Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Recommended Posts

il y a 19 minutes, Tramp a dit :

Pour le couvre feu on trouve 12 000 flics, pour empêcher les attaques de commissariat c’est plus dur

 

Le Monde - Voici les attestations de déplacement à fournir pendant le couvre-feu
 
Le gouvernement a mis en ligne, vendredi soir, l’attestation nécessaire pour certains déplacements, avant l’application du couvre-feu en Ile-de-France et dans huit métropoles.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/10/16/voici-les-attestations-de-deplacement-a-fournir-pendant-le-couvre-feu_6056356_3244.html

 

Il aura fallu deux jours aux autorités pour mettre en ligne des attestations 100% identiques à celles de Mars???

Link to post
Share on other sites

Ben le temps de demander a la hiérarchie l'autorisation de lancer le projet, le temps de designer un chef de projet, un sponsor de projet, de faire une réunion de mise sur pied du projet, de trouver le document sur le serveur, de vérifier que c'était le bon document, ensuite creer la task force "document confinement octobre", presenter le projet en réunion. Faire les retouches des réunions sur le docu. Trouver le temps de faire une bilat' avec le sponsor avant vendredi midi. Décider de garder le document initial. Voir avec la com' sur la meilleure manière de diffuser le document. 

Faire valider le projet. 

 

2 jours c'est ultra rapide. 

  • Haha 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Cortalus a dit :

Pour avoir vécu de l'intérieur de l'hôpital public toute cette histoire, je ne peux que confirmer ce qui a été écrit plus haut : les mesures liberticides n'ont pas pour but de protéger la population, mais de protéger le système de santé.

...

Merci pour ce post.

Et soutien dans ce dur boulot.

(Mon hôpital local avait fermé les nuits pendant quasi 1 an, faute de personnel (burnout du médecin en charge), mais tout le monde fait semblant de ne pas comprendre).

Link to post
Share on other sites

La presse régionale chez moi :

Le taux d'occupation des lits en service de réanimation est actuellement de 100%, avec notamment trois patients Covid.

Le taux d'occupation des lits en service de réanimation est de 100%

A ce jour, 15 personnes sont hospitalisées en réa, dont 3 covid.

15 lits de réa pour un département qui compte 150.000 personnes, soit 1 lit de réa pour 10.000 personnes.

La population qui travaille lâche la moitié de son salaire pour ça.

Mais le scandale c'est d'être malade et d'avoir une occupation de 100%.

Suffit de regarder le coté du ratio qu'on veut pour s'indigner de ce qui nous arrange.

  • Confused 3
Link to post
Share on other sites

Ça aurait été moins choquant en mars parce que la réa est paramétrées pour des moments non épidémiques et ça suffit (peut-être, je ne me prononce pas). 

 

Mais ne pas avoir au moins doublé ou triplé les possibilités depuis 6 mois est très problématique. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, poney a dit :

Ben le temps de demander a la hiérarchie l'autorisation de lancer le projet, le temps de designer un chef de projet, un sponsor de projet, de faire une réunion de mise sur pied du projet, de trouver le document sur le serveur, de vérifier que c'était le bon document, ensuite creer la task force "document confinement octobre", presenter le projet en réunion. Faire les retouches des réunions sur le docu. Trouver le temps de faire une bilat' avec le sponsor avant vendredi midi. Décider de garder le document initial. Voir avec la com' sur la meilleure manière de diffuser le document. 

Faire valider le projet. 

 

2 jours c'est ultra rapide. 

 

Le problème c'est que c'est le même fonctionnement dans l'administration de la santé ce qui abouti à ca:

 

Il y a 4 heures, poney a dit :

 

 

Mais ne pas avoir au moins doublé ou triplé les possibilités depuis 6 mois est très problématique. 

 

Link to post
Share on other sites

Faut dire qu'on leur avait dit qu'il n'y aurait pas de 2eme vague. 

 

Après du point de vue sociologie des organisations, tout ça est malheureusement normal pour une administration. 

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, poney a dit :

Faut dire qu'on leur avait dit qu'il n'y aurait pas de 2eme vague. 

 

Après du point de vue sociologie des organisations, tout ça est malheureusement normal pour une administration. 

Vous êtes méchant avec Emmanuel, il n'y avait pas de masques, vous gueulez parce qu'il faut le porter tout le temps, il n'y avait pas de test, vous gueulez parce qu'on en fait trop. En tout cas chez moi, le préfet à interdit les plages après 22h alors que les troquets sont ouverts la soirée. 

Link to post
Share on other sites
Le 16/10/2020 à 09:37, Largo Winch a dit :

 

En fait il y a bien un dérapage que l'on peut factuellement observé : avec 1700 lits de réanimation occupés pour Covid, le système hospitalier français a priori dimensionné pour 67 millions d'habitants est au bord de la saturation.

(...)

 

On est actuellement dans la même situation : c'est le système hospitalier qui fait preuve d'irresponsabilité en accusant les Français de comportements "irresponsables".

Il y a vraiment un article à écrire à partir de ces éléments (et peut-être à coécrire avec Cortalus pour avoir un point de vue de l'intérieur ?)

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Domi a dit :

Il y a vraiment un article à écrire à partir de ces éléments (et peut-être à coécrire avec Cortalus pour avoir un point de vue de l'intérieur ?)

L'article est écrit.

Link to post
Share on other sites

Adieu mon samedi soir.

6 semaines de couvre-feu. Je pense que je ne vais pas tenir leur délires plus longtemps.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Lugaxker a dit :

Il fallait empêcher les français d'aller picoler le samedi soir pour qu'ils commencent à désobéir. Marseille 

 

 

C’est Marseille, bébé !

  • Love 1
Link to post
Share on other sites
On 10/16/2020 at 10:04 AM, L'affreux said:

 

Je n'ai pas plus de données, mais @Gilles rapportait ici il y a quelques jours que la vaste majorité des personnes guéries du covid-19 souffrent de séquelles, principalement de la fatigue et de difficulté de concentration.

  

 

C'est un point qui devrait rendre prudent sur la stratégie de l'immunité collective. Il est à tout le moins plus prudent d'y aller doucement, c'est-à-dire avec des charges virales le plus bas possible.

Est-ce qu’il y a une base scientifique à ce concept de l’immunité collective?

Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, Antoninov a dit :

Est-ce qu’il y a une base scientifique à ce concept de l’immunité collective?

 

C'est assez spéculatif. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle je n'ai pas signé la déclaration de Great Barrington (je suis en accord avec les prémisses de celle-ci, mais je trouve que parier sur l'immunité de groupe en espérant que les plus vulnérables soient épargnés fait un peu wishful thinking).

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Antoninov a dit :

Est-ce qu’il y a une base scientifique à ce concept de l’immunité collective?

Je ne fais que reposter cet article très instructif posté par @Nick de Cusa ; m’avait bien aidé à comprendre 

https://www.bmj.com/content/370/bmj.m3563

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, h16 a dit :

Aux US, une infirmière touche plus de 100K$ par an.

Intéressant, source ?

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Rincevent said:

Intéressant, source ?

Ici on parle de 1700$ la semaine avec bien sûr d'énormes disparités et de belles augmentations en contexte covid.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Intéressant, source ?

https://www.capital.fr/economie-politique/lincroyable-salaire-verse-aux-infirmieres-par-certains-hopitaux-americains-1366757

 

Comme le rapporte CNBC, relayé par BFMTV, pour parvenir à recruter du personnel, les hôpitaux américains sont prêts à y mettre le prix fort. En effet, le salaire hebdomadaire moyen des offres d'emploi pour infirmières a grimpé à plus de 3.000 dollars, soit environ 2.760 euros au mois de mars, selon les chiffres du site NurseFly, un site qui recense les offres d’emploi du secteur médical.

Il faut savoir qu'avant l’épidémie, en janvier, la rémunération moyenne des infirmières aux États-Unis était déjà de 1.700 dollars la semaine, soit 1.560 euros, et donc plus de 6.000 euros par mois ! Dans certains services d'urgences, les infirmières sont payées jusqu'à 4.000 dollars par semaine, soit 3.680 euros.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
à l’instant, ttoinou a dit :

Comme d'hab il faut comparer le salaire complet

Oui, c'est ce que je me suis dit également. Je ne sais pas comment ça fonctionne aux USA. Quelqu'un ? par exemple la couverture santé pour le personnele hospitalier ?

Link to post
Share on other sites

No sé. En tout cas les évolutions de primes / salaires pour attirer les talents à cause de la crise du covid requiert moins de précautions pour faire un argument

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...