Jump to content

de la décadence de la musique moderne


Recommended Posts

il y a une heure, Alchimi a dit :

Les derniers géants s'éteignent. Il va falloir attendre un certain temps avant de voir apparaître les prochains.

 

Ils sont déjà là. Pas encore considérés comme des géants, voilà tout. 

 

Pour le coup, c’est vraiment lorsqu’il s’agit de musique que je ressens pas du tout de m’être fait léser par notre époque.

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 6 heures, Johnnieboy a dit :

 

Ils sont déjà là. Pas encore considérés comme des géants, voilà tout. 

 

Pour le coup, c’est vraiment lorsqu’il s’agit de musique que je ressens pas du tout de m’être fait léser par notre époque.

 

Tu penses à qui?

Link to comment
Il y a 8 heures, Johnnieboy a dit :

 

Ils sont déjà là. Pas encore considérés comme des géants, voilà tout. 

 

Pour le coup, c’est vraiment lorsqu’il s’agit de musique que je ressens pas du tout de m’être fait léser par notre époque.

 

Je suis partagé. D'une part il est vrai que notre époque a 1. beaucoup de bonne musique et 2. des pop stars, que ce soit dans la musique ou dans le cinéma, et qu'il faut éviter de faire intervenir son propre jugement de valeur dans la définition de ce qu'est un grand. Si j'ignore mon propre jugement de valeur, Lady Gaga, The Weeknd, Beyoncé, Drake, pourraient être considérés un jour comme des "grands".

 

Cela étant dit :

1. que doit le statut de géant à l'homogénéité de la popculture, due à l'influence de la télé, de la radio et des majors? Leur pouvoir reste important mais mais bien moindre que dans la production de la génération de "grand" qui s'éteignent maintenant.

 

2. je ne suis pas sûr que des "grands" soient produits en continu car le processus est soumis à des effets de génération. Le fait que les directeurs de festival de ciné, de chaînes de télé et de majors soient les même depuis quasiment les années 60 fait que le projecteur reste bloqué sur "leurs grands".

 

Link to comment
Il y a 10 heures, Anton_K a dit :

 

Je suis partagé. D'une part il est vrai que notre époque a 1. beaucoup de bonne musique et 2. des pop stars, que ce soit dans la musique ou dans le cinéma, et qu'il faut éviter de faire intervenir son propre jugement de valeur dans la définition de ce qu'est un grand. Si j'ignore mon propre jugement de valeur, Lady Gaga, The Weeknd, Beyoncé, Drake, pourraient être considérés un jour comme des "grands".

 

Cela étant dit :

1. que doit le statut de géant à l'homogénéité de la popculture, due à l'influence de la télé, de la radio et des majors? Leur pouvoir reste important mais mais bien moindre que dans la production de la génération de "grand" qui s'éteignent maintenant.

 

2. je ne suis pas sûr que des "grands" soient produits en continu car le processus est soumis à des effets de génération. Le fait que les directeurs de festival de ciné, de chaînes de télé et de majors soient les même depuis quasiment les années 60 fait que le projecteur reste bloqué sur "leurs grands".

 

 

Je pensais plutôt à Tame Impala ou Daft Punk, par exemple.

 

Quant au point 1, je te rejoins.

 

Pour le point 2, je pense qu’il a été démontré qu’avec internet, la talent ne pouvait plus rester tout à fait confidentiel.

Link to comment

Faudrait peut-être d'abord définir par ce qu'on entend par "grand" ou "géant", non ?

Est-ce un critère purement qualitatif ? Basé sur le succès et la reconnaissance du grand public ? Un mélange des deux ? Autre ?

 

 

Link to comment
Citation

 La chanson française, à l’heure actuelle, a un avantage fantastique : c’est que les rappeurs et les slameurs écrivent merveilleusement notre langue. On pense toujours que cette jeunesse ne connaît pas la chanson, au contraire, elle la connaît très très bien, mais elle veut s’exprimer d’une manière différente. Je trouve qu’il y a une floraison d’auteurs, de compositeurs et d’interprètes qui sont formidables aujourd’hui."

https://www.lesinrocks.com/2018/10/01/musique/musique/pourquoi-charles-aznavour-etait-un-artiste-important-pour-le-rap/

 

Mes grands-parents avaient une opinion très similaire à celle de Chichin sur le rock. What a surprise.

Tous ceux qui pensent que le rap c'est de la merde en boîte devrait aller regarder les séminaires "La Plume et le Bitume" organisés par Normal-Sup.

  • Yea 2
Link to comment
40 minutes ago, Ultimex said:

Faudrait peut-être d'abord définir par ce qu'on entend par "grand" ou "géant", non ?

Est-ce un critère purement qualitatif ? Basé sur le succès et la reconnaissance du grand public ? Un mélange des deux ? Autre ?

Avant tout, qu'est-ce que l'art ? (on n'a pas de smiley "gio" ? :mrgreen:)

  • Haha 3
Link to comment
il y a 5 minutes, Wayto a dit :

le rap c'est de la merde en boîte

c'est l'avis de Chichin, que l'on peut difficilement assimiler à un vieux con.

pour ma part, ce n'est pas un style de musique que j'apprécie en tout cas dans son évolution. J'ai beaucoup aimé en son temps MC Solaar pour sa poésie, par exemple. Sous prétexte de licence artistique, appeler au meurtre, c'est moyen. Il me semble d'ailleurs que pas mal d'entre eux ce sont illustrés par leur non violence physique également. Et ça vaut pour n'importe quel groupe ou style.

Link to comment
Il y a 4 heures, Bisounours a dit :

c'est l'avis de Chichin, que l'on peut difficilement assimiler à un vieux con.

pour ma part, ce n'est pas un style de musique que j'apprécie en tout cas dans son évolution. J'ai beaucoup aimé en son temps MC Solaar pour sa poésie, par exemple. Sous prétexte de licence artistique, appeler au meurtre, c'est moyen. Il me semble d'ailleurs que pas mal d'entre eux ce sont illustrés par leur non violence physique également. Et ça vaut pour n'importe quel groupe ou style.

 

Bof, l'avis de Chichin montre surtout son manque de curiosité...

Etant donnée l'existence de nombreuses sous-scènes et de collectifs dans le rap, avec des prods et des messages différents, dire que le rap c'est de la merde (pour les raisons qu'il évoque), ça revient à dire que le rock c'est de la merde parce qu'il existe des groupes de rock nazillons (par exemple).

Entre A Tribe Called Quest et N.W.A., il y a un monde par exemple.

Donc, pour le coup, si, c'est un avis de vieux con (paix à son âme).

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Johnnieboy a dit :

 

Je pensais plutôt à Tame Impala ou Daft Punk, par exemple.

 

Là tu me parles plutôt de tes propres goûts non ? Cela dit Daft Punk est un bon exemple, vue leur importance médiatique, leur influence sur d'autres musiciens, sur le cinéma, le fait qu'ils sont validés par tout le monde.

 

Citation

Pour le point 2, je pense qu’il a été démontré qu’avec internet, la talent ne pouvait plus rester tout à fait confidentiel.

 

Certes, mais ce que je voulais dire c'est que ce qu'on appelle un "géant" est quelqu'un qui est connu et apprécié de presque tout le monde (Elvis, Michael Jackson, les Rolling Stones, dans la francophonie Brel, Brassens, éventuellement Johnny). Ce genre de statut me semble nécessiter non seulement la reconnaissance du talent, mais en plus le soutien de média de masse, et une aura de représentant culturel national/international. J'ai l'impression que ça nécessite une forme de captivité du public qui n'est plus vraiment possible.

 

il y a une heure, Ultimex a dit :

Faudrait peut-être d'abord définir par ce qu'on entend par "grand" ou "géant", non ?

Est-ce un critère purement qualitatif ? Basé sur le succès et la reconnaissance du grand public ? Un mélange des deux ? Autre ?

 

J'aurais dit : succès unanime, autant dans le public quand chez "les élites" (donc ça exclut des icônes de contre culture comme Lemmy, KISS ou Black Sabbath, amha). Je pense pas qu'il y ait besoin d'être trop qualitatif/subjectif pour cerner (si ce n'est définir) ce qu'est un géant.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 16 minutes, Ultimex a dit :

l'avis de Chichin montre surtout son manque de curiosité

c'est son opinion. je la partage partiellement, parce que oui, j'apprécie le rap sous certaines réserves.

maintenant je vous laisse giodébattre

j'ai posté du rap que j'aime ailleurs, plus classe que celui de Nick Conrad par exemple. La forme de ce que l'on dit, en musique ou en parole, est importante. Pour moi. Mais je dois être une vieille conne.

Link to comment
à l’instant, Bisounours a dit :

La forme de ce que l'on dit, en musique ou en parole, est importante.

 

Jamais dit le contraire. Merci de me relire et d'éviter volontairement ou non les hommes de paille.

 

à l’instant, Bisounours a dit :

Mais je dois être une vielle conne.

 

C'est un choix, je préfère être un hélicoptère pour ma part.

  • Haha 4
Link to comment
à l’instant, Ultimex a dit :

éviter volontairement ou non les hommes de paille

jamais bien saisi cette histoire d'homme de paille. Tu fais référence à cette réflexion ... l'existence de nombreuses sous-scènes et de collectifs dans le rap... ?

bah oui, l'avis de Chichin n'est pas très subtil.

 

et pitié, ajoute moi ce i, ça me pique les yeux :(

Link to comment
il y a 6 minutes, Bisounours a dit :

jamais bien saisi cette histoire d'homme de paille. Tu fais référence à cette réflexion ... l'existence de nombreuses sous-scènes et de collectifs dans le rap... ?

bah oui, l'avis de Chichin n'est pas très subtil.

 

 

Faire un homme de paille : déformer le propos de l'adversaire (donc lui faire dire ce qu'il n'a pas dit) pour mieux le contredire.

Mais oui, l'avis de Chichin n'est pas subtil pour un sou. Libre à lui de ne pas aimer le rap. Mais les raisons qu'il avance sont limitées, il généralise à l'ensemble d'une scène les propos et attitudes de quelques-uns.

 

il y a 6 minutes, Bisounours a dit :

et pitié, ajoute moi ce i, ça me pique les yeux :(

Désolé, je laisse ça pour la postérité. :lol:

  • Sad 1
Link to comment

C'est bien la première fois que je débute un thread sans le savoir.

 

Bon sinon, si on sort des sentiers battus, je vois plein de très bon groupes actuels (pour ne parler que musique) qui sont très très TRÈS bon. Et dans d'autres arts il y a aussi de nombreux artistes excellents, toujours actuels.

 

Mais puisqu'on parle de "géants" (pour reprendre ma remarque à propos de Morricone) pour moi on devrait peut être plus parler de géants en terme d'influences déterminante qu'ils ont eu sur leur arts, et même à coté.

Giraud/Moebius était un géant. Morricone était un géant. Eastwood est un géant. Les artistes actuels, même s'ils sont très bon, n'ont pas encore eu le temps d'impacter durablement la scène. Dans ceux qui ont maintenant une carrière mature, il faut encore attendre un petit peu de voir, je pense...

  • Yea 1
Link to comment
il y a 27 minutes, Alchimi a dit :

C'est bien la première fois que je débute un thread sans le savoir.

 

Bon sinon, si on sort des sentiers battus, je vois plein de très bon groupes actuels (pour ne parler que musique) qui sont très très TRÈS bon. Et dans d'autres arts il y a aussi de nombreux artistes excellents, toujours actuels.

 

Mais puisqu'on parle de "géants" (pour reprendre ma remarque à propos de Morricone) pour moi on devrait peut être plus parler de géants en terme d'influences déterminante qu'ils ont eu sur leur arts, et même à coté.

Giraud/Moebius était un géant. Morricone était un géant. Eastwood est un géant. Les artistes actuels, même s'ils sont très bon, n'ont pas encore eu le temps d'impacter durablement la scène. Dans ceux qui ont maintenant une carrière mature, il faut encore attendre un petit peu de voir, je pense...

 

C’est un critère parmi d’autres et il n’est pas suffisant à lui seul. On parle d’art donc il y aura forcément une part de subjectivité. Les « géants », les immenses artistes, pour moi, créent un choc esthétique, une secousse émotionnelle qui laissent une marque dans les esprits.

 

Céline n’a, en vérité, influencé personne. Il a bousillé la littérature française et elle ne s’en est jamais remis. Mais c’est le plus grand écrivain français du XXème siècle. Avec Proust, pour des raisons différentes.

 

Proust, quant à lui, est le père de la littérature contemporaine française. Sauf qu’il est grand par lui-même, ses héritiers lui font plutôt honte et si on ne devait juger son importance qu’à son héritage, ça jouerait en sa défaveur. D’aucuns diraient le contraire : beaucoup ont voulu l’imiter mais sans son talent et son intelligence, son « exercice » ne valait plus grand-chose. Ce qui démontrerait tout son génie.

 

 

À la fin, le critère objectif suprême est le temps. Je pense savoir qui mes petits-enfants écouteront encore. Même si je peux me tromper. Avec le temps, en musique par exemple, c’est surtout la musique qui reste (duh). Mickael Jackson, comme beaucoup de musiciens pop hyper connus actuels, était très reconnu pour ce qu’il faisait autour de la musique (clip, danses, concerts gigantesques scénarisés, etc). Mais il a aussi fait de très bons morceaux qui n’ont pas vieilli. Je suis pas sûr qu’on puisse en dire autant de Lady Gaga.

Link to comment
il y a une heure, Bisounours a dit :

Sous prétexte de licence artistique, appeler au meurtre

 

Je ne sais pas duquel tu parles. J'évite aussi la violence véhiculée en musique. Cela dit, je suis de moins en moins fan des gémissements dépressifs qui étaient populaires chez les chanteurs de la vieille génération.

 

Link to comment
il y a 27 minutes, Johnnieboy a dit :

Céline n’a, en vérité, influencé personne.

Il n'a été égalé par personne. Mais Nimier par exemple est très marqué par la "petite musique" de Céline (et tous les autres hussards à des degrés variables, et puis ça finit en eau de boudin avec Nabe). Le Hussard bleu fait beaucoup penser à Casse-pipe. La Beat generation se revendique aussi de lui. Je crois qu'il y a une histoire avec Ginsberg qui vient lui rendre visite à Meudon :lol:

Citation

ET JE PERSISTE A LE DIRE
puisque j’en ai aussi parlé avec William Burroughs. Il était venu avec Allen Ginsberg pour saluer un écrivain qu’ils admiraient. «C’était bizarre (weird), un juif et un pédé… Nous étions devant sa grille. Un chien aboyait. Il finit par nous recevoir. Nous avions raté Artaud.» Et il suffit de se secouer, pour lire le magnifique hommage de Jack Kerouac dans le Cahier de L’Herne. Le prince des beat y rappelle que Céline ne reconnaissait qu’un autre «véritable écrivain», à part lui- même, Jean Genet, et qu’il avait fait rire et pleurer Trotsky.

http://lettres.blogs.liberation.fr/2011/02/01/celine-avec-ou-sans-pincettes/

Céline qui te parle de Genet. Whâw.

Link to comment
il y a 1 minute, Bisounours a dit :

Tu penses à qui, là ? :)

 

 

Souchon, Cabrel, Christophe, Balavoine, Florent Pagny, Renaud et plein d'autres ont faits beaucoup trop de chansons qui mettent le moral dans les chaussettes. J'ai aimé leurs chansons, je n'aime plus. J'ai changé d'humeur en quittant la France.

Link to comment
il y a une heure, Mister_Bretzel a dit :

Une vidéo intéressante sur le sujet : l'évolution récente de la musique. 13min qui valent le coup

 

Intéressant. Le metal, dernière forteresse de la mélodie ?

Link to comment
il y a 10 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Il n'a été égalé par personne. Mais Nimier par exemple est très marqué par la "petite musique" de Céline (et tous les autres hussards à des degrés variables, et puis ça finit en eau de boudin avec Nabe). Le Hussard bleu fait beaucoup penser à Casse-pipe. La Beat generation se revendique aussi de lui. Je crois qu'il y a une histoire avec Ginsberg qui vient lui rendre visite à Meudon :lol:

http://lettres.blogs.liberation.fr/2011/02/01/celine-avec-ou-sans-pincettes/

Céline qui te parle de Genet. Whâw.

 

 

D’une part, tu m’apprends des choses étonnantes et amusantes, donc merci !

 

Ensuite, j’oubliais que Bukowski admirait Céline. Néanmoins, je me demande dans quelle mesure il a pu influencer des écrivains qui ne parlaient pas français. Je n’ai jamais lu de traduction anglaise de Céline. Qu’est-ce que ça donne ?

 

Quant à Nimier, je l’ai lu et je n’ai pas noté par moi-même l’influence célinienne. À la fin, je dois avouer que je m’emmerdais sévèrement en le lisant et je le lisais probablement un peu pour poser à 18 ans.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Marlenus
      Bon, c'est quoi cet hymne de mer.. pour l'euro?
       
       
       
      un hymne s'est fait pour pouvoir danser dessus.
       
      C'est fait pour mettre le rythme dans la peau.

      Pas pour être écouter dans un fauteuil avec des écouteurs sur les oreilles.
       
      Qui danse sur ce style de musique?
       
      Le pire, c'est que les paroles sont plutôt pas mal, tu pouvais clairement mettre un rythme guerrier avec ces paroles.
      Mais là, on dirait du Slam.
       
       
       
    • By SilenT BoB
      https://www.lci.fr/culture/victoires-de-la-musique-2021-palmares-integral-artiste-masculin-annee-pour-benjamin-biolay-artiste-feminine-pomme-yseult-et-herve-au-palmares-2178258.html
       
      Biolay... mon Dieu...
      franchement avec le nombre d’artistes qu’il y a en France on a que ça??
      bref, on met en avant de la musique bien mainstream, sans aucune saveur et presque sans talent. 
      Bref de la musique à l’image de la France... triste et sans saveur.
    • By RaHaN
      Comme Spotify augmente ses prix prochainement, je me disais que ça pouvait être le moment d'aller voir ailleurs. Qu'en est-il des autres plate-formes de streaming musical ?
      Outre le catalogue de la bibliothèque, l'ergonomie est un point important pour moi. J'ai par exemple testé amazon Music là, je m'y retrouve pas. Alors, avis ?
    • By Alchimi
      Nous avons un fil sur la musique de films, des fils sur les divers styles musicaux, mais pas de fil sur les B.O des jeux vidéos à proprement parler.
      Or, force est de reconnaitre qu'à minima les musiques composées pour les jeux vidéos n'ont rien à envier aux musiques de films, (voir à la musique pour elle-même tout court), et ont même leur propre spécificités, mais là je préfèrerais autant laisser un compositeur en parler.
       
      Au risque d'avoir une certaine redondance avec les autres fils, je pense que ça vaut le coup de créer ce thread tout de même, rien que pour partager certains albums et artistes que l'on serait parfois bien en peine de savoir dans quel autre fil les classer: "La B.O de Skyrim je la mettrais dans musique de film? Celle de Starcraft en électro? Ah mais attends y'a des riffs de rock... en métal? Oui mais c'est vachement electro quand même..." etc etc
       
      Je commence avec des favoris persos (je vais essayer de garder une certaine chronologie de sorties des jeu, IE les jeux des années 90 avant les 00's):
      Les grands classiques de mon enfance et ma préadolescence:
      Un GRAND classique, Age of Empires:
       
       
      Du bon vieux son MIDI (et une B.O qui a hanté ma préadolescence vidéoludique):
      Encore aujourd'hui les morceaux Terran me donnent des envies de créer pleins de petits space marine en hurlant "allez on y va gogogo!", allez savoir pourquoi...
       
      Du même studio, Diablo 2:
      Aaaaah courir à poil avec une épée en carton pour tuer du zombie démoniaque pixélisé, que du bonheur.
       
      Homeworld 2, (je ne connais pas trop le 1), magnifique jeu de SF à la musique envoûtante:
       
      Skyrim, un chef d’œuvre, on ne le présente plus:
      Je pense sincèrement que la réussite critique et publique de ce jeu est largement due à sa bande-son géniale, qui va des accords symphoniques à des sons d'ambiance magnifiques. Jeremy Soule a fait un superbe travail.
       
      Brink, un FPS peu connu, post-apo dans une arcologie marine, mélange de Mad Max 2, Waterworld et Elysium. La bande-son a des sonorités que j'ai rarement entendu dans un jeu ou même un film: (attention c'est la BO des menus et de certains passages du jeu, donc une certaine répétition du thème est à prévoir):
       
      Mirror Edge 1 & 2, musique très ambiant électro composée par Solar Fields, un musicien électro suédois qui est collabore avec des membres du groupe Carbon Based Lifeforms, célèbre groupe suédois d'ambient pour ceux qui ne connaissent pas (et qui vaut le détour):
       
       
       
      Et pour se reposer de l’électro, un remake réussi d'un grand classique, tout en finesse et en subtilité, une délicate œuvre d'art:
       
      Il y en a pas mal d'autres que j'écoute de loin en loin qui mériteraient d'être cités...
      C'est à vous!
    • By Sekonda
      J'ouvre ce fil sur le sous-genre particulier des documentaires musicaux qu'ils soient consacrés à un groupe particulier ou plus large.
       
      Je commence avec le podcast-documentaire Transmissions qui est en cours de diffusion et raconte l'histoire de Joy Division et New Order.
      https://www.rollingstone.com/music/music-news/joy-division-new-order-transmissions-podcast-1073319/
       
×
×
  • Create New...