Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Freezbee

Recommended Posts

"Bon courage" ça va encore.  Ce que je déteste c'est "- comment ça va  ? - comme un lundi" ou bien "- ouf, enfin vendredi".  Toutes ces personnes qui ressentent le travail comme une souffrance ou une punition me font pitié.  Et c'est d'autant plus consternant que les personnes avec qui je travaille font un boulot intellectuel bien au chaud assis dans un bureau.  On est bien loin de Germinal.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 23 minutes, fm06 a dit :

"Bon courage" ça va encore.  Ce que je déteste c'est "- comment ça va  ? - comme un lundi" ou bien "- ouf, enfin vendredi".  Toutes ces personnes qui ressentent le travail comme une souffrance ou une punition me font pitié.  Et c'est d'autant plus consternant que les personnes avec qui je travaille font un boulot intellectuel bien au chaud assis dans un bureau.  On est bien loin de Germinal.

 

Link to comment
42 minutes ago, fm06 said:

Toutes ces personnes qui ressentent le travail comme une souffrance ou une punition me font pitié. 

 

Et pourquoi ?

Et les gens qui investissent tout dans le boulot et qui, en dehors de leur vie professionnelle, sont des no-life, ils ne te font pas pitié ?

En quoi les gens qui ont des choix de vie différents du tien seraient-ils des beaufs ?

Que sais-tu de la vie de ces personnes ? Peut-être vivent-ils une vie hors professionnelle intense...

  • Yea 2
  • Love 1
Link to comment
28 minutes ago, Largo Winch said:

En quoi les gens qui ont des choix de vie différents du tien seraient-ils des beaufs ?

Se plaindre de travailler ce n'est pas un choix de vie, c'est une attitude.  Par ailleurs, ils me fatiguent à pleurnicher tout le temps.

Link to comment

Exactement, c'est une attitude. Et en quoi pose-t-elle problème ? Si des gens trouvent des plaisirs à la vie en dehors du travail, en quoi est-ce problématique ?

Et si moi ce sont les neuneus enthousiastes à l'esprit agentique corporate, qui passent 10h/j à s'investir au boulot de façon inefficace et lèche-cul qui me fatiguent, ça pose problème ?

Link to comment

Je ne pense pas qu'il dit que les gens trouvent du plaisir en dehors du travail, juste qu'elles dégagent des signaux négatifs concernant leur travail.

 

"Bon courage" dans l'idée de "puisqu'il n'y a pas d'autres choix que d'y aller."

 

A titre personnel je n'aime pas qu'on me le dise. Je n'ai pas besoin de courage pour aller au travail puisque j'aime faire mon travail. Et je plains les gens qui en ont besoin quotidiennement pour faire le leur. Ce doit être éprouvant.

Link to comment
10 minutes ago, Largo Winch said:

Exactement, c'est une attitude. Et en quoi pose-t-elle problème ? Si des gens trouvent des plaisirs à la vie en dehors du travail, en quoi est-ce problématique ?

Et si moi ce sont les neuneus enthousiastes à l'esprit agentique corporate, qui passent 10h/j à s'investir au boulot de façon inefficace et lèche-cul qui me fatiguent, ça pose problème ?

Oui enfin les gens qui se plaignent sont pénibles en général. Commencer la semaine par un "comme un lundi" en tirant la gueule c'est pénible.

Alors oui, on peut comprendre, on peut sympathiser, on peut compatir au sens propre "souffrir avec", mais, franchement, c'est pénible.

  • Yea 1
Link to comment

Et le fait que dans certains cas, il faille effectivement du courage pour continuer chaque jour un taf qui vous mine la santé, ça vous a traversé l'esprit ? C'est comme les pauvres qui font exprès de ne pas être riches, c'est bien fait pour leur gueule ceux pour qui chaque lundi est une souffrance et chaque fin de semaine une libération ? 

  • Yea 7
Link to comment
34 minutes ago, Vilfredo said:

Ben je la ressortirais en tout cas: “Je ne fais pas la gueule, j’ai juste d’autres centres d’interêt que toi”

Centre d'intérêt : faire la gueule.

 

Faudrait essayer ça sur un site de rencontre.

  • Haha 1
Link to comment
Il y a 1 heure, fm06 a dit :

Se plaindre de travailler ce n'est pas un choix de vie, c'est une attitude.  Par ailleurs, ils me fatiguent à pleurnicher tout le temps.

Il y a des tas de gens qui n'aiment pas leur métier. C'est triste mais c'est comme ça.

6d887982c11926c8b2689ef998107e1d.jpg

Link to comment

Je peux sentir l'envie des gens ici que ne vivent pas en un pays du tiers monde....

 

https://thepressfree.com/le-site-web-du-ministere-de-la-sante-du-bresil-touche-par-une-attaque-de-pirates-informatiques-et-des-systemes-en-panne/

 

"Le site Web du ministère de la Santé du Brésil touché par une attaque de pirates informatiques et des systèmes en panne"

Link to comment

 

Il y a 17 heures, Miss Liberty a dit :

Et le fait que dans certains cas, il faille effectivement du courage pour continuer chaque jour un taf qui vous mine la santé, ça vous a traversé l'esprit ? C'est comme les pauvres qui font exprès de ne pas être riches, c'est bien fait pour leur gueule ceux pour qui chaque lundi est une souffrance et chaque fin de semaine une libération ? 

 

Evidemment, il y a des boulots plus difficiles que d'autres.

A boulot identique, on trouve des états d'esprits différents, et il y a certains états d'esprits qui sont plus facile à vivre que d'autres.

Le fait est que personne ne devrait être coincé dans un boulot qui représente une souffrance, et je trouve qu'il y a trop de monde pour qui le travail est une souffrance, c'est quelque chose qu'il faudrait changer d'une manière ou d'une autre ?

On peut ne pas aimer son travail, le faire avec un bon état d'esprit malgré tout, et en même temps, travailler à la manière d'en changer...

Link to comment

La sur interprétation à la liborg.

Les gens qui disent "bon courage" sont rarement les plus branleurs. Travailler est difficile, il faut du courage.

 

Amusez-vous, trouvez une occupation. Moi par exemple la nouvelle lubie inspirée de Lancelot c'est de faire n'importe quoi avec le pass. La on vient de passer en couple avec deux fois le même pass au ciné.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 17 minutes, cedric.org a dit :

Amusez-vous, trouvez une occupation. Moi par exemple la nouvelle lubie inspirée de Lancelot c'est de faire n'importe quoi avec le pass. La on vient de passer en couple avec deux fois le même pass au ciné.

 

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment
il y a 45 minutes, cedric.org a dit :

La sur interprétation à la liborg.

Les gens qui disent "bon courage" sont rarement les plus branleurs. Travailler est difficile, il faut du courage.

 

Amusez-vous, trouvez une occupation. Moi par exemple la nouvelle lubie inspirée de Lancelot c'est de faire n'importe quoi avec le pass. La on vient de passer en couple avec deux fois le même pass au ciné.

Le pire c'est les gens qui disent "bonne vacances" ou qui demandent "alors, c'était bien tes congés?"

 

Pourriture communistes du syndicalisme triomphant à coup d'UBI...
M'foutrait l'feu à tout ça moi.

  • Haha 6
Link to comment
Citation

Interrogé sur d'éventuelles nouvelles mesures sanitaires, Olivier Véran a la prudence de ne rien exclure, mais soutient néanmoins que «nous ne nous dirigeons pas vers un confinement». Il écarte également l'idée de restreindre la circulation des Français à travers le pays : «Il n'y a pas de restrictions de circulation. Cette 5e vague est nationale. Il n'y a donc pas de risque d'exporter le Covid dans une zone où il n'est pas présent» déclare-t-il. Il formule en revanche quelques recommandations à l'approche des fêtes : «Je recommande de restreindre ses contacts dix jours avant le jour J, de faire un autotest en cas de doute, de bien respecter les gestes barrière, d'ouvrir régulièrement une fenêtre du salon.»

https://www.lefigaro.fr/politique/covid-19-nous-ne-nous-dirigeons-pas-vers-un-confinement-estime-olivier-veran-20211212

 

Link to comment

J'ai re-regardé l'excellente série Chernobyl de HBO. Les parallèles avec la gestion du covid-19 des deux dernières années sont devenus... frappants. Comme cette scène avec le chef des mineurs, où il désigne du doigt le masque filtrant que lui et ses ouvriers sont supposés porter sur le site "si ce truc marchait, vous le porteriez vous-même".

 

Ou le discours de l'apparatchik en chef le jour de l'accident, applaudi par ses sous-fifres, recommandant d'isoler tout le monde et de cacher la gravité des faits. Les appels à "combattre la désinformation", ce moment où Legasov est menacé par sa hiérarchie parce qu'il "propage des fausses nouvelles"... L'absence délibérée de suivi médical des mineurs et des conscrits envoyés sur la zone d'exclusion... Le début de l'épisode 4 avec la vieille femme qui refuse de se faire vacciner de quitter sa maison...

  • Yea 4
  • Post de référence 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Jesrad a dit :

J'ai re-regardé l'excellente série Chernobyl de HBO. Les parallèles avec la gestion du covid-19 des deux dernières années sont devenus... frappants. Comme cette scène avec le chef des mineurs, où il désigne du doigt le masque filtrant que lui et ses ouvriers sont supposés porter sur le site "si ce truc marchait, vous le porteriez vous-même".

 

Ou le discours de l'apparatchik en chef le jour de l'accident, applaudi par ses sous-fifres, recommandant d'isoler tout le monde et de cacher la gravité des faits. Les appels à "combattre la désinformation", ce moment où Legasov est menacé par sa hiérarchie parce qu'il "propage des fausses nouvelles"... L'absence délibérée de suivi médical des mineurs et des conscrits envoyés sur la zone d'exclusion...

On veut un article pour CP ! :)

  • Yea 1
Link to comment
il y a 2 minutes, Jesrad a dit :

Nah, le mieux ce serait une série de vidéos courtes, des extraits montés avec des vrais images et vidéos de Raoult et al. pour bien appuyer l’analogie.

Certes. Mais commence par un article pour évaluer la demande. ;)

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...