Jump to content

Le confinement et les autres mesures autoritaires : diktat médical, pour quoi ?


Freezbee

Recommended Posts

il y a 15 minutes, ttoinou a dit :

Ca dépasse trois mots = impossible à expliquer :D

C'était pas une proposition, c'était la réponse à donner au potentiel objecteur.

« Laissez(-nous) vivre » c'est très bien. Ça rappelle « Laissez faire » en plus, c'est tout bénef.

Link to comment
Il y a 2 heures, Largo Winch a dit :

 

J'ai du mal à voir l'intérêt de se barrer dans un des pays de l'UE, tous gagnés grosso modo par le même délire hygiéniste...

 

Si ce n'était que l'UE. A moins d'aller en Afrique ou en Asie de l'Est et bien sur la Suède, il y a des restrictions dures partout.

 

Sinon on peut parodier le slogan du NPA avec:" Nos vies, pas leurs peurs"

 

 

 

 

 

Link to comment
Il y a 3 heures, ttoinou a dit :

Quoiqu'il en soit je donnais un exemple de slogan-en-trois-mots ;) 

 

Dont kill my future.

Avec image d'un "jeune" à la soupe populaire.

La solution serait de jouer sur la mauvaise conscience d'une société qui sacrifie sa jeunesse non ?

Link to comment
Il y a 4 heures, ttoinou a dit :

 @G7H+ Beaucoup de ces moyens d'actions sont déjà des boycotts, manifestations de rue, grèves ou déclarations à la con (quand c'est pas carrément prendre possession de la propriété d'autrui !). Et puis certains sont des confinements c'est ballot... Pour les autres moyens d'actions style slogan caricatures et journaux c'est déjà plus ou moins fait. Une fois enlevé tout ça la liste se réduit à 10 ou 20 :D 

 

 

OK, tu n'as pas lu le livre.

 

Lire le nom des actions ne suffit pas. Il faut lire leur description, et surtout les exemples historiques donnés. La grande majorité des exemples viennent de l'occupation soviétique, de l'occupation nazie, notamment des résistances face à l'oppression et aux déportations des juifs, du mouvement anti-nucléaire/écolo européen et américain, des invasions napoléonienne, de la révolution française, du mouvement indépendantiste américain et indien, du mouvement des droits civiques américain, de la Chine impériale, de la Russie tsariste, etc. Ils faisent tout ça dans un contexte pour le moins... adverse.

 

On est dans un contexte beaucoup, beaucoup plus favorable. On a montré qu'on pouvait faire ça dans les années 1990. En 2020 on peut organiser ça gratuitement sur Facebook, ou avec un tout petit budget via un site qui collecte les emails/tél. Nos concurrents identitaires de gauche et de droite, illibéraux de gauche ou de droite font ça tranquillou. On a maintenant un journal qui fait 2 millions de lecteurs/mois, 3 ou 4 think tanks compétents, 1 petit mouvement de jeunesse. On sait qu'entre 5% et 15% de la population serait plus ou moins sensible à nos idées, ce qui fait entre 3 et 10 millions d'habitants. Mettons juste 3 millions. 

 

Quand on lit le livre la question elle est vite répondue. Reprenons juste les 25 premières méthodes d'action non violente listées dans le livre. Il y en a 173 autres. 

 

Ce que les libéraux ne pourraient pas vraiment faire :

20- Prières publiques

 

Ce que les libéraux font déjà, ou ont fait récemment :

4- Déclarations publiques signées

10- Journaux

 

Ce que les libéraux font... mais pas assez bien

15- Lobbying

16- Piquet, pas forcément de grève (assis, debout, en marchant en circuit) devant une ambassade, un tribunal, une chambre du parlement, un ministère, une agence, etc.

 

Ce que les libéraux ne font pas déjà mais qu'ils pourraient faire :

1- Discours publics

2- Lettres d'opposition ou de support, seules ou groupées

3- Déclarations par des organisations

5- Déclarations d'accusation ou d'intention

6- Pétitions de masse

7- Slogans, caricatures et symboles

8- Bannières, posters, et autres messages étalés en public (y compris sur les balcons, toits, murs, etc.)

9- Distribution de tracts, pamphlets et livres

11- Chansons, radio et tv

12- Messages ou symboles inscrits sur terre (craie, tags, plantations, groupe disposé en forme) ou dans le ciel (avion avec bannière)

13- Députations individuelle ou en groupe auprès des d'un décideur public

14- Récompense satirique

17- Elections symboliques

18- Affichage de drapeaux ou de couleurs

19- Porter des symboles (vêtement, badge, couleur, fleur, etc.)

21- Déposer/envoyer des objets symboliques devant/à des titulaires de charges publiques 

22- Se dénuder

23- Détruire symboliquement ses propres biens (ça peut être vraiment minime)

24-Affichage de lumières (torches, lanternes, bougies) devant chez soi, à sa fenêtre, sur son balcon, etc.

25- Affichage de portraits

 

Soit 20 actions non-violentes encore à faire sur 25 listées. Il y en a 173 autres. 

 

On a zéro excuse. Zéro.

  • Yea 2
  • Post de référence 2
Link to comment
il y a 42 minutes, Tramp a dit :


« Give me liberty or give me death »

« Live free or die »

 

La seconde devise est meilleure car pour la première  nos opposants pourraient être tentés de choisir la seconde solution.

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment
il y a 28 minutes, Zagor a dit :

 

La seconde devise est meilleure car pour la première  nos opposants pourraient être tentés de choisir la seconde solution.


Is life so dear, or peace so sweet, as to be purchased at the price of chains and slavery? Forbid it, Almighty God! I know not what course others may take; but as for me, give me liberty or give me death!

Link to comment
Il y a 4 heures, G7H+ a dit :

On a zéro excuse. Zéro.

 

Je pense aussi qu'il faut agir. Vous vous faites piquer vos vies les gars.

 

Il y a 2 heures, Sekonda a dit :

Il y a eu pas mal d'usages historiques : https://en.wikipedia.org/wiki/Live_Free_or_Die

 

J'aime aussi énormément cette devise. En français elle sonne aussi bien qu'en anglais. Vivre libre ou mourir ! Je me demande si je ne l'ai pas entendue chez les Béruriers noirs d'ailleurs.

 

Après les étatistes paniqués vont penser "vivre libre et mourir" mais osef. L'association de la liberté et de la mort est à garder. C'est un slogan sans concession. C'est lui qu'il faut. EDIT : Et ce détournement n'en est d'ailleurs pas un. Cf ci-dessous. "Vivre libre ou mourir" est au fond une manière de dire que la liberté n'est pas négociable. Mais cela implique nécessairement d'accepter le risque de mourir en contrepartie de la liberté. Ce qui est précisément le point à défendre.

Link to comment

C'est aussi l'histoire de ma vie, ce slogan. Je me suis barré de la vie occidentale parce que j'avais besoin de liberté. Je n'ai toujours pas une assurance santé, je ne peux pas, ma famille est trop large, je n'ai pas de preuve que mes enfants sont à ma charge, et je ne vais pas me protéger moi seul. Vivre libre et accepter le risque de mourir. Je mourrai sûrement plus vite que si j'étais resté, mais, vivre libre ou mourir.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 20 minutes, L'affreux a dit :

je ne vais pas me protéger moi seul

Ça se discute, car en te protégeant, tu assures aussi ta famille en pouvant t'occuper d'elle plus longtemps, non ? Parce qu'un chef de famille souffreteux et incapable de bosser, c'est pas terrible. Je sais bien qu'en Afrique, la famille élargie n'est pas un vain mot, enfin, il me semble, mais tout de même...

Link to comment
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Ça se discute, car en te protégeant, tu assures aussi ta famille en pouvant t'occuper d'elle plus longtemps, non ?

 

Ça se discute peut-être mais pour moi la réponse est non. Franchement c'est quel père de famille qui se protégerait en premier lui plutôt que sa famille ? Quand il y a un danger, sa place est devant et non derrière.


Je suis dans le même bateau que le reste de ma famille. C'est d'ailleurs un point important. Nous ne sommes pas des machines régies par des probabilités et pour lesquelles rien n'a de sens. Un expatrié humanitaire par exemple peut vivre plusieurs années d'une manière locale, certains coopérants ne sont pas forcément plus riches que leurs voisins, et ils font des boulots aussi durs. La différence vient de l'assurance rapatriement et de la sécurité sociale. Ils sont comme des alpinistes descendus sur une paroi avec une corde de rappel quand les autres sont là seulement. Ils font le même effort. Mais c'est juste pour le sport.

Link to comment
il y a 1 minute, L'affreux a dit :

Ça se discute peut-être mais pour moi la réponse est non. Franchement c'est quel père de famille qui se protégerait en premier lui plutôt que sa famille ? Quand il y a un danger, sa place est devant et non derrière

Ben logiquement, les premières lignes sont ceux qui sont les plus armés, les plus forts. Mais j'y connais rien du tout de ce qui pourrait ressembler à un genre d'assurance santé ou autre là où tu vis. :) Ceci dit, je comprends ton raisonnement, ça pourrait faire "moi d'abord et osef les autres". Mais c'est pas sous cet angle que je l'ai considéré.

Link to comment
Citation

Coronavirus en Auvergne-Rhône-Alpes : Des médecins appellent à un confinement le week-end

Critiquant « les demi-mesures » du gouvernement, les médecins libréraux de la région Auvergne-Rhône-Alpes réclament un couvre-feu à 19 heures et un confinement les samedis et dimanches

https://www.20minutes.fr/societe/2892911-20201025-coronavirus-auvergne-rhone-alpes-medecins-appellent-confinement-week-end

Link to comment
3 hours ago, L'affreux said:

J'aime aussi énormément cette devise. En français elle sonne aussi bien qu'en anglais. Vivre libre ou mourir ! Je me demande si je ne l'ai pas entendue chez les Béruriers noirs d'ailleurs.

Pendant la révolution française, le slogan complet était :

Liberte_egalite_fraternite_ou_la_Mort.jp

330px-Unit%C3%A9_Indivisibilit%C3%A9_de_

  • Yea 2
Link to comment
5 hours ago, L'affreux said:

Après les étatistes paniqués vont penser "vivre libre et mourir" mais osef. L'association de la liberté et de la mort est à garder. C'est un slogan sans concession. C'est lui qu'il faut. EDIT : Et ce détournement n'en est d'ailleurs pas un. Cf ci-dessous. "Vivre libre ou mourir" est au fond une manière de dire que la liberté n'est pas négociable. Mais cela implique nécessairement d'accepter le risque de mourir en contrepartie de la liberté. Ce qui est précisément le point à défendre.

 

J'aime beaucoup aussi "Vivre libre ou mourir".

 

Mais en y réfléchissant, je me demande si, dans le contexte actuel, la formule "Vivre libre ET mourir" n'est pas mieux.

Comme dans la formule "Voir Venise et mourir".

 

On accepte d'autant mieux la mort si on a vécu libre.

 

Et puis le "ET" peut signifier aussi qu'on n'a pas peur de la mort. Le risque zéro de mourir, prôné par la social-démocratie, cette idéologie triste à mourir, je n'en veux pas si c'est pour avoir une vie sans sel. Je sais que je vais mourir. Je ne sais pas quand, comment et pourquoi. Mais cela ne doit pas m'empêcher de vivre. En attendant la mort, vivons libre. La mort n'a de sens que si l'on vit libre jusque là. Priver la vie de liberté, c'est déjà mourir.

  • Yea 6
Link to comment
Il y a 21 heures, G7H+ a dit :

Il y a 197 alternatives aux manifestations à la française. Certaines sont 100% compatibles avec une population sous couvre-feu. Notamment les exemples issus des pays baltes. Si les libéraux sont les premiers à tester autre chose, on aura l’excitement de la population et la curiosité des médias. 

 

Mais svp lisez ce livre. Chaque méthode est expliquée et illustrée d’exemples historiques. Je vous le rembourse si vous êtes déçus. 


Facilement on peut déjà clôturer livrets A et Fonds euros

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment

Libertad o Muerte! ¡Venceremos!

il y a 13 minutes, Largo Winch a dit :

 

J'aime beaucoup aussi "Vivre libre ou mourir".

 

Mais en y réfléchissant, je me demande si, dans le contexte actuel, la formule "Vivre libre ET mourir" n'est pas mieux.

Comme dans la formule "Voir Venise et mourir".

 

On accepte d'autant mieux la mort si on a vécu libre.

 

Et puis le "ET" peut signifier aussi qu'on n'a pas peur de la mort. Le risque zéro de mourir, prônée par la social-démocrate, cette idéologie triste à mourir, je n'en veux pas si c'est pour avoir une vie sans sel. Je sais que je vais mourir. Je ne sais pas quand, comment et pourquoi. Mais cela ne doit pas m'empêcher de vivre. En attendant la mort, vivons libre. La mort n'a de sens que si l'on vit libre jusque là. Priver la vie de liberté, c'est déjà mourir.

 

Link to comment

Honnêtement, est-ce que les gens vont tolérer un second confinement? Pas certain que ça se passe aussi “bien” que le premier...

On dirait qu’ils préparent les esprits à fond dans les médias: “vers un reconfinement pour passer Noël en famille”...

 

l’économie va tellement morfler que tout le secteur hôtellerie/restauration sera à vendre. Ah... pour ça il y aura des affaires à faire dans les prochains mois.

 

la 911 à 40000, le prix de l’immobilier quelques mois après qui va se casser la gueule parce que les maisons secondaires seront à vendre, devenues trop chères à entretenir, etc.

 

je suis désolé de le dire mais à force de jouer les apprentis sorciers pour sauver la face d’un hôpital français en déliquescence, et quelques milliers de personnes, ils vont “tuer” économiquement des millions de personnes. Et le pire c’est que ces cons demanderont encore à l’état de les aider...

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Nick de Cusa a dit :

la vidéo peut être un fake, comment recouper ? 

J'ai tenté de reconnaitre les lieux par google map, sachant que google map signale le centre anti-covid mais l'image a été prise en 2011. Ils n'est pas évident de dire si la configuration des lieux a changé ou si l'endroit du tournage est différent. Ce serait tellement gros que le fake parait qd même plus probable.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...