Jump to content

J'ai vendu mon âme en Bitcoins


Recommended Posts

Je viens de finir le (petit) bouquin de Jake Adelstein, "J'ai vendu mon âme en Bitcoins".
Il s'agit d'une enquête sur la déconfiture de Mt Gox menée par un journaliste américain vivant au japon.
Le bouquin est remarquablement traduit en français, il se lit très facilement malgré la complexité de l'enquête.
L'article réhabilite (en partie) Mark Karpelès, présenté comme un bordélique mais pas un escroc.

La naissance du Bitcoin est également décrite, avec la chasse à Satoshi Nakamoto, c'est assez rigolo.
Roger Ver est présenté comme un type bien, très brillant et quelque peu fantasque; c'est exactement l'image que je me faisais de ce type que j'aime bien.

La justice japonaise en prend pour son grade et cela confirme son rôle douteux que l'on a tous perçus dans l'affaire Carlos Ghosn.

Je trouve la couverture du bouquin absolument géniale :)

J'ai cette édition (la couverture est plus jolie que celle de l'édition vendue sur Amazon ou la Fnac):
https://www.babelio.com/livres/Adelstein-Jai-vendu-mon-ame-en-bitcoins/1120435

 

EDIT (Sekonda) : Lien corrigé

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites

(Ton lien semble mort chez moi, il ouvre directement ce thread). edit je dois le c/c pour l'ouvrir directement mais quand je clic dessus il ne marche quand même pas).

La couverture est pas mal, effectivement.

Link to post
Share on other sites
On 7/17/2020 at 5:04 PM, Calembredaine said:


Roger Ver est présenté comme un type bien, très brillant et quelque peu fantasque; c'est exactement l'image que je me faisais de ce type que j'aime bien.

 

 

Plus je l'écoute et moins je l'aime. Une analogie me vient : pour moi Roger Ver est le Stéphane Geyres de la cryptosphère. 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Axpoulpe a dit :

 

Plus je l'écoute et moins je l'aime. Une analogie me vient : pour moi Roger Ver est le Stéphane Geyres de la cryptosphère. 

 

J'ai du mal à voir le rapport, si ce n'est que les deux se disent libertariens. Est-ce cela que tu leur reproches?

 

Roger Ver à son franc parler et en fait parfois des tonnes mais c'est un gars brillant et très généreux.

 

Quant à Stéphane Geyres, il est plutôt anarchiste de droite que libertarien ou anarcho-capitaliste. Je n'aime pas sa position sur l'immigration qui tend à confondre le pays avec sa propriété.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Je trouve que ce sont des zélotes acharnés, qui aiment toujours voir un ennemi chez celui qui ne partage pas à 100% leurs positions. Des idiots savants, qui ont beaucoup lu et savent des choses mais ne semblent pas comprendre que le monde réel ne ressemble pas à leurs théories hyper-cohérentes et 100% casher. Et une manière de répéter inlassablement les mêmes choses en espérant avec un manque de nuance qui finit vite par gonfler. J'ajoute, concernant Roger Ver, un manque de lucidité patent concernant ses alliés. Franchement, avoir soutenu Craig Wright bec et ongle pendant des mois pour ensuite le démolir alors que tout indiquait que Wright était un escroc mégalomane, c'est moyen. 

 

Bien sûr ça n'enlève rien à leurs mérites respectifs (ils ont agi pour la cause et c'est très bien), ils sont libertariens et je ne leur reproche sûrement pas cette position en tant que telle, c'est plutôt la personnalité et les méthodes qui m'agacent. 

  • Love 1
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Axpoulpe a dit :

Je trouve que ce sont des zélotes acharnés, qui aiment toujours voir un ennemi chez celui qui ne partage pas à 100% leurs positions. Des idiots savants, qui ont beaucoup lu et savent des choses mais ne semblent pas comprendre que le monde réel ne ressemble pas à leurs théories hyper-cohérentes et 100% casher. Et une manière de répéter inlassablement les mêmes choses en espérant avec un manque de nuance qui finit vite par gonfler

C'est, je pense, ce qui a fait de lui un excellent vendeur pour Bitcoin (& Bitcoin Cash maintenant) : répéter le même discours encore et encore, être inflexible sur sa position et miser encore et encore dessus.

 

Je lui reproche aussi certaines choses méthodes pas toujours très claires, ressentiment bien trop marqué envers BTC, erreurs techniques parfois (quand il compare le volume échangé sur Bitcoin Cash et Ethereum par exemple, ça me met mal à l'aise).

 

Mais d'une manière globale je ne peux qu'apprécier son enthousiasme, et tout ce qu'il fait. Je lis Henri Hazlitt en ce moment (L'économie en une leçon) grâce à son conseil renouvelé de lire ce livre, et je pense que c'est d'utilité publique. De même pour les cryptomonnaies en particulier, il encourage tout le monde à utiliser Bitcoin Cash et d'autres cryptomonnaies (tout sauf BTC en fait :D) pour essayer. Je trouve que c'est essentiel dans un milieu où de moins en moins de gens poussent à l'usage comme ça (de ce que je ressens).

 

il y a une heure, Axpoulpe a dit :

J'ajoute, concernant Roger Ver, un manque de lucidité patent concernant ses alliés. Franchement, avoir soutenu Craig Wright bec et ongle pendant des mois pour ensuite le démolir alors que tout indiquait que Wright était un escroc mégalomane, c'est moyen. 

Pour Craig Wright, oui il s'est fait avoir (comme Gavin Andresen avant lui), ce qui est très moyen. Aujourd'hui, on peut statistiquement supposer que CSW dit n'importe quoi, mais en juillet 2017 je me rappelle avoir eu des doutes. Je suis quand même toujours resté très prudent parce qu'il n'a jamais prouvé ses déclarations, alors qu'il aurait dû en toute logique (il ne se cachait plus).

 

Et crois-moi Roger Ver est bien plus méfiant vis-à-vis de ses alliés aujourd'hui.

Link to post
Share on other sites

a) je connais pas Ver mais la description d'Axpoulpe correspond bien à ce que je pense que l'autre énergumène, j'ajoute que pour ma part, je ne pense pas que ça soit "quelqu'un qui a lu beaucoup et sait des choses", je pense que c'est qqn qui ne connait qu'une seule chose et ne sait qu'une seule chose, il a peut-etre quelques marteaux sous la main mais ça reste des marteaux. C'est finalement un peu l'homme d'un seul livre sauf que ça a été divisé en plusieurs morceaux. Tiens, un peu comme la Bible. Bref pour moi c'est un idiot.

 

b) le livre dont parle @Calembredaine dont je ne connais pas le tiers de la moitié de l'intrigue à l'air interesting et je serai bien preneur d'un (long) résumé sur Contrepoint pour ma culture g :) 

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, poney a dit :

Contrepoints

FYP.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

ah bon, fut une époque ou il existait un "contrepoint" coco

Link to post
Share on other sites
1 minute ago, poney said:

ah bon, fut une époque ou il existait un "contrepoint" coco

C'était bien cette URL mais les temps changent. 

Arrêtonts le HS 

 

Jusqu'à quelle période va le livre ? Cette histoire n'est pas encore fini, il y a du monde qui espère encore revoir une partie de son argent. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Sekonda a dit :

Jusqu'à quelle période va le livre ? Cette histoire n'est pas encore fini, il y a du monde qui espère encore revoir une partie de son argent. 

 

2018. 

Depuis il s'est passé des choses effectivement.

 

Une anecdote: dans le branle-bas de combat chez Mt Gox, quand les flics ont débarqué, Kerpelès à retrouvé dans un tiroir un papelard avec 200000 (deux cent mille!) BTC. Cette somme a permis de rembourser une bonne partie des gens (le BTC ayant pris une valeur considérable).

Il reste cependant 650 000 BTC "perdus"

 

Oui vous avez bien lu, une partie des BTC de Mt Gox était stockés sous forme papier, le tout mis dans des tiroirs de bureau dans les locaux pro.

Link to post
Share on other sites
57 minutes ago, Calembredaine said:

 

2018. 

Depuis il s'est passé des choses effectivement.

 

Une anecdote: dans le branle-bas de combat chez Mt Gox, quand les flics ont débarqué, Kerpelès à retrouvé dans un tiroir un papelard avec 200000 (deux cent mille!) BTC. Cette somme a permis de rembourser une bonne partie des gens (le BTC ayant pris une valeur considérable).

Il reste cependant 650 000 BTC "perdus"

 

Oui vous avez bien lu, une partie des BTC de Mt Gox était stockés sous forme papier, le tout mis dans des tiroirs de bureau dans les locaux pro.

Les choses ont bien changées dans la gestion des clés. Le papier n'est pas un problème en soi mais il doit être dans un coffre ignifugé. 

Combien y a-t-il eu d'employés au maximum ? 

Link to post
Share on other sites
Le 17/07/2020 à 17:04, Calembredaine a dit :

Je viens de finir le (petit) bouquin de Jake Adelstein, "J'ai vendu mon âme en Bitcoins".
Il s'agit d'une enquête sur la déconfiture de Mt Gox menée par un journaliste américain vivant au japon.
Le bouquin est remarquablement traduit en français, il se lit très facilement malgré la complexité de l'enquête.
L'article réhabilite (en partie) Mark Karpelès, présenté comme un bordélique mais pas un escroc.

La naissance du Bitcoin est également décrite, avec la chasse à Satoshi Nakamoto, c'est assez rigolo.
Roger Ver est présenté comme un type bien, très brillant et quelque peu fantasque; c'est exactement l'image que je me faisais de ce type que j'aime bien.

La justice japonaise en prend pour son grade et cela confirme son rôle douteux que l'on a tous perçus dans l'affaire Carlos Ghosn.

Je l'ai lu du coup. Merci pour le conseil, c'était intéressant en effet :) 

 

Le livre parle également beaucoup de l'affaire Silk Road, avec Ross Ulbricht et l'agent corrompu Carl Force (DEA). Silk Road est en effet lié à Mt. Gox puisque les vendeurs de Silk Road passaient par Mt. Gox pour échanger leurs bitcoins contre des dollars ou des euros.

J'ai bien aimé que l'auteur parle des yakuzas (qu'il semble bien connaître) comme des gens qui ont un "code d'honneur", puis de Ross Ulbricht (le créateur de Silk Road) qui suivait certains principes (libertariens) également.

La critique de la justice japonaise m'a surpris, je ne connaissais pas du tout. Si tout ce qu'il dit est vrai, leur système est vraiment malsain, notamment pour les étrangers qui ne connaissent pas.

 

Quelques reproches (puisque tu as listé les qualités) :

- Ça se lit vite et facilement, mais c'est parfois un peu léger niveau informations. Après l'avoir lu, j'ai quand même eu l'impression de ne pas avoir compris exactement ce qui s'est passé. L'auteur semble désigner un coupable, mais en fait c'est très incertain par exemple. J'aurais aimé avoir plus d'éléments.

- Pareil pour l'affaire Ross Ubricht : l'auteur semble être sûr que Ross Ulbricht a commandité un meurtre (et insiste là-dessus pour le spectacle) alors que cet élément dépend du témoignage du même agent de la DEA qui, entre autres, s'est approprié les bitcoins saisis à Silk Road. De plus, Ross Ulbricht n'a jamais été condamné pour ça (que ce soit vrai ou non).

- Personnellement, je n'aime pas le style de la traduction : l'usage du passé simple pour moi ça ne colle pas trop à un récit journalistique comme celui-ci (surtout que cet usage n'est pas systématique et on a souvent du passé composé une phrase après). Ça m'a un peu gêné, sans non plus me faire tomber le livre des mains.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Lugaxker a dit :

 

- Pareil pour l'affaire Ross Ubricht : l'auteur semble être sûr que Ross Ulbricht a commandité un meurtre (et insiste là-dessus pour le spectacle) alors que cet élément dépend du témoignage du même agent de la DEA qui, entre autres, s'est approprié les bitcoins saisis à Silk Road. De plus, Ross Ulbricht n'a jamais été condamné pour ça (que ce soit vrai ou non).

- Personnellement, je n'aime pas le style de la traduction : l'usage du passé simple pour moi ça ne colle pas trop à un récit journalistique comme celui-ci (surtout que cet usage n'est pas systématique et on a souvent du passé composé une phrase après). Ça m'a un peu gêné, sans non plus me faire tomber le livre des mains.


je partage ton analyse sauf sur ces deux points. Je crois qu’il faut lire le livre comme une enquête qui se déroulait en temps réel. On voit effectivement que l’auteur croit à la culpabilité de Ubricht concernant le soit disant meurtre commandité puis au fil du temps, on constate que l’auteur y croit de moins en moins puis plus du tout. D’où l’emploi du passé simple: l’auteur décrit l’affaire Silk Road comme une affaire conclue. Mais celle-ci rebondit et l’auteur emploie du passé composé. Comme le bouquin se termine en 2018, il manque en effet quelques conclusions et dénouements.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Très bon livre.

 

Ross Ubricht n'a pas été reconnu coupable des meurtres, et aurait aussi pris perpet' même si la question n'avait pas plané au procès.

J'ai ressenti un immense élan de compassion et d'admiration pour le personnage et son business révolutionnaire.

Link to post
Share on other sites

Pour Ross Ulbricht je me demande si la version officielle sur comment ils ont obtenu son identité (ils seraient remonté à lui grâce à post faisant de la pub pour silk road sur un forum spécialisé sur le BTC où il avait laissé son mail) est juste ou un beau conte pour cacher des méthodes plus inavouables.

  • Yea 3
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...