Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Nick de Cusa a dit :

Mais bon, c'est modus operandi normal dans toute cette affaire de Covid-19, rien a signaler 🙂

 

 

À qui profite le crime ?

Link to post
Share on other sites

Travaillant sur une thématique différente mais liée à la santé publique, je ne suis surpris de rien : science pipotée par cherry picking, gouvernance par posture et suiviste, anti-industrialisme, lobbyistes financés par l’Etat conseillant l’Etat et posant comme experts, OMS capturée, avis différents dépeints comme pas-bisou ou négationnistes. 

  • Yea 1
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

c'est fort l'impression que ca donne ; par exemple la guerre en cours autour des recommandations nutrition sante de l'USDA (deja pourquoi serait-ce le departement de l'agriculture qui devrait formuler les recommandations nutrition - sante, pour commencer ? Non ?)

 

~~

 

Retour a la question du confinement, pour une analyse non superficielle, ci-joint

What_Went_Wrong_Corona_and_the_World_aft.pdf

Link to post
Share on other sites

Lu dans le Figaro:

 

«Comme tout le monde, les enfants ont entendu les mots "guerre", "morts", les alertes coronavirus avec des voix anxiogènes. Comme tout le monde, ils ont aussi dû rester chez soi et, eux aussi, ont ressenti cette privation de liberté», observe Florence Millot, psychologue pour enfants et adolescents . «La preuve : en consultation, une enfant de cinq ans m’a dit qu’il y avait un avant et un après coronavirus. Je lui ai demandé ce qu’elle entendait par là. Elle m’a répondu : "Avant, on était libres".»

  • Sad 3
  • Ancap 1
Link to post
Share on other sites

https://www.wsj.com/articles/lockdowns-hit-minority-businesses-11592167529

 

Lockdowns Hit Minority Businesses
A study says 41% of black business owners disappeared in April.

 

J'ai hésité à le poster dans le topic émeutes à Minneapolis. Mais si on veut comprendre l'ampleur des manifestations aux US, c'est un paramètre plus qu'important à prendre en compte.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Zagor a dit :

https://www.wsj.com/articles/lockdowns-hit-minority-businesses-11592167529

Lockdowns Hit Minority Businesses
A study says 41% of black business owners disappeared in April.

J'ai hésité à le poster dans le topic émeutes à Minneapolis. Mais si on veut comprendre l'ampleur des manifestations aux US, c'est un paramètre plus qu'important à prendre en compte.

 

Depuis le début, je me dis que l'amusement des gouvs (sans doute surtout le deep state) partout avec les populations est un jeu dangereux.

Je le pensais déjà avec le 80km/h en France.

Aucune de ces mesures coercitives et vexatoires ne dépasse elle seule un seuil limite,

mais par contre, l'accumulation des saloperies à l'égard des populations ne peut pas être éternelle sans que ça pête.

 

La bureaucratie est complètement saoule de son propre pouvoir et n'a actuellement aucun scrupule à en abuser.

Elle est de plus inconsciente du mal causé aux gens. Et en plus irresponsable.

 

Ce sont les têtes des hauts-fonks qu'il faut foutre aux bouts des piques

et donner à bouffer aux polytocards,

pour que tout ça s'arrête.

Link to post
Share on other sites
Le 24/06/2020 à 12:21, Rübezahl a dit :

 

Depuis le début, je me dis que l'amusement des gouvs (sans doute surtout le deep state) partout avec les populations est un jeu dangereux.

Je le pensais déjà avec le 80km/h en France.

Aucune de ces mesures coercitives et vexatoires ne dépasse elle seule un seuil limite,

mais par contre, l'accumulation des saloperies à l'égard des populations ne peut pas être éternelle sans que ça pête.

 

La bureaucratie est complètement saoule de son propre pouvoir et n'a actuellement aucun scrupule à en abuser.

Elle est de plus inconsciente du mal causé aux gens. Et en plus irresponsable.

 

Ce sont les têtes des hauts-fonks qu'il faut foutre aux bouts des piques

et donner à bouffer aux polytocards,

pour que tout ça s'arrête.

 

C'est une vision romantique des choses. 

La réalité, c'est que tout ceci participe d'un mouvement d'ensemble de la société ; il n'y a pas d'un côté des méchants malfaisants décidant dans leur château de tabasser le peuple, et de l'autre le peuple ne réclamant qu'à vivre sagement du fruit de son travail. Nous sommes à la troisième génération de culs bordés de nouille, et l'attrait du collectif est devenu si fort il y a 30/40 ans qu'on a tout misé dessus, en écrabouillant l'individu. On arrive au bout de la logique, le balancier va repartir dans l'autre sens, après un douloureux passage par des tensions inévitables entre les tenants du collectif et ceux de l'individualisme.

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, h16 a dit :

... On arrive au bout de la logique, le balancier va repartir dans l'autre sens,

quels sont les éléments qui te font dire ça ?

 

il y a 7 minutes, h16 a dit :

La réalité, c'est que tout ceci participe d'un mouvement d'ensemble de la société ; il n'y a pas d'un côté des méchants malfaisants décidant dans leur château de tabasser le peuple, et de l'autre le peuple ne réclamant qu'à vivre sagement du fruit de son travail.

qu'une partie de la société soit pour le collectivisme, ok. On les entend suffisamment vociférer.

Mon sentiment est que ce n'est pas la majorité de la population.

Ils sont assez pour donner le la du grégarisme, ce qui suffit à notre malheur, mais ça n'est pas une preuve qu'ils soient majoritaires.

Sauf erreur, il suffit d'un peu plus de 10% d'éléments en cohérence dans un groupe pour influencer tout le reste (si ce reste est constitué d'éléments atomiques indépendants).

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Rübezahl a dit :

quels sont les éléments qui te font dire ça ?

4000 ans d'Histoire ?

 

à l’instant, Rübezahl a dit :

qu'une partie de la société soit pour le collectivisme, ok. On les entend suffisamment vociférer.

Mon sentiment est que ce n'est pas la majorité de la population

80% des gens suivent. C'est ainsi.

à l’instant, Rübezahl a dit :

Sauf erreur, il suffit d'un peu plus de 10% d'éléments en cohérence dans un groupe pour influencer tout le reste (si ce reste est constitué d'éléments atomiques indépendants).

Ben justement.

Link to post
Share on other sites

Cette semaine dans mon hosto, réunion avec des huiles. Un médecin qui n'a rien à craindre pour sa carrière : "le confinement a tué autant de personnes qu'il en a sauvé." Les autres médecins autour de la table opinent du chef. On est dans un des 40 départements les plus touchés par l'épidémie, notez bien.

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Cortalus a dit :

Cette semaine dans mon hosto, réunion avec des huiles. Un médecin qui n'a rien à craindre pour sa carrière : "le confinement a tué autant de personnes qu'il en a sauvé." Les autres médecins autour de la table opinent du chef. On est dans un des 40 départements les plus touchés par l'épidémie, notez bien.

Bon et il s'appuie sur quoi pour dire ça ? 

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, h16 a dit :

Bon et il s'appuie sur quoi pour dire ça ? 

 

A mon avis, un doigt et de l'eau.

 

C'est des médecins de terrain, pas des chercheurs. Donc, observations personnelles dans leur périmètre d'intervention et échanges avec leurs pairs. Le seul constat fiable qu'on peut en tirer à mon avis est que la pertinence du confinement comme mesure sanitaire n'est pas incontestée dans le milieu hospitalier, contrairement à ce qu'on pourrait supposer au premier abord. Je ne vais pas rentrer dans le détail anecdotique des cas dont j'ai entendu parler. Disons que la problématique centrale est que les patients ont été confrontés à une altération grave de leur capacité à comparer les risques respectifs d'une venue à l'hôpital pour recevoir des soins et d'un séjour prolongé à leur domicile malgré des symptômes inquiétants. Ce n'est donc pas tant le confinement en lui-même que l'atmosphère de paranoïa qui est en cause. On a très concrètement dissuadé les gens d'aller se faire soigner pour tous les symptômes qui ne rappelaient pas la covid. Et ça ce n'est que la partie "urgences" du problème.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Cortalus a dit :

 

A mon avis, un doigt et de l'eau.

 

C'est des médecins de terrain, pas des chercheurs. Donc, observations personnelles dans leur périmètre d'intervention et échanges avec leurs pairs. Le seul constat fiable qu'on peut en tirer à mon avis est que la pertinence du confinement comme mesure sanitaire n'est pas incontestée dans le milieu hospitalier,

 

ah bah heureusement, puisqu'elle est contestable de toute façon... Néanmoins, affirmer que le confinement a déjà fait autant de morts que l'épidémie, c'est hardi. Qu'il puisse, par ricochet économique, provoquer des morts par la suite, ça pourrait se défendre (et il y aura certainement des estimations un jour), qu'il y ait des morts liés directement au confinement (manque de soins typiquement), ça ne fait pas de doute, mais c'est le "autant" qui me paraît indispensable à justifier solidement. 

 

il y a 6 minutes, Cortalus a dit :

Ce n'est donc pas tant le confinement en lui-même que l'atmosphère de paranoïa qui est en cause. On a très concrètement dissuadé les gens d'aller se faire soigner pour tous les symptômes qui ne rappelaient pas la covid. Et ça ce n'est que la partie "urgences" du problème.

 

Certes mais tout ceci fait partie du domaine de l'impression.

Link to post
Share on other sites
à l’instant, h16 a dit :

 

ah bah heureusement, puisqu'elle est contestable de toute façon... Néanmoins, affirmer que le confinement a déjà fait autant de morts que l'épidémie, c'est hardi. Qu'il puisse, par ricochet économique, provoquer des morts par la suite, ça pourrait se défendre (et il y aura certainement des estimations un jour), qu'il y ait des morts liés directement au confinement (manque de soins typiquement), ça ne fait pas de doute, mais c'est le "autant" qui me paraît indispensable à justifier solidement. 

 

 

Certes mais tout ceci fait partie du domaine de l'impression.

 

Personnellement, ce qui m'a frappé, c'est que personne n'a contesté cette affirmation. C'est passé comme une lettre à la poste c'est passé comme un colis par amazon.

Link to post
Share on other sites

Juste pour donner une idée. J'avais un week-end de garde administrative en mai. Sur mon tableau des lits dispos : de la place à ne plus savoir qu'en faire en périmètre covid. En pneumo, cardio, gastro, etc. : pas une place de libre. On s'appelle avec les collègues des autres hostos du coin par voir qui peut prendre quoi : même chose partout.

 

Autrement dit : non seulement les gens hésitaient à venir à l'hôpital par peur d'attraper la covid. Mais en plus quand ils venaient on n'avait pas de place. Par peur de saturer la capacité hospitalière avec la covid on a organisé la saturation hospitalière hors covid. Il faut bien comprendre qu'on a commencé par réduire le nombre de lit (interdiction de mettre deux patients dans une chambre double) puis que chaque ouverture de lit en périmètre covid avait pour pendant une fermeture hors périmètre covid, et enfin qu'une fois délimités les périmètres covid et hors covid dans l'organisation hospitalière on ne pouvait plus revenir en arrière pour différentes raisons (techniques, mais aussi organisationnelles et psycho-politiques).  Peut-être que cela présente un bilan bénéfique dans les zones les plus touchées, mais dans mon coin, qui est plutôt à l'intersection des périphéries des gros clusters, on en a trop fait rétrospectivement.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Comme tjs dans les questions systémiques, la vision binaire n'est pas pertinente, la doxa "toute chose étant égale par ailleurs" ne mène nulle part.

Le confinement a baissé le nombre de malade, mais en même temps ;) a augmenté le nombre de tués.

Le confinement a fait 10 000 morts de moins , mais la désorganisation des structures de soins (masques, tests, cliniques fermées..) a fait 30000 morts de plus.

La covid n'est certes pas une petite grippe, mais pas une grosse virose. Entre les deux.

On le savait depuis le début, on avait un modèle , le diamond princess.

On nous a vendu le SRAS I avec 30% de létalité, on a eu une virose respiratoire classique hivernale.

PS Nos droits fondamentaux ont été piétinés, et tout le monde est content. J'ai discuté avec des travailleurs confinés, ils sont ravis. 2 mois de vacances.

Link to post
Share on other sites

Mmmh pour l'instant on n'a pas tellement eu d'indices d'une surmortalité significative par manque de soins due au confinement.

 

(Sinon oui moi aussi j'ai béni le confinement pour ma situation personnelle.)

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Mathieu_D a dit :

Mmmh pour l'instant on n'a pas tellement eu d'indices d'une surmortalité significative par manque de soins due au confinement.

 

(Sinon oui moi aussi j'ai béni le confinement pour ma situation personnelle.)

Tu as l'Allemagne qui a eu une politique rigoureuse qui a eu 20 000 morts de moins, et nous une politique autoritaire qui a désorganisé la filière de soins.

Le confinement a peut-être ralentit la propagation du virus, mais j'en doute. J'habite dans un cluster où le virus a été détecté 15 jours avant le confinement et il n'y a pas eu d'explosion du nombre de cas sans confinement, juste une fermeture des écoles et lycées. En fait on découvre un malade covid parce qu'il est dans un état sérieux, mais il y a déjà 10 porteurs, d'où l'impression de développement exponentielle quand on teste l'entourage.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Que le confinement ait été inutile je veux bien, qu'il ait causé plus de dégâts médicaux que la maladie je suis sceptique.

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Mathieu_D a dit :

Que le confinement ait été inutile je veux bien, qu'il ait causé plus de dégâts médicaux que la maladie je suis sceptique.

 

C'est vraiment difficile voire impossible a evaluer.

Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, Johnnieboy said:

 

C'est vraiment difficile voire impossible a evaluer.

On peut déduire des choses de la surmortalité statistique de la période dans un premier temps.

Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Mathieu_D a dit :

On peut déduire des choses de la surmortalité statistique de la période dans un premier temps.

 

Et comment ? La surmortalité est normale car due au Covid-19.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Mathieu_D a dit :

Que le confinement ait été inutile je veux bien, qu'il ait causé plus de dégâts médicaux que la maladie je suis sceptique.

Sur tout ce qui est cassos mentaux j'en suis relativement convaincu.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Mathieu_D a dit :

Que le confinement ait été inutile je veux bien, qu'il ait causé plus de dégâts médicaux que la maladie je suis sceptique.

Je n'ai jamais dit que le confinement a causé plus de mort que le covid. Je parle de la désorganisation qui a entraîné une surmortalité. 

D'ailleurs l'INSEE parle surmortalité, on sait pas si c'est du Covid ou autre chose, comme à chaque épisode de grippe la surmortalité est attribué à la grippe pendant un épisode viral repéré par le réseau sentinelles (groupes de medecins liberaux qui signalent des épisodes infectieux).

Link to post
Share on other sites

Oui enfin pour le coup ici la surmortalité tombe bien dans les zones géographiques et les tranches d'âges attendues pour la Covid et proche du nombre des décès identifiés.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

@Lancelot @Johnnieboy

The Condoms of the Face: Why Some Men Refuse to Wear Masks

Citation

 

It’s not the first time masculine ideology has driven resistance to a public health initiative.

In reality, whether it’s a mask or a condom, resistance to these barrier methods of protection—both of which keep the wearer from transmitting a virus to someone else—clearly presents a danger to public health. A man without a mask is willfully endangering people around him by refusing to block his spit and the viruses it could contain. Why would he take these risks to himself and to others?

When HIV emerged in the United States, a key part of the public health response was to urge consistent condom use. Although the advice made obvious sense, in some pockets of the population, people resisted it. Researchers began to dig into the social factors that motivated this resistance. They found that among men who were having sex with women, “masculine ideology” was associated with rejection of condom use.

 

Je ne sais même pas comment répondre à cette analogie grandiose (qui nous vient d'un PhD ayant écrit un "penetrating" book sur le pénis). A part que je n'ai pas une tête de bite.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Le 28/06/2020 à 09:56, h16 a dit :

Bon et il s'appuie sur quoi pour dire ça ? 

 

Ce qui est intéressant, c'est le ras le bol.

Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Vilfredo Pareto a dit :

@Lancelot @Johnnieboy

The Condoms of the Face: Why Some Men Refuse to Wear Masks

Je ne sais même pas comment répondre à cette analogie grandiose (qui nous vient d'un PhD ayant écrit un "penetrating" book sur le pénis). A part que je n'ai pas une tête de bite.

 

Le pire, c'est que je ne refuse pas. Mais si je n'en ai pas, je trouve pas qu'il s'agisse d'un crime contre l'Humanite de ne pas en porter. Je fais un test serologique aujourd'hui, d'ailleurs !

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...