Jump to content

Vaccin : quand, qui, comment ?


Antoninov

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Adrian a dit :

Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose dans l'esprit des gens.

  • Yea 4
Link to comment

Bon, c'est une grosse connerie évidemment, mais le retentissement cérébral du virus semble parfois assez grave. Reste à voir s'il y a des séquelles.

Ce qui interroge tout de même sur le rôle des infections en général dans les pathologies neurologiques. Je crois que c'est un domaine largement sous-estimé et qui mériterait qu'on aille plus loin dans la recherche.

Link to comment
il y a 49 minutes, POE a dit :

Ce qui interroge tout de même sur le rôle des infections en général dans les pathologies neurologiques. Je crois que c'est un domaine largement sous-estimé et qui mériterait qu'on aille plus loin dans la recherche.

Ça, objectivement c'est un vrai point aveugle dans la recherche. Que ce soit les infections parasitaires (coucou Toxoplasma gondii) ou autres (si la grippe provoque un "impending sense of doom", c'est bien qu'elle monte au cerveau, en plus d'attaquer les reins).

Link to comment
Il y a 4 heures, POE a dit :

Bon, c'est une grosse connerie évidemment, mais le retentissement cérébral du virus semble parfois assez grave. Reste à voir s'il y a des séquelles.

Ce qui interroge tout de même sur le rôle des infections en général dans les pathologies neurologiques. Je crois que c'est un domaine largement sous-estimé et qui mériterait qu'on aille plus loin dans la recherche.

Ce n'est pas sous estimé, la varicelle à des complications neurologiques, comme le banal herpes simplex qui peut te transformer en légume en un rien de temps. Sans parler du syndrome de Guillain-Barré suite à un CMV, et autres sclérose en plaque.

Link to comment

Le Dr Deray en remet une couche:

https://www.lexpress.fr/actualite/idees-et-debats/variant-omicron-l-egoisme-et-l-aveuglement-nous-menent-a-l-abime-par-le-pr-gilbert-deray_2163231.amp.html

Citation

Pour le chef du service de néphrologie de la Pitié-Salpêtrière, tant que nous ne vaccinerons pas massivement toute la population mondiale, nous ne serons pas à l'abri du Covid.

Et les bêtes et les arbres aussi ! 

Citation

 Ce monde dit civilisé laisse des hommes et des femmes sans nom et sans visage mourir dans la Manche à bord de canots de sauvetages, entourés d'une nuée de bateaux qui commercent, tout un symbole

Du misérabilisme moralisateur dès l'entame...mais surtout quel rapport avec le sujet sanitaire? J'ai davantage l'impression d'entendre le sermon d'un prêtre (Vous avez gravement péché et vous serez dûment punis! Des malheurs s'abbatront sur vous!) que le discours éclairé d'un medecin...

Link to comment
Il y a 22 heures, POE a dit :

Bon, c'est une grosse connerie évidemment, mais le retentissement cérébral du virus semble parfois assez grave. Reste à voir s'il y a des séquelles.

Ce qui interroge tout de même sur le rôle des infections en général dans les pathologies neurologiques. Je crois que c'est un domaine largement sous-estimé et qui mériterait qu'on aille plus loin dans la recherche.

 

J'ai vu qu'une des raisons pour laquelle l'ivermectine pourrait effectivement améliorer les chances de survie des patients atteints du Covid ça serait simplement qu'il permettrait de tuer les parasites chez les autres et de libérer des ressources métaboliques pour combattre le virus (d'autant qu'un certain nombre de parasites ont des mécanismes visant specifiquement à atrophie la réponse immunitaire). 

 

Je me demande sérieusement dans quelle proportions on devrait faire une cure antiparasite pour l'humain lambda toutes les quelques années. Plus j'en apprends sur la parasitic load, plus ça a l'air d'être un phénomène fondamental et sérieusement sous estimé en terme d'ampleur et d'effets de la biologie des mammifères et de l'homme en particulier. 

Link to comment
il y a 4 minutes, NoName a dit :

Je me demande sérieusement dans quelle proportions on devrait faire une cure antiparasite pour l'humain lambda toutes les quelques années. Plus j'en apprends sur la parasitic load, plus ça a l'air d'être un phénomène fondamental et sérieusement sous estimé en terme d'ampleur et d'effets de la biologie des mammifères et de l'homme en particulier. 

Je suis convaincu de l'importance du sujet, mais il me semble aussi que l'absence de charge parasitaire est considérée par certains comme une cause indirecte d'allergies et d'affections auto-immunes (notre système immunitaire est "tuné" pour une certaine gamme d'activité, en dessous de laquelle il commencerait à attaquer des cibles pas prévues). Ceci étant, oui il faut au minimum creuser davantage dans cette direction. 

 

(Quant à tes sources, je suppose qu'il doit y avoir du Sapolsky dedans, mais peut-être d'autres auteurs aussi ?)

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Rincevent a dit :

Je suis convaincu de l'importance du sujet, mais il me semble aussi que l'absence de charge parasitaire est considérée par certains comme une cause indirecte d'allergies et d'affections auto-immunes (notre système immunitaire est "tuné" pour une certaine gamme d'activité, en dessous de laquelle il commencerait à attaquer des cibles pas prévues). Ceci étant, oui il faut au minimum creuser davantage dans cette direction. 

 

(Quant à tes sources, je suppose qu'il doit y avoir du Sapolsky dedans, mais peut-être d'autres auteurs aussi ?)

 

Non, pas spécialement c'est plutôt des trucs épars que je vois passer régulièrement sur twitter. 

 

Après pourquoi pas la faire pour les hommes uniquement ? 

 

Typiquement les hommes semble t'il avec la testosterone sont plus sensibles aux trucs infectieux avec un système immunitaire affaiblit mais de manière symétrique, j'ai découvert récemment que 75% des maladies auto-immunes touchent les femmes. (<- si ça ça te fais pas considérer l'importance des dimorphismes sexuels, prévisibles et symétriques explicables par les différences de stratégie reproductive) 

Link to comment
il y a 27 minutes, Mathieu_D a dit :

Oui c'est le problème avec la médecine.

 

Dans la bouche de certains on a l'impression que la médecine consiste essentiellement à détruire des envahisseurs bactéries, virus, etc. Dans cette conception le système immunitaire est un tiers à ne pas trop abîmer.

Link to comment

Sur l'obligation vaccinale:

https://www.levif.be/actualite/belgique/covid-l-accroissement-des-comportements-egoistes-peut-mener-a-l-effondrement-de-la-societe-carte-blanche/article-opinion-1494493.html

 

 

Quote

Covid: l'accroissement des comportements égoïstes peut mener à l'effondrement de la société (carte blanche)

Quote

Un choix doit être fait. Nous pouvons, pour des raisons très honorables, privilégier la liberté individuelle et le refus de toutes normes contraignantes et discriminantes. Mais dans ce cas nous devons accepter de progresser vers un système libéral à l'américaine où l'individu assume seul les coûts de la vie et de ses choix. Les conséquences de ce système compétitif en matière d'inégalité et de précarité ont été bien documentées. L'alternative est la défense de l'idéal d'un État social mutualisant les coûts et risques, mais exigeant en contrepartie certains sacrifices, justifiés sur une base rationnelle et scientifique. Cette voie nous permettrait de renouer avec l'idéal des Lumières d'une gouvernance oeuvrant dans l'intérêt du plus grand nombre et fondée sur la raison.

?

 

 

Link to comment
il y a une heure, NoName a dit :

 

J'ai vu qu'une des raisons pour laquelle l'ivermectine pourrait effectivement améliorer les chances de survie des patients atteints du Covid ça serait simplement qu'il permettrait de tuer les parasites chez les autres et de libérer des ressources métaboliques pour combattre le virus (d'autant qu'un certain nombre de parasites ont des mécanismes visant specifiquement à atrophie la réponse immunitaire). 

 

Je me demande sérieusement dans quelle proportions on devrait faire une cure antiparasite pour l'humain lambda toutes les quelques années. Plus j'en apprends sur la parasitic load, plus ça a l'air d'être un phénomène fondamental et sérieusement sous estimé en terme d'ampleur et d'effets de la biologie des mammifères et de l'homme en particulier. 

Les parasites, les bactéries intracellulaires, les virus, dont une partie du matériel génétique s'intègre à nos cellules.

A cela on ajoute le microbiote digestif, pulmonaire mais aussi sanguin.

Un être humain ressemble à une forêt vierge où on vient de temps y faire une razzia avec des antimicrobiens.

Le risque d'éliminer une espèce sans savoir quel est son rôle pathogène, c'est d'induire un déséquilibre plus grand encore.

  • Yea 1
Link to comment

Il y a toute une histoire implicite à refaire. Garantir la santé des habitants n'est pas une mission historique de l'Etat, ne serait-ce que parce que le concept contemporain de santé est extrêmement récent sur l'échelle de l'histoire politique. Ensuite, il y a cette idée amusante que c'est l'Etat qui a amené la prospérité des sociétés, alors que l'Etat est au mieux une institution qui alloue les ressources, mais pour personne l'Etat n'est un producteur de ressources. Sur ce point par exemple, ça n'a tout simplement aucun sens de dire que l'Etat (par des mesures liberticides) a amené le monde occidental à la prospérité où il est aujourd'hui. C'est encore plus contradictoire quand il écrit que, d'une part, l'Etat a, grâce à son mode de gouvernance jusqu'à présent, permis de protéger notre santé et de nous amener la prospérité, et que d'autre part, l'Etat doit changer son mode de gouvernance aujourd'hui pour... remplir exactement les mêmes objectifs?

 

Une manière amusante de prendre son raisonnement, qui est anti-démocratique ("Sur ces problématiques, la légitimité des décisions ne pourra reposer sur une simple compétition d'opinions. Car le processus démocratique mène généralement à privilégier les mesures les plus acceptables par le plus grand nombre.") plus qu'anti-libéral, au pied de la lettre, ça serait de l'appliquer à la colonisation: c'était une excellente idée, la vaccination forcée, le déguerpissement des villages, les conversions forcées, les visites médicales intrusives, puisqu'après tout, si on avait demandé leur consentement aux indigènes, ils seraient restés dans leur mouise de sauvages. Pourquoi le scientisme est-il justifié aujourd'hui et pas à l'époque? La colonisation était un grand progrès pour la civilisation et il y a eu des petites bavures par-ci par-là mais on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs est à peu près le genre de discours que le mec doit logiquement tenir.

 

Pour la seconde partie de l'article, le mec a fondamentalement raison. Le système collectiviste européen, la santé publique, tout ça entraîne effectivement le diktat médical. Le dernier paragraphe, avec "Nous pouvons, pour des raisons très honorables, privilégier la liberté individuelle et le refus de toutes normes contraignantes et discriminantes. Mais dans ce cas nous devons accepter de progresser vers un système libéral à l'américaine où l'individu assume seul les coûts de la vie et de ses choix.", est parfaitement exact. Je ne vais pas revenir sur les "conséquences en termes d'inégalité", on est sur liborg, on aime la liberté, on hait l'égalité. Et le passage sur les Lumières est trop mignon en effet.

  • Yea 8
Link to comment
il y a une heure, NoName a dit :

 

Non, pas spécialement c'est plutôt des trucs épars que je vois passer régulièrement sur twitter. 

 

Après pourquoi pas la faire pour les hommes uniquement ? 

 

Typiquement les hommes semble t'il avec la testosterone sont plus sensibles aux trucs infectieux avec un système immunitaire affaiblit mais de manière symétrique, j'ai découvert récemment que 75% des maladies auto-immunes touchent les femmes. (<- si ça ça te fais pas considérer l'importance des dimorphismes sexuels, prévisibles et symétriques explicables par les différences de stratégie reproductive) 

Pas à cause de la testostérone, mais plutôt à un déficit de testostérone.

Un homme a plus de testostérone qu'une femme, mais a aussi besoin de 10x plus de testostérone pour que son métabolisme soit ok.
Et la testostérone baisse énormément avec l'age.

Link to comment
il y a 10 minutes, Vilfredo a dit :

IPour la seconde partie de l'article, le mec a fondamentalement raison. Le système collectiviste européen, la santé publique, tout ça entraîne effectivement le diktat médical. Le dernier paragraphe, avec "Nous pouvons, pour des raisons très honorables, privilégier la liberté individuelle et le refus de toutes normes contraignantes et discriminantes. Mais dans ce cas nous devons accepter de progresser vers un système libéral à l'américaine où l'individu assume seul les coûts de la vie et de ses choix.", est parfaitement exact. Je ne vais pas revenir sur les "conséquences en termes d'inégalité", on est sur liborg, on aime la liberté, on hait l'égalité. Et le passage sur les Lumières est trop mignon en effet.

Sa façon de conclure : la collectivisation aboutit à des passagers clandestins aboutissant à l'effondrement, donc il faut un Etat social...

Link to comment
il y a 3 minutes, ph11 a dit :

Sa façon de conclure : la collectivisation aboutit à des passagers clandestins aboutissant à l'effondrement, donc il faut un Etat social...

Ou alors un système à l'américaine, mais => inégalités donc on choisit l'Etat social. Comme toujours, il n'explique pas pourquoi les inégalités sont le mal absolu.

Link to comment

Ah et sur l'argument de la ceinture, y avait-il des manifestations contre la ceinture de sécurité?

C'est toujours pareil: soit on a toujours gouverné de façon liberticide => y a pas de changement de gouvernance => pourquoi les gens manifestent alors?

Soit on s'est soudain mis à gouverner de façon liberticide => la comparaison avec la ceinture de sécurité ne tient pas

Link to comment
il y a 2 minutes, Vilfredo a dit :

Ah et sur l'argument de la ceinture, y avait-il des manifestations contre la ceinture de sécurité?

C'est toujours pareil: soit on a toujours gouverné de façon liberticide => y a pas de changement de gouvernance => pourquoi les gens manifestent alors?

Soit on s'est soudain mis à gouverner de façon liberticide => la comparaison avec la ceinture de sécurité ne tient pas

Justifier une politique liberticide en sortant le précédent de la ceinture de sécurité donne raison à ceux qui sont contre cette politique de crainte qu'elle serve de précédent à une autre.

Il est aussi prétentieux en affirmant connaitre l'intérêt général de la société. Moaa, Môssieur, je sais ce qui est bon pour la société !

Link to comment
Il y a 1 heure, Mathieu_D a dit :

Oui c'est le problème avec la médecine. Si on libère le terrain de tous les pathogènes le système immunitaire devient dingue à force de s'ennuyer et c'est bien pire que les petites infections.

Les gars, je vous parle de pas avoir des parasites dans les intestins, vous me parlez de pas vivre dans une bulle stérile.  Un peu de middle ground s'il vous plaît. 

 

Si je devais attaquer le problème des maladies auto-immune j'attaquerai déjà le niveau beaucoup plus basique de l'exposition des enfants aux allergènes communs type poils poussière pollen ainsi qu de laisser les gamins jouer dehors dans la boue et l'herbe, avant de réfléchir au rôles des parasites intestinaux chez les adultes. 

Link to comment
il y a 6 minutes, Bisounours a dit :

C'est surtout que ne pas mettre sa ceinture est potentiellement dangereux pour soi-même, alors que pour les provax forcenés et à n'importe quel prix, refuser le vaccin c'est exterminer d'autres que soi.

Après on pourrait te dire que la vie d'autrui a autant de valeur que la tienne. Nous sommes tous égaux Ayn-Rand-Quotes.jpg

Link to comment
il y a 26 minutes, Bisounours a dit :

C'est surtout que ne pas mettre sa ceinture est potentiellement dangereux pour soi-même, alors que pour les provax forcenés et à n'importe quel prix, refuser le vaccin c'est exterminer d'autres que soi.

Ce qui est faux, mais on va pas pinailler.

Ça, c'était avant.

Maintenant, on est passé à refuser de se vacciner, c'est spolier la place d’hôpital à un autre (l'appropriation de ressources, ce vol !) et spolier l'assurance santé (et donc un droit créance d'après un "libéral" sur twitter. Certains sont vraiment décevants... Quand je vois certains dénoncer le "Moi-Soleil", ce qui en soi est un magnifique plaidoyer contre l'individualisme..)

 

Sinon, faudrait se demander si dans un système d'assurances privées, celles-ci conditionnent leurs services à la vaccination.

Je suis pas certain que ce soit le cas. 25% de non-vaccinés, c'est un marché non-négligeable.

Link to comment

Une assurance aussi prend en compte l'aléa moral. Elle fera payer plus cher l'alcoolique. Mais la différence c'est que personne t'oblige à prendre une assurance. Les assurances privées ne conditionneraient peut-être pas leurs services à la vaccination s'il y a 25% de non-vaccinés mais pas s'il y en a juste 1%. Mais du coup les 1% s'assureraient pas du tout épicétou. Les assurances des autres ne les forceront pas à se faire vacciner.

 

Edit: de plus les assurances de santé seront plus chères si le covid t'envoie direct à l'hôpital (à cause des frais à payer là-bas), ce qui encouragera spontanément les gens à se vacciner pour ramener les prix vers le bas.

  • Yea 2
Link to comment

L'epoque des Lumières c'est surtout celle des despotes éclairés et pas sûr que la politique belliciste de Frederic II ou le règne autoritaire de Catherine II ait été "dans l'interet du plus grand nombre" (ni même un modele de rationnalité). (on pourrait aussi parler de Hegel et Napoléon).

Citation

l'obligation vaccinale est un choix de société, qui engendre un "bénéfice indéniale" pour la collectivité.

Oui décréter une vérité comme absolue au dessus de toute réfutation voilà la vraie approche scientifique 

Citation

Les crises sanitaires et environnementales rendent indispensable une rupture du mode de gouvernance.

 Réduire l'impact du changement climatique  en agissant sur les causes et s'y adapter nécessitera de prendre des mesures qui, à n'en pas douter, n'auront rien d'agréable. Certains comportements ou activités, banals aujourd'hui, devront être interdits ou lourdement pénalisés

Mais qu'est ce que vient faire l'environnement dans cette histoire d'obligations vaccinale ? Faut vraiment être une idéologie forcené et obnubilé pour vouloir autant insérer ses thématiques partout où on passe.

 

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...