Jump to content

Vaccin : quand, qui, comment ?


Antoninov

Recommended Posts

il y a une heure, Noob a dit :

Non, mais on a pas (ou devrait pas avoir) besoin d'arrêter le covid pour retrouver une vie normale.

Tant mieux, parce qu'on ne l'arrêtera pas plus que la grippe saisonnière.

 

il y a une heure, Noob a dit :

Si les hospitalisations sont divisées par 10, les problèmes posés par la pandémie sont résolus.

Remarque, si tous les vaccins autorisés par l'OMS ou au moins trente autres pays sont autorisés, que les médecins retrouvent une liberté de prescrire au sein de leur colloque singulier avec leurs patients, que les hôpitaux sont responsabilisés (et débarrassés de leurs sangsues administratives), qu'on laisse les commerces décider comme des grands si ils veulent imposer un passe nazitaire, d'autres restrictions, ou non, et qu'on pend par les tripes les politiciens et les hauts fonx' qui nous ont amenés là, je pense que la plupart des problèmes posés par la pandémie seront aussi résolus, au sens où on pourra enfin la gérer à peu près comme une grippe saisonnière qui aurait quelques spécificités en plus.

 

il y a une heure, Noob a dit :

Justement du coup je vois pas l'intérêt de faire des théories sur l'absurdité de vacciner en période de pandémie.

Il ne s'agit pas de théoriser, il s'agit de bénéficier de décennies voire de siècles d'expérience de lutte contre les épidémies. On n'est pas dans le monde d'après qu'on a voulu nous vendre : les lois de la nature d'hier s'appliquent toujours aujourd'hui.

  • Post de référence 1
Link to comment
8 hours ago, Rincevent said:

Il ne s'agit pas de théoriser, il s'agit de bénéficier de décennies voire de siècles d'expérience de lutte contre les épidémies. On n'est pas dans le monde d'après qu'on a voulu nous vendre : les lois de la nature d'hier s'appliquent toujours aujourd'hui.

Oui mais là c'est à toi de prouver que les lois de la nature d'hier sont bien celles à quoi tu penses.

Hier on vaccinait dès qu'on avait un vaccin au point, surtout quand on n'avait pas de traitement.

Link to comment
il y a 1 minute, Mathieu_D a dit :

Oui mais là c'est à toi de prouver que les lois de la nature d'hier sont bien celles à quoi tu penses.

Hier on vaccinait dès qu'on avait un vaccin au point, surtout quand on n'avait pas de traitement.

Un vaccin neutralisant.

Link to comment
11 hours ago, Rincevent said:

Il ne s'agit pas de théoriser, il s'agit de bénéficier de décennies voire de siècles d'expérience de lutte contre les épidémies. On n'est pas dans le monde d'après qu'on a voulu nous vendre : les lois de la nature d'hier s'appliquent toujours aujourd'hui.

Justement j'ai vu beaucoup d'antivax répéter qu'il ne faut pas vacciner durant une pandémie, mais j'ai vu aucun médecin le confirmer. Et comme en plus les raisons évoquées varient d'une source à l'autre, je classe pour l'instant cette info dans la catégorie rumeur. 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Noob a dit :

Justement j'ai vu beaucoup d'antivax répéter qu'il ne faut pas vacciner durant une pandémie, mais j'ai vu aucun médecin le confirmer. Et comme en plus les raisons évoquées varient d'une source à l'autre, je classe pour l'instant cette info dans la catégorie rumeur. 

Je peux chercher une référence si vraiment tu ne trouves pas les arguments avancés convaincants, mais demande-toi tout de même pourquoi on demande aux gens de se vacciner avant de partir dans un pays où sévit une épidémie / une endémie, plutôt qu'en arrivant sur place. Ou pourquoi on recommande de se vacciner contre la grippe en automne, plutôt qu'en pleine épidémie en janvier-février.

  • Huh ? 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Noob a dit :

Justement j'ai vu beaucoup d'antivax répéter qu'il ne faut pas vacciner durant une pandémie, mais j'ai vu aucun médecin le confirmer. Et comme en plus les raisons évoquées varient d'une source à l'autre, je classe pour l'instant cette info dans la catégorie rumeur. 

 

Ces 2 médecins interdits montrent pas mal de graphiques après 7-8 mn de l'impact à le faire ou ne pas le faire sur d'autres virus du passé, et l'impact sur les branches de mutation.

Ils semblent d'ailleurs dire qu'à condition de ne pas faire émerger des supers variants à cause de la vaccination, et à condition que les réservoirs animaux ne prennent pas le relai, les mutations seraient quand même une bonne nouvelle indiquant que le virus s'affaiblit.

 

Si tu oses regarder ce qu'ils ont à dire (je te conseille quand même de passer par un proxy NordVPN pour ne pas te cramer auprès de la République Populaire de France), n'hésite pas à regarder les feuillets qu'ils montrent dans la vidéo et pas seulement écouter le son en arrière plan, les graphiques sont assez parlants.

 

 

Link to comment
29 minutes ago, Rincevent said:

Je peux chercher une référence si vraiment tu ne trouves pas les arguments avancés convaincants, mais demande-toi tout de même pourquoi on demande aux gens de se vacciner avant de partir dans un pays où sévit une épidémie / une endémie, plutôt qu'en arrivant sur place. Ou pourquoi on recommande de se vacciner contre la grippe en automne, plutôt qu'en pleine épidémie en janvier-février.

En l'occurrence c'est pas tout à fait la même situation. Typiquement s'il faut plusieurs jours avant d'être protégé correctement tu as plusieurs occasions de tomber malade sur place et donc de participer à sa propagation.

A l'inverse en pleine pandémie on fait plus du damage control et tant que la vaccination ne l'aggrave pas, il n'y a pas de raison de s'en passer. Et quand je dis que je n'ai pas vu de médecin le confirmer, j'ai surtout vu des médecins dire qu'ils n'avaient jamais appris un truc de ce genre à la fac.

Surtout que je peux facilement imaginer que ça doit être spécifique pour chaque maladie. Et donc en ce qui concerne le covid on ne peut pas dire que ce soit un échec. Sauf à considérer que le seul résultat valable soit l'éradication, mais je ne crois pas que ce soit encore d'actualité. 

 

9 minutes ago, Airgead said:

 

Ces 2 médecins interdits montrent pas mal de graphiques après 7-8 mn de l'impact à le faire ou ne pas le faire sur d'autres virus du passé, et l'impact sur les branches de mutation.

Ils semblent d'ailleurs dire qu'à condition de ne pas faire émerger des supers variants à cause de la vaccination, et à condition que les réservoirs animaux ne prennent pas le relai, les mutations seraient quand même une bonne nouvelle indiquant que le virus s'affaiblit.

 

Si tu oses regarder ce qu'ils ont à dire (je te conseille quand même de passer par un proxy NordVPN pour ne pas te cramer auprès de la République Populaire de France), n'hésite pas à regarder les feuillets qu'ils montrent dans la vidéo et pas seulement écouter le son en arrière plan, les graphiques sont assez parlants.

 

 

Ok je vais voir.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 7 minutes, Noob a dit :

A l'inverse en pleine pandémie on fait plus du damage control et tant que la vaccination ne l'aggrave pas, il n'y a pas de raison de s'en passer.

C'est bien là que réside notre désaccord.

  • Huh ? 1
Link to comment
1 minute ago, Rincevent said:

C'est bien là que réside notre désaccord.

Ben justement ça semble clairement ne pas être le cas, tu aurais des éléments dans ce sens ? Ou alors tu veux dire que tant que la vaccination ne l'aggrave pas n'est pas un argument suffisant ?

Car on est bien d'accord, si la vaccination n'avait aucun effet, je serais de ton avis. Pour moi une aggravation dans le contexte de vaccins qui fonctionnent serait si à court termes ils pouvaient favoriser les infections (quelle qu'en soit la raison).

Et ce n'est vraiment pas ce que l'on constate.

Link to comment
il y a 7 minutes, Noob a dit :

Pour moi une aggravation dans le contexte de vaccins qui fonctionnent serait si à court termes ils pouvaient favoriser les infections (quelle qu'en soit la raison).

Tu négliges l'apparition de nouveaux variants qui n'auraient pas été sélectionnés si la pression de sélection avait été plus homogène (par exemple, par immunité acquise naturellement). Je pense que c'est une négligence grave de ta part.

Link to comment
il y a une heure, Rincevent a dit :

Je peux chercher une référence si vraiment tu ne trouves pas les arguments avancés convaincants, mais demande-toi tout de même pourquoi on demande aux gens de se vacciner avant de partir dans un pays où sévit une épidémie / une endémie, plutôt qu'en arrivant sur place. Ou pourquoi on recommande de se vacciner contre la grippe en automne, plutôt qu'en pleine épidémie en janvier-février.

Tout simplement parce qu'il faut 15j-3 semaines pour avoir une réponse immunitaire.

 

  • Yea 3
  • Love 1
  • Haha 2
Link to comment
36 minutes ago, Rincevent said:

Tu négliges l'apparition de nouveaux variants qui n'auraient pas été sélectionnés si la pression de sélection avait été plus homogène (par exemple, par immunité acquise naturellement). Je pense que c'est une négligence grave de ta part.

Plus homogène ?

Et surtout empiriquement dans le cas du covid on ne constate pas une flambée de variant depuis l'apparition des vaccins.

  • Yea 3
Link to comment
3 hours ago, Rincevent said:

C'est bien là que réside notre désaccord.

J'ai une  question de novice : au regard de ce qui s'est passé pour la dengue et à lire ce document : https://www.vidal.fr/actualites/26105-vaccins-contre-la-covid-19-doit-on-s-inquieter-du-risque-de-maladie-aggravee-chez-les-personnes-vaccinees.html , n'y a t il pas une phase délicate à avoir des primo vaccinés en pleine épidémie, avant que leur immunité vaccinale soit effective? J'ai beau chercher , je ne trouve pas d'information statistique sur les cas hospitalisés en focntion du statut non vacciné, vacciné partiel, schéma vaccinal complet. Les vacciné partiel sont systématiqement englobés dans les non vaccinés. 

Link to comment
il y a une heure, wakrap a dit :

J'ai une  question de novice : au regard de ce qui s'est passé pour la dengue et à lire ce document : https://www.vidal.fr/actualites/26105-vaccins-contre-la-covid-19-doit-on-s-inquieter-du-risque-de-maladie-aggravee-chez-les-personnes-vaccinees.html , n'y a t il pas une phase délicate à avoir des primo vaccinés en pleine épidémie, avant que leur immunité vaccinale soit effective? J'ai beau chercher , je ne trouve pas d'information statistique sur les cas hospitalisés en focntion du statut non vacciné, vacciné partiel, schéma vaccinal complet. Les vacciné partiel sont systématiqement englobés dans les non vaccinés. 

date de publication : 03 novembre 2020

Il y a un siècle.

L'antibody-dependent enhancement n'a pas été observé après la campagne de vaccination qui se passe plutôt bien. Attendons 2-3 ans pour voir ressortir les effets secondaires comme la campagne H1N1 qui a vu des cas de narcolepsies validés après ce délai.

Link to comment
Il y a 5 heures, fm06 a dit :

Excellente synthèse de la dynamique des variants et du développement des vaccins.

https://seppi.over-blog.com/2021/09/ne-tirez-pas-sur-l-arn-messager-c-est-la-faute-au-virus-pas-au-vaccin.html

 

Très intéressant. Et qui pourrait intéresser la rédaction @F. mas pour une republication

 

J'y vois entre autres ceci que j'avais raté : https://cdn.pfizer.com/pfizercom/2021-07/Delta_Variant_Study_Press_Statement_Final_7.8.21.pdf Pfizer vient de fabriquer le premier lot d'ARNm qui code pour la protéine spiculaire Delta (en juillet)

 

Link to comment
41 minutes ago, Lexington said:

 

Très intéressant. Et qui pourrait intéresser la rédaction @F. mas pour une republication

 

J'y vois entre autres ceci que j'avais raté : https://cdn.pfizer.com/pfizercom/2021-07/Delta_Variant_Study_Press_Statement_Final_7.8.21.pdf Pfizer vient de fabriquer le premier lot d'ARNm qui code pour la protéine spiculaire Delta (en juillet)

 

Si jamais les communiqués de presse sont là sur leur site https://investors.biontech.de/investors-media

Et pour Moderna c'est celle-ci https://investors.modernatx.com/news-releases.

Link to comment
9 hours ago, fm06 said:

Excellente synthèse de la dynamique des variants et du développement des vaccins.

https://seppi.over-blog.com/2021/09/ne-tirez-pas-sur-l-arn-messager-c-est-la-faute-au-virus-pas-au-vaccin.html

Je trouve pour ma part extrêmement choquant cet article qui commence par une dichotomie assez obscène en opposant les personnes "rationnelles" à celles "parlant d'immunité naturelle" assimilées aux anti micropuces 5G. 

 

Pour son point 1,  peut être aurait il pu écouter certains druides dès le début?

 

Mais surtout, sa note 1 à la fin est bien étonnante : " Réservez une part de responsabilité à ceux qui ont refusé de se faire vacciner, bien que l'émergence des multiples variants auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui se serait presque certainement produite de toute façon." Ceci alors que l'ensemble des variants ( anglais, delta) dont il parle sont apparus avant les vaccins.

 

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, wakrap a dit :

Je trouve pour ma part extrêmement choquant cet article qui commence par une dichotomie assez obscène en opposant les personnes "rationnelles" à celles "parlant d'immunité naturelle" assimilées aux anti micropuces 5G. 

 

Pour son point 1,  peut être aurait il pu écouter certains druides dès le début?

 

Mais surtout, sa note 1 à la fin est bien étonnante : " Réservez une part de responsabilité à ceux qui ont refusé de se faire vacciner, bien que l'émergence des multiples variants auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui se serait presque certainement produite de toute façon." Ceci alors que l'ensemble des variants ( anglais, delta) dont il parle sont apparus avant les vaccins.

 

 

C'est en effet toute la rhétorique culpabilisante habituelle.

T'as les bons français et t'as les autres, ceux dont il va bien falloir finir par s'occuper, zut à la fin.

J'ai bien aimé aussi "les grincheux".

Classic propagande.

 

J'ai arrêté de lire quand le gars explique sans rigoler dans la catégorie des "miracles" de "ceux qui ont réalisé l'impossible" que Pfizer annonce +90% d'efficacité et que Moderna annonce 94.1% d'efficacité.

 

Moi aussi j'ai créé un produit aujourd'hui et j'annonce qu'il a +95.7% d'efficacité, c'est un vrai miracle. J'espère que les gens vont l'acheter.

Link to comment

Je reviens sur le cas israélien où je me suis mis à jour à la faveur d'un autre fil : on voit malheureusement que la baisse de l'immunité se confirme et que les infections sont reparties et que la tendance n'est pas bonne. Ils ont dépassé le précédent pic de cas, malgré une vaccination précoce et large.

 

Les décès sont heureusement bien moindres (à la moitié du pic de la vague précédente en janvier, au doigt mouillé). Je n'ai malheureusement pas réussi à trouver les taux de vaccination par classe d'âge, qui doivent permettre d'éclairer singulièrement cela. La dernière data datait de février (ici) mais semblait montrer qu'ils avaient beaucoup de mal à aller bien au delà des 85% de +60 ans vaccinés. Vs les 100% Espagne ou Portugal dont on a parlé et où le taux de létalité (doigt mouillé encore) semble avoir été diminué par 4. Quelqu'un a de la data là-dessus ?

 

Les piqures de rappel semblent par contre bien marcher chez les personnes à risque, avec une réduction de 95% du risque de cas graves en cas de 3e dose chez les plus de 60 ans (étude complète ici, résumé par Nature ici). On réduirait de 86% le risque d'une infection au COVID chez les plus de 60 ans avec cette troisième dose.

 

On va peut-être enfin arriver à cette décrispation du débat public où il deviendra enfin acceptable de dire qu'il faut vivre avec le COVID parce qu'on ne peut pas l'éviter sans vaccin répété, comme la grippe TM, et protéger les personnes à risque avec un vaccin, qui semble devoir être renouvellé régulièrement. Et cela souligne à quel point ceux qui rêvent d'éradiquer le COVID font fausse route.

 

Pour info sinon :

Citation

 

Who are the unvaccinated Israelis?

To understand those who are vaccine hesitant, we investigated the demographic and socioeconomic correlates to vaccination in Israel. In March 2021, 61.5 percent of 1,517 respondents answered that they had received at least one dose of a COVID-19 vaccine. Notably, vaccination rates varied by demographic and socioeconomic characteristics. The logistic regression model estimated that males (65.7%), older adults (Generation X: 71.0%; baby boomers: 83.4%), parents with one child (66.8%), those with a bachelor’s degree (67.2%), those in higher-income groups (fourth quintile: 68.7%; fifth quintile: 72.4%), and employed respondents (64.5%) were more likely to get vaccinated than the average population (p <0.05). In contrast, those in the youngest adult group (i.e., millennials and Generation Z; 47.7%), Haredi Jews (49.2%), Arab Israelis (52.4%), and those in the lowest income quintile (52.1%) were significantly less likely to be vaccinated (p <0.05). That is, receipt of a vaccination dose was a function of Israelis’ demographic and socioeconomic conditions.

 

  • Yea 4
  • Love 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...