique... 

Maintenant les médecins ont un télésecrétariat au maghreb, et même pire doctolib, et sont injoignables. En ville il y a sos médecins, à la campagne une consultation de 20h à 24h. Apres plus de médecins; conseil du médecin régulateur, ambulance vers l'hopital, SMUR pour les cas graves. Donc on ne laisse pas les gens mourir, mais si erreur du régulateur, probleme tjs possible. 

Depuis 20 ans, c'est une volonté délibérée de l'état de déposséder le privé des urgences, qui s'est laissé faire, les actes non programmés ne sont pas rentables et sources de conflits judiciaires. Le 15 à drainé toutes les urgences, l'hôpital public monopolisé les urgences.. qui sont dans les faits pris en charge par des médecins étrangers qui sont sous payés, et des étudiants qui sont aussi sous payés.

Link to comment
il y a 2 minutes, Mathieu_D a dit :

Tiens, comment tu expliques les témoignages du genre "de toutes façons on ne peut pas former plus d'internes" ?

 

Si effectivement l'outil de formation est susceptible de former 3 ou 4 fois plus de médecins ça change quand même bien la donne.

A l'époque, les médecins généralistes faisaient un internat de 1 ans, cela concernait 50% des médecins, les spécialistes faisaient soit 4 ans d'internat dans un CHU (10%), soit des CES avec des stages dans les hôpitaux périphériques.  

Link to comment
il y a 51 minutes, GilliB a dit :

Les femmes médecins travaillent 30% de moins que les hommes alors qu'elles devraient plus travailler, les femmes consultent plus que les hommes.

Gnié ? En plus y'a des gynéco mâles du coup je comprends encore moins cette remarque

  • Yea 1
Link to comment
il y a 13 minutes, ttoinou a dit :

Gnié ? En plus y'a des gynéco mâles du coup je comprends encore moins cette remarque

Les gyneco masculins en général sont des gynéco obstétrique (des chirurgiens) et les gynéco médicales, en majorité, sont des femmes qui n'opèrent pas. 

Link to comment
6 hours ago, Lancelot said:

Il faut éduquer la population en masse, et dès l’école, sur ce qui est urgent, grave ou pas. Sur les signes d’alerte, les soins de premiers secours, sur les pathologies bénignes qui encombrent les urgences et les salles d’attente. Parce que si les médecins et les autorités sont coupables de n’avoir pas anticiper la démographie, le vieillissement et tout le reste, le patient aussi est coupable. De se pointer aux urgences avec son gamin de 10 ans qui a de la fièvre depuis 2h et mal à la gorge, de se pointer pour le 3ème rhume de la saison alors que le rhume passe seul, de vouloir toujours tout, tout de suite (et avec une ambulance en plus pour le retour !).

"Le patient est coupable". Stupide patient qui ne sait pas se soigner tout seul. À côté de ça, les médecin enragent quand les patients arrivent avec leur diagnostic google. Faudrait savoir.

 

Alors que le problème des urgences engorgées par les cas bénins est trivial à "régler": coller une infirmière devant l'entrée pour faire du triage. Ça ne réglera pas les problèmes soulevés par Miss Liberty, mais ça réglera au moins le problème des gens qui n'avaient pas besoin de voir un médecin en premier lieu.

 

Dans un deuxième temps, on pourrait imaginer la création de "clinique bobologie" spécialisées pour ces cas là, puisque les médecin de villes ne peuvent/veulent plus assurer ça, et, rêvons un peu, former des infirmières améliorées pour décharger les médecins des problèmes qui ne demandent pas 10 ans d'étude pour savoir soigner.

 

Quote

vouloir toujours tout, tout de suite (et avec une ambulance en plus pour le retour !)

Vu les délais pour obtenir un rendez-vous chez le médecin et les temps d'attente aux urgences, il faut l'oser celle-là! À bas oui, désolé de vouloir voir un médecin pour ma bronchite avant qu'elle ne soit transformée en pneumonie! Et quelle idée de ne pas vouloir rester une semaine à souffrir quand il suffirait d'une prescription pour régler le problème. Ou de ne pas vouloir passer 6h au urgences, exposé à toute sorte de miasmes, quand on a soit même 40° de fièvre

  • Yea 2
Link to comment
1 hour ago, Jensen said:

À côté de ça, les médecin enragent quand les patients arrivent avec leur diagnostic google. Faudrait savoir.

 

Je comprends très bien les médecins que ça énerve.  Témoignage d'une amie généraliste: "à quoi ça sert qu'on fasse 10 ans d'études si vous avez trouvé la réponse sur le web?"

 

Perso, mon médecin m'a appris à me soigner moi même.  A force de faire des ordonnances quasi identiques en m'expliquant à quoi sert chaque médoc, j'ai fini par comprendre comment enrayer les débuts de rhino afin d'éviter d'en arriver au stade où j'ai besoin de lui.

  • Yea 1
Link to comment
2 hours ago, Jensen said:

Alors que le problème des urgences engorgées par les cas bénins est trivial à "régler": coller une infirmière devant l'entrée pour faire du triage. Ça ne réglera pas les problèmes soulevés par Miss Liberty, mais ça réglera au moins le problème des gens qui n'avaient pas besoin de voir un médecin en premier lieu.

 

Il y a un passage par le box des infirmières pour faire du triage, ce sont elles qui font les priorités et qui notent toutes les informations chiffrables pour le médecin (température, poids, etc). 

 

@LancelotOn n'est pas complètement cons non plus, je te rassure. 

Avant un certain âge, quand ton gamin ne parle pas et ne sait exprimer son degré de maladie que par d'autres signes (pleurs, sommeil, appétit), c'est un peu compliqué de deviner tout seul à quel point c'est important de consulter. Le gamin ne va pas te dire "j'ai une inflammation du tympan, j'ai super mal aux oreilles, c'est pour ça que je refuse de dormir cette nuit". Un exemple classique, c'est celui de l'infection urinaire. Ça n'est pas facile du tout à diagnostiquer chez un bébé, et ça doit être pris suffisamment tôt pour éviter les complications graves. Plus basique, la bronchite à répétition, c'est emmerdant, ça te fout un gamin asthmatique pour la suite (l'asthme non plus c'est pas gratuit pour la société). 

 

Évidemment si tu pouvais avoir ton médecin au téléphone 2 minutes tu ferais gagner du temps à tout le monde. Mais tu ne peux pas, tu as un répondeur téléphonique "les rdv se prennent en ligne" et si tu insistes en attendant dix minutes une secrétaire qui te dit "le prochain rdv est dans deux semaines, allez aux urgences". Pareil à l'hôpital, la dernière fois j'ai voulu appeler avant de me déplacer. Bah non, il n'y a que le numéro du standard de prises de rdv. 

 

  • Yea 1
Link to comment
1 hour ago, fm06 said:

Témoignage d'une amie généraliste: "à quoi ça sert qu'on fasse 10 ans d'études si vous avez trouvé la réponse sur le web?"

C'est une réponse profondément conne, et tellement révélatrice d'une mentalité de caste.

 

Si le web donne effectivement la bonne réponse, alors ses 10 ans d'études ne servent effectivement à rien, donc acte.

 

En réalité, elle sert:

- à confirmer/infirmer le diagnostic grâce à son expérience et un examen physique, qui sont irremplaçables (le web fait assez peu de distingo sur l'intensité des symptômes, et est parfois un peu fourre-tout, donc les diagnostics web, bof bof)

- à satisfaire la partie émotionnelle de notre cerveau: elle incarne l'autorité de la médecine, et pour beaucoup de personne ça a de la valeur, ne serait-ce qu'en les rassurant

- avoir une vision un peu plus large qu'une page web, qui est nécessairement concentrée sur un truc, alors qu'elle connaît des dizaines de causes possibles à un problème

- à servir de porte d'accès pour la plupart des médocs et tests. Pas forcément glorieux, mais ce sont eux qui l'ont réclamé, et le défendent à grand cri, ce rôle.

 

D'un autre côté, les médecins ne savent pas tout, surtout pour les patients avec conditions rares, et parfois faire ses recherches soit même *en plus* d'aller voir le médecin peut faire une différence considérable.

 

Donc elle devrait être un peu moins menacée par le fait que le patient ose utiliser une autre source d'info, et un peu plus dans la coopération avec son patient.

 

1 hour ago, fm06 said:

Perso, mon médecin m'a appris à me soigner moi même.  A force de faire des ordonnances quasi identiques en m'expliquant à quoi sert chaque médoc, j'ai fini par comprendre comment enrayer les débuts de rhino afin d'éviter d'en arriver au stade où j'ai besoin de lui.

Pareil, et mieux, mon spécialiste m'a appris à filer les bonnes info au généraliste. Dicter l'ordonnance, ça passe assez bien quand on commence par "la dernière fois, le spécialiste m'a prescrit X pour cette situation". Mais il ne faut pas s'attendre à ce que tous les patients en soit capable (ni tous les médecins...).

  • Yea 5
Link to comment
12 minutes ago, Miss Liberty said:

Il y a un passage par le box des infirmières pour faire du triage, ce sont elles qui font les priorités et qui notent toutes les informations chiffrables pour le médecin (température, poids, etc). 

Elle renvoie les gens chez eux s'ils ne relève pas des urgences? Après éventuellement leur avoir expliqué comment prendre soin d'un rhume? Ou tout le monde voit le médecin quoi qu'il arrive?

 

Dans mes souvenirs c'était le 2e cas, je serais content d'apprendre que ça a changé.

Link to comment
On 11/16/2021 at 7:45 PM, Johnnieboy said:

 

Ça m'étonne pas que de telles inepties viennent de toi, t’as toujours su te renouveler dans la connerie. Faut vraiment pas être quelqu’un de normal pour s’en « tamponner » de porter un masque en extérieur en été ou à vélo.

Quand tu sors de 1h de RER, je te mets au défi de ne jamais oublier de retirer ton masque des que tu sors. Ou alors change de masque (je ne supporte pas les masques jetables. Comment ça ce sont els seuls recommandés ? :D)

 

Le port du masque obligatoire est totalement débile. Je suis d'ailleurs surpris qu'il ne soit pas reimposé. Mais je suis surpris, et ce depuis mi 2020, qu'on en fasse tout un plat liberticide à côté des horreurs qui nous ont été imposées, alors que c'était avant tout un aveu clair d'incompetence de la part des instances de l'état .

On 11/16/2021 at 8:07 PM, Cthulhu said:

 

Slip ou caleçon, quel est le choix libéral ?

Thick or thin ?

On 11/16/2021 at 10:09 AM, Airgead said:

 

Je suis obligé de revenir, ça fait trop mal et je dois sanctionner.

 

Sanksion ? Is that you ?

On 11/16/2021 at 1:23 PM, poincaré said:

j'ai bien fait d'utiliser un pseudo, tiens.

Mon nom est sur contrepoints (bon, certes, pas pour le plus trollesque). Si mon employeur est trop con pour faire la différence entre mon métier et ma vision politique, c'est que je me serais déjà barré.

  • Haha 2
Link to comment
8 hours ago, Jensen said:

C'est une réponse profondément conne, et tellement révélatrice d'une mentalité de caste.

 

Si le web donne effectivement la bonne réponse, alors ses 10 ans d'études ne servent effectivement à rien, donc acte.

...

Ils ont suffisamment de formation pour ne pas se rendre compte a quel point elle est mauvaise dans certains domaines, l'exemple le plus frappant etant la nutrition. 

Link to comment

Ça parle de plus en plus de vaccination des moins de 12 ans. Pourrait-on m’expliquer le besoin de ça? Si certains rares enfants font des PIMS (4 l’année dernière sur Monaco), tous s’en sortent. Par contre bien plus d’enfants seraient susceptibles de faire une myocardite ou péricardite avec le vaccin, avec tous les problèmes que cela peut engendrer la suite de leur vie. 
 

quel est l’interêt? Ne pas infecter papy et mamie qui sont vaccinés? Ne pas faire circuler le virus? Pour ces deux questions on sait que c’est un non sens. Alors pourquoi vouloir absolument vacciner les enfants?? Le Covidisme de base? Personne ne s’approchera de mon fils!


et puis Blachier qui dit que la 5ème vague sera la plus haute jamais enregistrée… je croyais que beaucoup de gens avaient le Covid et les autres étaient vaccinés? Je ne comprends plus rien la…

 

Link to comment
il y a 31 minutes, SilenT BoB a dit :

quel est l’interêt?

On a trouvé une magnifique brèche pour fourguer des centaines de millions de vaccins de force.
Vu les stocks, la production, la manne de pognon que ça représente et les pots-de-vin associés, tout ce qui est piquable avec un prétexte même débile est ciblé.

Les populations les plus sans défense sont évidemment des proies clients privilégiés. Il est donc parfaitement logique de cibler les gamins.

Ce ne sont pas les charlatans et idiots utiles qui manqueront pour présenter des chiffres qui garantiront que ça a de l'intérêt.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Bisounours a dit :

Parce que tu cherches encore à comprendre ?

Oui! C’est mon caractère, ce qui n’est pas cartésien dans l’organisation humaine me perturbe et je dois comprendre pourquoi.

 

je ne vais quand même pas sacrifier mon fils sur l’hôtel du Covid quand même! 
 

Le pire dans tout ça, ce sont les gens qui font des sérologies, ont une blinde d’anticorps mais n’ont pas été PCRisés quand ils étaient positifs: pas de pass sanitaire. Donc, tu as des anticorps, tu as une preuve que tu ne crains rien mais non pour le pass, faut la piquouse. C’est un non sens total.

 

je suis complètement perturbé par ces non sens à répétition. Je n’accepte que très peu tout ce qu’on nous impose.

heureusement, dans plein de restos, et autres cafés ou bars, ils s’en battent les coucougnettes et ne demandent rien.

 

à Monaco dernière folie en date: pass sanitaire pour aller sur les terrasses des restaurants et bars/cafés dès le 1er Decembre. Donc en été le virus ne se propage pas dehors mais l’hiver oui. Ça sent le retour du masque dans les rues après un mois sans. C’est délirant, et encore on est pas à la séquestration des non vaccinés ou du pass vaccinal…

 

6 personnes sur 10 sont pour qu’on mettent les non vaccinés en lockdown, évidement! Ce sont les 60% de vaccinés qui disent ça, ils s’en foutent et se disent que eux ont fait l’effort et que tout le monde doit le faire. Après tout, les convictions de chacun on s’en bat les steaks! Ce monde part en sucette…

  • Yea 2
Link to comment
il y a 1 minute, SilenT BoB a dit :

Le pire dans tout ça, ce sont les gens qui font des sérologies, ont une blinde d’anticorps mais n’ont pas été PCRisés quand ils étaient positifs: pas de pass sanitaire. Donc, tu as des anticorps, tu as une preuve que tu ne crains rien mais non pour le pass, faut la piquouse. C’est un non sens total.

Se baser sur la sérologie est une hérésie qui va contre les dogmes qui fondent le Culte de la Sainte Piquouze, voyons. Au bûcher !

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...